Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dépression totale (Pv: Miwako)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayquaza
Modo
Gardien Céleste... ou pas
avatar

Masculin Messages : 1406
Date d'inscription : 03/03/2010
Localisation : Hopitâl bien entendu !

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Dépression totale (Pv: Miwako)   Mer 8 Déc 2010 - 17:51

Une goutte d'eau...deux gouttes d'eau...trois gouttes d'eau...je n'en compte plus le nombre, qui tombe désormais. Mes écailles sont arrosées par ces petites particules, le ciel est d'un noir aussi vide que menaçant, ma tête tourne à une vitesse vertigineuse. Je ne sais plus qu'est-ce que je fais ici. Je ne sais plus rien ! Cela m'agaçe au plus au degré de l'irritation. Qu'est-ce que je fais là, moi ?! Je suis en train de flotter, au-dessus de la plage, je suis en train de faire du surplace autant ici que dans ma vie, sous une pluie continue, sous une pluie battante qui résonne dans la ma tête quand un nid de Dardargnans en colère. Je ne sais plus quoi faire, du tout. J'ai perdu la partie, maintenant. Cette fois c'est fini. Et pourtant, il ne s'est rien passé. Mais il ne se passe jamais rien, et c'est peut-être ça la pire des choses qui me suis arrivé. Je n'ai fais que perdre mon temps durant toutes ces années, et là, je reste planté à contempler le puzzle déformé et dénué de sens que ma vie a formée. Et dire que je me refuge derrière mon titre de Gardien de la Terre pour échapper aux autres. Est-ce que c'est ce que je veux réellement ? Non, moi j'ai toujours cherché mes semblables, pas la solitude. Mais au bout d'un moment, cela pèse, et beaucoup même à vrai dire. Toute cette frustration ancrée en moi est en train de prendre le dessus sur mon enveloppe externe, on dirait. Tout ce que je ne connaissais pas me brûlait l'intérieur, et absorbait par la même occasion, toutes les certitudes, si on peut appeller ça des certitudes, avec eux. Le Tonnerre gronda. Mes yeux se fermèrent, et je perdais également en altitude, jusqu'à entrer en contact avec le sable mouillé de la plage. Le vent soufflait fort, et la pluie l'était toute autant, la mer était très agitée. Cela me rappellerait presque l'affrontement entre Groudon et Kyogre, dans des conditions semblables. Ah tiens, ma vie défilerait-elle devant moi ? Non, aucunes raisons. Bref, voyez comme je suis perturbé aujourd'hui ! Ca fait deux heures que je suis là, sur la plage à me retaper toute ma vie, à me reposer toujours les mêmes questions. Et cela me saoule ! J'ai envie de hurler ma colère, mon déséspoir. Mais cela n'arrangera rien. J'ai envie de balancer maintes Ultralasers autour de moi. Mais cela n'arrangera rien...Ma vie est un puzzle sans pièces ! Difficile de pouvoir y construire quelque chose. Pourquoi ais-je autant besoin de voir un semblable ?! Pourquoi une telle envie ? Pourquoi ?! Oui ça en fait beaucoup, de "Pourquoi", mais cela m'exaspère comme jamais. Ce matin, en me réveillant, je ne pensais pas que je me sentirais aussi mal à l'aise. D'un seul coup en plus. Trop tard maintenant, j'ai érigé une forteresse devant mon âme, devant mon coeur. Et j'ai tout perdu. Echec et mat, Rayquaza ! Je ne peux plus m'en empêcher. D'un seul coup, je prépara un Ultralaser, et je l'envoya, avec toute la violence de mon âme, en Mer. L'explosion causa beaucoup de remous. Je regrette déjà mon geste ! Est-ce que j'ai blessé quelqu'un ? Ou pire ?! Mais quel bordel ! J'ai envie de...de...j'en sais rien ! Je ne veux plus rien. Pourquoi est-ce que j'ai dû vivre ? Je maudis Arceus de m'avoir donné la vie. J'ai envie de le buter ! Je suis complètement sur les nerfs. Il faudrait que je me calme...Mais j'ai pas envie ! Un Oiseau dans le ciel. C'est qui ? Un Békipan ? Il fonce vers moi, il semble affreusement gêné par la tempête...Je m'en fiche ! J'ai pas que ça à faire, de m'occuper encore une fois des problèmes des autres, ça met met sérieusement hors de moi ! Puis c'est un type eau lui, iil survivra ! L'Oiseau tomba du ciel, et atterrit, ou plutôt amèri dans l'eau. Pff...J'en ai marre ! J'ai pas envie d'aller l'aider, le courant de l'eau finira bien par l'amener jusqu'à la plage ! Je vais faire mine de pas l'avoir vu.
Quelque chose sort de l'eau...de façon brutale ! Des crocs viennent se renfermer sur le Békipan. Un Sharpedo, bien sûr. Qu'est-ce qu'il fou là, avec toutes ces conditions climatiques désastreuses ? C'est carrément horrible ! Bon, mon coté sympathique me dit d'aller l'aider, autant essayer...Non j'ai pas envie ! Je me mêle pas de ça, c'est la loi de la Nature ! Manger ou être manger ! J'en tremblais littérallement. Finalement, je lança un gros Ultralaser...Quelle idée débile...Je pulvérisa les deux Pokémons qui luttaient pour leurs survies...Ils s'envolèrent au loin, dans des cris de détresse...et voilà ! Qu'est-ce qui se passe quand je m'en mêle ! J'aurais jamais dû ! Jamais ! Quelle poisse. J'ai envie de me cogner la tête sur le sable. Je n'ai plus rien à faire de mon statut. Je me demande encore pourquoi je fais ça...J'en sais rien ! C'est vachement compliqué aujourd'hui ! Il n'y a rien eu. Serait-ce la pluie qui m'a fait perdre la raison ? Les autres jours, je me suis ennuyé, mais rien de comparable à ce moment...Tout ça pour des congénères ? Finalement, qu'est-ce que cela représente ? Rien du tout. Oui, rien. Je ne sais meme pas si cela existe ! Alors, à quoi bon avoir perdu mon temps à chercher l'introuvable ? Idiot que je suis. Maintenant il est trop tard, je soupire. La pluie redouble même d'intensité, et vient litérallement me frapper les écailles. M'en fiche, je m'allonge sur le sable froid, en attendant quelque chose. Comme une petite mort qui viendrait avec son sourire, par exemple ! Ouais bon, laissez tomber. Je me referme une fois de plus sur moi-même. Ca y est, ma petite crise est passée ? Même pas sûr, je suis toujours en rogne, en colère. C'est juste que je le montre un peu moins. Une voix retentit à coté de moi...C'est quoi ça ? Un Krabby ? Dégage !

-Aidez moi...je n'ai plus de forces...Murmura le Pokémon Eau.

T'as plus de forces ? Bah moi non plus ! J'ai même plus la force de vouloir te répondre, sale crabe ! Va voir autre part. Le Krabby semblait mal en point, il avait une tête qui faisait pitié. Non, j'ai pas envie de t'aider. Les résultats quand j'aide quelqu'un aujourd'hui sont justes affreux, donc si tu ne veux pas mourir, va voir ailleurs. Le Krabby versa quelques larmes, à la vue de mon silence d'enterrement. Je n'en fiche, il ne va pas m'amadouer avec ces larmes qui pourraient aussi bien être le fruit de toute la pluie torrentielle qui déferle sur nous depuis plusieurs minutes déjà. Il s'éloigna, doucement, vers les terres...Pff, comme s'il allait lui arriver quelque chose, les Sharpedos ne peuvent pas venir sur la plage, il n'a rien à craindre, cet imbécile !
Comme je disais ces mots, il fallait bien que quelqu'un vienne pour me casser dans mon élan. Et bien évidemment, c'est ce qui se passa, les serres d'un Rapasdepic vinrent se refermer sur le Krabby qui hurlait sa détresse, à mesure que l'Oiseau parti au loin. Ouais, encore ! Quelle coincidence, tenez ! Ca me casse séireusement la tête, ça ! Mes griffes se plantèrent dans le sol, et l'agaçement se lisait à travers moi comme une simple formalité. Plus que de l'agaçement, c'était même un sentiment de haine terrible qui ressortait de mon être. Et ça, c'est pas génial...Je me déçois moi-même, mais j'ai plus la force de faire machine arrière, je ne me sens pas apte à me contrôler, tout simplement. Je ne me sens pas comme quelqu'un d'à part entière, en fait. Qui aimerait avoir ma vie ?! Oui, bien sûr, vous allez me dire qu'il y aura toujours quelqu'un qui a une vie plus pénible que la mienne, mais même, je n'aime pas ma vie, et je m'en plains malgré tout ! Puis, peut-être que cette fameuse personne inconnue a une vie pourrie, mais ne me dîte pas que la mienne est belle. La plus belle chose que m'a offert Arceus...? Je n'en sais rien. Peut-être...la liberté ? Oui c'est vrai que j'ai été libre. Mais libre de faire quoi ? Me cacjher aux yeux du Monde ? J'ai souvent été méprisé plus qu'autre chose, ou au mieux craint. Et c'est tout. Mon titre ne m'a quasiment rien apporter de positif. C'est bien malheureux, que la vie soit faîte ainsi. Mais que dire...C'est peut-être mieux ainsi. Peut-etre que c'est le moment ! Périr ici, sous le climat déchaîné, ce n'est pas une mauvaise chose du tout. Enfin si...J'ai pas envie de mourir, non plus ! Si ? Peut-être...Je ne sais pas. C'est drôle hein, je ne sais pas si j'envie de mourir ou de vivre. Cela ressemble à une vieille blague stupide. Désormais, je susi totalement étalé sur le sol, à me morfondre, à agoniser. Agoniser psychologiquement, en fait...J'étais pourtant censé être un Rayquaza. Je me suis sentis comme une personne extérieure à ce monde. Je n'en fais pas parti, il semblerait. Mon âme a toujours été ailleurs...mon coeur aussi. Je les ais tout deux perdus, je ne suis devenu qu'une coquille vide. C'est le bonheur total, je vous jure. Se sentir vide...c'est surtout bizarre. Ma réflexion aussi, elle l'est. Qu'est-ce que je fais maintenant ? J'ai l'impression de tourner en rond sans bouger, depuis tout à l'heure. Je suis en train de souffrir ! J'ai mal. Je ne sais pas où, un poids sur le coeur peut-être. J'ai l'impression de m'être fait percé à cet endroit là, et bien violemment, en plus. C'est une douleur affreuse. Je m'endormais...sous une pluie battante, comme un clochard. Au moins, je m'échappe de ce monde, un court instant, certes, mais je m'y échappais quand même. Ou comment fuir lâchement son existence futile sur Terre, heureusement que le Sommeil existe. Je me demande bien ce que je ferais, sans lui. Pendant ma courte excursion, qui aura durée une Demie Heure, la pluie n'a pas cessée de tomber, les vagues de se soulever, et le vent de siffler. Et moi j'étais là, à dormir sous la Tempête.
Mes yeux se rouvrirent, l'environnement était toujours plongé sous un chaos indescriptible, je me demande pourquoi la tempête s'est levée de cette façon, surtout que durant toute la matinée, l'après-midi aussi, le Soleil avait été maître des cieux, des cieux bleus, sans aucuns nuages à l'horizon. Et brusquement, ils sont arrivés, apportant la pluie, la terreur et le malheur chez nous. Et en plus de la dépression climatique, j'ai aussi droit à une dépression psychologique personnellement. Ne me demandez surtout pas pourquoi, ou alors je vais devoir refaire toute ma petite crise (voir ci-dessus *Crève*), Je n'avais pas envie de me redresser, j'étais mou, je trouve. La pluie perlait sur mon corps, mais je n'en avais que faire. J'ouvris ma gueule, pour bailler. Bah oui, ça m'arrive aussi, même si je ne fais parti à part entière de ce monde, je reste un être vivant. Mais...Je ressens toujours cette haine....Cala m'opresse totalement ! J'ai envie, une fois de plus, de hurler. Mes yeux se portèrent sur mon voisinage. Qu'est-ce qu'il y a ? Oui, même dans des temps pareils, il y a des personnes assez folles (moi aussi) pour se risquer ici, à prendre du bon temps. Oui c'est paradoxal. Un...Kabutops sur la plage. Un Kabutops ?! Excusez moi, mais c'est plutôt rare de voir ce type de Pokémon. Je le regardais d'un air anxieux. Qu'est-ce qu'il faisait là, lui ? La Tempête l'a ramené à la Surface ? J'en sais rien, en fait. Je ne sais rien du tout ! Le Pokémon Préhistorique se tourna vers moi, un regard vide. Vide de sentiments, tiens ça me rappelle quelqu'un, et me montra une de ces faucilles, ou je sais pas comment on appelle ça. Il voulait se battre ? Ohh ouais ! J'allais l'éclater si il venait se fight !
Il ne fallait guère demander plus. La Créature se lança vers moi, et tenta de m'asséner un coup de Faux qui pourrait me découper ! Heureusement, il me manqua, question réactivité, je n'étais pas au top, je venais tout juste de me réveiller, sa faux s'inscrusta dans le sol, et je me redressa.

-Qu'est-ce que tu veux, toi ?! Lui crachais-je, avec agaçement.

Il ne me répondit pas, ou alors par un grognement bizarre. Peut-être qu'il ne comprend pas ma langue, aussi. Je suis fatigué...en colère, mais fatigué, je ne sais pas si j'ai l'énérgie de l'affronter. J'ai même perdu mon identité. Et ce qui me restait de plus cher, ma fierté ? Naaan, j'avais encore un rang à tenir ! Je lui lança un Ultralaser. Le choc produisit une explosion...Et il "tait toujours debout ! J'y crois pas, j'ai autant perdu, en quelques heures ? Même de mon pouvoir ? Incompréhensible ! Cela me déboussole complétement. Le Kabutops utilisa une attaque Ultralaser, comme moi ouais. Le Rayon fonça vers moi, je n'avais pas envie de bouger. Autant vous dire que l'attaque me percuta, hein. Cela eu pour effet de me renverser, avec une désagréable douleur. Le Pokémon Préhistorique revint à la charge, et m'asséna un coup de "faux", qui se ficha juste devant ma tête. C'est super, quoi, je vais me faire buter par un inconnu, qui sort de je sais pas où, et qui n'a même pas de politesse !
Je me redressa de nouveau, histoire de ne pas perdre la face. Je m'envola, sous la pluie battante, là au moins, il me laissera tranquille...Non, je ne fuis pas. Pour qui il se prend, cette mocheté ?! Je vais lui règler son compte, moi ! Je lui lança un Ultralaser ! Il tombe, super, je lui lance un autre, il rechute, ah ouais, ça me plaît de faire ça ! Je lui balance Ultralasers sur Ultralasers, sans qu'il ne puisse se relever ! Bien fait pour ta sale tête de fossile ! Je crois qu'il est KO, maintenant. M'en fiche ! Je vais continuer ! Un autre Ultralaser ! Un autre encore ! Et encore un !

Je vais finir par le tuer. Et là, je ne pourrais même plus regarder mon reflet. Tout ce que je verrais, ce serait...la mort. Je devie,s fou, c'est tout. J'ai complètement sombré, aujourd'hui...Mais je ne peux pas m'en empêcher , je dois lui lancer une autre attaque...la Plage tremble au rythme de mes attaques. J'en ai marre d'Ultralaser. J'ai envie de le faire souffrir d'une autre façon. Il est déjà largement KO, mais je m'en fiche complètement, cet imbécile n'avait qu'à pas venir me déranger, et il ne lui serait rien arrivé ! C'est sa faute aussi...M'en fiche ! Un Draco Choc dans sa face ! Un autre !
De loin, on me prendrait sans doute pour un malade mental. Quel fou, ce Rayquaza...C'est pas ma faute, c'est juste que...j'en ai marre ! Je me répéte toujours, mais j'en ai marre ! Et je dois me défouler. C'est lui qui prends, tant pis ! La pluie ne cessait pas, le Tonnerre grondait. Les éléments seraient-ils en colère, aujourd'hui ? Je m'en fiche aussi. Je ne calcule plus rien du tout, je ne suis moi-même, étrange hein, et je vais m'acharner sur cet inconnu de Kabutops. Jusqu'à qu'il meurt ! Non là je dis des bêtises...Où m'arrêterais-je, alors ? ...Qu'est-ce que je suis en train de faire ? Je n'arrive pas à me reconnaître. On aurait honte de moi, dans mon espèce, si elle existe. C'est juste...abominable ! Je suis en train de massacrer un être vivant. Mon regard tombe à son tour dans la folie. Le Kabutops était désormais grièvement blessé, et c'était ma faute. Je me souviens de ce Ptéra, je lui avais juste donné une leçon. Mais m'acharner à un tel point sur quelqu'un...Voilà pourquoi, je ne fais pas parti de ce monde. Je suis pire que je ne m'imaginais dans mes pires cauchemars. Délivrez-moi de cette vie, je vous en supplie.

--------------------------------------------


« Si tu meurs, rien ne changera. Vis, si tu veux changer les choses. »


Ray's Theme


Autres personnages:

- Kazan

- Aaron Reiden


Dernière édition par Rayquaza le Jeu 3 Fév 2011 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Volonté Impétueuse
avatar

Messages : 1682
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 22

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Dépression totale (Pv: Miwako)   Mar 4 Jan 2011 - 17:01

    Je constate que ce RP n'a pas eu de réponse ou n'est pas encore clôture, j'aimerais si il est encore actif, que vous m'envoyez une confirmation par MessagePrivé, pour cela il suffit de cliquer sur le lien qui suis.


    http://pokelife.forumactif.com/msg.forum?mode=post&u=93


    Si aucune confirmation est postée, le message sera envoyé à la corbeille, vous avez une semaine pour répondre. Si votre message est envoyé à la corbeille sachez qu'il sera impossible de le récupérer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miwako
Déesse des Eaux
avatar

Féminin Messages : 59
Date d'inscription : 07/01/2011
Localisation : Tu veux savoir ? Eh ben tu saura pas !

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Dépression totale (Pv: Miwako)   Jeu 3 Fév 2011 - 17:58

Azur, un petit Mew, avait réussi à gagner la plage. Il avait atterri dans la plaine, et son sens de l'orientation n'était pas génial...
Aujourd'hui, Azur a un autre but que de s'amuser. Il veut réussi à prendre l'apparence d'Arceus. Azur a juste réussi à la prendre pendant une seconde, hier. Alors le petit Mew Shiney se concentre... Mais des bruits l'en empêche. Azur, pas du tout fâché, s'approche doucement de ce qu'il croit être la source du bruit. Et se fige. Un gros serpent tout vert est en train de massacrer un Pokémon que Azur ne connaît pas ! Alors, sans réfléchir, il prend l'apparence d'un Lugia et bat des ailes aussi fort qu'il peut. C'est bien connu, les battements d'ailes des Lugia provoquent de terribles tempêtes. Mais Azur est toujours caché, et cherche à prendre l'apparence d'Arceus. Sa mère lui avait dit que pour réussir cette transformation, il fallait penser à ses premiers moments de vie, lorsqu'Arceus vient de nous créer et que le lien qui nous unit au Dieu est le plus fort. Alors Azur pense à ce moment où il a découvert des milliers de visage, à ses premiers pas... il se met à briller, et se concentre encore plus fort.
L'effort est considérable et épuisant, pourtant, Azur n'abandonne pas. Le petit Mew Shiney a l'impression que son cœur va exploser, et serre les poings.
Soudain, Azur se sent un peu mieux. Il ouvre les yeux, et regarde...
Son grand corps de quadrupède blanc ! Il a réussi ! Azur a réussi ! Une bouffée de fierté et de joie l'envahit. Il a envie de galoper partout, de faire le fou. Mais soudain, il repense à l'étrange Pokémon en train de se faire massacrer. Alors Azur, toujours sous sa forme d'Arceus, commence à léviter avec grâce dans le ciel, ses pattes galopant dans le vide. Soudain, il prend de la vitesse, et fond sur le gros serpent vert. Grâce à sa vitesse et à l'effet de surprise, il réussit à lui arracher le corps du pauvre Pokémon. Il s'éloigne, et pose le corps. Azur ne sait que faire des blessures du Pokémon, il ne connaît pas d'attaques de soin ! Alors il se contente de lui donner une Baie Oran. Le Pokémon le regarde, bouche bée, la baie dans la main, et essaye de s'incliner devant ce qu'il croit être le Dieu des Pokémon. Mais ses derniers instants de vie étaient arrivés. Le Pokémon, n'ayant pu survivre à ses blessures, s'effondre par terre pour ne plus jamais se relever. La Baie Oran roule par terre. Azur s'approche. Lui, ne connaît pas la mort. Sa mère lui avait expliqué que c'était un long sommeil. Mais Azur ne supporte pas ce triste spectacle. Il pleure. Car Azur ne comprend pas. Il ne comprend pas la cruauté des autres, la cruauté du monde...
Azur galope jusqu'au gros serpent vert. Il a fait bien soin d'essuyer ses larmes avant d'aller le voir, et est toujours sous sa forme d'Arceus. Azur a eu la chance d'avoir un protecteur hier, qui lui a appris à bien parler. Mais il fallut deux nuits et une journée... Azur sait maintenant très bien parler, ce qui est étonnant :


Pourquoi as-tu fais cela ? Ce Pokémon t'as fait du mal ?

Il regarde attentivement le gros serpent vert. Sa mère lui avait déjà dit le nom de ce Pokémon, qu'elle lui avait conté dans ses nombreuses histoires... Rayquaza ! Oui, c'est cela. Un nom compliqué. Azur discerne des motifs sur son corps. Ce personnage est très étonnant. Mais Azur n'a pas peur. Il n'a jamais imaginé que quelqu'un puisse lui faire du mal. La tempête qui se déchaînait s'arrête. Le soleil revient, et le corps blanc d'Azur brille au soleil. Il jauge le Rayquaza, essaye de comprendre pourquoi il a massacré l'étrange Pokémon. Azur regarde le Rayquaza avec indifférence, il a gommé toute émotion de son visage. Arceus ne doit avoir jamais pleuré, et Azur se fait passer pour lui.

HS Very Happyésolée, ça ne vaut pas ce que tu écris, mais je n'ai pas plus d'inspi en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayquaza
Modo
Gardien Céleste... ou pas
avatar

Masculin Messages : 1406
Date d'inscription : 03/03/2010
Localisation : Hopitâl bien entendu !

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Dépression totale (Pv: Miwako)   Ven 11 Fév 2011 - 10:36

[HS: Aucun souci, moi non plus, je n'ai pas d'inspi']

Deux énormes créatures s'affrontaient, sous une pluie battante, des éclairs déchiraient les cieux, c'était la panique, sur cette presqu'île...des attaques plus violentes les unes que les autres s'enchaînaient, réduisant arbres, rochers, végétations en miettes. Je sens la mort partout, je la vois par des corps qui tombent, je l'entend par des cris de terreur. Et moi, j'ai participé, à ce chaos, les deux mastodontes qui étaient Groudon et Kyogre s'affrontaient pour je ne sais quelle raison. Ce jour-là, j'avais bien tenté de les calmer. En vain, ils étaient du genre agressifs. Ce jour-là, il pleuvait à en perdre la tête. Ce jour là, je n'avais pas pu garder mes nerfs.
Ce jour-là, ressemble étrangement à celui-ci.
La pluie me tombait toujours sur la tête, est-ce que...je l'avais tué ? Ais-je tué ce Pokémon ? Non, ça ne se peut pas. Je ne suis pas un criminel, je ne suis pas un meurtrier...et alors, pourquoi ais-je agi de cette manière là ? Je ne me comprends pas. Ma façon d'agir dépasse mon entendement. Cherchez un peu l'erreur ! Que vais-je faire maintenant ? L'aider ? Oui je dois l'aider. Mais cet espèce de monstre préhistorique m'a bien cherché ! Il m'a attaqué, c'est LUI qui a voulu se battre, moi je n'ai rien fait. Enfin...cela n'excuse pas le fait que je me sois acharné sur lui comme un malade mental, à coup d'Ultralasers ou de Draco Chocs. Pourquoi est-ce que j'ai quitté mes montagnes, ce matin ? J'aurais dû rester là-haut, et rien de tout cela ne se serait produit. Forcément, c'est toujours après, qu'on regrette. (Oui vous allez me dire que c'est en fait la définition d'un regret: toujours après, jamais avant *Sors*)
Bref, où en étais-je, déjà ? Il fallait que je fasse quelque chose, oui. J’ai eu, l’espace d’un instant, l’impression de sentir une présence non loin de moi, mais mon état psychologique doit sûrement être mauvais, avec ce que je viens de faire.
Je laissa échapper un soupir de désespoir, voir de consternation. Je me suis déçu sur ce coup là ! Enfin, bref. Passons sur tout mes états d’âmes. Quelque chose de bizarre vient en effet de se passer. En effet, le Kabutops vient de disparaître devant moi. Je sais pas pourquoi, mais de toutes façons, j’ai l’impression de m’en foutre royalement. Mes yeux commencent sérieusement à me peser, je dois être fatigué, même si j’ai également l’impression de ne pas l’être. Compliqué, n’est-ce pas ? J’ai toujours été de ce genre là, rassurez vous. Mais il faudrait vraiment faire quelque chose, ce truc ne survivra pas seul…Et puis il n’a pas pu se volatiliser en un laps de temps aussi réduit. C’est…physiquement impossible. Soit…où est-il passé ? Il n’y a pas de traces de pas sur le sol…il vole ce truc ? Je ne crois pas, il n’a pas d’ailes. Et puis, les Kabutops ne volent pas. Je crois. Je ne suis plus sûr de grand-chose désormais. Comme une âme en peine, je regardais vaguement autour de moi, ma vision toujours brouillée par de multitudes gouttes qui me frappaient les yeux. La pluie, alàlà ! Ma faculté Air Lock n’est pas censé me rendre insensible au climat ? *Sors*
Je suis épuisé. Maintenant, c’est une certitude. A bout de forces, toutes mes attaques m’ont considérablement affaibli (en même temps, un type qui s’excite d’une telle façon c’est rare *Crève*), je me laissa tomber sur le sable humide de la plage. Mes yeux étaient désormais à demi clos. Ma vision devenait plus floue…j’avais un peu de mal à distinguer quoi que ce soit dans un tel chaos, autant en parlant des éléments naturels que dans mon esprit, tourmenté par les actes que je venais de commettre. Un peu glauque en fait, ça va me peser encore un bout de temps, si je ne meurs pas avant, bien entendu. Non, je n’ai pas l’intention de me suicider hein, oubliez vos éventuels idées.


Mais bon ! Un autre détail vient de me frapper: la pluie se fait de moins en moins intense. Il s’arrêtait enfin de pleuvoir. C’était déjà ça, au moins, ce mauvais temps m’insupportait comme rien d’autre aujourd’hui. Mais tout n’était pas fini pour autant. On finit toujours par payer ses actes, quels qu’ils soient. Qu’on soit légendaire ou non. D’ailleurs je me demande qu’est-ce que je fous dans la catégorie des Légendaires, moi. Bref, passons !
Une voix me fit sortir de ma rêverie. Qui était-ce ? J’étais encore un peu (beaucoup) dans les vapes,..Est-ce que ce serait le Kabutops ? Naan, je ne pense pas. Avec quelques efforts, je leva la tête, péniblement. Et quelle ne fut pas ma surprise, lorsque mes yeux se heurtèrent à…Arceus. Arceus ? Je devais sans doute être prit d’hallucinations, en tout cas, c’est-ce que

Que je pensais sur l’instant. Mais étais-ce vraiment ce type ? Qu’est-ce qu’il faisait là ? Était-il venu me châtier ? Un tas de questions aussi stupides et futiles traversèrent mon esprit à ce moment là. Qu’est-ce qu’il avait dit déjà ? Si le monstre préhistorique de Kabutops m’avait fait du mal ? Que répondre ? Non il ne m’a pas fait de mal, mais il a essayé ? Nan, débile comme réponse ça. Faut que je dise quoi alors ?! Raaah cette histoire me pompe sérieusement les nerfs.

-Je ne sais plus, rétorquais-je. Peut-être bien que si. Et qu’est-ce que vous faîtes ici ?

Oui bah, t’aurais pu trouver meilleure réponse, hein Ray ! Je suis bien avancé maintenant. Qu’est-ce que je fais ? Premièrement, je vais essayer de ne pas perdre entièrement la face devant ce truc blanc. Il pourrait s’avérer dangereux s’il s’agit d’Arceus et non d’une hallucination ou je ne sais quoi. Dans une difficulté extrême…je me redressa, pour flotter un peu au-dessus de la plage. Hey ! Mais il ne pleuvait plus, je venais de le remarquer, la tempête s’est dissipée. A ce que ça me fait du bien ! C’était comme si la dépression atmosphérique avait une répercussion directe sur moi. Maintenant, je sens un léger mieux…
Hm. Je repense au Kabutops. Avait-il survécu à mes attaques ? Peu probable…Qu’est-ce que j’ai fais ? Je n’arrive toujours pas à avaler que c’est moi qui lui ai balancé tout ces missiles, et qui plus est, avec un acharnement digne d’un psychopathe. Mais je n’en suis pas un ! Je suis quelqu’un de…Qu’est-ce que je suis déjà, moi ? Je n’arrive pas à me saisir. Je n’arrive plus à me saisir. Il y a quelque temps, à peine, ma seule préoccupation était de trouver des semblables. Mais après toutes ces années où je n’ai même pas pu trouver une écaille, j’ai finis par abandonner. Est-ce que ce serait une sorte de…euh retour de flamme ? Si on peut dire ça comme ça. En tout cas, c’était clairement un coup de moins bien pour moi. C’est peut-être une manière d’évacuer ma déception aussi. (Non c’est vrai que montrer qu’on est déçu en explosant quelqu’un c’est pas très logique non plus.) Enfin…Me voilà face à un Arceus qui sort de nulle part. Il n’est pas comme celui que j’avais croisé il y a pas mal de temps en plus. Bizarre, y’aurait-il plusieurs Arceus ? Non pas possible. Pourtant la différence n’est pas flagrante, mais la voix n’est pas la même. Enfin, je crois. Vu mon état actuel, je ne m’avancerais sur rien du tout moi. Si ça se trouve, tout ça n’est qu’un mauvais rêve, et je me réveillerais dans un…deux…trois…bah non ça ne fonctionne pas. Je secoua la tête pour essayer de chasser cet afflux de pensées néfastes qui me brûle les nerfs. L’autre doit sans doute se dire que j’étais bizarre. Mais les préjugés des autres créatures de la Planète, j’ai appris avec le temps à en faire abstraction. C’est cool ma vie hein ?


Bref passons. Où en sont les faits, maintenant ? Me voilà face à Arceus, pour résumer. Ah, et je viens de massacrer un Kabutops, histoire de rien oublier. Voilà comment la journée tourne. Maintenant, que faire d’autre ? Je resta là, planté devant l’Arceus, sans savoir que faire, ou dire. Je n’avais plus l’habitude de voir un légendaire. Du coup, je ne sais pas quoi dire…Et si je demandais à cette créature ce qu’elle voulait ? Pourquoi pas !

-Vous êtes venu faire quoi, au juste ? Prendre du bon temps ou me faire disparaître ? Demandais-je, d’un ton un peu cynique.

Erf, c’est pas ce que je voulais dire en fait. Bon bah, au moins, ça, ça a le mérite d’être clair, non ? Moi je veux être honnête avec les autres et moi-même. Même si parfois…J’ai un peu de mal à me rendre compte de mes actes, de mes paroles, et même de pensées. Bizarre hein ? On me le dit souvent, rassurez vous. (Bon en fait personne me parle mais ça n’est qu’un détail !) Soit que faire face à lui ? Bah rien d’autre. J’ai fais assez de choses pour aujourd’hui. Assez de mauvaises choses. Il est temps pour moi d’arrêter cette constante envie d’activité, autant m’ennuyer dans mon coin, au moins, je ne ferais plus de mal à personne. Sauf à moi. Mais ça, qui s'en préoccupe ? Personne, même plus moi.

--------------------------------------------


« Si tu meurs, rien ne changera. Vis, si tu veux changer les choses. »


Ray's Theme


Autres personnages:

- Kazan

- Aaron Reiden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dépression totale (Pv: Miwako)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dépression totale (Pv: Miwako)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dépression totale (Pv: Miwako)
» Indicateur pression d'huile
» Interdiction de fumer totale
» Quand la pression monte d'un cran - Part. 2.
» Si quelqu'un a une envie de débauche totale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Plage Hama-
Sauter vers: