Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les grandes affections viennent de la raison [Pv : Der Kaïser]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brise
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 21/04/2011
Localisation : Parmi les branchages

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Les grandes affections viennent de la raison [Pv : Der Kaïser]   Ven 22 Avr 2011 - 15:59

~ Brise ~


Brise sautillait entre les arbres. L'herbe haute lui chatouillait le ventre. La lune brillait de milles feux dans le ciel et les étoiles scintillait comme des joyaux. Quel bonheur de se sentir libre. Elle n'avait jamais été aussi heureuse de sa vie. Depuis que sa mère l'avait abandonnée, elle ressentait un grand mal être jusqu'au plus profond de son âme. Elle se retrouvait livrée à elle même, parmi d'autres créatures pas toujours amicales. Le début de sa vie l'avait mis à rude épreuve, mais elle commençait à s'adapter. Elle trouvait facilement de la nourriture à présent, en outre, l'eau coulait abondamment dans cette partie de la forêt, elle adorait jouer et se baigner dans les ruisseaux. L'ombre des arbres la protégeait de la chaleur. Prenant peu à peu goût aux jouissances de la vie, Brise rêvait de faire la rencontre d'un autre Pokémon qui puisse lui apporter amour et réconfort. Car elle ressentait toujours un manque. Un manque maternel, l'affection que personne ne lui avait jamais donné. Épuisée par cet élan de nostalgie, elle s'allongea dans une souche d'arbre. Après quelques minutes à peser le pour et le contre de sa triste vie, elle finit par s'endormir..

Quelques heures plus tard


Les rayons du soleil perçaient à travers les minces trous creusés dans le tronc, sous ce dernier, la chaleur devenait insoutenable, l'astre du jour devait être haut dans le ciel. Brise, qui ne supportait que l'air doux du matin, se réveilla. Elle s'étira longuement, encore trop fatiguée pour bouger. Malgré ce petit repos, elle se sentait toujours exténuée. La vie de solitaire était rude.
Alors qu'elle s'apprêtait à se rendormir, un bruit la fit sursauter. Se relevant d'un bond, elle se cogna la tête contre la souche et retomba sur le ventre. Un peu sonnée par sa situation, elle essaya tout de même de tendre l'oreille et de guetter les mouvements de sa cible qui évoluait à quelques pas d'elle. Elle distingua le crissement des feuilles sous les pattes de l'inconnu. Se sentant en situation de faiblesse dans son abri, elle se rua à l'extérieur à vive allure. Elle couru aussi vite qu'elle le pu, le vent fouettant son pelage. Mais malgré tous ses efforts, elle entendait les pas se rapprocher. Alors, comme elle le craignait, elle sentit une lourde masse s'écraser contre elle et lui faire perdre l'équilibre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Der Kaïser
L'humour trop nul
avatar

Masculin Messages : 869
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 21
Localisation : Vallée de Montcuq

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Les grandes affections viennent de la raison [Pv : Der Kaïser]   Sam 23 Avr 2011 - 22:05

Le soleil était haut dans le ciel et une forte chaleur s'en émanait. C'était loin d'être idéal pour Kaïser, un Cizayox. Sa peau en métal était en train de devenir de plus en plus chaude. Il finit par se souvenir que ses ailettes lui permettaient de réguler sa température, et donc se mit à les agiter. Il fallut quelques minutes avant que son corps se rafraîchisse. Il décida de se poser au pied d'un arbre. Il était fatigué et en ignorait la raison. C'était sûrement dû à cette chaleur torride. Si on observait le ciel et le soleil, on pouvais s'imaginer qu'il n'était pas loin de Midi. Il décida donc de se reposer quelques minutes, puis de repartir en quête de nourriture. Il ferma quelques minutes ses yeux afin de mieux récupérer. C'est alors qu'un léger vent se leva. Tant mieux ! Cette brise était fraîche et il n'aurait plus besoin de battre des ailes. Il stoppa le mouvement de ses ailes, et se leva après cinq minutes passées à flemmarder. Il se mit en route...

Après avoir marché une dizaine de minutes, il aperçut une rivière. Il s'agenouilla près d'elle, et prit un peu d'eau afin de s'en asperger le visage et les mains. Ensuite, il en bût quelques gorgées. Elle était tiède, chauffée par le soleil, mais bon, c'était mieux que rien. Il se releva, prit une baie qu'il voyait pendouiller à un arbre et se dit qu'aller chasser un peu ne serait pas si mal. Il avait faim, il espérait trouver un peu de nourriture. Il s'engagea sur un sentier, et après avoir marché à peine deux minutes, entendit des bruits de pas précipités, comme si il s'agissait d'une course, ou plutôt...d'une poursuite. Il se précipita et vit un Phyllali (il n'aurait su dire s'il s'agissait d'un mâle ou d'une fille). Ce même Phyllali était poursuivit par un Grayhena, mais était rapidement rattrapé. Ce chien noir bondit, et plaqua le Phyllali au sol, soulevant un nuage de poussière. Kaïser trouvait la scène assez étonnante. Sans le savoir, un prit une pierre et la lança sur la gueule du Grayhena. Celui-ci fut secoué, et une légère plaie s'ouvra. Il regarda de chaque côté et aperçut Kaïser. Il se rua sur lui, décidé à l'attaquer. Pourquoi Kaïser avait agit de la sorte ? Le Grayhena était peut être en train de chasser. C'était la loi de la nature. Il avait prit cette pierre et l'avait lancée sans vraiment réflechir. Le Grayhena était maintenant à peine deux mètres de Kaïser, et bondit en montrant ses crocs d'argent. Kaïser fit un pas de côté, mais fut mordu à l'épaule. Les crocs du Grayhena ne parvenait pas à s'enfoncer, à cause de l'épiderme de fer du Cizayox. Kaïser attrapa la nuque du chien, et l'éloigna un peu, faisant par la même occasion retirer ses crocs de sa peau. Il ressentit une brève douleur. Bien que sa peau soit d'acier, les crocs s'était un peu enfoncés, faisant couler du sang. Il projeta le Grayhena contre un arbre, et celui-ci s'évanouit, laissant un mince filet de sang tomber de sa gueule.
Kaïser s'assit, faisant pression sur sa blessure afin de laisser le moins de sang possible s'échapper. Le Phyllali était bien en vie, toujours un peu secoué (c'est normal, il venait d'être agressé), mais n'avait pas reçu de blessures. Kaïser cueilla une baie sitrus qui pendouillait à un arbre, l'écrasa et fit couler son jus sur ses plaies. Il ressentit un légère douleur, mais il savait que cette baie faisait office d'antiseptique. Il s'assit ensuite au pied de cet arbre, afin de pouvoir se reposer un peu.

Au moins, il s'en était tiré sans trop de dommage, mais un peu honteux d'avoir reçu un coup venant d'une attaque aussi simplette. Du temps où il officiait pour la team Rocket, jamais une attaque de ce genre ne l'aurait atteint. Il regarda son bras, et prit conscience qu'il s'était ramolli...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les grandes affections viennent de la raison [Pv : Der Kaïser]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Grandes Citations
» Débat: Et si Marx avait raison?
» Vraie Raison du Départ de Batista
» l'âge de raison
» Les grandes villes du monde ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Forêt Mori-
Sauter vers: