Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Même si tu as envie, tu ne tueras point. [PV: Noctis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazan
Oiseau de Feu
avatar

Masculin Messages : 22
Date d'inscription : 04/12/2010
Localisation : Au bout d'une corde, forcémment.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Même si tu as envie, tu ne tueras point. [PV: Noctis]   Lun 3 Oct 2011 - 21:33

[HS: Bon bon, sorry pour ce retard, mais voilà, j'ai fini par RP ! Un peu space, d'ailleurs, pas d'inspiration, donc j'ai tendance à raconter "nimportnawak"]

Dieu (Arceus) a écrit dans la Sainte Bible: "Tu ne tueras point." Non bref, j'arrête le délire (oui déjà !) et je vais me contenter (essayer) de faire un RP normal, comme ceux que vous voyez d'habitude. Sinon, oui, mon nom est Kazan, je suis un Sulfura (qui ne croit pas en Nintendo, alias, Dieu) et figurez-vous, chers amis, que je viens de vivre une éprouvante expérience, dans les plaines, en rencontrant Mashasucette, Bec-qui-pend ainsi que Nimportnawak (qui est mort 10 secondes plus tard). Il y avait aussi un Noctali, mais vu que lui s'est comporté de manière relativement normale, je ne peux pas dire qu'il m'a éprouvé. Et pour couronner le tout, le temps s'est merveilleusement détérioré, devenant épouvantable, Apocalyptique (Arceus en parle aussi dans son livre) et me força à quitter les Plaines qui étaient...hm, à découverts. Il était donc urgent de partir quelque part d'autre, où je ne serais pas noyé vivant par la pluie, pas foudroyé bêtement par la foudre et...vous avez compris, mon énumération est donc devenue inutile. Enfin, si vous n'avez pas compris, vous pouvez toujours taper "Enumération" sur Google. *IlafumélamoquetteceSulfuradirentils*.

Retour vers le Présent, now. On va également essayer d'être plus sérieux dans la narration, parce que RP comme un boulet, y'a personne qui voudra me répondre. Remarquez néanmoins que, puisque ce RP est Privé, il est impossible que quelqu'un d'autre ne se ramène ! Bref, soyons un peu plus sérieux, tout de même.

La tempête ne s'était pas calmée, loin de là. Reprenons sur les dernières paroles du Noctali, qui m'apparurent plus comme des conseils que de simples paroles, en fait.

« Il n'est pas bon de rester d'avantage en ces lieux. Je m'en vais retrouver ma tanière, mais vous pouvez me suivre si vous le souhaitez. La forêt constituera un meilleur abri que la plaine. »

Difficile de pouvoir contredire le Pokémon Ténèbres sur ce point. La Tempête était aussi soudaine que violente, il fallait réellement que je bouge d'ici, si je ne voulais pas que mes flammes s'éteignèrent en même temps que ma vie (quoique je ne suis pas un Salamèche non plus, mes flammes sont plus...résistantes, disons]. J'hocha simplement la tête, pour faire signe que je n'allais pas tarder à aller en direction de la forêt, om les branches, et autres feuillages pourraient me servir d'un léger bouclier contre le ciel. Mais un bouclier quand même !
Le Noctali disparu rapidement dans la nuit, sous la pluie, en direction de la forêt. Il me semble qu’il avait affirmé retourner dans sa tanière. Par un temps pareil, je me demanda si sa tanière n’avait pas été légèrement touchée. Enfin, disons que je suis loin d’être un expert sur les tanières de ce type de Pokémon, et si ça se trouve, le Noctali en question avait anticipé ce type d’intempéries, et ainsi prit une tanière qui serait idéalement placée. C’est même probablement le cas. Bref, moi je ne m’attarde pas ici, déployant mes ailes et avec ma discrètion naturelle, je me dirigea vers la Forêt. (Ironie, bien sûr)


Là-bas, certains profitaient déjà de la situation, j’entends par là, profiter de l’agitation générale, causée par la tempête, qui fut, à vrai dire, assez soudaine. Comment profiter de l’agitation générale ? Eh bien, certaines créatures pensaient que manger était plus important que tout le reste. Vous voyez ? Des Pokémons faibles atterirent dans les griffes de sournois chasseurs, dont les intemperies ne semblaient guère les impressioner. C’est ainsi, que le Noctali arrivait dans la forêt. Il, selon ses dires, retournait dans sa tanière. Y parviendra t-il ? *Musique angoissante*. Car, là, tapis dans le noir, rôdait une dangereuse créature, qui se sert de ses griffes comme d’armes redoutables, un Mangriff. Bien que sa queue dépassait légérement des buissons, le Pokémon de type Normal semblait passer innaperçu, et observait de loin l’arrivée du Noctali. Celui-ci semblait chercher quelque chose du regard. Enfin, ce fut la théorie du Mangriff, si elle s’avère fausse, cela n’aurait pas l’effet d’un tremblement de terre, hein. Mais, une fois sa « proie » assez proche, le Mangriff sauta de l’endroit (il était dans un arbre) où était tapis, avant d’atterir droit devant le Noctali, esquissant un sourire sadique, et cachant tant bien que mal la douleur qui commençait à lui ronger la cheville, suite à son saut périlleux. Et oui, c’est ça, il faut faire attention, quand on fait des acrobaties, cela peut vite devenir dangereux.

« Alors, petit...tu te serais donc perdu ? Ah...c’est bête hein. Car, je crains que ton existence s’achève ici, et maintenant. Car, en face de toi, tu as la terreur de cette forêt. La nouvelle terreur, je veux dire. (Imaginez que le Noctali ne le connaissait pas ? Bah, oui, il faut qu’il se rattrape, le p’tit !) et ainsi donc, tu as atteint la fin de ta vie, mais ne sois pas triste, ta mort sera rapide, quoiqu’un peu douloureuse par moment...aha. » dit-il.

Comme vous avez pu le constater, ce mec est totalement discrédité par sa tirade à deux pokédollars. Mais voilà, chacun leur moyen d’expression !
Revenons donc au Sulfura, qui avait commencé son périple, c’est à dire aller de la Plaine à la forêt, une longue route, parssemée d’embuches, et par la même occasion, changeons de narrateur, j’ai fait mon temps, moi.

La Nuit, ainsi que le temps, ne m’offrait pas une très bonne perspective des choses. Ma vision n’était pas adaptée à ce genre de choses, mais il fallait bien faire avec. J’avais mes autres sens pour me guider, même si il ne faudrait pas que je ne me fie qu’à eux (tiens, il aurait pas fait de la philo, par hasard ?) mais je voyais en gros la forêt, et j’entendais les nombreux cris, les nombreuses plaintes de ses habitants. C’était comme s’ils n’étaient pas préparés à cet évènement, ce que je peux comprendre, ce n’est pas tous les jours qu’une tempête de ce genre éclate. Mais bon, en même temps, je ne suis pas sur cette île depuis bien longtemps, alors je ne devrais pas tirer de conclusions trop hâtives, et si ça se trouve, cette île est souvent frappée par les tempêtes et....bref, vous m’aurez compris.
Sur ce, après quelques secondes de vol, trempé par la l’eau, mais toujours bien en vie, je pénétra à l’intérieur de la forêt. Bien que, sur l’instant, je ne sentis pas de grand changement, il fallait avouer que le feuillage agissait finalement comme d’un parapluie pour moi, je ne subissais plus autant d’eau, et c’était tant mieux comme ça. Mais, des voix commençaient à se faire entendre, je ne savais pas vraiment d’où elles venaient, je ne suis pas habitué à vivre dans un tel environnement, il faut me comprendre. Je voyais des ombres un peu partout, cela me désorienté quelque peu, il s’agissait probablement de Pokémons Sauvages qui étaient en train de partir dans tous les sens, cherchant refuge contre le ciel. J’avais, par ailleurs, l’impression que la tempête s’était faîte plus forte, du moins, les vents qui la composaient...
Cependant, j’entendis une voix, on ne peut trop familière: celle de l’imbécile de Fouinette au nom insupportable et à son pote le Békipan. Ils courraient (relatif) dans ma direction, en poussant des cris, comme s’ils voulaient que je les attende. Mais qu’ils crèvent, je n’ai pas envie de les revoir, ces deux-là !

Et il fallait dire, que pour une fois, le Ciel fut avec moi. Un orage, un coup de tonnerre dans les cieux, et leurs petites silhouettes furent rapidement anéantis du monde. Pourquoi ? Sous les yeux ébahis (et tristes de certains lecteurs) de ces deux créatures, un gigantesque éclair les frappa, mais, juste eux, hein, pour faire réaliste. Après un dernier cri insupportable, ils disparurent de ma vision, et j’en fus pour le moins heureux. Non pas que se réjouir de la mort de quelqu’un soit une chose très glorieuse, mais ils furent insupportables de bout en bout, et cette fin était presque inéspérée (idée de Noctis) et donc, voilà, je suis content. Bref, je suis encore moins à l’abri; avec ce qui vient de se dérouler sous mes yeux. Les deux vieillards furent foudroyés, et...je ne vois pas ce qu’il reste d’eux, possible que la Foudre transforme quelqu’un en poussière ? La preuve que oui ! Mais bon, cette histoire est passée, n’en parlons plus.
Quelques secondes passèrent, et je m’enfonçais tant bien que mal dans l’obscur végétation de la forêt, ne voyant pas grand chose, je me demandais bien où j’allais. J’entendis donc, à nouveau, des voix, mais cette fois, ce ne furent pas d’insignifiants cris de terreurs, ce furent réellement des paroles, bien distinctes, et non loin de moi. Sans faire de bruit, j’arrivais, pour me retrouver derrière des arbres, assistant à une nouvele « scène » avec cette fois-ci comme acteurs, le Noctali de tout à l’heure (et oui, on ne fait que se rencontrer ce soir) et un Mangriff, qui, je pense, est une erreur de la Nature. Le Pokémon Normal était en position de...non, pas de combat, ça ressemble aux humains, quand ils se battent, vous savez ? (Traduction by le narrateur: Kung-Fu).

« Approches, si tu l’ose ? Oserais-tu me voler mon arbre et ma tanière ? » clama t-il.

Notes aux lecteurs de la part du narrateur (non pas Kazan) vous ne trouvez pas que cet étrange animal se contredit légérement ?
Après un court instant de silence, le Mangriff reprit son monologue de plus belle.

« Je suis Frère Mangue, tu n’as aucune chance, Arceus m’a conféré la foi, et la puissance ! »
Arceus a dit de ne pas tuer, aussi. Quel mauvais religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis
Lifeur/Lifeuse
avatar

Féminin Messages : 406
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 25

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Même si tu as envie, tu ne tueras point. [PV: Noctis]   Mar 15 Nov 2011 - 14:30

    Je regardai un instant autour de moi. Visiblement, le sulfura ne m'avait pas suivi, ou alors il m'aurait perdu en chemin. Quoi qu'il en soit, il n'était pas là, mais je pouvais sans grand mal retrouver sa trace vu la lumière de ses flammes qui éclairait une bonne partie de ces sombres bois. Espérons juste qu'il n'y mette pas le feu -enfin, vu la pluie qui tombait, bonne chance pour faire démarrer un incendi.
    D'ailleurs, je me demandai si la pluie pouvait être néfaste pour sa survie. Je veux dire, certains pokémons, comme les salamèches par exemple, venaient à mourir si leurs flammes s'éteignaient. Cruel destin que celui là. En tout cas, je ne regrettais nullement pour ma part d'avoir évolué en un type ténèbres. Mon élément était la nuit, mais je n'étais pas non plus entravé par l'eau comme les pokémons de type feu. Quant aux attaques psy et spectre que redoutaient de nombreux pokémons, je les supportais sans aucun mal. Mais bon, j'avais malgré tout moi même des faiblesses.
    Par exemple, j'étais très sensibles aux attaques combats et insectes, et en dehors de ça je ne pouvais pas non plus m'acclimater à tous types de temps. Ma fidèle amie était la lune, mais je ne disais pas non plus non à un bain de soleil de temps en temps. Mais avec ma fourrure noire, la moindre chaleur excessive devenait vite insupportable. Et puis je préférais grandement la fraicheur des ombres.

    Quoiqu'il en soit, je voulais retourner dans ma tanière, et en même temps enlever cette fichue boue qui me collait aux pattes, quand un mangriff me barra la route. Surpris, je l'observai en cillant, me demandant bien ce que me voulait cet espèce de furet. La réponse ne tarda pas à venir, ce dernier se présentant comme la « terreur de la forêt ».
    J'eus un air blasé... Il pensait vraiment qu'il allait n'impressionner ainsi? Il se tournait lui même en ridicule tellement il était peu crédible. Enfin, j'avais été bien élevé et ma mère m'avait toujours dit qu'il ne fallait pas se moquer des handicapés mentaux.
    Ne faisant donc aucun commentaire, je voulu continuer mon chemin quand le mangriff se mit en garde, m'accusant de lui voler son arbre et sa tanière. De quoi... ? J'avais moi même creusé ce trou, il pouvait rêver pour que je lui laisse. Ce soit disant « frère Mangue » n'allait pas faire long feu.

    Me mettant en position d'attaque, je grognais doucement avant de complètement faire disparaître la lumières de mes cercles bleus pour entièrement me fondre dans la nuit. J'étais à mon avantage dans les ténèbres, et les mangriffs avaient beau avoir la vue fine, cette dernière ne lui servirait à rien dans l'obscurité. Sans parler de la pluie qui m'était d'une grande aide, elle masquait à la fois le bruit de mes pas et mon odeur. Il était donc privé de tous ses sens pour me repérer tandis que je disposais encore de la vue pour ma part.
    Sautant avec agilité, je m'éloignais donc de lui, lui lançant une attaque poursuite. Laissant le flux de manière noir/violette l'atteindre, et ainsi faire diversion -peu importait qu'il se prendre l'attaque ou non-, j'en profitai pour le contourner. Une fois dans son dos, prenant mon élan, je bondis pour le mettre au sol, prenant sa nuque dans ma gueule en grognant en guise d'avertissement. Ça serait inutile de le tuer, et j'avais pour principe de ne pas faire de mort inutil. Mais le message était clair; il filait sans demander son reste ou je lui brisais la nuque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumeless.deviantart.com/
Kazan
Oiseau de Feu
avatar

Masculin Messages : 22
Date d'inscription : 04/12/2010
Localisation : Au bout d'une corde, forcémment.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Même si tu as envie, tu ne tueras point. [PV: Noctis]   Sam 24 Déc 2011 - 23:04

[HS: Un bug m'empêche de le poster, comme promis à 23h 47/8]

Le spectacle que je voyais était une nouvelle fois assez singulier. Mais, en réalité, depuis l’épisode Mashasucette, il n’y a plus grand chose qui puisse réellement me surprendre. Vous me comprenez, n’est-ce pas ? Même si ce n’est pas le cas, si vous voulez lire la suite, eh bien laissez moi vous dire que vous n’avez pas le choix. J’assistais, en ce moment même, à un affrontement pour le moins inhabituel entre un Noctali dont j’ignore le nom, et un Mangriff qui veut se faire appeller « Frère Mangue », oui je suis d’accord, il y a mieux pour se montrer sérieux qu’un nom pareil. En tout cas, l’affrontement allait, quant à lui, tourner court. Enfin, je suppose même que, le terme « affrontement » serait innaproprié ici, tant la différence va se montrer flagrante entre les deux « adversaires ». Inutile de passer réellement sur les détails de cet affrontement titanesque, un remake du conflit Groudon/Kyogre (ou une parodie), pour annoncer le résultat. Trente secondes après la déclaration de guerre non dissimulée de Frère Mangue, celui-ci se retrouvait prit dans les griffes de sa proie.

Salut, c’est moi le deuxième narrateur. Vous m’avez beaucoup manqués à vrai dire, mais j’avais un problème avec Internet Explorer, et je n’ai de ce fait pas pu venir vous voir. Cependant, en vérifiant mes mails, eh bien, j’ai réussi à installer la nouvelle version d’Internet Explorer, qui fait vomir Yumeless, mais que j’aime beaucoup. Bref ! Merveilleux retournement de situation, alors qu’elle semblait compromise pour le Noctali, lorsque Frère Mangue avait déclaré que Dieu (Arceus ? Nintendo ? Débats, débats !) était avec lui. Incroyable donc, et désormais, Frère Mangue est dans une position de faiblesse. Mais il ne se décourageait pas, pas encore. La foi ne l’avait pas quitté, il croyait toujours que Nintendo/Arceus allait lui donner la force de continuer, jusqu’à vaincre cet ennemi qui le menaçait, non, il ne pouvait pas abandonner si près de la victoire. (Bon ok, il en est encore assez loin, je l’admets) Mais alors que le Noctali semblait avoir prit le dessus, la voix du Mangriff retentie.

« Pitié, épargnez mon âme ! » sanglota t-il.

...Comme vous pouvez le constater, sa foi n’a pas tenu indéfiniment.

« Je ne voulais pas vous offusquer ...même s’il est vrai que vous avez la tête d’un démon, je vais vous laisser la vie sauve pour cette fois. » reprit-il, d’un ton plus calme.

Ces paroles contradictoires me firent penser que cet étrange être aurait pu être atteint de maladie mentale psychologiquement incurable. Enfin, vous savez, ce n’est qu’une théorie comme une autre, et parmi une infinité d’explications plus ou moins rationnels. Bref, là, je vais laisser Kazan reprendre le fil de la narration, car je risquerais de vous perdre sinon. Pour ma part, je m'en vais étudier Freud et sa théorie de la Psychanalyse.

Internet Explorer ne peut pas afficher la page.

De mon point de vue, je ne savais pas trop comment réagir devant tous ces évènements. La pluie continuait de tomber, et je me demandais s’il n’était pas préférable que je poursuive mon chemin sans divaguer et regarder toute cette agitation, causée par ce « conflit » (vous appellerez ceci comme bon vous semble). Néanmoins, je ne pouvais pas rester planté là à ne rien faire, surtout que le temps était toujours...chaotique. La pluie n’avait pas cessée, et bien que les feuilles des arbres constituaient un premier abri contre le danger qui venait du ciel, il serait préférable pour moi de trouver un lieu où le feuillage des arbres serait plus épais. Il me semble que plus loin, les arbres possèdent des feuilles encore plus large. Mais en réalité, ce qui m’arrangerait beaucoup, ce serait de trouver une grotte. Là-bas, je pourrais être réellement à l’abri de ce déluge insupportable. Soudain, je fus tiré de mes pensées par...des pleurs. Et devinez donc qui était en train de pleurer.

« Pitié...pitié...sanglotait Frère Mangue, ne me faîtes plus de mal...je suis si faible...je n’ai même pas de quoi me nourrir, je suis allergique aux baies, et le Seigneur m’a défendu de manger mes amis...je ne sais que faire de ma vie, je ne sais que faire dans ce monde ! Aidez-moi...aidez-moi à retrouver mon chemin...»

Suite à cet émouvant discours, le Mangriff éclata complètement en pleurs, et ses larmes coulaient à flot sur ses joues. Ah moins qu’il ne s’agissait de la pluie. Bref, moi il fallait que je fasse quelque chose, quand même !
Rapidement, je descendis de mon perchoir, pour me retrouver aux cotés des deux protagonistes cités plus haut. Les yeux du Mangriff s’illuminèrent.

« Seigneur ! » s’écria t-il.

Je ne répondis pas tout de suite, un peu lassé par tout ce qui m’arrivait en ce moment. Mais bon...

« Appelle moi Kazan, plutôt, rétorquais-je, d’un ton neutre. Mais je ne suis pas venu pour toi. »

Frère Mangue cessa de pleurer. On ne sait pas tellement pourquoi, et la plupart de nous s’en manque royalement. Moi, j’étais venu ici pour le Noctali. Et c’est là qu’on se rend compte que je n’ai pas été correct, puisque je ne connais pas encore son nom. Alàlà...il m’arrive parfois d’être tête-en-l’air vous savez, mais malgré mon statut de légendaire, je ne suis pas à l’abri de certains défauts.

« Excuse-moi de te déranger une fois de plus, mais, toi qui semble bien connaître les environs...tu ne saurais pas s’il existe des lieux plus sûrs pour m’abriter de cette pluie ? » demandais-je simplement.

What ? Ah, vous voulez savoir pourquoi je ne lui ai pas demandé son nom alors que j’en parlais deux lignes plus haut ? Attendez là, chaque chose en son temps hein, je n’allais pas me ramener en lui disant « Hey, pote, tu te souviens de moi ? Au fait, c’est quoi ton name déjà ? »...soyons sérieux une minute.
Le dénommé Frère Mangue lui, ne comprenait pas. Il semblait me prendre pour un Arceus peut-être. Après bon, c’est vrai que la ressemblance n’est pas frappante aux premiers abords, mais j’ai quelque chose de divin en moi. *Sorsvite*
Now wait and see. Espérons qu’il ne réagisse pas mal à mon égard (après tout je ne lui ai rien fait) because je peux comprendre qu’il commence également à être lassé, par toute cette histoire, depuis Bec-qui-pend et le reste. Il faut dire que cette journée est franchement à mettre aux oubliettes.Et puis il est évident qu’il réagira mieux que Yumeless devant le Trailer de Kingdom Hearts 3D hein. (J’en profite pour faire de la pub pour sa Galerie (« Galerie de Noctis »), elle qui est en manque de commentaires, en guise de cadeau de Noël *Vachercherunecorde*)

Bref, je termine donc ce post, chers amis, vos yeux et votre esprit ont assez souffert pour aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis
Lifeur/Lifeuse
avatar

Féminin Messages : 406
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 25

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Même si tu as envie, tu ne tueras point. [PV: Noctis]   Mar 13 Mar 2012 - 14:23

    Bon sang, mais où étais-je tombé encore? A croire que c'était la nuit idéale pour croiser des pokémons pathétiques et sans aucun amour propre... Je soupirai intérieurement.
    D'abord, un vieux Fouinette sénile, accompagné d'un Bekipan avec un QI équivalant à celui du premier personnage. Et maintenant, je tombais sur un Mangriff qui se pensait être le grand maître incontesté de la forêt.
    Moi qui ne demandait qu'un peu de calme et un endroit où vivre, qu'avais-je donc bien pu faire à Arceus pour que tous ces bras cassés me tombent dessus dans la même heure?

    En tout cas, mon assaillant -devenu proie en cet instant toutefois- se mit soudainement à déballer une plaidoirie pour sauver sa peau. Aucun amour propre, vraiment... Il fondit en larme, racontant qu'il n'était qu'un pauvre et faible pokémon perdu et abandonné par tous. Mon dieu, que ne fallait-il pas entendre.
    Personnellement, je l'aurais plus qualifié d'idiot. On m'avait toujours appris à être poli et respectueux envers les autres, enseignement que j'appliquais, mais je devais bien avouer avoir mes limites aussi. Même le plus patient des sages se lassera un jour ou l'autre. Non pas que j'ai la prétention d'être un sage bien sûr. Mais tout ça pour dire que le pokémon devant moi était vraiment pitoyable et ne méritait même pas que je perde encore mon temps avec lui.

    A noter pour l'auteur, pour éviter de tomber sur des andouilles toutes les 5 minutes, éviter les rp avec Ray à l'avenir. Mais ce n'était pas le sujet du moment.

    Soudainement, la forêt s'illumina. La nuit recula, faisant fuir les petits pokémons du coin, alors qu'un bruit d'ailes se faisait entendre. Je n'eus pas à lever les yeux pour deviner qui était mon hôte.
    Difficile de se tromper aussi avec un tel brasier sur pattes. Le Sulfura de tout à l'heure refit son apparition -provoquant un nouvel excès de foi chez le Mangriff. Se présentant sous le nom de Kazan, il m'interrogea ensuite sur l'existence potentiel d'un lieu pour le protéger de la pluie.

    Tenant toujours le pokémon mangouste sous mes pattes, je réfléchie un instant. J'étais sur cette île depuis peu à vrai dire, mais j'avais déjà exploré la forêt de long en large. Seulement, y avait-il un endroit susceptible d'accueillir un oiseau de cette taille? J'en doutais un peu je devais bien l'avouer.
    Avant de répondre toutefois, je décidai de relâcher ma proie, qui ne cessait de fixer le Sulfura. Avant que je n'eus le temps de lui ordonner de déguerpir, le Mangriff fila au pied du phénix, s'agenouillant face à lui.

    « Ô seigneur, je prie pour votre miséricorde et votre bonté! »

    … Mon dieu... mais il avait vraiment une case en moins celui là...
    Certes, cette masse de plumes incandescentes était un pokémon dit légendaire, mais tout de même. Il en faisait un peu trop là. Surtout que le prénommé Kazan ne semblait pas vraiment réceptif à ses prières.
    Je ne pus retenir un soupir cette fois.

    « Quand cet énergumène à la déplaisante présence aura cessé ses jérémiades, sans doute pourrais-je répondre. »

    Je pris une pause de quelques secondes.

    « Il doit se trouver une grotte non loin de là si mes souvenirs sont exacts. Sans doute sera-t-elle assez haute pour vous accueillir, à condition toutefois qu'elle n'ait pas déjà un occupant. »



[HS: Désolée, c'est nuuuul. >__< Non seulement je met trois plombes à répondre, mais en plus je fais rien de bon. J'ai du mal avec ce rp là. >_<]

Edit by Rayquaza: Meuh non ! Pis ça doit être mes PNJ qui te font souffrir, je vais moins les utiliser %D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yumeless.deviantart.com/
Kazan
Oiseau de Feu
avatar

Masculin Messages : 22
Date d'inscription : 04/12/2010
Localisation : Au bout d'une corde, forcémment.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Même si tu as envie, tu ne tueras point. [PV: Noctis]   Jeu 12 Avr 2012 - 11:27

Dieu est miséricordieux, Dieu pardonne. Le seul hic, c'est qu'il n'y a aucun rapport avec Dieu dans ce RP. C'est pourquoi, nous allons nous replonger dans les évènements qui furent ceux qui ont précédés ce poste, le 13 Mars dernier. Selon de vieilles légendes, le nombre 13 porterait malheur d'ailleurs. Sauf que là, ce fut un Mardi et non un Vendredi donc tout le monde s'en fiche. J'avais au départ prévu de répondre demain, puisqu'il s'agissait d'une mythique Vendredi 13. Or, je n'avais point le temps, de ce fait, je ne puis me résoudre à faire attendre encore plus Noctis, bien que cette dernière s'est tirée voir sa chérie en train. Soit ! Trève de verbiage désormais, mon professeur d'Histoire-Géographie n'apprécie guère cela. Reprenons le fil de l'histoire.

La Forêt était en proie à des forces malsaines. Outre la pluie qui n'avait de cesse de frapper les feuilles de tout son poids, une présence plus que spéciale était présente à l'intérieure de la forêt. Non, il ne s'agissait pas de Frère Mangue, un Mangriff au caractère peu ... courant dirons-nous. Ce n'était pas non plus le Sulfura dénommé Kazan, bien que sa présence est relativement ... surprenante. Et ce n'était pas non plus le Noctali du nom de Noctis, arrivé depuis peu sur la "belle" île de Seïkan. Vous ne pourrez pas me contredire lorsque je vous dirais qu'il faut se méfier des apparences. N'apprenons-nous pas de nous méfier de nos sens lors des cours de Philosophie en Terminale ? Si, bien entendu, ce sont des obstacles épistémologiques ! ... Ahem, je vais reprendre le fil de ce RP de manière plus sérieuse, et en m'axant moins sur les cours que j'ai suivi depuis le début de l'année, cela risquerait d'être vite épuisant, d'autant plus que ma coéquipière-RP-Playeuse n'a pas un souvenir indélibile de ses derniers cours de Philosophie, si je ne m'abuse. Le Sulfura du nom de Kazan se tenait debout sur une roche, légérement surélevée. Et avec le Mangriff du nom de Frère Mangue qui l'implorait devant lui, à genoux, cela donnait lieu à une scène presque religieuse. Mais cela n'était pas voulu, bien entendu.

- Mais ... Seigneur ... Je suis, je suis ... votre fidèle serviteur ... venez moi, venez moi en aide, je vous implore ! sanglota le Mangriff dénommé, de manière plutôt ridicule, Frère Mangue.

- Cesse donc de gémir, répondit l'Oiseau de Feu, et cesse également de m'appeller Seigneur ou quoi que ce soit d'autre du même type. Je ne suis pas ton Dieu, je n'en suis pas un, alors, fais preuve d'un minimum d'intelligence et réflechis. Termina Kazan, une plume irrité par le comportement grotesque et caricatural de Frère Mangue.

Mais il ne l'intéressait pas le moins du monde. Ce qui était la priorité du Sulfura, c'était bel et bien de trouver un abri. Afin d'arriver à cette finalité, il avait besoin de quelqu'un qui connaissait les environs. Le Noctali ! Après, connaissais t-il les lieux ? ... Qu'importe, le petit quadrupède semblait déjà plus clair dans son esprit que la plupart des créatures rencontrées par Kazan jusqu'à présent. Ce serait presque à croire que son RP Player est un sadique et aime faire souffrir ses personnages de manière psychologique, en administrant un tas de personnages qui sont complètement déjantés. N'ais-je donc pas raison ? Bon, nous n'allons pas faire de la psychologie ici, n'est-ce pas ? Soit. Le Sulfura posa donc la question qu'il devait au Noctali - qui était alors en train de frapper Frère Mangue, avant de le relâcher, pour la suite que l'on connaît - et ce dernier ne sembla pas totalement maître de son sujet sur ce coup là. Dans le même temps, il semblait être bien gêné par la présence de l'autre créature, assez spéciale dirons-nous de manière polie. Le dénommé Noctis ne se pria d'ailleurs pas pour dire que ce pseudo-religieux l'importunait fortement, mais de manière très soutenue. Dans le même instant, le regard du Phénix se posa sur le Mangriff, qui ne se sentait pas visé par les propos du Noctali, bien que ce fut évidemment le cas. Qu'importe, Kazan en avait déjà assez des créatures de ce type là, celles qu'il avait croisés plus tôt dans la journée avait déjà été bien pénibles pour sa personne.

Le Noctali annonça donc qu'il pensait, sans toutefois être totalement sûr de ses propos, qu'il y avait une grotte qui ne situait pas très loin de là, et qui pouvait servir d'abri pour le Sulfura, mais ce, à condition qu'il n'y avait pas d'occupants à l'intérieur, cela aurait pu être ... facheux. Mais bon, c'était ce que l'Oiseau Légendaire voulait entendre. Il ne savait pas où partir, il n'avait pas de but précis dans son existence, alors, il vivait au jour le jour et ... pourquoi est-ce que je raconte ça moi ? Bref. Il fallait donc au Sulfura trouver un abri pour ... pour s'abriter de la pluie. Une pluie qui avait d'ailleurs encore augmenté en intensité. L'orage était toujours présent, et les éclairs transperçaient régulièrement les cieux, en illuminant par la même occasion les créatures terrestres. Il s'agissait toujours d'un spectacle très impressionnant que de voir cette lumière si dangereuse briller de son éclat au milieu de la nuit. Une Etincelle dans la Nuit, oui voilà l'expression à utiliser. Bien qu'en fait, cette expression n'est pas si appropriée que cela. Mais il y avait toujours un ennui pour Kazan.

- Bien, je vous remercie, fit-il. Pourriez-vous m'indiquer la route à suivre ? Je ne suis pas certain de me retrouver au milieu de ce noir et de cette végétation.

- Non ! N'allez pas plus loin dans cette forêt, je vous en supplie ! Cria soudainement Frère Mangue, comme horrifié par les dernières paroles des deux autres créatures présentes.

- Quel est encore le problème ? Penses-tu que je risque de causer des soucis ? rétorqua le Sulfura, d'un air plus menaçant qu'à l'accoutumée.

- Nullement Seigneur. Mais ... il est possédé par le Diable en personne ... murmura le Pokémon de Type Normal, prit de frissons soudains.

Kazan était anxieux. De quoi parlait cet être ? Le Diable ? Il ? De qui ? Où ça ? Quoi donc ? Toutes les questions se mélangeaient dans son esprit, bien qu'il ne le montrait pas ouvertement. Qu'est-ce que ce pauvre fou avait-il encore inventé ? Parlait-il du Noctali qui accompagnait sa personne ? Kazan jeta un coup d'oeil au dénommé Noctis, comme pour tenter de savoir si lui avait compris, bien que cela ne risquait pas d'être le cas, étant donné la ... bulle mentale qui enfermait le Mangriff dans ses propos, toujours plus incompréhensibles les uns que les autres. Soit, il fallait tout de même faire quelque chose, non ? Mais quoi ? Commencer par répondre, déjà.

- De quoi veux-tu parler ? Quel Diable ? Tu crois que ce Noctali est possédé par le Diable ? demanda t-il.

Le Mangriff secoua la tête (il n'avait pas arrêter de trembler en fait, pendant que Kazan "cogitait" dans son esprit). Il n'avait pas l'air d'être en accord avec les derniers propos du Sulfura.

- Non, Seigneur. C'est cet endroit qui est possédé par le Diable. Et le Diable n'est pas ce Noctali, bien qu'il semble avoir un penchant pour le mal, il doit d'ailleurs se repentir pour les crimes qu'il a commit de sang-froid. Mais ce n'est pas de cela dont je veux parler ... depuis quelques temps, il y a des choses étranges qui se déroulent dans cette forêt, Seigneur. Des êtres malfaisants prennent un malin plaisir à torturer les êtres de ces lieux. Vous savez, un jour, je ...

- Stop, ça suffit, je pense que tu en as assez dit. Je n'ai pas de temps à perdre avec ton imagination. Répondit le Sulfura d'un ton qui exprimait toute la lassitude qui avait gagnée son esprit depuis quelques temps. Une lassitude qui était facilement explicable, et par ailleurs, le Noctali devait également se sentir un peu fatigué, après tant d'histoires improbables.

Mais les dernières paroles du Mangriff étaient-elles réellement infondées ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Même si tu as envie, tu ne tueras point. [PV: Noctis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Même si tu as envie, tu ne tueras point. [PV: Noctis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» Une envie de solitude ...
» « Si tu savais comme j'ai envie de manger des nems ! » | Psychalya l. Nàrwen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Forêt Mori-
Sauter vers: