Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le chat, le gecko... et le truand ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eclis
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans cette chère forêt de Seikan...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Le chat, le gecko... et le truand ?   Ven 3 Fév 2012 - 19:14

Je lâchais d'un claquement de machoire ma sacoche improvisée en fougères. Elle atterit sur le sol et s'ouvrit, révèlant quelques baies de diverses couleurs, ainsi que des feuilles de diverses formes. Je regardais mon pactole d'un oeil vide, cherchant mon souffle dans quelques toussements et crachotements. Par tous les légendaires ! Ce n'était vraiment pas facile de respirer, un sac de baies dans la bouche et des gouttes de pluies vous bouchant le nez ! Car oui, j'étais trempée. Il pleuvait pas mal dehors. Je fixais une goutte audacieuse qui s'aventura sur mon arcade sourcillière et glissa le long de mon museau, avant de se faire aspirer par mon souffle. J'éternuais en saccade, vexée, pour me débarasser de la désagréable sensation. Puis je m'ébrouais pour me sécher et léchais énergiquement ma patte avant. Tout en la glissant derrière l'oreille, je pensais.

Ici, j'étais à l'abri de la pluie. En cherchant minutieusement dans la forêt, j'avais remarqué un ancien repère de Nidoran, sous un buisson. Il m'avait suffit de l'agrandir en creusant un peu, et c'était devenu un parfait abri. J'avais eu de la chance de le trouver avant cette drache. Mon séjour dans la forêt ne m'aurait sinon rien promis de bon. Je voulais rester dans les bois, aussi longtemps qu'il me le faudrait, le temps que je trouve la pierre mousse. Celle-ci me permettrait de savoir si mon avenir se cacherait en elle... en ce que j'allais devenir. Si je devais devenir un Phyllali, mon Instinct me le dirait. Cette étrange sensation que je ressens depuis peu, du plus profond de mes entrailles. Elle s'était transformée en peur et en adrénaline, toutes les fois où je m'étais fait attaqué. J'imagine que l'Instinct ne se résume pas à la survie. Si je l'écoute mieux, je découvrirais peut-être qui je suis. Qui je dois être....

Je stoppais là mes pensées monotones pour les remettre à plus tard. Je dispersais mes petites trouvailles en les triant pour mettre chaque catégorie dans un coin du repaire. Les baies que je n'appréciais pas, trop amères à mon goût, me serviraient plus tard de peinture. Les baies oran, citrus, et autres, je les mettais à part, en en engloutissant quelques unes au passage pour calmer ma faim. Mon régime se constituais presque exclusivement de fruits car je n'étais encore qu'un Evoli. Lorsque j'évoluerais, je me doutais que j'aurais besoin de quelques proies plus consistantes... enfin, je n'en savais rien. Juste une hypothèse. Ce qui me restait, c'était les feuilles, que je rangeais par race dans un autre endroit.

Une drache ne dure jamais bien longtemps, et il ne pleuvait déjà plus beaucoup. Je me permis de sortir le nez dehors, et je m'installais à l'entrée du repaire. Ok, j'étais relativement voyante, si on prenait la peine de remarquer la tache argentée aux yeux bleus sur le vert sombre du buisson, mais je ne m'en souciais guère. Là, je posais ma tête sur mes pattes et louchais sur mon médaillon, juste devant mon nez. Enfin... l'EX-médaillon de ma dresseuse, plutôt. ... Ou encore... l'ex-médaillon de mon EX-dresseuse... Tout ça me semblait loin, et si proche à la fois. Cela faisait plusieurs semaines mais je revoyais encore clairement son visage en rêves. Et le son de sa voix... il me semblait l'entendre parfois, à la place du vent dans les feuilles. Oh, ce qu'elle me manquait... Je doutais de tout, depuis notre séparation. De nouveau, le collier semblait me narguer. C'était lui la cause de ma mélancolie. Son petit flocon, entouré d'anneaux d'argent semblait luire doucement, à la faible lumière que me prodigait le soleil, derrière les nuages. Je sentais le sommeil m'emporter peu à peu...

Quand soudain mes oreilles se dressèrent machinalement. Il me semblait avoir perçut quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   Sam 4 Fév 2012 - 16:42

J'inspira un instant, bloquant mon inspiration, comment avais je fait pour en arriver la, comment avais je pu la mettre en danger, tout ça par ma faute, je n'aurais pas du passer par la, j'aurais du trouver une autre planque, peut être que par ma faute, une nouvelle personne sera morte... Mon coeur se resserrait, je devais tout faire pour qu'elle reste en vie, je prit mon courage en main, j'avais tout a perdre, mais j'avais néanmoins une chance de survivre... Alors que si je fuyais, ma fierté en prendrait un coup et je ne le supporterait pas... Je me suis relevé, cette fois ci, ce monstre ne m'aura pas comme la dernière fois, mon regard déterminé pénétra le sien, je commençai a courir vers lui, le plus vite possible, mon pouls montait en flèche, ma respiration s'accélérait, dans ma main droite une éco-sphère prenait forme, le combat ne faisait que commencer, enfin je l'espérait... Le temps était maintenant comme arrêté, les souvenirs affluaient en moi... Oui, comment avais je fait pour nous mettre dans un pétrin pareil?!

------

La plus fouettait mon visage, mes deux pattes continuait leurs élancés, ma course inarrêtable me fatiguait, je ne pensais pas les retrouver, eux, mes bon vieux amis, enfin amis, je me comprend, au moins avec eux je ne m'ennuyais jamais, même si souvent il m'attirait que ennui, j'esquiva une ball'ombre, avant de renvoyer une écosphère dans la fourré, un gros Grayhena en sortit, retombant vers moi, je l'esquiva une nouvelle fois en me propulsant sur ma droite, Puis je me remit a fuir, c'était une équipe rival, nous les avions toujours repoussé, mais leurs méthodes sont comme eux, lâches, obliger de se mettre a trois contre un pour m'éliminer, c'est lamentable, et si il croyait m'avoir si facilement, c'est qu'ils ont encore beaucoup a apprendre, bien sur que leurs forces est bien plus grandes que la mienne, en plus ils ont maintenant l'avantage du nombre, mais moi, j'étais habitué a me battre, je savais comment réagir, comment utilisé mon environnement, utiliser les objets a bon escient... C'était pour ça que l'équipe de Rayzaka excédait dans l'art de l'exploration, rien ne les arrêtait, enfin presque rien, le monde n'est pas rose, et souvent on vous dressera des batons dans les roues, les humains, les équipes malveillante, les chasseur, nous serons constamment mit a l'épreuve, mais rien ne nous arrêtera, car nous sommes des guerriers!

Un Baggaïd sortit du sol, j'esquivai son attaque tunnel avec aisance, mais il se mit sur ses mains, et tourna, me donnant un coup de pied qui me fit valser vers un Darumacho qui me retombait dessus, m'écrasant au sol avec ses puissants poings... La douleur fut presque insupportable, et je pense que sur ce coup je n'aurais pas pu me relever, la rage montait en moi, oser me toucher, me blesser, déjà que je les haïssais, pour leurs méthodes quelques peu lâche, maintenait il allait subir ce que l'on appelle la colère d'un combattant! Le Grayhena s'approcha, sourire sadique, regard supérieur, bref, un digne représentant de son espèce, enfin sauf pour sa lâcheté, c'était plutôt une honte pour son espèce...

"Alors, déjà fatigué? C'est plus dur de nous vaincre sans tes petits amis, dit toi que tu as de la chance, tu vas pouvoir mourir avant de les voir tous tomber, tu devrais me remercier..."

Je me suis mit a rire, je mon bras droit coulait du sang, tout comme le long de ma joue, mon regard avait changé, remplit de haine, de dégout... De mon sac j'avais prit une éblouiorbe et l'écrasa a terre, je cacha ma vue de mon autre bras, et tout se passa très vite, les trois avait crier, je me suis relevé, ma vue un peu éblouit mais j'avais pu éviter les effets de l'orbe, je pris deux pics argent, et sauta sur la Darumacho qui avait osé me blesser, les deux pics finirent planter dans son corps, puis je pris appuis sur lui, sauta et préparé une écosphère, puis l'écrasa sur la Darumacho, il hurla encore plus fort, perçant presque mes oreilles, puis je sautai rapidement sur le loup, lui plaçant un méga-sangsue pour récupérer mes forces, puis j'ai fui, je n'avais pas de temps à perdre avec eux, déjà qu'il m'avait surpris alors que j'étais à la recherche de Rayzaka... J'ai cru les semer un instant, mais non, il s'accroche à moi, il ne voulait maintenant plus me lâché, enfin je vit une grotte, c'était le moment parfait pour me cacher, je grappin sur la paroi de la grotte, puis restant collé au plafond je me suis infiltré dans la grotte, d'ici personne ne pourrais me coir, sauf si il levait la tête bien sur, mais qui penserait à faire ça dans une grotte...

Puis je me suis rendit compte qu'une petite évoli chromatique avait élu domicile dans la grotte, mince, les trois était a ma recherche, il tomberait bien sur la petite, qui d'ailleurs avait l'air plus grande que moi... Enfin la n'est pas la question, et qui d'ailleurs était fort charmante et... Je secoua la tête, voila que je déraille, malgré ça, j'avais reprit mon calme, il était temps de montrer qui est Lorion, il resta collé au plafond, surveillant la scène, l'évoli était maintenant à l'extérieur, devant l'entrée, et voila que le petit groupe venait d'arriver, il allait surement questionner la petite pour savoir si elle m'avait vue, et si elle ne satisfaisait pas leurs désirs s'en était finit d'elle, je me sentait pas apte a me battre contre eux, mais je n'avais plus le choix, je pouvais déjà entendre d'ici la vois roque du Grayhena

"Dit moi petite, tu n'aurait pas vue un petit arcko avec un bras blessé du nom de Lorion, ce petit est un criminel et nous, l'équipe d'exploration "vent ténébreux" sommes à sa recherche, si tu pouvais nous aider ce serait sympa de ta pars, et peut être pourrions nous te remercier d'une façon ou d'une autre..."

Aller berné une pauvre innocente et peut être la mettre en danger juste pour me retrouver, il était prêt a tout pour moi, après des que tout sera finit, je saurais leurs faire payer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclis
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans cette chère forêt de Seikan...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   Sam 4 Fév 2012 - 18:58

A peine avais-je eu le temps de lever la tête que trois pokémon s'étaient approchés. A présent, ils m'entouraient, comme menaçants. Je me remettais précipitamment sur mes pattes. Leur présence m'inquiétait et me mettait mal à l'aise... Le premier pokémon, le Grahyena devant moi, pris la parole d'une voix qui se voulait pourtant assez rassurante.

"Dit moi petite, tu n'aurait pas vue un petit arcko avec un bras blessé du nom de Lorion, ce petit est un criminel et nous, l'équipe d'exploration "vent ténébreux" sommes à sa recherche, si tu pouvais nous aider ce serait sympa de ta pars, et peut être pourrions nous te remercier d'une façon ou d'une autre..."

Petite... Qui c'est qu'il appelle "petite" ?! Je rabaissais mes oreilles d'un air horripilé. Sa dernière phrase avait fait rire ses deux camarades. Le Grahyena, sans doute le meneur, sembla fier et fit un pas vers moi. Je reculais en réponse. A présent, il ne restait plus que ma tête qui dépassait de mon abri. Je n'avais toujours pas dit un mot, murée dans un silence observateur. Cette équipe d'exploration... Vent ténébreux, si j'ai bien compris. D'accord, ils poursuivaient un criminel, mais eux-même n'avaient pas l'air innocents... Je sentais comme une aura meurtrière se dégager d'eux. Enfin... dans leur comportement. Quand je les avais vu arriver, ils soufflaient bruyamment, l'air frustré et fatigué. Maintenant encore, le meneur avait les pattes tremblotantes de temps en temps. A côté de lui, le Darumacho avait déjà tâché le sol de son sang. Ils s'étaient battus, et n'avaient pas l'air de bonne humeur.

"Hey ! Tu as perdu ta langue ?"

Je sursautais. Perdue dans mes pensées, j'en avais oublié de répondre. C'était le Baiggaïd qui était intervenu, et le Grahyena renchérit d'un air menaçant :

"Laisse tomber, elle nous mène en bateau. Dit-nous où il se cache, sinon..."

Il commença à grogner, et je reculais d'un air effaré. Mon interlocuteur eu à peine le temps d'utiliser une attaque Morsure, que je répliquais d'un simple coup de griffe sur le museau. Simple, mais efficace. Le Grahyena hurla de douleur en reculant. Quand à moi, je me terrais dans ma cachette. Réfléchir, réfléchir... Je n'avais pas répondu, et j'en avait griffé un. Il était à présent certain que je n'allais pas m'en sortir avec un simple "Pardon, je ne sais pas où est le criminel que vous recherchez."

Puis je sentis quelque chose tomber sur mon museau. Rouge, chaud. Du sang. Je l'essuyais d'un mouvement de patte et levais la tête au plafond. Et là, j’aperçus... Je m'en doutais. Le Arcko au bras blessé. Le dénommé Lorion. Je me plaquais au sol en crachant. Ce... ce criminel ! A ben, j'étais bien logée ! Un malfrat dans ma cachette et trois zozo énervés dehors. Pourtant, ce prétendu criminel n'en avait pas le profil. Il semblait très embêté de s'être fait découvert, ça c'est normal, mais il semblait aussi très fatigué. Il était couvert de bleus, sans compter son bras. J'avais l'impression qu'une seule attaque suffirait à la décrocher du plafond. A l'entrée de la tanière, un énorme bruit se fit entendre. La tête du Grahyena se faisait voir, ainsi que ses pattes. Furieux, il essayait de forcer l'entrée, trop petite pour tout son corps. Mais, si le trou lui résistait encore assez bien, il était en terre et ne tarderait pas à céder. Ma respiration en accélération fulgurante, je levais la tête vers Lorion, toujours au plafond. Si le loup noir et son équipe n'avaient pas l'air très communicant, il me restait un petit espoir pour le gecko. De toute façon, j'étais perdue, je n'avais pas beaucoup d'autres choix. D'une voix autoritaire et pressante, je lui adressais la parole :

-Que te veulent-ils ? Répond !

Il me fallait sa réponse... Il me fallait que je choisisse un camp. Je ne pouvais pas me battre contre les deux en même temps. Mais le temps pressait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   Sam 4 Fév 2012 - 20:30

"Que te veulent-ils ? Répond !"

Elle m'avait vue, les trois forçait le passage, il y arriverait d'un moment à l'autre, les paroi de la grotte tremblait sous les coups du loup, nous n'avions pas le temps de discuter, je ne dit rien, restant silencieux, puis retira mon bras du plafond, chargeant une écosphère, me voyait tel comme un criminel, avait elle cru a leurs baratin, je n'en sais trop rien, mais il était temps pour moi d'agir, il détruit l'entrée, je lâcha le plafond, le loup courrait vers l'évoli, je tombait, le vent soufflant sur tout mon corps, avec un timing parfait, je suis tombé pile poil sur le loup, plaquant mon attaque sur lui, une explosion, je me suis sentit repoussé mais je restait sur le loup, le sol a moitié fissuré, le Darumacho s'arrêta, le Baggaïd sortit du sol, sautant vers moi, essayant de me redonner un coup de pied pour m'écraser, j'esquiva en passant a gauche puis je lui sautai dessus, il avait touché son leader, et avait un regard incrédule, je préparais mon méga-sangsue et le touchai, il valsa contre l'une des parois, j'ai atterri avec aisance, du sang le long de ma joue, d'eu à la blessure faites au Baggaïd, son sang avait giclé sur mon corps, le Darumacho hésitait toujours, je ne fit alors plus attention à lui, puis je passa mon regard sur la douce évoli qui, comparé à moi, ressemblait à une ange...

"Désolé de me présenter comme ça, dans un tel état, comme le disais l'autre ahuri, je m'appelle Lorion, et crois ce que tu veux, je peux peut être t'affirmer que je fais partit moi même d'une équipe d'exploration... Je n'ai pas trop le temps de te parler de moi, décide toi vite... Tu peux fuir, je les retiendrait ici... Tu peux m'aider si tu as envie... Ou tu peux les aider eux, si tu les crois... Je ne veux pas que d'autres soit blesser par ma fautes, si il le faut je t'aiderait!"

Le Darumacho me sauta dessus, me laissant pas finir tout ce que j'avais a dire, j'esquiva une nouvelle fois, mais il enchaina avec lance-flamme que je ne pu esquiver, je sentais mon corps me bruler atrocement, je me propulsa en arrière pour sortir des flammes le Baggaïd m'attrapa le corps, me plaquant contre lui, limite m'écrasant, puis le Darumacho me frappa à la poitrine, je poussa un hurlement, je sentais mes forces me quitter... J'étais bloqué, j'étais devenu un jouet pour eux, je ne pouvais pas compter sur l'évoli, je ne pouvais pas la mettre en dangers par ma faute, je devais m'en sortir, tant pis si je me ait du mal, je prit mes explograines de mon sac, puis je les fit exploser entre mon dos et le Baggaïd, il valsa, je me suis servit de la propulsion pour créer une écosphère et l'écraser contre le Darumacho qui lui se fit propulser contre la paroi de la grotte, j'atterri a terre, mais je suis retombé sur mes jambes, fatigué, ma respiration saccadé, mon dos maintenant entièrement ensanglanté, je sens que je vais devoir encore trouver un endroit ou me reposé, je prit deux trois baies oran de mon sac et les goba, je devais reprendre un minimum de forces au plus vite, pouvais je me battre avec mon dos dans un tel éta,t surement que oui, j'ai bien survécu avec plus grosse blessures, cela me rappelle de bon souvenirs, ou avec Rayzaka on s'en sortait même dans les situations les plus désastreuse, mais la ça allait être dur... J'avais besoin de me reposer, le Darumacho, et le Baggaïd venait de se relever, prêt a se battre...

Je me suis sentit écrasé, plaqué a terre, quelque chose rentrait dans ma blessure au dos, quelque chose de tranchant, je tourna un peu la tête, il était difficile de le voir, mais c'était le loup, qui avait sa patte dans mon dos, la j'étais perdu, je m'étais fatigué et blesser pour rien, j'avais finalement besoin de l'aide de l'évoli, mais si elle voulait rejoindre les trois autres, il était finit, ou peut être allait elle faire semblant, non elle avait l'air apeuré, complètement perdu, elle n'était pas la ou il fallait être, elle pouvait fuir sans problèmes...

"Ne t'inquiète pas pour moi... Fui... Tant que... Tu peux..."

Je ne voulais pas la blesser, ce n'était pas à elle de se mettre en danger pour moi, et puis je vais bien trouver un moyen de m'en sortir... Je prit un pic argent de mon sac, prêt a lui planté et a me relever, pour reprendre le combat... Je devais gagner, pour pouvoir retrouver Rayzaka après, ce n'était qu'une simple épreuve, voyons voir si je mérite de vivre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclis
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans cette chère forêt de Seikan...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   Sam 4 Fév 2012 - 22:25

Une explosion de gravats. De la poussière, énormément de bruits, une lumière verte. Des explications saccadées de la part de Lorion. Je mis du temps à comprendre qu'il avait arrêté le Grahyena alors qu'il allait me sauter dessus. Tout s'enchaina très vite, les adversaires volant dans tout les sens. J'étais complètement perdue. Je n'avais jamais participé à des combats à plusieurs, d'autant plus quand je ne savais pas contre qui me battre. De plus, les combats fait avec Célia étaient beaucoup plus clair... Je m'en rendais compte à présent. Sans les humains pour nous donner des ordres, nos combats, à nous, les pokémon, étaient des plus chaotiques. Ce sera à qui sera le plus fort, le plus rusé, le plus agile.

Moi, toute domestiquée que j'étais, je n'avais toujours pas bougée. Mes pattes... mon cerveau... tout se refusait à fonctionner. Ce n'était pas un problème de camp, cette fois-ci... enfin, je ne crois pas. Je l'avais choisis, mon camp. Pas parce que j'étais convaincue... Pas tout à fait... Mais, vraiment, à trois contre un, c'était dégueulasse. De plus, ce pokémon m'avait l'air d'être sincère. Lorion... il se battait avec l'énergie du désespoir. Son histoire d'équipe d'exploration devait être vraie, car un pokémon normal n'aurait pas tenu plus de deux secondes contre ces trois ennemis. C'était un pokémon entrainé. Et pas qu'un peu.

Mais... Pourquoi je ne bougeais pas ? Je ne savais pas quand attaquer, où attaquer. Les coups pleuvaient de partout. Soudain, je sentis le Grahyena me frôler. Il était à mes côtés et jubilait. Lorion, lui, n'avait pas remarqué son absence. Il fatiguait et avait déjà assez de pain sur la planche avec le Darumacho et le Baggaïd. Dans un ricanement, le loup noir me souffla :

"Voilà, nous allons pouvoir arrêter ce... criminel. Merci de ton aide."

Il s'était abaissé, il était tout près de moi. Je sentais son souffle chaud sur mes poils et le mot "criminel", il me l'avait susurré avec une telle jubilation... Mon cœur s'accéléra. Il était passé au dessus de moi pour m’intimider et mettre en valeur le fait qu'il était plus grand que moi. J'étais pétrifiée, je ne savais plus quoi faire. Le Grahyena ne resta pas longtemps. Dès que Lorion nous eu tourné le dos, il s'avança tranquillement vers lui. Je ne parvint pas à crier un avertissement. Trop tard, il l'avait déjà neutralisé, sa patte sur son dos. Lorion me dit de fuir. Je compris qu'il se rendait. Qu'il avait perdu, s'il restait sans aide.

Mais... Non, pas de "mais", il fallait arrêter de réfléchir. Je savais que contre eux trois, moi qui ne m'était pas spécialement entrainée pour ce genre de combats, je ne risquais pas de faire mieux que le Arko. Mon corps pourtant me criait de faire quelque chose. Je me levais alors, sous les yeux de tous. J'avais l'impression que ma poitrine allait exploser tant j'étais tendue. Je me dirigeais calmement vers mon tas de baies oran et j'en pris trois. L'équipe Vent ténébreux ricana, ayant deviné mes intentions. La voix tremblotante, mais néanmoins assurée, je prenais la parole.

- Merci pour m'avoir protégée, Equipe Vent Ténébreux. Vous le méritez bien.

Je m'avançais vers eux, évitant de regarder Lorion. J'avais peur que son regard me trouble. Un regard sans doute de reproche, peut être de désespoir... Les trois gugus avaient totalement baissé leur garde, ils étaient presque euphorique de me voir de leur côté, et Lorion neutralisé.

"Tout le plaisir est pour nous. Malgré votre... hum... petite erreur. -le grahyena plissa son nez, griffé par mes soins-. Mais, je suis certain qu'un dédommagement est possible."

Le Grahyena eu un sourire plein de dents. Je lui répondis par un sourire.
Brrr... Non mais vraiment, quel pervers ! Franchement, je me détestais rien qu'à la pensée de lui faire croire que j'allais être consentante. La comédie, Ecliss... Dis-toi que ce n'est rien qu'une comédie...
Je poussais la patte du Grahyena, celle qui retenait Lorion. Rapidement, les deux autres vinrent encadrer leur "proie". Moi, je vins me frotter aux pattes du Grahyena, qui était juste trop content. Je vins me glisser sous son ventre, mine de rien. Voilà, j'y étais. Je n'allais pas laisser à nouveau échapper cette occasion. Son point faible était à portée. Le ventre, particulièrement sensible chez la plupart des créatures. Sans prévenir, j'utilisais Morsure.

Le cri du Grahyena fut strident, emplit de douleur et de stupeur, faisant sursauter ses coéquipiers. Avant qu'ils n'aient eu le temps de réagir, j'utilisais Vive-Attaque pour foncer sur le Darumacho, qui recula sous l'impact. J’empoignais Lorion du mieux que je pu pour le mettre hors de portée, avec moi, sur mon dos. Son sac d'explorateur, j'en profitais pour y glisser les baies oran que j'avais toujours avec moi. Le problème... C'est que nous étions au fond de la grotte... Plus d'issues... Le Grahyena était fou de rage (et de douleur sans doute aussi). Une énorme Ball'Ombre se chargea dans sa gueule. J’eus juste le temps d'invoquer un Abri sur lequel l'attaque vint ricocher. Elle explosa sur les parois, laissant une sortie de secours pour moi et Lorion. Je m'y précipitais, le Arko sur le dos.

Une fois dehors, je courais de toutes la force de mes pattes. Les autres ne tarderaient pas à nous rattraper, je ne devais pas me faire d'illusions. J'avisais un arbre et en demandais aux forces du pokémon gecko.

- Accroche-toi.

Haletais-je. Et d'un bond, je grimpais rapidement sur la branche la plus basse. Elle était grosse, et je pouvais y déposer Lorion sans craintes. Je reprenais mon souffle tout en sortant une des baies du sac. Quoi ? Moi ? Non, j'ai pas de gêne à toucher aux affaires des autres dans ce genre de cas. Je tendais la baie oran à Lorion, un air inquiet sur le visage.

- Reprend des forces. Ils vont arriver.... Lorion. Je m'appelle Ecliss.

J'avais un petit problème avec ma construction de phrases. J'étais encore un peu sur les nerfs, guettant leur arrivée avec angoisse.

- Je me battrais avec toi.

Répondis-je enfin au bout d'un moment. Je n'aimais pas ça, mais je n'avais guère le choix. Je ne pouvais pas le laisser ainsi, traqué. J'allais moi-même être traquée. Ma petite comédie ne leur aura sûrement pas plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   Dim 5 Fév 2012 - 16:10

Tout était perdu, la jeune évoli avait rejoins leurs camps, au début complètement paralysé, elle m'avait finalement prit pour un criminel, surrement du à ma façon de me battre, aussi, je venais de tenir tête a trois monstre, seul un assassin sait se battre avec une tel ardeur, autant de technique, j'avais déjà tuer, pour me défendre, la loi de la nature est dur, être poursuivit comme proie... L'heure n'était pas de penser a ça mais de trouver une moyen de se sortir de ce pétrin, en plus de ça, maintenant la douce évoli était entrain de séduire le lâche Grayhena, puis d'un coup... Une question se trotta dans ma tête, était je jaloux, il vrai que maintenant, j'aimerais peut être trouvé une personne sur qui compter... Que pouvait il trouver a ce pauvre loup boiteux... Puis il poussa un cri, un cri perçant qui était comme un signal pour moi, dans ma main droite ce concentrait maintenant une écosphère, la douce évoli qui maintenant avait décidé d'agir en ma faveur venait de repousser le gros Darumacho, me libérant mon bras droit, je pu coller mon attaque sur la poitrine du Baggaïd pour le faire valser et enchainer avec une attaque balle-graine, décidément, aujourd'hui j'ai décidé de faire passer le baptême de l'air pour certain... Puis elle m'attrapa, et m'emmena avec elle, me posant sur son dos, oui, elle était finalement plus grande que moi...

La blessure était assez grave et la douleur en devenait presque insurmontable, je me suis retourner, les trois nous poursuivait, je leurs envoyai maintenant une multitude de graine grâce a mon attaque balle-graine, en même temps je leurs balançait par ci par la deux trois écophère, je ralentissais leurs course, et je les affaiblissais en même temps, puis d'un coup, mes attaques se sont arrêtés, je me sentais défaillir, j'avais failli même sombrer dans l'inconscience, une douleur à la tête, je vit flou un instant, une sorte d'envie de vomir, puis tout me revint, je reprenais doucement conscience et le contrôle de mon corps, secouant la tête pour me réveille, une voix mélodieuse me criant quelques mots me fit revenir à moi...

"Accroche-toi!"

Je me suis retourné et je me suis accroché à la douce fourrure de l'évoli qui venait de me sauver la vie, je me sentis glisser un instant, puis je compris que celle qui m'avait sauver montait en haut d'un arbre. Elle avait une baie dans la gueule, une baie oran, elle me la donna avant de se remettre à parler...

"Reprend des forces. Ils vont arriver.... Lorion. Je m'appelle Ecliss."

Alors elle s'appelait Ecliss, j'aurais aimé faire rencontre dans de meilleur circonstance, mais c'était un beau nom... Elle avait l'air apeuré et hésitante, elle ne devait pas être habitué au combat, il valait mieux pour elle de rester à l'écart, mais bon vue comment elle les avait humilié, elle n'était pas sortit d'affaires, alors que j'étais perdu dans mes pensés, elle continuait sa phrase...

"Je me battrais avec toi."

Je fut surpris sur l'instant, j'avais même du sursauter sur l'instant, elle voulais se battre?! Je ne voulais pas la mettre en danger... Elle l'était déjà maintenant, je pouvais au moins essayé de les vaincre, mais si jamais ils en voulaient maintenant à Ecliss et qu'ils s'occuperaient d'elle une fois qu'elle sera seul, elle pouvait maintenant être une proie pour les trois, il était peut être temps d'en finir avec l'équipe vent ténébreux, je ne le ferai pas devant la magnifique évoli argenté, je ne voulais pas la choqué, ni l'apeuré... Elle n'avait peut être pas encore goutté au goût du sang, de la guerre, de la mort, je pouvais encore la protéger de ce cauchemar infernal, qui vous poursuit tel le chasseur après sa proie... J'avais sourit un instant, j'étais décidé à protéger la fleur pure qui était devant moi, puis prenant un air bienveillant, changeant de mon air neutre, calme... Ou parfois remplit de rage qu'elle avait pu voir jusqu'à présent...

"Tu n'es pas obligé tu sais, je ne veux pas te mêler a mes histoires personnel, mais bon il est peut être trop tard maintenant... Heureux de faire ta connaissance Ecliss, enfin j'aurais préféré faire connaissance dans un autre moment... Jolie coup, tu joue très bien la comédie, moi même j'y ai cru... J'espère que tu te bat aussi bien que tu joue la comédie, car le combat risque d'être plus dur que je ne le pensais moi même..."

Je me suis relevé, j'avais pas encore toutes mes forces, loin de la, mais cela me faisait déjà du bien, les trois était déjà bien épuiser aussi, j'avais mes chances, surtout si Ecliss était maintenant de mon côté, le Baggaïd avait déjà bien subit, je pense pouvoir le finir en premier, ensuite le problème reste le Darumacho, un seul coup de celui ci et je suis mort, le loup... Je risque de souffrir contre lui, mais je peux encore le vaincre, si je la joue bien, en utilisant objet, mon environnement et mes aptitudes, j'ai toutes mes chances de le vaincre...

"Ecliss, crois tu pouvoir te battre contre le Darumacho...? C'est que..."

Je ne pu finir ma phrase que les trois venaient d'apparaitre, pas un instant de repos, je regardai un instant l'évoli argenté, puis je me suis mit à sauter d'arbre en arbre, prêt à les surprendre, il ne me vit pas, je sautai rapidement au dessus du Baggaïd, ce coup sera le dernier, je préparai mon attaque méga-sangsue, cela me redonnera quelque forces, et en même temps cela devrait le finir, une goute de sang coulant de mon bras tomba sur sa tête, il souleva la tête doucement, et n'eu pas le temps de réagir qu'il se fit écrasé par mon attaque, le sol se fissura encore une fois sous mon coup, une douleur au bras droit se fit sentir, je devais arrêté de trop forcé dessus, le Darumacho tenta une attaque lance-flamme, mais je me propulsa en arrière pour esquiver, le loup sauta au dessus des flammes pour me retomber dessus, je sortit deux pics argent pour les lui planter dans les côtes, près des morsure infligé par l'évoli surement, elle n'était pas allé de main morte, il hurla et je pu le repousser en arrière tout en roulant sur le côté, le sang de mon dos tachait l'herbe verte de la forêt, ma vue se troublait, je devais me calmer, ralentir mon pouls pour éviter de perdre trop de sang, je ralentissais ma respiration, mon coeur lui aussi ralentissait peu à peu, ma vue redevenait net, le loup était déjà debout, lui aussi a bout de force, comment s'en sortait Ecliss...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclis
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans cette chère forêt de Seikan...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   Dim 5 Fév 2012 - 18:39

Pendant que je courais, Lorion avait continué de puiser dans ses ressources. Il les avait ralentit, le temps pour nous de nous cacher dans l'arbre. Vraiment, si ce n'était pas un criminel, cela ne pouvait être, comme il disait, qu'un explorateur. Hors-normes. Surentrainé. Pourquoi ? Il me paraissait jeune. Il ne pouvait pas avoir vécu tant d'années d'exploration que ça ? Et que faisait-il seul ? Une équipe... C'est une équipe, quoi. Plusieurs, au moins deux... Mais je n'avais pas le temps de le questionner sur cela. Le temps pressait. J'avais sortit une drôle de tête quand Lorion avait essayé de m'écarter du combat. Ok, il essayait de me protéger, et c'était très mignon de sa part. Mais il fallait que je leur montre que je savais me défendre. Pour leur passer l'envie de revenir me voir ultérieurement. De plus, c'était de la folie de se réattaquer à eux seul, dans l'état où était Lorion. Quand l'équipe se fit entendre, il me demanda quand même de m'occuper de Darumacho. Même s'il n'avait pas fini sa phrase, je comprenais et avait répondu d'un hochement de tête. Type Feu, type Plante... Moi, je n'avais pas beaucoup à craindre, grâce à mon type Normal. Plus vite que l'éclair, Lorion partit de son côté. Il voulait sûrement surprendre les deux autres. Quand à moi, je guettais leur arrivée de ma branche. Je profitais de la surprise de l'équipe pour me jeter dans la mélée.

Le Grahyena fut un parfait tremlin pour me recevoir. Je dis, il aurait du se reconvertir en hôtesse, car pour l'accueil, il était doué. Oh la la, voilà que je me mettais à l'imaginer dans une tenue d'infirmière d'un centre pokémon. N'importe quoi. Blaguer dans un combat, non mais le moment était mal choisit ! C'est que j'avais une telle confiance en Lorion. Je n'avais pas peur.

Un claquement de machoire se fit entendre tout près de ma patte arrière alors que je me dépêchait de déguerpir de son dos. Oula ! Finalement, pas très sympatique, le loulou. Mais je m'attendais à quoi, moi aussi ? Un Lance-Flamme passa à deux poils de moi. Lorion ! Mon dieu, j'avais oublié de le couvrir du Darumacho ! Le Grahyena avait déjà franchit les flammes vers le Arko. Moi, d'un Vive-Attaque effrené, je fonçais vers le Darumacho qui ne pu m'esquiver. Il était assez lent. Tant mieux pour moi. J'esquivais de justesse son marteau-poing qui s'abattait vers moi et ripostait en le mordant furieusement. Le singe de feu de frappa de sa grande main et je relachais prise.

J'étais en plein dans le combat et ne faisait plus du tout attention à ce qui se passait autour de moi. Telle une chatte en furie, j'avais les poils hérissés. Je grognais, feulais de tout mon être, montrant des dents, les oreilles couchées en arrière. Toutes griffes dehors, j'enchainais attaques sur esquives. Ses attaques Marteau-poing étaient particulièrent dangeureuses vu qu'elles étaient de type combat, mais elles étaient aussi ultra lentes et je ne m'étais pas encore fait touchée. Le Darumacho en avait visiblement marre de ma rapidité. Profitant de mon attaque Morsure, il enchaina avec une Mania. J'eus tout juste le temps d'invoquer un Abri pour bloquer sa première attaque. Mais je n'avais pas compris tout de suite qu'il allait en faire toute une série d'autres. Son poing me rentra dans le vlan, me coupant la respiration. Aussitôt, son deuxième bras suivit, m'envoyant en l'air. J'essayais de fuir sa Mania, mais rien à faire. Mon ventre me faisait souffrir. La dernière attaque frôla mes oreilles. Encore un peu et j'avais été assomée.

Le Darumacho était enragé et semblait confus. Il engagea un Lance-Flamme qui manqua de brûler un de ses coéquipiers. Alors que j'allais enfin toucher le sol, il lanca à nouveau l'attaque de feu, que je me pris en plein visage. Mon Abri fut désintégré. Cela sentait les poils roussis. Je tremblait de douleur. Mon poitrail me brûlait affreusement à chaque respirations. J'étais brûlée et cela me drainait des forces... Mais j'avais déjà vécu ce genre de situations avec Célia. Malgré moi, un sourire vint se dessiner sur mon visage. Comme pour me remémorer ces combats avec monn dresseur, je hurlais :

Facade !

Et je sautais en une magnifique pirouette. Bon, ok, la pirouette, c'était juste pour le spectacle. Mais j'en avais pris l'habitude. J'atérris sur mon ennemis confus en délivant toute la puissance de l'attaque, doublée par ma brûlure, dans un magnifique coup de queue. Une explosion... Puis plus rien. Le Darumacho était out. Non... Encore quelque chose. Un ricanement. J'eus pas le temps de me retourner que le Grahyena me percuta violemment, m'envoyant valser à un mètre de là. Lorsque je me relevais et le regardais d'un air furieux, je vis quelque chose de brillant pendre de sa machoire. J'écarquillais les yeux. Mon... pendentif !


"En dédommagement pour ce que tu m'as fait, ma belle ! Il faut partager les secrets, dans la vie."

- Non, rend le moi, c'est à moi !

J'esquissais quelques pas vers lui, mais il me repoussais d'un Ball'Ombre. J'étais à bout. Je devais reprendre omn souffle et la brûlure me tiraillait encore. Le Grahyena eut un sourire narquois et fit volte-face, suivit de ses deux coéquipiers.

- Noooon !

Mes yeux se remplirent de larmes, sans que je puisse le contrôler. Non, non ! J'y tenais énormément ! Ils ne pouvaient pas me l'arracher ainsi... Pourquoi me l'avoir pris... ils ne pouvaient rien en tirer, non ? Tout à mon désespoir, j'en avait oublié Lorion....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   Lun 6 Fév 2012 - 19:09

Je valsa un nouvelle fois, je me rattrapai en reprenant mes appuis et repartit de plus belle, des ball'ombre et des écosphère voletait par ci par la, un vrai champ de bataille, les arbres qui nous entourait finissait bruler, ou la plupart furent arracher du sol, a chaque arbres toucher je grimaça, un vrai carnage, on aurait du trouver un autre lieu pour nous battre... Je gardais maintenant mes distance, en utilisant balle-graine, il était alors obligé d'utiliser ses ball'ombre, pouvant difficilement m'approcher, le combat n'avait pas trop évoluer, on pouvait même dire que ça stagnait, nous n'arrivions qu'à nous fatiguer... Sans se toucher l'un l'autre, on c'est tout les deux arrêté, il était temps d'en finir, il avait comme moi compris que si on continuait comme ça on y arriverait a rien, on s'est observé un instant, le vent soufflait brutalement, faisant voleté la fourrure du monstre face à moi, ma respiration ralentit, un signal, n'importe quoi, quelque chose nous criant de nous foncer dessus... Une explosion retentit, et c'est la que tout ce passa, je prit de mon sac deux explograines, les jeta a terre face a lui, elles explosèrent et le fit volé, je sautai, un pic argent en main, et le frappa dans coup net du coup jusqu'au pattes postérieur, il hurla et s'écrasa à terre, mon bras gauche dans la gueule, il m'avait choper, et maintenant je me retrouvai sous son corps, il haletait, puis passa son regard sur moi...

"Alors, fatigué...?"

"Arrête de miauler et fait ce que tu as à faire petit chat..."

Il leva une patte, prêt à me porter le coup final... Sa poitrine ou la morsure d'Ecliss laissait une énorme cicatrice, un sourire se dessina sur mon visage, et je lança une attaque balle-graine qui le fit une nouvelle fois hurlé, il me lâcha, ce qui me laissa le temps de repréparer une nouvelle écosphère et de lui placer en pleine poitrine, il recula un instant, avant de s'effondrer au sol... Je soupira, fixant mon regard sur le corps ensanglanté du loup, enfin finit, je pourrais le tuer à l'instant, mais j'aimerai éviter de faire ça en la présence d'Ecliss... Ecliss! Je me retourna un instant, la voyant intact, enfin intact, elle était en vie... Le combat avait du être dur pour elle... Je me suis allongé, me sentant en danger, le loup passa juste au dessus de mon corps et courrait maintenant vers l'évoli d'argent, je poussa un cri, torp tard, elle fut bousculer et le loup continua de fuir... J'était soulagé, elle n'était pas blesser... Ils avaient finalement prit la fuite, a toutes jambes... Néanmoins, la douce évoli cria quelques mots, qui me perturbait...

"Non, rend le moi, c'est à moi!"

Elle fut repousser par une ball'ombre, c'est la que j'avais compris, il avait volé un objet à l'évoli d'argent, c'était... Répugnant, comment pouvait il lui faire ça, alors que c'était a moi qu'il en voulait, cette fois ci, c'était sur, il allait y passer! Ecliss Cria a nouveau, ses yeux larmoyait, la rage montait en moi, elle n'avait pas l'air d'être en état de les suivre, j'allait les rattrapé pour elle, elle avait déjà tant fait pour moi maintenant, je lui devais au moins ça, c'était ma faute si elle pleurait, si elle avait perdu un objet!

"Ecliss je... Jevais le chercher!"

Je me suis retourné rapidement, mes jambes me permettait a peine de tenir debout, je sourit, il allait être surpris! Je me suis mit a courir, puis j'utilisai vive-attaque pour augmenter ma vitesse, j'allais maintenant à la même vitesse que eux, voir un peu plus vite, mais cela ne me suffisait pas, je prit de mon sac, une hatigraine, ma dernière, une vrai merveille ce petit truc, je la croqua, puis je me suis sentit léger, j'allais bien plus vite il ne m'a pas fallu longtemps pour les rattraper, je sauta sur le dos du loup et lui prit une sorte de clef de sa gueule, je bondit en arrière, mais rapidement encerclé par les trois, je me sentais quelque peu seul...

"Heu... C'est pas que... Bah..."

Arf, me restait plus qu'à fuir, encore... Le Darumacho tenta de me sauter dessus, j'en profitai pour passer juste en dessous de lui, puis j'ai prit la fuite, je couru pendant une bonne dizaine de minutes, l'hatigraine ne faisait plus effet et je me sentais fatigué, enfin je revoyais Ecliss, je sautai sur la terre mais celle ci se mit à bouger, j'ai trébuché et je suis finalement tomber à terre, je me suis retourner et je voyais un Torterra, celui ci me fixait, puis il fit une grimace de douleur, le Grayhena venait de lui balancer une ball'ombre, il se retourna lentement et envoya une tempête verte qui fit voler les trois de l'équipe "vent ténébreux", puis il se mit face a moi, un regard plein de colère...

"Tu ose troubler mon sommeil?!"

"Je... Je ne voulais pas, mais..."

Il cria le mot "silence", il avait presque réussit a me rendre sourd, je sentais mes oreilles sifflé et je me suis éloigné de ce monstre, il était bien plus gros que les autres membres de son espèce, les trois avait déjà détallé et je me suis retrouvé seul face au monstre, Ecliss pas trop loin de la...

"Je n'aime pas faire ça, tu m'excusera mon gros, mais je crois que tu vas pas me laisser le choix. Je vais devoir te calmer..."

Il se mit à rire, enfaite, j'avais un peu peur, O.K, j'aurais toutes mes forces ça aurait pu passer, mais la, j'allais vraiment avoir du mal a m'en sortir, et pouvais je compter sur Ecliss...?

"Tu me fais bien rire, toi, me calmer?!" Il rit de plus belle... "Trêve de plaisanterie, montre moi ce que tu as dans le ventre!"

Je baissa la tête, encore un nouvelle adversaire, aujourd'hui ce n'était vraiment pas mon jour, je vais faire avec...

"Si tu me le demande si gentillement!"

Je sautai déjà vers lui, une écosphère en main, une balle graine que je m'apprêtait à lancer, plante contre plante ça allait être long, mais il serait plus lent que moi, je vais devoir user de ma vive-attaque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclis
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans cette chère forêt de Seikan...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   Sam 11 Fév 2012 - 22:02

Mon collier... Oh, non, mon collier.... J'avais du mal à croire qu'il ne pendait plus autour de mon cou. La seule trace, le seul souvenir qu'il me restait de Célia. Et ce.. cet... espèce de.. loup galleux me l'avait enlevé ! C'était de ma faute, j'aurais dû y faire plus attention. J'aurais dû le voir me foncer dessus. Mais je ne pensais pas qu'il me le volerait... La Ball'Ombre qu'il m'avait lancé m'avait effleuré, presque touchée et je n'arrivais plus à poser une patte devant l'autre pour poursuivre le loup noir. Ma vue était brouillée par mes larmes de rage mais je parvins tout de même à apercevoir une silhouette verte foncer à la suite des voleurs. Je poussais un hoquet de suprise. Lorion ! Il fallait que je le ramène à la raison. Je hurlais à son attention :

Non, n'y va pas, Lorion ! C'est de la folie, tu tiens à peine sur tes jambes. Ils vont te massacrer !

Je m'élançais derrière lui... avant de souffler de douleur et de m'arrêter. La douleur de la brûlure s'emplifiait considérablement lorsque je bougeais. J'imagine que c'est parce qu'elle était sur mon poitrail. J'avais l'impression que chaque pas faisait s'emflammer la brûlure. Lorion était déjà loin, et je ne pouvais pas le suivre. Me maudissant, je priais pour qu'il ne lui arrive rien. Je me sentirais fautive s'il était blessé. Boitillant, je me mis à la recherche d'un buisson de baies Fraive. J'espèrais au moins qu'il y en avait dans cette partie de la forêt. J'avais refoulé mes larmes mais mon visage devait vraiment avoir un drôle d'air. Soudain, mon visage s''éclaira. Là, devant moi, à quelques mètres se trouvait un vrai trésor. Le sol remontait brutalement pour donner une sorte de petite colline. Sur cette colline, quelques arbres surplombaient des buissons. Mais des buissons... ! On aurait dit qu'ils accueillaient presque toutes les baies que je connaissais ! Il y en avait des vertes, des rouges, des bleues, des jaunes... et j'en passe !

Je me précipitais du mieux que je le pouvais vers ce miracle de la nature. Je croquais ardemment une baie Fraive et la douleur disparut. Quel soulagement ! Je me sentais bien mieux, à présent. Mais je voulais être vaiment efficace, alors je mangeais une baie Oran sur un buisson voisin comme complément. Revigorée, j'allais descendre de l'étrange colline pour aller prêter main forte à Lorion. Tout à coup, le Arko atterris devant moi. Surprise, je reculais, avant de sentir la terre sous mes pattes trembler et se soulever. Lorion !
Le sol s'était soulevé juste derrière lui. Il avait trébuché avant de tomber. Moi, je ne comprenais pas tellement ce qui m'arrivait, coincée sur mon îlot de terre. La secousse s'arrêta, et je m'avançais prudemment hors de la forêt de buissons. En contre-bas, Lorion était à terre et semblait médusé en fixant la masse sur laquelle j'étais. Il me fallut quelques secondes avant de rendre compte que cette masse avait une tête et des pattes. Un... un Torterra ! Je me trouvais sur un Torterra !

Soudain, il y eu comme un tremblement qui me fit légèrement sauter. Puis le paysage se mit à tourner et je dû m'aplatir par terre pour ne pas tomber, tant j'avais le vertige. Le Torterra pivotait sur lui même. Lorsque le paysage s'arrêta, j'avais devant moi l'équipe Vent Ténébreux. Elle regardait le géant avec un air de défis et leur meneur prépara une nouvelle attaque... avant de se faire balayer par une attaque Tempête Verte. Je les regardais détaler avec soulagement, et un bonheur extrème. En effet, je n'avais pas vu mon collier entre les machoires du Grahyena. Lorion avait réussis à le lui reprendre. Le paysage se remit à tournoyer autour de moi. Je murmurais un "Oh, non..." de dépit avant de fermer les yeux pour ne pas me laisser entrainer par cet affreux manège. Le Torterra était de nouveau face à Lorion. Avec la voix pleine de colère, il tonitrua :

"Tu ose troubler mon sommeil?!"

Bredouillements d'excuse de la part de l'explorateur. Le Torterra, visiblement pas de très bonne humeur, gronda un "Silence!" assourdissant. Les feuillages autour de moi bruissèrent et je me plaquais les pattes sur les oreilles. J'avais mal aux tympans... Quel cri horrible. Mais Lorion n'avait pas troublé son sommeil... Plus j'y pensais, plus j'en était convaincue. Un pokémon comme lui ne pouvait pas réveiller un monstre pareil juste en lui sautant dessus. Non, je pense que moi aussi, j'avais participé à son réveil. Lui arracher quelques baies ne lui avait sûrement pas plu. Pourtant, il n'avait pas l'air d'avoir remarqué ma présence sur son dos. Dieu merci, je n'y avais pas planté mes griffes quand il s'était retourné. Après quelques échanges entre Lorion et lui, je compris qu'ils allaient se battre. Je soupirais. Décidément, quelle journée ! J'allais devoir me battre aussi. Lorion avait été cherché mon pendentif avec le reste des forces qu'il lui restait. Moi, j'avais eu le temps de me soigner. On pouvait gagner. De plus, j'avais l'avantage de la surprise sur notre adversaire. Je devinais une Echosphère que préparais Lorion. Je rassemblais mes forces dans une sorte de boule verdatre qui apparut devant moi. Tiens, verdatre ? Bah, elle devait sûrement sa couleur à l'attaque qu'elle allait amplifier. Je n'avais pas vraiment l'habitude d'utiliser l'attaque Coup D'Main alors je la connaissais mal. Je relachais ma propre sphère au moment où Lorion relâchais la sienne. Les deux attaques se touchèrent juste avant l'impact et s'additionnèrent.

Elles éclatèrent, produisant une explosion de lumière qui nous aveugla tous les trois. Lorsque je pu à nouveau voir, je constatais avec étonnement qu'il n'y avait pas de traces d'impact sur la tête du Torterra ! Je n'y croyais pas. Mon attaque avait fait exploser l'Echosphère ! Oupsss... Bon, je retiendrais la leçon à présent. Coup D'Main : à utiliser sur la cible, et non sur l'attaque de la cible. J'eus un rire nerveux tandis que Lorion me dévisageait, me semblait-il, avec ahurissement. Le Torterra essaya de me regarder, ce qui n'était pas tache facile vu que j'étais sur son dos. Il y eu une énorme secousse qui me fit voler. Je tombais brutalement sur le vrai sol. Le souffle coupé, je me redressais tant bien que mal. J'étais consciente que le Torterra pouvait m'écraser d'un seul pas. Il fallait que je reste prudente. Le géant sembla me dévisager quelques secondes avant d'éclater d'un rire tonitruant qui fit trembler le sol.

"Ah ! Un Evoli ? Eh bien, petite intruse, mon dos te plaît ? Malheureusement, je ne laisse pas impunis les imprudents qui se croient tout permit. Je vais te faire passer un sale quart d'heure, à toi, et à ton camarade."

Je ne répondis pas. Bon, il faudra finalement compter sans l'effet de surprise. Je lançais un regard désolé à Lorion pour l'annulation de son attaque. Puis je fonçais. Une pirouette agile et mon attaque Facade percutait le Torterra de plein fouet. Elle était moins puissante que celle qu'avait reçu le Darumacho mais je ne regrettais pas ma brûlure. A côté, Lorion harcelait le monstre avec des Balle Graine et des Vive-Attaque à tout bout de champ. Le Torterra riposta avec un Séisme qui me percuta de plein fouet. Je titubais un instant, avant de me rejeter dans la bagarre. Constatant que les Vive-Attaque de Lorion marchaient assez bien, je faisais de même pour frapper le Torterra à différents endroits avec des Facades. J'évitais d'utiliser Morsure, n'ayant pas particulièrement envie de me casser les dents. Pendant de longues minutes, nous nous échangions des attaques. J'esquivais la plupart des siennes et j'avais l'impression que les miennes ne lui faisaient rien. Je commençais à m'essouffler.

Oui, mais pendant ces longues minutes, je réflechissais. Je pensais à Célia. Un jour, nous avions rencontré un dresseur avec un Torterra. Je me souvenais de lui. Un mâle, plutôt paisible. Il m'avait expliqué qu'il était heureux de voyager à côté d'autres pokémon, malgré le fait qu'il soit séparé de son troupeau. Car... les Torterra vivent habituellement en groupe ?! Cela me revenait, à présent. Mais pourquoi celui-ci alors était-il seul ? Et pourquoi avait-il été en colère lorsque j'étais monté sur son dos ? D'accord, cela pouvait être une question de caractère mais je pense que les Torterra laissaient souvent les pokémon grimper sur leur dos, non ? Y vivre, même. Tout cela était vraiment étrange et je voulais faire part de mes réflexions à Lorion.. Tiens, mais où était-il, celui-là, d'ailleurs ? Je m'écartais du Torterra pour balayer les environs du regard. Lorion... ? Loriooon ?! Je constatais avec effarement qu'il avait disparu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   Jeu 15 Mar 2012 - 23:11

[Désolé j'ai fait beaucoup de blabla et très peu de discussion et en plus j'ai un retard pas possible >.< Je me rattraperai sur le prochain post ^^"]

Je prit une grande inspiration, et lança mon attaque sans hésité, jusqu'à ce qu'elle percute une attaque pareil à la mienne, enfin presque, je me suis dessuite dirigé vers la source de cette attaque... Cela ne pouvait être elle, impossible. Comment aurait elle fait pour me retrouver?! Pas déjà, non je n'avais pas encore... Mon regard se posa sur elle, je soupirai à nouveau, non ce n'était pas elle. Ce n'était qu'Ecliss... Ecliss?! Elle m'avait retrouvé?! Néanmoins elle m'avait empêcher d'attaquer le fameux Torterra qui avait fait fuir l'équipe du Grayhena. Néanmoins je me demandais comment elle avait réussit à imiter mon attaque, c'était presque parfait... Je la regardais avec un air surpris mélangé à de l'éxaspération, puis j'ai sourit. Elle allait bien. Je lui montrai son collier, puis le monstre vert le vit...

"Ah! Un Evoli? Eh bien, petite intruse, mon dos te plaît? Malheureusement, je ne laisse pas impunis les imprudents qui se croient tout permit. Je vais te faire passer un sale quart d'heure, à toi, et à ton camarade."

Mince, Ecliss était en mauvaise posture... Le Torterra s'apprétait à gigoter pour envoyer valser la splendide évoli blanche. Je réagit rapidement en lui envoyant une attaque balle-graine!

"Hey, c'est envers moi que tu en as!"

Le truc c'est que, je ne lui faisais pas bien mal, il tenta une attaque séisme, je me suis empressé de sauter tout en utilisant vive-attaque pour aller le plus loin, c'était ça! Mes attaques ne pouvait lui faire effet si elle était du même type que l'adversaire! Alors je que je cherchait à établir une stratégie. Je me suis pensé à une sorte de combinaison d'attaques, vive-attaque n'était pas très puissante... Mais si je la combine avec hâte? C'set ce que j'ai fait... Ma vitesse quadrupla, je me suis sentit bizarre, il m'était même dur de me déplacé comme ça, mais il ne me fallut pas plus de deux minutes pour m'habituer à cette technique d'attaque. Voila que j'harcelais le Torterra avec mon attaque. Mais le combat durait trop longtemps, et je voyait bien qu'Ecliss avait du mal à suivre le rythme, il fallait donc en finir! pendant que le monstre vert en avait après Ecliss, je me suis faufilé dans son dos et lui ai sauté dessus. Puis je préparais mon attaque queue de faire et lui frappa d'un coup sec en pleine tête... Il fut sonné par mon attaque et s'éffondra à terre, mais il n'était pas K.O pour autant...

"Et une bonne chose de faite..."

Je vit Ecliss paniqué jusqu'à ce qu'elle me vit, je lui souris un instant puis je me suis abaissé à la hauteur du Torterra...

"Pourquoi m'as tu attaqué...? Les Torterra ne sont pas aggressif de nature, si?"

Je me suis retourné et ai vue un truc auquel je n'avais fait attention, un arbre gigantesque. J'alternais entre regardé le Torterra et l'arbre...

"C'est ça que tu protège non?"

Il soupira avant de me répondre...

"Oui c'est ça..."

"Et quand on t'a réveillé tu as cru que nous en voulions à cet arbre..."

"Oui c'set bien ça..."


Je souris un instant, c'était compréhensible pour moi...

"Je comprend, tu sais... En tant que Pokémon plante, je sais à qu'elle point c'est important pour nous. Tu vois étant jeune, j'avais une grande plaine emplit de fleurs ou vivait ma famille... Mais celle ci fut détruite par une personne que j'aimais plus que tout, depuis j'ai du mal à faire confiance aux autres... Je suis prudent et... Cet évènement m'a changé... Même ceux en qui tu as le plus confiance peuvent te décevoir comme jamais. Je n'ai plus jamais aimé une personne depuis, je n'offrirait plus jamais mon amour à quelqu'un d'autre..."

Le torterra me fixait, la rage pouvait surement se lire dans mes yeux, une jeunes Arcko, elle était gentille, intelligente, forte. J'avais toujours voulu lui ressembler, je faisait tout pour lui ressembler et le soir ou je voulais lui dire... Elle a tout détruit, tout... C'était un modèle pour moi. Je ne comprenais pas pourquoi elle avait changé.

"Cet arbre, c'est la que tout ceux de ma grande famille avait déclaré leurs flammes à un ou une autre Torterra, c'est un rituel habituel... Mais je suis le dernier représentant de cette grande famille et je me dois de protéger cet arbre, je n'ai pas encore trouvé l'amour... Et cela sera dur pour moi car si je le trouve je ne pourrais laissé cet arbre..."

Le Torterra c'était calmé, je sortit une baie oran et la lui donna.

"J'ai des amis qui cherche un nouvelle endroit à protéger, si tu veut je peut leurs en parler. Je sais tu ne veut pas mettre la vie de cet arbre dans n'importe quelles mains. Mais justement, tu peut juste en parler, tu feras ton jugement..."

"C'est... Gentil... Mais pourquoi tu me dit ça...? A quoi ça te servirait..."

"Je sais ce que tu ressens, et tu vois pour moi, c'est ce qu'il y a de plus important, mais j'ai d'autres but, je dois beaucoup à quelqu'un. Après que mon amour ne soit plus, cette personne devint mon nouveau but, je voulais être aussi fort que lui et le vaincre un jour, et qu'il me dise que je suis fort... C'est peut être un peu ridicule, même enfantin, mais voila."


Je regardai maintenant Ecliss et lui sourit...

"Désolé de t'embêter avec toutes ses histoires Ecliss... Tiens!"

Je me suis approché d'elle et lui ai passé la collier autour du cou.

"Fait attention à lui, ce n'est pas que ça m'embête de t'aider mais bon..."

Mes joues commençait à roussir et je me suis vite retourner. Ambarassé, à l'idée qu'Ecliss pouvait me voir comme ça, je me sentais bizarre, mais je l'aimais bien...

"Bon bah voila, Je suis désolé le Torterra de t'avoir fait peur et de t'avoir attaqué... Et Ecliss, si je n'avais pas été la tu n'aurais pas eu tant de problèmes, je suis désolé, je vais me retirer avant que tout cela n'empire..."

Je me suis retourné, mon coeur se serrait j'aurais aimé resté plus longtemps mais je suis toujours source d'ennuis, et puis je dois encore retrouvé Rayzaka...

"Fait attention à toi Ecliss..."

[On peut continuer si tu veux ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chat, le gecko... et le truand ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chat, le gecko... et le truand ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chat, le gecko... et le truand ?
» Activer le chat
» Invitation au Chat
» Chat a gogo
» Le petit chat m'aimait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Forêt Mori-
Sauter vers: