Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 17
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   Sam 4 Fév 2012 - 20:52

Alexis le Grahyena doré mangeait tranquillement au fond de sa grotte étrangement herbeuse, écoutant les gouttes de pluie qui s'écrasaient doucement près du ruisseau qui faisait face à son habitat. Il se sentait bien, seul et à l'abri. Après s'être aventuré au manoir, fait quelques rencontres dont une qu'il n'oubliait pas, il s'était reposé toute la journée. L'exploration du manoir l'avait fatigué, il était heureux de goûter à la sérénité et au calme. Il était à deux doigts, ou plutôt deux griffes, de s'endormir, mais désirait tout de même demeurer éveillé. Le puissant loup doré ne s'inquiétait pas pour quelques jeunes présomptueux qui pourraient s'aventurer dans son antre, mais il désirait vouloir passer quelqu'un... Une personne dont il avait été heureux de faire la connaissance, dont lui, un grand solitaire, avait immensément apprécié la compagnie. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas revu cette personne, et il espérait secrètement qu'elle repasse devant sa grotte... Mais s'il ne l'attendait pas particulièrement, et ne tenait pas à se faire d'illusions. Il termina son Rattatac et repoussa les os bien nettoyés. Il les enterrerait dehors plus tard. Alexis étira ses membres et sortit de la grotte sans craindre la pluie. Il plongea son museau dans le ruisseau limpide qui coulait devant son antre et se désaltéra. Rinçant ses griffes maculées d'un liquide écarlate, il releva la tête. Les alentours étaient silencieux, comme si la forêt entière s'était endormie. Il savoura ce silence troublé par la pluie, cette tranquillité bienfaisante. S'éloignant du petit cours d'eau, il arracha quelques baies dans un buisson et les mâcha lentement. Il s'était bien installé, et sentait désormais pleinement qu'il avait construit sa vie à Seikan. Son passé était loin derrière, et pour rien au monde il ne se retournerait. Même si quelquefois les regrets lui serraient la gorge... Le puissant loup doré soupira légèrement et s'allongea sur l'herbe trempée. Contrairement à la majorité des Pokémons terrestres, il appréciait la sensation de l'eau sur son pelage, lorsqu'elle ne le trempait pas jusqu'aux os. Pensif, l'imposant Grahyena d'or commença à somnoler...

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclis
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans cette chère forêt de Seikan...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   Dim 5 Fév 2012 - 0:12

Bon. Après mon aventure avec Lorion et l'équipe Vent Ténébreux -ou plutôt devrais-je parler de mésaventure avec ces derniers-, j'avais perdu le magnifique abri que je m'étais trouvé. En même temps, trouver une telle cachette en si peu de temps, cela relevait du miracle... C'était trop facile. Fatum ! Fichu destin. Depuis, j'avais passé plusieurs jours comme une vulgaire sans-abri, comme disent les humains. Bien que, moi, ça ne me dérangeait guère. Le plus frustrant était que je ne pouvais pas faire de stock de plantes médicinales et qu'en cas de pluie, comme à présent, j'étais sans rien.

Le bruit d'un torrent m'avait attiré dans un endroit reclu de la forêt. J'avais dû monter sans cesse des pentes abruptes et pleines de feuilles et de branchages mouillés, ce qui n'avait pas été facile - facile. J'étais de ce fait assez engourdie par une certaine fatigue. J'avais envie de m'allonger pour reposer mes pattes trempées, mais j'entendais le torrent clairement à présent. Il ne devait pas être loin. J'escaladais de nouveau une petite montée, tout en pensant que les forêts avaient vraiment des altitudes diverses. Ce n'est pas étonnant, quand on y réfléchit bien. Elles aident souvent à retenir les glissements de terrain et arrivent donc à s'installer sur des pentes élevées.

Je m'approchais du torrent. Le débit y était fort et légèrement accentué par la pluie. Pourtant, je me devais de le traverser. L'endroit était une belle clairière, mais ce n'est pas ça que je recherchais. Le bruit de l'eau y était aussi un peu assourdissant quand je m'en approchais. J'avisais un tronc d'arbre mort qui faisait une parfaite passerelle jusqu'à l'autre rive. Je vérifiais qu'il tenait bien puis m'y engagait, la queue haute, surveillant mon équilibre. Au beau milieu, je ne pu m'empêcher de regarder le flux de l'eau sous mes pattes déformer mon reflet. Je me laissais bercer par la vue des mouvements de l'eau contre les divers rochers qui dépassaient.

... Crac !

Crac ? Comment ça, Crac ? Je me redressais, les oreilles aux aguets. Le bruit venait du tronc sur lequel j'étais. Dans un craquement sinistre, ce dernier fini par céder, sans que je n'eus le temps d'esquisser un seul bond. Le contact avec l'eau froide me fit frissonner. Je battais des pattes pour tenter des rester à la surface, tandis que le courant m'entrainait inexorablement vers le fond. Une occasion, je prenais un grand coup d'air. Puis je replongeais.

La panique s'empara de moi. Je ne respirais pas assez souvent pour payer la dette en oxygène de mon corps et mes mouvements me demandaient de plus en plus de volonté et d'énergie de ma part. Mes pattes arrières frappaient contre les rochers, se blessant parfois si celui-ci était trop pointu. J'avais mal et j'était aveuglée par l'eau. La rive, où était la rive ? Je ne savais même pas où j'étais moi même. Le courant me ballotait dans tous les sens et j'en avait perdu tout mes repères. Des miaulements aïgus vinrent remplacer sans le vouloir les profondes inspirations que je prenais dès que l'occasion se présentait. Je fus entrainée pendant ce qu'il me sembla être une éternité. Soudain, contre toute attente, je me sentis tomber. Visiblement, le torrent aboutissait sur une cascade. Enfin... plutôt une mini-cascade car la chute se fit sentir à peine une seconde plus tard. Je m'écrasais contre le fond du cours d'eau, qui était beaucoup moins profond qu'avant. Tout mon corps hurla de douleur, mais je n'eus pas la force d'en faire autant. Lentement, je repartis au gré d'un courant plus calme. Je pouvais à nouveau respirer plus ou moins convenablement mais je ne sentais plus mon corps. Mes pattes me faisaient horriblement mal. Le cours d'eau se ramifia encore et je sentis la berge sous moi.

L'espoir me fit revivre. Je tentais de m'accrocher pour m'arrêter complètement, mais j'étais trop faible et je ne fis que m'éloigner de la rive. Noooon... Pas ça, je ne veux pas continuer à dériver ! Je lâchais un long gémissement désespéré. Je ne sentais à nouveau plus la berge et mon esprit s'assombrit peu à peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 17
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   Dim 5 Fév 2012 - 9:44

Le puissant loup doré dormait à présent, d'un sommeil léger. Il rêvait... Mais des miaulements de désespoir vinrent troubler sa sieste. Alexis releva doucement la tête, exaspéré. Que se passait-il donc ?! Il balaya la clairière du regard, et aperçut le ruisseau étinceler étrangement. Une petite tête claire coulait, suivant son corps inerte. L'imposant Grahyena d'or soupira, mais bondit et fut au ruisseau. Il attrapa l'Évoli shiney par la peau du cou, et amena la petite boule de poil dégoulinante dans sa caverne. Comment diable avait-elle pu arriver là ?! Peut-être, la source du ruisseau... Alexis ne s'était jamais soucié de cela. Mais aujourd'hui, le ruisseau qu'il avait jugé si utile lui amenait un visiteur inattendu, et il n'aimait pas cela... Mais la boule de poil était inconsciente et trempée. Le puissant loup doré n'était pas cruel, loin de là, et il ne pouvait la laisser se noyer dans le ruisseau, ou la livrer aux prédateurs qui rôdaient quelques fois. Il la déposa donc sur un matelas de feuille et de mousse, et attrapa une baie Oran sur la pierre plate à proximité de lui. Il la découpa et en fourra un petit morceau dans la gueule de l'Évoli shiney. Elle était shiney, comme lui... Tout d'argent vêtue, et lui, tout d'or vêtu. Bien entendu, il était le plus voyant, de sa couleur, de sa taille, de l'aura de puissance qui se dégageait de lui. L'un des plus imposant de sa race. Son corps semblait clamer "Regardez-moi, regardez-moi ! ", et pourtant. Son esprit, lui, ne désirait que la solitude. L'imposant Grahyena d'or soupira, puis s'allongea devant la petite Évoli inconsciente. Il espérait qu'elle se réveillerait vite. Plus vite elle se remettrait, plus vite elle serait en état de partir... Il ne la forcerait pas, évidemment, il fallait que la pluie s'arrête, qu'elle se sèche et qu'elle se remette du choc. Si elle craignait la forêt, Alexis l'accompagnerait... Même si il n'en avait absolument pas envie. Tout ce qu'il voulait lui, c'était se reposer, seul... Bon, il devait admettre qu'il s'était suffisamment reposé, mais... Il désirait retrouver sa solitude le plus vite possible. Il observa l'Évoli. Il espérait qu'elle n'avait pas attrapé froid... Et qu'elle ne serait pas effrayée par sa stature. Alexis était un guerrier, puissant, il était conscient de sa force mais l'avait toujours utilisée à bon escient, selon lui. Il pouvait explorer sans craintes, il s'était toujours tiré des situations difficiles, même du manoir... Il n'avait pas particulièrement apprécié cette exploration, mais n'aurait pu ignorer les grandes portes qui s'ouvraient devant lui... Renoncer à cette exploration était un comportement de poltron, et Alexis n'en était pas un. Il avait donc pénétré dans le manoir, et avait rencontré Mira et Rayzaka, une Kirlia et un Riolu. Le puissant loup doré attrapa une baie sur la pierre plate, et avala le petit fruit écarlate. Il se nourrissait essentiellement de viande, mais appréciait certaines baies. Les baies épicées, mais aussi sucrées. Ayant dévoré un Rattatac entier il n'y avait pas si longtemps, l'imposant Grahyena d'or ne grignotait que par pure gourmandise. Au cours de sa vie, il avait appris à se priver de tout, et pouvoir s'offrir le luxe de manger ainsi ne lui avait pas toujours été donné.

L'Évoli ne se réveillait toujours pas. Oh, il ne s'inquiétait pas, mais combien de temps allait-elle devoir rester ici ? Le puissant loup doré, légèrement mécontent, referma ses griffes sur la baie. Le jus écarlate coula sur l'herbe, mais on ne pouvait le prendre pour du sang, la différence était trop voyante heureusement. Le puissant loup doré grimaça. C'était malin. Ses griffes étaient toutes poisseuses à présent, c'était malin ! Grognant, il se leva et sortit rapidement de la grotte. La pluie ne s'était pas arrêtée, au contraire. Alexis trempa ses griffes dans l'eau du ruisseau, et observa le ciel. Les nuages se faisaient sombres et menaçants, l'air devenait lourd. La chaleur arrivait, doucement... Un orage se préparait sûrement. L'Évoli ne pourrait rentrer de sitôt. Grognant encore plus, l'imposant Grahyena d'or resta quelques minutes à observer l'eau limpide qui s'écoulait, et finit par ainsi se calmer. Il se retourna et pénétra dans la grotte. Il s'assit près de l'Évoli, et constata qu'elle s'était réveillée...

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclis
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans cette chère forêt de Seikan...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   Dim 5 Fév 2012 - 16:47

Un sentiment de liberté étrange. Comme si l'on pouvait bouger sans pour autant le faire. Ou plutôt le contraire. On a l'impression de bouger, alors qu'on ne peut pas. La tête embrumée par de lents souffles chauds remplit d'humidité. On a du mal à respirer, on a l'impression que notre tête va exploser sous la pression d'un ballon d'eau gonflé à bloc. Il est jaune, le ballon. On le sait, sans pour autant savoir pourquoi. Des bourdonnements dans les oreilles. On étouffe...

J'étouffe... J'aspire de l'air, mais ça fait mal. J'ai l'impression de ne pas apirer d'oxygène... Que du vide. J'essaye de bouger. Je sens que j'ai des pattes. Bonne nouvelle ! Le problème, c'est que j'ai affreusement mal dans chacune de mes articulations. J'ai des contractions, des hoquetements de plus en plus violent. Je sens une toux remonter, violente, pressante. Je n'arrive plus du tout à respirer. Et elle arrive, me pourfendant la gorge. Je crachote de l'eau pendant un moment, soufflant, dans des hoquetements incontrôlés pour survivre. Enfin, ça se calme. Je respire enfin clairement, sans douleurs. Je pense à nouveau normalement, aussi. Je me rapelle ma noyade et j'ai un sursaut. J'ouvre mes yeux pleins de larmes résultants de l'effort de ma toux. Je vois encore flou mais au moins, je me rend compte que je ne suis plus dans l'eau. Mais alors...
Où suis-je ?

J'étais allongée sur un lit de feuilles confortables. Il ne faisait pas très clair et je compris que j'étais dans une grotte. Malgré toute l'eau que j'avais recraché, je me sentais étrangement en forme pour un Evoli qui venait de traverser une bonne partie de la forêt à la nage. Un goût de baie oran faisait encore frétiller mes papilles. Qui m'avait sauvée ? Les yeux mis-clo, je prenais le temps de m'y retrouver, de me faire des repères. Je n'eus pas beaucoup de temps à me questionner sur mon sauveur.

J'entendis quelqu'un pénétrer dans la grotte et s'approcher de moi. J'ouvris les yeux et découvrir... Oh horreur !! J'essayais de faire un bond de côté en découvrant l'imposante masse à côté de moi, mais mes pattes refusèrent l'effort soudain que je leur demandais, et je retombais platement. Le... Grahyena à mes côtés... Tout mes poils hérissés, je frémissais de terreur. Je me souvenais parfaitement du meneur de l'équipe Vent Ténébreux. Il nous en voulait encore, à moi et à Lorion. J'en était certaine. C'était lui... J'étais à sa merci...

Ah... Ah mais non. Ma vue s'éclaircissait enfin, et je pouvais à nouveau voir les couleur. -je ne l'avais pas dit ? Je voyais tout en noir et blanc, en plus de voir flou-. Ce Grahyena était d'un beau doré, et n'avait pas du tout l'air de me vouloir du mal. Le Grahyena de ma peur bleu paraissait d'un gringalet par rapport à celui qui se tenait à côté de moi, tant il était musclé. J'écarquillais les yeux, encore un peu dans les vapes. Sa fourrure d'or resplendissait dans la grotte sombre. Je secouais la tête, comme pour réveiller ma fonction vocale.

Merci...

Murmurais-je. Je me doutais bien que c'était lui qui m'avait sortit de l'eau. Lentement, douuuucement, je me remettais en position assise, constatant avec bonheur que je n'avais rien de cassé. Mes pattes arrières étaient dans un sérieux état, des plaies parcouraient mes cuisses, jusqu'à mon flanc. Je regardais timidement le Grahyena doré, qui me dévisageait aussi avant de rougir et baisser la tête.

Pardon pour l'intrusion... Et pour le dérangement...

J'avais dit ça, mais je ne me sentais pas la force de me lever. Je n'osais plus rien dire, de peur d'être incorrecte. Il m'intimidait un peu, tant il était grand. Pourtant, il avait vraiment l'air d'avoir bon coeur. Comment s'appelait-il ? Je ne sais pas, et je n'osais pas demander...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 17
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   Dim 5 Fév 2012 - 17:43

Alexis vit l'Évoli ouvrir doucement les yeux, qui en le voyant s'emplirent de terreur. Ses poils se hérissèrent, et le puissant loup doré soupira. Il en effrayait plus d'un, mais c'était désagréable à voir... Bon, il était habitué. Mais en voyant le soulagement passer dans le regard de l'Évoli, il se rasséréna. Alexis tenta de sourire pour détendre l'atmosphère, et timidement, la boule de poil murmura quelques remerciements. L'imposant Grahyena d'or fixa l'Évoli, impassible, qui s'empourpra. Elle semblait vraiment timide, même si se retrouver ainsi chez un inconnu ne plaisait à personne ... Alexis le reconnaissait, mais l'Évoli avait besoin de se reposer...

Pardon pour l'intrusion... Et pour le dérangement...

Alexis leva la tête, et sourit une seconde fois. Elle était polie, c'était déjà ça. Lui n'était pas très bavard et était souvent reclus, préférant la solitude, mais il savait tout de même se comporter en groupe, même s'il n'avait que trop souffert en vivant et prenant le commandement de son ancienne meute. L'imposant Grahyena d'or secoua la tête pour tranquilliser l'Évoli. Elle ne pouvait quitter la grotte maintenant, et ce n'était pas de sa faute... Même s'il devait avouer qu'il aurait préféré rester seul. Enfin...

Ne t'excuse pas, ça ne sert à rien. Je suis Alexis... Et toi ?

Alexis se garda de lui demander ce qui lui était arrivé, ceci n'était pas nécessaire. Le puissant loup doré n'était pas très bavard et ne parlait pas pour ne rien dire. Il reporta son attention sur l'Évoli, constatant qu'une partie de son corps était couverte de plaies. Elles s'étaient refermées, heureusement, et Alexis n'était pas guérisseur. Il connaissait les rudiments de la médecine, grâce à la guérisseuse de son ancienne meute, mais n'avait pas cherché à perfectionner cela. Lui se concentrait sur d'autres choses... Le combat par exemple, ou l'exploration. Mais il s'égarait dans ses pensées... Et avait presque oublié la présence de l'Évoli. Elle devait peut-être avoir faim. Après cette noyade... Mais soudain, des cris retentirent et l'imposant Grahyena d'or se redressa tel un ressort. Que se passait-il encore ?! Le puissant loup doré, sans un regard pour l'Évoli, sortit de la grotte et aperçut un Grahyena, suivi d'un Darumacho et d'un Baggaïd. Ils se dirigeaient vers sa grotte, mais eurent un mouvement de recul et une lueur fugace et apeurée passa dans le regard des trois Pokémons lorsqu'ils aperçurent Alexis. Néanmoins, ils se ressaisirent, et, le Grahyena en tête, ils le rejoignirent. Le Grahyena s'inclina légèrement, suivi de ses comparses :

Bien le bonjour, messire. Nous sommes l'équipe d'exploration "Vent ténébreux", et traquons une jeune Évoli shiney qui a aidé un criminel à nous échapper. Savez-vous où elle se trouve ?

Interrogea le loup obscur d'une voix mielleuse. Alexis s'abstint à grand-peine de rire. Ces bouffons le prenaient vraiment pour un imbécile ! Il ne croyait pas une seconde à leur histoire inventée de toute pièce. Mais l'Évoli était en danger... Que lui était-il arrivé ? En tout cas, le trio se rapprochait de lui, comme pour l'encercler. Le Grahyena se tendit, mine de rien, et Alexis fit de son mieux pour afficher le sourire le plus niais qu'il puisse imiter :

Désolé, je n'ai jamais vu ne serait-ce la queue de cette mystérieuse Évoli dont vous parlez. Mais, messires, quant à moi, je recherche trois individus, un Baggaïd, un Darumacho, et surtout un Grahyena, qui n'ont pas bonne réputation, croyez-moi. Les auriez-vous aperçu ?

Le sourire du puissant loup doré se fit provocant, et une magistrale Queue de Fer vint frapper le Grahyena qui avait des allures de louveteau à côté d'Alexis. Un cri de douleur se fit entendre, et lorsque des flammes lancées par le Darumacho tentèrent de le brûler, le puissant loup doré laissa fuser une Ball'Ombre qui entraîna les flammes avec elle et assomma le singe de feu. Il n'avait pas fait long feu... C'était le cas de le dire. Quant au Baggaïd, Alexis s'en débarrassa d'un Ultralaser, qui frappa les trois Pokémons. Grognant, Alexis prit le Baggaïd dans sa gueule et le lança sans ménagement au dessus du ruisseau. Les deux autres Pokémons vinrent rejoindre leur compagnon d'une furieuse Queue de Fer. L'imposant Grahyena d'or les observa d'un air satisfait, et se retourna, ne leur prêtant pas plus d'attention qu'ils ne méritaient. Il rejoignit l'Évoli, et, se doutant qu'elle avait dut épier le combat, lui offrit un sourire rassurant :

Tout va bien.

Se contenta-t-il de lui dire.

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclis
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans cette chère forêt de Seikan...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   Jeu 9 Fév 2012 - 20:56

Se retrouver faible, un tantinet blessée et de sûcroit chez un inconnu, ce n'est jamais agréable. Ce n'est pas rassurant non plus, surtout si ce quelqu'un est un énorme carnivore qu'on a confondu avec un autre. Comment j'ai fait pour les confondre, je me le demande... Bref. Le Grahyena doré n'était pas méchant pour un sous et essayait même de me rassurer en se montrant courtois. Il faut dire que ça marchait assez bien. Je lui faisais désormais confiance, sachant qu'il ne me voulait aucun mal.

Ne t'excuse pas, ça ne sert à rien. Je suis Alexis... Et toi ?

Ecliss.

Dis-je en hochant la tête pour marquer ma courte présentation.

Enchantée, Alexis.

Je répétais plusieurs fois son nom mentalement pour le pas l'oublier. Les noms et moi, ça fait deux dans une présentation. Alexis...Alexis... ça lui allait bien je trouve. Comme si le fait que je connaisse son nom renforçait le doré de son pelage. Amusée de ma propre pensée, et pour lui montrer ma gratitude, je le gratifiais d'un grand sourire angélique. Mes oreilles à la perpendiculaire de mon corps, mon dresseur adorait quand je faisais ça. Suite à cela, un long silence se fit. Alexis avait l'air pensif, et je n'aspirais pas vraiment à le déranger. Et pour dire quoi ?

Je refermais les yeux, couchée en chien de fusil. Je me détendais, faisant passer la douleur musculaire qui me tenaillait depuis tout à l'heure. J'écoutais mon coeur battre lentement, heureuse qu'il sache encore le faire. J'écoutais le bruit de la respiration d'Alexis, calant la mienne dessus, sans m'en apercevoir. J'étais vraiment bien. A cause des nuages au dehors, et de l'isolation de la grotte, il n'y avait que très peu d'autres bruits "parasites". Néanmoins, je pouvais aisément percevoir le doux clapotit des gouttes de pluie sur les feuilles ou dans le ruisseau. J'aspirais une goulée d'air et lâchais un soupir de bienséance. Soudain, un hurlement qui m'étais familier se fit entendre.
Grahyena me percutant violemment.
Claquement de machoire furieuse.
Zoom sur un ventre gris que je mordais furieusement.
Lorion me dépassant à toute allure, ma vue brouillée par les larmes.

Je me redressais d'un bond, comme sortie d'un mauvais rêve. Les poils hérissés, le dos rond, effrayée de ces mauvais souvenirs. Je regardais furtivement mon collier, rassurée de le voir autour de mon cou. Mais cette voix... Je la reconnaissait. Le meneur de l'équipe Vent Ténébreux. Qu'est ce qu'il faisait là ? Me cherchait-il ? Je regardais Alexis... ou plutôt l'endroit où il se tenait il n'y a pas quelques minutes. Oh non, il était sortit ? Je me dirigeais vers l'entrée de la grotte en clopinant. En effet, je le voyais un peu plus loin.

Non !

fis-je malgré moi. J'avais soudain peur pour lui. Il avait dû entendre le cri, et était sortit pour voir ce que c'était. Mais si l'équipe se mettait à l'attaquer ? Rien que parce qu'Alexis défendait son territoire ? A trois contre un, encore... Oh non, non... En voyant l'équipe Vent Ténébreux s'approcher de lui, je me dissimulais dans l'entrée. Inutile d'attirer des ennuis supplémentaire au beau Grahyena doré. Et je priais pour que rien ne lui arrive. Ils se mirent à l'accoster et j'eus peur. Plus uniquement pour lui. Pour moi cette fois. J'avais l'impression que les rôles s'étaient inversés. Comme Lorion avant moi, j'étais chez quelqu'un, en mauvais point, et l'équipe me recherchais. Comme Lorion avant moi, je me tapissais dans la grotte de quelqu'un, priant pour ne pas me faire dénoncer. En plus, on peut pas dire que l'équipe se recyclait... Franchement, ils avaient sortit le même argument quand ils cherchaient Lorion... Et cette fois-ci, le mensonge était tellement gros... Moi, j'ai aidé un criminel à s'échaper ? J'ai une tête à ça, peut-être ?

Alexis non plus n'y avait visiblement pas cru un traitre mot. Il envoya ballader les intrus avec l'aide de furieuses attaques.

Wouaoh...

Murmurais-je pour moi même, regardant les attaques s'enchainer. J'écarquillais les yeux en voyant la fin du combat approcher rapidemment. Il n'avait même pas reçu une seule égratinure ! Mais... qui était-il ? Encore un pokémon surentrainé ? Tous les pokémon sauvage seraient ainsi ? Non, pourtant, sinon l'équipe Vent Ténébreux aurait appartenu à un dresseur, vu qu'ils n'avaient pas fait long feu... Je regardais l'équipe qui se redressait vaillament. Alexis les avaient rendus en piteux état. Puis je m'écartais pour laisser passer Alexis qui rentrait. A présent, à côté de lui, je me sentais tellement, tellement fragile... Je lui lança un regard penaud et inquiet en inclinant une oreille. Il me le rendis par un sourire et un regard rassurant.

Tout va bien.

Ces simples mots me firent un effet bénéfique incroyable. Je me sentais bien mieux, et en sécurité. Je lui donnais un regard plein de gratitudes, affichant mon expression la plus ensoleillée. C'est presque comme si je ne me retenais pas de sauter dans ses poils et de ronronner tant je lui en était reconnaissante de les avoir chassé. Malgré cela, je me sentais un peu honteuse d'avoir mis sa vie en danger ainsi. Il fallait que je mette les points sur les I, afin d'effacer de sa mémoire l'odieux mensonge du Grahyena. Je me déplaçais devant lui pour retenir son attention et l'obliger à s'arrêter.

Alexis, tu ne dois pas les croire, pour le criminel... Ce n'était pas vraiment un criminel. Ils le recherchaient, parce qu'il faisait partie d'une équipe ennemie. Du trois contre un, c'était écoeurant. Ils avaient essayé de me convaincre, comme toi, qu'il avait fait quelque chose de mal. Nous leur avons mis une raclée, et depuis, ils m'en veulent aussi... Oh, j'espère que Lorion va bien...

Je détournais la tête, inquiète du sort de mon camarade d'un jour. Mais il savait se défendre. Il avait du courage et de la ressource. Puis mon attention se reporta sur le Grahyena d'or... tout comme son coeur. Il avait vraiment un coeur d'or, pour m'avoir défendue sans rechigner. Il m'avait sauvé, défendu, tout en gardant le sourire pour me rassurer. Puis une question me revint à l'esprit. Comment se faisait-il qu'il les avait terrassés aussi facilement ? Il avait enchainé ses attaques en gardant un oeil sur les trois adversaires en même temps. Ce gars là avait l'habitude de se battre seul. Pourtant, les Grahyena, ça vit en meute, non ? A plusieurs, ça s'entraide, ils sont plus forts... Et Alexis ? Il vivait seul.

Mais, je suis sûre qu'il s'en sort. En tout cas, tout à l'heure, tu m'as épatée. Ton combat. C'était, comment dire?, waouh ! J'avais eu peur pour toi lorsque le Darumacho avait lancé son jet de flammes. Mais tu t'en es débarassé d'un coup ! Quant au Baggaïd, tu l'avais carrément expédié ! Où as-tu appris à te battre ainsi ?

J'en étais toute emoustillée. Ma musolière de silence s'était envolée quand j'avais commencé à me rappeller la scène et à la décrire. On ne peut pas dire que j'étais surexitée, je parlais juste avec entrainement et enjouement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 17
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   Sam 11 Fév 2012 - 11:53

Alexis, tu ne dois pas les croire, pour le criminel... Ce n'était pas vraiment un criminel. Ils le recherchaient, parce qu'il faisait partie d'une équipe ennemie. Du trois contre un, c'était écoeurant. Ils avaient essayé de me convaincre, comme toi, qu'il avait fait quelque chose de mal. Nous leur avons mis une raclée, et depuis, ils m'en veulent aussi... Oh, j'espère que Lorion va bien...

Fit Ecliss, débordante de gratitude, en se postant malgré lui. Alexis éclata de rire. Elle ne le prenait pas pour un imbécile, tout de même ?! Il voyait mal l'Évoli argentée côtoyer des Pokémons capables de nombreuses bassesses... Cela dit, le puissant loup doré avait appris à ne pas se fier aux apparences. Mais il sentait Ecliss dépourvue de mauvaises intentions, et frêle comme elle était, aurait-elle tenu dans un camp de criminels ? L'imposant Grahyena d'or en doutait fortement.

Oh, par pitié, ne me prend pas pour un imbécile Ecliss ! Je ne gobe pas toutes les âneries que l'on peut m'adresser... Ne sous-estime pas mes capacités !

S'exclama-t-il, rieur. La prétendue équipe Vent Ténébreux avait sûrement détalé... En parfaits petits lâches qu'ils étaient. Ils ne reviendraient pas de sitôt dans la forêt, heureusement ! Alexis en souriait presque. Curieusement, suite à ce combat, l'ambiance s'était détendue dans sa grotte. La présence de l'Évoli argentée ne lui pesait plus autant, et il se sentait léger. Il vit alors les yeux de ce dernière briller, et perçut de l'admiration. Effectivement, elle avait épié le combat... Il ne pouvait lui en vouloir.

Mais, je suis sûre qu'il s'en sort. En tout cas, tout à l'heure, tu m'as épatée. Ton combat. C'était, comment dire?, waouh ! J'avais eu peur pour toi lorsque le Darumacho avait lancé son jet de flammes. Mais tu t'en es débarassé d'un coup ! Quant au Baggaïd, tu l'avais carrément expédié ! Où as-tu appris à te battre ainsi ?

Alexis eut un sourire modeste. Il avait travaillé longuement pour arriver à ce résultat... Et s'entraînait toujours. Mais l'Évoli argentée se révélait plus curieuse qu'il ne l'avait imaginé... Il pouvait lui répondre, même s'il demeurait très secret la plupart du temps. Hésitant, il mit du temps à reprendre la parole avant de répondre d'une voix qu'il voulait assurée :

J'ai toujours détesté la vie en meute. Jour et nuit, je m'entraînais, pour pouvoir le plus tôt possible quitter la meute et me débrouiller seul. Ma stature m'a toujours facilitée la tâche... En combat. Mais, malencontreusement, je me suis vu confier le commandement de la meute, et je dois admettre que cela m'a endurci. Des Démolosses, des Feunard, innombrables, se sont ligués contre nous et ont décimé ma meute. J'ai dû fuir, j'ai erré seul dans tout le continent de Kanto. Je me suis encore plus endurci... On n'arrive pas au stade auquel je suis sans avoir traversé de dures épreuves.

Articula lentement le puissant loup doré. Certains souvenirs étaient marquants, et il se détourna un instant, troublé. Il se ressaisit néanmoins bien vite et se retourna, pour revenir face à Ecliss. Il la gratifia d'un petit sourire d'excuse, et tenta de chasser les souvenirs qui l'assaillaient. Il observa l'Evoli argentée un instant, avant de se poser quelques questions. Comment était-elle arrivée là, comment s'était-elle noyée ? L'imposant Grahyena d'or réfléchit. Il pouvait lui poser ses questions sans paraître trop curieux, elle ne s'en offusquerait pas, pensait Alexis. Il se dirigea vers les matelas de feuilles installés et fit signe à Ecliss de le suivre. Il s'allongea sur l'un d'eux, sur le ventre.

Et toi Ecliss ? Comment es-tu arrivée là, comment t'es-tu noyée ? Sans vouloir être indiscret, bien sûr.

Demanda le puissant loup doré. De ses longues griffes recourbées qui étaient quelques peu effrayantes, plus longues et aiguisées que celles des autres Grahyena, il remuait les feuilles, sans réellement s'en rendre compte. C'était un geste machinal qu'il effectuait souvent, une manie. Le puissant loup doré tourna la tête vers l'entrée de la grotte. Une immense boule écarlate se couchait l'horizon. Le soleil les quittait déjà ! La nuit allait bientôt tomber... La journée était passée si vite... Le puissant loup doré pensa alors à Ecliss. Elle ne pourrait rentrer dans son habitat si elle en avait un, en tout cas elle ne pouvait quitter la grotte, la nuit ne tarderait pas et pour une frêle Evoli comme elle, les balades nocturnes dans la forêt n'étaient pas recommandées. Surtout que le manoir n'était pas loin, et des Pokémons louches rôdaient parfois dans cette partie de la forêt... L'imposant Grahyena d'or n'allait pas chasser l'Evoli argentée. Alors, il lui désigna l'extérieur :

La nuit ne va pas tarder à tomber, et des Pokémons loches rôdent ici la nuit, je les ai plusieurs fois surpris... Mais tu peux passer la nuit ici, je n'aimerai pas te savoir en danger malgré le fait que l'on ne se connaît pas vraiment. Tu pourras partir demain, je t'accompagnerai si tu le souhaites.

Alexis affectionnait tout particulièrement la solitude, mais il était toujours prêt à aider son prochain. Ecliss pourrait compter sur lui si besoin.

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eclis
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 21
Localisation : Dans cette chère forêt de Seikan...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   Lun 19 Mar 2012 - 21:34

A ma question, Alexis sembla pensif. Malgré son sourire, je pouvais deviner une certaine hésitation à me répondre. Après coup, je comprenais. Une réponse à une question d'une telle envergure ne se faisait pas à la légère. Je savais que j'allais empiéter sur son territoire personnel, sur son passé. Qu'il n'allait peut-être pas vouloir m'en dire plus. Aussi, je me fis particulièrement attentive lorsqu'il me répondit.

J'ai toujours détesté la vie en meute. Jour et nuit, je m'entraînais, pour pouvoir le plus tôt possible quitter la meute et me débrouiller seul. Ma stature m'a toujours facilitée la tâche... En combat. Mais, malencontreusement, je me suis vu confier le commandement de la meute, et je dois admettre que cela m'a endurci. Des Démolosses, des Feunard, innombrables, se sont ligués contre nous et ont décimé ma meute. J'ai dû fuir, j'ai erré seul dans tout le continent de Kanto. Je me suis encore plus endurci... On n'arrive pas au stade auquel je suis sans avoir traversé de dures épreuves.

De dures épreuves... En effet. Et il avait été chef de meute, en plus ? Alexis se détourna un instant de moi. Je baissais le regard, un peu gênée de l'avoir obligé à raconter tout ça. Lorsqu'il me lança un sourire d'excuse, je lui répondais par un hochement de tête jovial signifiant "Ce n'est pas grave, c'est normal d'être ainsi de temps en temps." C'est étrange, quand j'y pense. Tout deux, nous ne parlions pas beaucoup pour exprimer nos émotions. Les regards et les sourires pleuvaient sous la grotte et suffisaient amplement à exprimer ce que nous ne disions pas. Nous nous observions encore un instant. Je voyais le regard du grand Grahyena doré parcourir mon corps d'un air pensif. Soudain, il esquissa un mouvement de tête vers le matelas de feuille et s'y dirigea. Je compris et le suivais du petit bon caractéristique des chats se levant joyeusement. Hop !
Je le regardais s'installer, un peu curieuse de l'invitation à le suivre. Il se coucha sur le ventre et se décida à me poser la question sur comment je m'étais noyée. Je levais les yeux au plafond, le regard perdu dans ces souvenirs récents pas très agréables. Le silence que j'avais ainsi créé ne me dérangeais pas du tout. Alexis attendais patiemment ma réponse, et moi, je cherchais à la formuler. Non pas que je rechignais à lui répondre. Il m'avait sauvé deux fois, m'avait accueilli, soigné, et m'avait même raconté son passé. Il était tout à fait en droit de me demander ça. Le problème, c'est que la réponse était longue, mine de rien. Il faillait que je lui explique pourquoi j'étais tombée, pourquoi je m'étais aventurée près du ruisseau, pourquoi je cherchais un abri. Bref, un roman. Tout en regardant pensivement son malaxage des feuilles avec l'idée que je n'aimerais pas être à leurs place, je prenais la parole.

En fait, je traversais un torrent, bien en aval d'ici. J'avais absolument besoin de trouver un nouvel abri. L'équipe Vent Ténébreux m'avait complètement détruit le mien en cherchant Lorion, le "soi-disant" criminel. C'est un Arko. Enfin bref. Pour en revenir à ma noyade, la branche sur laquelle je marchais s'est brisée et je suis tombée à l'eau. Je sais nager, évidemment mais le courant était vraiment trop fort. Mais c'est bien, rigolais-je. J'ai trouvé un bon abri. C'est dommage qu'il soit déjà occupé.

C'était une blague, évidemment. Je ne voulais absolument pas lui prendre son habitat. Je lui souriais pour lui assurer qu'il ne fallait pas prendre mes propos au pied de la lettre. Mais il ne me regardait déjà plus. Son regard était tourné vers l'ouverture de la grotte. Le soleil avait pris une couleur rougeâtre devant nous. La lumière de la grosse étoile colorait nos deux fourrures en rouge d'or et d'argent. Je faisais une petite moue. Bah oui, l'après-midi était passé bien vite.

La nuit ne va pas tarder à tomber, et des Pokémons louches rôdent ici la nuit, je les ai plusieurs fois surpris... Mais tu peux passer la nuit ici, je n'aimerai pas te savoir en danger malgré le fait que l'on ne se connaît pas vraiment. Tu pourras partir demain, je t'accompagnerai si tu le souhaites.

Je le remerciais d'un regard et d'un petit sourire en coin. Malgré le fait qu'il préfère vivre seul ? C'était gentil.

Merci beaucoup pour l'invitation. Je ne resterais que cette nuit, pour ne pas abuser de ton hospitalité.

Puis, après mon périple dans les eaux, je préférais vraiment profiter de la compagnie d'Alexis plutôt que de celle de pokémon spectre ou autre...

Et puis, comme on dit, demain est un autre jour !

D'un petit bond grâcieux, je rejoignis Alexis sur son matelas de feuilles et m'y blotissais, comme j'avais l'habitude de le faire quand je dormais aux côtés de mes compagnons, avant... Là, j'entrepris de me lisser les poils, devenus tout rèche à cause de la rivière. Inspection de tout le corps, des oreilles jusqu'à la queue. Pendant ce temps, je pensais à l'histoire que m'avait raconté Alexis. Elle me faisait réfléchir, je me demandais comment il s'était décidé à accepter de prendre la place de chef de meute, lui qui n'aimait pas vivre en société ? Pourquoi ? Qu'est ce qui l'avait décidé ? Son instinct ? Un simple choix ? Que me manquait-il, à moi, pour savoir où était mon avenir ? Je me sentais de nouveau perdue. Je le sentais, le choix entre mes différentes évolutions influencerait mon avenir... mais comment savoir quel était le bon, de choix ? Je rouvrais les yeux. Le soleil n'était plus qu'une fine ligne de lumière à l'horizon. Je posais la tête sur mes pattes, prise d'un petit coup de blues, avant de prendre finalement la parole.

Alexis... Peut-être que toi, sauras-tu me répondre ? Je me demandais... Qu'est ce qui détermine nos choix ? Je veux dire... nos décisions importantes ? N'y a-t-il jamais eu des moments ou tu te disais : "Mince, que dois-je faire, à présent ? Quel est le bon choix ?". Lors d'un dilemne important, par exemple. Avant, pendant ou après ton "règne" sur ta meute, tu as sûrement dû faire des choix décisifs pour ton avenir... As-tu laissé parlé ton instinct ? J'avoue être un peu perdue en ce moment... Ton avis m'aiderais sûrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 17
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   Lun 16 Avr 2012 - 18:26

Alexis... Peut-être que toi, sauras-tu me répondre ? Je me demandais... Qu'est ce qui détermine nos choix ? Je veux dire... nos décisions importantes ? N'y a-t-il jamais eu des moments ou tu te disais : "Mince, que dois-je faire, à présent ? Quel est le bon choix ?". Lors d'un dilemne important, par exemple. Avant, pendant ou après ton "règne" sur ta meute, tu as sûrement dû faire des choix décisifs pour ton avenir... As-tu laissé parlé ton instinct ? J'avoue être un peu perdue en ce moment... Ton avis m'aiderais sûrement...

Alexis releva la tête, surpris de cette question. Ecliss était en plein désarroi. L'imposant Grahyena d'or réfléchit un instant. Il connaissait la réponse... Une phrase qu'un jour il n'avait pas appliqué. Il s'en était mordu les doigts, ou les griffes. Ecliss devrait grandir, gagner en maturité pour savoir prendre les bons choix. Il pouvait sûrement l'aider :

Il faut savoir s'écouter. Écouter son instinct, son cœur, ce que nous éprouvons au plus profond de nous. Mais tes choix ne peuvent pas tous être bons. Ça peut-être effrayer, mais faire des mauvais choix est tout aussi enrichissant. Tu gagnes en expérience, en maturité, et tu progresses. N'aies pas peur de prendre des choix, écoute-toi. Ne regrette jamais ce que tu as décidé. Les épreuves et les souffrances sont là pour que tu te construises.

Alexis avait beaucoup d'expérience et essayait d'aider le mieux possible l'Evoli d'argent. Il espérait que ses propos l'aident à trouver son chemin. Lui avait souffert, mais aujourd'hui il était sur une merveilleuse île, où il pouvait vivre tranquillement seul et explorer. Au fond, le choix forcé de prendre le commandement de la meute l'avait conduit à trouver la vie à laquelle il aspirait depuis si longtemps. Il offrit un sourire à la petite Evoli. Et soudain, un bruit assourdissant se fit entendre. Suivi de milliers de gouttes d'eau. Un orage... Alexis demeura de marbre, mais il n'aimait pas ce temps. Comme presque tout le monde, d'ailleurs. Les éclairs arrivèrent alors, et le puissant loup doré put apercevoir des Pokémon affolés courir de partout. Il resta silencieux, ne voulant pas déranger Ecliss et n'ayant rien à dire. Mais la nuit tombait et l'Evoli avait peut-être faim. Le Grahyena d'or approcha d'eux la pierre plate où se trouvaient une multitude de baies, et finit par demander :

Tu as faim ?

Lui-même ne se contentait que de baies ce soir, car, ayant appris à se priver, Alexis ne mangeait plus beaucoup. Et d'autre part, chasser sous l'orage était très déplaisant, en plus tous les Pokémon se cachaient. Il préférait rester pelotonné dans sa grotte, parler avec Ecliss, dont la compagnie se révélait très agréable. Le Grahyena d'or devenait un peu plus sociable. Le puissant loup doré plongea dans ses pensées et s'enferma dans sa bulle. Il en avait besoin, de temps en temps. Réfléchir à ce qu'il faisait ici, le sens de sa vie, son destin, le chemin qu'il avait parcouru jusqu'ici... Il rencontrait peu de gens mais ces rencontres le marquaient toujours, justement parce qu'elles n'étaient pas fréquentes. Par exemple, Mono... Le regard rêveur d'Alexis se fit mélancolique. Il se força à penser à autre chose. Ecliss, l'indécise... L'Evoli d'argent était attachante. Il espérait que ses conseils lui serviraient à quelque chose. Qu'elle trouverait sa voie. Qu'elle n'aurait pas peur... Car, avancer signifiait aussi prendre le risque de tomber. Il fallait se montrer courageux, dans la vie... Certaines personnes ne possédaient pas ce courage et restaient enfermées dans leurs cages dorées. Mais le Grahyena doré pensait qu'Ecliss possédait ce courage.

Émergeant soudainement de ses pensées, il attrapa une baie Pêcha avec ses griffes et la croqua. Le goût sucré de la baie lui fit du bien. Il déplaça la pierre plate de façon à ce qu'elle soit en face d'Ecliss et de lui. L'orage continuait sans faiblir, et le vent sifflait lugubrement dans les grands arbres de la forêt. De temps en temps, des éclairs déchiraient l'obscurité de la nuit. Le puissant loup doré espérait que l'orage ne durerait pas encore longtemps. Quel temps désagréable....

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Éphémère solitude [PV : Ecliss, Moyen]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Forêt Mori-
Sauter vers: