Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Loona, la Typhlosion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loona
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 1
Date d'inscription : 18/05/2012

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Loona, la Typhlosion   Sam 19 Mai 2012 - 10:51

Race :
Typhlosion


Type :



Surnom :
Loona (Loon)


Sexe :
Femelle


Âge approximatif :
Jeune adulte


Caractère :
Loona profite de la vie telle qu’elle lui vient. Elle aime faire de nouvelles rencontres et s’amuser, bien qu’elle puisse être très sérieuse. D’apparence, elle est simplement sociable, protectrice, pleine d’énergie, et ayant toujours des choses à dire.
Quand on gratte un peu, on réalise qu’en fait, la Typhlosion est du genre renfermé. Elle ne parle que peu d’elle-même, de ses sentiments profonds, de ses expériences passées. Elle n’aime tout simplement pas être le centre de l’attention, elle préfère rester discrète sur ce qu’elle ressent, et surtout sur ses sensations les plus enfoncées derrière son cœur.

Le seul truc bizarre qu’elle fasse, c’est se faire passer pour un mâle auprès des naïves jeunes filles qu’elle remarque. Elle se fait alors appeler « Loon » et n’a aucun problème à se faire passer pour un puissant Typhlosion car elle est musclée et massive. Elle met un point d’honneur à s’entraîner quotidiennement pour rester en forme.

Ce que Loona déteste par-dessous tout, c’est perdre. Elle n’aime pas se sentir faible et fragile, surtout pas devant un adversaire qui n’en a pas la carrure. Plutôt bourrine, elle est du genre à foncer tête baissée, à attaquer et à réfléchir ensuite. Elle est bien consciente de sa force et de ses capacités, ce qui lui donne une grande confiance en elle.

Lorsqu’elle se met en colère, il ne vaut mieux pas rester sur son chemin car bien qu’elle sache faire la part des choses, l’objet de sa colère n’en a plus pour longtemps en un seul morceau. Elle peut devenir très agressive lorsqu’elle s’énerve. Et il lui faut très longtemps pour se calmer ensuite. Elle du genre destructrice, et parfois autodestructrice quand elle s’énerve ou qu’elle souffre.
Elle est parfois un peu lunatique. Il lui arrive d’être de mauvaise humeur et d’envoyer tout péter sans raison.

Un peu trop impulsive, Loona a un cependant un caractère équilibré, et peut paraître tout à fait normale et sympathique tant qu’elle est de bonne humeur. Il ne faut pas se méfier d’elle, sauf si on sait qu’elle risque de remarquer qu’on la trahie.



Lieu de naissance :
Seikan


Histoire :
Au fond d’une grotte de l’île Volcanique, il y avait quatre Oeufs, gardés précieusement par un Typhlosion et une Feurisson. Il fallait beaucoup de chaleur pour que ces Oeufs éclosent, et quoi de mieux qu’un lieu aussi ardent où dégoulinait la lave sur les murs ?
Bref, il ne fallut pas longtemps pour que quatre magnifiques Héricendre viennent au monde. Le premier était un petit mâle, le second, également, le troisième était un mâle Shiny, et le dernier, une petite femelle d’une apparence fragile et pure. Minuscules boules de feu, ils apprirent à marcher et à s’exprimer, à manger et surtout à jouer, sous l’œil protecteur de leurs parents.
Déjà à l’époque, papa Typhlosion était très protecteur envers la petite dernière. En fait, ce puissant Pokémon avait tendance à considérer que les femelles devaient être protégées, gardées comme des choses fragiles ne savant rien faire seules.

Petit à petit, les quatre Héricendre sortirent de leur grotte pour découvrir le monde extérieur, ses merveilles et ses dangers. La famille des hérissons de feu étant d’un naturel guerrier, les petits frères durent très vite apprendre à se débrouiller et à se défendre, tandis que la petite sœur, elle, devait toujours rester aux côtés de son père.
Mais c’était sans compter sur le caractère bien trempé qu’elle aurait. Plus elle grandit, plus elle se rebella. Elle ne pouvait pas supporter l’idée d’être faible et fragile, de devoir toujours rester aux crochets de sa mère ou de son père. D’ailleurs, ce dernier, elle ne l’aimait pas beaucoup au final. Il était trop brutal, un peu méchant, il en attendait toujours plus de ses frères, qui ne faisaient jamais assez bien, tandis qu’elle pouvait faire ce qu’elle voulait comme eux, c’était toujours trop dangereux…

Alors qu’il le veuille ou non, la petite Loona jouait avec ses frères et comme ses frères aussi souvent qu’elle le pouvait. Sauf qu’elle, son père ne l’entrainait pas au combat, ce qu’elle fit seule. Tous les matins, elle partait courir. Le plus vite possible, puis le plus longtemps possible. Ensuite, elle s’exerça à dévoiler les flammes de son dos. Ce fut dur, très dur au début. Puis ce fut le tour de ses premières vraies attaques. Charge, Brouillard, Flammèche, et ainsi de suite. Toujours en cachette, bien sûr. Si son père apprenait qu’elle s’entrainait, il lui aurait passé un savon mémorable.
Vint le moment où elle affronta ses premiers adversaires. Elle ne s’en tirait pas sans mal. Et elle maîtrisa Vive-Attaque, par la suite, une attaque qu’elle adora. Le soir, parfois, elle avait quelques blessures. Prenant soin de les dissimuler à son père, sa mère, elle, ne les manqua pas. Elle lui dit de faire attention, et qu’il n’était pas nécessaire qu’elle se batte car, un jour, un mâle la défendrait des dangers. Un peu comme elle qui décida qu’elle n’évoluerait plus car « ton père m’a prouvé qu’il me protégerait », avait-elle dit. Mais Loona n’en avait que faire de ces discours, elle voulait apprendre à se débrouiller seule pour, un jour, partir loin de cette entité diabolique qu’était son géniteur.

À force de combattre, la petite Héricendre évolua. Ce fut bizarre, une énergie très pure submergea son corps et l’enveloppa, lui donnant l’impression de flotter dans l’air. En même temps, une légère douleur vint étirer ses muscles et ses os, la métamorphosant, pour qu’elle renaisse ensuite en Feurisson. Loona était heureuse et, en même temps, très inquiète. Encore jeune, elle n’osa pas rentrer chez elle pendant deux jours, craignant la réaction de son père qui saurait alors qu’elle s’entrainait en cachette.
Finalement, sa mère la retrouva et la ramena à la maison. Elle put lire alors la déception et une certaine forme de rage sur le visage de son père, qui la toisa sans dire un mot. Finalement, il lui dit que quitte à se battre, autant qu’elle le fasse en sécurité avec lui et ses frères. Cela ne plaisait pas vraiment à Loona qui, malgré le fait que son père ait finalement accepté son choix, allait quand même la freiner dans son évolution.
Commença alors une nouvelle double vie. D’un côté, elle s’entrainait avec son père et ses frères, qui étaient encore des Héricendre. Et de l’autre, elle continuait à s’entrainer seule, devenant chaque jour plus puissante. Comme elle s’y attendait, papa ne l’exerçait pas à fond, il essayait toujours de garder le contrôle sur elle, de la manipuler pour qu’elle n’en fasse pas trop. Mais Loona n’était pas du genre à se laisser avoir, et lui prouvait à chaque fois qu’elle pouvait faire mieux, même mieux que ses frères, ce qui avait le don d’agacer son paternel.

Le temps passa. Loona était devenue forte et débrouillarde. Son père, lui, semblait en avoir marre de sa progéniture, dans un sens. Entre ses fils qui ne décollaient pas de la maison alors qu’ils étaient assez grands et qu’ils avaient évolué, et sa fille qui ne demandait que ça à son grand désespoir, il commença à se renfermer sur lui-même et ses convictions. Il se disputait souvent avec sa compagne, et devint parfois violent, mais jamais contre eux heureusement.
Loona, elle, vivait sa vie d’adolescente. Elle partait toujours plus loin, et poussait sa condition physique chaque jour un peu plus. Et finalement, ce qui devait arriver arriva, elle évolua à nouveau. De la lueur d’énergie pure surgit une magnifique Typhlosion au pelage ardent. Elle était forte, fière, et elle avait désormais l’apparence d’un adulte, tandis que ses frères et même sa mère n’étaient encore que des Feurisson.
Confiante cette fois, elle revint chez elle le soir même. Mais son père, qui avait sans doute passé une mauvaise journée, devint fou de rage. La grotte familiale s’emplit d’une chaleur encore plus intense qu’à la normale. Il hurla si fort que les murs tremblèrent et, à son grand malheur, il gifla sa fille.
Loona, désormais très sûre d’elle, n’attendit pas pour voir rouge. Elle se jeta sur lui, et un terrible combat s’en suivit. Aucun des membres de la famille n’auraient pu croire qu’un jour cela arriverait, mais il fallait voir la réalité en face, la relation de ces deux-là était chancelante depuis longtemps. Ce combat fut sans doute le plus difficile de toute la vie de Loona. Mais elle s’était dit que jamais elle n’abandonnerait, ce qu’elle ne fit pas. Son père avait la force, mais la Typhlosion s’était entrainée à la vitesse, si bien que ce dernier avait du mal à la toucher. Encore aujourd’hui, Loona suppose qu’il ne s’attendait pas à ce qu’elle soit si forte.
Après un affrontement terrible et long, le père de Loona s’effondra sur le sol, et tandis que sa fille tenta de se jeter sur lui pour l’achever de rage, sa mère s’interposa. La Typhlosion, à bout de souffle et dégoûtée par cette femme, hurla sa colère tandis que ses flammes devinrent de plus en plus flamboyantes. La traitant de monstre, sa mère lui ordonna de partir. Ce qu’elle fit, car elle n’avait plus rien à faire là.

Peu après son départ, Loona se rendit compte qu’elle était suivie. Peu discrets car ils ne cherchaient pas vraiment à l’être, ses frères débarquèrent de derrière une butte de sable. Ils n’avaient jamais été d’accord non plus avec l’attitude de leur père, et ils préféraient rester avec Loona pour former une famille à eux quatre. Pleine de compassion, la femelle ne peut s’empêcher de les accepter à ses côtés, et de les aider à s’entraîner également.
Ils vécurent la vie telle qu’ils l’entendaient. Visitant de nombreux endroits de Seikan, grandissant en faisant de nombreuses rencontres, et de nombreux combats. Ses frères évoluèrent à leur tour, et les quatre Typhlosion semblaient vraiment heureux. L’adolescence étant ce qu’elle est, chacun eut une copine. Oui, même Loona.
Oh, cette Pyroli n’était pas l’amour de sa vie – même si, naïve qu’elle était, elle le croyait à l’époque. Leur relation était amusante, passionnée, mais néanmoins peu intéressante et de toute façon vouée à l’échec, tôt ou tard.

Et ce fut plus tôt que prévu. Un matin, Loona se rendit au sommet d’une falaise pour plonger du plus au sommet dans l’océan. C’était une façon pour elle de s’entraîner tout en s’injectant une bonne dose d’adrénaline. Et cette hormone, elle en eut plus qu’assez cette fois-là. Elle surprit son frère, le Typhlosion Shiny, avec sa copine, la Pyroli au pelage magnifique. La colère l’envahit, quelle trahison ! Cette fille qui disait l’aimer et son propre frère qui s’était caché derrière elle toute sa vie !
Ce dernier n’eut pas le temps de dire quoique ce soit, Loona se jeta sur lui. Son frère tenta de se défendre en utilisant une attaque Lance-Flamme. Grave erreur, car ce que la Typhlosion avait compris après le combat contre son père, c’est qu’elle ne possédait pas la Capacité Spéciale Brasier, comme ses frères et son père, mais la Capacité Spéciale Torche, probablement comme sa mère. Sa puissance doubla, et elle lança une attaque Roue de Feu telle que son frère et jadis ami tomba d’un coup dans l’océan. Elle ne se demandait jamais s’il avait survécu à l’impact, aux rochers en bas, et tout simplement à l’eau. En partant, elle lança un regard noir à la Pyroli tout en lui lançant que tout était désormais fini et que jamais elle ne voulait les revoir.

C’est ainsi que sa vie reprit. Avec ses deux autres frères, qu’elle considère toujours comme étant sa famille. Loona s’entraîne toujours, et toujours plus. Elle veut devenir invincible, même si elle sait que tout le monde, un jour, trouve adversaire plus fort que lui. Pour l’instant, elle n’a jamais perdu, et elle ne souhaite pas que cela arrive.
Sa vie est simple : au jour le jour. Elle ne se formalise pas des aléas de la vie, elle apprécie les nouvelles rencontres, apprécie les combats, apprécie les moments calmes, apprécie ses frères, et profite de tout : les Baies, les climats difficiles pour s’entraîner, etc…
Bref, tout va bien pour elle.



Particularités :
Loona se tient toujours sur quatre pattes, très rarement sur deux. Elle a des crocs particulièrement développés, et une morphologie faisant largement penser à un canidé.
Ses yeux sont flamboyants comme le feu, sa fourrure sur le dos est plus foncée que celle des Typhlosion classiques.
Elle peut dégager une aura de chaleur autour d’elle, voire des vagues ardentes.
Pour une Typhlosion, elle est très rapide. Elle possède la Capacité Spéciale Torche.



Image :


Dernière édition par Loona le Sam 19 Mai 2012 - 10:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rio
Kanji de Feu et de Lune
Kanji de Feu et de Lune
avatar

Féminin Messages : 873
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 17
Localisation : Partie revivre cette journée sublime qu'était le départ de ma prof de SVT, quand on dansait tous le Gangman Style sur les tables avec les 6e et les 4e en se bourrant d'Orangina et de bonbecs 8D

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Loona, la Typhlosion   Sam 19 Mai 2012 - 10:52

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rick
Volonté Impétueuse
avatar

Messages : 1682
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 22

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Loona, la Typhlosion   Sam 19 Mai 2012 - 12:53

Magnifique présentation !

Validé, je te souhaite la bienvenue sur Pokémon Free et j'espère que tu passera de bons moment parmi nous. Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loona, la Typhlosion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loona, la Typhlosion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loona, la Typhlosion
» Loona Sun (Gryfon)
» Echange TYPHLOSION lvl 70 ou SHINEY contre MAGAN
» Echange Typhlosion
» échange Typhlosion contre Magmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Général :: Inscription :: Fiches Validées-
Sauter vers: