Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand plus rien ne nous protège.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matt
~Just Smoke~
avatar

Féminin Messages : 292
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 18
Localisation : Page 49, paragraphe 3.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Quand plus rien ne nous protège.    Dim 10 Juin 2012 - 16:08

Near n'était que peu rassuré. La nuit commençait à tomber, une nuit d'un noir d'encre, celle qui vous donne la chair de poule. Les étoiles étaient absentes, néamoins, le vent restait doux. Certains arbres, éclairés par la très faible lueur de la lune, filtrée par les nuages, ressemblaient à des squelettes.

Le jeune homme, qui se croyait si impassible, sentit un fisson lui parcourir le dos. Lui, qui était vêtu de blanc, et si faible, serait facile à repérer par un pokemon sauvage. Néamoins, il continuait sa marche sur la plage.

Tout commençait à manquer, exepté la compagnie humaine bien entendu, puisqu'il n'en avait pas besoin. Nate était affamé, au point d'en trembler, mais il ne bronchait pas.


"Ah... Mais qu'est-ce que je fais là..."

La lumière tamisée de la Lune disparut subitement. Near était habitué à travailler dans les endroits sombres, il ne perdit pas ses repères. Par contre, les pokemon ténèbre et spectre le remarquèrent. La plupart ne firent rien, pensant que l'adolescent aurait des pokemon.

Une ombre, néamoins, s'approcha un peu, de façon à ne pas être repérée par Nate. L'oeil de la créature brilla, et en un rien de temps, elle lui assena un formidable coup qui eut pour effet de lui faire perdre connaissance.


"Venez, les mecs. Il est dans les pommes, profitons en."

Quand il se réveilla, Near se trouvait à quelque mètres de l'endroit où il avait été frappé. Il eut rapidement reconnu le pokémon qui l'avait frappé. Un zoroark, Blanc comme la neige. Nate fut plus ou moins étonné, mais se contrôla comme il savait si bien le faire.

"Petit... Ca te dirait de nous servir de repas?"

Le jeune homme était incapable de se défendre, ayant toute sa vie privilégié l'intellect au physique. Il tremblait désormais de tous ses membres, au bonheur du Zoroark Albinos qui se préparait à frapper...


Dernière édition par Near le Dim 17 Juin 2012 - 16:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Dim 10 Juin 2012 - 20:28

[Je joue Rayzaka, un Riolu]

"C'était un homme... Un humain, un monstre, comme ceux qui ont tué le maitre de Kay..."

Cette pensée se répétait... Ne pas agir, je venais d'assister à l'attaque de Pokémon spectre contre un enfant humain. Je savais que c'était une race méprisale, mais son aura ne montrait rien d'aggressif, pourquoi était il la aussi? Il n'avais aucun moyen de défense, et ça je l'avais remarqué...

"C'était un homme... Un humain, un monstre, comme ceux qui ont tué le maitre de Kay..."

Non ce n'était pas un monstre, cette pensée me revenait. J'essayais de me convaincre enfaite. Mais à vrai dire, cela ne marchait pas...

"Et merde!"

J'ai sauté de mon arbre, contrôlé par l'instinct, je ne pouvais pas rester sans rien faire... Pourquoi, ce n'était qu'un humain, il méritait tous le même chatiment! Ce n'était que des êtres perverse, des monstres sans coeur, détruisant tout ce que pouvais offrir notre vie, se multipliant sans cesse. j'utilisai une technique que m'avais appris maître Kay, mon père adoptif. Clairvoyance me permettait de toucher les spectres avec mes attaques. C'était mon seul point faible, les spectres, les combat contre eux tournait au cauchemars. Jusqu'à ce que je me décide de demander à mon père adoptif si il n'y avais pas un moyen de toucher les spectre. l m'a fallu plus d'une semaine à assimiler une tel technique, "bonde tes yeux de ton aura, détecte l'âme d'un spectre, et détruit la de ton poing"... Comment comprendre de tel parole, deux jours à méditer, 6 jours pour apprendre. Mais cela portait ses fruits. Je concentrai mon aura dans mon poing pour frapper le premier Pokémon, un Galifeu. Je l'ai touché car la surprise l'empêchait de bouger, le Zoroark à sa gauche à sa gauche aussi ne comprenait pas ce qu'il se passait, et ne put réagir à mon attaque aura-sphère. Les autres ayant comprit que j'étais un danger pour eux. Ils se sont mit à reculer, restant sur leurs garde, avant de comprendre que je n'étais qu'un gosse. Je pouvais parler maintenant.

"N'avez vous pas honte, oser attaquer un humain sans défense?!"

"Honte? Qui a commencer, qui a détruit nos maisons, peut être serait ce plutôt à eux d'avoir honte! Non?"

"Chaque humains ne sont pas responsable des actes d'un autre. Oui les humains ont détruit. Oui les humains ne sont que cupidité. Oui ce ne sont que des monstres. Mais attaquer un humain sans danger vous rabaisse au même niveau que eux!"


C'était la pluparts de mes raisons, mais pas les plus fortes qui me poussait à le protéger. Le visage de Senya me revenait... Le maître de Kay... Non, cet humain n'avait rien décoeurant jusque la... Et non, les humains n'était pas tous de monstres. Senya, une humaine... Elle m'avait soigné sans hésiter. Le maître de Kay s'occupait de lui. Ce gamin n'a pas d'aura agressive, ce gosse n'a pas de moyen de ce défendre. Cet humain n'est pas un ennemi.

"Ose répéter ça!"

"Tu m'as bien entendu, certains humains sont bon et..."

J'esquivai une ball'ombre lancer par le chef des spectres... Ce devais être le chef, a mon avis et j'espère. Peut être qu'en tuant, ou en mettant hors d'état de nuire le chef, j'aurais des chances de faire changer d'avis . Le Galifeu tenta de se relever, mais je lui lançai un pic argent dans la poitrine, le Zoroark c'était déjà relevé... "Je ne parviendrai jamais à les vaincre tous, le chef est ma dernière chance!" pensai je...

"Tu n'es qu'un traître, corrompu par les humains. Tu n'es qu'un de leurs esclave et tu..."

Je lui avais sauté dessus, c'était un Teraclope, je lui plantai deux pics argent dans la poitrine, tout en enchainant avec forte paume, Avant de terminer en donnant deux coup de pieds synchro chargé de mon aura pour me propulser en arrière. Atterrissant sur la terre ferme, j’enchaînai avec une aura-sphère, avant de l'achever avec une explograine... KO. Il était tout simplement KO, mais les dégâts que je lui avais causé était bien trop important. Les autres devait partir avec lui pour le soigner. Il me regardait tous... Et c'est la que je comprit que j'étais finit... Seul un groupe de Pokémon était parti avec le chef, laissant un autre groupe commander par la Zoroark pour me mettre en pièces.

"C'est finit. Tu n'aurais jamais du faire ça, ni poser tes sales pattes sur moi!"

La Zoroark me sauta dessus, je ne bougeai plus, je n'avais pas peur. Mon aggresseur subit l'attaque écosphère, un Arcko et une Kirlia sautèrent sur l'ennemi les repoussant de multiple coups, variant du Psyko au choc mental pour la Kirlia, et de l'écosphère à la balle graine pour l'Arcko, les deux hurlèrent en coeur.

"Nous sommes l'équipe Larmes d'espoir, cessé toute hostilité!"

"Heureux de te revoir Lorion, vous en avez mit du temps."

"Moi aussi Rayzaka, tu peux remercier Mira, c'est grâce à elle que je suis la chef."


Oui, j'étais le chef de l'équipe Larmes d'espoir, nous avions parlé à voix basse pour pas que les autres Pokémon entende. Imaginer, si les Pokémon savaient que mon équipe protégeait des humains.

"Fuit, ils n'ont pas l'air de vouloir coopérer..."

"Vous allez payer cet affront!"

"Mais voyons!"


J'ai porté l'humain, il était lourd, mais j'étais un Pokémon combat, j'avais une force que les humains ne pouvait imaginer. Puis je me suis enfui, après une dizaine de minutes à fuir, je suis arrivée à une grotte, j'ai poser l'humain à l'intérieur, avant d'aller chercher du bois pour le réchauffer... Sauver un humain, j'avais un peu honte, j'espérais que ce n'était pas un mauvais humain. Alors que la chaleur gagnais la salle grâce au feu que j'ai produit, je restait près de l'entrée, surveillant tout Pokémon s'approchant. Veiller sur un humain... Je ne pensais pas avoir à faire ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt
~Just Smoke~
avatar

Féminin Messages : 292
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 18
Localisation : Page 49, paragraphe 3.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Lun 11 Juin 2012 - 17:36

Nate porta la main à sa nuque. Il se rendit vite compte qu'il était vivement blessé, mais comme à son habitude, ne broncha pas. Ses vêtements d'un blanc immaculé s'étaient légèrement empourprés par endroits. Il mit quelques secondes à comprendre ce qu'il faisait là, dans cette grotte.

Le Zoroark! Il s'en souvint, cette espèce de fantôme blanc qui l'avait assomé et menacé. Devant lui se trouvait un jeune louveteau au pelage bleu foncé. Near n'avait jamais vu de tel pokémon, étant originaire de Jotho. Néamoins, il sut rapidement qu'aucun danger n'était encouru. Le petit pokémon ne montrait aucune hostilité sur son visage, bien qu'il parut un peu hésitant à l'aider.

Near soupira, puis s'assit sur un rocher, face au feu, un genou replié contre lui, une main dans les cheveux. Il toisait le sol, puis sentit le regard insistant du louveteau.


"Oui... Merci."

Nate détestait remercier qui que ce soit. Alors pourquoi le faire maintenant...? Lui même ne le sut pas. Il continua a parler, sans regarder son interlocuteur.

"Je suis désolé... Je ne sais pas me battre. Si tu m'as sauvé pour que je t'aide, c'est raté... Bon, je n'ai que ça, mais tiens. En gage de... Reconnaissance."

Décidément, Nate parlait beaucoup, et en plus de cela, était convaincu qu'un Pokémon
ne pouvait pas comprendre un humain.

Il fourra la main dans la poche, et en ressortit une tablette de chocolat, car telle était son alimentation depuis l'affaire Hélio. Il sourit, d'un sourire un peu hésitant, au louveteau, et lui lança.


"Tiens. Garde ça, je n'en ai pas spécialement besoin. Au fait, si par hasard tu es capable de comprendre ce que je te dis, je m'apelle Near. "

Puis il ne bougea plus. Il réfléchissait, et ne sut que faire, car il n'était pas en mesure de se défendre si cela se reproduisait. Il poussa un nouveau soupir, puis se résolut à ne pas quitter cette grotte humide avant le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 18
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Lun 11 Juin 2012 - 19:35

Arya, sous la forme d'un grand Démolosse, parcourrait la plaine. Elle courrait dans le vent, jouait, se reposait. Elle avait passé la journée ainsi, dans une oisiveté délicieuse mais qui ne durerait pas longtemps. La Mew bleue ne voulait pas passer ses journées à paresser ainsi et ce jour était une exception. Elle jouait avec deux Arcanin avec qui elle avait fait connaissance pendant la journée, et qui étaient très sympathiques. Néanmoins, ils disparurent avant le coucher du soleil et Arya se retrouva seule. Elle décida de trouver un endroit pour dormir, lorsque soudain retentirent des cris et des explosions. Sursautant, Arya se dirigea instinctivement vers l'origine du bruit, et découvrit un Riolu en train de se battre contre des étranges Pokémon spectre. Son cœur rata un battement lorsqu'elle reconnut le louveteau bleu. C'était Rayzaka ! Il s'enfuit soudain, portant un humain sur son dos. Un... Un humain ?! Non ! Arya eut une soudaine envie d'éclater en sanglots. Elle était venue sur Seikan pour échapper aux humains ! Mais si Rayzaka le défendait, c'était qu'il devait être un bon humain. Arya, prenant son courage à deux pattes, décida de suivre le Riolu, sans se dévoiler. Elle courut, dissimulée par les buissons, et se stoppa lorsque son ami pénétra dans une grotte, avec l'humain sur le dos. Elle hésita, indécise. Que faire... Pouvait-elle... Rentrer ? Même avec... L'humain ? Bon, si jamais il se montrait dangereux, il pourrait attaquer Rayzaka, et au moins, elle serait là pour épauler le Riolu... Et elle n'était pas couarde ! Arya prit la forme d'un Riolu et prit le chemin de la grotte. Elle pénétra dedans, et s'immobilisa aussitôt, les bras ballants. L'humain bredouillait un charabia incompréhensible et jeta une plaque marron à Rayzaka. Il souriait. Il était étrange, cet humain. Il avait des cheveux blancs, des yeux bleus, des habits blancs. Comme... Un ange, sauf que les anges étaient beaucoup plus rassurants que cet humain à l'aspect singulier. La Mew bleue fut presque effrayée et demeura comme pétrifiée, se maudissant d'avoir eu cette idée folle de rentrer dans la grotte. Elle garda les yeux rivés sur Rayzaka, s'obligeant à ne pas laisser son regard dériver vers l'humain. Elle espérait quelque chose de la part du Riolu, des paroles rassurantes, un geste... Parce qu'elle ne pouvait plus parler, crise de peur et de timidité. Allons, peut-être que l'humain n'était pas aussi effrayant qu'il n'en avait l'air... Peut-être qu'il était gentil, enfin, Rayzaka n'aurait pas sauvé une ordure. Elle décida de faire confiance au Riolu, et prit au passage plus confiance en elle. Elle s'approcha du Riolu, lui donnant un amical coup de patte.

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Mar 12 Juin 2012 - 16:06

L'humain c'était réveillé, par réflexe je m'étais mit sur mes gardes, mais néanmoins, je me suis très vite calmé, je revoyais les combats d'hier, j'ai faillit y laissé ma peau... A nouveau. La mort ne m'appréciait pas beaucoup. Je reprenais mon inspiration, puis j'observai l'humain. Alors enfin l'enfant posa le regard sur moi... Il ne connaissait pas ma race, il ne savait rien des Riolu, il ne connaissait donc rien de l'aura. Je le toisai du regard, il n'avait rien de menaçant, et son aura montrait qu'il ne tenterai rien d'agressif. L'enfant prit la parole, je ne comprenait pas grand chose, mais une chose est sur, il m'était redevable. Il est vrai que je ne pouvais comprendre ses paroles, mais ses sentiments, je les ressentais. Je ressentis alors du regret, je regardais l'humain, un peu fasciné, non il n'était pas méchant, mon jugement était bon. Il lança un objet bizarre, comme signe de reconnaissance envers mon acte. Je me suis approché et ai récupéré le fameux objet, c'était... Étrange, je le rangeai dans mon sac pour l'instant, je l'examinerai plus tard. Il prononça une nouvelle phrase, le regret s'emparait du coeur de l'humain, un regret que je ne connaissais que trop bien, le regret d'être trop faible, ne pouvant même pas se protéger soit même. Il prononça alors le mot Near, me fiant à son aura, c'était peut être son nom, de tout façon cela n'avait aucune importance, je ne pouvais pas lui parler. Je fit un bond, cette aura?! C'était Arya?! Je me suis retourné tout doucement, elle avait prit la forme d'un Riolu...Surement apeurée par l'humain... De mon côté j'étais apeurée de la décevoir, protéger un humain n'était jamais bien vue sur cette île. Qu'importe qu'elle m'en veuille, je devais au moins la rassurée et lui raconter ce qui c'est passé. Je lui souriai, elle s'approchait, mon coeur faisait des bonds phénoménal... Et elle me donna un coup de patte amical. Je me suis calmé, reprenant une respiration correcte.

"Je l'ai trouvé sur la plage, attaquer par d'autres Pokémon, je n pense pas que ce soit un mauvais humain, ce que je suis sur c'était qu'il était sans défense, et je ne pouvais pas assister à la scène sans réagir... A vrai dire je ne sais pas trop ce qui m'a prit..."

Je tournai la tête vers l'enfant, me frottant la nuque en même temps, je ne pouvais pas non plus partir comme ça, humain ou non, je ne peux laisser un être sans défense. Personne ne mérite de mourir, chaque victime que je fais en ce monde produit un plus grande haine envers moi... Et seul Arceus sait combien j'ai du tuer pour en arriver la... Je regardais Arya avec peine... Elle m'avait vue tuer, voir le sang, le mort si jeune... Je disais ça, mais j'étais pas non plus un vieux. je me suis mit à fixer mes deux poing, des pattes tâché de sang... Et on m'appelait "héro"? J'avais beau sauvé des vie, je tuai tout autant, criminel ou non, personne ne mérite la mort. Je me suis assis prêt du feu, regardant les flammes se mouvoir, laissant un crépitement répétitif mais agréable à l'oreille, produisant un chaleur réchauffant mon coeur. Je fermai les yeux pour profiter de cette sensation. Puis je prononça quelques mots, espérant rassurer Arya.

"Je ne pense pas qu'il soit capable de nous faire du mal, je n'ai aucune raison spécial pour le protéger, ce n'est juste parce que je n'aime pas voir quelqu'un mourir sous mes yeux. J'en voudrais toujours à ces humains, même si je pense qu'il existe de bons humains."

Je prit mon sac qui était sur mon dos pour le déposé à mes côtés, je prit une pomme de mon sac, et la lança en direction de l'humain, ce n'était pas grand chose à manger pour quelqu'un comme lui, mais je n'avais pas grand chose à offrir. Je prit une autre pomme et la croqua, je n'aime pas chasser, mais j'y suis parfois forcé, mon corps ne supporte pas une alimentation basé sur un régime végétarien. Je devenais de plus en plus bon à la chasse. Mais à vrai dire, je n'aimais pas jouer sur la loi du plus fort, c'était contre mes principes. Mais je bloquais toujours la dessus. Je veux protéger les plus faibles, mais je ne peux pas non plus en vouloir aux autres de chasser, je n'ai pas le droit de perturbé cet ordre de la nature, ce qui ne m'empêche pas de le faire pour autant... Puis qui je peut protéger à ce moment la, si je protège tout le monde, je provoquerai quand même la mort des prédateurs, mais je ne peux supporter voir quelqu'un mourir sous mes yeux sans pouvoir y faire quelque chose... Je tourne en rond, à chaque fois que je pense à ça je tourne en rond et je ne peux m'empêcher de me trouver lamentable. Je me bat pour un monde meilleur, ou tout le monde pourrait vivre tranquillement, mais ce monde ne peut exister. je soupirai, perdu, dans le doute, comme toujours, c'était ce que je faisais dans mes heures perdu, pendant mon temps libre, si je ne me prélassai pas, je méditai sur mes actions, sur ce que je faisais, me jugeant sévèrement.

"Je préfère rester avec l'humain, pour l'instant. Il n'a pas de Pokémon, je ne sais pas comment il va faire pour s'en sortir, il est hors de question que je l'aide à emprisonner un Pokémon et de toute façon il n'en a pas les moyens. il devrait repartir, peut être que si on trouvait un Pokémon eau qui voudrait bien l'aider, il pourrait repartir. Je ne sais pas vraiment quoi faire, je pourrais très bien le laisser ici, ou l'aider à repartir..."

J'étais chef d'une équipe, et je ne savais même pas prendre une décision aussi ridicule. Je devais me calmer, déjà, je voulais que cet humain ce repose, nous partirons quand nous aurons tous reprit des forces. C'est mieux, pour tout le monde... Et cela me laissera le temps de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt
~Just Smoke~
avatar

Féminin Messages : 292
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 18
Localisation : Page 49, paragraphe 3.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Mar 12 Juin 2012 - 16:40

Nate observa la scène, tenta une déduction. Deux louvetaux étaient dans la grotte, à présent. Le premier, normal, sembla troublé par la présence du second, chromatique. mais un détail gênait Near. Il se pencha vers le nouveau venu, sans retenue. Il l'observa. Il se recula, puis jeta un dernier regard au pokémon second pokémon, son sauveteur, bleu.

Il ne comprit pas tout ce qu'ils pouvaient se dire. Néamoins, il remarqua un problème chez le loup chromatique. Il ne semblait pas éprouver de pitié pour Nate, contrairement à l'autre créature.

Il se saisit, avec peu de délicatesse, du louveteau jaune. Il remarqua que les pattes n'étaient pas abîmés, les griffes intactes. Il n'avait pourtant pas l'air inexpérimenté... Et puis, il y réfléchirait plus tard.

Il se saisit de la pomme à ses pieds et adressa un sourire, quoiqu'un peu faux, car il n'éprouvait que le strict minimum des sentiments humains, à son sauveur. Et puis, avec des Pokémon, il n'avait pas besoin d'être si froid! Même si c'était dans sa nature, il allait suremen devoir faire un effort s'il ne voulait pas perdre la vie sur cette Île. Le plus important pour Nate était de trouver un endroit sans danger, et calme, où il ne s'ennuierait pas pour autant.

Near sortit un très court instant de son abri, pour voir l'heure actuelle. Il l'évalua aux alentours de Trois heures. Attendre le jour ne devrait donc pas être trop long, et il ne pensait pas que les Pokémon tels que le Zoroark de la nuit passée ne se risqueraient à sortir le jour...

C'est ce qu'il pensait, en effet... Mais il fut rapidement persuadé du contraire, perçoivant l'ombre blenche parmis les talus. Il fit un pas en arrière, et observa la situation, sans paniquer. Les deux louveteaux, sans doute, ne le laisseraient pas seul...?


"Hm... S'il vous plaît...? Ou plutôt, a l'aide!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 18
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Mar 12 Juin 2012 - 18:43

Arya hocha la tête aux dires de Rayzaka, rassurée. Elle faisait confiance au Riolu, et lui posa la patte sur l'épaule. Il semblait indécis, troublé. Bah, ils trouveraient bien une solution. Elle était là, elle aussi ! Elle aiderait Rayzaka, ils verraient que faire de cet humain. Elle offrit un sourire rassurant à son ami et se sentit soudainement soulevée en l'air. Elle glapit en se rendant compte qu'elle était dans les bras de l'humain. Il la reposa à terre et elle secoua la tête, indignée. Il sortit alors de la grotte, et Arya crut qu'il s'en allait pour de bon. Elle s'assit, sursautant lorsque l'humain revint. Il parla d'une voix tremblotante, et Arya crut comprendre qu'il attendait quelque chose d'eux deux. Se levant et haussant un sourcil, elle sortit de la grotte et aperçut une silhouette blanche et élancée dans les buissons. C'était le renard qu'avait combattu Rayzaka ! Il devait éprouver une rage meurtrière envers les humains. Mais... Voulait-elle se battre pour cet humain ? Au prix de sa vie ? Alors qu'elle ne connaissait même pas ses intentions ?

Rayzaka allait se battre, lui. Et elle aussi voulait contribuer à sauver des vies. Elle n'allait pas laisser le Riolu se démener seul contre ce beau diable. Et si Rayzaka avait sauvé l'humain, ce n'était pas pour rien. Arya s'approcha de l'humain, les mains sur les hanches. Elle se métamorphosa soudainement en un Lucario, se retrouvant encore plus grande que l'humain. Elle posa une griffe sur l'endroit où battait le cœur de l'humain, et mima un être qui s'envolait avec ses bras, l'air de dire : "Si ton cœur est plus proche d'un ange que d'un diable, alors je te sauverais". Mais sachant très bien qu'il ne pourrait pas vraiment lui répondre, elle se retourna et se métamorphosa en Sulfura, pour déstabiliser l'adversaire. Mais les Zoroarks aussi avaient la capacité Morphing... Il fallait lui faire croire qu'elle était vraiment une Sulfura, ses métamorphoses ne le déstabiliseraient pas.

Arya sortit de la grotte sans rien demander à Rayzaka, sachant que le Riolu ne voudrait pas forcément qu'elle se batte avec lui. Mais elle était prête. Elle n'était pas un bébé à peine sorti de l'œuf. Elle pouvait se débrouiller. Frissonnant, elle sortit de la grotte en prenant son envol, et s'envola telle une fusée. C'était une sensation grisante, s'élever à une telle vitesse... Elle adorait ça... Mais il fallait se concentrer sur le combat ! Tel un boulet de canon enflammé, elle revint vers la terre en piqué, tête la première, et son bec acéré atterrit sur la tête du Zoroark qui poussa un cri de douleur. Elle lui lacéra le dos de ses serres.

Arya était concentrée, avait vidé son esprit. Elle savait que ce combat était dangereux. Elle savait qu'elle avait les capacités nécessaires pour vaincre. Elle était déterminée. Elle envoya plusieurs attaques Lance-Flamme. Ayant pris le Zoroark par surprise, elle put lui infliger plusieurs coups. Mais le Zoroark se transforma soudain en un Roucarnage blanc, et Arya, après avoir reçu un coup sur la queue, s'envola encore plus vite. Mais le faux Roucarnage, ayant sans faire exprès touché la queue d'Arya, qui était enflammée, cria de douleur. Furieux, il s'élança à la poursuite de la Mew bleue. Cette dernière ne voulut plus lui faire croire qu'elle était Sulfura. Elle se transforma en un Lugia et elle battit de ses ailes puissantes. Les ailes des Lugia pouvaient provoquer des tempêtes. De violentes bourrasques balayèrent la plaine et le faux Roucarnage tomba dangereusement, emporté tel un vulgaire fétu de paille.

Le faux Lugia lança une attaque Déflagration, s'étant rapproché du sol. Mais le Zoroark se transforma en Ho-Oh, se relevant avec difficultés. C'était un adversaire puissant. Et leurs deux corps se plaquèrent soudainement, et ils montèrent vers le ciel dans un terrible corps-à-corps...

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Jeu 14 Juin 2012 - 15:17

L'humain cria, je savais que je n'aurais pas du le laisser sortir, j'avais baissé ma garde, pour réfléchir tranquillement juste un petit instant, mais je n'avais pas le temps de me reposer, j'aurais du le savoir, je ne dois pas baissé ma garde quel qu'en soit les circonstances! Je me suis levé, Arya était partit devant, prenant la forme d'un bel oiseau de feu, me rappelant un Artikodin, Nigina... C'était une jeune Artikodin, que j'avais croisé avec Flamme, un Arcanin, enfin il n'y avais pas le temps de se ressasser le passé! Je reconnaissais cet aura, c'était l'un des Pokémon du groupe qui avait attaqué l'enfant, il n'avais pas laissé tomber, j'espérais juste que Lorion et Mira s'en était sortit. Ces deux la sont aussi coriaces que moi, mais ils étaient nombreux en face. J'aurais du rester pour les soutenir, à nous trois nous aurions put vaincre une armée. C'était le Zoroark, un Pokémon jouant sur l'illusion. Il peut peut être faire croire qu'il a le pouvoir de se transformer, ce n'est qu'illusion, il suffit de le toucher pour déjouer son illusion! Je du avouer que le Zoroark était bien plus forte que je ne le pensais, elle était vraiment forte, on pourrait même croire que son illusion n'est pas, mais il reste un Zoroark, un Zoroark expérimenté, mais pas un Pokémon légendaire.

Maintenant dans les ténèbres de la douce nuit, cachant la lune, cachant la seul lumière du ciel. Je générai une aura dans chacun de mes poings, créant une nouvelle source de lumière bleuté dans la noirceur de la nuit. Les deux oiseaux retombaient vers moi, la lueur de la forme prise par le Zoroark, soit le faux oiseau du soleil, me permettait de bien le distinguer, je ne pouvais manquer mon coup. Je prit appui sur mes jambes, donnant une impulsion digne d'un grand Pokémon combat, j'effectuai l'un de mes plus grand saut, prêt pour une attaque fatal pour le Zoroark, un coup pour briser l'illusion, il suffirait ensuite de ne plus lui laissé le temps de changer de forme. Elle ne prenait que l'apparence, et non la force! Je fit attention à ne pas toucher Arya lors de mon attaque, heureusement pour moi, l'aura me permettait de distinguer les deux, un Pokémon normale n'aurait put deviner qui était qui. Surtout qu'Arya avait changé de forme pour devenir un Lugia. D'un côté, moi et Arya nous formions un peu une pair, un duo implacable... Plus ou moins.

J'ai frappé juste, touchant le front du faux oiseau de l'astre de la lumière, reprenant sa forme originel, le corps du piaf brillant se retransformait en renard des ténèbres, l'illusion du Zoroark était brisé! Je lui attrapai les deux bras, la plaçant juste en dessous de moi, la propulsant avec mes jambes vers le sol pour qu'elle s'y heurte. Le renard illusionniste s'écrasa au sol, je tentai de la finir en lui retombant dessus tout en lui plaçant un coup d'aura-poing. Mais le Zoroark m'avait repoussé d'un coup de tranche-nuit, laissant une vilaine entaille sur mon bras gauche. Elle reprit une autre forme, c'était cette fois ci un Lucario, si elle croyait me faire peur c'était raté, de plus nous avions la un deux contre un, il ne pouvait rien contre nous, néanmoins le Zoroark était incroyablement rapide, j'esquivai de peu chaque coup, et parfois si Arya n'était pas la j'aurais put être blesser plusieurs fois. Néanmoins, j'étais un peu fier de notre travail d'équipe dans ce combat, le Zoroark nous tenait tête. Cela faisais longtemps que j'avais eu le droit à un combat aussi sérieux...

"Pfou, tenace le Zoroark, mais je suis loin d'avoir utiliser toute mes forces, j'ai encore quelques coups à revendre!"

Je concentrai mon aura cette fois ci dans tout mon corps, cet aura prit une teinte violette, Je préparai à lancer vive-attaque. Cette combinaison ou je mélange mon aura à ma capacité vive-attaque. Cela produisait une technique que j'appelai Aura-comet. J'ai d'abord chargé sur mon adversaire, ce qui le propulsa en l'air, puis sautant sur un arbre pour prendre appui , je sautai sur la Zoroark avant de lui placé un coup de pied dans la poitrine pour le faire redescendre, et enfin le finir en l'écrasant d'un coup sec. Je me suis éloigné de l'adversaire, en espérant que celui ci ne se relève pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt
~Just Smoke~
avatar

Féminin Messages : 292
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 18
Localisation : Page 49, paragraphe 3.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Jeu 14 Juin 2012 - 16:29

Nate fut soulagé. Le renard blanc était étalé, misérable, sur le sol, la gueule grand ouverte, les yeux vides. D'un coup d'oeil, il supposa que la créature était assommée, ou peut-être même morte. Il sourit. C'était une bonne chose. Oeil pour oeil, dent pour dent. Il l'avait compris, ça fonctionnait comme cela, ici.

Puis, Nate tourna son regard calme vers le pokémon shiney. Il avait remarqué des anomalies chez lui, mais quand même pas au point de deviner sur-le-champ que ce serait un pokémon mirage. Après tout, ce n'était pas un métamorph, car il était impossible pour ces pokémon difformes de changer de forme si rapidement.

Un...Mew? Mais comment, un Mew pourrait être chromatique...? Oh, et puis, les mystères de ce monde n'étaient pas sa première préoccupation. Il voulut plutôt réfléchir à ce que ce pokémon Mirage avait fait avant de partir au combat. S'il avait bien interprêté, le geste signifiait "Si tu es plus proche de l'ange que du démon, alors j'accepterai de t'aider". Manque de chance... Near était absolument neutre. Il n'aimait pas le mal, certes, mais se fichait éperduement du "bien". Ce qui lui plaisait quand il emprisonnait les criminels, c'était que l'on le reconnaisse en tant que nouveau L, et surement pas pour son sens de la justice.

Ainsi, dans la nuit, il contemplait le corps inanimé du renard, puis, prononça, sur un ton froid et calme :

"Elimination."

En fin de compte, Nate était chanceux, tomber sur deux Pokémon ouverts comme eux... Il se rendit compte que, dans le monde des humains, la froideur pouvait s'avérer très utile, mais une fois dans le monde des Pokémon, elle pouvait entraîner une mort certaine. Néamoins, pour ce qui était de la cruauté, elle restait semblable dans les deux univers...

Il souriait maintenant, d'une expression inquiétante. Oui, il aimait gagner, ou du moins ne pas perdre. Il remarqua la respiration du renard, il n'était pas mort... Mais bon, puisqu'il n'avait pas tué, il n'allait tout de même pas... Non.

Near observa une dernière fois le pokémon, puis s'accroupit au dessus de lui. Il lui prit le cou, et, sur la nuque, se prépara à faire une entaille, la même exactement que celle que le Pokémon lui avait fait. Pour lui, ce n'était qu'une vengeance comme une autre. Il n'y avait pas de raison que seul lui souffre, après tout.

Puis, les gestes du Mew lui revinrent... Plus proche de l'ange que du démon... Sauver. Le sauvetage. Le salut...? Pourquoi... Pourquoi voulait-il faire cela? Il eut un frisson, puis sentit le besoin de voir le regard du Pokémon aux pensées si justes. Ce regard... Si juste... Déterminé, et même quelque part, amical? Pendant un instant, Near crut qu'il allait s'ouvrir aux autres, se faire de nouveaux amis... Mais non. On ne changeait pas un humain si facilement. Il laissa le corps à l'abandon, et, sans vraiment y réfléchir, se releva, et partit. Sur la plage, de nouveau... Les idées s'entremêlaient. Il avait failli devenir un être agréable, sociable, ce qu'il voulait éviter. Selon lui, sociablitié et amitié rimaient à stupidité et faiblesse. Il avait stoppé son geste, pourtant. Que devait-il penser? Comment faire?

Il tomba, à genoux, sur le sable bleuté par la nuit. Il réfléchit. Voulait-il vraiment rester le même? Ne pas changer? Ne se faire que des ennemis et des sous-fifres? Il soupira. Puis, se couchant sur le sable, laissa libre court à ses pensées, en retenant tout de même les émotions de s'exprimer. Tant pis. Il préferait périr, par la main des pokémon sauvage, que de devoir vraiment changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 18
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Jeu 14 Juin 2012 - 17:31

Rayzaka et Arya formaient un duo formidable. Le renard albinos fut mit à terre. L'humain vint, étrange. Il s'accroupit au-dessus du Zoroark et saisit son cou. Saisie d'effroi, Arya s'apprêta à s'élancer mais l'humain se releva et retourna sur la plage. Arya lança un bref regard à Rayzaka et suivit l'adolescent. Il s'était effondré sur le sable, et la sensible Mew crut percevoir un profond trouble. Elle s'approcha doucement de l'humain, reprenant sa forme originelle. Elle savait que l'adolescent l'avait percée à jour, elle s'était trahie en combattant. Rayzaka l'avait informée que l'humain ne possédait pas ces horribles petites boules qui emprisonnaient les Pokémon. Il ne pouvait pas la capturer, et elle était en position de force. Et elle n'avait pas l'intention de lui faire du mal. Elle voulait juste essayer de... L'aider ? Elle ne le connaissait pas, il avait failli tuer le Zoroark, mais son cœur ne lui permettait pas de rester les bras croisés, à l'observer dans ce piteux état. Spontanément, elle posa sa patte sur la main de l'humain, cherchant à comprendre.

Mais humains et Pokémon ne pouvaient communiquer... Et puis, Arya savait très bien que même s'ils auraient pu se parler, l'humain ne lui aurait absolument pas dit ce qui l'agitait. Il paraissait froid, très fermé. Cette caractéristique était plus propre aux humains qu'aux Pokémon, qui eux étaient pour la plupart chaleureux et enjoués. Le Zoroark qu'ils avaient combattu était une exception... Aucun peuple n'était parfait. Arya le reconnaissait sans honte. Elle savait qu'elle n'y pouvait rien, sinon faire de son mieux pour que ses proches se sentent bien. Sur l'île, elle ne connaissait personne à part Rayzaka, mais ce dernier était un ami formidable. Elle ne le connaissait pas depuis très longtemps. Malgré cela, le Riolu lui paraissait juste, courageux, vaillant... Et c'étaient les valeurs que défendait Rayzaka qui lui donnaient sa force. Arya en était persuadée.

Elle s'assit près de l'humain, demeurant silencieuse. Peut-être qu'au bout d'un moment, il se relèverait. La Mew bleue l'espérait. Elle reporta alors son attention sur Rayzaka, remarquant enfin l'entaille de son bras gauche. Elle s'approcha, et lui toucha délicatement le bras, ayant peur de lui faire mal. Le Zoroark... Elle n'avait même pas remarqué qu'il avait blessé le Riolu. Elle était trop concentrée sur le combat. Inquiète, elle jeta un regard au Riolu et lui demanda d'une voix anxieuse :


Ça va ? Je n'ai même pas remarqué qu'il t'a blessé...


--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Ven 15 Juin 2012 - 10:12

[Désolé si je fais passer une scène d'un autre RP, si vous n'êtes pas interessé, le passage entre les deux messages hors RP est le moment ou Rayzaka se souvient d'une scène qu'il a déjà vécu...]

Mon bras me tenaillait, une douleur minime, mais présente, je serrai les dents, ce n'était pas une blessure grave, il n'y avais pas à s'en plaindre, j'allais survivre, ce n'était pas une griffure qui allait me tuer. Je me suis retourné vers le Zoroark, L'humain s'en était approché. Mon coeur fit un bond, non il n'allait pas...?! Ma respiration s'arrêta, plonger dans le doute, l'humain tenait le Pokémon, allait il l'achever? L'enfant plongea alors son regard dans le mien... Si jamais je m'étais trompé, si jamais il tuait le Pokémon, je... Que devrais je faire? Finalement il lâcha le Pokémon, et je put reprendre ma respiration, soulager de la situation, l'homme partait, prenant la direction de la plage, je secoua la tête pour me ressaisir. J'ai échangé un bref regard avec Arya, avant qu'elle se mette à suivre l'humain... Que faire, j'étais un peu désespéré, que pouvais je faire maintenant, j'aurais put très bien fuir, oublier tout ça, ne faire comme si de rien. Mais c'était un peu contre ma nature, mais jusque la, les problèmes s’enchaînaient les un après les autres, et je pense que cela continuera tant que je serais avec cet humain. Je tournait le dos à la plage, observant la forêt, je pourrais partir la maintenant et retourner à la base, ce serait si simple. Pourtant j'ai prit la direction de la plage, le sourire au lèvre un bref instant, de toute façon, je n'étais pas fait pour une vie tranquille...

Arya était assise près de l'humain, je me suis rapproché doucement avant de reconnaître l'endroit, mon sourire s'effaça, c'était ici... Ma rencontre avec Senya, chaque fois que je retournai ici je plongeai dans une profonde nostalgie. Les scènes défilait, ma blessure au bras droit. Le vole du panier de l'humaine, dont j'étais le voleur, la fuite du Typhlosion nommé Gardien, un des Pokémon de Senya, les soins procuré par l'humaine, la rencontre avec Leaf la Lianaja. C'était à l'époque ou je n'avais pas vraiment encore forgé d'équipe, c'était à l'époque ou je n'étais rien. Tout à changer, je ne suis plus le même maintenant. C'était Arya qui me tira de ma nostalgie, remarquant la blessure sur mon bras gauche. Elle frôla doucement la plaie, je n'avais aps fait attention, mais du sang coulait le long de mon bras.

"Ça va ? Je n'ai même pas remarqué qu'il t'a blessé..."

J'enlevais avec mon autre main le filet de sang qui parcourait le long de mon bras. la blessure n'avais rien de grave, mais je ne pensais pas que cela saignerai.

"Ce n'est qu'une pauvre égratignure, rien de plus, je vais très bien Arya, ne t'inquiète pas..."

Je prit de mon sac... Mon sac! Je l'avais laissé dan sla grotte, j'étais partit en trombe, après que l'humain se fit agressé, mais je n'ai pas pensé à aller chercher mon sac. Je soupirai, tant pis, j'irais le cherché plus tard, de toute façon il n'y avais rien d'important, toute mes affaires personnel était planqué, caché dans un endroit que seul moi connaissais, ou encore Mira. Je me suis éloigné du groupe, sur un coin en hauteur, la ou la mer frappait de toute sa puissance contre le récif, la ou l'eau ne pouvait atteindre, un arbre poussait, encore intact. Je me suis approché, frôlant l'arbre de la main, mon coeur battait de plus en plus vite, je tourna mon regard vers la mer, fixant ses allés et venu, si le destin sépare, même les plus grands amis, c'est qu'il y a une raison, je crois... Pourtant, je ne pouvais supporter de n'avoir aucune nouvelle de Leaf, aucune nouvelle de Senya et de ses Pokémon, et puis Aquarya. Le destin nous avait tous séparé, mais je ne pouvais croire qu'il y ai une vrai raison...

[Je précise, juste qu'à partir de la, la scène n'est vue que par Rayzaka, il ne fait que se rappeler d'un moment dans un autre RP]

("Tu penses à quoi?")

Je fit un bond, je me suis retourné en trombe, le sourire au lèvre... Mais celui ci disparu rapidement de mon visage, non elle n'était pas la... Elle n'était plus la...

("Je pense a mon anciennes équipes, a mes anciens amis, a ce qui met arriver ses derniers, et puis je pense a un pokémon en particulier aussi. Tu aime ta vie en tant que pokémon de dresseur?")

Je revoyais toute la scène, moi allonger sur l'arbre, Leaf toujours en bas, elle était la seul à s'être vraiment intéressé à moi, d'habitude je rejetai tout le monde qui se posait des questions sur moi, mais pas la...

("Pas vraiment non... Même si Elypse est gentille, j'aimerait retrouvé ma liberté.")

Le Riolu bleuté, au bras blessé, c'était mit à rire...

("Hey, y a rien de drôle je....")

Alors que Leaf allait protester, le Riolu lui coupa la parole... lui il savait ce que coûtait la liberté, lui il savait que la liberté n'était pas la meilleur solution. Aujourd'hui, il regrette de ne plus avoir cette liberté, mais en même temps, il n'a aucun regret de l'avoir perdu.

("On est dans deux cas différents mais on recherche la même, je t'envie un peu et toi aussi tu m'envie... J'aimerais trouvé une personne sur qui compté et que je pourrait aidé, comme un dresseur, alors que toi tu recherche la liberté.")

Je serrai la poing, arrachant un peu d'écorce de l'arbre, éraflant ma patte, laissant une petite coulé rouge sur l'arbre.

("J'aime beaucoup ma liberté et je ne veux en aucun cas en être privé, mais je suis un peu seul et c'est dangereux. Je doit constamment surveillé mes arrières, géré la nourriture, me battre contre des hordes d'ennemis. La liberté c'est bien, mais elle a un prix a payer. tout comme être dans ton cas, tu n'es pas seul, tu n'a pas besoin de t'inquiéter pour quoi que se soit et tu peux faire confiance a ton maitre, mais tu perd ta liberté...")

("Que me conseille tu?")

("Fais ce que ton coeur te dit...")

Le Riolu se remit à rire, il se souvenait, sa douce époque, avec son maitre, qui était son père adoptif, portant le nom de Kay.

("C'est ce que mon père adoptif aurait dit.")

("je...")

La Lianaja regarda la blessure du Riolu, celle ci n'était pas complètement soigné...

("...Est ce que ton bras vas mieux?")

Je posai ma patte sur mon bras encore blessé, je sentais mon coeur se serré, les larmes me monter au yeux, je baissai la tête, fixant la terre, pour que personne ne puisse distinguer quoi que ce soit, rester fort, en toute circonstance...

("ça?! Ce n'est rien comparé a tout ce que j'ai vécu, j'ai combattu contre des tonnes de pièges, subit les coups à la place de mes amis, je suis tombé d'une montagne pour me rattraper sur une paroi, j'ai vaincu avec des amis un dracofeu. C'est vrai que j'ai vécu un bon nombres d'aventures, mais elles sont souvent accompagnés de déception et de tristesse. Et mon équipe a été dissoute peu apres sa création, tout les membres se sont séparés et maintenant je part une nouvelle fois a leurs recherche.")

La Lianaja hésita, avant de répondre...

("Mon coeur me dit que... je devrais rester avec Elypse, elle a besoin de moi, je suis sur que sans moi elle n'est plus rien...")

("Normale, ce n'est qu'une humaine.")

("Répète ça pour voir.")

[Voila la fin de la scène]

La Pokémon plante sauta sur le Riolu, puis les deux s'évaporèrent, un souvenir douloureux, elle me manquai, et j'avais peur pour elle... J'étais revenu dans le moment présent, laissant ce souvenir derrière moi, les larmes me coulai le long des joues, je les sécha avec mes deux pattes, Leaf... Non tout le monde, j'espère que vous allez bien!
J'observai l'humain d'ici... Et si je m'étais trompé, ce n'était pas Senya, peut être m'étais je trop d'espoir dans cet humain, mais un humain gentil ne devrait pas mourir, je dois m'en assurer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt
~Just Smoke~
avatar

Féminin Messages : 292
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 18
Localisation : Page 49, paragraphe 3.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Ven 15 Juin 2012 - 16:24

Nate ne parvint plus à se concentrer. Deux idées s'affrontaient, devenir bon, ou rester tel qu'il était...? Il ne s'était jamais remis en question auparavant...

Il remarqua la présence du pokémon mirage à ses côtés. Que lui voulait-il, à la fin? Puis, derrière le halo d'étoiles qui entourait le Mew, il apperçut le Riolu. Lentement, il se releva, en position assise, pour mieux voir ce qui se passait. Le petit louveteau semblait pleurer. De la plage même, on appercevait les larmes éclairées par la lumière si pure de la lune.

De sa mémoire, Near n'avait jamais vu personne pleurer. Il réfléchissait, mais non. Puis, un souvenir, comme un flash, lui apparut.

~"Papa... Reviens à toi. S'il te plaît, ne me dis pas que..."
Near avait neuf ans. L'épidémie de son village avait déjà tué sa mère, et son père se trouvait aux portes de la mort.

Son père sourit. Il venait de s'effondrer, sur le sol de la cuisine. Il était ruisellant de sueur. Il prit la main de Nate, en signe d'adieu. Puis, il succomba à la maladie, laissant échapper...

Une larme.~


Near ne l'oublia jamais. La seule fois où il vit pleurer quelqu'un dans sa vie. Son père. Maitenant qu'il appercevait de nouveau des larmes couler, il ne put que se remémorer le décès de sa famille. Car oui, Near était orphelin.

Son expression, d'habitude oscillant entre froide et blasée, passa à nostalgique. Il regardait la lune se reflêter en un spectre blanc dans l'eau noire, calme. Near, tout au long de sa vie, avait renié son passé, il refusait de se le remémorer. Dans ce cas, à quoi pouvait se résumer sa vie? Arrêter des criminels, c'était une belle chose, mais en fin de compte, n'était-il pas qu'un intrument servant à la justice?

C'est à ce moment là que Near fut submergé par toutes les émotions qu'il avait contenues durant sa vie. Le décès de sa famille, puis de F, de Ryuzaki, De Watari, de Mello, de Rester... A chaque fois, il avait été détruit mentalement, mais ne montra rien en apparence. Ce soir là, sous la lune, il laissa échapper un frisson, de ceux qui sont si désagréables. Ses mains tremblaient. Puis à son tour, il laissa une larme perler. il se cacha de le montrer, ce n'était pas dans ses habitudes de montrer une quelconque émotion. Et de toutes manières, à qui cela pouvait importer? Tous ses proches avaint perdu la vie... Il ne trouvait plus de sens à la sienne, maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 18
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Ven 15 Juin 2012 - 19:40

Arya regardait Rayzaka qui semblait plongé dans ses pensées. Soudain, des larmes coulèrent sur ses joues bleues. Le cœur de la Mew bleue se serra et elle prit son ami dans ses bras, le serrant contre son cœur. Elle ne savait pas ce qu'avait Rayzaka. Mais ce n'était pas grave. Elle n'avait pas besoin de le savoir pour le consoler. Et le Riolu se confierait à elle s'il le désirait. Elle s'écarta avec douceur et sourit à son ami. Elle n'aimait pas voir les gens tristes. Elle posa sa patte sur l'épaule du Riolu et s'apprêtait à dire quelque chose lorsqu'elle entendit un frisson. Se retournant, elle vit l'humain qui tremblait, elle vit l'unique larme, seule mais déchirante, qui coulait sur sa joue.

Oh... Que lui arrivait-il ? Elle alla le voir et grimpa sur ses genoux, sans aucune crainte. Avec sa douce patte, elle essuya délicatement la larme qui coulait sur la joue de l'humain et s'assit sur ses genoux. Rayzaka était près d'elle, et elle le tira pour qu'il vienne plus près d'eux. Le Pokémon et l'humain semblaient tristes... Rayzaka semblait nostalgique, l'humain désespéré. Et Arya, au milieu. Pouvait-elle les aider ? Elle le désirait de tout son cœur... Elle ne connaissait pas l'humain, mais elle n'aimait pas voir les gens tristes, comme dit plus haut. Et ils allaient vraiment finir par la rendre triste elle aussi... Sensible comme elle était.

Mais il ne fallait pas qu'elle s'écroule à son tour... Qu'est-ce que cela donnerait ? Trois fontaines, lamentables ? Elle afficha un sourire compatissant, voulant remonter le moral de ses compagnons. Même si ça allait être un peu compliqué pour l'humain, dont elle ne comprenait même pas la langue... Y'avait-il des humains qui comprenaient les Pokémon er qui se faisaient comprendre. Arya réfléchit. Ça devait exister. Mais ils devaient êtres rares, sûrement. L'humain n'en faisait malheureusement pas partie.


Rayzaka... Tu as l'air triste. Tu voudrais te confier à moi ? Si je peux t'aider...

Demanda-t-elle avec douceur au Riolu. Elle était son amie, elle se devait d'être là pour lui. Ce qu'Arya aimait, c'était aider les autres, leur donner des conseils, leur remonter le moral. Comme avec Roucarnage. Ils avaient toujours été là l'un pour l'autre.

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Ven 22 Juin 2012 - 22:05

[Désolé du retard ^^"]

Quelque chose me sortit de mes songes, La mew bleuté avait entouré mon cou de ses bras, au départ surpris, j'ai finalement souris, gardant mon regard vers le sol, je posai mes deux pattes sur les bras d'Arya, fermant les yeux, je me concentrai sur cette sensation de tranquillité, je sais que je peux compter sur elle... Pourtant, ce sentiment s'évapora, je ne voulais dérangé personne avec mes problèmes. Je me suis retourné vers Arya, elle avait le sourire aux lèvres. Puis elle tourna son regard vers l'humain, et ce n'est qu'à ce moment la que je ressentit la tristesse de l'humain plonger dans une certaine nostalgique... Et néanmoins, j'ai eu l'impression de me reconnaître à un certain moment. Je fixai l'humain avec intérêt, sans même trop savoir pourquoi. Arya devait être perdu, entre nous deux... Je me suis alors très vite ressaisit, oubliant avec souffrance ces doux souvenirs. Arya avait prit confiance en l'humain finalement, elle n'en avait plus peur. Je voulais aider le gamin, mais sans pouvoir le comprendre cela allait être dur, seul ses sentiments me parlais, ses sentiments, ses émotions... L'aura avait bien des avantages quand on savait la ressentir. Alors, la douce voix d'Arya brisa le long silence de la nuit.

"Rayzaka... Tu as l'air triste. Tu voudrais te confier à moi ? Si je peux t'aider..."

Je me suis retourné, fixant les allés et revenu de la mer... Libre... La liberté a un prix, mais celle ci m'attirait à chaque fois. Je me rendit compte à ce moment d'une chose, qui n'avais jamais été aussi vrai qu'aujourd'hui. La vie ne peut être que trop compliqué. Libre ou pas. Pokémon ou humain. Proie ou prédateur. Jamais la vie ne pouvait être simple... Surtout quand nous devenons une personne unique en ce monde. Alors quelle serait mon but... Je veux rendre ce monde meilleur, même si cela est impossible, je veux devenir l'un des meilleurs explorateur, pour pouvoir protéger ceux qui croient en moi. Je vivrai dans les récits que raconteraient ceux que j'ai put sauver, me donnant une certaine immortalité. Je vivrai encore, même après la mort, mais pas par égoïsme, comme beaucoup. Mais parce que je veux changer ce monde, car je veux montrer que chaque personnes peuvent être bon. Je me ferai un nom en sauvant tout ce que je peux... Mais je me ferais un nom en étant un des héros de ce monde... Comme toi Kay... "Imbécile! Tu n'es pas un héros parce que tu le décide! Tu es un héros pour tout ceux qui le veulent. Pour toi peut être que tu n'ai pas un héros, mais pour nous tous, tu es l'un des plus grand héros de ce monde!"... Je comprenais enfin les dires de Mira, seulement maintenant, après tout ce temps...

"Arya, crois tu que je me suis trompé sur cet humain? Je me demandai juste si je ne donnais que trop d'espoir en un humain. J'ai connu un jour une humaine gentille, qui avait tant fait pour moi. Mais je devrais m'y résigner, peu d'humains sont vraiment bon. Mais pourtant, je pense que cet enfant, n'est pas un mauvais gars..."

Et c'était l'une des raisons avec le fait que personne ne mérite de mourir qui m'obligeait à le protéger... Et puis il ne pouvait être mauvais, sinon... Le Zoroark s'en serait mal tiré... Je me suis mit face à l'humain, puis j'ai plongé mes yeux dans les siens, tentant de lire en lui, qu'avait il de si spécial, pourquoi ne ressemblait il pas aux autres humains. Un nouveau mystère à percé, combien d'évènements vont se produire? Combien d'obstacle vont barré ma route? De toute façon plus rien ne me ferait reculer tant que j'en avais pas appris un peu plus sur l'humain, et voir même tant que celui ci n'aura pas éveiller une certaine bienveillance en lui!

"Arya... Merci de m'avoir suivit jusque la, et désolé de t'attirer de nouveaux ennuis..."

Je lui ai souris. Nous trois étions sur la plage, trois destiné s'était lié par hasard... Ou peut être que les trois destin était lié depuis longtemps, qu'ils devaient tous se retrouvé la. Voir même que les évènements à venir, allait nous changer. Nous ne savons jamais ce que nous réserve le destin... La lune disparaissais, bientôt le soleil prendrait place, une nouvelle journée s’annonçait, j'avais le coeur emplit d'espoir, le passé est le passé, aujourd'hui, je dois me construire un futur, et puis... J'attirait l'aventure, d'une quelconque façon, les ennuis, l'aventure et l'action rimait avec Rayzaka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt
~Just Smoke~
avatar

Féminin Messages : 292
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 18
Localisation : Page 49, paragraphe 3.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Sam 23 Juin 2012 - 8:23

Le petit Riolu se mit à fixer Near d'un air oscillant entre compatissant et interrogatif. L'adolescent comprit rapidement ce qu'il cherchait à savoir. Qu'est-ce qui pouvait le rendre si triste? Eh bien, lui-même ne le savait pas trop. Il repensait un peu à l'orphelinat, la Wammy's house, a moment qu'il y avait passés. Tout n'avait pas été rose, en particulier avec Mello, mais cette vie lui manquait tout de même.

Il passa sa main dans ses cheveux, se ressaisit un peu. Après tout, pour quelqu'un comme lui, les problèmes psychologiques étaient assez courants. Il éprouvait désormais une sorte de sympathie envers les deux petites créatures, si douces.

Le louveteau lui avait sauvé la vie une première fois, sans raison apparente, puis le Mew avait fait de même. Il ne comprenait pas pourquoi, mais cela lui semblait positif. Il lisait quelque chose dans le regard du Riolu qui lui était familier. Quelque chose qu'il avait déjà vu, mais il ne parvint pas à se le remémorer... Il prit le petit Pokémon sur ses genoux, le fixant toujours du même regard. Il sentait bien quelque chose de spécial, une force qu'il n'avait jamais vue auparavant.

Il remarqua bien que le Riolu avait une sympathie pour les plus faibles que lui. Pour les humains, en somme. Mais, comment communiquer avec ces créatures si on ne connaissait pas leur langage...? Tant pis. Il tenta quand même.


"-Vous avez des amis de ma race?

Sans doute, le Mew en avait déjà connu, étant un Pokémon millénaire. Mais qu'en était-il du riolu? Lui qui portait ce ruban autour du cou. Etait-ce un cadeau d'un humain?
Near n'en savait trop rien. Il était déjà fatigué de la journée. Il jeta un regard du côté de la plaine, la fumée noire des quelques jours passés avait disparu. Il se promit d'y retourner, un jour, pour quand même remercier ses amis, qui avaient péri là-bas.

Il laissa le Riolu répondre. La Mew leur tournait autour, étincelant légèrement d'un bleu clair. Il ne savait rien de ces deux créatures, néanmoins il se sentait plutôt proche du Riolu, et appréciait la bienveillance du Mew. Ce n'était pas dans ses habitudes d'accepter des amis, mais bon, si sa vie en dépendait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 18
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Mer 27 Juin 2012 - 15:52

Arya serra son ami entre ses bras. Il n'avait pas à s'excuser, il ne l'avait pas embarquée. C'était elle qui avait voulu venir ! Rayzaka n'était pas seul. Elle était là, de son propre gré, il pouvait compter sur lui. La Mew bleue avait l'impression que Rayzaka ne savait pas qu'il pouvait compter sur les autres, que les problèmes ne reposaient pas que sur ses épaules, qu'un fardeau pouvait se partager. En tout cas, maintenant Arya était là, elle ne laisserait pas son ami seul. Son regard se porta sur l'humain. Ils ne savaient rien de lui. Sinon qu'il avait voulu tuer le Zoroark, mais s'en était abstenu. Il avait l'air bien singulier, mais bon... Arya le trouvait aussi triste, un peu... Égaré ? Tout ce qu'elle pouvait en déduire, c'est qu'il avait besoin d'aide. Et qu'ils ne pouvaient le laisser ainsi. Même si c'était un humain, même si ils ne savaient rien de lui. On n'abandonnait pas une personne dans le besoin. C'était contre les principes d'Arya, du moins. Décidée, elle planta son regard dans celui de Rayzaka :

Un fardeau, ça se partage, Rayzaka. C'est trop lourd à porter seul. Je suis là, point. Et je décide que je resterai avec cet humain, parce qu'il a besoin d'aide, c'est flagrant. N'ayons pas de remords quant à nos décisions, ne tergiversons pas, c'est cela qui est fatal.

Arya sourit à son ami pour atténuer le ton grave de ses propos et lui serra la patte pour lui signifier son soutien. Elle se tourna ensuite vers l'humain, qui commençait à parler. Elle fronça les sourcils. Elle ne comprenait pas... Mais comment communiquer avec cet humain ? Arya se saisit d'un bâton et traça une flèche allant vers l'humain dans le sable. Puis elle lui tendit le bâton. Peut-être pouvaient-ils communiquer par dessin. Elle espérait que cela pouvait marcher, ainsi ils pourraient se débrouiller.

Soudain, le ventre de la Mew bleue émit un bruit peu discret. Rougissant, elle s'éclipsa et revint les bras chargés de baies. Elle les déposa sur le sable, en croqua une et proposa ensuite une baie Pêcha à l'humain. Elle espérait ce que cela le satisferait, il n'y avait que ça sur l'île. Il n'allait quand même pas se mettre à tuer des Pokémon pour se nourrir, non ? Arya ne le pensait pas. Elle sourit à l'humain, poussant quelques baies en sa direction. Elle vint se rassir sur ses genoux, la bouche pleine de baies.

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Jeu 28 Juin 2012 - 16:20

Un fardeau... Ce mot résonnait dans ma tête, un fardeau, j'avais peur d'être un fardeau pour l'équipe. Je n'avais pas répondu à Arya, j'ai même détourné le regard à cet instant... Fixant à nouveau les vagues. Le ventre d'Arya alarma tous le monde de l'heure du déjeuner, elle partit un instant avant de revenir avec un tas de baies. Je n'avais pas trop fin, toujours plongé dans mes doutes, je croquai une baie oran, gardant une pensé pour mes coéquipiers laissé derrière moi, Mira et Lorion, par ma faute, ont du se battre contre une armée de Pokémon alors qu'ils n'étaient que deux. J'ai confiance en eux, mais je ne peux m'empêcher de penser que tout est de ma faute "Ne t'en fais pas pour nous, ce n'est pas juste si il n'y a que toi qui joue les héros, et puis... Un héros ne meurt jamais" C'est ce qu'il aurait dit, malgré ça, je ne me considérai pas encore comme un héros. Mais une chose était sur, si d'autres me voyait comme un héros, alors je me devais de ne pas les décevoir! J'étais néanmoins avant tout le chef de l'équipe, j'aurais du veiller sur eux, mais d'un côté, ils attendent tous le jour ou c'est eux qui auront l'occasion de me sauver. Ce serait presque un long combat pour savoir celui qui sauve le plus de coéquipiers...

"On devrait ne pas trop resté ici, la plage est un lieu assez visité, déjà je suis sur que l'on ai observé, mais si on attend que du monde se pointe on ne pourra plus s'échapper si facilement que la dernière fois."

L'humain posa une question, j'avais put comprendre plus ou moins le sens, souvent Gardien jouait de traducteur entre Senya et les Pokémon, et il m'ai arrivé de comprendre certains mots. Je prit un baton et j'ai alors rapidement dessiné un personnage, je lui avait fait des cheveux long et je lui avais fait un coeur énorme, espérant que l'humain comprendrait. Puis je me suis mit à dessiner à la va vite différents Pokémon, insistant sur une Aquali, évitant de trop mal la dessiné. Aquarya me manquait... Mais ça remontait à loin, nous n'avions plus le temps de nous ressasser le passé. Senya était une dresseuse, mais contrairement à d'autres, ses Pokémon étaient libre d'une façon ou d'une autre. C'est ce qui m'avait choqué ainsi que sa bienveillance. Elle avait réussit à me faire changer mon point de vue sur les humains. A l'époque, j'aurais été capable d'achever un humain à terre sans remord tellement qu'il cela me dégoûtait, aujourd'hui, je me sens obligé de les défendre si il n'en ont pas le moyen de se défendre eux même. Une chose est sur, si j'avais tué un humain à l'époque, je l'aurais regretté aujourd'hui. Pour l'instant, il fallait trouvé un abri pour le gamin, je ne pouvais constamment veiller sur lui alors que j'ai l'équipe qui compte sur moi.

"A l'époque, quand je n'avais pas encore fondé ma nouvelle équipe, quand j'étais à la recherche des mes amis qui m'avait épaulé dans ma toute première équipe. J'ai rencontré une humaine, j'étais grièvement blesser au bras, et pour me nourrir je suis allé jusqu'à volé cette humaine. Mais ma blessure ne facilitait pas ma fuite et je me suis très vite fait attraper. Néanmoins celle ci a décidé de me soigner et de prendre soin de moi au lieu de m'emprisonner dans leurs boules. C'était la première fois que je rencontrai une humaine, elle a très vite changé mon point de vue sur les humains, et je lui doit beaucoup. J'espère trouver un peu de bienveillance dans cet humain, et même si il en avait pas de toute façon, personne ne mérite de mourir."

J'étais prêt à partir, nous devions très vite trouver un nouvelle abri pour l'humain. Un endroit ou il pourrait être tranquille et ou aucun Pokémon n'irait l'attaquer. Je pensais à un ami qui me devait quelque chose, il n'était pas contre les humains. Je ne voulais pas le déranger, mais l'enfant pouvais aller dans le même abris que mon ami, peut être qu'il serait protéger par le Pokémon. Le Pokémon en question était un Galeking pacifique du nom de Caïn, mais celui ci n'était pas pour autant mauvais au combat, d'ailleurs c'set toujours un plaisir de s’entraîner avec lui

"Je propose que l'on se dirige vers la montagne, la bas j'ai un ami qui pourais veiller sur l'humain. Il peut faire peur au départ, mais il est gentil"

J’attendis l'avis de Arya, puis je montrai la montagne à l'humain, pour lui faire savoir ou je voulais aller, ce n'était pas très loin, la grotte était au pied de la montagne. Si il y allait, je savais ou je pourrais le retrouver et ainsi le rendre visite pour savoir si il va bien. Si bien sur il ne partait pas à l'aventure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt
~Just Smoke~
avatar

Féminin Messages : 292
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 18
Localisation : Page 49, paragraphe 3.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    Jeu 28 Juin 2012 - 17:46

A mesure qu'il parlait, le Riolu dessinait des personnages, des lieux, dans le sable, au moyen d'un bâton. Il commença par une personne, humaine, une femme, qu'il devait beaucoup apprécier. Puis suivit une sorte de félin, un aquali peut-être. Il s'attarda à bien le faire, et le dessin fini, Nate fut sûr qu'il s'agissait du félin d'eau.

Le louveteau continua, et finit par faire comprendre qu'il connaissait un endroit où Near serait à l'abri. Sur le moment, le jeune homme se sentit soulagé, mais quelques secondes de réflexion suffirent pour qu'il se rende compte qu'il risquerait de vite s'ennuyer. Remarque... Aller dans la montagne... Là-bas devaient s'y trouver des Pokémon combat, qui pourraient s'ils le voulaient bien lui apprendre à se défendre. Alors?
Le riolu dessina ce qui semblait être un Pokémon massif, mais ne lui fit pas un air aggressif, plutôt pacifique. Donc, il serait sans doute en sécurité, là-bas...

Les deux Pokémon ne voudraient pas de lui, en plus de cela. Il ne servirait à rien d'autre qu'à les ralentir, après tout. Alors, il saisit le bâton, et par quelques dessins, se fit comprendre, ou du moins esseya. Il acceptait de suivre les deux Pokémon.

Plus il réfléchissait, plus il se demandait si se lier d'amitié avec un Pokémon ne serait pas indispensable, ici. Non pas le capturer, juste établir une relation de confiance.
Oui. Near se promit qu'il y arriverait. Et il ne demanderait pas plus aux deux amis qui l'avaient sauvé. Dans les montagnes, seuls les Pokémon téméraires devaient survivre. Alors, pourquoi pas!

Il se leva, se saisit de la baie tendue par le Mew, en lui souriant.Il lui proposa un morceau de chocolat en échange, bien qu'il douta que la créature apprécierait. Il ne broyait plus de noir, au contraire, il avait plein d'idées en tête.
Puis, il pensa à une chose, une promesse qu'il ferait au Riolu, une fois arrivé à destination. Il lui promettrait de se lier d'amitié avec un Pokémon, et d'apprendre l'art du combat. Ensuite, il le retrouverait, cette fois, capable de se défendre seul!

Il choisirait pour compagnon de route... Un Riolu. Tout comme celui qui l'avait fait changer de mentalité du jour au lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand plus rien ne nous protège.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand plus rien ne nous protège.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}
» Rien ne nous séparera jamais [Elliott]
» [Chaü An 6 - Intégration de guilde - Terminé] Qu'Ysyra nous protège!
» Même la mort ne peut rien pour nous..[PW Alissa]
» On n’a pas le même sang, ni la même histoire, mais pour moi, tu fais partie de ma famille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Plage Hama-
Sauter vers: