Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Silence ! ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rayquaza
Modo
Gardien Céleste... ou pas
avatar

Masculin Messages : 1406
Date d'inscription : 03/03/2010
Localisation : Hopitâl bien entendu !

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Silence ! ...    Lun 20 Aoû 2012 - 15:10

Nom : Reiden.

Prénom : Aaron.

Surnom : Aucun.

Âge : 23 ans.

Sexe: Masculin.

Type : Aaron possède quelques Pokémons, mais ne se considère pas lui-même comme un dresseur, un coordinateur ou quoi que ce soit d'autres. Disons qu'un "Vagabondeur", ça marche, ça ? Bon allez, on va quand même dire "Dresseur", à la fin.

Description physique : Aaron est une personne plutôt grande, d'un mètre quatre vingt cinq, mais sans exagération, toutefois. Son teint blanc, peut contraster avec le reste de sa personne. Non pas de manière naturelle, puisque ses cheveux sont d'un bleu plutôt clairs. Ces derniers ne sont pas très longs, quelques mèches descendent au niveau de son front tandis que sa chevelure ne dépasse pas sa nuque. Non, ce qui contraste, c'est plus alors son style vestimentaire qui entre en contradiction avec ce teint blanc. En effet, Aaron ne porte quasiment que des vêtements noirs et sombres. De manière habituelle, il possède un long manteau de cuir noir, qui descend jusqu'en bas de ses genoux. Des gants de cuir recouvrent également souvent ses mains. Ses yeux sont bicolores, l'un étant vert émeraude, tandis que l'autre est d'une couleur dorée. Enfin, Aaron utilise parfois des lunettes pour lire le journal, puisque ses yeux ne lui permettent pas de voir de manière parfaite.

Caractère : Au niveau psychologique, Aaron peut paraître très complexe. Et pour cause, il l'est tout simplement. Tout ce qui suivra ici, est en partie due à son enfance relativement compliquée. Soit, débutons. Avec les autres, le jeune homme peut paraître froid et distant. D'ordinaire, il reste relativement à l'écart des autres, même lorsqu'il sort dans des lieux publics, tels que les restaurants ou les bars (parce que oui, il va parfois là-bas !), en train de lire son journal quotidien. Lorsque des inconnus lui adressent la parole, il est alors un adepte des réponses courtes, voire sèches s'il est de mauvaise humeur. Lorsqu'une chose ne lui plaît pas, il est capable de le dire de manière très claire. Afin d'éviter les problèmes, il est également possible de le voir quitter les lieux, légèrement irrité. Il peut ainsi, paraître pour quelqu'un de mal élevé, voire grossier. Néanmoins, cette première vision de lui, n'est qu'une vision vague du personnage en lui-même. Aaron a un rêve: trouver la Liberté réelle. Il considère que sa vie n'est pour l'heure rien d'autre qu'une simple illusion. Lorsqu'il se laisse un peu aller, le jeune homme peut sortir des phrases plutôt étranges, énigmatiques. Mais, jamais avec des inconnus bien sûr. Ce n'est pas parce que sa maman lui a dit de ne pas parler aux inconnus, mais il n'est pas très social dans un premier temps. Malgré tout, il sait se montrer poli, si jamais il a une requête, une formule à adresser.

Revenons alors à ses envies de liberté, ces derniers sont fortement expliqués par son passé. Aaron Reiden rêve d'un monde où les gens n'auront plus de peur de lever les yeux les uns sur les autres. Un rêve qui peut paraître utopique, et que lui-même trouve de cette nature là. Vous diriez sans doute, qu'il ne s'agirait plus vraiment de liberté, dans ce cas là, et c'est peut-être vrai, en un sens. Au niveau de ses goûts, le jeune homme apprécie la lecture, activité qu'il trouve saine. Il n'aime pas tellement la violence, mais peut l'utiliser si nécessaire. A contrario, le silence est fortement apprécié par le dénommé Aaron - et par relation de logique, le bruit lui est difficilement supportable. Les endroits tranquilles, où il est tranquille, voici donc ce qu'il aime. Le tout accompagné d'un petit café et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. C'est d'ailleurs pour cela, qu'il apprécie les sorties nocturne, solitaire. La nuit, le monde est moins bruyant que le jour, n'est-ce pas ? Ensuite, même s'il n'en est pas un addict, Aaron fume de temps en temps, pour passer le temps. Ne vous en faîtes pas, il se lave les dents, après. u_u Enfin, Aaron nourrit une certaine haine envers les prétendues services d'autorité publique, tels que la Police. Surtout, la Police.

Lieu de naissance : Hoenn, près de Cimetronelle (me suis pas trompé de nom, hein ?).

Histoire : Aaron n'a pas vraiment eu d'enfance très tranquille. En effet, le jeune homme naquit dans une famille relativement pauvre, et dont les activités n'étaient pas très claires. Près de Cimetronelle, dans une petite maison de bois, au milieu de la nature. On aurait, au départ, pu imaginer, qu'il s'agissait d'une vie idyllique, n'est-ce pas ? Eloigné de tous, les problèmes ne devraient pas venir jusqu'ici, également. Mais pas du tout. La famille Reiden, n'était pas assez riche pour aller vivre en ville, et devait se contenter de rester là, avec des accès limités aux nouvelles sciences, technologies. Comment vivaient-ils, hein ? Par une activité illégale: le braconnage. Oui ... des Pokémons capturés, tués quelques fois, qu'ils revendaient dans les marchés sous terrains, tel était la triste existence de cette famille, constitué de trois membres: le père d'Aaron, lui-même, ainsi que sa soeur, Sélina. Sa grande soeur de trois ans, pour être plus précis. Leur mère avait été tuée lors d'une escapade il y a des années de cela, lorsque le dénommé Aaron n'avait qu'un an, et que sa soeur quatre. (Qu'est-ce que j'suis bon en maths). Lorsqu'ils atteignirent un âge convenable pour la chasse, le père commença à les y emmener pour l'aider. A savoir, lorsque tous deux eurent plus de dix ans. Armés, ils partaient tous très tôt le matin. Ou alors, tard la nuit. Il fallait à tout prix éviter de se faire remarquer. Comme vous auriez pu l'imaginer, ce ne fut pas une vie qui plaisait fortement au jeune Aaron, entrâvé depuis sa naissance jusqu'à aujourd'hui. Il avait en plus appris à tuer très tôt des Pokémons, par armes à feu, à utiliser des tranquilisants, qui sont donnés par les trafiquants qui utilisent les services du père d'Aaron. Ainsi, pendant 4 ans, Aaron n'était qu'une sorte de braconnier sous terrain. Mais il fallait bien qu'un jour, tout cela soit découvert. Il fallait bien qu'un jour, tout cela ne cesse.

Aaron et Sélina avaient l'habitude d'aller à Cimetronelle pour aller acheter des affaires. Ils ne restaient jamais bien longtemps en ville, et pourtant, ce fut bien contre le gré du jeune homme alors âgé de 14 ans. Sa grande soeur également, n'appréciait pas du tout ce qu'ils faisaient, mais il s'agissait du seul moyen de subvenir à leurs besoins.

« Qu'est-ce que tu attends pour venir, Aaron ? » demanda la désormais presque jeune femme, âgée de 17 ans.

Sélina était une personne relativement grande, plus que son frère en tout cas. Chose plutôt logique, étant donné qu'elle était plus âgée que lui. Ses cheveux étaient blonds, tandis qu'elle en avaient fait une queue de cheval, pour éviter de la gêner lors de leurs "travaux", et une mèche frangea une partie de son visage.

« J'en ai marre, Sélina. Partons. » rétorqua le jeune garçon aux cheveux bleus, en baissant les yeux.

Tous deux étaient sur le chemin du retard, portant des sacs dans leurs mains. La nuit était en train de tomber, le crépuscule offrant alors ses dernières lumières. Le silence s'installa entre les deux jeunes personnes. Sélina ne répondit pas de manière spontanée. Oui ... c'était compréhensible, qu'il avait envie d'arrêter cette vie. Mais abandonner leur père n'était pas chose possible. Oui, cette vie, ils ne l'avaient pas choisis, et leur père n'était pas quelqu'un de mauvais, au fond, c'était pour eux, qu'ils vivaient comme ça, non ?

« Allons, rentrons. Tu sais bien que c'est impossible. » rétorqua la dénommée Sélina en lâchant ses sacs, câlinant son jeune frère, qui ne bougeait pas.

Ouais ... pff. Il savait bien, que c'était impossible. Mais bon, aujourd'hui était un jour meilleur, non ? Ah, je ne vous ai sans doute pas raconté la nouvelle. Après avoir économisé pendant déjà un certain temps, merci les actes illégaux et illicites, Aaron et Sélina avaient pu prendre des Pokéballs. Ah, ces étranges inventions, qui permettaient de capturer des Pokémons. Tss ... Aaron serra les dents. C'était la même chose, au fond, non ? Ils capturaient et entravaient des vies, avec cela. Sa soeur avait beau lui dire que non, c'était ce qu'il pensait, et rien ne lui ferait changer d'avis. Tss. Vraiment, tout cela commençait sérieusement à le fatiguer. Vivement qu'ils arrêtent ça. Mais était-ce possible, au moins ? Pourquoi est-ce qu'ils ne réclamaient pas plus d'argent aux trafiquants, hein ? Ils ne gagnaient pas grand chose, alors qu'ils effectuaient des missions périlleuses, et que moralement, ils s'enfonçaient chaque jour un peu plus.

Une bonne heure fut nécessaire, pour que tous deux rentrent chez eux, dans les endroits où les végétaux et la nature règnait. C'était ça, leur prison. Aaron voudrait bien fuir, mais jamais il ne le ferait sans sa soeur. Son père ? ... C'était déjà autre chose. Tous deux n'ont jamais été sur la même longueur d'onde, mais malgré tout, le dénommé Aaron pouvait comprendre les agissements de ce dernier. Mais, souvent, ils se disputent. Sans un mot, Aaron rentra dans sa chambre, la même que celle de sa soeur, et s'installa sur son lit, qui était à l'opposé de celui de Sélina. Il ne voulait pas voir son père, c'était tout. Sans un mot, il déposa ses nouvelles affaires. Une Pokéball ... pff. Un outil pour voler la liberté. « Mais, on peut sauver des Pokémons, comme ça. » avait dit Sélina. Mouais ... il n'y croyait pas du tout. Il secoua la tête et sorti toutes ces pensées de son esprit, et se jeta sur son lit, le regard planté vers le plafond. Pourquoi ? Aucune importance, aucune signification, aucune idée. Il faisait juste ça ... comme ça. Allez, autant dormir, non ? Cela permettrait de se reposer de cette sale soirée. Sauf que finalement, ce n'était pas possible. Pourquoi ? Il entendait des cris, qui venaient d'en bas. La maison avait deux étages, en effet, malgré le peu de moyens que possédaient la famille Reiden.
[/i]

« Tu n'écoutes jamais ou quoi ?! » hurla une voix masculine, qu'Aaron reconnut immédiatement, puisque c'était celle de son père.

Le jeune descendit de son lit à petit pas, pour voir ce qui se déroulait en bas. On ne le répétera jamais assez, mais espionner, n'est vraiment pas une bonne chose.

« Mais, on a rien fait cette fois, Papa. On est rentrés un peu tard, c'est tout, c'est à cause des magasins. » rétorqua la voix bien plus féminine de Sélina.

Ils se disputaient ... pff. Bien entendu, Aaron était d'accord avec sa soeur, ils n'avaient rien fait. Ah si, ils étaient partis de la prison, quel drame. C'est vraiment une sale vie, ici. Et lui, qu'est-ce qui leur reproche ? Ah oui, il faudrait qu'il les excusent, de vivre. A leur âge, ils n'avaient encore rien connus. Lorsqu'ils partaient en ville, lui et sa soeur, ils ne parlaient à personne sinon au vendeur, et c'est tout. Ils les enviaient ... les habitants des villes. Eux, ils devaient être libres. Du moins, c'est ce qu'il pensait. Ouais, eux, leurs pères ne les bloquaient sans doute pas, hein.

« Je t'ai toujours répété de rentrer avant que le Soleil ne se couche ! Sinon, tu ne peux pas voir, si jamais quelqu'un t'espionnes ! Réflechis un peu !! » répéta avec véhémence le père.

Soudainement, Aaron se sentit plus mal. Ouais ... finalement, si sa soeur se faisait hurler là, c'était de sa faute, non ? Il avait perdu temps, et pas qu'une fois. Traînant un peu les pieds, il avait regardé la ville, rêveur, envieur. Il avait même fait perdre du temps à sa soeur en bougeant plus, d'un seul coup. Ouais, c'était de sa faute, finalement, tout ça ... bon, il devait descendre, Sélina n'avait pas à subir les frais de ses erreurs à lui. Oui, il allait corriger tout ça. Enfin ... c'est ce qu'il aurait voulu faire, parce que, comme d'habitude, dans cette maudite maison, les choses n'allaient pas aller dans son sens. Trop occupés à se disputer, les deux aînés de la famille n'avaient pas remarqués quelque chose d'étrange. Dehors, derrière les rideaux, derrière la fenêtre, une lumière venait d'apparaître. Une lumière ! C'était ...

« Police ! Veuillez sortir ! Nous savons que vous êtes là ! Nous ferons feu dans peu de temps ! » hurla une voix dans un mégaphone.

Aussitôt, le silence revint dans la famille, dû à la stupeur. Comment était-ce possible ? Comment avaient-ils été retrouvés ? ... Non, il fallait vite faire quelque chose, il fallait partir ! Ici, à Hoenn, le braconnage est très très sévèrement puni. Il fallait à tout prix faire quelque chose pour éviter d'avoir de grands ennuis. Aussitôt, le père prit un fusil, et jeta deux armes à ses enfants, Aaron étant en train de descendre des escaliers. Il n'y avait plus de temps à perdre, mais pour tout dire, Aaron était vraiment effrayé. Il ne savait pas comment réagir, maintenant. Aaron ne bougeait pas, il était comme tétanisé. La fenêtre se brisa soudainement. Le père répondit, et son fusil laissa échapper un grand bruit, lorsqu'il tira. Mais c'était peine perdue, il ordonna alors à ses enfants de partir par le seul chemin qui pourrait les sauver: par la trappe menant à un chemin souterrain.

« Aaron ! Il faut bouger ! » lui hurla sa grande soeur.

Ce dernier mit un peu de temps à bouger. Une balle cassa une nouvelle fois la fenêtre et transperça les rideaux. Manquant de réactivité, Aaron aurait pu se faire toucher, mais sa soeur le plaqua rapidement au sol, lui évitant une fin probable. Ce dernier réagit enfin, et suivit sa soeur lorsque cette dernière se releva, dans la trappe souterraine. Le père, ne les suivit pas, finit rapidement par être abattu, son corps gisant inerte au sol, dans une mare de sang. C'était désormais fini, pour lui. Il est mort, en défendant sa famille de manière bien vaine. Peut-être que ses tirs, ont néanmoins pu ralentir l'avancée des hommes, qui sait.

De nombreux bruits de pas se firent entendre devant la porte. Cette dernière se fit rapidement renverser, et de nombreux hommes armés commencèrent à rentrer dans la petite maison, regardant à droite à gauche. C'était un succès, le braconnier avait enfin été abattu. De nombreux pokémons avaient été tués à cause de ses activités, de manière directe, ou non. Néanmoins, selon leur mystérieux messager, cet homme avait une progéniture: deux enfants. Il fallait terminer le travail. Peut-être qu'eux, n'auront qu'une grande peine de prison, qui sait. La justice pourrait se montrer clémente envers eux, il ne fallait pas perdre espoir. ... C'était ce que se disait les agents sur place, histoire de déculpabiliser.

Dans les souterrains, les deux concernés eux, continuaient de fuir.

« Aaron, Aaron ... attends. » fit alors sa soeur, d'une voix qui traduisait sa fatigue ... mais aussi, sa souffrance.

L'interpellé se retourna rapidement. Dans sa précipitation, il avait laissé plusieurs mètres d'écarts entre lui et la seule famille qui lui restait. Il ne pouvait pas la laisser à l'arrière, et ainsi, le jeune homme retourna sur ses pas, jusqu'à venir devant celle qui l'a accompagné durant toutes ces années.

« Sélina ... tu ... tu as été touchée ..?! » paniqua légèrement le jeune garçon.

Sa grande soeur se mit alors dos contre un mur, esoufflée. Elle garda néanmoins un petit sourire envers son petit frère, comme pour le rassurer. Oui ... elle avait été touchée ... son flanc saignait, un coté de son t-shirt blanc avait viré au rouge. La jeune femme aux cheveux blonds plaça l'une de ses mains sur cette plaie. La jeune femme (enfin, presque) respira avec plus d'insistance.

« Aaron, écoutes-moi, annonça t-elle. Je vais avoir du mal à continuer, et la Police trouvera bientôt la trappe. Alors, suis bien mes instructions: prends cette Pokéball. Je voulais te l'offrir pour ton anniversaire. Elle contient un Roucool. Je sais ... je sais que ce n'est pas grand chose. Mais, j'ai entendu dire ... que les Pokémons, et les humains ... pouvaient être amis. Tu le vérifieras pour moi ? »

« Arrêtes de dire n'importe quoi Sélina ! Viens avec moi, je te porterais ! » implora presque le jeune homme, tandis que des larmes perlaient de ses yeux.

La dénommée Sélina eu un petit rire attendri à cette proposition dérisoire de la part de son jeune frère. C'était impossible, ils n'allaient pas pouvoir fuir. De toutes manières, elle sentait bien que son heure arrivait petit à petit. La jeune femme perdait de plus en plus de sang, ce dernier coulait abondemment sur le sol désormais0 Elle était fatiguée.

« Arrêtes tes bêtises, dit-elle. Je ne vais pas tarder ... quant à toi, vas à Cimetronelle par ce chemin, et pars ensuite loin, loin d'ici. Il ne faut pas qu'ils te retrouvent. » conclu la jeune blonde.

« Pas sans toi ! Je ne sais même pas ce que je vais faire ! » répondit avec une certaine tension, le dénommé Aaron.

« Allons ... tu ne voulais pas découvrir le monde ? Tu ne voulais pas la Liberté ? Maintenant qu'elle est là, tu vas la fuir ? Dépêches-toi maintenant, si tu te fais attraper, moi je ne pourrais pas me le pardonner, ici ou ailleurs. » termina enfin Sélina.

Un léger silence s'installa. Soudain, Aaron étreignit sa soeur avec véhémence. Elle aurait voulu lui dire "Arrêtes, ça fait mal" mais elle s'en abstint. C'était la dernière fois qu'ils seraient dans les bras l'un de l'autre, alors elle allait profiter de cet instant. Le jeune Aaron ne retint pas ses larmes, cette fois-ci. Il en était conscient ... oui, c'était la dernière fois qu'il verrait sa grande soeur, et cela lui faisait mal, très mal. Il allait désormais être seul ... non, avec ce Roucool ... pff, pourquoi ? C'était encore de sa faute, non ? Si il avait réagit plus tôt, sa soeur ne l'aurait pas reçue, cette balle ! C'est sûr ! Il s'en voulait beaucoup, et c'était normal, non ? ... Quelques minutes suivirent, et il partit. Il avait mal, mal au coeur. Il avait abandonné sa soeur, derrière lui, mourrante.

Morte, elle ne l'était pas encore lorsque les policiers arrivèrent devant elle. Mais, elle ne tarda pas à fermer ses yeux pour une dernière fois, sans encore avoir connu autre chose que le braconnage. Dommage ... elle aussi, aurait aimée goûter une fois, à la Liberté. C'était malheureusement trop tard. La vie l'a quittée avant de pouvoir lever les yeux. Ouais ... elle n'avait pas pu connaître la lumière, jamais.

Aaron, vagabonda dans les ruelles, larmoyant. Il ne savait pas quoi faire, il était complètement ésseulé. Il n'avait aucun repère. Ce nouveau monde ... il était grand. Il était effrayant. Il ne fallait pas rester à Cimetronelle, alors il parti. Rien de plus. Des secondes défilèrent, des minutes passèrent, des heures coulèrent, des jours affluèrent, des semaines s'entassèrent, des mois se firent rapidement années. Aaron était parti loin de Cimetronelle. Pendant quelques temps, il avait travaillé silencieusement pour un marin, près de Poivresel. Ce dernier lui a permit de survivre, pendant des mois. Mais cela était trop risqué de restrer à Hoenn. Au bout de quelques temps, il fallait quitter ce continent là. Aimablement, le vieux marin lui offrit un Passe Bateau, ce qui lui permit de prendre le bateau, à Poivresel, afin de quitter les lieux. Il n'y a jamais eu d'avis de recherche sur lui. Visiblement, la Police se "contenta" de deux victimes. Tss ... c'était toujours comme ça, il y avait toujours des mauvaises choses sur lui. Ses larmes avaient suffisamment coulés, il fallait désormais qu'il se prenne en main, et ce qu'il allat faire. Pour sa soeur, déjà. Mais pour lui, surtout. Jamais plus, il ne sera dans une pareille situation, c'est ce qu'il se jura à lui-même. Et les années continuèrent encore ... il avait quel âge, déjà ? 20 ans, maintenant ! Il était devenu un homme, physiquement, et mentalement. Son Roucool est devenu un Roucoups, maintenant. Il étaient devenus "amis" si on peut dire, tel que sa soeur l'aurait souhaitée.

Et alors, cette Liberté ? La Liberté dans la ville ? Dans les cités, au milieu des bâtiments ? Il n'y avait plus rien de tout cela. Sa vision du monde a changée. Et la Liberté n'aura plus jamais le même goût, désormais. Il avait grandi, les rêves, c'était fini ... ou presque. Ce monde pouvait toujours changer, il en était encore convaincu. Il ne pourrait pas être pire, de toutes manières, non ? Ses problèmes étaient désormais derrière lui, la Justice, n'est jamais venu frapper à sa porte. Maintenant, il était à Yokuba. Une île, en communion avec la nature. Pourquoi était-il ici, désormais ? Aaron prenait quelques petits boulots, pour gagner un peu d'argent. Et pendant 3 ans, il s'installa à Yokuba, paisiblement, silencieusement. Sans que personne ne le remarque. Il accomplit toujours quelques travaux si besoin, pour avoir des sous. Rien ne s'était vraiment déroulé durant ces 8 ans après ce drame. Ah, si. Aaron apprit à ses dépends, que sa vue était loin d'être parfaite. Son oeil gauche émeraude, ne voyait pas très bien. Ennuyeux pour quelqu'un qui utilise des armes à feu, non ? Le médecin lui a offert des lunettes pour lui permettre d'améliorer sa vue, mais elle n'est, et ne sera jamais parfaite. Et, par pitié, il avait également attrapé un Nirondelle blessé. Tss ... qu'importe, comme si cela avait de l'importance, maintenant. Il allait vivre tranquillement, du moins, c'est ce qu'il espérait.

Particularité(s) : Aaron possède des yeux bicolores, le gauche était vert émeraude, tandis que le droit est de couleur or. Si on veut le classer dans les particuliarités, Aaron est également relativement habile dans la maîtrise des armes à feux.

Image :

Spoiler:




Pokémon de départ : Un simple Rouccol devenu Roucoups, ainsi qu'un faible Nirondelle.


Comment avez-vous connu le forum : Je ne sais plus. Par hasard, peut-être.

--------------------------------------------


« Si tu meurs, rien ne changera. Vis, si tu veux changer les choses. »


Ray's Theme


Autres personnages:

- Kazan

- Aaron Reiden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 17
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Silence ! ...    Lun 20 Aoû 2012 - 15:19

Belle présentation, failli verser une larme ^^
Validé !

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Silence ! ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Général :: Inscription :: Fiches Validées-
Sauter vers: