Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rio
Kanji de Feu et de Lune
Kanji de Feu et de Lune
avatar

Féminin Messages : 873
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 17
Localisation : Partie revivre cette journée sublime qu'était le départ de ma prof de SVT, quand on dansait tous le Gangman Style sur les tables avec les 6e et les 4e en se bourrant d'Orangina et de bonbecs 8D

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]   Dim 14 Oct 2012 - 16:35

Larmes. Déception. Douleur. Souffrance. Espoir. Néant. L'absence. Obscur. Amour. Idiotie. Moquerie. Larmes. Larmes. Larmes. Larmes.
...
    Les larmes qui coulent. La déception de croire qu'on pouvait compter sur quelqu'un. La douleur de perdre celui qu'on aime. La souffrance de croire qu'il est peut- être vivant. L'espoir qu'il reviendra, une rose entre les crocs, sonnant excuses et excuses. Le néant de son amour. Il n'est jamais revenu, il a toujours été absent. L'obscurité totale lorsque ses doux yeux ne brillent plus à côté de vous. L'amour de sentir son pelage rassurant contre vous. L'idiotie de croire qu'il vous avez aimé. Les moqueries qu'on supporte de notre entourage, disant qu'ils avaient raisons. Les larmes amères de l'amour. Les larmes salées de la disparition. Les larmes cruelles de la trahison. Les larmes douces de la libération.
    ...

    Molly Moon leva le tête vers le ciel, les yeux gorgées de larmes amères, et lâcha un hurlement sombre, tel une mélopée, ou plutôt un requiem. Un étrange requiem qui l'accablait le jour et l'hantait la nuit. Un requiem au note sonnante, au tempo aussi lent que les derniers battements d'une coeur endolori et souffrant. Comme des pas hésitants, d'un loup vacillant sur ses pattes, à bout de forces, son sang se répandant sur ses pas. Comme le tic-tac d'une horloge dérayée , ou frappant contre le sol, les milliers de rouages et d'engrenages suivant.

    Le requiem prit fin dans la nuit quand le souffle de Molly Moon vint à s'épuiser. Mais l'étrange mélodie résonnait toujours dans les oreilles de la louve bleue-argentée. Sa fourrure volait au vent, comme son pendule d'argent, et ses larmes ruisselantes au éclats de cristaux. La brise froide de la nuit s'infiltra dans ses oreilles, qui s'agitaient nerveusement, comme sa queue, flottant comme un ruban de soie gris sombre. Lune après lune, elle se tenait ici, sur son arbre, hurlant à la lune chaque soir venant.

    Depuis des lunes, Molly Moon avait changé. Son beau pelage gris- bleue auparavant avait perdu de sa couleur, désormais, il n'était plus que gris sombre. Ses yeux bleu saphir azuré n'était plus que gris clair, comme les blafards rayons argentés de la lune. Sa fourrure n'était plus si bien entretenu qu'il y a si longtemps. Se n'était plus que l'ombre d'elle même. Elle avait changé. Elle pensait autrement. Elle se méfiait de tous le monde et ne se liait d'amitié avec personne. Sa gaieté et son enthousiasme avait laissé place à la mélancolie et la rancoeur. Son esprit n'était plus que brume. Autour d'elle, on aurait pu entendre les étoiles soupirer.

    Alors, Molly Moon s'effondra. Plus rien ne la ralliait à la vie. Autour d'elle, ce n'était qu'un océan de rayon blanc. Blanc. Blanc. Blanc. La couleur de la mort. Elle ne décelait rien. Plus même le feuillage sous ses cotes. Elle avait l'impression d'être couché dans son sang. Rien ne ralliait à la vie. Plus rien ne l'empêchait de mourir. Ses seuls amis avaient disparus. Nemesis, ce petit Evoli qu'elle avait rencontré ici même avait disparu. La jeune Goupix muette de même. Et Horus n'avait plus jamais donné signe de vie depuis qu'il avait mis sa tendre à l'abri des Vaututrices, un sourire au lèvres, en lui murmurant un simple "Je reviendrais" alors que le louve lui avait chuchoté "Je t'attendrai. Je t'attendrai le temps qu'il le faudra".

    Mais le temps était mort.

...
Dans son coma, Molly Moon délira. Elle vit Horus. Horus, ce Voltali auquel elle tenait temps, le même qui l'avait abandonné. Elle pleurait toute les larmes de son corps, elle lui hurlait qu'elle l'aimait, qu'elle voulait le voir revenir. Mais il ne se retournait pas vers elle. Il partit, loin d'elle. Le coeur de la louve se brisa. Elle hurla. Hurla. Hurla. Pleura.


Dernière édition par Rio le Lun 15 Oct 2012 - 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourka
Admin
Little Madness ~
avatar

Féminin Messages : 1727
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 17
Localisation : Dans la faille de l'invocateur

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]   Lun 15 Oct 2012 - 9:18

J'ai toujours peur. La peur qu'on ne m'aimera plus jamais. La peur de retrouver ma tribu. La peur de ne jamais aimer quelqu'un. L'angoisse de se retrouver face à un autre loup. Que ferai-je quand se moment se passera ? Est-ce que je le tuerai ? Est-ce que j'en ferai mon ami ? Est-ce que je l'aimerai plus que tout au monde ? Je ne sais pas, je ne préfère même pas savoir. Les questions se bousculent, nuit après nuit, dans ma tête. La musique est ma seule amie, comme ma seule ennemie. Elle me réconfort quand je vais mal. Elle me blesse quand je rêve de ma tribu. Que deviendrai-je ?...

Il fait si noir. Je rêve, je rêve, mais, mon rêve est si noir, je ne vois rien. Je rêve des ténèbres qui me tueront un jour. Je dressa mon oreille droite, j'avais entendu un bruit. Ou plutôt, un rire. Prime ?... Cette Leinae me hante, nuit après nuit. Je l'aime bien, mais elle est si mystérieuse. Un éclair rouge apparût et disparût aussi rapidement. M'observe-t-elle ? Cette lumière rouge, rouge comme ses petits yeux de Leinae de technologie. Une nouvelle question se pose ou plutôt, plusieurs questions, me retrouvera-t-elle ? Me tuera-t-elle ? Seul le destin me le dira, il me le dira, un jour, mais quand ? Encore un autre mystère.

Ce rire. Je l'entends à nouveau, cette fois, je vois bien ses yeux rouges. Une bouche se dessina, un petit sourire s'afficha. Le sol noir s'écroula sous mes pattes, je tombais, j'hurlais, j'hurlais, je ne voulais pas mourir. Mes yeux noirs s'ouvrirent, laissant passer un éclair de rouge et de bleu sur mes pupilles. C'était un rêve, c'était un cauchemar. Je soupirais de soulagement. Je n'en peux plus de revoir et revoir encore ses rêves cauchemardesque.

Je me levai, je n'avais pas faim, mais je dois quand même essayer de manger. Je m'avançais vers un buisson de baies. Espérant trouver mon bonheur là-bas. Elle me retrouvera, elle me tuera... Me chuchotais-je à moi-même. Je pris une première petite baie, un frisson me vint. J'ai peur. Je voudrais tant changer les choses. J'ai peur. J'aimerais pouvoir les revoir. Je secouai la tête pour effacer ses mauvaises pensées. Je mangeai la baie au goût sucré. En Pologne, nous étions rois, nous étions les rois du mondes. Si heureux. C'est du passé. Plus jamais les choses ne redeviendront pareilles. We were the kings and queens of promise. We were the victims of ourselves. Maybe the children of a lesser god. Between heaven and hell. Heaven and hell. Into your eyes. Hopeless and taken. We stole our new lives. Through blood and name. In defense of our dreams. In defense of our dreams. Nous étions les rois et les reines de la promesse... Me chuchotais-je à nouveau.

J'avais réussi à manger trois baies. Je n'avais vraiment pas faim. Mon oreille droite se tourna, j'avais entendu un pleur. Un pleur. Ma consience me disait d'aller vers le bruit mais, j'étais paralisé, j'ai peur, je ne veux voir personne. Mais pourtant, je fini quand même par aller vers les pleurs. L'herbe était couverte de perles de rosées, celle-ci me chatouillai les pattes. J'entendais de mieux en mieux les pleurs. Je m'approchai. Mes pattes restaient bloquées. Une louve... Une Louve... Elle ressemblait à une de ma tribu. Une de mes larmes tomba de mon visage. Je sentais l'odeur, elle ne venait pas de ma tribu. Cette louve, cette louve au pelage gris légèrement bleuté, cette louve qui semblait morte. L'angoisse monta, elle était morte... Quelques secondes après, je fus rassuré en entendant le doux battement de son coeur. Elle était vivante. Je passai ma patte sur ses petits yeux, essayant d'enlever ses larmes.

« Pleurer ne te servira à rien... » Chuchotais-je à son oreille. Mais, elle semblait être prise dans un rêve, était-elle dans le coma ? Je passai ma patte sur son front, elle semblait être brûlante de fièvre.. Je me retournai, j'allais cherché de l'eau, de l'eau pour essayer de baisser sa fièvre. Je pris une feuille, et je la passai dans l'eau froide d'un ruisseau. Essayant de ne pas faire tomber l'eau. Je revins vers la femelle. Je pausai l'eau sur son front chaud, essayant de ne pas faire tomber l'eau sur son visage d'ange. Je me couchai à côté d'elle, espérant qu'elle se réveille.

[J'espère que ça te conviendras ^^.]

--------------------------------------------



Tobimaru's Theme | Orka's Theme

~ Invité, je t’entends toujours dire que tu veux mettre fin à ta vie. ~

~ Le temps des sourires ~
Spoiler:
 


Dernière édition par Rêve du Passé le Lun 15 Oct 2012 - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orka09.deviantart.com
Rio
Kanji de Feu et de Lune
Kanji de Feu et de Lune
avatar

Féminin Messages : 873
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 17
Localisation : Partie revivre cette journée sublime qu'était le départ de ma prof de SVT, quand on dansait tous le Gangman Style sur les tables avec les 6e et les 4e en se bourrant d'Orangina et de bonbecs 8D

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: OMG. OMG. OMG. J'adore les RP aussi long que ça, ça fait une lune que j'en ai pas fait de pareil. Limite j'ai l'impression de faire des réponses minuscules comparées à toi :D   Lun 15 Oct 2012 - 10:23

    Horus. Horus. Il était là, proche d'elle. Elle sentait quelqu'un. Mais ce n'était pas Horus. Il était parti. Il l'avait abandonné. Comme tout les autres. Ils étaient tous pareils. Mais elle sentait réellement quelqu'un près d'elle. Un Loup. Comme elle. Mais elle était sûre que ce n'était pas un Moonwolf. Son pelage n'était pas exactement celui d'un Moonwolf. Ce n'était pas celui d'un loup qu'elle connaissait, ça ne ressemblait à la fourrure d'un Pokémon. Même la fourrure d'Horus n'avait jamais été aussi douce. Le loup murmura quelque chose qu'elle n'entendit pas. Puis il s'éloigna. Encore. Elle sentit sa chaleur corporelle se diriger vers le petit ruisseau, saisir une feuille, et revenir.

    L'eau coula sur son visage. Elle remua un peu en sentant le froid sur son museau, le vent sembla glacial quand il vint à souffler. Elle se rassura. Elle se dit que, pour sentir la brise sur sa truffe, elle devait aller un peu mieux. Mais pas encore assez pour remuer ou sortir de son coma. Mais ce qui l'entourait commençait à s’éclaircir pour elle. Le blanc disparaissait un peu. Elle ne sentait plus son sang contre ses flancs. Pour peu, elle aurait pu sentir les feuilles voletant près de ses cotes. Sous ses pattes, elle sentait l'humus, ses coussinets frôlant la terre. Elle commençait à aller mieux. Le vent siffla dans sa fourrure et ses oreilles.
    ...
    Une trentaine de minute plus tard, Molly Moon sortit de son coma. Elle s'agita doucement. Ses oreilles remuèrent sous l'effet du vent frais. Ses griffes s'enfoncèrent dans l'humus quand elle étira ses pattes, s'émergeant de sa léthargie. Elle se sentait un peu mieux. La brise semblait glacial quand elle soufflait sur son visage. Elle se passa doucement un patte sur son museau et se la secoua légèrement, envoyant quelques gouttelettes froides vers le sol. Elle se demanda un instant qui avait pu lui passer de l'eau sur le visage quand elle se rendit compte qu'elle était allongée contre un autre loup.

    Un autre loup. Il ne ressemblait à aucun Pokémon. Non, il ressemblait à un Moonwolf. Sa fourrure douce, soyeuse, était grisée et blanche. A son cou était accroché un objet, comme un de ses étranges foulards que les humains mettaient à leurs cous à Hoenn pour les grandes occasions. Sur sa patte antérieure droite était "gravée" une partition de musique, Molly Moon en était sûre, bien qu'elle ne put déchiffrer les notes. Le loup faisait bien une tête ou deux de plus qu'elle. En temps normal, elle aurait paniquée, mais la Moonwolf n'osa pas bouger, de crainte de le réveiller. Elle resta allonger, ventre contre le sol, la respiration régulière et silencieuse.

    Sans que Molly Moon ne s'en rende compte, le loup à côté d'elle lui rappelait un peu Horus. Elle se sentait bien à ses côtés. Détendue. Elle leva légèrement ses yeux vers la lune, un instant un seul, le temps d'apercevoir l'éclat blafard de la pleine lune. Elle posa son museau sur ses pattes et songea à Horus. Il lui manquait tant... Comme elle avait aimé se pelotonner contre lui, la nuit, quand elle se reposait, côtes à côtes avec lui. Mais ce temps était révolu. Il avait disparu. Il était mort. Elle ne le reverrait plus. Mais c'est contre ce loup qu'elle se sentait bien désormais.

    Molly Moon pensa à Pluie. Pluie, la Medhyena qu'Horus avait aimé étant jeune. Depuis ce voyage dans le temps avec le Voltali, l'esprit de Pluie hantait ses rêves. Les deux louves étaient devenues proches. Elles se parlaient, les longues journées d'insomnies de la Moonwolf. La sourire compatissant de la Medhyena lui revint. Elle n'avait jamais osé lui demandé si Horus était vivant. Mais ça faisait si longtemps que les deux petites femelles ne l'avait pas vu qu'elles n'étaient sûres de rien. Alors, les deux se taisaient. Et dans la nuit noire, la Moonwolf put voir le beau sourire de Pluie alors que la lune arrivait à son apogée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourka
Admin
Little Madness ~
avatar

Féminin Messages : 1727
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 17
Localisation : Dans la faille de l'invocateur

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Ménon, ménon, tu fais aussi des rp's long é_è.   Lun 15 Oct 2012 - 11:24

Je sentais le doux pelage de la louve grise, je sentais sa chaleur, sa respiration, son coeur battre, mais une drôle d'impression me vint, je pouvais voir son corps, mais son esprit est loin... Je mis mon museau sur mes pattes noirs, je fermai les yeux, pensant à ce que l'avenir me réserverai. Je me détends peu à peu. Sa faisait longtemps que je n'avais jamais vu de loups, mais c'est surtout parce que je les évitais. Un léger sourire apparût sur mon visage. J'avais surveillé la louve un bon moment, j'aurais pu partir, mais, tant que son coeur bat, je resterai près d'elle. J'espère qu'elle s'en sortira.

Ma respiration devint régulière, j'étais détendu, je me sentais bien près de cette louve au nom anonyme. J'aurais bien voulu l'aider d'avantage, mais contre le coma je peux rien faire. Sauf, veiller sur elle, espérant que son petit coeur continu de battre. Mes pensées s'endorment, tout comme moi, je me dirige vers le palais des rêves, j'espère, j'espère ne pas faire de cauchemar pour ne pas déranger la louve.

Mon rêve n'était pas un cauchemar, mais une marque de mon passé. Avec mes amis, on était un groupe, une famille, jouant pour les Humains, les Animaux et notre Tribu aussi, on était les rois, c'est ce que disait un de mon groupe. On chantait souvent des musiques de Thirty Seconds to Mars, ce groupe chante des musiques fabuleuse. C'était, c'était le bonheur. Sentir, sentir l'esprit acharné des fans. Sentir la joie de notre tribu. Je suis un Wilk Muzyka, je le resterai toujours. Bien que je suis loin d'eux. Dans mon rêve, je sentis quelques choses bouger, bouger à côté de moi. La louve s'était tirée de son coma ? Cette idée là me fis sourire.

Je me réveillai, content, je n'avais pas fait de cauchemar. Et, je pouvais la sentir, je pouvais la voir près de moi, cette louve, sa respiration était régulière, comme avant, mais elle était là. Je levai le museau. Merci. Pensais-je au plus profond de moi. Une nouvelle question se posa. Dormait-elle ? Je me levai, essayant de ne pas la réveiller si elle dormait. J'allai chercher quelques baies pour la louve grise. Mais avant je me retournai, ses yeux étaient fermés, mais peut-être qu'elle ne dormait pas. Je regardai son physique. Sous les rayons de la lune, son pelage paraissait plus bleuté. Elle était plus petite que moi. Un peu normal, dans la famille, on est plutôt grand, en tout cas, les mâles, et surtout les Alphas. Je vis, accrocher à son cou, un petit pendentif. Je voyais une petite pendule couleur émeraude. Je me retournai, cherchant un buisson de baies, pendant que je fis ce-ci, je me surpris à fredonner un petit air que j'avais appris étant petit, je m'arrêtai une seconde pour réfléchir au nom de la mélodie, je ne m'en rappelais vraiment plus...

Près d'un buisson, j'arrachais une branche de baies, il y avait exactement six baies dessus, et je n'avais pas d'autres méthodes pour prendre les baies. Peut-être les rouler mais je préfère qu'elles soient propre. J'avais de la chance, la branche ne contenait aucune épine ce qui me facilite la tâche. Je retournai vers la petite louve. Je posai le bâton à côté d'elle, et je pris quand même une petite baie que je mangeai rapidement.

« Dors-tu, petite louve ? » J'espérais qu'elle se réveille. Il faut qu'elle mange, sinon, elle ne tiendra plus très longtemps. En attendant je fredonnai encore un petit air, c'était... C'était pas une chanson, juste une musique du nom de The Silent Forest. Cette mélodie est si douce à mes oreilles. C'était un petit Humain qui me l'avait montré. J'ai toujours adoré cette musique, bien que je préfère les trucs comme Paramore ou Thirty Seconds to Mars. Je me rappelle quand je suis arrivé ici. J'avais rencontré un oiseau... Rêve du Passé. Il connaissait aussi The Silent Forest. Je me demande bien d'où il connaît cette musique. Je secouai la tête, j'avais presque oublié la louve. J'espère vraiment qu'elle mange ses baies.

--------------------------------------------



Tobimaru's Theme | Orka's Theme

~ Invité, je t’entends toujours dire que tu veux mettre fin à ta vie. ~

~ Le temps des sourires ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orka09.deviantart.com
Rio
Kanji de Feu et de Lune
Kanji de Feu et de Lune
avatar

Féminin Messages : 873
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 17
Localisation : Partie revivre cette journée sublime qu'était le départ de ma prof de SVT, quand on dansait tous le Gangman Style sur les tables avec les 6e et les 4e en se bourrant d'Orangina et de bonbecs 8D

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]   Lun 15 Oct 2012 - 12:21

    Mélodie. Douce mélodie. Une sublime mélodie retentissait dans la nuit noire. On aurait pu voir les étoiles sourire. Le silence avait été remplacé par la mélopée. Le requiem des Loups n'était rien comparé à cette musique. Le vent sifflant s'était tut. Les bruissements des feuilles ne s'entendaient plus. Les pas des Pokémon rapides et irréguliers avaient cessé. Le grincement des branches dans la brise froide s'était arrêté. Les perles de rosées ne se détachaient plus de leurs herbes. Les hululements des Noarfang et des Hoothoot ne s'entendaient plus. Le silence régnait sur la forêt tan dis que la mélodie s'élevait vers le ciel, les étoiles et la lune. On aurait pu entendre une plume tomber sur le sol, ou une aile de papillon sur une feuille verte de printemps.

    Molly Moon, les oreilles dressées, écoutait attentivement chaque son, chaque bruit. Mais quand le loup à côté d'elle cessait de chanter un instant pour reprendre son souffle, il n'y avait plus rien à écouter. On aurait cru qu'ils étaient seuls dans la forêt. Le silence n'était pas pesant, non, il était léger comme une plume, capable de s'envoler à tout instant quand la jolie mélopée reprenait de plus belle. Les paroles étaient douces, légères, mais la louve n'arrivait à identifier que très peu de mot. C'était de l'humain. Les yeux fermés, elle écoutait et mémoriser tout ce qu'elle pouvait entendre. Elle respirait doucement, sa poitrine se soulevait à peine, on aurait pu croire qu'elle dormait toujours.

    Puis, toujours en chantonnant, le Loup tendit la patte vers un buisson de baies qui se tenaient à moins d'une longueur de queue de renard de là, et il saisit une branche bien fournit, avec une demi- douzaine de baie ronde bien accrochées dessus. Molly Moon savait qu'il n'y avait aucune épines dessus, ces espèces de baies rares n'avaient pas de système de protections contre les Chenipan et les Chenipotte. Il prit une unique baie et posa la branche juste en face de son museau, si bien que la Moonwolf pouvait sentir le fumé doux des baies.


    «~ Dors-tu, petite louve ? » Fit le Loup doucement, dans un souffle, à l’oreille de Molly Moon.

    Molly Moon hésita. Que répondre ? Elle tenait à rester polie, mais elle fut déconcerter par le ‘petite louve’. Jamais personne ne l’avait appelé ainsi, pas même Horus. Mais elle aimait bien ce surnom. D’autre personne ne l’aurait nommé autrement, mais ça lui allait. Elle murmura alors, de sorte à ce que seul le loup l’entende :


    « ~ Si je dormais, je n’aurais pas pu écouter cette belle mélodie que tu chantes là. C’en aurait été fort dommage. »

    Un sourire vint s’étendre sur les lèvres de Molly Moon. Elle n’avait jamais parlé ainsi. Jamais elle n’avait tutoyé un Loup qui venait de la soigner. Mais elle se sentait bien. Elle avait répondu rapidement. Gênée, elle baissa la tête et croqua une première baie, pensive. Elle évita le regard aux multiples éclats colorés –Tantôt noirs, tantôt turquoise, tantôt rubis – du Loup à côté d’elle. Elle n’osa même pas lui demander son prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourka
Admin
Little Madness ~
avatar

Féminin Messages : 1727
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 17
Localisation : Dans la faille de l'invocateur

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]   Lun 15 Oct 2012 - 16:35

Je repensai à ma mélodie. C'est sûrement ma mélodie préférée, j'en connais bien d'autres, aussi belle les une que les autres, celles qui bercent les étoiles lorsque la lune n'apparaît pas un soir, celles qui change l'hiver en printemps d'après des légendes, la musique est partout, c'est le plus beau cadeau au monde pour moi... Mes pensées s'arrêtèrent quand j'entendis la petite voix de la louve. Je tournai la tête vers la petite louve.

« ~ Si je dormais, je n’aurais pas pu écouter cette belle mélodie que tu chantes là. C’en aurait été fort dommage. » Avait-elle prononcé d'une petite voix. Ca voix mélodieuse était belle à en bercer la lune. Je regardai son visage d'ange, ses yeux couleurs saphir, son petite sourire. Elle était une jolie louve. Je sentis son odeur, elle était... Génée on dirait. Elle mangea une des baies à sa disposition.

«~ Au faites, je me nomme Mickael Muzyka, on me surnomme Mick - Mike - ou Muzyk', je suis un Wilk Muzyka, un Loup de la Musique, et toi, présente toi, si tu le veux bien. » Fis - je en lui souriant à mon tour. Je n'ai jamais été un grand bavard. Je la regardai d'un peu mieux, ses yeux bleus saphirs. Je vis aussi qu'elle avait plusieurs cicatrises sur la museau, sûrement qu'elle s'est battu. Je regardai ses oreilles blanches, son pelage grisé, bleuté, maintenant que j'y pense, son pelage au début me semblait moins bleuté, même plutôt gris et rien que gris, serait-ce à cause du doux éclat de la lune ? Pour finir, sa pendule, les chiffres romains y sont inscrit dessus, le un, le deux, le trois... ainsi de suite jusqu'au douze.

Pour détendre l'atmosphère, je fredonnai à nouveau la petite mélodie The Silent Forest. La petite louve semblait bien aimer cette mélodie. Si j'avais une flûte et mon groupe, la mélodie serait plus jolie que ce que je fredonne. Quand j'étais petit, j'apprennais des tas de mélodies, par le temps, j'ai fini par en oublier, c'est dommage, il y en avait de très belle, comme de moins belle, mais aucune n'était affreuse. Un bruit me fit sortir de mon passé. je me retournai brusquement pour y voir qu'un Pokémon était derrière nous. Un... Un Coupenotte si je me trompe pas. J'entendis un petit bruit pas la suite, ce petit avait faim. Je pris la branche vers moi et arrachai une des dernières baies restantes et je la lançai la baie juste devant le Pokémon. Celui-ci la mangea boucher après boucher pour mieux la savourée.

Je lâchai un petit rire de satisfaction. Ca me fis penser, qu'il y a souvent des gens qui meurent de faim. Je levai le museau vers la lune, j'avais l'impression que les étoiles formaient des dessins, je pouvais voir un sourire, les constélations, et pleins d'autres. L'espace est bien mystérieux, pour nous, simple Pokémon ou Animaux...

«~ As-tu encore faim ? » Lui demandais-je d'une petite voix charmeuse.

[Si jamais tu as plus d'idée, je peux en rajouter ^^'.]

--------------------------------------------



Tobimaru's Theme | Orka's Theme

~ Invité, je t’entends toujours dire que tu veux mettre fin à ta vie. ~

~ Le temps des sourires ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orka09.deviantart.com
Rio
Kanji de Feu et de Lune
Kanji de Feu et de Lune
avatar

Féminin Messages : 873
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 17
Localisation : Partie revivre cette journée sublime qu'était le départ de ma prof de SVT, quand on dansait tous le Gangman Style sur les tables avec les 6e et les 4e en se bourrant d'Orangina et de bonbecs 8D

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: J'ai mis un petit flash- back, sa ça te gêne, hésite pas à me le dire :)   Lun 15 Oct 2012 - 20:02

    Silence. Silence pesant, silence gêné. La mélodie avait cessé. Le silence était revenu. Mais il était aussi lourd que l'Ocean Taiyou qui bordait Seikan et l'île Volcanique. Taiyou... Littéralement, l'Ocean Taiyou se traduisait par soit l'Ocean océanique, soit par l'Ocean du Soleil. l'Ocean du Soleil... Ce nom allait si bien quand les vagues froides venaient léchaient le sable de la Plage Hama, quand le soleil à son zénith venait réfléchir toute sa clarté et sa luminosité sur l'eau translucide, baignant la mer d'une sublime teinte dorée comme la plus éclatante des étoiles, lorsque la lune était pleine, à son apogée, réfléchissant uniquement sur Seikan, que la nuit était plus sombre que jamais. A ce moment, l'Ocean Taiyou pouvait se renommer l'Ocean Tsuki, Tsuki voulant dire "Lune". Les éclats blafards de l'astre lunaire envahissaient l'Océan, et le doré de la journée virait à l'argentée de la nuit.

    Cet éclat argenté était aussi présent ce soir-là. Molly Moon fixait la lune, les étoiles, les constellations, la trace légère de la Voie Lactée, la marque des bras de la galaxie. Le firmament étoilé était rempli de chose magnifique à observer. La tête posé sur ses pattes antérieures, se reposant sans pour autant s'endormir. Ses rêves l'emplirent, son esprit se masqua de brume. Elle était bercée par le tic-tac de son pendule d'émeraude et d'argent. Ses oreilles s'agitaient au fil du vent, comme sa queue. Sa fourrure était baignée de la lumière argentée de la lune, mais l'éclat gris de son pelage avait disparu. Son éclat gris- bleu était revenu. Comme elle l'était normalement. Elle n'était pas sortie de sa tanière depuis des lunes, depuis la disparition d'Horus et sa rencontre avec la jeune Goupix muette.


    «~ Au faites, je me nomme Mickael Muzyka, on me surnomme Mick - Mike - ou Muzyk', je suis un Wilk Muzyka, un Loup de la Musique, et toi, présente toi, si tu le veux bien. »

    Un sourire vint s'étirer sur les lèvres de Molly Moon. Ce mâle devait être un gentleman, elle en était presque sûre. Mais une question traversa son esprit."Mon... Prénom ?"Souffla-t-elle. Elle n'avait adressé la parole après des lunes. Et elle n'avait encore moins dit son prénom. Mais il était là, au fond de son coeur, intact. Molly Moon. Comme les marshmallows. Mais elle se rendit compte d'une drôle de coïncidence. "Moon" fait partit de tout les prénoms des Moonwolf. Sa mère s'appelait Okami Moon. Chacun était comme ça. Chez les Sunwolf, c'était par exemple Molly Sun. Ca sonnait moins bien. Elle ne pouvait pas se vanter d'avoir le meilleur prénom de Seikan. Elle trouvait que Mickeal était un beau prénom. Il avait de la chance. La Moonwolf lâcha un soupir, en saisissant une autre baie. Elle avait l'impression de ne pas avoir mangé depuis des jours. "C'est peut- être la cas." Souffla-t-elle de nouveau. Encore une nouvelle question dans son esprit.

    Puis, Molly Moon se rendit compte que garder le silence ainisi devait être impolie. Elle ouvrit légèrement la gueule pour prendre la parole quand Mickeal se remit à fredonner sa mélodie qui semblait endormir la forêt par cette belle nuit. Le sourire de la louve s'étira. Elle se sentait transportée dans son passé - Non pas son passé de malheur, non, son passé où tout fut beau, un monde rose bonbon. Puis une pensée traversa son esprit. Sa mère. Sa mère ne l'avait pas abandonné. Sa mère l'avait sauvé de ce monde noir et meurtri. Ce n'était pas car la louveteau était désobeissante qu'elle avait été abandonné. Non.


    A la mort de son compagnon, la mère de Molly Moon, Okami Moon, choisit de prendre un autre compagnon pour rester la femelle Alpha. Mais s'était une période de crise. Il y avait peu de mâle Moonwolf assez âgé pour prendre la tête de la meute avec elle. Alors elle se rabattit sur un ami de son frère, qu'elle n'avait jamais vraiment appréciée. Celui s'empressa de prendre le contrôle de la vie d'Okami Moon et de sa portée. Le paradis devint un enfer. Les Absols se joingnirent à la meute. Ce fut un maccabé. Le massacre totale. La mère de Molly Moon, dans un élan d'espoir, attrapa la petite Moony et un de ses frères dans sa gueule et courrut le plus vite possible. Courir. Encore et toujours. Toujours plus vite.

    Les montagnes s'éloignaient à mesure qu'Okami foulait le sol rapidement. Les deux louveuteaux geignaient à s'en fendre le coeur. Molly Moon, fixant la scène sans pouvoir intervenir, pleura du sort de sa meute. Les hurlements déchiraient la nuit sombre. Hoenn fut en vue rapidement. Okami vit deux boites, différentes. Elle déposa les deux enfants dans une boîte chacune, leurs adressa un petit coup de langue affectifs, puis repartit pour venger la mémoire de feu leurs pères. On ne la revus point.

    Des bruits de pas se firent entendre. Molly Moon sursauta et faillit lâcher une exclamation en ce brutal retour à la réalité. Ce n'était rien. C'était juste un Pokémon qui s'approchait. Elle huma l'air un instant. Un Pokémon ragon, un Draby ou... Non, c'était un Coupenotte. Juste un Coupenotte. La louve soupira une nouvelle fois. Ele faillit se demander combien de fois était- il nécessaire qu'elle soupire dans une journée pour qu'elle se sente enfin bien. Le Coupenotte s'approcha légèrement. Il semblait avoir faim. Lui aussi. En temps normal, la Moonwolf aurait grondé, mais elle n'osa pas en la présence de Mickeal. Elle était méfiante, mais elle se sentait en sécurité avec celui- ci. Alors, elle se contenta de regarder son ami retirer les baie de leurs branches et les lancer vers le dragon.

    Le sourire de Molly Moon disparut un peu. Elle surveillait discrètement le Coupenotte, sans que Mickeal le voit. Elle ne voulait pas qu'il la prenne pour une paranoïque. Mais depuis des lunes, elle n'avait jamais plus été proche de quelqu'un. Elle avait l'impression que, quand ele aimait quelqu'un, il lui arrivait forcément des malheurs. Elle leva un peu son museau sans pour autant se lever. Ses pattes lui semblaient lourdes comme de la pierre. Lourds comme le silence, de nouveau. Personne n'osait parler de peur de gêner l'autre. Le Coupenotte, repu, s'éloigna. La louve fixa le petit s'éloigner rapidement et relâcha enfin ses muscles et se détendit.


    «~ As-tu encore faim ? »

    Demanda Mickeal avec un ton... Particulier. Molly Moon n'avait jamais entendu ce genre de sonorité dans une voix. Elle n'arriva pas à le qualifier. Mais elle aimait bien puisqu'il arriva à la faire sourire. Mike leva le museau vers le ciel. Elle fit de même. Il y avait tellement de choses inéressantes à regarder dans le ciel... Puis, alors, elle se redit que ne pas répondre était impoli. Alors elle secoua simplement la tête et prit enfin la parole.

    «~ Non, ça va, je n'ai pas spécialement faim ses derniers jours... Commença-t-elle. Puis, elle se rappela qu'elle n'avait pas dit un traître mot sur son identité. Alors, elle continua. « A fait, je ne me suis pas présentée -C'est terriblement impoli de ma part. Je suis Molly Moon, ou Moony, une Moonwolf, l'une des dernières vivantes sur Seikan. Je vivais dans les montagnes, avant, avec ma meute... Mais c'est la passé. Je vis ici maintenant... Et toi, où vis- tu ? Si ce n'est pas indiscret bien sûr... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourka
Admin
Little Madness ~
avatar

Féminin Messages : 1727
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 17
Localisation : Dans la faille de l'invocateur

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Aucun problème :) Aussi, un peu moins de lignes, je suis pas au top de ma forme désolée ^^'   Mer 17 Oct 2012 - 13:49

La louve ne m'avait toujours par répondu à ma question d'avant. Elle devait sûrement penser à quelques choses. Peut-être de ce qui l'a mis dans le coma. Peut-être son passé aussi. C'est toujours dure de revoir son passé, joyeux ou douleureux. Le mien était plutôt joyeux au début, mais triste vers la fin. M'enfin, c'est du passé. Mais je ne pourrai jamais l'oublié. Après à avoir poser une autre question à la petite louve grise, je remarquai qu'elle avait ouvert la souffler quelques choses.

«~ Non, ça va, je n'ai pas spécialement faim ses derniers jours...» Avait-elle commencé, au moins, je devrais pas aller chercher quelques choses à manger, moi non plus je n'aie pas trop faim, me dis-je. « A fait, je ne me suis pas présentée -C'est terriblement impoli de ma part. Je suis Molly Moon, ou Moony, une Moonwolf, l'une des dernières vivantes sur Seikan. Je vivais dans les montagnes, avant, avec ma meute... Mais c'est la passé. Je vis ici maintenant... Et toi, où vis- tu ? Si ce n'est pas indiscret bien sûr... »

Une MoonWolf ? Un loup de la lune ? J'avais entendu parlé des Loups du Soleil, les SunWolf. Ces loups vivent plutôt le jour, je dois en déduire que les MoonWolf vivent plutôt de nuits. Mais c'est pas si important. Maintenant, je vais pouvoir l'appeller par son prénom, Molly Moon. Je vais plutôt l'appeller Moony, enfin, si elle le veut bien. Je remarquai qu'elle avait demandé ou je vivais... Je n'ai pas encore visiter tout Seikan, mais j'ai un endroit où je dors et où je laisse ma clarinette...

«~ Je vis dans une grotte non loin d'ici. J'y laisse mes affaires... Mais avant, je ne vivais pas à Seikan, je vivais en Pologne, à Varsovie... Je vivais avec ma Tribu des Wilk Muzyka, il me semble qu'il n'y a que moi de cette espèce ici. » Fis-je en laissant un petit soupire à la fin de ma phrase. Ma tribu. A la fois, j'aimerai les revoir, mais la peur de croiser le chef me terrifie. Je commençai à ouvrire ma gueule pour dire quelques choses, mais je me dis que c'était un peu indiscret, mais je fini quand même par dire... « A fait, qu'est ce qui t'as mis dans un telle état, enfin, je veux dire, y a-t'il une raison pour que tu sois tombée dans le coma ? Si cela n'est pas trop indiscret... » Demandais-je l'une petite voix. Je m'inquiète quand même un peu, même si je ne la connais pas vraiment. Je m'attache un peu à elle, elle a l'aire d'une louve bien sympathique.

Je me bien des questions, bien trop à mon goût. Serait-ce à cause qu'elle est la dernière de sa tribu qu'elle est tombée dans le coma ? Je pensais bien que c'était possible, l'amitié des amis qui vous manque... Je fis un petit soupire en mon fort intérieur. Mon groupe me manque, ma seule amie ici c'est la musique et Molly Moon... Prime aussi, bien qu'elle me hante cette petite Leinae de technologie. Je ne cesse de me dire qu'elle me tuera. Mais faudrait qu'elle me retrouve.

--------------------------------------------



Tobimaru's Theme | Orka's Theme

~ Invité, je t’entends toujours dire que tu veux mettre fin à ta vie. ~

~ Le temps des sourires ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orka09.deviantart.com
Rio
Kanji de Feu et de Lune
Kanji de Feu et de Lune
avatar

Féminin Messages : 873
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 17
Localisation : Partie revivre cette journée sublime qu'était le départ de ma prof de SVT, quand on dansait tous le Gangman Style sur les tables avec les 6e et les 4e en se bourrant d'Orangina et de bonbecs 8D

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Pas de soucis ! T'en fais pas. Si tu veux faire un peu plus de ligne, au pire, utilise la balise [list]. Aussi, Okasan c'est "désolé(e)" en japonais~et l'autre phrase "Je suis une personne idiote. Mais, je pleure ! Je suis désolée ! Pourquoi ?! " C:   Mer 17 Oct 2012 - 20:15

    Requiem. Mélopée. Requiem. Mélopée. Requiem Ténébreux, Mélopée Funèbre. Le silence était là. Une vague de nostalgie s'empara de la forêt. La tension était palpable, et l’électricité statique semblait crépiter dans l'air. Le silence de la forêt nocturne était pesant. Tellement pensant qu'on avait l'impression que le ciel était tombé dans les bois. Le temps semblait figé. Le vent avait cessé de souffler un instant. Les feuilles restaient posées calmement au sol, attendait un nouveau brin de brise pour s'envoler au loin, vers Yobuka. La rosée fraîche du soir ne roulaient plus sur les herbes fines. La terre ne coulait plus vers le fossé. Le clapotis du ruisseau était inaudible. La forêt était encore entièrement silencieuse.

    La vague ne nostalgie avait également touché Molly Moon. Avait- elle eut raison de décliner son identité... ? De dire que c'était une Moonwolf ? Elle n'était plus sûre de rien. Elle ne savait pas si c'était juste. Si elle avait bien fait. Mais Mickeal semblait gentil. Mais lui aussi avait quelque chose sur la conscience. La louve ne savait pas quoi mais elle se doutait qu'elle le découvrirait. Bien qu'elle ait du mal à tenir ses propres secrets (En revanche, c'était fort étonnant, mais elle ne révelait presque jamais les secrets des autres. Etais- ce dû à son manque de sociabilité ?), elle savait comment faire avouer aux autres leurs propres secrets. Bien qu'elle ne le fasse pas souvent, et c'était normal, vu le monde qu'elle croisait à longueur de journée. Elle faillit ouvrir la gueule pour dire quelque chose mais Mickeal la prit de court.


    «~ Je vis dans une grotte non loin d'ici. J'y laisse mes affaires... Mais avant, je ne vivais pas à Seikan, je vivais en Pologne, à Varsovie... Je vivais avec ma Tribu des Wilk Muzyka, il me semble qu'il n'y a que moi de cette espèce ici.
    ~ Tu as des affaires ? Quel chance... Marmonna inaudiblement Molly Moon. Puis un détail la frappa. Hein, la Pologne ?! »

    Jamais au court de sa vie - Qui ne fut pas vraiment courte qui plus est - Molly Moon n'avait entendu parler de la Pologne. Jamais par les Pokémons autant que les humains. Mais Mickeal ne semblait pas l'entendre. Ou peut- être que les mots n'avaient pas dépassé sa pensée. Mais était- il lui aussi perdu dans ses pensées ? Quel chance. Car il tourmentait la louve involontairement. Elle sentait un sentiment quel avait déjà ressenti que trop de fois naître dans son esprit. De l'amitié. De l'amitié, si précieuse et si douloureuse à la fois. Cette amitié qu'elle avait vu tant de fois et qui lui avait coûté tant cher si souvent.

    Puis, Molly Moon songea à ce que Mickeal avait it sur son espèce. Les... Wilk Muzyka ? Elle n'en avait jamais entendu parler, et pourtant, elle était au courant de beaucoup de chose sur les espèces de Pokémon grâce à Horus. Ce devait être des Pokémon venant de Pologne, se dit elle en soupirant. Il y avait beaucoup de chose qu'elle ignorait sur Mike. Mais il y avait un point auquel elle était assez contente. Ellle n'était plus la seule à être une espèce unique sur Seikan. A la différence près que Seikan avait déjà abrité d'autres Moonwolf dans les montagnes - Même si beaucoup ignorait désormais l'existence de cette espèce -, et que les Wilk Muzyka vivaient loin, très loin, énormement loin d'ici.


    «~ Au fait, »commença Mickeal d'une petite voix. Oh oh, ce ton faible comme ça, ça me dit rien de bon... pensa-t-elle. « Qu'est ce qui t'as mis dans un telle état, enfin, je veux dire, y a-t'il une raison pour que tu sois tombée dans le coma ? Si cela n'est pas trop indiscret... »

    Aucun mot ne sorti de la gueule de Molly Moon. Elle ne put articuler aucun mot. Elle aurait voulu répliquer froidement à Mike que ce n'était pas ses affaires, mais elle en fut incapable. Car elle l'aimait bien. Les larmes coulèrent sur ses joues lentement tandis que le visage d'Horus lui revenait à l'esprit. Leurs fous rires ensemble, ses sourires, son ton rassurant quand tout allait bien... Et son dernier "Je reviendrai". De nouveau, les larmes amères coulaient. Elle se dit qu'elle avait trop pleuré pour quelqu'un qui l'avait abandonné. Elle n'arriva cependant pas à s'arrêter. La louve posa la tête sur le sol, les yeux fermés pour retenir ses larmes, et passa ses pattes sur son museau. Elle aurait voulu lui dire tout ce qu'Ellie lui avait dit avant de mourir. Toutes ses paroles rassurantes en diverses langues humaines. Alors, elle commença tout ce que sa dresseuse lui avait dit, tout ce qu'elle avait entendu pleurer, d'abord en murmurant :

    «~ Õkasan... » Commença Molly Moon entre deux sanglots. Ses mots furent à peine entendu. Ses sanglots coupait toutes ses phrases, que jamais elle reprenait. Elle continua cependant, malgré les spasmes de douleurs. «Õkasan... Õkasan... Gomen naisai... Horus... Watashi wa gumin desu, demo, watashi wa naku ! Õkasan ! Dôshite ?! »


Larmes. Douleur. Néant. Idiotie. Moquerie. Larmes. Larmes. Larmes. Solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourka
Admin
Little Madness ~
avatar

Féminin Messages : 1727
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 17
Localisation : Dans la faille de l'invocateur

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]   Ven 19 Oct 2012 - 17:51

    Mes pensées me font perdre le fil de la réalitée. Je ne devrais pas, mes cauchemars reviennent, qu'est ce que j'vais devenir ? J'ai peur. Mais je suis en bonne compagnie, pourquoi je suis si terrorisé ? Un doux et léger souffle me tirai de mes pensées. Je tournai la tête vers Moony, j'aurais juré qu'elle avait dit quelques choses. Ou bien... N'avait-elle vraiment rien dit ? Je lâchai un petit soupire silencieux.

    Mon oreille se dressa, serais-ce le chant des oiseaux que j'avais entendu ? Mystère, Mystère, Mystère, que dire, suis-je entrain de perdre mon ouïe ? Non, sinon je n'entendrai pas aussi bien, non, non, sinon je ne pourrais presque plus parler et je ne pourrais pas entendre ce que je dis. Doux mystère.

    Je me demande si Moony éprouve de la solitude, vu qu'elle a perdu sa famille, ses amis, et les autres. Aurait-elle trouvé l'amour et qu'elle l'a perdu ? Aurait-elle trouvé l'amité qu'elle a aussi perdu ? Ses questions dansent dans ma tête, je suis trop curieux, beaucoup trop curieux. Je n'aurais jamais du lui poser cette question ; Qu'est ce qui t'as mis dans un telle état, enfin, je veux dire, y a-t'il une raison pour que tu sois tombée dans le coma ? Je n'aurais jamais du faire ça, j'aurais du me taire. Qu'on me coupe la langue...

    Je regardai Moony, la petite louve, ses yeux rougirent par les larmes de tristesse, ses petites larmes qui coulent le long de son visage d'ange. Tout son chagrin, toutes sa tristesse qui se refletait dans ses yeux saphir. Elle articula entre ses sanglots, une phrase bien étrange, ce n'était pas du français, ni du polonais, ni de l'anglais. Mais quelques choses de japonnais ou chinois.

    «~ Õkasan... » Avait-elle commencé entre deux sanglots. «Õkasan... Õkasan... Gomen naisai... Horus... Watashi wa gumin desu, demo, watashi wa naku ! Õkasan ! Dôshite ?! » Je la voyais, elle pleurt, elle pleurt, elle pleurt, comme si rien ne pouvait l'arrêter, comme si tout allait s'écrouler. Sur mon visage, un triste sourire apparût. Je ne suis qu'un idiot. Je n'aurais pas du faire ça !

    «~ Je suis qu'un idiot Moony, pardonne-moi, je n'aurais jamais du te poser cette question... » Fis-je, je suis un idiot. Pourquoi ai-je fait cette chose ? Je lèchai la joue de Moony pour la réconfortée, je n'arrêtais pas de dire que je suis un idiot, un abruti... J'aimerai bien lui dire; Séche tes vilaines larmes de cristales, pleurer ne sert à rien. Mais, j'ai bien peur de la blessée, je lui séche ses larmes avec ma patte blanche, lui laissant un petit sourire qui disparut aussi vite qu'il est venu. Je comprendrai, je comprendrai, si elle ne veut plus me parler, je comprendrai, qu'elle veuille me tuer, je comprendrai, qu'elle me déteste, je comprendrai.

    Molly Moon, Lune des étoiles du ciel, me pardonneras-tu ? Sifflais-je dans mon fort intérieur. Une odeur, je sens une drôle d'odeur, qu'est ce ça peut bien être ? Je secouai la tête, le plus important, c'est que je résonne Moony...

--------------------------------------------



Tobimaru's Theme | Orka's Theme

~ Invité, je t’entends toujours dire que tu veux mettre fin à ta vie. ~

~ Le temps des sourires ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orka09.deviantart.com
Rio
Kanji de Feu et de Lune
Kanji de Feu et de Lune
avatar

Féminin Messages : 873
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 17
Localisation : Partie revivre cette journée sublime qu'était le départ de ma prof de SVT, quand on dansait tous le Gangman Style sur les tables avec les 6e et les 4e en se bourrant d'Orangina et de bonbecs 8D

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Désolée du retard, mais la fin des foires est arrivée donc j'en profite un maximum... Et les bleus aussi (Vive les manèges où je me cassent laggle). Je mets aussi un peu d'action. Si ça te gêne, la routine : Tu me MP et je modifie.    Mar 23 Oct 2012 - 20:35

    Les pleurs retentissaient chaque secondes un peu plus dans la forêt. Le silence c'était levé. Les groupes de Cornèbres penchés çà et là s'envolaient rapidement, les alentours furent bientôt déserts. Les oiseaux s'envolaient rapidement, à mesure que les pleurs gagnaient en ampleur. L'herbe couverte de rosées frémissaient sous le vent capricieux, mais les arbres ne grinçaient pas sous l'effet de la violente brise. Non. On aurait pu croire que c'était une étendue de vide où une louve pleurait. Les hurlements rauques reprirent le requiem qui avait déjà retenti plus tôt. Il cessait longtemps. Si longtemps qu'on pouvait croire qu'il était terminé. Alors, les pleurs devenaient si communs à la nature qu'on aurait pu croire que c'était la forêt qui pleurait, encore et encore.

    Mais c'était bien Molly Moon qui pleurait là. Elle avait trop souffert en serrant les dent. Elle se lâcha enfin. Elle avait l'impression d'être seule au monde. Elle voulait mourir. Elle sera en paix. Enfin. Elle serait aux côtés de pluie, de sa vraie famille, d'Ellie, de Trépix, d'Horus, de tant de gens qui lui était cher. Elle sentait presque Pluie à ses côtés, qui séchaient ses larmes avec Mickeal. Bien sûr, le Wilk Muzyka ne se rendit pas compte lui même de la présence du spectre. Mais une goutelette ruisselante sur sa fourrure la ramena au présent. Elle aurait pu croire que son coeur saignait et que le sang s'échappait de sa poitrine quand les grosses gouttes d'eau de la pluie de la veille, restées stables jusqu'à présent sur leurs feuilles car le vent soufflait à peine jusqu'à maintenant, s'écoulaient de leurs arbres et venaient tomber sur son poitrail rapidement, se logeant dans sa fourrure, s'écoulant comme une jolie perle de rosée.

    La rosée frémissait ce soir là. La nature se joignait au pleurs de Molly Moon. Les arbres grinçaient, comme serrant des dents devant la douleur. Le vent capricieux geignait, comme les hurlements de la louves. Les nuages noirs d'orages grondaient dans le ciel, tel un instrument de musique qui accompagnait la mélopée funèbre quand celle- ci retentissait de plus belle dans le firmament étoilé noir d'encre parsemé de nuages légèrement plus clairs. Le requiem faisait frémir l'herbe et la rosée qui coulait au même rythme que les gouttes tombaient de leurs arbres pour s'échouer gracieusement sur le poitrail de la Moonwolf. La lune luisait d'une éclat bleuté emprunt de son halo dû au nuage était semblable aux yeux saphirs embrumés de larmes de la louve. Le ciel pleurait progressivement, puis cessait quand l'étrange requiem reprenait.


    «~ Je suis qu'un idiot Moony, » Fit Mickeal en un souffle en essuyant les larmes qui coulaient perpétuellement. « Pardonne-moi, je n'aurais jamais du te poser cette question... »

    Molly Moon se pelotonna contre Mickeal. Elle avait trop souffert. Elle avait besoin de quelqu'un qui pouvait l'écouter, la rassurer, sécher ses larmes.... Elle se sentait proche de Mike. Elle éprouva un instant le sentiment qu'elle avait vu naître dans son esprit avec Horus, mais elle chassa rapidement cette idée de son esprit et cessa son requiem. Elle avait besoin de se changer les idées. D'une attittude enfantine, la louve avisa un buisson de vaie à porter de patte et en saisit une pour la croquer avec avidité, comme si elle n'avait pas mangé depuis des jours. Le jus aigre lui coula sur la langue. Elle ne reconnut pas qu'elle baie c'était. Alors elle se contenta de soupirer. Puis elle huma l'air doucement. Et elle reconnut une odeur. L'odeur de la mort.

    Se relevant vivement, Molly Moon prit rapidement une position de combat. C'était un Pokémon lupin qui était dans les environs. La respiration de la louve se stoppa un instant. Elle huma de nouveau l'air, puis sa poitrine s'abaissa. Ce n'était pas un Absol. C'était un Grahyena. Tout aussi puissant, mais elle n'avait pas vécu de mauvaise expérience avec un Grahyena au moins. Elle songea un instant à Pluie, la brave Pluie qui avait combattu pour sa vie pendant de nombreuses lunes. Une bouffée de courage lui parvint. Elle se dit que le combat tombait parfaitement, elle pourrait évacuer toute sa rage et les flammes qui brûlaient intérieurement en elle d'un seul coup. Les buissons frémirent et l'autre loup vint émerger des taillis.


[Notecarj'aiplusdeplaceenhaut : Je te laisse engager les combats, à part si tu préfères que ça se règles par des paroles... Au choix. Je note aussi que si Molly Moon est très faible psychologiquement, ça n'affluera aucunement sur sa capacité de combat. Au contraire, la rage va lui donner des ailes. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourka
Admin
Little Madness ~
avatar

Féminin Messages : 1727
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 17
Localisation : Dans la faille de l'invocateur

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Comme pour toi, s'il y a un truc bizarre, dis le :)   Sam 27 Oct 2012 - 14:45

    Un chant, un sourire, une fleur, une merveille, tout ces mots sont beaux, la vie est belle, la vie est cruelle aussi, pourtant elle reste toujours en armonie avec le reste. La mort, la tristesse, la peur, l'oublie, ces mots qui vous hérisse le poil des que vous les sentez, entendez, voyez. Ils font peur mais ils sont en armonie aussi. Idéal, Réalité, deux mots pareilles, toujours en armonie, Le paradis, l'enfer, en armonie, mais, le "présent", le monde "normal" là ou vivent des milliards et des milliards de personnes, avec quoi est-elle en armonie ? Je ne sais pas, Mystère. Je me fais la vie plus dure en me posant des questions qui ne servent à rien, et pourtant, je ne peux pas m'empêcher...

    ~

    Je fis un petit sourire, la voyant se pelotonnée vers moi, cette petite louve avait souffert, souffert longtemps, de quoi ? Cela reste un mystère, mais je ne vais pas m'accrocher aux problèmes des autres, j'ai vu ce que ça à fait, je regrette et je regretterai sûrement longtemps, j'espèrai toujours être ami avec Moony. Je fermai mes yeux noirs aux éclats bleus et rouges, je me demandai, comment les autres réagissent face à mes yeux, ils sont noirs charbons, avec des éclats bleus - turquoise un peu - et rouge comme le sang.

    Les sons de la forêt se mélangent dans mes oreilles, je fini par distingué un bruit un peu bizarre, puis une odeur de loup, de chien, je n'en sais rien, ce n'est pas celle de Milk Muzyka. J'ouvris la gueule pour dire quelques choses mais rien ne sorti, je préfére attendre que dire des bêtises à Moony. Je r'ouvris mes yeux noirs, les deux éclats apparût, je les avais ouvris pour voir ce que Moony faisait, je l'avais sentis bouger. Un bruit me vint aux oreilles, pas celui de tout à l'heure, mais celui d'une baie, je regardai mieux Moony, et je vis qu'elle croqua une baie, quelques perles de jus tombèrent, comme si elle n'avait rien mangé depuis si longtemps, et je me souviens bien qu'elle n'avait pas faim avant... Elle a finalement changé d'avis, bien qu'elle n'en mangea qu'une.

    Moony avait l'aire d'avoir repéré, elle aussi, l'odeur du loup. La MoonWolf se mit en position de combat. Je me mis à humer l'air à mon tour, d'après ce que j'arrive à déterminer, c'est un pokémon, un Grahy... Graphyena je crois bien, l'odeur est plus proche qu'avant, je peux distinguer que c'est un mâle, un Alpha. Un combat me permettrait de me réveiller, mais, je sens bien que le Graphyena est d'une humeur plutôt massacrante, ce ne sera pas très simple.

    Je me levai à mon tour, en grognant. Les buissons remuèrent, laissant le loup apparaître. Il me bondit dessus, me mettant dos à terre, il me mordit au cou, je lui mordis la patte avant droite pour l'arrêter mais il continua à me mordre, une sombre idée me vins, je le repoussai un brève instant de ma patte arrière gauche. Le loup lâcha prise et fit repousser de quelques longueur de queue de moi.

    Le Grahyena secoua la tête pour reprendre ses esprits, j'en profitai de le pousser à l'aide de mon épaule, il était plutôt solide, je ne l'ai pas repoussé bien loin. Je pourrais faire directement Berceuse, mais vaut mieux garder ça pour si la situation devient grâve. Je reculai jusqu'à que j'arrive vers Moony. «~ Je te le laisse, Petite Louve. » Lui soufflais-je à l'oreille, je pensai bien qu'elle voulait, elle aussi, du combat, j'intervindrai uniquement si elle est en danger de mort...

    Une vague idée me vint, pourquoi suis-je si... Protecteur, si... Proche de Moony ? Une autre idée me vint, suis-je Amoureux ? Je... Je ne sais pas. Je l'aime, je pense que je l'aime, mais, comment, comment lui dire ? Elle qui semble être morte de chagrin, bien qu'elle va mieux maintenant, j'ai peur, peur de faire une bêtise, peur de tomber dans la fail qui mêne dans le néant, là où sombre les âmes des gens qui ne savent plus qui ils sont, qu'ont-t'ils fait, qu'aiment-t-il ? Je secouai la tête. Moony... Moony, se débrouilla-t-elle ?

--------------------------------------------



Tobimaru's Theme | Orka's Theme

~ Invité, je t’entends toujours dire que tu veux mettre fin à ta vie. ~

~ Le temps des sourires ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orka09.deviantart.com
Rio
Kanji de Feu et de Lune
Kanji de Feu et de Lune
avatar

Féminin Messages : 873
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 17
Localisation : Partie revivre cette journée sublime qu'était le départ de ma prof de SVT, quand on dansait tous le Gangman Style sur les tables avec les 6e et les 4e en se bourrant d'Orangina et de bonbecs 8D

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Sincérement désolée du retard, mais j'ai perdu longtemps goût au RP... (Gloups, près d'un mois, c'est beaucoup quand même). Au fait, les répétitions pour "Paradoxe" sont purement voulues.    Dim 2 Déc 2012 - 20:06

    La vie. La vie... Qu'était- ce que la vie, après tout ? N'est ce pas que de la souffrance, de la douleur, des espoirs vains et du chagrin, finalement ? La vie n'était- elle pas un simple paradoxe, se répétant à l'infini ? Un paradoxe... Décrire l'indescriptible. Le serpent qui se mord la queue. Si simple mais si complexe en même temps. Mais après tout, tout cela n'était pas paradoxal ? Le temps était- il également un paradoxe ? Doit-on penser que notre propre existence était un paradoxe... ?
    Et puis... Après tout... toutes ces questions ne servaient- elle à rien ? Dans ces phrases, aucuns mots ne semblaient juste, mais aucuns ne semblaient faux en même temps. Alors, n'était-ce pas également un paradoxe... ? Et si, tout ce qui existaient, la vie, les animaux, les végétaux, tout, et si tout était purement un "simple" paradoxe ? N'importe qui, en entendant ses mots, si simple, si beau, si profond mais si triste, se creuserait la tête jusqu'à en avoir la migraine. Oh, tout cela en était si complexe...

    Molly Moon lâcha un claquement de langue en sentant ses muscles se délier. Cela faisait des lunes et des lunes qu'elle ne s'était pas battue avec quiconque, hormis son coeur et son âme. Ses pattes étaient engourdis, mais elle aurait presque senti se faire pousser des ailes tant sa rage se décuplait de secondes en secondes. Un Grahyena. Horus lui en avait parlé, jadis. Mais quand la louve se surprit à penser au beau Voltali, elle secoua négativement de la tête. Non, elle n'avait pas le droit de songer à lui. Il était parti. Il l'avait abandonné, elle et son chagrin, elle et toute sa vie. Et ça, elle ne lui pardonnerai jamais. Jamais.
    Mickeal se leva à son tour. Il vint se placer à la hauteur de Molly Moon, et elle sourit, confiante à ses côtés. Elle se sentait en sécurité avec lui. Un sentiment de réconfort lui monta dans son esprit. Une émotion qu'elle n'avait pas ressenti depuis longtemps fit palpiter son coeur, mais elle ne parvint pas à trouver d'où il venait, et quand elle l'avait déjà ressenti. Alors, elle l'ignora purement et simplement, pour la bonne raison que ce sentiment, si pur et si puissant, lui tourmentait l'esprit et le coeur.

    Le Grahyena émergea des taillis. Il était de taille plutôt imposante, un peu plus que Mickeal. Son pelage était également bien plus ombre, comme son coeur également. Ses yeux brillait d'un éclat vermeille, rouge comme le sang qui coulait de ses pattes. « Il a déjà fait d'autre victime... » Songea Molly Moon. Elle se pinça la lèvre inférieure pour ne pas que la peur l'envahisse. Elle sentait que ce loup avait une étrange maladie, et que, si la moindre goutte de sang venait à s'écouler, ça l'exciterait dotant plus.
    Sans que le moindre mot ne s'échange, sans qu'une seconde ne s'écoule, le loup bondit sur Mickeal. Molly Moon bondit à son tour, mais en vain ; Le loup était trop massif pour qu'elle le pousse. Alors, elle planta ses crocs dans sa queue, sans réel succès. La Moonwolf était consciente que tant qu'il prendrait son ami au corps-à-corps, elle ne pourrait pas utiliser d'attaque sur leur ennemi sans risquer de blesser Mike, et elle ne voulait pas prendre ce risque. Le Wilk Muzyka fut plus astucieux de son côté, repoussa son adversaire avec ses pattes arrières, et l'envoya valser à quelques longueurs de queue de renard de lui.

    Le Grahyena agita sa tête, rien que le temps de reprendre ses esprits. Il semblait assez sonné, mais pas vaincu pour autant. Et Molly Moon savait que ce serait un adversaire solide, voir plutôt coriace. La louve commença à préparer un kanji de feu, une puissante Déflagration, et le prépara un peu tôt. Les flammes sortirent de sa gueule, si bien qu'elle dû ravaler sa salive un instant, sentant le feu lui brûler la gorge. Mieux valait se brûler un peu intérieurement que risquer de blesser Mickeal.
    Justement, celui- ci reculait de quelque pas, jusqu'à arriver de nouveau à la hauteur de la louve. Elle esquissa un sourire en sentant sa fourrure frôler la sienne. Son coeur palpita. Elle avait l'impression de sentir des papillons dans son ventre. Elle secoua à son tour la tête, comme pour chasser de son esprit cette idée. Elle se faisait des idées. Mickeal s'approcha un peu plus, et il vint lui murmurer à son oreille :


    «~ Je te le laisse, Petite Louve. »

    Le sourire de Molly Moon s'élargit un bref instant. En temps normal - Mais, le temps, tel paradoxe, n'était plus normal pour elle depuis un bout de temps - , jamais elle n'aurait permis à n'importe qui de l'appeler ainsi, mais ça ne lui déplaisait pas que Mickeal la nomme ainsi. Et d'ailleurs, Mickeal n'était pas n'importe qui. Elle avait l'impression qu'il était là pour veiller sur elle... Un instant, tout les sentiments qu'elle avait ressentit s'écoulèrent dans son esprit, dans un laps de temps qui ne dura guère, si bien qu'elle ne s'en rendit à peine compte.
    Alors, Molly Moon se permit de relâcher le Kanji de Feu qu'elle préparait depuis quelques minutes. Les flammes vinrent encerclées le Grahyena. Un instant, la louve eut peur que le feu se propage et incendie la forêt - Comme la plaine, qui avait été incendié il y a près d'une demi année -, mais fort heureusement, le sol était très humide, peu de chance que la Déflagration se propage à son tour. Elle murmura un « Merci » à l'intention de Mickeal et s'élança vers son adversaire, préparant un Croc de Feu. Elle vint planter ses crocs dans l'épaule du son ennemi, qui la repoussait rapidement. La Moonwolf retomba douloureusement sur le dos, et elle se releva rapidement. Elle ne s'avouerait pas vaincu si rapidement !

    Et le combat reprit alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourka
Admin
Little Madness ~
avatar

Féminin Messages : 1727
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 17
Localisation : Dans la faille de l'invocateur

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Désolée, plutôt court, mais j'ai été démotivé par ma coupure de courant u_u   Sam 8 Déc 2012 - 19:19

    Tout pouvait arriver maintenant, eux étaient liés. La belle et la bête, liés. Que la bête meurt ne changerait rien, tant qu'il meurt avec sa belle, sa reine. La louve était protègée par son Loup, son ange gardien. Le loup protègeait son ultime trèsor, son amour. La confiance règnait entre eux. C'était... Comme... Un Rêve, un rêve qui ne se finit pas, qui est éternel, le plus beau des rêves. Une chose qui ne peut se briser. Un rêve qui ne peut être oublier. L'amour.

~

Le doux souffle du remerciement atteignait les oreilles blanches du jeune loup bicolore. La louve était confiante et avait soif de combat, cela se sentait, le Wilk fit un sourire, un sourire qui disait "Je te fais confiance, amuse-toi, et je serais toujours là en cas de problème." Tout cela dit dans un même et seul sourire. La confiance, la MoonWolf l'avait sentit sûrement du premier jour de leur rencontre, le Wilk Muzyka l'avait sauvé du coma, et ça, Mickeal se souviendra toujours de ça. C'était... Il avait une vie entre ses pattes, s'il se serait enfuit, la MoonWolf aurait été morte sûrement, et ça c'est sûr, mais il est resté, il l'a réveiller. Et il se souviendra toujours de son visage, bleuté, retrouvant la vie, le soleil...

Dans ses yeux luisaient un lien, un amour, une amitié, et un léger souffle de haine envers son passé, mais ce lien d'amour était très fort, et possible qu'il soit... Indestructible ? Non, il finirait pas mourir avant ou après Moony, mais s'il meurt avant, il sait qu'il attendra toujours son ange. Et si la vie faisait que Molly meurt avant, il ne sait pas, se serait-il suicidé ? Aurait-il attendu que la mort vienne le chercher ? Ou aurait-il... trouvé l'amour autre part ? Tant de mystère qu'on ne peut savoir.

Mais dans ses yeux, luisait aussi les flammes du Kanji de la MoonWolf. Ce feu que la louve avait lancé. Celui-ci entourait le loup gris, le Grahyèna. Les flammes étaient à un mètre du Wilk Muzyka, en temps normal, il aurait reculé brusquement quand celle ci c'était déclanché, mais il n'en fit rien, il ne bougea même pas un poil de sa fourrure noir. C'était la confiance même, la confiance entre lui et elle, la belle et la bête, ce lien qui l'avait interdit de bougé, il savait qu'elle ne l'aurait jamais mis dans les flammes.

Bien des minutes plus tard, après les flammes et les crocs de la Petite Louve, le combat n'avait pas fini, biensûr les deux combattants commençaient à s'épuiser. Le Grahyèna allait lancé une attaque assez violante. Le Wilk ne pouvait pas rester, cette attaque dégageait déjà une force puissante, cela se sentait, Mickeal lâcha un "Noooon !" avant de pousser la MoonWolf pour éviter qu'elle se prenne l'attaque, le Loup bicolore se prit l'attaque sur le flanc, l'attaque était violante et avait paralisé les pattes arrières sur Wilk Muzyka, mais elles n'étaient pas abîmées pour toujours... La douleure était forte, le Wilk envoya un Ultralaser assez faible sur le Grahyèna, mais assez fort quand même pour le blesser. Le jeune loup noir et blanc essaya de se lever, mais la douleure lui empêchait presque de faire ça, mais il réussi quand même à se mettre sur ses pattes, mais pour combien de temps ?

--------------------------------------------



Tobimaru's Theme | Orka's Theme

~ Invité, je t’entends toujours dire que tu veux mettre fin à ta vie. ~

~ Le temps des sourires ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orka09.deviantart.com
Rio
Kanji de Feu et de Lune
Kanji de Feu et de Lune
avatar

Féminin Messages : 873
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 17
Localisation : Partie revivre cette journée sublime qu'était le départ de ma prof de SVT, quand on dansait tous le Gangman Style sur les tables avec les 6e et les 4e en se bourrant d'Orangina et de bonbecs 8D

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Qu'on me HEADSHOT pour tout le retard que j'ai, c'est donc avec honte que je reviens répondre. Désolée, encore.    Dim 10 Mar 2013 - 23:30

    Les forces semblaient presque égales, mais pourtant, Molly Moon était la plus faible, et de loin. C'était la rage qui lui donnait des ailes. Elle combattait comme jamais auparavant. Enchaînant le corps à corps avec les attaques à distance pour ne pas se prendre trop de coups, et ne pas faire trop couler le sang, elle jouait la carte de la stratégie, au lieu de foncer tête baissée dans le tas comme elle le faisait d'habitude. Le but premier de la louve était d'éviter de le tuer, mais à présent, tous les principes qu'elle avait gardé actif jusqu'au bout c'était évanoui dans l'air.
    Cette nouvelle "face" d'elle lui faisait plutôt peur. Molly Moon n'était pas une meurtrière, loin de là. Elle n'avait tuer qu'une fois dans sa vie : Il y a des lunes, contre l'Absol. Cette nuit qu'elle s'efforçait d'oublier. Car c'était la nuit où elle était tombée amoureuse d'Horus. C'était peut- être la haine qui brûlait au fond d'elle qui la faisait combattre ainsi ? Qui sait. C'était certainement l'explication logique à tout ça.

    Cette minute d’inattention lui valu une erreur presque fatale. Elle secoua la tête, cherchant désespérément à enlever de son esprit l'image du Voltali. Elle ne sentit pas l'aura puissante de l'attaque que son adversaire était en train de préparer. Et l'attaque arriva trop rapidement pour que Molly Moon l'esquive lorsqu'elle reprit ses esprits. Elle sentit soudain qu'on la poussait, et elle tomba au sol, docilement, comme à moitié consciente.
    La chute lui fit retrouver ses esprits une bonne fois pour toute. Elle cligna des yeux, comme surprise. C'était Mickeal qui venait de la sauver, qui venait de la pousser pour ne pas qu'elle se prenne l'attaque et meurt. C'était Mickeal, qui était effondré sur le sol, là où elle aurait dû se prendre l'attaque, c'était lui qui était à sa place. Les larmes montèrent aux yeux saphirs de Molly Moon. Elle se releva, les pattes vacillantes, hésitante, incertaine. Elle se rendit compte de la présence du Grahyena.

    Molly Moon se retourna vivement, et fixa le Grahyena avec toute la haine qu'elle n'avait jamais eu. Une nouvelle flamme brillait dans son regard. Une flamme rouge écarlate sur du bleu saphir. La flamme de vivre. Cette flamme, qui avait été si vacillante dans ses yeux depuis des lunes. Elle n'avait jamais luit autant que maintenant, et elle allait de paire avec la haine qui brillait. Les crocs dévoilés, une légère baise sortit de sa gueule, avant qu'elle ne s'élance vers le loup noir.
    Les coups ne s'enchaînèrent qu'à peine, car à la première occasion venue, Molly Moon planta ses crocs dans la nuque du Grahyena, lui brisant ainsi le cou. La louve essuya rapidement le sang sur son museau du revers de sa patte avant de se précipiter vers Mickeal. Elle se pencha contre lui, et sentit son souffle. Il était encore en vie. Plutôt faible, mais encore en vie. Elle retint un hurlement de joie.

    Non, ce n'était pas le moment de s'enthousiasmer. Il était dans un état plutôt grave, et Molly Moon ne le laisserait pas mourir. Il l'avait sauvé, et elle voulait lui rendre la pareil. Encore une fois, un sentiment étrange la submergea de nouveau. Elle décida de l'ignorer une fois encore, car la louve ne savait pas comment réagir face à quelque chose qui lui était inconnu... Ou presque.
    Que faire pourtant dans une telle situation ? Molly Moon était totalement impuissante. Oh, elle savait deux trois choses, sur la médecine avec les plantes, Baie Oran et Baie Sitrus, mais ça n'allait pas plus l'aider que ça, vu le peu de force qu'il restait à Mickeal. Sur ce coup, la louve ne pourrait que se fier à son flair. Et elle n'était pas bien sûre que celui- ci était le plus fiable. Elle pria alors pour que l'instinct de loup soit fort.

    Il fallait des herbes médicinales. Ça, c'était la seule chose dont la Moonwolf pouvait être sûre. Il devait y en avoir pas lui. Lorsqu'elle avait établi son abri ici, il y a de cela presque quatre saisons, elle avait prit soin de vérifier les réserves naturelles qui se trouvait dans les environs. En fouillant dans sa mémoire, Molly Moon se rappela de ses racines qu'elle avait trouvé près d'un buisson de baie Oran. Elles avaient un goût amer, mais c'était un bon tonifiant. Peut- être qu'avec du jus de baie Oran, ce pourrait faire l'affaire ? Il n'y avait pas une seconde à perdre, il fallait essayer.
    La truffe presque contre le sol, la sol se mit à fouiller rapidement chaque recoin de la clairière, bordée de buissons de baies bleues. Une odeur aigre lui parvint, et elle se mit à creuser frénétiquement. Molly Moon tira sur la racine, et parvint à en arracher un morceau. Pas très grand, mais pas très petit non plus. Ça devrait aller. Elle attrapa deux baies Oran et revint vers Mickeal.

    Jamais la Moonwolf ne s'était sentit si coupable. C'était de sa faute si il était dans cet état là. Mais elle ne le laisserait pas mourir. Il avait ravivé la flamme de vivre qui brûlait dans son coeur. Moony attrapa une première baie, et fit couler le jus dans la gueule de l'autre loup. Elle fit de même avec la racine. Les dégâts venaient surtout du choc, il n'y avait pas de plaies proprement parlé. Il n'y avait pas de sang, donc elle ne pourrait rien faire de plus. Elle repartit un peu plus loin, pour aller chercher de l'eau.
    Molly Moon regarda son reflet dans l'eau. Sa fourrure avait reprit sa belle teinte bleue, et ses yeux, aussi ternes que des galets hier encore, leurs éclats saphirs. Son pendule d'argent et d'émeraude vacillait autour de son cou. Elle se pencha pour boire un peu d'eau, et chercha des yeux la seconde baie. Une fois retrouvée, elle la prit, et la coupa en deux, comme en faire comme un petit récipient. Elle plongea une première moitié dans l'eau jusqu'à ce qu'elle soit pleine de revint vers Mickeal. La louve fit glisser l'eau sur son museau. Maintenant, elle ne pouvait plus rien faire, elle était impuissante. Elle s'allongea auprès de son ami, et fit ce qu'elle pouvait faire : Attendre, et espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ourka
Admin
Little Madness ~
avatar

Féminin Messages : 1727
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 17
Localisation : Dans la faille de l'invocateur

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: C'est pas beaucoup désolé D: !   Mar 9 Avr 2013 - 11:02

  • Attendre... Et Espérer. C'est les mots aux quels pensait sûrement Molly. Pourtant, l'espoir fait vivre, mais l'attente fait mourir. Une citation, belle et triste. Et si on a de l'espoir mais qu'on attend. Que ce passe-t-il ? Mystère en mystère. Je ne veux pas mourir seul. Je ne veux pas vivre sans elle. C'est triste, c'est égoïste, je sais. Mais pourtant. Que faire ?

    Je ne sais pas quelle est cette émotion.
    Je m'interroge à l'intérieur de moi même.
    Est-il toujours possible que je t'aime?
    Cela ne changera rien de toute façon.
    Je ne peux me résoudre de t'oublier.
    Tu es mon âme et mon cœur.
    En deux mots, mon bonheur.
    C'est idiot et égoïste, je sais...

    Je t'aime Molly, c'est tout. Mais tu ne peux m'entendre le dire pour le moment, j'espère juste... que tu l'entendras un jour. Je t'ai sauvé, tu veux me sauver maintenant. Je suis paralysé, je suis dans un rêve car je me suis évanouie. J'aimerais tellement te le dire. J'aimerais... Je veux, je te veux. Molly. Mais, me voudras-tu ? Moi, simple égoïste entre la vie et la mort ?...


    Tant de choses aux quels il aimerait dire à la Petite Louve, mais il n'a pas la force de le dire. Mickeal, lors de son léger « Coma », sentit l'eau sur son museau, le jus de baie, les racines... Tant de choses, Molly voulait lui rendre la pareil, ça se voit. Le Wilk l'avait sauvé de son coma, n'est pas normal ? Pour le loup bicolore, si, il aimerait tant la remercier, mais, Arceus ne le voulait pas. Il ne le laisse pas. Malheureusement...

    Son pou était lent, tout comme sa respiration, mais il continuait de vivre, il s'accrochait, il se tenait avec ses grosses pattes et ses griffes à la vie, il ne voulait pas glisser et tomber dans la mort. Ce serait triste, triste d'avoir fait une si belle connaissance... De ne jamais pu dire « Je t'aime » à celle-ci. Pourquoi la vie est cruelle ? Dur question, pourtant même le plus grand génie du monde n'a jamais trouver, que dire, chercher, mais où ? Aucun livre ne parle de ça, enfin, si, mais il n'explique pas pourquoi. C'est bête, et il y a des réponses... Mais oublier, on les a effacé pour toujours. Tant de mots, et vous remarquez que ça ne veut rien dire. Trop de mots pour ne rien dire. Mais que dire ?

    Le temps passe, lentement. Il passe lentement quand il ne faut pas, et les meilleurs moment s'envolent vite. Le jeune loup avait récupéré un peu depuis qu'il avait reçu le jus de baie. Mais il n'arrivait pas à bouger pour le moment. Mickeal avait essayé, de bouger au moins les pattes, la queue ou une oreille, mais il ne pouvait pour le moment pas. Il espérait juste que il pourra au moins bouger ses fines lèvres pour parler à Molly. Ce jeune loup à tout fait pour elle, et la Petite Louve avait tout fait pour lui aussi.

    ***

    Plusieurs heures s'étaient écoulés. C'est un fait. Le jeune loup avait enfin récupérer beaucoup d'énergie, il ouvra un oeil pour regarder la petit Louve couchée contre lui. Il bougea la tête et lécha entre les deux oreilles de Molly Moon. Mickeal ne remarqua même pas qu'il avait pu bougé. Enfin. Il souffla dans l'oreille de Molly quelques mots. « Je t'aime Molly, je t'aime depuis notre premier rencontre... ». Avait-il dit, il avait réussi à lui dire.

--------------------------------------------



Tobimaru's Theme | Orka's Theme

~ Invité, je t’entends toujours dire que tu veux mettre fin à ta vie. ~

~ Le temps des sourires ~
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orka09.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Destiny [PV Rêverie (Muzyk')]
» Marque of Destiny
» Rêverie solitaire
» Your Destiny || Forum RPG
» AUSTRALIAN DESTINY & YELLOW TRICYLE :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Forêt Mori-
Sauter vers: