Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Epsilon, the Fangs that pierce You. ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Epsilon
The Fangs That Pierce You
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 20/02/2013

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Epsilon, the Fangs that pierce You. ~   Mer 20 Fév 2013 - 17:26

    Race :

    Grahyena. ~

    Type :

    Ténèbres. ~

    Surnom :

    Epsilon. ~

    Sexe :

    Féminin. ~

    Âge Approximatif :

    Majeure et vaccinée. ~

    Caractère :

    Je suis un gentil toutou au très bon caractère. Rien ne m’énerve, je suis toujours ok pour rendre service, et surtout, bhein je le fais avec le sourire ! Faut dire que j’ai la douceur dans le sang plus que dans les poils. AhaHAH ! Parce que t’y as cru ? Ce serait dans l’meilleur des mondes p’tit !
    Non, moi j’suis une dure. Tu me cherches, tu me trouves. Tu me cherches pas, ton chemin pourra continuer. J’utilise mes crocs avant ma tête. Je ne me pose pas de question, je mords dans l’tas. Et tant pis si t’es sur ma route. Ouais, j’suis du genre à me battre pour tout et rien parce que j’ai ça dans les veines. Le combat a été toute ma vie et quand je ne combats pas, je m’entraine pour être certaine de gagner mon prochain match.
    J’aime relever les défis, j’aime gagner, j’aime qu’on m’acclame et être une idole, même si je ne le recherche pas et la satisfaction personnelle prime sur le reste pour moi. Enfin ça tombe bien que je trouve facilement la bagarre, héhéhé !
    Une analyse poussée de mon fort intérieur révélerait sans doute une personnalité très sensible qui a juste été détruite par sa vie. Il faut dire que je n’ai pas toujours eu de la chance et que mon avenir a été complètement bouleversé. Je ressens des trucs, ouais, des fois. J’ai des sentiments comme tout le monde. Mais je m’en fiche, parce que je n’peux pas mordre dedans, voilà l’truc. Alors le sentimentalisme, c’est pas pour moi.
    Ah ouais, je fonce tête baissée mais j’suis pas stupide pour autant. Je viens d’une haute famille, moi, je suis une alpha. Alors j’ai des capacités en tous les domaines, et en plus j’ai la fourrure toute douce. Mais ne t’avise pas de la caresser !
    J’avoue, la modestie ne m’étouffe pas. ~


    Lieu de Naissance :

    Hoenn. ~

    Histoire :

    J’n’aurai pas la prétention de dire que j’m’en souviens, parce que ce serait faux, mais j’suis née à Hoenn, dans un fouillis d’herbes à gauche de Nénucrique quand un humain regarde une carte. Bah non, je n’suis pas née sur l’île de Seikan comme tous les bébés le devraient. Moi, j’suis née dans ma meute à moi, les miens. Ma meute, elle s’appelait Epsilon. C’était une grande, la plus puissante des meutes de Grahyena de toute la région. Et je dis ça en toute modestie, bien entendu. Et mon papa, c’était le mâle alpha, ma maman, la femelle Alpha. J’étais leur unique bébé, et autant vous dire que j’étais choyée comme c’n’était pas permis.
    Epsilon était la meute de l’est, la seule de cette zone de la région Hoenn. Elle gouvernait un territoire énorme, allant de Nénucrique à Cimetronelle, en dépassant souvent sur la meute du nord, d’ailleurs. Ces deux meutes là se battaient chaque fois qu’elles se croisaient, mais ça, c’t’une autre histoire.
    Dans ma meute, les louveteaux ne recevaient un nom qu’au bout de leur première lune. Ce nom était donné selon leurs aptitudes, leur physique, ou quelque chose de remarquable. Moi, on m’a appelée Canine d’Argent. Ça en jette quand on est petit. Comme vous vous en doutez, j’étais du genre à croquer tout se qui passait sous ma quenotte. Et j’aimais me bagarrer avec la queue de tous les adultes.
    J’ai grandi, un peu, chaque jour je devenais plus forte. Mais je restais la petite protégée de toute la famille. Bien qu’étant de fiers combattants, la meute d’Epsilon était du genre couveuse avec leur héritière (oui, moi). Malgré tout, j’explorais seule les environs, et je découvrais le monde dès que j’en avais l’occasion. Ma mère m’apprenait tout ce que je devais savoir, et mon père m’apprenait à me battre pour un jour pouvoir lui succéder et protéger les miens.
    Ouais, c’était une belle époque.

    J’étais une Medhyena toute en beauté et en finesse lorsque je rencontrai une de ces vilaines créatures dépourvues de pouvoirs : un humain. C’était un gars simple, des poils bruns sur la tête, une barbe hirsute, des yeux noirs niais. Lorsqu’il me vit, il eut l’impression de me sauver la vie, ou quelque chose dans ce goût-là, en m’enfermant dans de ces foutues balles qui vous transforment en flux d’énergie et vous garde au chaud jusqu’à ce qu’on daigne vous sortir. Je n’étais pas assez forte pour lui résister, alors il m’a capturée. Je ne savais pas où il m’avait emmenée, même si par la suite j’ai réalisé que j’étais simplement à Nénucrique. Il m’a entrainée, mais je lui tenais tête et je n’en faisais qu’à la mienne. Je ne voulais pas lui obéir, et il finit par en avoir assez. Même s’il a essayé autant qu’il a pu de m’dompter, il n’a jamais réussi, il était bien trop gentil. C’est pour ça qu’il m’a échangée contre un autre Pokémon, à un autre humain. Celui-ci, je l’ai aimé. Et je dis bien ça au passé, qu’on se comprenne ! Il était blond, grand, très costaud, des yeux perçants. Il faisait peur, ouais. Et il a vu en moins le potentiel de ma famille.

    Je suis restée à Nénucrique un bout de temps, mais pas dans les beaux quartiers. En fait, je vivais principalement dans un seul bâtiment, entouré de hautes clôtures qu’il m’était difficile de franchir, surtout à mon âge. Je n’avais pas encore douze lunes lorsqu’il a commencé mon entrainement. Il était rude, ce Dresseur. Il m’a fait du mal, mais du bien aussi. Je suis devenue forte, agile, très résistante, et mon caractère d’acier n’a été que renforcé. Un peu trop cela va s’en dire.
    Pendant trois lunes, il m’a renforcée. Il me nourrissait bien, de beaucoup de viande. Il me laissait me reposer à mes besoins, mais sans paresser. Je ne vivais que pour devenir plus forte, jusqu’au jour où j’ai évolué. Là, le rythme a changé. J’étais devenue la superbe Grahyena que je suis toujours (à quelques cicatrices près), et il voyait en moi une vraie mine d’or. Il avait raison. L’autre partie du bâtiment accueillait des combats, plusieurs soirs par mois. Rien d’illégal apparemment, mais de virulents combats de Pokémon, allant jusqu’au K.O. sans possibilité d’abandon, et bien sûr, avec de nombreux paris et donc, de nombreux billets à la clé.
    J’ai combattu. À chaque fois qu’on m’a mise dans l’arène, face à tous ces autres humains hurlant, et face à tous ces Pokémon. J’ai été la fierté de mon Dresseur, parce que j’étais forte. Il faut dire que j’ai une carrure imposante pour une Grahyena, surtout pour une femelle. Ma masse musculaire était développée et j’étais très bien entrainée. J’étais fière, moi aussi. Très fière. Je voulais gagner, j’aimais gagner. J’adorais qu’on m’acclame, j’étais connue comme la championne de ce terrain, et personne ne pouvait me battre. Je n’ai essuyé que très peu de défaites, parce que mon humain faisait attention à ce qu’il faisait.
    C’était prospère.

    Puis, les affaires, elles ont moins bien marché. J’n’ai jamais su pourquoi, les humains ont déserté l’arène de mon humain, et lui, il a commencé à accepter tout et n’importe quoi pour se faire de l’argent. Il ne me nourrissait plus aussi bien parce qu’il n’en avait plus les moyens. J’étais de moins en moins d’accord avec ses méthodes, d’autant qu’il n’hésitait pas à m’en retourner une quand il était en colère. Mais je continuais à combattre parce que, dans l’arène, j’étais la championne, j’étais la meilleure. Du moins je le croyais, parce que quand mon Dresseur a accepté des combats de plus en plus, voire beaucoup trop difficiles pour moi, j’ai douté. Alors ma famille s’est rappelée à moi. Tous les soirs, de ma cage, dehors, je hurlais à la mort dans l’espoir de les voir revenir. Je hurlais si fort que mes poumons me le permettaient. Je m’épuisais à les appeler. Cela faisait enrager mon Dresseur qui venait taper sur ma grille ou gueulait de sa fenêtre pour que je la ferme. Il disait que j’étais devenue folle, que je n’étais plus bonne à rien. J’ai réellement douté. Jusqu’au jour où j’ai refusé de me battre. J’ai refusé de sortir de ma cage pour entrer dans l’arène, je ne voulais plus de cette vie. Je voulais me battre oui, mais pour moi, pour ma liberté, pour ma meute. Je ne voulais pas mourir pour lui. Mon humain s’est saisi d’un bâton et a cherché à me faire sortir quand même, j’ai grogné. Il a frappé, j’ai glapi et j’ai reculé. Il a menacé, encore, j’ai grogné et reculé. Il a frappé une seconde fois, et j’ai mordu. J’ai croqué si fort dans son bras que son bâton est tombé, son sang a envahi ma gueule. Il a récupéré son bâton et l’a enfoncé dans ma gorge, me forçant à lâcher, puis il est sorti de la cage et m’a enfermée.
    Il n’est plus jamais revenu me chercher.

    Je suis restée seule. À la fois effrayée par la colère qui avait envahi mon corps et m’avait forcée à agir ainsi. Et à la fois toujours en colère sur la façon dont ma vie avait tourné. J’ai déprimé, j’ai tourné en rond pendant trop d’temps, ouais. J’ai pété un câble. Je me jetais sur les grilles sans qu’elles ne cèdent, je commençais à dépérir de faim et de soif. J’étais épuisée, seule, personne pour m’entendre. Je m’étais blessée à force de me frotter aux quatre coins de ma cage. Puis, il a plu. À torrents, le sol est devenu de la boue, et j’ai pu gratter pour me glisser par-dessous le grillage et m’enfuir, enfin !
    Alors j’ai couru, autant que mes forces me le permirent, comme un louveteau qui découvre l’herbe pour la première fois. Il pleuvait des cordes, j’étais trempée, glacée jusqu’aux os, mais je n’en avais que faire. Je retournais vers ma terre, ma vie, les miens. J’ai reconnu directement l’endroit d’où je venais, ma naissance avait eu lieu près de cet arbre, et là, j’avais attrapé mon premier caillou ! Mais… je n’pus retrouver les autres. Je l’ignorais, je ne savais pas que ma meute avait été décimée. D’abord, ils perdirent un combat contre la meute du nord et celle de l’ouest, qui s’étaient alliées contre eux. Et ensuite, les humains finirent le travail en capturant les survivants épuisés. C’était un Heledelle qui m’a raconté c’t’horrible histoire… J’ai hurlé, pleuré, continué à dépérir. Pendant plusieurs jours, je suis restée couchée où un jour ma mère m’avait serrée contre elle après un cauchemar. Puis je me suis rappelée d’où je venais, qui étaient mes parents et ce qu’ils avaient essayé de m’apprendre. Je devais rester forte pour honorer leur mémoire, et je devais à tout prix leur faire honneur, redevenir l’alpha que je devais être. J’ai décidé, pour eux, de changer de nom. De toute façon, Canine d’Argent n’existait plus depuis longtemps. Je serai désormais Epsilon. La seule digne de porter ce nom.

    Mais j’avais si mal que toute la loyauté qui m’habitait et que je devais à la nature m’entourant n’était plus. J’ai continué à m’battre, à faire mal à quiconque troublait ma tranquillité. J’ai commencé à vivre pour moi, par moi. Même si je n’suis pas tellement méchante, il ne faut pas me chercher des noises. Parce que ouais, j’ai continué à m’entrainer, à gagner et écraser mes adversaires. J’ai retrouvé ma force et toute ma vitalité. Après, j’ai décidé de changer d’air. Ma vie de solitaire méritait d’être portée aux quatre vents. Et j’ai voulu voyager. C’est pour ça que j’ai chipé un petit bateau humain, trop petit je dois l’avouer. J’ai pris de la nourriture, de l’eau, et je me suis laissée emportée par le courant. Je n’sais pas combien d’temps j’ai voyagé sur ce bout de bois, j’dois dire. J’pense même que je me suis évanouie mais je suis finalement arrivée sur Seikan. Rien que ça, la top classe quoi. ~


    Particularités :

    Je suis puissante, belle et intelligente. Ne suis-je pas déjà assez particulière ?
    Allez, je suis grande et massive pour une Grahyena femelle. ~


    Image :



    Comment avez-vous connu le forum :

    Je suis une amie de Wolf Print. ~


Dernière édition par Epsilon le Mer 20 Fév 2013 - 20:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vocaloaid
Fanaloid
avatar

Féminin Messages : 257
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 21
Localisation : Dans la Forêt d'Agata

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Epsilon, the Fangs that pierce You. ~   Mer 20 Fév 2013 - 17:40

Wouah, les présente. ._.
Bienvenue.
Je sais c'est pas mon boulot mais je me permet juste de dire que c'est pas fini. >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.warriorscats.forumforever.com
Epsilon
The Fangs That Pierce You
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 20/02/2013

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Epsilon, the Fangs that pierce You. ~   Mer 20 Fév 2013 - 17:43

'Tchoum ! Merki.
Ah bhein ouais même que c'est pour ça qu'il y a un joli 'U.C' (Under Construction) dans le titre de la fiche bwéhéhéhé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kagamine Rin
The Electro Singer
avatar

Féminin Messages : 320
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 19
Localisation : Quoi, tu sais lire maintenant?

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Epsilon, the Fangs that pierce You. ~   Mer 20 Fév 2013 - 17:57

Ouais, j'avoue, ça pète les yeux tellement c'est beau *.*
Bon, quand même pas.
Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalibertedelgdc.xooit.fr/index.php
Epsilon
The Fangs That Pierce You
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 20/02/2013

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Epsilon, the Fangs that pierce You. ~   Mer 20 Fév 2013 - 19:54

Thanks, j'aime soigner mes entrées héhéhé !

Modérateurs, administrateurs, j'ai le plaisir solennel de vous annoncer que j'ai terminé ma présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandoranix
Oiseau de Nuit
avatar

Masculin Messages : 146
Date d'inscription : 31/01/2013
Age : 17
Localisation : Perdu dans ma chambre.

#. Life RPG
Perso(s):
MessageSujet: Re: Epsilon, the Fangs that pierce You. ~   Mer 20 Fév 2013 - 20:11

La présent' de ouf... O_O
J'passais juste pour dire un p'tit mot ! [Bouyou ?] Non, "Bombaya !" [Bienvenue ?] C'est ça ! Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epsilon
The Fangs That Pierce You
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 20/02/2013

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Epsilon, the Fangs that pierce You. ~   Mer 20 Fév 2013 - 20:22

Merci Pika'm Style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf Print
Fondatrice
Petit Wolf de Lou <3
avatar

Féminin Messages : 1931
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 26
Localisation : Belgique

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Epsilon, the Fangs that pierce You. ~   Mer 20 Fév 2013 - 21:05

Yeah ! Whellcome ! Jolie présentation Wink .

Je valide, bon jeu.

--------------------------------------------

- Donnez-moi n'importe quel surnom (WP, Wolfy), mais ne dites pas Wolf, s'il vous plait ! Merci ! Very Happy
- Mon avatar ont été créé (dessiné) par moi. Par respect, ne copiez pas, merci ! ^^

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pokemon-free.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Epsilon, the Fangs that pierce You. ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Epsilon, the Fangs that pierce You. ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le roman de Mildred Pierce.
» [Saison-15 Epsilon]Division 1
» [Entrainement] Loupjuste d'Epsilon VS Hakai d'Alpha
» Brittany S. Pierce
» [Murder] Dieu est mort ! - Chez Octavio - 19h-epsilon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Général :: Inscription :: Fiches Validées-
Sauter vers: