Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Orka, une renaissance nouvelle ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ourka
Admin
Little Madness ~
avatar

Féminin Messages : 1727
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 17
Localisation : Dans la faille de l'invocateur

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Orka, une renaissance nouvelle ~   Jeu 16 Mai 2013 - 9:34

Race :

    Grahyena

Type(s) :

    Ténèbres

Nom :

    Il possède trois nom. Ignorance, donné par son Dresseur. Alpha par la meute et Łapy Wilka (Wolf Paw – Patte de Loup) depuis la naissance. Il préfère que l'on le surnomme Orka ou Orkami.

Sexe :

    Mâle

Âge approximatif :

    Jeune Adulte

Caractère :

    Orka, ce jeune Grahyena, est un grand dragueur, il aime bien jouer au Charmeur de Louves, il ne drague que les personnes qu'il estime avoir un minimum de charme, mais depuis qu'il a quitté sa meute, il ne le fait que rarement, trop déprimer pour trouver l'amour. Oui, c'est un grand déprimer aussi, triste, à hurler à la Lune, un soir. Légèrement paranoïaque à repenser au passé, au lieu de voir de l'avant, ce qui le rend insomniaque et complètement psychopathe. Łapy Wilka n'est pas très... Fréquentable à des moments, il est très agressif et quand il est comme ça, il ne pense qu'à la bagarre, la guerre... Dés fois, il ne peut se contrôler, il ne peut retenir cette douleur qui augmente petit à petit ce qui le met en rage. Orka est très effrayant quand on ne le connaît pas, certains le suive de peur, mais en réalité, ce jeune Grahyena est plutôt sympathique, gentil, aimable, doux, c'est dur à croire et pourtant, sous cette fourrure noircis telle le charbon ardent ce cache des sentiments de joie, d'amitié, d'amour... Il est plutôt fidèle, brave, pour lui la vie, ce n'est qu'un cadeau empoisonné, pourquoi continuer à vivre si ce n'est pas pour faire le bien ? D'un côté, il est plutôt instable par moment, ce qui fait peur à bien d'autres. Il est très intimidant mais, il ne faut pas se fier à se physique de monstre. Depuis qu'il a quitté sa meute, il est solitaire et préfère être seul, dans son univers, loin de tout ennuis. Et qui a dit qu'il n'est pas énervant par moment ? Il peut-être très agaçant à un point que vous ne penserez plus qu'à vous enfuir, loin. Łapy Wilka est sinon, un jeune loup plein de vie, heureux.

Lieu de naissance :

    À Hoenn

Histoire :

    J'ai toujours voulu ne jamais existé, sans moi rien de tous ça ne serait arrivé, c'est un fait, on n'y peut rien... Je me sens comme un monstre, je dois l'avouer, peut-être, parce que j'en suis un ?

    Un fin bruit de clapotis, la pluie s'éveillait, goutte après goutte, les perles de rosés descendirent des feuilles des arbres et des pétales des fleurs qui venaient de s'ouvrir en se début de Printemps. La neige avait fondu, on voyait l'herbe d'un beau vert, les Pokémons qui avaient hiberné tout l'Hiver se réveille enfin, la magie de la nature, les merveilles du mondes. Comme c'est beau et merveilleux, un vrai paradis pour certains, et pour d'autres, le début des problèmes et un aller simple en Enfer.

    D'un sursaut, Łapy Wilka se réveilla, couché contre sa petite sœur, dans leur grotte, le cœur battant à toute allure, comme s'il avait couru pour se sauver, comme si un monstre l'avait poursuivi, et pourtant, c'est presque le cas. Il avait fait un cauchemar, ce n'est pas le premier, ce jeune Medhyena n'avait jamais connu ce que l'on appelle « un Rêve ». Ce n'est pas étonnant non plus, ce pauvre chiot doit subir les conséquence désastreuse que son père fait, ça le hante. Son père est un monstre, pour lui, un faible ne sert à rien, vaut mieux le tuer ou l'abandonner. Il a même défiguré sa fille, la petite sœur de Łapy Wilka, Włosy Wilka, la moitié de son visage ne possède plus de poil, elle ne voit que d'un œil, ce handicap est très horrible pour elle, la jeune Medhyena ne peut pas prévoir une attaque d'un côté, ne peut pas repérer un proie d'un côté... Łapy Wilka secoua la tête avant de décider de ce rendormir pour chasser ses pensées remplis d'effrois.

    À son réveille, le jeune chiot vit que sa sœur était déjà sorti de la grotte, là, où la meute dormait, remplis de hâte, il couru à l'extérieur de la grotte, il remarqua que le soleil était haut dans le ciel, il devait être dans les alentours de midi, et il ne pleuvait plus, mais on remarquait le sol humide. En humant l'air, il sentit la délicieuse odeur du gibiers fraîchement attrapés. Łapy Wilka s'approcha du tas de nourriture pour prendre son repas de midi, il prit dans le tas un lapin bien dodu. Le portant dans sa gueule, il l'amena vers sa sœur pour partager, ce lapin pourrait nourrir peut-être trois à cinq louveteau. Le jeune Medhyena commença à déguster une patte arrière, tandis que sa sœur préféra manger vers le coup du jeune animal. Włosy Wilka demanda à son frère s'il avait bien dormi, le jeune louveteau fit mine que non. Bien dormir ? Qu'est ce que ça veut dire ? Faire des cauchemars ? Se fit-il comme remarque désagréable. Łapy Wilka n'est pas trop confiant en lui, n'hésitant pas à se traiter d'idiot et de sac à puces, c'est qu'un pauvre chiot mal dans sa peau, malheureusement. D'un soupir, il laissa la patte du lapin qu'il avait commencé à grignoter, sa faim avait disparu en repensant à ses nuits affreuses. Un fin bruit attira l'attention du petit Medhyena, son mentor, celui qui lui apprend à chasser, à attaquer, à se défendre, s'approchait à pas lent vers son apprentis. Son mentor, c'était son père. Un frisson parcouru l'échine de loup, cette idée de s'entraîner avec son père pour devenir comme lui le torturait. Les techniques que son père lui apprend son terrifiante, dangereuse, ce n'est pas lui, ce n'est pas ça qu'il veut devenir. Oh non, vraiment pas.

    « ~ Viens. Łapy Wilka. » Fit le père du chiot.

    D'un chuchotement à l'oreille, la sœur du jeune Medhyena lui souhaita « Bonne Chance ». De la chance, il en avait besoin, mais, l'important, c'était de pouvoir survivre fasse à ce calvaire. D'un pas lent, le petit suivit son père à travers les buissons épineux qui cachaient un vaste endroit idéal pour les entraînements acharnés qu'on lui donnait. Son mentor se mis en position de défense d'un air disant « Attaque-moi, donne toute ta force ». L'apprenti passa entre les pattes de son père et lui mordit la queue, tout en lui griffant le ventre de ses pattes.

    « C'est tout ce que tu sais faire ? Fit-il d'un ton moqueur. Tu n'es qu'un bon à rien, un idiot, un soumis. »

    La rage anima le Medhyena, il n'en pouvait plus des insultes, des moqueries, des représailles sans relâche ! Ce n'est pas sa faute s'il est fils d'un monstre ! Le petit sauta sur la gorge de son père, planta ses crocs dans la peau épaisse de son père pour lui arracher la peau. Meurt ! Meurt ! Meurt ! Pensa le chiot, c'était triste de dire ça... Mais, ce n'est qu'un monstre, le monde serait meilleur sans cet infâme loup, et plus, s'il n'était pas le chef. Du sang sortaient, coulant sur la langue du louveteau, coulant sur le coup du mentor, ce dernier se secoua pour que son fils lâche prise. Le petit le relâcha à cause des mouvements brusques du père. C'était des gesticulations vives, difficile de tenir si on ne possède pas des crocs puissantes et des griffes longues et aiguisés pour s'agripper.

    Après avoir été repousser, coucher sur le sol, Łapy Wilka regarda son père d'un œil mauvais, ce dernier sourit et fit dire qu'il avait progressé depuis. Le dernier entraînement. Montrant les crocs, le petit s'en alla, furieux envers lui-même. Il ne réussissait qu'à donner une bonne impression à son père, et il n'est pas assez puissant pour le tuer, pour le moment.

    À la nuit tombée, la lune était en son plein, tout le monde étaient dans les tanières, dans leurs paniers de mousses et de poils, sauf un. Le petit Medhyena fixait la lune comme si elle lui parlait, et comme si il voulait lui dire quelques choses, communiquer avec la lune ? Ça parait stupide ! C'est stupide même, pour lui. Mais, il n'avait plus aucun moyen pour être heureux, pour avoir la joie de vivre ! Ses seuls derniers espoirs étaient : Que son père meurt où que les esprits lui donnent enfin une vie simple, calme, et heureuse. Puis une étincelle lui vint en tête...

    ~~~

    Łapy Wilka était un jeune adulte, fort et brave, les entraînements étaient durs, mais il a tenu le coup. Il était devenu un noble Grahyena, dont les muscles  Il ne manquait qu'une chose pour que ce qu'il avait imaginé étant petit ce déroule comme il le pensait. Tuer son père. Etant donné qu'il s'est entraîné aussi durement que son père le voulait, il a sûrement une force supérieur à son mentor, lui qui devient vieux. Et dans quelques heures, les portes de son enfer s'ouvreront, puis se refermeront à jamais. Oubliez. Comme s'il n'avait jamais existé.

    Son mentor l'attendait, son test final allait commencer, pour prouver qu'il était digne d'être le futur chef, son entraînement a été plus long que les autres, car, les chefs doivent transmettre leur savoir à leur fils ou fille aîné(e), l'entraînement sert à savoir comment faut gérer une meute, comment prendre les bons choix, comment éviter la guerre... Mais avec son père, ce n'était pas du tout cela. C'était même l'inverse...

    « ~ Alors, prêt ? » Fit son chef d'un sourire. Ce sourire, fier, rempli de sadismes, simple monstre qu'il est, ça lui ressemblait, ça lui allait tellement bien...

    Le jeune Grahyena hocha la tête. Son dernier test, il allait devoir combattre son père, sans le tuer, bien sûr, mais l'affaiblir. Mais, lui, il n'allait pas que l'affaiblir... Il se mit en position de combat, les babines retroussés, les crocs dehors, un regard rempli de haine, de vengeance, une rage tueuse, des griffes redoutables et acéré, le poil hérissé. Exactement la description qu'il avait à se moment. Łapy Wilka avait pas changé, malgré les entraînements, la rage des insulteurs de son entourage.

    Le monstre qu'est son père se jeta sur son apprenti, voulant le blesser au cou ou à la colonne vertébrale. Esquivant rapidement, telle un ninja de la nuit. Puis sauta sur le dos de son père, plantant ses griffes sur son dos pour s'accrocher et lui mordre la nuque, celui-ci se débattait pour éjecter son fils qui était lourd et qui lui faisait mal. Łapy Wilka serra de plus en plus sur la nuque, ses crocs avaient déjà percé la peau du chef, le sang avait déjà giclé et a déjà commencé à s'étendre sur la peau des deux loups, un petit craquement retentit, et un petit deuxième aussi, juste avant de se faire éjecter du dos de son mentor. Le Grahyena avait déjà fait des gros dégats sur la nuque de son père, il n'allait plus tenir très longtemps surtout s'il subi encore quelques craquements au nivaux de la nuque et du coup. Les risques étaient grands pour le vieil Grahyena, s'il continuait, il pouvait mourir, s'il arrêtait... Il allait quand même mourir, par trahison de son fils. Le chef fit un « Stop ». Mais, Łapy Wilka re-sauta sur le dos de son père et lui arracher le cou, il n'était plus tout jeune, et, il fallait bien en finir avec se monstre. Un grand craquement retentit, la nuque avait lâché, la flamme vivante qui dansait dans les yeux du chef disparût, il était mort. D'un sourire, son fils le lâcha et lui dit un petit « Good Bye », mais avant de totalement mourir, le chef fit dire : « Ne crois pas que j'vais te lais... » sa phrase était coupée par la mort.

    D'un air triomphant, Łapy Wilka sauta sur un rocher, là où son père donnait les ordres et fit dire que son père était enfin mort, que les problèmes étaient résolus, plus d'angoisse à faire, il était mort. Maintenant, c'était lui, le chef de la meute, il était pas éduqué correctement, mais il fera de son mieux. Les autres Medhyenas et les Grahyenas étaient tous très heureux de ne plus voir l'horrible père du jeune chef, mais une seule crainte régnait, celle qu'il devienne avide du pouvoir, tellement ambitieux comme son père...

    Lors de sa première nuit de chef, dans son rêve, il vit une ombre, grande, massive et un fin sourire sadique, celui de son père. Son cœur battait de plus en plus vite, jusqu'à se réveiller en sursaut. Les yeux grands ouverts, puis il remarqua quelques choses qui se collaient à ses pattes, il regarda sur ses dernières. Du sang, mais pas son sang, mais bien celui de sa sœur, Włosy Wilka, des blessures partant du cou jusqu'au bas du dos, des marques sur le cœur, du sang de partout, la petite Grahyena était vidée de son sang, les yeux fermés mais sûrement vides, sans flammes, sans celle de la vie... Une larme tomba du visage de Łapy Wilka, une deuxième, jusqu'à pleurer de grosses larmes. Ce n'était pas lui l'assassin, mais il avait le sang sur ses pattes... L'avait-il tué pendant la nuit ? Non impossible... Mais cette ombre, son père... Est-ce lui l'assassin ? Tuer depuis le rêve ? Comment ?... C'était fou, c'était flou. Puis, un vieil Grahyena, un des plus vieux de la meute se réveilla et vu le sang, son souffle était coupé par cette image horrible, puis il cria haut et fort un grand « Assassin ! ». Le jeune chef nia et pleura en disant que ce n'était simplement pas lui, qu'il n'aurait jamais tué sa sœur, celle-ci lui comptait tellement, c'était sa sœur, la personne qui ne le voyait pas comme le monstre de son père, la seule qui savait qu'il avait un cœur, un véritable cœur d'or.

    L'ancien répéta haut et fort « Assassin » de façon à ce que tout le monde se réveille, et ce fut le cas.  Łapy Wilka répéta que ce n'était pas lui, il n'aurait, au grand jamais, tuer sa sœur, mais, ceux-ci ne le crurent pas, et lui dit qu'il devait s'en aller, sinon ils allaient tous se jeter sur lui pour le tuer. D'une fine hésitation, il resta sur place mais la voix mélodieuse de sa sœur retentit dans ses oreilles, un petit « Enfuis-toi, frère ! ». Puis il courut jusqu'à ses derniers efforts pour rejoindre une falaise, sa seule pensée était « Je suis un monstre, je ne mérite pas de vivre. Je suis qu'un putain d'assassin ».

    Quand l'ancien chef s'était réveillé, il était presque l'aube, mais, après avoir rejoint cette falaise, la lune s'était enfuit, laissant le soleil levant venir kidnapper les étoiles... Maintenant, le jeune Grahyena était à deux pas du vide, sur une falaise... Mais avant, il décida de se renommer Orka. Il ne tenait pas à rester sous ce nom horrible qui lui rappelait son passé...

    Fixant le vide, laissant la douce brise du matin se frotter à la fourrure épaisse du loup, Orka hésita une seconde, il était au bord la falaise, on ne voyait que peu le sol, mais on pouvait y apercevoir une rivière, celle-ci était plutôt profonde, il n'est pas rare que quelqu'un meurt noyer dans cette eau sombre. Il serait très incroyable que quelqu'un qui saute à la même hauteur, où se tient le jeune Grahyena, survive. « De toute manière, à quoi je sers ? Pis, la vie est un cadeau qu'on nous a fait, mais pourquoi nous donner un cadeau piéger ? » Se lamenta-t-il en silence juste avant de reculer d'un pas et de sauter de la falaise. Quand on le regardait, on le regardait de travers, on ne voyait que ce puissant monstre qu'était son père, c'est cela qui l'a mené jusqu'à sa perte... En fendant les airs, trois fines larmes descendirent du visage du loup, il repensa à son passé douloureux, voyant sa vie défiler devant ses yeux jaunes et rouges...

    ~~~

    Orka était allongé non loin de la rivière, la fourrure humide, une main le caressait, un lent mouvement de haut en bas, de bas en haut. Sentant un vague fumet de baie Oran, le jeune loup ouvrit les yeux pour voir un visage inconnu, un visage qui était l'inverse du visage d'un ange, du maquillage sur les cils, du gros crayons sous les yeux, les lèvres noires charbon, des piercings sur les lèvres, le nez, les sourcils, un tatouage sur le bras droit, des cheveux mi-longs noirs, des yeux bleus ciel comme ceux d'un ange, des vêtements sombres avec des piques et des têtes de morts. Un gothique. L'homme sourit, mais Orka montra les dents, cet inconnu ne lui attirait pas confiance, et n'était pas comme les autres dresseurs qu'il aurait croisé plus tôt. Son air était froid, sombre, il n'était pas comme les autres enfants ou adultes, il avait l'air féminine un peu, avec ce maquillage. Puis, en tournant sa tête, le Grahyena vit une merveilleuse créature, une Démolosse femelle, son regard rouge était intimidant, ses os possédaient des marques noirs, sa peau était noir telle l'obscurité la plus totale, mais, était aussi tatoué de rouge. Ses longs sils étincelants, sa peau à la gueule et sous le ventre rouge sang, sur les bracelets des piquants noirs s'étaient ajoutés. Elle était merveilleuse, mais elle aurait pu tué n'importe quelle personne rien qu'avec le regard, c'était un démon dont la beauté n'égalait rien.

    « ~ Salut, bel ange de l'eau, je m'appelle Rubis, et toi, comment t'appelles-tu ? » Fit la Démolosse d'une voix charmeuse.


    Le Grahyena ne répondit rien au début, émerveillé par la voix en cristal que la jeune demoiselle avait, puis il secoua la tête et dit : « ~ Je m'appelle... en se rappelant qu'il s'appelait dés maintenant Orka, il hésita une seconde et continua sa phrase... Orka, ravis de te rencontrer Rubis. Qui est cet homme me caressant le dos ? » Finit-il par dire.
    Elle ne répondit rien, puis ouvrit la gueule et dit d'une voix sec « Mon Dresseur ». Orka était plus qu'étonné, comment pouvait-elle vivre avec ce gothique ? C'était insensé ! Et... Si c'était lui qui avait tatoué la jeune Rubis... Pourquoi restait-elle ici ? Puis, en regardant le gothique, il vit qu'il prit un sorte de... Collier qu'il attacha au cou du Grahyena, ce dernier ce débattu mais il porta tout de même le collier.

    « ~ Ignorance, voilà ton nom. Tu es à moi maintenant. » Fit le Dresseur de Rubis.

    Orka se retenait de lui mordre la main, l'appeler « Ignorance » ? C'est le pire des noms ! Une horreur, une calamité ! Rubis, elle, rigola, se nom l'amusait.

    « ~ Et ça te fait rire ? Je m'appelle pas Ignorance ! Je ne vais jamais m'appeler comme ça et s'il me rappelle comme ça, je le mords directe ! » Dit le Grahyena en hurlant, puis, la Démolosse le regarda d'un air furax, comme si elle ne voulait pas qu'il le mord. Rubis était à une mètre de lui sauter dessus mais le Gothique tira « Ignorance » et appela Rubis de le suivre par la même occasion.

    Le Dresseur l'amenait dans une ruelle déserte. L'endroit était sombre, hostile, les poubelles renversées par quelques Pokémons abandonnés, des vieux journaux ou affiches étaient allongés par terre, ou était presque détaché des murs. L'Homme de Rubis prit une sorte d'objet métallique, le bout était noir, ça tournait. Orka prit peur un moment et montra les dents, le jeune Grahyena aurait voulu me mordre, mais, Rubis utilisa Blabla Dodo sur lui ce qui l'endormi aussitôt. À réveille, il sentit une douleur au niveau de la cuisse gauche. Le jeune loup regarda et vit une sorte d'empreinte de loup, il la lécha en espérant qu'elle parte, mais le tatouage restait.

    « ~ Qu'est ce que ton Dresseur m'a fait ?! » Fit Orka d'un mauvais air. Rubis ne répondit rien. Mais finit par dire que c'était un simple tatouage pour qu'il puisse le reconnaître entre dix autres Grahyenas et elle expliqua donc pourquoi elle était différente, c'était des tatouages... Puis le jeune Grahyena vit qu'il avait une sorte de gant sur sa patte avant droite. Il la secoua pour voir si cette chose s'enlevait, mais elle était attachée de façon qu'on ne puisse l'enlever. D'un soupire, le loup ferma les yeux pour essayer de dormir. La jeune demoiselle Démolosse s'installa juste à côté d'Orka. Le jeune Grahyena hésita à se déplacer, mais la compagnie de la louve noire le dérangeait pas. Dans son sommeil, il crut entendre une phrase qui disait « Je t'aime ». Est-ce son imagination, ou... Quelqu'un l'aimait ? Ou est-ce lui qu'il aime quelqu'un ?...

    En se réveillant, le jeune loup s'étira et remarqua que Rubis avait disparu. Il regarda de droite à gauche mais ne vit rien. L'avait-il abandonné ? Étrange, mais c'était une belle occasion de trouver un autre endroit pour y vivre en paix. Il sortit de la ruelle sombre en faisant attention de ne pas retrouver le Dresseur ou Rubis, mais avant, il trouva une sorte de Dague qu'il prit dans sa gueule. Orka courut vers la mer la plus proche pour essayer de trouver sois un bâteau sois un Lokhlass ou un autre Pokémon qui serait d'accord de l'emmener dans une île ou une ville, que se soit à l'autre bout du monde, que se soit désert, ça lui était égale, tant qu'il quittait Hoenn au plus vite.

    Devant la plage, il vit la silhouette noir et rouges sangs d'une Démolosse, le Grahyena ne pensa qu'une chose « Rubis ». Le loup passa le plus loin possible de la Démolosse et vit un Wailord qui dormait tout près du sable. L'animal réveilla la baleine. Cette dernière l'éclaboussa, Orka l'avait fait sursauté. Le jeune loup lui demanda s'il pouvait l'emmener sur une île calme. Le Wailord lui répondit que Seikan est l'île la plus calme au monde. Orka sourit et monta sur le dos du Pokémon Eau. Lorsqu'ils étaient à trois quatre mètres de la plage, la Démolosse observa le Grahyena partir, elle hésita un instant avant de s'élancer à sa poursuite mais elle ne bougea pas, elle pleurait mais n'aboya pas pour prévenir son maître. « Merci » Lâcha-t-il en chuchotement. Rubis devait l'aimer, mais elle sentait bien qu'Orka n'était pas à sa place ici... Le Grahyena aurait aussi aimé lui dire, mais c'était impossible.

    Autant de jours que de nuits sont passés, Orka avait enfin trouvé Seikan, cette île calme. Il était heureux et triste. Normal, il avait tout perdu, et il devait tout recommencer, tout était nouveau, une nouvelle aire était arrivée, cette aube du nouveau jour était enfin là, ce jeune Grahyena pourra vivre la vie qu'il a toujours souhaité, son rêve allait s'accomplir même s'il... avait perdu presque tout. Mais, il allait s'en remettre, un peu chaque jour, pour qu'un jour, dans son élan, il retrouverait sa bien aimer...



    ~ Résumé ~


    Łapy Wilka était un jeune Medhyena insulter, martyrisé, horrifier, son père, un monstre terrifiant, était le chef de la meute et l'entraînait de façon à ce que Łapy Wilka s'énerve de plus en plus, pour que sa rage devienne sa force. Puis un soir, il eut une idée, tuer son père, lors du dernier test, celui qui prouve qu'il peut vaincre un chef. Il grandit et devint un grand Grahyena puissant et féroce. Lors de son test finale, le jeune Grahyena tua son père, le délivrant de son malheur. Łapy Wilka devint chef. Mais sa meute craignait toujours qu'il devienne comme son père... Lors de sa première nuit en tant que Chef, il fit un cauchemar et vit une ombre. Celle de son père. En se réveillant en sursaut, il vit le corps sans vie de sa sœur, continuant à perdre son sang. Un ancien vit les pattes de Łapy Wilka en sang, il crut que c'était lui l'assassin. Il réveilla la meute et chassèrent ensemble, le jeune chef. Łapy Wilka décida de se renommer Orka et alla jusqu'à une falaise pour y mourir. En sautant, il repensa à tout... Plus tard, Orka se réveilla dans la bras d'un jeune dresseur gothique. Cet homme l'emmena dans une ruelle pour le tatouer et lui mettre une sorte de gant. Puis une nuit passa, Orka se réveilla seul et décida de partir, mais avant, il repéra une Dague qu'il prit pour son voyage. Le jeuen Grahyena comptait aller à la plage pour y trouver quelqu'un pour aller loin d'Hoenn. Il vit un Wailord et ils partirent ensemble à Seikan.

Particularité(s) :

    Son physique est différent. Orka possède un pelage long et ébouriffé, un tatouage sur la cuisse gauche, une empreinte de loup, (Qu'on ne voit que peu à cause que sa touffe cache le tatouage). Son physique est très intimidant. Il possède une sorte de gant avec des griffes qu'il peut allonger à son désire, Orka possède aussi une dague dont la lame en fer est aussi dur que le diamant. Son attaque est à un niveau élevé parce que son ancien Dresseur l'a entraîné, mais il n'est pas surpuissant. Il est très rapide aussi. Orka est un peu plus grand que les autres mâles. Orka connaît plusieurs attaques de type Feu, comme Lance-Flamme.

Image :
Spoiler:
 

Et oui, c'est long, mais pour les flemmards, j'ai mis un résumé '^' !
Bonne lecture :3

--------------------------------------------



Tobimaru's Theme | Orka's Theme

~ Invité, je t’entends toujours dire que tu veux mettre fin à ta vie. ~

~ Le temps des sourires ~
Spoiler:
 


Dernière édition par Orka le Jeu 25 Juil 2013 - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orka09.deviantart.com
Rayquaza
Modo
Gardien Céleste... ou pas
avatar

Masculin Messages : 1406
Date d'inscription : 03/03/2010
Localisation : Hopitâl bien entendu !

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Orka, une renaissance nouvelle ~   Jeu 16 Mai 2013 - 12:37

Rewelcome !
Tss, ton résumé tu aurais pu le mettre avant l'histoire, ça m'aurait évité de savoir que j'aurais pu lire quelque chose de plus court *Sort*
Validée !

Edit d'Orka : Mais c'est plus marrant comme ça x)

--------------------------------------------


« Si tu meurs, rien ne changera. Vis, si tu veux changer les choses. »


Ray's Theme


Autres personnages:

- Kazan

- Aaron Reiden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Orka, une renaissance nouvelle ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Général :: Inscription :: Fiches Validées-
Sauter vers: