Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De Céladopole à Yokuba

Aller en bas 
AuteurMessage
Narcisse Dragmire
Conteur des Temps Anciens
avatar

Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 27

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: De Céladopole à Yokuba   Jeu 1 Aoû 2013 - 21:46

Musique d'ambiance:
 

Voilà déjà dix ans que Narcisse avait quitté la ville de Céladopole pour entreprendre son voyage initiatique sur les routes de ce monde. Il était passé dans de nombreuses cités, avait franchi de nombreux obstacles et affronté de nombreux adversaires tous les plus puissants les uns que les autres pour enfin arriver où il était: Siège 12, rangée 4. Le barde somnolait, un léger filet de bave coulant de sa bouche entrouverte tandis que les nuages défilaient derrière le hublot situé à côté de son siège. A sa ceinture étaient fixées une Pokéball et une Luxe Ball contenant respectivement les deux pokémons qui l'accompagnaient dans son voyage: Majaspic et sa compagne Milobellus, tous deux profondément endormis eux aussi.

"Chers passagers, nous allons bientôt atterrir à Shi, sur l'île de Yokuba. Il est actuellement 10h 52 et la température ambiante est de 30 degrés. Pokéfret vous remercie d'avoir utilisé ses services et vous souhaite un agréable séjour. Veuillez garder votre ceinture attachée jusqu'à l'extinction des signaux lumineux."


S'étirant et baillant à s'en décrocher la mâchoire, Narcisse attendit patiemment jusqu'à pouvoir descendre de l'avion. Une fois sorti de l'aéroport, son sac à dos accroché par une seule bretelle, Narcisse sortit le plan de l'île offert par l'office de tourisme aux touristes, apparemment le centre pokémon le plus proche était à deux pas de l'aérodrome. Ce serait sa première étape sur cette île qu'il ne connaissait pas, qui sait quelles merveilles il pourrait dénicher, quelles légendes il pourrait découvrir et quels pokémons y vivaient? Le pas léger, le barde prit tout de même soin de décrocher les deux sphères attachées à sa ceinture et fit sortir les deux créatures qui y séjournaient. D'un air majestueux, Majaspic et Milobellus firent leur apparition dans une pluie d'étoiles, conséquence des capsules-balls accrochées à leurs sphères. Baillant eux-aussi, les deux pokémons saluèrent leur dresseur comme à leur habitude avant de se placer chacun d'un de ses côtés à la manière de gardes. Cela gênait toujours un peu Narcisse que ses pokémons agissent ainsi mais c'était ler manière à eux de lui prouver leur affection. Entrant dans le centre pokémon, Narcisse se dirigea droit vers le comptoir où se trouvait l'infirmière Joëlle de la ville afin de prendre quelques renseignements jusqu'à ce que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wade Holmes
Doctor
avatar

Masculin Messages : 77
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 24
Localisation : J'aurais bien un réponse en trois lettre, mais pas sur que dame la charte apprécie, alors je dirait que je suis quelque part dans les entrailles du forum

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: De Céladopole à Yokuba   Jeu 1 Aoû 2013 - 22:28

Pas dingues, pas paumé, du moins pas tout à fait, Satsugai luttait contre cette maladie honteuse que l’on nomme solitude. Quand le monstre crie trop prêt de la sortie, il hurle à la mort, et rêve de sa baby-doll. S’enfonçant comme un Rattata dans la banlieue by night, errant comme un homme sans tête, valse éternelle... Se rapprochant d’elle, ses personnalités comme deux pôle d’un aimant, attiré d’un coté, repoussant de l’autre. Il ne savait que faire, mais il le faisait... un peu d’amour entre deux SOS, la lune rouge courrait après son soleil d’ébène, il irait s’y cramer les aîles, comme n’importe quelle tête bruler devant un coeur pyromane. Il l’avait laissé pour faire le point, a présent, il souhaitait la revoir... le temps d’une nouvelle danse autour de la pendule, une nouvelle nuit côte a côte, à contempler les astres, (et éventuellement tuer d’autre Jungko). Des homicides et de l’amour, voilà comment rendre Satsugai heureux... Un instant il se remémora Will, Homika... et soupira un:

-C'est pas parce qu'on flingue ses amants, Qu'on doit s'passer d'calins

Il se laissa aller au grès des courants ascendant, l’air chaud l’emmena dans les hauteurs, de là, il contempla le néant humain, désorganisé, ils grouillaient dans les rues, sur la plage, vers le canyon... fameux canyon...

-No se puede vivir sin amor...

Plus il s’élevait, plus il s’enfonçait dans les méandres de sa pensée, l’air frais du matin berçant ses rêves et ses illusions... un monde sans eux, avec elle, un monde heureux, éternel...

-Un jours...

Il fut sortit de ses rêveries par le vol du matin, qui manqua de le couper en deux, surprit, il se laissa choir à toute vitesse. Plus le sol se rapprochait, plus son cœur accélérait. La chute ne dura que quelque seconde, mais tout se déroula au ralenti, il s’arrêta sur la crête des vagues, caressant l’écume du bout des doigts, du regard, il suivi l’avion... puis, il le suivi tout cour, slalomant entre les remous, respirant l’air salé de l’océan... Puis vinrent les odeurs de pétroles, de pneu, de cigarette et de transpiration, en bref, l'aérodrome... Posé sur un tas de bagages, Satsugai regardait les gens, eux, ne le voyait même pas, indifférents, ils n’en avaient rien a faire.. et il leurs rendait bien... mais, il y’avait des humains... différent.. qui méritait qu’on leur accorde un peu d’importance... comme ce type un peu “strange” entouré de deux pokémons, comme deux gardes du corps... Qu’avait il fait pour mérité leur respect? ou alors, étaient-ils simplement soumis, par habitude, parce que c’était normal? La curiosité du spectre était piquer a vif... comme quelque jours au part avant avec la punkette... Il suivi l’inconnu quelque temps a distance, jusqu’a l’entrée d’un centre pokemon... Endroit tant apprécie des “soumis”, le lieu se voulait apaisant, pourtant la lumière blanche, agressive lui blessait les yeux, les bruits ambiant ne permettait pas de se reposer... sauf de façon définitive... Technique d’approche? Même pas... Il se contenta de foncer au devant du Majaspic, de la Milobellus et de leur dresseur, sans vraiment réfléchir, l’impro finirai par le perdre... Il regarda successivement les trois touristes, sourit et fit une révérence bien prononcée...

- Bienvenu à Yokuba, île aux mille et une tragédie!

Il marqua une courte pause, avant de reprendre

-Et si l’un de vous avait possibilité de transmettre mes amitiés a votre dresseur ce serait encore mieux!

Il avait toujours reprocher au humain leur manque de faculté de compréhension... et cette fois si, il était prêt a parié que ce défaut allait encore tout foutre en l’air... mais ça ne coûtait rien de tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcisse Dragmire
Conteur des Temps Anciens
avatar

Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 27

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: De Céladopole à Yokuba   Jeu 1 Aoû 2013 - 23:05

Un pokémon de type Spectre fit son apparition devant la troupe, un Spectrum à première vue, ni rare, ni particulièrement puissant. Le barde avait déjà rencontre beaucoup de pokémons de ce type durant ses voyages mais c'était d'ordinaire une espèce nocturne et qui préférait le calme humide des cryptes plutôt que la vivacité bruyante des villes humaines. Etrange, mais Narcisse n'avait rien à craindre tant que le spectre gardait sa langue épaisse dans sa bouche, puis de toute façon, Majaspic et Milobellus étaient là. Les deux pokémons auraient senti si le spectre était animé d'intentions malsaines mais il était juste venu les accueillir, sans doute attiré par le collier de perles Spiritomb que le dresseur portait au cou.
Majaspic se contenta de darder le Spectrum du regard tandis que Milobellus lui adressa un sourire amusé. Le barde s'inclina en même temps que ses pokémons. En se redressant, l'humain plongea d'un regard pénétrant dans les yeux du spectre.

" Mes amitiés également, Spectrum. Tu n'a pas besoin de t'adresser à mes amis pour me parler, tu sais. Je suis capable de percevoir ce que tu veux me dire sans leur aide. J'en ai toujours été capable. D'ailleurs la plupart des humains aussi  le pouvaient autrefois, mais ce secret s'est perdu il y a fort longtemps.

Je me nomme Narcisse Dragmire, barde originaire de la région Kanto. Je ne te connais pas encore, mais tu as déjà vécu de nombreuses épreuves, cela se voit à ton aura. Tu t'est perdu dans les ténèbres mais une étincelle subsiste toujours en toi. Si tu est venu à moi, ce n'est pas pour rien, mais ne t'inquiète pas. Je sais que tu aime trop ta liberté, ainsi je ne tenterais jamais de te capturer, si c'est ce qui te préoccupe, et ces âneries qui parlent de rédemption par la foi ou je ne sais quoi, c'est loin d'être ma tasse de thé."


Chacun de leur côté, Majaspic et Milobellus confirmèrent les dires de leur dresseur. Jamais il n'avait intégré de membre à sa troupe sans que le pokémon en question ne vienne de son propre chef. Les autres pokémons du barde, restés à Céladopole, avaient tous choisi de venir avec lui.
Narcisse tendit alors sa main vers le spectre, espérant que celui-ci la serrerait en retour. Un  nouvel ami était toujours quelque chose d'agréable, surtout en terrain inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Stilles
Loup Solitaire
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 26/06/2012

MessageSujet: Re: De Céladopole à Yokuba   Jeu 1 Aoû 2013 - 23:33

[J'ai énormémant écrit sur le coup, mais je ne répondrai pas toujours avec autant de ligne ^^"
Jimmy: rouge foncé
Léon: rouge
Mary: bleu]


"Tu n'as pas à tout prendre sur toi!"

Je serrais les dents, la colère me montait à la tête, qu'est ce qu'elle avait, à croire qu'elle pouvait faire quoi que ce soit pour moi. C'était drôle, elle avait beau avoir souffert, elle ne savait rien de ce que je ressentais sur l'instant, rien ni personne ne pouvais savoir, sauf peut être ceux de mon village, puisque cela aurait put leurs arrivé. Bien sur que c'était ma faute, comme la mort de la mère de Sanaé, ma Goupix que j'avais attrapé pour ne pas la laisser seul. Knight mon Riolu était au bord de la mort... Non pour moi il était mort, il n'y avait plus aucun espoir, j'étais seul maintenant, celui qui devait partager ses émotions, ces craintes et ses joies était mort... Le Pokémon auquel j'étais lié c'était retrouvé avec le bras d'un Gallame dans le bide, et les gens vont me faire croire qu'il allait survivre à ça?! Chris tentait de calmer Mary, avec qui je me disputais dans le centre Pokémon, nous étions à côté de la salle ou était Knight. Dans les faits il était en vie, les différentes machines dont les incessant bips sonore me hantait le prouvait. On pouvait voir le Riolu dans un sommeil éternel grâce à la fenêtre entre la salle ou je me trouvais et la ou Knight reposais. Je posai mon regard sur lui, et la colère monta à nouveau, cette fois ci en même temps que la tristesse et la solitude.

"Tu ne fais qu'aggraver la chose Mary, tu n'as pas à venir t'occuper de mes affaires!"

"Au que si que je dois le faire, nous sommes amis, tu sais ce que ça veut dire?! Ami! Retiens ce mot et tente de le comprendre, on est la pour toi!"

"Arrête ton cinéma et lâche moi! Tu peux dire ce que tu veux, cela ne fera pas revenir Knight!"

Ma joue me fit extrêmement mal, ma tête se décala sur la droite malgré le fait que je n'avais pas ordonné à mon corps de réagir. Puis je me suis rendu compte de ce qui venait de se passer. Mary m'avait giflé sous la colère, Chris après avoir vue ça c'est interposé. Mais cela servirait à quoi, j'allais pas sauté sur Mary, en toute réponse à ce coup prononcé par la colère elle eu droit à un regard froid et haineux. A un point qu'elle recula sous ce regard que je lui avais infligé, sans même à avoir son point de vue, je me demandais ce que je devenais vraiment. Mais sans Knight mon voyage ne servirait à rien, ma vie n'aurait pratiquement plus aucun sens. On se l'était promit Knight, le jour ou nous avions enfin put coopéré. Coéquipier, et jusqu'au bout! Et c'est maintenant que tu me lâche, c'est au moment ou peu à peu je te comprenais que tu me laisse tomber! Je suis sortit de la salle ou se trouvait Mary et Chris pour me retrouver dans l'accueil du centre Pokémon de Shi. Je me suis assis sur un des fauteuils de la salle et j'ai baissé la tête, cachant mon regard sombre et emplit de tristesse. Je n'osais sortir ni Night ma Evoli ni Sanaé, je ne voulais pas qu'elles me voient comme ça, et de toute façon je ne voulais la pitié de personne. Non la à l'instant je voulais être seul, c'est tout.

"Au final nous ne sommes pas si différents l'un de l'autre Jimmy..."

C'était la voix de Léon, il faisait partit de l'élite d'un groupe un peu malveillant, mais dont le but m'échappe finalement. Au final, malgré qu'il soit dans ce groupe appeler "Regard sombre", et qu'il ait agit contre moi dans cette affaire avec Mary et son Pokémon. J'ai commencé à lui faire confiance, en me demandant pourquoi il était si gentil et si prévenant avec moi. Et le pire c'est que la, comparé à Mary, je serais peut être capable de l'écouter.

"Pourquoi dis tu ça? Laisse moi seul s'il te plait..."

"Mais sache qu'il n'est pas l'heure pour ton Pokémon de mourir la maintenant. Croit moi il a encore du temps devant lui, mais il risque d'avoir besoin de temps pour s'en remettre."

"Tout le monde dit la même chose, ce n'est que du baratin..."

"Nous nous ressemblons vraiment nous deux, mais nous ne partagerons pas le même destin, tu ne sombreras pas comme j'ai sombré"

"Ou veux tu en venir?"

J'ai relevé la tête, il n'était plus la... Avais-je juste rêvé, était-je au point de me sentir seul que je me met à imaginer la présence d'autres personne? Je réfléchissais longuement à ça, mais non, il était la, il avait pour habitude de partir quand il le voulait. Je lâchai un bref soupir avant de me lever, j'avais besoin de prendre l'air, j'avais l'impression de suffoqué... Je me suis dirigé vers la sortie, la tête baissé, et plus je m'y approchai, et plus je me sentais mal. Je m'en voulais, pour la blessure de Knight, pour la mère de Sanaé, pour inquiéter mes amis. Et plus j'y pensais, et plus je me disais que mes Pokémon avait tous subit quelque chose, sauf Night, elle aussi allait elle subir par ma faute le courroux du destin? Je prit sa Pokéball dans ma main, la serrant avec insistance, une goute tomba dessus, et je me rendit compte que je pleurai. Je séchai mes larmes de suite, personne ne devait me voir pleurer, je ne voulais pas qu'on s'inquiète pour moi, je voulais pas qu'on me parle. La porte du centre Pokémon s'ouvrit à mon approche toujours la tête baisser, en avançant tout droit je rangeais la Pokéball avec les autres sur ma ceinture. Puis je levai la tête surpris par ce qui était devant moi, j'étais très très près d'un spectrum, qui face à lui avait un dresseur qui lui tendait la main. Le dresseur était torse nu, en temps normale j'aurais été surpris, mais je ne voulais pas y réfléchir, mes pensées était focalisé sur Knight et mes erreurs. à côté de cet étrange dresseur se trouvait aussi deux splendide Pokémon, un Majaspic ainsi qu'un Milobellus. Face à ce monde et en étant tout proche du Pokémon spectre, je fit un rapide pas en arrière, avant de dire tout doucement et hâtivement.

"Excusez moi."

Je suis passé à côté d'eux, je sentais leurs regard pesé sur moi. je glissai alors mes mains dans mes poches, et rebaissai la tête, cachant à nouveau mes yeux pour ainsi, continuer ma route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wade Holmes
Doctor
avatar

Masculin Messages : 77
Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 24
Localisation : J'aurais bien un réponse en trois lettre, mais pas sur que dame la charte apprécie, alors je dirait que je suis quelque part dans les entrailles du forum

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: De Céladopole à Yokuba   Ven 2 Aoû 2013 - 10:39

"La vérité est comme le soleil. Elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder."


Satsugai en resta baba... il y avait des humains capable de comprendre le langage des pokémons... Voila une nouvelle qui remettait en question beaucoup de ses certitudes. Ce Narcisse n’était pas comme les autres, il regarda la main qu’on lui tendait... Hésitant, le dresseur prétendait ne pas vouloir le capturé, mais c’était il rendu compte de la particularité de Satsugai? Il regardait l’humain comme un gosse curieux devant un nouveau jouet, comme un geek devant une interface upgrader... le temps de réfléchir, il meubla la conversation

- De Kanto? le monde est petit... moi qui pensait fuir cette région a jamais, la voila qu’elle me ratrape. A croire qu’il n’y a aucun Yokubain sur cette île...

Il se remémora les après midi avec Will, les combats d'arène, la grande tour, ses camarades, ses rivaux, les amourettes de son maître... et soupira

- En revanche, vous avez fait une erreur mon cher, je ne suis pas perdu, pour cela il faut avoir un but, une destination, or, la mienne, je l’ai déjà atteinte... a présent, je me contente de vivre...

Il avait déja entendu parler de pokémon capable de parler l’homme, et savait qu’après une longue relation avec un dresseur, les pokémon et le dresseur arrivait a ce comprendre, mais cela tenait plus de la complicité que d’une réel faculté à ce comprendre...

-Différent peut-être, humain quand même, il te faudra plus que des mots pour gagner ma confiance.

Il tendit sa main vers le barde, mais stoppa net.
Une odeur grisante empli la pièce, la même que celle que dégageait Leo... En bien plus fort, quelqu’un ici transpirait le désespoir, de la douleur dans les veines et la peine en tête. Le spectre respira un grand coup, savourant chaque goutte de souffrance, un rictus de plaisir se glissa au bord de ses lèvres. C’était pour ça que le Mad Monster refusait de ce détacher des humains, aucune autre espèce vivante n’était capable de souffrir autant, et plus ça allait mal, plus il s’enfonçait, comme s’il aimait le malheur. D’un œil distrait il parcouru la salle, à la recherche de cette fontaine de tristesse. Son regard se posa sur un ado pâle au cheveux rouge... Il pleurait, de façon discrète certes, mais les larmes étaient bien là... Il fonçait tête baissée sans regarder son chemin, mais quelque chose déplaisait à Satsugai, qu’un humain sois malheureux, il s’en fichait, ça le rendait même heureux... mais là, il était apparemment question d’un pokémon. Cet abruti au cheveux rouge fuyait ces responsabilité, son pokémon était à l’agonie, il devrait être à ses coté...
Le dresseur manqua de rentrer dans Narcisse, il contempla la scène, peu commune il fallait l’admettre, et s’excusa... Le spectre lui lança un regard de méprit...

- Que fuit tu? la mort, les responsabilités? Tout finira par te rattrapé, et ce jours là, tu va douillé.

Ses mots étaient sorti sans crié garde, comme s’il voulait porter le coup de grâce, achever cette âme a l’agonie...

[HRP> Jimmy, de toute façon la quantité importe peu, du moment que la qualité et la bonne humeur est là]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcisse Dragmire
Conteur des Temps Anciens
avatar

Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 27

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: De Céladopole à Yokuba   Sam 3 Aoû 2013 - 20:06

Alors que le spectre allait lui saisir la main, il se désintéressa du barde pour se tourner vers un jeune homme pâle à la chevelure rouge qui dégageait un profond sentiment de mal-être. Il était normal que le Spectrum s'intéresse à lui car les sentiments négatifs étaient l'un des mets préférés des pokémons de son type, ainsi la tristesse, la rancoeur, la haine étaient pour eux le plus divin des breuvages.
Narcisse s'approcha du jeune homme et lui saisit le bras. Même si Spectrum appréciait les émotions du jeune inconnu, il n'était pas bon de garder des sentiments aussi obscurs pour soi, sous peine de perdre son coeur dans les Ténèbres. Même s'il ne le connaissait pas, Narcisse sentait qu'il ne devait pas laisser partir le jeune homme.
"Ton aura est troublée, jeune homme. J'ignore ce que tu a vécu mais tu ne devrais pas rester seul."
Narcisse relâcha la main de l'inconnu et désigna un des bancs du centre de soin.
"Prends place et dis-moi ce qui te met dans un état si peu enviable. Je suis barde et purificateur, tu n'as rien à craindre de moi."
Le barde tourna ensuite la tête vers le Spectrum.
"Je sais que tu risque de ne pas apprécier ce que je m'apprête à faire, mais c'est pour le bien de cet humain. Excuse-moi de te voler ta nourriture."
Narcisse fouilla dans son sac et en sortit un flacon qu'il ouvrit en répandant quelques gouttes du précieux liquide sur son index. Du bout du doigt, le barde étala les gouttes d'huile purifiante sur le front du jeune inconnu, répandant autour de lui un parfum frais et apaisant.
"Cette huile précieuse vient de la ville de Samaragd, dans la région de Rhode. Elle devrait t'éclaircir l'esprit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy Stilles
Loup Solitaire
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 26/06/2012

MessageSujet: Re: De Céladopole à Yokuba   Sam 10 Aoû 2013 - 11:12

Le Spectrum dit quelque chose, bien sur je ne pouvais pas pas comprendre ce qu'il disait, mais étrangement, j'en ressentait le sens. Ou alors étais-je juste fou, à croire que tout le monde m'en veux pour ne pas avoir protégé mon Pokémon. Quelqu'un attrapa mon bras, cette fois ci j'allais me faire corriger pour ne pas avoir su le protéger? Pourquoi ces regards accusateur, pourquoi cette douleur et cette haine?

"Ton aura est troublée, jeune homme. J'ignore ce que tu a vécu mais tu ne devrais pas rester seul."

Un frisson me parcourait le dos, on ce n'est pas vrai, je ne souffrais pas non! Je me mentais à moi même même, je m'en voulais tellement, peut être que cette douleur que je ressentais venait de moi, pour me punir de mes fautes. Il était hors de questions que l'on s'occupe de mes affaires ainsi, mais était ce un acte privé de bonne intention? L'homme qui venait de m'attraper le bras pour me retenir ne devais surement pas faire ça sans raison... Mais qu'espérait il? Faisait il ça par gentillesse ou compassion, ou je ne sais quel autres sentiments.

"Prends place et dis-moi ce qui te met dans un état si peu enviable. Je suis barde et purificateur, tu n'as rien à craindre de moi."

Que racontait-il? Purificateur? Cela sonnait bien, trop bien pour que cela existe vraiment, non mon esprit était brouillé par ma propre colère ainsi que cette douleur. Sur que dis comme ça, il perdait un peu en crédibilité, mais rien ne me dit qu'il me mentait. L'homme dit quelque chose au Pokémon spectre et fouilla ensuite son sac pour en sortir un flacon. Ce qui me surpris, c'est qu'il administra son contenu sur mon front sans même prévenir.

"A quoi vous jouez?!"

"Cette huile précieuse vient de la ville de Samaragd, dans la région de Rhode. Elle devrait t'éclaircir l'esprit."

"Pourquoi? Je n'ai demandé l'aide de personne!"

Imbécile que j'étais, placer le mot "aide" montrait bien que j'étais dans le besoin. Je n'arrivais plus à réfléchir et j'étais déjà bien enfoncé, de toute façon je ne pouvais pas cacher quoi que ce soit dans un tel état. L'étrange homme se disant purificateur avait quelques peu raisons sur les effet de l'huile. La douleur ce faisait plus forte en moi, mais pour une simple raison, j'y voyais plus clair et j'avais un peu honte. Je me brouillais moi même l'esprit pour faire partir un peu de cette douleur qui envenime mon corps.

"Soit, si c'est ce que vous voulez. C'est très simple, mon Pokémon fut blesser dans un combat, disons pas très loyal, et celui ci est entre la vie et... Non il est déjà mort, il ne s'en sortira pas, les infirmiers le retienne désespérément à la vie mais ce sera pour combien de temps, cela dure déjà trop longtemps. Je ne veux pas qu'il en souffre plus, mais je ne veux pas le perdre... Même si c'est déjà fait..."

Je m'étais fait à l'idée de sa mort, mais qu'allais je faire sans lui. C'était Knight qui m'avait suivit jusqu'ici, c'était lui qui m'avait épaulé, malgré son sale caractère, ce n'était que pour me montrer mes erreurs. Il était étrange de voir certains humains traiter leurs Pokémon comme de vulgaire objets, alors que pour moi il avaient prit tellement de place dans mon coeurs pour être traiter de la sorte. Knight avait été jusqu'ici mon plus fidèle ami, et jamais je ne supporterais sa mort. C'était très simple, je ne supportais plus de le voir dans un tel état, cela ne me faisait que redouter le pire et je me mentais à moi même. Je croyais avoir accepté sa mort mais le temps ne suffirait jamais, non rien ne pourrait contenter sa perte...

"Il peut pas partir, il peut pas s'en aller ainsi, nous sommes une équipe, Knight et moi, on est frère d'aura..."

Encore une fois et je comprenais plus ce que voulais dire ce lien entre moi et mon Riolu, nous étions lié, si il meurt, je perdrais peut être le sens de la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Céladopole à Yokuba   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Céladopole à Yokuba
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Planque Céladopole [résolu]
» apres les sbire de celadopole
» Jessie / James / Miaouss Céladopole
» Problème Arène de Céladopole
» Ball inaccessible dans la tour Céladopole Rocket

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Yokuba :: La Ville Shi :: La Plage Kuukou (+ Aérodrôme)-
Sauter vers: