Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sawyer (et Raven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sawyer Sorrow
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 04/08/2013

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Sawyer (et Raven)   Mer 7 Aoû 2013 - 11:53

Nom :

Sorrow

Prénom :

Sawyer

Surnom :

Saw’

Âge :

22 ans

Sexe :

Féminin

Type :

-

Description physique :

Sawyer est une jeune femme de taille moyenne, environ 1m65. Elle est assez fine, son visage est doux. Elle a une voix pleine de force et de vie, tout comme son regard. Elle a d’ailleurs de grands yeux ambrés, mais elle porte souvent des lentilles. Ses cheveux sont mi-longs et châtain clair, elle les tint régulièrement également.
Elle porte des vêtements légers, laissant libre cours à ses mouvements. Elle aime les jupes comme les pantalons, elle apprécie les chemisiers. Elle porte en général des décorations dans les cheveux, aussi délurées soient-elles.
Elle cache des armes dans ses habits, par sécurité. Lorsqu’elle frappe, elle fait très mal car elle sait parfaitement où cogner. Son corps est parsemé de cicatrices aux origines diverses et variées. Seul son visage est relativement épargné. Elle a plusieurs tatouages sur le corps, le plus visible est un anneau sur le bras.
Elle est particulièrement souple et agile.


Caractère :

Le caractère de Sawyer est apparemment simple. C’est une personne sensible, soucieuse des autres, exprimant beaucoup de compassion. Elle aime aider les autres, elle apprécie faire le bien. Cependant, elle est rongée par les remords de ce qu’elle a pu faire auparavant, de tout le mal qu’elle a put causer autour d’elle. Elle n’est bien sûr pas du genre à se lamenter, au contraire, elle emporterait ses sentiments dans la tombe si elle le pouvait. Elle apprécie beaucoup les Pokémon, plus que les humains qu’elle considère comme indignes de confiance.
Elle déteste se sentir faible, elle veut être la meilleure, et elle a un esprit de compétition très marqué. Elle est néanmoins capable de laisser gagner quelqu’un pour lui faire plaisir. Elle aime écraser ceux qui ne méritent pas son respect. Elle se lance souvent des défis personnels, ou se laisse embarquer dans de folles idées avec Raven, sa Noctali. Elle apprécie boire un verre de temps en temps, comme elle aime respirer l’air frais en haut d’une montagne.
Toujours déterminée, elle n’abandonne jamais. Elle a longtemps été paranoïaque par rapport à la vie, mais aujourd’hui, elle l’affronte avec fougue. Elle est incapable de ressentir la douleur physique et plusieurs de ses réflexes en sont affectés. Par 40°, Sawyer ne transpire pas. Elle doit donc surveiller son corps pour s’assurer qu’elle va bien.
La jeune femme est une championne en analyse des comportements humains, des expressions corporelles. Elle a eu besoin d’amadouer tout cela pour éviter d’être gravement blessée. Elle est également très bonne combattante, rapide et agile. Elle n’abandonne jamais, même lacérée profondément.
Elle est capable de changer d’identité comme de chaussettes, elle n’a pas d’attache, elle peut être personne et tout le monde à la fois. Si elle n’est pas en mission, alors Sawyer est une personne vraiment sympathique, souriante, drôle et enjouée.  Elle est aussi soucieuse de son apparence, sans excès.

(Je suis toujours aussi douée pour le caractère, je sais…)


Lieu de naissance :

Hoenn

Histoire :

La jeune femme aurait pu défoncer la porte en entrant dans sa chambre d’hôtel, la troisième ce mois-ci. Comme à chaque fois, elle ne s’était souciée ni du prix ni de la qualité, la discrétion lui suffisait. Mais désormais, son temps était compté, les choses avaient mal tourné. Le vacarme engendré par le bois déboité de son socle réveilla la Noctali, qui jusqu’ici dormait d’un œil sur le lit. Elle entendit un :
- Raven, bouge-toi, il faut partir !
Le Pokémon noir et rouge regarda l’humaine sans comprendre. Cette dernière s’empressa de rassembler le peu d’affaires qu’elle transportait. Au fur et à mesure qu’elle fourrait tout dans un sac, Raven remarqua un détail d’importance. Elle voulut en faire part à sa collègue :
- Saw’…
Aucune réaction. La jeune femme n’écoutait plus, elle se contentait de prendre une à une les choses essentielles.
- Sawyer…
Réitéra la Noctali. N’ayant toujours droit à aucune attention, elle se décida à hausser le ton :
- SAWYER !
- Quoi ?!
Réagit enfin l’intéressée, en tournant un instant le visage vers cette source de déconcentration.
- Tu saignes pas mal dans le dos…
Sawyer se tourna alors vers son maigre sac. Sa vision se troubla. C’était donc pour cela qu’elle se sentait si mal…

Vingt-deux ans plus tôt...
Au fond d’une cave dans une maison glauque, une femme poussait les cris caractéristiques de la mise au monde. Le mauvais moment passé, la petite fille prit enfin sa première inspiration. La naissance se passa dans un calme olympien, le nourrisson ne pleura pas. Au contraire, l’enfant ouvrit aussitôt de grands yeux sur le monde.
Sawyer Sorrow est née dans une famille de faibles revenus. Elle portait de vieux vêtements peu adaptés à sa taille et mangeait souvent la soupe préparée avec les quelques légumes du potager. Elle n’eut pas l’occasion d’aller à l’école, alors elle apprit seule à se débrouiller. Elle passait ses journées à aider ses parents à la ferme, et le soir, elle grimpait aux arbres, jouait dans les champs, nageait dans la rivière, discutait avec les Pokémon, et découvrait le monde qui l’entourait.
Très tôt, tous réalisèrent que la petite fille était différente des autres, qu’elle avait un don autant qu’une malédiction. Sawyer était tout simplement incapable de ressentir la douleur. Son corps ne réagissait pas à cette sensation. Elle aurait pu tomber d’un arbre et se briser la jambe qu’elle aurait continué à marcher. Un jour, d’ailleurs, elle tomba dans le lac. Ne sachant pas nager et n’ayant aucun réflex de survie, elle se laissa couler. Passant à deux doigts de la noyade, sa mère commença à craindre pour la gamine. Elle se mit à la surprotéger, à l’empêcher de vivre par peur. Elle lui imposa un rythme de vie très strict, visant à l’empêcher par tous les moyens de se blesser. La fillette s’y plia et se mit elle-même à craindre le monde, qu’elle aimait pourtant.

Quelques années plus tard, l’adolescence commença son chemin. Le corps de Sawyer se mit à réagir à diverses sensations, mais toujours pas à la douleur. Cependant, les blessures morales comblaient amplement ce vide physique. Elle se rebella, fugua à plusieurs reprises. Elle voulait vivre et rien ne l’en empêcherait. Sa mère n’en pouvait plus de ce qu’elle considérait comme des caprices alors, en dernier recours, la jeune fille plongea son bras entier dans de l’eau bouillante, les yeux plongés dans le regard de la femme tétanisée. Ne sachant plus quoi faire, cette dernière décida que Sawyer devant se faire aider. Elle appela un centre qui décida de la prendre en charge étant donné qu’elle était dangereuse pour elle-même. Bien évidemment, l’adolescente n’était pas de cet avis, elle se battit tant qu’elle put pour ne pas se faire enfermer, mais elle était trop faible pour se défendre. Sa mère savait qu’elle quitterait sans doute la maison pour toujours et versa un flot de larmes. De son côté, Sawyer ne ressentit que de la haine. Si bien que sa volonté lui permit de s’enfuir au moment du transfert au centre. Elle courut jusqu’à ne plus pouvoir respirer, ne ressentant aucune douleur dans les jambes. Elle arriva dans une grande ville dont elle ne connaissait pas le nom. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’il fallait maintenant qu’elle se débrouille seule. Elle était alors âgée de quatorze ans.

Quelques jours plus tard, elle était parvenue à se faire embaucher dans un petit café où se déroulaient régulièrement quelques concerts. Bien entendu, elle se fit passer pour une jeune fille plus âgée. Avec son salaire de serveuse, elle loua une chambre d’hôtel, dans un bâtiment miteux. Au moins, elle avait un toit. Elle commençait doucement sa vie lorsqu’elle décida que plus jamais elle ne se laisserait piéger par d’autres gens. Sa malédiction devait devenir un don, elle ne devait plus subir sa différence, elle devait l’utiliser. C’est ainsi qu’elle commença à chercher un moyen de se renforcer, et pour cela, elle voulait se battre. Étant donné qu’elle ne ressentait pas la douleur, il aurait vraiment fallu qu’elle se vide de son sang pour s’arrêter. Mais après chaque combat de rue, elle découvrait de nouvelles blessures, parfois graves. Et petit à petit, elle parvint à analyser les mouvements de ses adversaires pour les éviter, les parer ou rendre les coups superficiels. Elle devint rapide, agile, tout en restant particulièrement résistante.
Un soir, un autre concert avait lieu au café. Sawyer assurait son rôle de serveuse polie, fragile et respectueuse. Le groupe était connu pour faire chanter des Pokémon. Bien entendu, ce n’était que du playback. Sans le savoir, la jeune fille allait rencontrer celle qui serait bientôt sa meilleure amie. Une petite Evoli n’ayant rien de particulier « chantait » avec les autres, mais la serveuse réalisa très vite qu’elle était triste. En sortant les poubelles, après le concert, Sawyer rencontra le petit Pokémon, qui pleurait derrière le café. Elle s’agenouilla de compassion et lui dit gentiment :
- Pourquoi pleures-tu ?
Ravalant quelques peu ses larmes, et contre toute attente, la petite Evoli lui répondit dans une langue tout à fait compréhensible pour les humains :
- Parce que moi, je sais vraiment chanter… Mais personne ne veut m’écouter ! Je dois faire semblant… Mes maîtres disent que c’est pour me protéger, mais j’aimerais tellement chanter…
Calmant sa surprise de voir un Pokémon parler, Sawyer posa sa main sur le dos du Pokémon. Elles restèrent un moment à discuter. L’Evoli lui raconta son histoire, sa vie, et surtout le fait que ses propriétaires ne la respectaient pas et ne l’aimaient pas. La conversation dura si longtemps que le groupe en question déserta les lieux en oubliant complètement la petite quadrupède. La jeune fille, qui devait faire la fermeture ce jour-là, eut alors l’idée de faire chanter le Pokémon, comme elle l’avait toujours voulu. L’Evoli fut tellement heureuse de pouvoir chanter pour de vrai devant quelqu’un qu’elle évolua pendant sa chanson. Elle se transforma en une Noctali au pelage soyeux et touffu, mais totalement noir. N’ayant pas de nom, Sawyer l’appela alors Raven, noire comme l’ébène.

Sawyer avait seize ans lorsqu’elle fut repérée par une école d’arts martiaux. Elle n’avait rien d’officiel mais cela, la jeune fille n’en savait rien. Gratuitement, elle suivit les cours pour apprendre l’art du combat, de la maîtrise. Elle apprit à dominer ses gestes, sa respiration. Elle était la meilleure de sa classe car elle n’abandonnait jamais, elle ne ressentait que peu la fatigue. Du fait de ses prouesses, une agence désira qu’elle entre dans ses rangs. Désignée comme gouvernementale, elle était plutôt nocturne et discrète. Sawyer fut engagée pour remplir diverses missions, plus périlleuses les unes que les autres. La jeune fille se démarqua par ses capacités de ninja, son agilité étant remarquable. Au fur et à mesure, les actes qu’elle devait accomplir devinrent de plus en plus noirs. Accompagnée de sa fidèle Noctali, dont le pelage se tintait par endroits de fourrure rouge, elle tut son esprit et sa conscience pour accomplir son devoir, qu’elle croyait juste. Elle se fichait de savoir qui ou pourquoi, elle ne voyait que la mission, et l’argent qui allait avec. Elle changeait d’endroit en permanence, de couleur de cheveux également, elle portait des lentilles pour garder l’anonymat jusqu’au bout. Devenue reine du passe-passe, elle se sentait quasiment invincible. La seule frayeur qu’elle conserva de son enfance fut la peur systématique de l’eau, elle détestait les bateaux, les ports, les îles, tout ce qui touchait de trop près à l’eau.
Un soir, malgré elle, Sawyer découvrit qu’en réalité, elle n’était pas espionne du gouvernement, elle était plutôt tueuse à gages au service d’une association de malfaiteurs. Mais sa conscience était fermée depuis longtemps et au final, elle ne s’en préoccupa pas et continua, taisant ce qu’elle avait appris à Raven. La Noctali était la seule en qui elle pouvait avoir confiance et elle ne voulait pas perdre cette amitié.
Néanmoins ravagée par ses sentiments, Sawyer eut de plus en plus de difficultés à contrôler sa colère. Ses missions lui pesaient de plus en plus car elle se posait des questions. Le soir, elle rentrait épuisée sans pouvoir dormir, sans pouvoir manger. De toute façon, elle ne ressentait pas la faim. Alors il lui fallut prendre la délicate décision de tout laisser tomber. Ce n’était pas de l’avis de ses supérieurs, elle en savait beaucoup trop. S’en suivit une véritable chasse à l’homme, où la jeune femme, âgée alors de vingt-deux ans, faillit perdre la vie à de nombreuses reprises en une soirée. Lors d’un combat, une dague tranchante comme une lame de rasoir lacéra son dos, lui faisant perdre beaucoup de sang. Sawyer ne ressentit qu’une pression. Parvenant à semer ses assaillants, elle rejoignit sa chambre d’hôtel de Nénucrique, à Hoenn…

(J’expliquerai son arrivée sur Yokuba dans mon premier RP, en gros, elle prendra le bâteau.)


Particularités :

Sawyer est une combattante mais sa principale particularité est son insensibilité congénitale à la douleur. Elle ne ressent pas la douleur physique et son corps ne réagit pas toujours à certains stimuli comme les changements de température.

Image :



Pokémon de départ :

Raven, Noctali femelle (voir plus bas)



Je vais faire court, c’est plutôt pour le principe ^^.

Spoiler:
 

Comment avez-vous connu le forum :

Je suis Wolf Print ^^ …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaya
Modo
Âmes Tourmentées
avatar

Féminin Messages : 601
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 18
Localisation : Derrière les buissons d'amarante

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Sawyer (et Raven)   Mer 7 Aoû 2013 - 12:01

Je te valide xD

--------------------------------------------




Autres personnages :

-Nathanaël, Rayquaza

[Je tiens à préciser que "Isaya" se prononce "Issaya".]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sawyer (et Raven)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» Raven : Nevermore
» Raven Sloth
» Oh my beautifull Hell |Raven Nightray|[Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Général :: Inscription :: Fiches Validées-
Sauter vers: