Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comme une brise sucrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Comme une brise sucrée   Mar 4 Fév 2014 - 14:32

Cela faisait maintenant deux heures que je m'étais aventurée dans la forêt. Au départ, je pensais que ça raccourcirait mon trajet jusqu'au désert…Mais finalement, je réalisais que ça allait-être le contraire.
"Cet arbre." Pensais-je. "Je l'ai déjà vu!"
 
Je tournais en rond depuis une heure. Génial! C'est tout ce qu'il me fallait pour compléter ma journée pourrie! La nuit tombait, la température chutait rapidement, il me fallait rentrer et vite! Car la nuit, le Désert Arano était tout simplement impossible à traverser à moins d'avoir une fourrure épaisse.   
 
- Rhhha! KHRA!!! Hurlais-je à travers cette immense étendue de verdure. Quelques volatiles quittèrent leurs perchoirs en entendent mon cri de rage. Sur le coup, je me sentis mieux, mais mon problème était hélas le même. J'étais perdue! Et, en plus de cela, l'écho avait probablement attiré des pokémon…peut sympathiques.
 
Je me retrouvais donc là, au beau milieu de cet environnement verdoyant que je ne connaissais pas du tout avec, comme seule compagnie, la solitude et ma grande envie d'exprimer mon mécontentement. Mon père, Amon Le Renaissent, m'avait toujours dit de ne jamais paniquer et de réfléchir. Mais là, j'avais beau me creuser les méninges, je ne savais pas quoi faire…
 
Tout a coup, il y eut un bruissement de feuilles dans mon dos.
 
-Mmmmh?! Fis-je, la gorge nouée. A ce moment là, l'instinct de survie pris le dessus sur ma raison. Je me retournais lentement vers la source du bruit, les mâchoires serrées, les yeux exorbités. A présent, les sous bois étaient dissimulés dans la pénombre, se qui s'y cachait aussi. Une fine brise se fraya un chemin entre les arbustes, emportant avec une douce odeur sucrée, semblable à une rosée matinale. C'était assez surprenant  cette heure de la soirée.  
 
Je restais sans agir, mais cependant prête à attaquer si le besoin se faisait sentir. Franchement, je n'aimais pas faire du mal aux autres, mais bon, je n'appréciais pas non plus d'être un plat de résistance. Bien que je savais que seul les Tutankafer pouvaient manger de l'or…Mon habituelle arrogance parlais pour moi: Je pris un ton calme, bien que tendu, fermais les yeux et fronçais les sourcils.     
 
- Hum, Je te préviens, si tu compte abîmer mon sarcophage, j'espère que tu n'as pas peur de perdre tes dents, car je le prendrais très mal si le raye… .
Revenir en haut Aller en bas
Sugar Wind
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/01/2014

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   Mer 5 Fév 2014 - 17:11

Toujours à la recherche de sa tendre maîtresse, Sugar Wind était arrivé dans une forêt et s'était arrêté pour faire une petite pause. Cela faisait des jours et des jours qu'il marchait en faisant quasiment aucune pause, ne s'accordant juste qu'une ou deux heures de sommeil par nuit. Il était vraiment exténué mais il devait continuer. Cependant, cela ne servait à rien de continuer dans son état. Il fallait qu'il se repose.

Sugar Wind se coucha au sol et s'endormit au pied d'un arbre, utilisant les rayons solaires pour reprendre quelques forces. Après tout, comme tout pokémon plante il avait certaines caractéristiques des végétaux et parfois cela pouvait s'avérer bien utile.

Il se réveilla au bout de quelques heures, un grand cri venait de résonner dans le silence de la forêt. La nuit commençait à tomber, il avait dormi autant de temps? Sugar Wind se leva, directement mis en alerte, s'ébroua et partit en direction du cri. Peut-être qu'il s'agissait d'un pokémon appartenant à ceux qui avaient prit sa maitresse? Même si les chances étaient relativement nulles il devait essayer, il ne fallait négliger aucune piste.

Rapide comme l'éclair, le pokémon légendaire traversa la forêt dans un galop quasiment silencieux. Son coeur s'accélérait, sa respiration se faisait haletante. Il espérait de tout coeur qu'aujourd'hui il pourrait retrouver sa petite maitresse, que cette piste là était la bonne, qu'il pourraient rentrer à la maison tous les deux et reprendre leur vie d'avant.

Il traversa un buisson avant de s'arrêter face à un Pokémon, un Tutankafer. C'était étrange, normalement ce genre de Pokémon vivaient dans le désert. Le Pokémon spectre menaça alors Sugar Wind, lui disant en gros que s'il abîmait son sarcophage, il allait le lui payer.


- J'en ai absolument rien à faire de ton sarcophage. Je ne suis pas un humain, je ne vois pas pourquoi l'or m'intéresserait. Donc tu peux te détendre, je ne lui ferais pas la moindre égratignure.

Sugar Wind raidit ses pattes. Si le pokémon l'attaquait, il était prêt à se défendre. Il n'était pas du genre à attaquer des innocents mais ne se laissait pas marcher sur les pattes non plus. Il secoua ses feuilles, fixant le pokémon spectre droit dans les yeux sans ciller et abordant une posture dominante. Sugar Wind était un pokémon qui ne se soumettait pas. Jamais. Seule sa petite maitresse pouvait espérer faire de lui ce qu'elle souhaitait.

- Je ne suis pas venu ici pour me battre mais si tu m'attaques je riposterais cela va de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   Mer 5 Fév 2014 - 18:39

- J'en ai absolument rien à faire de ton sarcophage. Je ne suis pas un humain, je ne vois pas pourquoi l'or m'intéresserait. Donc tu peux te détendre, je ne lui ferais pas la moindre égratignure.


Je soupirais de soulagement. Puis, essayant de discerner le pokémon qui m'avait adressé la parole, je me rendais compte qu'il faisait à présent totalement noir. Hoooo, noon! Je me sentais tellement bête à présent. Mais je n'allais pas fondre en larme comme une débile, j'étais bien trop fière pour cela!   

- Ha..C'est une bonne chose alors. Dis-je avec sarcasme.

- Je ne suis pas venu ici pour me battre mais si tu m'attaques je riposterais cela va de soi. Repris le pokémon.

Je soupirais, je n'aimais pas trop être prise pour une bête belliqueuse.  

-Regardes-moi bien. Ais-je vraiment l'air d'un pokémon agressif? Non. Et puis, une personne de sang royal ne doit se battre. 

Sur ceux, je croisais les bras et fronça un sourcil. Je me rendais compte qu'une fois de plus, je ne faisais que m’enfoncer dans la vase de ma bêtise. Et si jamais cet inconnu me mentais? Si ça ce trouve, il cherchait à me déstabiliser avent de m'attaquer? Je risquais un regard derrière mon dos et là, surprise! Un Veridium! Et pas un Veridium comme les autres, celui-ci était shiny! Chez moi, un pokémon doté d'une telle particularité était considéré comme une sorte de Dieu. 

- Haaa...soufflais-je, bouche-bée. Je suis désolée de t'avoir importuné, pardonne moi. Je me trouvais devant une créature légendaire équipée d'un pouvoir d’ordre divin. Incroyable! Je ne pensais pas que cela m'arriverais un jour. Timidement, je lui soufflais: 

- Heu..est-ce que tu es..un Dieu?


Dernière édition par Fire Breath le Mer 5 Fév 2014 - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sugar Wind
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/01/2014

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   Mer 5 Fév 2014 - 23:04

Le Pokémon semblait soulagé. Il semblait vraiment tenir à son or mais pour quelqu'un comme Sugar Wind, c'était futile. L'or c'était bon pour les humains qui en venaient à s'entretuer pour posséder ce métal jaune. Le pokémon répondit alors d'un ton sarcastique que c'était tant mieux. Sugar Wind se contenta de lever les yeux au ciel. Aucun humain n'irait chercher de l'or dans une forêt. Surtout pas de l'or venant d'un Tutankafer. A la limite, ils chercheraient dans le désert.

Le Tutankafer lui demanda alors si elle avait l'air d'un Pokémon agressif, ajoutant qu'étant de sang royal, elle n'était pas destinée à combattre. Ce fut au tour de Sugar Wind de se montrer sarcastique. Il fit mine de réfléchir, grattant le sol avec une de ses pattes.


- Je ne sais pas...il me semble que tu viens de me menacer de m'attaquer...mais c'est vrai, une menace ce n'est pas du tout un signe d'agressivité.

Le Pokémon se retourna et d'un coup parut surpris. Il s'excusa alors immédiatement de l'avoir importuné et lui demanda s'il était une divinité. Il réfléchit, cette fois pour de vrai, à cette question. Était-il un dieu? Il ne savait pas trop. Il savait qu'il n'était pas comme les autres Pokémons. Il était légendaire, ça il en était bien conscient. En plus, au lieu d'être vert comme ceux de son espèce, il était rose. Cela suffisait-il à faire de lui un dieu?

- Je ne t'en veux pas. Pour ce qui est de ce que je suis...peut-être bien oui. Les humains disaient cela de moi lorsque je vivais au pied de ce cerisier qui m'a vu naître. Mais ensuite...ma jeune maitresse disait simplement que j'étais un "mignon".

Sugar Wind secoua ses feuilles. La Tutankafer ne semblait pas vraiment méchante, elle semblait juste vraiment très attachée à son sarcophage en or. D'un certain côté, il pouvait la comprendre. Que deviendrait-elle si jamais son sarcophage était détruit? Il ne s'était jamais posée la question, ne s'intéressant pas trop à ce genre de Pokémon. Peut-être devrait elle errer jusqu'à en trouver un autre, ou alors elle disparaîtrait, tout simplement.

- Je t'ai entendue crier. Se passe-t-il quelque chose de déplaisant ici?

Sugar Wind renifla l'air. Peut-être qu'il y avait des humains dans les parages et dans ce cas il lui faudrait les chasser en usant de la force. Il ne tolérait pas que des humains viennent souiller une forêt, c'était dans ses gênes, son instinct. Il devait protéger les pokémons vivants tranquillement dans les forêts des humains qui voulaient potentiellement les capturer. Même à l'époque ou il était avec sa maitresse, il avait souvent fait des rondes dans la forêt alentour pour éviter que des Pokémons ne se fassent attaquer. Bien qu'il ne soit pas très offensif, son agilité et sa rapidité suffisait à effrayer et faire fuir les humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   Jeu 6 Fév 2014 - 0:06

- Je ne sais pas...il me semble que tu viens de me menacer de m'attaquer...mais c'est vrai, une menace ce n'est pas du tout un signe d'agressivité. 

Oui, là, il m'avait eut. J'eus un petit rire amusée.

- C'était qu'un coup de bluff, si tu voyais comment je suis là-dedans (Je tapotais mon corps doré), je te garantis que tu réaliserais que je ne suis pas une bête en combat.


La phrase qui suivit me laissa pantoise:


- Je ne t'en veux pas. Pour ce qui est de ce que je suis...peut-être bien oui. Les humains disaient cela de moi lorsque je vivais au pied de ce cerisier qui m'a vu naître. Mais ensuite...ma jeune maitresse disait simplement que j'étais un "mignon". Me répondit le Veridium. 

Hum! Quoi?! Alors il avait été un pokémon dressé? Mais alors que faisait-il ici?

- Ho..tu n'es pas un pokémon sauvage donc? Où sont tes dresseurs alors? Je ne savais pas que les humains avaient le pouvaient apprivoiser un Dieu.

C'était surprenant de voir qu'une telle créature était-elle aussi à la merci des hommes. Cela me décevais. Pour ma part, je pensais que toutes les divinités étaient libres, parcourant le monde pour le libérer de ses troubles. Vraisemblablement, il n'était rien de cela.

- Je t'ai entendue crier. Se passe-t-il quelque chose de déplaisant ici? Demanda-t-il. 


- Si on peut considérer le fait d'être perdue dans une jungle en pleine nuit sans avoir aucune idée où aller comme une "chose déplaisante" alors…oui! Répondis-je en haussant mes épaules spectrales. Sinon. Repris-je avec curiosité. je sais, ce n'est pas mes affaires mais: Si tu es vraiment un Dieu, alors pourquoi restes-tu avec des humains? Ne serais-tu pas à ta place dans se vaste monde, libre? 
Revenir en haut Aller en bas
Sugar Wind
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/01/2014

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   Jeu 6 Fév 2014 - 17:51

La Tutankafer lui expliqua que ce n'était qu'un coup de bluff, qu'à l'intérieur de son sarcophage il y avait tout sauf une bête de combat. D'ailleurs, que pouvait-il bien y avoir là dedans? Normalement, les humains mettaient des momies dans ce genre de boites dorées mais là, il s'agissait d'un petit Pokémon qui avait évolué alors Sugar Wind se demandait ce à quoi elle ressemblerait. Peut-être à une sorte de spectre, ou alors une espèce de poupée à forme humaine, comme le Pokémon Branette.

Il y avait tant de Pokémons mystérieux comme ça qui se cachaient dans quelque chose. Foretress, Osselait et tant d'autres. Même les humains ne savaient pas à quoi ressemblaient leur corps, caché dans une carapace entièrement ou partiellement. Sa jeune maitresse lui en avait souvent parlé, cela l'intriguait mais elle ne possédait aucun de ces fameux Pokémons. Elle possédait surtout des Couafarels ou des Chaglam. Des Pokémons de riche quoi.

La Tutankafer semblait surprise de voir qu'il était domestiqué. C'était normal. Peu de Pokémons légendaires l'étaient, ils préféraient être libres plutôt que de traîner aux côtés des humains.


- C'est assez compliqué. J'ai accepté de me laisser apprivoiser. Quant au fait de l'endroit ou se trouvent mes dresseurs, c'est la raison de ma présence ici. Ma jeune maitresse a été enlevée par d'autres humains et je la cherche. Je ne m'arrêterait pas tant que je ne l'aurais pas retrouvée. Elle a besoin de moi et puis...j'ai besoin d'elle.

La Tutankafer lui expliqua ensuite qu'elle était perdue en fait et que c'était pour cette raison visiblement qu'elle avait crié quelques minutes auparavant.

- Oh, si ce n'est que ça, je pourrais t'aider à trouver la sortie de cette forêt. Je me disais bien que cet endroit n'était pas du tout le milieu naturel dans lequel évoluent les Tutankafer.

La Tutankafer semblait vraiment intriguée quant au fait que le Viridium soit domestiqué. Elle lui demanda pourquoi il restait avec des humains et s'il ne serait pas mieux dans la nature, libre.

- C'est une longue histoire, je vais te donner la version courte, je ne veux pas t'ennuyer avec ça. Pour faire simple, j'étais libre au début. Je vivais près du cerisier divin qui m'a vu naître, cerisier que je protégeait. Cependant, un jour, un humain est venu et m'a affronté avec son Aflamanoir. Après le combat, il ne restait de mon cerisier que du bois brûlé et des cendres. Je n'avais plus de raisons de vivre alors je suis resté là, sans aucun but. Mais ma jeune maitresse est arrivée et elle m'a choisi. Son père m'a capturé et elle m'a donné un nouveau but. Elle est fragile, faible et maintenant je vis pour la protéger. J'ai fais ce choix de moi même. Sans elle, j'aurais sans doute fini par me laisser mourir au pied de ce cerisier. Ma jeune maitresse n'est pas vraiment une dresseuse. Principalement, elle passe son temps à s'occuper de moi et elle apprécie les balades sur mon dos. Parfois elle me demande de combattre mais c'est très rare et elle ne m'a jamais forcé. Je le fais pour lui faire plaisir.

Sugar Wind marqua une petite pause, se replongeant un peu dans ses souvenirs. Il devait la retrouver. C'était vraiment important. Il le fallait.

- Elle m'a donné un nom et une nouvelle raison de vivre. Elle m'a soigné et chouchouté sans jamais rien me demander en retour. Je pense que c'est une raison suffisante pour lui dédier ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   Ven 7 Fév 2014 - 22:32

[C'est un peut court, désolé ><']
 
- C'est une longue histoire, je vais te donner la version courte, je ne veux pas t'ennuyer avec ça. Pour faire simple, j'étais libre au début. Je vivais près du cerisier divin qui m'a vu naître, cerisier que je protégeait. Cependant, un jour, un humain est venu et m'a affronté avec son Aflamanoir. Après le combat, il ne restait de mon cerisier que du bois brûlé et des cendres. Je n'avais plus de raisons de vivre alors je suis resté là, sans aucun but. Mais ma jeune maitresse est arrivée et elle m'a choisi. Son père m'a capturé et elle m'a donné un nouveau but. Elle est fragile, faible et maintenant je vis pour la protéger. J'ai fais ce choix de moi même. Sans elle, j'aurais sans doute fini par me laisser mourir au pied de ce cerisier. Ma jeune maitresse n'est pas vraiment une dresseuse. Principalement, elle passe son temps à s'occuper de moi et elle apprécie les balades sur mon dos. Parfois elle me demande de combattre mais c'est très rare et elle ne m'a jamais forcé. Je le fais pour lui faire plaisir. 

Le pokémon marqua une pose, l'air mélancolique. 
 
- Elle m'a donné un nom et une nouvelle raison de vivre. Elle m'a soigné et chouchouté sans jamais rien me demander en retour. Je pense que c'est une raison suffisante pour lui dédier ma vie.
 
Je clignais des yeux, presque hypnotisée par les paroles du Veridium. Pour moi c'était incroyable d’imaginer un tel Pokémon à la botte des humains. Personnellement, je n'aimais pas beaucoup ces créatures. Mon père me répétait depuis mon plus jeune âge que les hommes avaient un coeur impur, qu'ils étaient imbus de leur personne, et que, pour satisfaire leur cupidité, ils ne s'étaient jamais privés d'arracher les sarcophages aux Tutankafer ou, dans le pire des cas, de tuer les propriétaires respectifs des cercueils pour le leur dérober. Mais il m'avait également dit que certaines personnes étaient incroyablement gentilles et généreuses. Et puis, sans humains, mon espèce n'aurait vue le jour. Je me suis toujours demandé à quelle classe de personnes appartenait le premier Tutankafer, Toutankhamon L'immortel, revenu du royaume des morts pour donner naissance à son unique fils, qui, semblerait-il, était un Tutafeh.
 
- Alors comme ça, il existerait des gens gentils avec les pokémon? Demandais-je. Et toi, à quel point es-tu attaché à cette petite? Pourrais-tu…mourir pour elle? Que ferais-tu s'il lui arrivait quelque chose?

Beaucoup trop de question d'un coup. J'avais peur d'ennuyer le pokémon légendaire. Je fis une pause, tentant de savoir pourquoi il aimait tant ses dresseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Sugar Wind
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/01/2014

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   Lun 17 Fév 2014 - 17:15

[y'a pas de mal. Moi je m'excuse du retard]

La Tutankafer semblait vraiment ébahie, presque hypnotisée. Sugar Wind se sentit un peu bête sur le coup, avait-il dit quelque chose de débile? Il savait que trop bien qu'en tant que légendaire c'était très mal vu de traîner avec des humains. Mais après tout, les grands dragons Reshiram et Zekrom avaient sillonnés les routes au côté de deux frères humains.

Au début des temps, les humains et les Pokémons cohabitaient joyeusement mais l'homme, ivre de pouvoir et de domination, avait lui même rompu cette relation fraternelle en envahissant les terres des Pokémons, en les asservissant, les massacrant pour X ou Y raisons. Oui, l'homme était un parasite, un déchet qu'il fallait éliminer. Sugar Wind le savait. Cependant, sa petite maitresse était différente. Aux yeux du Viridium c'était comme si sa maitresse était une déesse et non une humaine tant elle était pure et innocente.

La Tutankafer posa alors une série de questions. S'il existait de bons humains, à quel point il aimait sa petite maitresse, s'il était prêt à mourir pour elle et ce qu'il ferait si elle venait à disparaître. Les questions ne le dérangeaient pas. Il avait déjà longuement réfléchi à tout ça.


- Pour faire simple, je ne sais pas trop ce que je dois penser des humains. La plus part ne sont pas...bons. Ils nous oppressent. Mais je suppose que tout comme ma maitresse, certains ne sont pas aussi mauvais que le reste de la race l'est. Pour ce qui est de ma maitresse, je pense que je l'aime plus que tout. Je serais prêt à mourir pour elle, autant de fois qu'il le faudra si c'est possible. Si elle venait à disparaître, je la rejoindrait sans la moindre hésitation. Même si je dois, comme maintenant, remuer ciel et terre pour la retrouver, même si la mort est le seul moyen possible pour la rejoindre. Je le ferais pour elle. Car nous avons besoin l'un de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   Mer 19 Fév 2014 - 19:24

- Pour faire simple, je ne sais pas trop ce que je dois penser des humains. La plus part ne sont pas...bons. Ils nous oppressent. Mais je suppose que tout comme ma maîtresse, certains ne sont pas aussi mauvais que le reste de la race l'est. Pour ce qui est de ma maîtresse, je pense que je l'aime plus que tout. Je serais prêt à mourir pour elle, autant de fois qu'il le faudra si c'est possible. Si elle venait à disparaître, je la rejoindrait sans la moindre hésitation. Même si je dois, comme maintenant, remuer ciel et terre pour la retrouver, même si la mort est le seul moyen possible pour la rejoindre. Je le ferais pour elle. Car nous avons besoin l'un de l'autre.

Je restais muette fasse à cette déclaration. Cette humaine devait représenter énormément pour lui. Je reniflais, il commençait à faire froid, je n’avais pas l’habitude de cela.

- Ho, je vois. Fis-je, un peu perdue. Moi, je ne sais pas ce que c’est d’être services d’un humain alors je ne peux pas m’avancer sur le sujet…En revanche, tout ce que je sais d’eux, c’est qu’ils sont d’horribles voleurs prêt à tout pour nous voler nos sarcophages, certains se font tuer avent d’être piller. C’est pour ça que je me méfie de ces animaux cruels !

Je lâchais un soupir grave.

-Tss, et après, ils nous font passer pour des pokémon dangereux et mangeurs d’hommes ? C’est le monde à l’envers…

Je fixais le Viridium, interdite. Je sentais dans ses yeux la détermination de retrouver sa maîtresse tant aimée. Cela était presque palpable. Je souris.

-Mais c’est vrai que, même chez les représentants de mon espèce, il y a de sacrés saloperies aussi. J’aurais aimé t’aider à retrouver ton amie, mais je crains de ne pas pouvoir t’être utile.


Une brise froide se mit à souffler sur moi, je grelottais. La température chutait incroyablement vite, ici. Encore pire que dans le désert !
Revenir en haut Aller en bas
Sugar Wind
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/01/2014

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   Jeu 20 Fév 2014 - 18:54

Le Pokémon reniflait et lui expliqua que son espèce subissait régulièrement des sévices d'humains. Des humains qui en avaient après les sarcophages. Ce n'était pas étonnant. Pour un peu d'or les humains étaient capable de détruire la terre dans son intégralité sans le moindre scrupule. Ils étaient même prêts à sacrifier famille et enfants. Quant au fait de sacrifier d'autres Pokémons, c'était quelque chose de normal à leur yeux. Sugar Wind était conscient de leur cruauté.

- Tu as bien raison de te méfier je dois dire. Ces créatures ne font pas de cadeau. De toute façon, je pense que le jour ou tu rencontreras un bon humain, tu le verras tout de suite. Les bons humains n'ont pas le même regard supérieur et méprisant que les autres.

La tutankafer fit aussi part du fait que les humains n'hésitaient pas à qualifier les Pokémons de monstres mangeurs d'hommes. C'était également vrai. Compte tenu du fait que les villes et territoires humains ne cessaient de s'élargir, les Pokémons perdaient peu à peu des territoires et surtout des zones de chasses. C'était déjà arrivé que certains Pokémons affamés en viennent à manger des humains.

- Malheureusement, tout ce qui est différent de leur espèce est critiquable à leurs yeux. Ils se prennent pour une race hautement supérieure alors qu'au final ils sont faibles et ratés. Ils n'ont aucun pouvoir, sans leur confort ils ne survivent pas. Et pour citer un exemple plus concret, les humains sont obligés d'apprendre à nager. Alors que nous, Pokémons, nageons par instinct.

La Tutankafer expliqua que même dans sa race il y avait des pourritures et qu'elle aurait aimé l'aider malheureusement elle ne pouvait rien faire. D'un certain côté, cela arrangeait Sugar Wind. Il voulait voyager seul. Il ne voulait pas d'aide.

- Ne t'en fais pas, je me débrouille parfaitement bien tout seul. Je ne prend personne avec moi pour m'aider car ça ne ferait que me ralentir. Je suis très rapide et agile, un autre Pokémon ne pourrait pas suivre la cadence.

La Pokémon semblait avoir froid. La température baissait assez vite, il fallait trouver un abri pour se protéger du vent. Voyager dans le froid n'était pas une bonne idée.

- Je suggère que nous quittions cette forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme une brise sucrée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une brise sucrée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et mon verre s'est brisé comme un éclat de rire [ Pv : Aliénor ]
» Comme un parfum sucré } Malee&Yiming
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Forêt Mori-
Sauter vers: