Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une sensation de déjà vu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Mer 12 Fév 2014 - 19:54

L'attaque châtiment avait parfaitement fonctionné. Rexillius semblait humilié et abattu.  Je le regardais baisser la tête avec un grand sentiment de fierté.

Je mourrais d'envie de bondir sur Hames pour la féliciter mais c'était encore trop tôt pour crier victoire, le dinosaure n'était pas encore complètement vaincu.

Je pensais néanmoins que la partie était jouée d'avance et que tout n'était plus qu'une question de secondes avant qu'il ne perde conscience, complètement abattu. Il souffla un moment... SOUDAIN, contre toute attente, Rexillius se redressa et se mit à courir rassemblant toute l'énergie de ses dernières forces. Je pensais qu'il allait lancer une attaque charge sur Hames quand je vis qu'il déboulait vers moi avec un mauvais rictus se dessinant sur ses immenses mâchoires.

Horrifié je poussais un hurlement et me préparait à prendre la fuite quand il s'abattit sur moi ne me laissant même pas la chance d'essayer de faire le moindre mouvement de défense. Une sensation de terreur pure s'empara de mon esprit. Désemparé j'appelais mon amie pour qu'elle vienne à mon secours:

"HAMES!!!! AIDE-MOI!!!"

De violents tremblements secouèrent mon corps quand je vis l'immense mâchoire grande ouverte s'approcher de ma gorge, c'était la fin, j'allais mourir bêtement dévoré par un rexillius sauvage sans que Jessie et Miaouss n'apprennent jamais ce qu'il était advenu de moi.

En attendant de libérer mon dernier souffle, je serrais mes paupières, consacrant mon ultime pensée à ma magnifique coéquipière aux longs cheveux fushia. J'étais si éploré de ne pas avoir eu la chance de revoir une dernière fois ses sublimes yeux saphirs pétillants avant de quitter ce monde. Tristement, je murmurais son prénom: "Jessie..."


Dernière édition par James de la Team Rocket le Jeu 13 Fév 2014 - 5:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Jeu 13 Fév 2014 - 4:41

Avent même que je pus me complimenter de mes exploits, le dragon fonça sur James sans crier gare, dans ultime effort. Quand je sentis le souffle produit par son passage, je restais tétanisée par l’étonnement.
Mon esprit était bloqué, je ne parvenais plus à bouger. Puis, soudain, je repensais à ma vie passée, bien que le moment soit extrêmement mal choisit, les images de Pharaon me revenaient en tête. Je réalisais que cela était un message, un signe, émanent directement du grand Dieu du soleil. Une voix résonna soudain dans ma tête, rauque et caverneuse, comme si Osiris se manifestait au plus profond de mon âme:

«Tu as perdu ton premier  amour ! Et cela était TA faute ! Regardes-toi aujourd’hui, tu as de nouveau trouvée quelqu’un à protéger et tu vas le laisser mourir ? Pour seule excuse de ne pas avoir bougée tes fesses ? Par ce que tu avais peur ?! »

"HAMES!!!! AIDE-MOI!!!" 

Je secouais la tête. Puis, ralentie  le Rexillius avec une attaque ball’ombre. James n’allait pas payer pour ma bêtise !

Le pokémon lâcha un râle d’indignation, et, pendant qu’il n’était plus préoccupé à fondre sur mon maître, je pris une résolution assez inattendue : Des milliers de bandelettes jaillirent hors de mon sarcophage et entourèrent la gorge du dragon, lièrent ses pattes arrières, lui faisant perdre l’équilibre. Le dinosaure s’écroula au sol. Avec toute la puissance de mon esprit, je resserrais l’étreinte de mes bandes. Le monstre était vautré devant moi et James. Il nous fixait d’un regard misérable, comme pour prier notre clémence. Il fallait croire que la rage me redonna toutes mes facultés humaines, car, sans difficulté, je me mis à murmurer au dragon: 

- Tu es pitoyable ! Si cela n’avait tenu qu’à moi, je t’aurais gardé en temps qu’esclave et fouetté jusqu’à ce que la mort emplisse ton infâme carcasse. Tu n’es rien face à moi! Tu entends, RIEN ! C’est pour cela que je vais te rendre un service: Te tuer ! Regarde bien mon maître, je veux que tu te souviennes de lui, de l’erreur que tu as commise en projetant de le tuer. Implores son pardon, car il est seul qui Pourra m’empêcher de briser tes cervicales.

Puis, je continuais de serrer, encore, et encore. Mon ennemis commençait à haleté bruyamment. Je ne savais pas si mon dresseur approuvait mes méthodes, mais j’avais clairement indiquée qu’il était le seul à pouvoir décidé du sort de ce pokémon. Et puis, au fond, je n'aimais pas du tout ce que j'étais en train de faire. J'étais trop jeune pour avoir du sang sur les mains.


Dernière édition par Fire Breath le Jeu 13 Fév 2014 - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Jeu 13 Fév 2014 - 6:12

J'étais sur le point de voir défiler toute ma vie quand avec un halètement je vis une ball'ombre propulser Rexillius loin de moi. Arcéus merci, Hames m'avait sauvé!

Je m'assit en essayant de retrouver mes esprits, me tâtant la gorge et le buste pour m'assurer que je ne souffrais d'aucune blessure et que j'étais toujours en un seul morceau. J'étais indemne, ô quel miracle et c'était entièrement à mon amie tutankafer que je le devais.

Tout en me relevant, je la cherchais du regard pour aller la remercier lorsqu'un râle attrapa mon attention. Tournant la tête, je vis Rexillius, cloué au sol par Hames, qui lui avait ligoté la gorge avec des bandages. Elle serrait de toutes ses forces, apparemment bien déterminée à étrangler sa victime.

Dans un premier temps, je croyais qu'elle voulait uniquement le priver un peu d'oxygène pour lui faire peur ou simplement le faire souffrir par vengeance donc je me contentais de l'observer en m'approchant, les bras croisés avec un sourire pédant sur les lèvres pour lui faire passer le message qu'il faisait moins le malin maintenant qu'il était soumis mais je compris que ma tutankafer avait l'intention de lui ôter la vie quand je perçu le regard de détresse que le pokémon dragon me lançait.

Aussitôt ma satisfaction à le voir en situation de détresse s'estompa et je fut pris de pitié. J'étais peut-être méchant mais certainement pas insensible. Bien que je n'étais pas du genre à avoir de principes, je ne voulais pas me sentir responsable du meurtre d'un pokémon.

"Hames, c'est bon, je crois qu'il a compris la leçon; lâche-le s'il te plaît." lui demandais-je mais elle semblait ne pas m'entendre comme si elle était possédée. Son regard avait changé, on ne pouvait plus y lire d'autre expression que de la haine, il était devenu froid, fixe et implacable; c'était le regard d'un tueur. Pris de panique, je la suppliais: "Hames, pour l'amour d'Arcéus ne fais pas ça!!! Libère-le!!!! PAR PITIÉ!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Jeu 13 Fév 2014 - 12:46

Trop absorbée par le crime horrible que j'étais sur le point de commettre, je n’entendais pas les cris de James. Au départ, j’avais l’impression de flotter au-dessus de moi-même. Comme si mon âme avait été rejetée de mon corps et remplacée par mon ancien-moi. Je n’aimais pas ça.

Peu après, les implorations de mon maîtres parvinrent à mes oreilles comme une purées de mots, qui, au fer et à mesure, devenait de plus en plus compréhensive.

l'amour d'Arcéus ne fais pas ça!!! Libère-le!!!! PAR PITIÉ!!!"

Je secouais la tête, perdue. Le Rexillius semblait au bord de la perte de connaissance quand mon esprit se remit à fonctioner.  Honteuse, je retirais mes bandages. Ils se précipitèrent dans mon sarcophage.  
Le dragon respirait de nouveau, me fixant d’un regard soumis. Il peina à se lever, gardant la tête basse. Puis, en regardant James comme pour le remercier, il disparut dans la forêt.

Je le regardais s’en aller. Muette comme une tombe (façon de parler). Puis, je me tournais vers James, l’inspecta pour vérifier qu’il n’ait rien.

-Tuuuu ? Fis-je d’in air interrogateur.  La grotte était à nous, à présent.  A mon sens, nous l’avions largement méritée…


J’adressais un regard doux à mon maître, il n’avait rien, chouette !
Revenir en haut Aller en bas
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Jeu 13 Fév 2014 - 15:35

Hames m'avait vraiment inquiété mais j'étais soulagé qu'elle n'était pas allée jusqu'au bout de son acte et qu'elle avait fini par libérer Rexillius.

Maintenant il était plus que temps pour nous de retourner à l'intérieur de l'abri pour lequel nous avions combattu; nous avions prit une douche froide suffisamment longue et je n'avais aucune intention de la faire perdurer d'avantage.

Comme l'intérieur de la grotte était très obscur et que j'y avais fait une effroyable rencontre, je préférais ne plus m'aventurer trop profondément à l'intérieur. Je m'assit non loin de l'entrée dans un petit recoin situé entre deux grosses pierres.

Maintenant que l'adrénaline était retombée, je mourrais de froid, trempé jusqu'aux os. Je me mis en position foetale, appuyant mes genoux contre mon torse, enveloppant mes bras autour d'eux pour m'auto-éteindre dans une tentative futile de conserver un peu de chaleur corporelle mais j'étais secoué de frissons.

Peut-être devrais-je essayer d'allumer un feu? En regardant autour de moi, je vis deux galets, je pris donc la décision de quitter un instant ma position pour allonger mon bras dans leur direction afin de les ramasser. Une fois en leur possession, j'entrepris de les frotter l'un contre l'autre mais après plusieurs minutes de tentatives et pas la moindre étincelle, je décidais d'abandonner. Je me remis donc dans ma position initiale, regardant la sortie.

Il commençait à faire bien sombre dehors, la nuit n'allait plus tarder à tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Ven 14 Fév 2014 - 5:09

[hrp: c'est court, désolé ^^']

James s’était recroquevillé dans un coin de la tanière. Quant à moi, exténuée par mon combat, je me posais délicatement au dol, à la verticale. Dans ma carapace dorée, j’enfonçais ma tête entre mes épaules, repliais mes quatre bras, les yeux mis clos. Je fixais le sol, l’air rêveur. C’est alors que je me rendis compte que mon maître tremblait. Le pauvre devait mourir de froid, trempé comme ça. Il se saisit alors de deux pierres qu’il se mit à frictionner. Mais sans résultats.
 
J’allongeais alors un de mes bras et lança une attaque feu-follet en direction d’un tas de brindilles qui s’embrasèrent aussitôt. Dégageant une lumière rassurante dans toute l’antre. Puis rétracta ce dernier.
Mon regard se posa sur James, je l’étudiais. Maintenant que les ténèbres tombaient, il me paraissait clair que nous étions voués à passer la nuit ici, dans cette grotte que nous avions mérité. Cependant, je resterais sur mes gardes, je devais protéger mon maître. Soudain, je me remémorais l’instant où cette brute de dinosaure avait tenté de le dévorer. Il avait murmuré quelque chose…qui ressemblait à une douce musique à mes oreilles. Je me répétais se mot, je l’aimais bien. Puis, voulant savoir sa définition, je dis à haute voix :

- Jessie ~
Revenir en haut Aller en bas
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Ven 14 Fév 2014 - 7:55

Hames mit le feu à quelques brindilles qui nous apportèrent un peu de chaleur et de réconfort. Je commençais à me détendre, attendant que mes vêtements sèches; maintenant je grelottais moins.

Posant mon front sur mes genoux, je fermais les paupières cherchant un peu de repos. Je me sentais nostalgique, j'avais la compagnie d'Hames mais ça ne m'empêchait pas de ressentir le manque immense de la présence de mes deux meilleurs amis; surtout Jessie, je n'arrêtais pas de penser à elle. Depuis le moment où on s'était unis dans la Team Rocket on avait jamais été séparés plus de quelques minutes elle et moi. J'avais l'habitude d'être forcé à camper dans des endroits insolites et très inconfortables mais avec mes deux compères ça me paraissait plus facilement supportable. Ils n'étaient pas seulement mes équipiers ou mes amis, ils représentaient ma famille.

Le silence avait remplit l'antre, seuls les crépitements du feu étaient audibles de temps en temps. Mon esprit commençait à s'engourdir et à se déconnecter de la réalité, j'étais certainement sur le point de m'endormir quand j'entendis Hames prononcer quelque chose:

- Jessie ~

Du coup je relevais la tête pour la regarder d'un air curieux. Je l'avais bien entendue citer le prénom de ma coéquipière. Pourquoi? Comment? Savait-elle lire dans mon esprit? J'en doutais. Je réfléchis et me souvint que j'avais murmuré ce prénom lorsque j'avais faillit perdre la vie. Peut-être m'avait-elle entendu.

"Tu... tu aimerais en savoir plus sur Jessie c'est ça? Tu m'as entendu?" lui demandais-je, curieux.

Je me dit que libérer de ce qu'avais sur le coeur m'aiderait sans doute à me sentir mieux; donc, tout en regardant les flammes du feu de bois dévorer les brindilles de la même façon dont Jessie dévorait mon âme j'entrepris d'entrer dans un soliloque à haute voix:

"Jessie est une jeune femme magnifique. Elle a de longs cheveux fushia doux et brillants dans lesquels je rêve de glisser mes doigts, des lèvres rouges comme les pétales de la plus belle rose et des yeux saphirs pétillants. Sa beauté est sans pareil. Elle sait qu'elle est belle et ça fait d'elle une personne assez prétentieuse. Elle est impulsive, colérique, susceptible mais sous ces défauts elle cache un coeur en or qu'elle dévoile uniquement à ceux auxquels elle tient.

C'est ma coéquipière dans la Team Rocket mais elle représente beaucoup plus pour moi. Je tiens énormément à elle, je pourrais offrir ma vie pour elle si elle me le demandait. Avec le recul, je pense même que je peux dire que... je l'aime en secret. Mais je ne pourrais jamais lui avouer mes sentiments parce que ça risque de briser notre amitié et c'est ce que je possède de plus cher. Nous sommes très complices pour les mauvais coups mais elle est la première à se moquer de moi quand il m'arrive des mésaventures devant elle et elle me sous-estime parfois. Je crois qu'elle ne me considère comme rien de plus qu'un petit frère.

Toute ma confiance en moi repose sur elle, je cherche sans cesse à l'impressionner et à lui montrer ma vraie valeur. Je ne veux pas qu'elle me considère comme un faible, elle cherche un prince charmant fort et courageux. J'aimerais être son prince charmant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Ven 14 Fév 2014 - 18:02

J'écoutais James, m'imaginant Jessie telle qu'il la décrivait. C'était sans doute une très jolie jeune fille et l'amour que mon maître avait pour elle devait être fort. Hélas, une fois de plus, je nous découvrais un nouveau point commun: Il nous était impossible de déclarer ouvertement notre amour à la personne que l'on aimait. Même si les raisons étaient différentes,  au moins, mon jeune maître avait quelqu'un à protéger, une raison de vivre...pas comme moi.  

Il y avait des moments où j’avais tendance à me remettre en question. Quand James eut fini son discours nostalgique, je l’enviais presque. Poussant un long soupir de fatigue, je me dis qu’il était inutile de dire à James que j’avais été marié dans ma vie antérieure, que l’homme qui partageait ma vie m’avait assassinée pour sauver son peuple de la menace que je représentais. Que c’était après m’être transformée en pokémon que je mis à le regretter. Hélas, j’avais besoin de me libérer d’un poids, peut-être que si je partageais mon histoire avec quelqu’un d’autre, cela me rendrait le cœur moins lourd. Alors, du bout du doigt, je traçais les mêmes inscriptions hiéroglyphiques que celle exposées dans mes cartiers.

« Le Pharaon Ismaël Resmes II envoyé des Dieux élu la fille d’un allié comme reine. Il ne se rendit compte, aveuglé par son amour que son épouse était un Djinn qui le possédait. Il fit construire un palais d’or pour le malin qui le rongeait de l’intérieur. Quand le Pharaon décida de mettre un terme aux souffrances du peuple, il exécuta le malin et le fit enfermer dans sa crypte inachevée. Mais le maléfice le poursuivit et dévora son âme en proie au regret. Il prit sa propre vie. Du sarcophage du djinn s’échappait des pleurs et des prières d’excuse. »

Cette fresque était assez longue et difficile, j’espérais que James comprenne. En tout cas, cette histoire était vraiment morbide…Je n’avais jamais été un djinn, mais j’avais été très stupide.        

D’une voix fluette, je chuchotais  à mon maître.

- Hamesss aime Isssmaël plus que tout, à présent. Hamesss regrette d’avoir fait sssoufffrir Issmaël.  
Revenir en haut Aller en bas
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Sam 15 Fév 2014 - 9:07

Quand j'eu fini mon récit sur Jessie je vis qu'Hames poussait une sorte de long bâillement. Je me dis que cette fois encore, j'avais seulement réussit à ennuyer mon auditrice. J'avais l'habitude que les gens ne se préoccupent pas de ce que je leur racontais car à chaque fois que je narrais une histoire - aussi romantique ou dramatique soit-elle - ,  les personnes sensées m'écouter finissaient toujours par se lasser et par perdre tout intérêt. Je n'étais sûrement pas un bon conteur.

Je me reculais et posais mon dos contre la paroi, en faisant la moue, prêt à me morfondre quand je vis que la tutankafer recommençait à tracer des hiéroglyphes sur le sol. Elle aussi voulait me raconter quelque chose, c'est qu'au fond elle avait tout de même trouvé un peu d'intérêt à mon monologue sur Jessie.

Changeant de position pour mieux voir, je me mis sur mes genoux. Ce texte était bien plus complexe que les précédents et avec mes connaissances basiques ça n'allait pas être du gâteau de décrypter tout ça. Par chance, si je peux dire, Hames essaya de me faciliter les choses en prononçant une phrase en language humain: - Hamesss aime Isssmaël plus que tout, à présent. Hamesss regrette d’avoir fait sssoufffrir Issmaël.

Je pris longtemps - j'ignore combien de temps exactement mais sûrement plusieurs heures -  à me concentrer et à réfléchir pour essayer de comprendre; ça ressemblait à un passage de texte antique: une histoire de pharaon, de reine, de djin, de maléfices et de démon. Un texte satanique? Non, c'était autre chose, grosso-modo je finit par assimiler que ça racontait l'histoire d'un roi qui avait construit un temple en or pour sa reine possédée par le malin et finalement pour mettre un terme aux souffrances de son peuple il avait été contraint d'enfermer la reine dans une crypte.

Par la phrase d'Hames je fis une déduction.

"Hames? Cette reine c'était toi?"

Elle s'était endormie donc elle ne me répondit pas. Je décidais de secouer doucement son épaule pour  la tirer de son sommeil, reformulant ma question pour m'assurer que je n' avais pas fais une mauvaise interprétation.

"Je crois que j'ai fini par comprendre le texte que tu as écrit,.;. enfin je crois...? La reine possédée c'était toi?! Tu étais une reine d'Egypte?! Tu regrettes d'avoir fait souffrir celui que tu aimais??? Il t'a fait mourir pour empêcher le malheur de s'abattre sur son peuple à cause de toi et il a été tellement triste de l'acte qu'il avait été contraint de faire qu'il a fini par... en perdre son âme????!!!!!"

Je paniquais tout en parlant, je trouvais cette fin tellement dramatique que ça me paraissait inconcevable. "M-m-mais... ce roi, il n'avait pas d'autre choix?!!! C'est vraiment comme ça que ça s'est passé?!!... Alors c'est ainsi que tu as perdu la vie et que tu es devenue un tutafeh?..." Je marquais une pose avant de m'écrier d'un ton aigü: "C'EST HORRIBLE!!!!!!"

Retrouvant mon calme, un soupir mélancolique m'échappa: "Jessie est tellement cruelle et capricieuse envers moi la plupart du temps qu'il m'arrive parfois de me demander si elle n'est pas possédée elle aussi mais ça ne m'empêche pas de l'aimer. Si elle me le demandait je pourrais moi aussi bâtir un temple à son effigie et perdre mon âme pour elle mais je ne pourrais pas la tuer, même si la vie des mes pokémon les plus précieux en dépendrait..."

J'observais Hames, elle avait l'air si calme en apparence alors qu'elle vivait en permanence dans le remord - la plus grande douleur qui existe.

C'était encore un point commun qu'elle avait avec moi, elle survivait avec une souffrance intolérable constante cachée au fond de son coeur. Ca n'était pas le même genre de mal que celui qui me rongeait mais c'était aussi intolérable.

La sincérité d'Hames me touchait jusqu'au plus profond de mon âme, elle devait sacrément me faire confiance pour m'avoir avoué un secret aussi accablant pour elle. Je me dit qu'il y avait encore un secret pesant dont je devrais finir par lui faire part tôt ou tard également... mais pour ça il fallait encore que j'en trouve le courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Sam 15 Fév 2014 - 18:32

Une fois mon récit terminé, je me laissais portée au pays de Morphée. Puis, je sentis une légère secousse sur mon sarcophage, je me déployais pour savoir ce qu'il se passait, à moitié endormie.  

"Je crois que j'ai fini par comprendre le texte que tu as écrit, enfin je crois...? La reine possédée c'était toi?! Tu étais une reine d'Egypte?! Tu regrettes d'avoir fait souffrir celui que tu aimais??? Il t'a fait mourir pour empêcher le malheur de s'abattre sur son peuple à cause de toi et il a été tellement triste de l'acte qu'il avait été contraint de faire qu'il a fini par... en perdre son âme????!!!!!
"M-m-mais... ce roi, il n'avait pas d'autre choix?!!! C'est vraiment comme ça que ça s'est passé?!!... Alors c'est ainsi que tu as perdu la vie et que tu es devenue un tutafeh?...C'EST HORRIBLE!!!!!!" 

Je fis un clignement d'yeux positif. Je devinais qu’il était parvenu à comprendre ce que j’avais écrit. J’étais impressionnée par ses compétences en égyptien antique. Cependant, il avait une chose qu’il n’avait pas comprise. Je me demandais s’il était une bonne chose de lui dire que je n’étais possédée par aucun djinn mais mon impitoyable cruauté qui faisait de moi un être « mauvais ». Je pris un air triste. Tout ceci me déchirait le cœur.  

Il reprit, l’air nostalgique :

"Jessie est tellement cruelle et capricieuse envers moi la plupart du temps qu'il m'arrive parfois de me demander si elle n'est pas possédée elle aussi mais ça ne m'empêche pas de l'aimer. Si elle me le demandait je pourrais moi aussi bâtir un temple à son effigie et perdre mon âme pour elle mais je ne pourrais pas la tuer, même si la vie des mes pokémon les plus précieux en dépendrait..."

Puis, après cette déclaration, il me regardait. C’est alors que je pris son visage entre mes mains, et, d’une légère caresse, poussa sa mèche qui manquait de lui tomber dans les yeux. Je souris. Toutefois, mon regard trahissait le fait que j’avais une forte envie de pleurer. Mais je ne me laisserais pas allez à mes sentiments. J'étais triste pour mon maître. Triste qu'il soit l"Ismaël" de sa relation entre sa collègue et lui.

-Hames n’était pas possédée. Elle était jeune, stupide. Crachais-je. Elle voulait plus, toujours plus ! Si bien que les habitants du royaume la haïrent. Il n’y eut aucun héritier pour le trône, Hames ne voulait pas être touchée par son époux car elle aimait être désirée. Mais un jour, Ismaël n'a pas put contenir son amour...Hélas, l'enfant qui en résultat est mort à la naissance... . C'est depuis ce jour qu'il soupçonnait sa reine d'être un démon. Pour le bien de son peuple, il tua Hames. Mais il se tua aussi, ne pouvant supporter l’absence de sa femme.

Je fis glisser mes mains sur son visage et rétractait mes bras. Puis, avec un léger sourire, j’enchaînais :

- Je n’avait plus personne à qui donner son amour. Mais j'ai rencontrée James. Alors Hames va aimer James !

Je posais mon regard dans le siens :

- Mais est-ce que James aime Hames ? Pourra-t-elle être aimée de nouveau ? Est-ce qu’elle pourra protéger Jessie et James…pour toujours ? Se faire pardonnée pour sa méchanceté ?

Je marquais une pose, notant que mon maître se retenait de me dire quelque chose. Mon langage humain se développait aussi, d’une certaine manière, nous apportions quelque chose à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Dim 16 Fév 2014 - 11:29

(H.RPG: Désolé pour le roman  Laughing)

Hamés se montrait très maternelle envers moi par la façon dont elle me touchait le visage, cherchant à me consoler. Dans ses yeux je pouvais lire une infinie compassion.

Elle prit la parole en langage humain, j'étais sidéré par ses facultés. Elle entra dans des explications pour m'apprendre que dans sa vie d'humaine, elle n'avait pas été possédée mais qu'elle avait commis ses mauvaises actions par pure vanité. C'était similaire à ma façon d'agir pour la Team Rocket: moi aussi j'aimais agir mal par orgueil. Je fus très bouleversé d'apprendre qu'elle avait eu un enfant mort-né.

Elle m'annonça ensuite qu'elle m'aimait et qu'elle voulait me protéger ainsi que Jessie car ça serait sa façon à elle de se repentir.

- Mais est-ce que James aime Hames ? Pourra-t-elle être aimée de nouveau ?

Il fallait impérativement que je réponde à cette question.

"Hames..." soupirais-je en la regardant tendrement. "Tu ne dois pas douter de mon affection pour toi. Nous nous connaissons depuis un jour à peine mais pour moi c'est comme si je t'avais connue depuis toute ma vie.

En l'espace de ces quelques heures nous avons traversé un grand moment de danger ensemble et tu m'as sauvé la vie. Tu ne m'es pas seulement venue en aide, tu m'as démontré de la tendresse et de l'affection. C'est ce que je recherche le plus. Je peux dire que je me suis déjà profondément attaché à toi.

Ma gratitude est infinie, je meurs d'impatience de te présenter à Jessie pour lui raconter tout ce que tu as fait pour moi. Quand on la retrouvera tu pourras continuer à nous protéger tous les deux aussi longtemps que tu le désireras. Je suis certain qu'elle n'y verra aucune objection."


Un moment de silence s'ensuivit mais par la façon dont mon amie tutankafer me dévisageait je compris qu'elle ne désirait pas se rendormir tout de suite et attendait une autre révélation de ma part. Elle avait un bon esprit d'analyse; le moment redouté était donc venu.

"Tu sembles te douter que j'ai un autre secret dont j'ai omis de te parler... Puisque nous ne nous cachons rien l'un à l'autre je pense qu'il est temps pour moi d'arriver à cette révélation..."

À mon tour je marquais une pause, je cherchais mes mots. J'avais difficile à parler de ces choses là, il fallait donc que je rassemble tout mon calme. Pendant quelques minutes, je restais silencieux, jouant avec mes doigts, puis quand je me sentis suffisamment zen je repris la parole:

"Alors voilà... Je t'ai parlé de mon travail dans la Team Rocket, des sentiments que je nourris à l'égard de ma coéquipière... mais avant la Team Rocket je n'ai pas eu une vie toute rose... Si je t'apporte quelques explications tu comprendra sans doute mieux mon comportement.

Je tournais autour du pot, pourtant il fallait que je lui raconte. Je déglutis avant de continuer:  "Quand je t'ai dit que j'aimais faire le mal, contourner les règles et me sentir redouté et dominant, il y a une explication bien précise là dessous..."

Hamés avait certainement conscience que j'essayais de détourner le sujet de ma conversation, j'évitais de la regarder.

Levant mes yeux, je soupirais, il m'était très difficile de parler de mon passé avant la Team Rocket sans tomber dans le mélo-dramatisme. Je ne voulais pas ennuyer Hamés avec un récit pitoyable. Je réfléchis donc à la façon de lui expliquer en évitant tant que possible d'entrer dans trop de détails.

"Bien... je suis issu d'une famille noble. Mes parents suivaient le protocole à la lettre, ils remettaient toute mon éducation entre les mains de nombreux professeurs. Ils désiraient faire de moi un membre de l'élite, un garçon très respectable, digne d'honorer la lignée familiale. Ils voyaient mon avenir tout tracé d'avance et l'une de leur préoccupation principale était de me marier à une fille comme il faut, venant du même milieu que nous.

Je m'interrompis à nouveau, je détestais par dessus tout me remémorrer de cette partie très sombre de mon passé. Encore une fois il fallait que je tirebouchonne en évitant de me lancer directement dans la partie dramatique de l'histoire. Je préférais commencer par ce qui m'était le moins dur à expliquer:

"Un jour, au cours d'un de leur bal ennuyeux, j'ai rencontré une petite fille magnifique, elle s'appelait Jessiebelle et elle avait l'air timide, se cachant derrière son éventail. Je suis tout de suite tombé amoureux d'elle et mes parents s'en sont aperçus, ils ont décidé qu'elle serait ma future épouse. Alors ils ont arrangé un mariage pour mon dix-septième anniversaire.

Par un curieux hasard, Jessiebelle avait exactement le même physique que Jessie, en les mettant côte à côte on pourrait même les croire jumelles. Mais la comparaison s'arrête là!"


Voilà, j'allais arriver au passage que j'essayais d'oublier par tous les moyens. Je m'interrompis encore pendant quelques instants, prenant plusieurs bouffées d'air.

Retrouvant finalement mon calme je recommençais à raconter:

"Au départ, j'étais d'accord avec l'idée du mariage mais j'ai eu tôt fait de m'apercevoir de la véritable personnalité dominatrice de cette fille.

J'étais un enfant espiègle, assez turbulent et pleurnichard. Mes parents voulaient tout mettre en oeuvre pour que je perde ces traits de personnalité qui leurs faisaient honte, ils avaient demandé à mes nombreux tuteurs de refaire mon éducation mais peu importe combien ils se montraient sévères, aucun d'eux n'arrivait à changer celui que j'étais au fond de moi.

 Ils ont d'abord engagé une matrone qui n'hésitait pas à me remettre à l'ordre à tout bout de champ, surtout lors de mon moment préféré de la journée, quand je passais à table mais ça ne leur suffisait pas, peut importe combien j'essayais de bien faire j'étais toujours trop désobéissant à leurs yeux..."


Ma voix commença à trembler malgré moi, j'essayais cependant de me contenir pour ne pas montrer ma panique. Prenant une nouvelle inspiration je murmurais:

"... alors un jour ma petite fiancée Jessiebelle a proposé son aide. Et mes parents qui n'avaient d'yeux que pour elle, la trouvant parfaite à tout point de vue; n'ont eu aucun problème à lui donner leur feu vert.

Nouvelle pause.

Enfant elle a commencé par me poursuivre partout en me faisant la morale, aidée par l'attaque paraspore de son mystherbe qui me paralysait à chaque mauvais pas.

Ne supportant plus tout cet harassement j'ai essayé à plusieurs reprises de m'enfuir mais à chaque fugue je finissais par être retrouvé et puni en conséquence.

Ce n'était à l'époque principalement que du harcèlement moral mais lorsque nous avons atteint l'adolescence les choses se sont empirées surtout lorsque j'ai commencé à approcher de mon dix-septième anniversaire.


La panique reprit le dessus de moi. Tous ces souvenirs étaient trop difficiles à supporter. Je voulu m'arrêter là mais il était trop tard, j'étais trop avancé dans mon récit pour laisser Hamés à ses interrogations. Il fallait que je continue, alors rassemblant tout mon courage, c'est ce que je fis. J'espérais qu'elle ne remarquerait pas mon état de tension intense:

...

Jessiebelle était consciente que je ne l'aimais pas et que j'étais prêt à tout mettre en oeuvre pour échapper à mon mariage avec elle. Alors, elle a demandé à mes parents de lui offrir un cachot pour y faire mon éducation et cette fois encore papa et maman ont été d'accord avec sa méthode d'apprentissage dérangée...

Serrant les poings, je me mis à balbutier: "I-Ils... Ils lui ont offert ce fameux cachot, tout équipé de matériel bizarre: des tables à harnais, des supports pour m'attacher au mur, des objets de torture du moyen-âge,... Tout ce qui pouvait me faire le plus peur au monde se trouvait là.

Maintenant que j'étais arrivé à m'exprimer sur ce sujet il me semblait que je retrouvais plus de facilité à en parler, je continuais plus aisément:

"Elle s'est armée d'un fouet et à chaque fois où j'ai essayé de lui tenir tête ou de me rebeller contre elle, je me suis retrouvé entraîné de force dans cette salle par notre majordome, paralysé par la paraspore de rafflesia; tout disponible pour recevoir mes leçons de dressage.

Je marquais une nouvelle pause. Un peu plus longue que les précédentes. J'avais réussit à raconter ce souvenir plus facilement?... Et bien maintenant ça redevenait difficile, peut-être même un peu plus. Ma voix se remit à trembler, aussi bien que mon corps et je ne pouvais plus rien faire pour empêcher ça. Les larmes me montèrent aux yeux.

"Elle... elle a commencé à me torturer,... à... à abuser de moi... à me détruire mentalement et physiquement... Mes parents étaient au courant de tout ce qu'elle faisait mais quand ils étaient témoins de quelque chose ils se contentaient de détourner la tête ou de fermer les yeux.

Levant mes mains sur mon visage j'essayais désespérément de cacher mes larmes.

Ma faiblesse me faisait honte et pourtant à l'encontre de ma volonté, je finissais toujours tôt ou tard par me retrouver dans cet état: comme poursuivit par mes vieux démons...

"Pendant toutes ces horribles heures cauchemardesques je me suis promis que j'allais tout faire pour contrecarrer les plans que ma famille avaient établis pour moi, que j'allais m'éloigner du droit chemin en devenant un hors la loi.  Pour ça j'avais un plan, j'ai supplié mes parents de me mettre en pension - Ca m'a laissé un peu de répit.

À l'école Crève-Coeur j'ai croisé Jessie et bien qu'on ne s'est pas parlés à l'époque ont a fait le même parcours tous les deux: les pires résultats de l'histoire de l'école. Ensuite, j'en ai profité pour fuguer à nouveau, cette fois mon errance a duré plusieurs jours, le temps de rejoindre le gang des bicylette. Cette fois encore, Jessie a suivit le même chemin sans qu'on ne le sache à ce moment-là.

Malheureusement pour moi, j'ai ensuite été retrouvé alors on m'a renvoyé à la maison et les punitions n'ont été que plus violentes...

Je hurlais, je criais, je pleurais mais aussi bien Jessiebelle que mes parents, tous étaient insensibles à mes supplications.

J'étais un garçon désobéissant alors je méritais d'être puni. Seul mon caninos, mon seul et unique ami à l'époque se préoccupait de mon sort.

Mes grands-parents à qui je tenais plus que tout n'étaient même pas au courant. Ils n'en ont jamais rien su et je ne leur dirais jamais car je sais que ça les tuerait.

Ca peut paraître dingue mais malgré tout ce qu'ils m'ont laissé subir j'ai continué à avoir de l'affection pour mes parents.

J'ai toujours eu l'espoir que je m'en sortirais par mes propres moyens..."


Cette fois le pire avait été dit, je pouvais retrouver mon calme en recommençant sur un sujet un peu plus positif:

...Jusqu'à ce jour béni où j'ai une nouvelle fois réussit à m'enfuir et au détour d'une ruelle, alors que j'errais sans but, perdu et meurtri j'ai rencontré un sbire de la Team Rocket qui m'a proposé de rejoindre leurs rangs. Je n'oublierais jamais ses paroles: "Hé gamin, ça te dirais de devenir un rebelle?!"

J'ai tout de suite accepté cette perche tendue. On m'a proposé de faire équipe avec Jessie et notre compagnon Miaouss - Oh tiens,  je ne t'ai pas encore vraiment parlé de lui mais tu sais quoi Hamés? Et bien comme toi il sait parler!


Je retrouvais un léger sourire en évoquant mes compères puis je repris une expression nostalgique.

...A deux reprises pendant notre période de formation nous nous sommes retrouvés en situation périlleuse au dessus du vide, j'ai profité de ces moments pour essayer de me suicider mais Jessie et Miaouss m'ont tous deux sauvés la vie. Quand mon regard s'est plongé dans celui de Jessie la seconde fois, dès cet instant... j'ai compris que je l'aimais. C'est ainsi qu'elle et Miaouss sont devenus mes deux meilleurs amis au monde.

Je ne pouvais pas croire que j'avais fini par tout avouer à Hamés, j'avais réussit à lui parler de tout, même de ce qui me mettait le plus mal à l'aise. J'étais soulagé d'un poids énorme.

"Maintenant tu sais tout." finis-je simplement.

Il ne me restait plus qu'à attendre de voir quelle serait sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Dim 16 Fév 2014 - 23:25

James me comptais le long récit de sa vie. Il me dit qu'il avait été un enfant battu et mal-aimé de sa propre famille, sauf de ses grands-parents. C'était une enfance tragique! Il n'y avait pas à en douter!
James avait les larmes aux yeux pendant son discourt. Je me dis que si jamais je tombais sur cette Jessibelle, je lui enfoncerais mes quatre poings dans la figure, juste pour lui faire payer ce qu’elle avait fait endurée à James. Cependant, j’étais un peu mal placée pour lui jeter la pierre du fait de mon passé. Je fus surprise d’apprendre qu’il était accompagné d’un Miaouss doué de la parole…à croire que les Tutankafer n’étaient pas les seuls miracles de la nature.

A la fin de son histoire, le jeune homme semblait comme allégé. Il avait le regard pétillant comme si ces vieux démons s’en étaient allés. Pour ma part, j’étais contente de savoir qu’il me faisait suffisamment confiance pour se confesser à moi.  

"Maintenant tu sais tout."  Dit-il d’un ton détaché.

Je clignais des yeux pendant quelques secondes, digérant ses paroles puis ferma les yeux, pensive :

- Tu as choisi d’être un hors-la-loi pour prendre sa revanche sur la vie, mais je pense que ce n’est pas la chose qui te rends plus heureux … La vraie chose qui te contente, c’est le fait d’avoir trouvé une famille qui l’accepte tel que tu es. Je veux parler de Jessie et Miaouss.

Puis, je le regardais.

- Je me trompe ?

Je pensais que ma déduction était la bonne. Mais je pouvais encore avoir tort. En général, je pouvais voir dans les yeux de mes sujets quand quelque chose n’allait pas. Ils n’avaient pas besoin de me le dire. Cela était de même pour les humains en général.
Puis, je souris, l’air curieux.

- Quels sont tes pokémons, jeune maître ? Comment est le Miaouss parlant ? Et…ce Tutafeh dont je sens le parfum? Et puis…quelles sont tes missions ?

Bien, avec cet amas de questions, je pensais qu’avent le lever du soleil, mon maître et moi nous connaîtrions comme si nous avions toujours été ensembles. J’étais très curieuse. Et c’est vrai que le jeune homme ne m’avait pas présenté ses autres équipiers. En fait, en même temps que d’être satisfaite de mes améliorations en humains occidental, cela m’effrayais…je progressais vite ! Peut-être qu’un jour je reviendrais parmi les miens et pourrais leurs apprendre se dialecte… .
Revenir en haut Aller en bas
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Lun 17 Fév 2014 - 13:06

- Tu as choisi d’être un hors-la-loi pour prendre ta revanche sur la vie, mais je pense que ce n’est pas la chose qui te rends plus heureux … La vraie chose qui te contente, c’est le fait d’avoir trouvé une famille qui l’accepte tel que tu es. Je veux parler de Jessie et Miaouss. Je me trompe ? me demanda Hames.

Elle avait visé à peu près juste mais j'étais nuancé. C'était une question piège pour moi. Je dodelinais de la tête en répondant: "Tu as raison sur un point: mon vrai bonheur c'est d'avoir trouvé une famille qui me respecte en mes deux meilleurs amis. Mais je ne me vois cependant pas faire autre chose que mon activité pour la Team Rocket, ce travail me satisfait d'une certaine façon.

Ce n'est pas vraiment que j'aime être un criminel mais j'ai déjà essayé plusieurs autres domaines professionnels et aucun ne me convient. En dehors de la Team Rocket je ne sais pas quoi faire d'autre de ma vie. Jessie et Miaouss pourraient tous deux avoir un objet de reconversion. Elle, elle est passionnée par les concours et Miaouss ferait un parfait interprète mais moi je n'ai aucune idée de ce que je pourrais devenir. Je ne cherche pas à m'épanouir dans autre chose que ce que je fais actuellement.

De toute façon je retire un certain amusement de mon travail pour cette organisation. Oui, je pense que j'apprécie ce que je fais, c'est comme un jeu pour moi; donc même si ça me fait souvent plus de mal que de bien, ça me plaît.


Ma réponse était assez contradictoire. J'avais moi-même des difficultés à me comprendre. Est-ce que toutes ces années de soumission avaient fini par me rendre un peu maso?

Ensuite Hames ajouta: -Quels sont tes pokémons? en me demandant plus précisément de lui parler de Miaouss et Tutafeh. Elle voulait aussi savoir en quoi consistaient mes missions.

Ouhlala, c'était un vrai interrogatoire! Ca n'allait pas être de tout repos! Je ne parlais pas souvent mais quand je m'y mettais je pouvais devenir une vraie pipelette et ce soir, tout spécialement, j'avais vraiment une forte envie de bavarder pour que la nuit me semble moins longue.

J'appréciais que mon amie Tutankafer s'intéresse à mon travail et à mon équipe de pokémon qui étaient tous très précieux pour moi. Je répondais donc tranquillement en énumérant sur mes doigts les créatures que j'avais encore en ma possession:

"Je suis principalement un dresseur de pokémon de type plantes et psy, bien que j'ai déjà disposé d'autres genres. Actuellement j'ai 4 pokémon restés au quartier général:

- Tout d'abord il y a Mime Junior: lui il appartenait à mon grand-père mais il a choisi de voyager avec moi pour me consoler lorsque j'ai dû me séparer de mon eoko adoré qui était tombé malade. Il est très câlin et il adore le chocolat; je tiens terriblement à lui. D'ailleurs c'est simple, je le considère comme mon enfant. J'ai hâte de le revoir mais je préfère qu'il se repose pour éviter qu'il tombe malade à son tour car comme Eoko ce petit bout de chou est assez fragile,

- Ensuite, il y a Vortente qui est également lié à mon passé. Je l'ai trouvé coincé dans un marécage au grand marais de verchamps et je l'ai sauvé quand j'étais encore enfant. Il s'est tellement pris d'affection pour moi qu'il adorait me serrer dans ses lianes en me mordillant la tête et même à l'âge adulte il a toujours continué à le faire,"
Je mimais le geste à la parole, agitant mes bras comme si quelque chose m'étreignait.

- J'ai un gaulet. fis-je en reprenant mon sérieux. Il m'a été offert par un instructeur de la Team Rocket pour m'aider dans une mission qui consistais à défaire la Team Plasma à Unys et il n'a voyagé que quelques jours avec moi avant que je m'en sépare. Ce pokémon est plutôt discret et solitaire, il aime se mettre en retrait donc je n'ai pas eu l'occasion de faire vraiment connaissance avec lui. Je ne m'attardais pas en explications sur gaulet car il était le pokémon de mon équipe avec lequel j'avais le moins d'affinité.

Et enfin il y a Tutafeh... dis-je d'un ton enthousiaste, sachant que c'était le pokémon dont Hames attendait la description avec le plus d'intérêt. C'est de lui dont tu as senti l'odeur. Je m'en suis séparé tout récemment en même temps que Gaulet. En réalité j'ai été contraint de les laisser tous les deux au quartier général avant de me lancer dans mon voyage vers la région de Kalos. Je les ai confiés au boss pour qu'il fasse leur apprentissage et qu'il les rende plus fort.

Tutafeh je l'ai "capturé" si je peux dire sans le combattre dans un hangar désafecté à Unys. Il avait faim et je lui ai simplement proposé de la nourriture qu'il a accepté. Ensuite je n'ai eu qu'à lui tendre ma pokéball et en guise de reconnaissance il a accepté d'y entrer."


Je me mis à rire, continuant mes explications pour permettre à la demoiselle célibataire de mieux connaître son homologue masculin. "Tutafeh est un sacré lutteur en tout cas!" fis-je en essayant de mon mieux de le couvrir d'éloges.

...Il est très courageux, n'a pas peur de s'épuiser et il possède une attaque ball-ombre intéressante qui, quand elle sera développée à son plein avantage, pourrait très bien atteindre le niveau de la tienne.

Il n'est plutôt pas mal en son genre, c'est un très beau spécimen de Tutafeh.

La dernière fois où je l'ai vu il déprimait parce qu'il se sentait seul. Je pense que rencontrer une petite amie lui ferait le plus grand bien. D'ailleurs, je suis prêt à parier qu'il a délibérément libéré ses hormones dans le but de se trouver une compagne; ça expliquerait pourquoi son parfum est toujours sur moi une semaine après notre séparation."


En disant ces derniers mots j'offris un clin d'oeil taquin à Hames.

"Désormais," ajoutais-je "... je voyage avec un adorable petit Sepiatop.  Il est très mignon et câlin mais à la différence de Mime Junior quand il lui prend l'envie de se battre il est vraiment tenace! Lui aussi je l'ai capturé en lui proposant de la nourriture. Quand j'y pense, d'ailleurs je n'ai jamais attrapé le moindre de mes pokémon en le combattant.

"En tout cas" finissais-je "Je bénis le ciel de l'avoir laissé dans le panier de ma montgolfière quand je suis parti en mission en forêt ce matin! Si j'avais emporté la pokéball de sepiatop avec moi, je l'aurais perdue de même que tous les objets que je gardais dans mes poches.

J'allais passer au sujet suivant quand je constata que j'allais oublier un détail important:

"Quelle tête en l'air je fais! J'allais complètement omettre de parler de cette grosse pipelette de Miaouss! Et bien, celui-là c'est vraiment un pokémon hors du commun si tu veux mon avis. J'oublie les trois quart du temps qu'il est un pokémon tellement son comportement est digne d'un humain!!!

Et voilà, que je me relançais dans des explications: "Miaouss parle couramment notre langue car il l'a apprise pour épater une femelle qui n'en avait rien à faire de lui. Et tu peux me croire,... c'est une faculté qui nous est utile car il nous sert de traducteur et de négociateur assez souvent mais parfois j'aimerais encore mieux qu'il ne sache pas parler car il lui arrive de dire des choses vraiment déplacées, embarrassantes et fâcheuses.

Il ne sait pas garder sa langue pour lui, je doute même qu'il ne comprenne la signification du mot "secret, en plus il adore lancer des petites blagues malsaines qui ne font rires que lui et il adore chanter comme une casserole au clair de lune, accompagné de son banjo.

C'est plus un bon pote qu'un pokémon!"


Maintenant que j'avais fini d'énumérer et de décrire mes compagnons pokémon, je répondais à la question suivante:

"Pour ce qu'il est de mes missions... elles sont assez variées:

Et cette fois encore, comme il s'agissait d'un sujet qui me passionnait je repartais dans les détails:

Notre but principal consiste à voler des pokémon rares ou très puissants.

Mes équipiers et moi nous avons jetés notre dévolu sur un pikachu très spécial qui; sans évoluer, peut atteindre un niveau de puissance incroyable puis retomber à son plus bas niveau.
Ca fait de lui un spécimen unique!!!

À chaque région qu'il visite avec son jeune maître, ils font tous deux le tour des arènes. Et devine quoi...

Quand ils arrivent à leurs derniers badges, s'il rencontre des pokémon légendaires en cours de chemin pikachu réussit à les écraser sans problème mais aussitôt après son passage au village d'origine de son dresseur; dès qu'il se remet en route pour un nouveau continent il retourne à son niveau initial comme s'il n'avait jamais combattu....

C'est sidérant!


Puis j'ajoutais d'un ton moins passionné: Il nous arrive aussi de voler des objets rares ou de collections qui peuvent rapporter beaucoup d'argent. Parfois je pirate les données concernant les pokémon dans les ordinateurs des professeurs pour les retransmettre aux scientifiques de notre organisation!

À chaque région, mes compagnons et moi nous combattons les organisations adverses pour permettre à la Team Rocket de conquérir les différents continents de notre monde...  Concrètement, tout ce que nous faisons c'est dans le but de bâtir un empire de la Team Rocket indestructible en vue un jour de soumettre la terre entière à notre domination!!!!


J'étais soulagé d'avoir enfin fini mon discours mais maintenant j'avais la bouche sèche.

Il était tombé de l'eau en abondance au cours des dernières heures mais j'ignorais comment je pouvais en récupérer pour étancher ma soif. Je me mis à tousser en soulevant une main à ma gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Lun 17 Fév 2014 - 19:20

Depuis notre rencontre, James avait l’air vraiment passionné en faisant la liste de ses compagnons de voyages. Il s’éternisa sur son Tutafeh, me disant qu’il était très courageux et téméraire et que, avent de le quitter, il semblait manquer d’affection et, probablement, cherchait une femelle. Sur ceux, il me fit un clin d’œil. J’en conclus qu’il pensait que la « petite amie » en question finirait peut-être par être moi ? En fait, je n’avais encore vraiment pensée à me mettre en couple. Dans mon esprit, j’attendais le moment tant redouté où mon père me présenterait mon futur époux. Chose dont je ne voulais pas ! Je souhaitais être libre de choisir mon partenaire. Mais en général, j’avais du mal à aimer « d’amour ». Et puis, ce Tutafeh était sans doute un peu jeune pour moi… . Qui c’est, depuis sa séparation avec James, il avait peut-être évolué ? J’étais plus pour le fait que nous soyons amis, car j’avais peur de faire souffrir à nouveau une personne qui m’avait donnée son cœur. Du moins, c’était ce que je pensais en ce moment, car je n’avais aucune idée du futur. L’amour était un sentiment indomptable et destructeur, mais surtout imprévisible.  

Mon jeune maître me parlait ensuite de son Sepiatop. J’aimais beaucoup ces pokémons. Ils étaient si mignons !
Il conclut sa présentation par le fameux Miaouss. James me dit qu’il le considérait comme un humain à part entière et que son talent linguistique était en réalité une particularité acquise pour séduire une femelle. Ça alors !
Vint alors la partie qui me plus le moins d’entendre :

"Notre but principal consiste à voler des pokémon rares ou très puissants. Mes équipiers et moi nous avons jetés notre dévolu sur un pikachu très spécial qui; sans évoluer, peut atteindre un niveau de puissance incroyable puis retomber à son plus bas niveau. Ça fait de lui un spécimen unique!!! À chaque région qu'il visite avec son jeune maître, ils font tous deux le tour des arènes. Et devine quoi...
Quand ils arrivent à leurs derniers badges, s'il rencontre des pokémon légendaires en cours de chemin pikachu réussit à les écraser sans problème mais aussitôt après son passage au village d'origine de son dresseur; dès qu'il se remet en route pour un nouveau continent il retourne à son niveau initial comme s'il n'avait jamais combattu.... 
C'est sidérant!"

Hum. Je n’aimais pas spécialement l’idée que des humains arrachent des pokémons aux mains de leurs dresseurs, cependant, c’était vrai que ce pikachu avait belle et bien une particularité incroyable ! Même mon père ne pourrait jamais battre un légendaire ! Et encore moins retourner au stade de départ.

"Il nous arrive aussi de voler des objets rares ou de collections qui peuvent rapporter beaucoup d'argent. Parfois je pirate les données concernant les pokémon dans les ordinateurs des professeurs pour les retransmettre aux scientifiques de notre organisation! À chaque région, mes compagnons et moi nous combattons les organisations adverses pour permettre à la Team Rocket de conquérir les différents continents de notre monde...  Concrètement, tout ce que nous faisons c'est dans le but de bâtir un empire de la Team Rocket indestructible en vue un jour de soumettre la terre entière à notre domination!!!!"

Je levais les yeux au ciel avec un sourire amusé. Cela m’avait toujours fait marrer de voir des humains prêts à tout sacrifier pour en commander d’autres.
A présent, James  semblait assoiffé. Certes, il avait beaucoup parlé. Je sortis de la grotte un instant pour lui récupérer une feuille remplie d’eau de pluie. Puis la lui rapportait. Quand il s’en saisit, je décidais de présenter ma famille, moi aussi :

- Moi, je n’aie pas de pokémon…Mais mon père, Amon le Renaissent (je traçais son nom en égyptien dans la terre), est sans doute le Tutankafer le plus incroyable qui existe. Je marquais une courte pause. C’est l’un des premiers descendants de Toutankhamon, celui qui a donné naissance à notre espèce. Ce qui fait de lui un être respecté et craint à la fois. Mon père n’est cependant pas un pokémon agressif… Il est très doux, très compatissent. Je l'aime infiniment, et il me le rend bien. Mais si on touche à ses filles ou à sa reine, il devient alors terriblement dangereux. Amon n’est pas comme les autres Tutankafer : Il est bien plus grand, a des couleurs supplémentaires ainsi que de nombreux motifs sur son sarcophage. Quand à ma mère, elle ne parle presque jamais. Elle très discrète et ne viens me voir que quand elle à une prédiction à me faire…J’ai des sœurs aussi, mais elles ne m’aiment pas, car c’est moi qui suis censée être reine. Pourtant, je ne veux le veux pas, ce trône… . Depuis ma réincarnation, j’ai peur d’être au pouvoir, je ne veux pas prendre le risque de devenir méchante à nouveau, j’ai déjà beaucoup de remords.
Je regardais James.

- C’est pour ça que je suis venue avec toi, pour éviter les calvaires de la royauté. Mais en tout cas, notre rencontre à été bénéfique: Regarde moi, je peux parler! Riais-je. J'étais de très bonne humeur se soir. Le fait de savoir que j'allait peut-être rencontrer de nouvelles tête me comblait de joie. 

- J'ai hâte de rencontrer tes amis et tes pokémons.  
Revenir en haut Aller en bas
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Mar 18 Fév 2014 - 8:06

Hames me rapporta une feuille remplie d'eau que je bu d'une traite. Elle ne semblait pas souffrir de faim ou de soif aussi facilement que moi. C'était très probablement dû au fait qu'elle était un pokémon.

D'après les rumeurs que j'avais entendues au sujet des tutankafer, ces créatures aimaient manger des lingots d'or. Je me demandais s'il y en avait dans les parages. Peut-être pourrais-je utiliser Hames pour qu'elle me conduise un jour jusqu'à un trésor...

Plus je la regardais plus je me disais qu'elle s'assortirait bien avec mon tutafeh. Elle pourrait le câliner et se montrer aussi maternelle envers lui qu'elle ne l'avait été envers moi; ça serait trop mignon mais elle pourrait aussi l'aider à s'entraîner pour qu'il devienne un tutankafer aussi puissant qu'elle! Et avec deux tutankafer hyper redoutables dans mon équipe, plus personne n'oserait me tenir tête!!! Je laissais échapper un petit rire discret, j'avais des idées si spéciales parfois!

Elle décida de me parler de sa famille à son tour et me donna quelques explications sur son père: "Amon le Renaissant" rien que par son nom, il était évident que c'était un pokémon très important. Et en effet, il n'était pas seulement de sang royal, il était en plus l'un des descendant du grand Toutankhamon le pharaon le plus connu de l'histoire. Selon la description d'Hames, Amon était un pokémon rare doté de motifs sur le sarcophage. J'étais bien curieux de le voir. J'eut un flash durant lequel je m'imaginais le capturant avec Jessie et Miaouss pour l'apporter au boss!!!!! Quelle fierté et quelles félicitations on en retirerait! On serait promus à coup sûr!!!!

Je me retrouvais souriant d'un air machiavélique mais je me ressaisit rapidement! Il s'agissait du père d'Hames. Comment une idée sournoise qui lui causerait du tord avait-elle pu me traverser l'esprit après tout ce que cette fantastique tutankafer avait fait pour moi???!!!

Elle me remercia en quelque sorte de lui avoir redonné le pouvoir de parler et quand je croisa son regard je me sentis coupable d'avoir eu une mauvaise pensée la minute d'avant.

- J'ai hâte de rencontrer tes amis et tes pokémons. ajouta-t-elle et je ne m'en sentis que plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Mar 18 Fév 2014 - 14:14

James buvait goulûment. Pendants ce moment de silence, je l’observais. Il semblait pensif, puis, croyant ne pas être vu, il eut un petit sourire que je ne n’aimais pas du tout ! Alors, pour le dissuader de toute mauvaise action contre ma famille, je pris une profonde inspiration.

- C’est un mâle magnifique, certes, d’autant plus que ses yeux sont bleus, leurs centre, verts  avec de belles pupilles noires striés. Seulement, comme toutes  les belles choses de ce monde, il est impossible de se l’approprier.  (J’eus un petit sourire sadique) La dernière personne qui à essayer de le capturé, un pilleur de tombe un peu trop sûr de lui, Amon s'est tellement déchaîné sur lui... Le pillard s’est fait littéralement déchiré en morceau. Mon père l’a cassé en deux comme toi briserais une allumette. (Je soupirais) Je me souviens du craquement de sa colonne vertébrale quand elle a cédée…Quant au pokémon du jeune voleur, il s’est immédiatement soumis quand il a vu mon père.

Puis, je guettais la réaction de mon maître.

-  Il ne se laisse jamais approcher par les humains. Quand il en voit un, il le laisse tranquille et passe son chemin, mais si ce dernier lui cause des ennuis, c’est la mort en guise de châtiment.      
Revenir en haut Aller en bas
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Mer 19 Fév 2014 - 8:16

En écoutant la description de la fin tragique du pilleur de tombe décrite en détails par Hames je me mettais aisément à la place de ce malheureux et m'imaginais parfaitement les bruits horribles du craquement de ses os et la sensation du déchirement de ses organes internes. Je souffrais pour lui et commençait à ressentir une forte envie de vomir. Je laissais échapper une plainte: "wha...ha... oh..."

Vu l'effroi que je ressentais je devais sûrement être aussi pâle qu'un mort. Je reculais jusqu'à ce que mon dos touche la paroi puis je m'auto-étreignis.

"Oh la la..." haletais-je, le souffle coupé quand elle s'arrêta de parler. "Le pauvre homme. Il devait être complètement fou pour avoir osé prendre un tel risque." Mon coeur tambourinait dans ma poitrine. Je laissais échapper un rire nerveux "ha... ha.. en tout cas... moi ça ne viendrait jamais à la tête... d'... d'essayer de voler les trésors de ton père ou... ou de m'en prendre à lui..."

Après avoir donné ma réponse, je déglutis puis en gardant mes bras serrés autour de mes genoux, je basculais lentement sur mon côté pour me coucher par terre.

Je simulais le sommeil mais j'avais bien trop peur pour dormir. Encore heureux qu'Hames m'avait averti des dangers auxquels je risquais de m'exposer le jour où je croiserais le chemin de son père. Maintenant je savais à quoi m'en tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Mer 19 Fév 2014 - 19:05

J'avais persuadé  James de laisser mon père tranquille. Ouf...encore heureux, j'avais suffisamment eut peur la première fois qu'il avait tué un humain. Je n'avais spécialement envie de lui décrire également les supplices endurés par des Tutankafer s’étant risqués à manger des hommes.

Mon maître se laissait glisser contre la paroi lui servant de dossier. Il s’était enroulé sur lui-même et semblait fatigué. Je m’approchais de lui, et, d’un geste lent et doux, passa l’une de mes mains sur sa joue.

- Avent que je quitte le palais, nous nous étions très sérieusement disputés…Je ne sais pas quand il enverra ses gardes à ma recherche. Cependant, je ne suis pas sûre qu’il te fasse du mal puisque tu es mon ami et que tu ne m’as rien fait.

Puis, ressentant le besoin de me rendormir, je tissais un drap de bandelettes que je jetais sur James. Les brindilles craquelaient, le feu allait s’éteindre bientôt. La nuit n'était pourtant pas sur le point de se terminer.

Je baillais, une main devant la bouche. M’assurant que le jeune homme s’endormait, je gardais une main sur sa hanche, si jamais il avait un problème, je le sentirais bouger.

- Leilah’sahidha, James. Murmurais-je avent de refermer mon sarcophage.

Fin du rp~suite dans le Tunnel Renkei.
Revenir en haut Aller en bas
James de la Team Rocket
Membre motivé ^^
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 17/01/2014

MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    Ven 21 Fév 2014 - 20:02

(RP terminé se poursuivant dans le tunnel Renkei http://pokelife.forumactif.com/t3870-vers-la-civilisation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une sensation de déjà vu.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une sensation de déjà vu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les larmes post-12 janvier: une sensation de bluff 10 mois après
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Nuage de sensation
» Manèges à sensation
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Forêt Mori-
Sauter vers: