Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'épave des chasseurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'épave des chasseurs.   Mer 21 Oct 2015 - 18:03

La plage Hama était un véritable havre de paix. Son sable fin, son lagon saphir dans le lequel se reflétait le soleil et ses cocotiers remplis de fruits exotiques donnait l'impression de regarder une carte postale.
Cependant, il ne s'agissait pas d'une image sur un simple bout de carton mais d'un véritable paysage non pollué par l'homme. Du moins, jusqu'à qu'un navire de braconnier vienne s'échouer sur la plage, la salissant de nombreux débris.

Tsuki avait trainé Ethura et Lorion jusqu'aux environs dans l'épave dans l'objectif de retrouver ses parents. Plus précisément, elle les avait emmenés ici dans le but de leur montrer d'étranges traces.
La petite lapine sauta de l'épaule de loup gris et leur montra de la patte.

« Vous voyez comme elles sont bizarres ? »

Les traces, qui partaient de la mer, étaient celles d'un Pokémon et rejoignaient le reste du bateau. Cependant, à mi chemin elle devenait celle d'un humain adulte.

«  Les empreintes de Pokémon, je suis sûr que se sont celles du méchant Pokémon. s'exclama t' elle. Il est plus grand que Ethura et très effrayant quand il s'amusait à faire couler le sang des rebelles avec ses griffes. Du coup, je restais tranquillement dans mon coin pour pas qu'il m'embête. Il s'amusait particulièrement à blesser mon voisin, un Etourmi. »

Tsuki jette un regard à l'épave avec appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Stones
Gardien Etherique...
Gardien Etherique...
avatar

Masculin Messages : 254
Date d'inscription : 17/12/2013
Age : 23
Localisation : je me situe dans les Bouches du Rhône.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Jeu 22 Oct 2015 - 21:42

La plage... Je n'ai trop eu l'occasion d'y traîner depuis mon arrivé sur l'île. Ça ressemble au désert de l'île volcanique a la différence que l'oasis n'est pas potable, et est sur toute la moitié de la zone.
Tsuki nous guide alors vers les morceaux des reste du bateau et 'vous montre alors des empreintes de patte de pokémon, qui plus loin, change d'aspect et prennent la forme de pieds humain.

Selon ce que Tsuki nous explique, je fis ma réflexion :

"- Mmm, un pokémon avec un gabarit similaire que le mien... Peux changer d'apparence... et ses couleur ... Gris foncé et rouge... Je crois savoir de quoi il s'agit. C'est un Zoroark, mon espèce ne sont généralement pas ami avec eux, mais peut-être qu'avec mon côté Ténèbre, je pourrais lui poser des questions."

On continue de fouiller les alentours, a la recherche de signe de vie.

--------------------------------------------

Si tu décide de faire marche-arrière,
...c'est que tu as oublié quelque-chose dans ta vie.


thème de l'Odyssée de mes personnages
Spoiler:
 


Mes Perso's
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Lun 26 Oct 2015 - 0:31

[Désolé je n'avais pas vue le post et avec mes études (J'ai finit à 22h hier) je peux difficilement vérifié les news et RP sur le forum]

Musique: Plage:
 

Le son des vagues repoussant doucement le sable, un son qui m’enveloppa dans une agréable mais triste nostalgie. Chaque lieux sur Seïkan regorgeait de souvenirs. Et la plage Hama en faisait évidemment partie. La route de la guilde à ici n'était pas si grande, et nous avions pu arriver le soleil encore haut dans le ciel. Il ne faisait pas encore trop trop frisquet pour l'instant mais je me demandai si Tsuki n'avait pas trop froid, je jeta un oeil dans sa direction. En y repensant sa fourrure devait la maintenir au chaud. Moi? Ah j'avais l'habitude de vivre sous n'importe quel condition, geler, transpirant de chaleur ou bloquer dans les grottes humides. C'était une température agréable comparé à ce que j'avais pu connaitre. La jeune Laporeille observait depuis le dos du loup argenté le décors offert par la plage Hami. Je me vit un peu de moi en elle quand j'étais plus jeune, je me suis approché doucement avant de partager ce que je pensais.

-Le paysage est beau n'est ce pas? Seïkan a ce mérite de pouvoir nous émerveillé à chaque lieu, même les plus effrayants.

Je me suis alors dirigé vers le bord de la plage, m'asseyant sur la sable la ou la mer ne pouvait pas atteindre, observant les aller viens de l'eau. Si j'ai bel et bien apprit une chose dans ce monde lors de mes explorations, c'est de chérir la vie qu'importe ce qu'elle nous offre. Un lever de soleil, la mer grattant une plage, le vent caressant l'herbe, une fontaine naturelle. Qu'importe ce qui nous entoure nous devons chérir ce qu'elle nous montre, car nous ne savons jamais quand nous pourrons tout perdre, un ami, notre vie, un souvenir, un lieu... Je tournai la tête vers l'épave du bateau qui détruisait le décors de la plage. Bientôt ce navire échoué fera partit du décors de Seïkan, la vie jouera son rôle, des Pokémon habiteront l'épave. Tsuki se dirigea vers ce dernier, j'ai alors suivit mais... Ce fut le bateau qui m’intéressa le plus, je me suis décalé vers celui ci, y jetant un oeil. C'était étonnant que le navire se soit échoué sur la plage, trop souvent le récifs détruit tout ce qui tente de pénétré Seïkan. Finalement l'espoir de retrouver les parents de Tsuki vivant étaient déjà plus grande mais... Je jeta un nouveau regard à la jeune enfant. Comment avait elle put être séparé de sa famille, si le bateau c'était échoué ici ils auraient du être ensemble. Soit les parents se sont retrouvé éjecter du bateau... Soit il n'avait pas cherché leur fille... Non! Ce serait trop cruel, je dois me tromper!

-Vous voyez comme elles sont bizarres?

Les dires de l'enfant Laporeille venait de me tirer de ma réflexion, je me suis approché et me suis baissé pour voir l'empreinte. Elle ressemblait à celle d'un Zoroark mais... A un moment donné les empreintes disparaissait pour laisser place à autre chose... Quelque chose d'étrange, cela ne ressemblait à aucun Pokémon que je connaissais, peut être à celle d'humain mais cela aurait peu de sens... Sauf si il y avait des humains survivant et que le Pokémon que nous avions vu... Non les empreinte aurait du partir d'un autre point. Alors le Zoroark ce serait transformer, et peut être en humain. En tout cas les empreintes était assez récente, un jour... Trois au plus. La piste n'était pas fraîche mais la traque toujours possible... Il restait néanmoins un problème... Est ce réellement une bonne piste? Je lâcha un soupir empli de désespoir, de toute façon c'était la seule piste que nous avions...

-Les empreintes de Pokémon, je suis sûr que se sont celles du méchant Pokémon. Il est plus grand que Ethura et très effrayant quand il s'amusait à faire couler le sang des rebelles avec ses griffes. Du coup, je restais tranquillement dans mon coin pour pas qu'il m'embête. Il s'amusait particulièrement à blesser mon voisin, un Etourmi.

Je fut surprit par les dires de la jeune Laporeille et me sentait mal pour elle.

-Tss! Je supporte pas ce genre de Pokémon, s'amuser dans la douleur des autres est horrible! Ne t'en fait pas, Si ce monstre vient pour t'embêter, moi et Ethürã on s'occupera de son cas!

Je fit un grand sourire en me montrant du pouce. Ethürã lui avait eu la même réflexion que moi à propos de la race du Pokémon. Nous partions donc sur un Zoroark. De bons adversaires ces trucs la. Mais il ne ferait pas le poids contre moi et le loup d'argent. J'avais juste peur pour Tsuki mais à deux nous pouvons en avoir un concentré sur la protection de la jeune Laporeille.

-Dans ce cas la, et comme nous n'avons pas d'autre alternative, nous allons suivre la trace de notre méchant fuyard!

Cette fois ci ce fut moi qui mena la marche, suivant les traces. Ce n'était pas si simple car la piste datait de plus d'un jour mais j'étais bon traqueur. Pendant notre traque je me suis approché d'Ethürã et lui parla assez doucement pour que Tsuki ne l'entende pas.

-Ethürã, si nous tombons sur le Zoroark, que faisons nous? J'aimerai évité de me battre mais je dois avouer qu'avec la description de Tsuki j'avait déjà peu confiance en ce monstre. J'aimerai aussi évité qu'elle soit témoin d'un combat. Je ne peux garantir la survie de notre adversaire si il tente un truc stupide. L'un de nous doit s'occuper de Tsuki pour la protéger, que ce soit en la défendant ou en lui cachant les actions de celui qui combattra. Tu veux la protéger ou tu préfère combattre le Zoroark si il agit de façon agressive?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Lun 26 Oct 2015 - 11:09

« Dans ce cas là, et comme nous n'avons pas d'autre alternative, nous allons suivre la trace de notre méchant fuyard! »

Lorion mena à son tour la marche, suivant les traces. Il la suivait avec aisance alors que la piste datait d'un certain temps. Tsuki se retrouva à l'arrière. Elle avançait sans crainte tandis que les traces menait à l'intérieur de l'épave. L'Arcko devait être un excellent trappeur, car même à l'intérieur du navire en ruine il trouvait le chemin à suivre.
Lorion finit par se rapprocher d' Ethürã. Il se mit à lui parler doucement, comme si il ne voulait pas que Tsuki l'entende. Cependant, l'enfant était un Laporeille, et avait donc une excellente ouïe. Ses grandes oreilles agissaient comme un radar. Elle parvint à entendre la majorité du discours.

« Ethürã, si nous tombons sur le Zoroark, que faisons nous? J'aimerai évité de me battre mais je dois avouer qu'avec la description de Tsuki … »

Le son de la voix de l'Arcko baissa, la petit curieuse dû donc redoubler de concentration pour comprendre.

« ...aussi évité qu'elle soit témoin d'un combat. Je ne peux garantir la survie de notre adversaire si il tente un truc stupide... »

Son attention fut de nouveau perturbée, s'étant plus concentrer pour écouter, elle capta sans le vouloir un autre son de voix. Une voix lointaine et douce.

« Caressé par les rayons du soleil, bercé par le vent. Dors, endors-toi petite fée dans ton berceau... »*

Cette berceuse.... elle l'a connaissait ! C'était celle que lui chantait sa mère ! Elle lui avait d'ailleurs chanté à plusieurs reprises dans le bateau pour la rassurer de loin malgré la distance séparant leur cage.

« Éclairée par les étoiles, bercée par la brise du soir. Dors, endors-toi petit ange somnolent... »*

La voix était cependant lointaine, elle ne parvenait pas à la reconnaître à qui elle lui appartenait. Mais il n'y avait aucun doute, cela ne pouvait être que celle de sa mère. Qui d'autre aurait pu la chantée ?
Tsuki jeta un regard à Lorion et Ethürã. Ces deux partenaires n'avaient pas remarqué qu'elle avait arrêté de les suivre. Ils étaient déjà assez loin d'elle, discutant.
La petite Laporeille les laissa sans les prévenir, elle irait les rejoindre une fois sa mère retrouvée.
Il fallait qu'elle se dépêche, si elle s'arrêtait de chanter elle ne pourrait plus la retrouver.
Tsuki s'éloigna naïvement dans une autre partie du vaisseau échoué sans que ses compagnons de la remarque...

--------------------------------------------

*[Berceuse issue du manga Le ménestrel Black Bard de Sazanami Ichiya.

Non ce n'est rien, au contraire avec tes études ce n'est pas de ta faute, merci d'avoir répondu, c'est la mienne, j'aurai dû t'en parler plus tôt.]
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Stones
Gardien Etherique...
Gardien Etherique...
avatar

Masculin Messages : 254
Date d'inscription : 17/12/2013
Age : 23
Localisation : je me situe dans les Bouches du Rhône.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Mer 28 Oct 2015 - 10:11

L'espace d'un instant, je capta quelque chose de pas normal, je fit signe a Lorion de ne plus faire un bruit.
Je capte alors une sorte de mélodie, plutôt douce. Je me retourne pour demander a Tsuki si elle entente cette musique, mais elle a disparue.
Par réflex, j'actionne ma détection d'aura pour la retrouver, et je la vit, elle semble se diriger vers l'origine de cette mélodie.
Je dis a Lorion:

"-vite, Tsuki va se faire piéger, faut la rattraper, j'ai un mauvais pressentiment."

Je me mets a courir a la suite de Tsuki qui est déjà loin, vers un autre morceau d'épave. Pourquoi je ne l'ai pas remarqué plus tôt ?

....................

[Je sais, c'est très-très court pour moi pour le moment.]

--------------------------------------------

Si tu décide de faire marche-arrière,
...c'est que tu as oublié quelque-chose dans ta vie.


thème de l'Odyssée de mes personnages
Spoiler:
 


Mes Perso's
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Mer 28 Oct 2015 - 22:29

J'attendai une réponse d'Ethürã, mais il y eu un silence, puis je me suis arrêté pour me retourner. Le Lucario argenté me tournait le dos et... Tsuki avait disparut

-Vite, Tsuki va se faire piéger, faut la rattraper, j'ai un mauvais pressentiment.

-Que?!

Ethürã partit trop vite, je fut surprit, bloquant sur place, puis quand j'ai voulu le poursuivre je me suis finalement arrêté, entandant la douce berceuse qui résonnait dans l'épave.

« Caressé par les rayons du soleil, bercé par le vent. Dors, endors-toi petite fée dans ton berceau... »

Je restai sur place, tournant la tête comme pour chercher d'ou cela venait...

« Éclairée par les étoiles, bercée par la brise du soir. Dors, endors-toi petit ange somnolent... »

Bon sang! Je venais de perdre Ethürã! Tsuki était quelque part perdu ici... Mais l'épave était pas si grande, je n'allais pas revenir sur mes pas. Je me suis retourné pour continuer la route que nous avions prise. Qu'importe ou elle est partit, Ethürã a plus de chance de la retrouver que moi. Moi je vais m'occuper du danger présent ici. Le Zoroark sera à moi! Je ne lui permettrait pas de faire du mal à qui que ce soit! Je me suis pressé de traqué le Pokémon grâce aux traces qu'il laissait, cette fois ci ce n'était plus si simple, mais parfois ces pattes laissait des traces de griffures sur le sol. Je continuai ma fouille, qui me mena sur le pont, je marchai doucement, le plancher du bateau grinçant sous mes pas, les traces s'arrêtait ici... Je me suis approché d'un trou et ai regardé au fond, la lumière filtrait ici, illuminant Tsuki. Je ne disait rien, guettant calmement ce qu'il se passait, prêt à agir si besoin. Comment et pourquoi c'était elle retrouvé ici? Et autre problème... Ou était le Zoroark?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Ven 30 Oct 2015 - 18:46

Thème onirique (Forêt de Vestigion, Pokémon D/P/P, remasterisé) :
Spoiler:
 

Tsuki bondissait à travers les couloirs du bateau. La voix était très proche.

« Caressé par les rayons du soleil, bercé par le vent. Dors, endors-toi petite fée dans ton berceau... »

La petite lapine se dépêcha, la voix commençait à s'éteindre. Sans doute que sa mère allait mettre un terme à son chant.

« Éclairée par les étoiles, bercée par la brise du soir. Dors, endors-toi petit ange somnolent... »

Tsuki arriva dans une salle du bateau à temps, sa mère venait de terminer sa berceuse. La Lockpin se tenait devant elle belle et gracieuse comme à son habitude.

« Maman ! cria la petite Laporeille. »

L'enfant sauta dans les bras de sa mère et la serra très fort. Elle était si contente de la retrouver tandis qu'elle se blottissait contre sa douce fourrure. Tsuki savait que ses parents étaient en vie, et elle ne pouvait se tromper, cette chaleur était réel.

« Je savais que je te retrouverais ! Tu sais, je n'ai pas eu peur une seule sombre seconde ! Et je me suis fait de nouveau amis ! Il y a Ethura qui est super fort ! Et aussi Lorion, c'est un super bon pisteur ! »

Tsuki était vraiment très heureuse, ne lui manquait plus que son père.

«  Maman, où est Papa ? demanda-t-elle »

La Lockpin resta silencieuse, elle n'avait pas dit encore un mot depuis ses retrouvailles avec sa fille.
Cette dernière lui jeta un regard ne comprenant pas l'absence de réponse. Son regard était sombre tandis que son visage n'exprimait aucune expression.

« Maman ?
-Pauvre petite Laporeille, rien n'est réel, il n'y a rien, rien que des illusions. »

Thème boss (One who gets in your way, Xenoblade Chronicles) : 
Spoiler:
 

La voix de la Lockpin était étrange, elle était devenue grave. Tsuki ne comprenait pas ce qui se passait. Soudain elle la balança au sol, la petite Laporeille cria.
La petite Laporeille sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle entendit un rire effrayant venant de sa mère. Tsuki l'observa tandis qu'elle changeait de forme. Sous ses yeux ne se tenait la belle Lockpin, mais un dangereux Zoruark.

« Tu n'aurais jamais dû venir ici, je vais être la dernière personne que tu verras.
- Non, mes amis viendront me sauver ! Ils arriveront d'une minute à l'autre !
- C'est ce que tu crois, il me suffit de modifier légèrement mon illusion et ils erreront jusqu'à ce que je le désire. expliqua le Pokémon des braconniers. »

Tsuki comprenait de moins en moins ce qui se passait. Le renard ténébreux, voyant son regard perdu,l'attrapa par l'oreille et lui murmura.

« Crois tu vraiment que ce navire à surmonter l'épreuve de la tempête ? Tout ceci n'est qu'une illusion de mon œuvre... »


Dernière édition par Warren le Jeu 5 Nov 2015 - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Stones
Gardien Etherique...
Gardien Etherique...
avatar

Masculin Messages : 254
Date d'inscription : 17/12/2013
Age : 23
Localisation : je me situe dans les Bouches du Rhône.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Dim 1 Nov 2015 - 20:44

Zut, Lorion n'a pas réussi a me suivre, et puis tant pis, Tsuki est plus en danger. Sa sécurité prime, c'est mon rôle de Gardien après tout.
Pour être sur de ne pas me fier aux illusions, je décide de me bander les yeux avec mon écharpe du Renégat, Ma perception est ma seule façon de voir le réel, tout ce qui m'entoure n'est qu'une illusion, créé par ce Renard des ténèbres. 
je perçois toujours l'aura de la petite Tsuki, ce Zoroark lui veux du mal, faut pas que je me laisse distraire. Je retrouve Tsuki, qui est en mauvaise posture, le Zoroark est là aussi.
...  mais attend... Je le connais... Ou plutôt je LA connais! Son aura m'est familière, non, impossible. Elle ne ferait pas ça... A moins que...

"-Ça suffit Zhoren, cesse ta petite blague, je sais que tu t'ennuie a mourir sur cette île, mais ne t'en prends pas aux plus faible pour ton plaisir, tu est tombé bien bas sur ce coup là."

La Zoroark me dévisagea, lâcha la prise sur Tsuki qui restait perplexe encore un instant. La Renarde sombre s'avance moi :

"-Tien-tien, je savais bien que tu étais là, Ethura, tu te souviens de ta dette que tu me doit? Et te voilà. Tu étais plus petit avant notre séparation, tu a bien changé, tu fais quoi maintenant, tu sauve la veuve et l'orphelin ?"

"- Zhoren, il n'y a pas que les combat dans la vie, je sais que tu en es friand, depuis la fois où tu as décidé de te retourner contre le gang Tranche-Nuit pour me prêter main forte, mais de là a briser le moral des autres avec tes illusions... Tu pourrais nous aider pour commencer, on cherche justement les parents de cette petite, tu les aurait vu? "

La Zoroark réfléchit un instant avant de rétorquer:

"- quel intérêt j'aurais à vous aider? "

Je répond alors du tac-au-tac:

"- c'est simple, non seulement, tu sera remboursé de ma dette, tu auras ton combat contre moi, et tu auras le droit au double du remboursement si tu nous accompagne, ça devrait t'aller, non? "

"-Très bien, très bien... Attention les yeux, je défais l'illusion. "

A ces mot, l'air vibra, et comme je n'avais pas enlevé mon écharpe de mes yeux, je ne vis pas trop le changement, je retire mon bandeau, et vit que nous nous trouvions en plein milieu de l'étendue de sable fin de la plage.
Il n'y a aucun morceaux de bateau échoué, c'était ça l'illusion depuis le début. Lorion était un peu plus loin, près d'un rocher, dérouté, tout comme Tsuki.

--------------------------------------------

Si tu décide de faire marche-arrière,
...c'est que tu as oublié quelque-chose dans ta vie.


thème de l'Odyssée de mes personnages
Spoiler:
 


Mes Perso's
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Lun 2 Nov 2015 - 0:42

-Très bien, très bien... Attention les yeux, je défais l'illusion.

Mais elle ne put rien faire, son visage se transforma, passant du sourire narquois à la grimace de douleur mêllé à de la surprise. Ethürã avait reçu sur le corps une giclure de sang. La renarde baissa la tête et vit une lame feuille sortir de son ventre. Cette dernière s'enleva et la Pokémon ténèbre tomba au sol, tournant la tête et voyant le visage de celui qui l'avait attaqué.


----------


Une Zoroark sortit de l'ombre, s'approchant peu à peu de Tsuki, je restai ici à ne rien faire, observant la scène. La démarche du Pokémon renarde était lente, un sourire mauvais au visage. La Laporeille resta face à elle, le regard apeuré. La Pokémon ténèbre leva la griffe, ce fut mon signal de départ, concentré sur la jeune enfant cela me donnait la diversion parfaite! Je fit un bond, préparant mon attaque lame-feuille, un sourire se dessinant sur mon visage. Elle ne pourrait esquiver mon coup! Pourtant, elle se retourna et se dévia de mon coup qui allait se porter sur Tsuki. Je serra les dents en voyant mon coup partir vers elle, j'ai pu néanmoins dévié mon attaque et glisser devant la jeune Laporeille en position de combat face à la Zoroark. Cette dernière ria d'un rire sombre avant de me désigner du bout de la griffe.

-Eh bien, eh bien, eh bien... C'est que tu as presque réussit à la tuer cette petite.

Je ne répondit pas à la provocation, diregeant mes deux lame-feuille vers elle, les bras croisé, en position de combat et prêt à réagir. Elle eu un large sourire puis se mit elle aussi en position de combat. Je fermai les yeux, elle voulait la jouer agressive, allons lui montrer que c'est elle qui devait avoir peur! J'écartai partiellment et doucement les jambes, posant ma main gauche au sol, plia légèrement les genoux et positionna mon bras droit étendu en arrière pour que ma lame soit dans mon dos. J'étais prêt à bondir, mais je me devais de lui poser une question.

-Dit moi une chose... Tu aimais vraiment blesser les autres...? Tout comme cet Etourmi...?

Elle fut surprit de ma question, se redressa et leva les bras.

-Que veux tu que je te dises, on s'occupe comme on peut, et t'en fais pas, cet Etourmi ne souffrira plus...

Je rouvrit les yeux, le corps tremblant, attendant la suite de sa réponse, pouvant même la prévoir.

Musique: Ce pourquoi nous nous battons:
 

-Je l'ai tué...

Je bondit, le visage emplit de rage, mon adversaire sauta au dessus de ma lame-feuille et tenta à son tour de m'attaquer avec ses griffes, j'esquivai et retenta une attaque lame-feuille. Nous avons alors jonglé entre esquive et attaque, mais aucun de nous deux avions réussit à toucher l'autre. Je lançai une nouvelle attaque Lame-feuille mais au lieu de me replier, j'enchaine de suite avec une balle-graine. Mon adversaire habitué à ce que j'esquive ne s'attendait pas à cette attaque, elle fut surprit et je pu voir ses yeux écarquillé à cause de cela... Mais... Elle lâcha un nouveau sourrire sombre, mon attaqua la toucha et la fit disparaître telle une ombre. Je serrai les dents, les yeux emplit de surprise, puis je jeta un œil autour de moi. Je voyais, sortant du sol, plusieurs Zoroark d'ombre se transformant en Zoroark normale. Je fit un mouvement de la tête, prononçant un petit « Tss ! » et remit mes bras face à moi, prêt à agir. Les Zoroark me chargeaient, j'attendit le dernier moment, ce moment ou une d'entre elle se jetait vers moi et était prêt à me frapper de sa griffe. Je l'ai découpé en deux, transformant la Zoroark en ombre, puis je découpa la suivante, et continua ainsi jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'une qui se tenait à l'écart. Cette fois ci elle ne souriait plus... Elle chargea une attaque Ball'ombre, cette fois ci ce fut à moi de sourire, elle jouait sur mon terrain ! Je concentrai de mon côté une Ecosphère et je la lança sur son attaque. Ce fut ma sphère qui absorba la sienne et qui explosa sur la renarde. Je profitai de l'explosion qui déstabilisait mon adversaire pour agir et en finir. Combinant Vive-Attaque et Lame-Feuille je lui fit une entaille sur le ventre, passant derrière elle. Puis je lui reporta un coup dans le dos, repassant devant, et je continuai ainsi jusqu'à lui infliger nombre entailles et giclé de sangs. Elle tomba à terre, le sang coulant de son corps et sa bouche, je me suis alors approché pour mesurer son poul... C'était finit...

-Tu n'as plus rien à craindre Tsuki, elle ne nous fera plus de mal...

Les dires de la renarde à propos de l'Etourmi me revint... Finalement j'avais agit comme elle, je l'avais tué... La Laporeille m'attrapa la main et me tira, comme pour m'amener quelque part.

-Ou veux tu que l'on aille ?

Puis j'entendit à nouveau cette douce berceuse...

« Caressé par les rayons du soleil, bercé par le vent. Dors, endors-toi petite fée dans ton berceau... » 

Je compris alors ce qu'elle voulait faire. Je l'ai donc suivit parmit les couloirs détérioré de l'épave.  La voix devenait de plus en plus forte, Tsuki s'arrêta, tremblante, et me montra un trou. Je me suis approché, la voix qui chantait la berceuse venait de la...

« Éclairée par les étoiles, bercée par la brise du soir. Dors, endors-toi petit ange somnolent... » 

Je jeta un œil en bas et...

Musique: Ennui:
 

Quelque chose me poussa. Dans ma chute j'ai pu me retourner et voir le visage de celui qui m'avait poussé... Ce visage avait un sourire sombre, un regard monstrueux... Tsuki m'avait poussé dans le trou... Une douleur traversa mon corps, puis je sombra dans l'inconscience entendant encore la berceuse...

« Dors, endors-toi... »

J'ouvrit brutalement les yeux, faisant un bond qui fit souffrir mon épaule gauche. Dans les vappes, je ne comprenai pas encore ce qu'il m'arrivait ou ce qui m'était arrivé, je m'essuya de la main du sang qui coulait de ma bouche. Puis je tournai la tête vers mon épaule qui me faisait tant souffrir. Mes yeux s'écarquillèrent. J'avais l'épaule en sang, planté dans une sorte de pic sortant de la structure de l'épave. Je commençai à m'affoler et la douleur devint alors plus forte. Puis je repris mon calme d'explorateur. Obliger de me sortir de ce pétrin seul, je serrai les dents, le pic était long et je m'étais planté profondémant... Je me suis relevé d'un coup, remontant mon épaule le long du pic qui devait facilement faire plus de 20cm avant de m'en extirper, hurlant de douleur. Je suis tombé en avant, genoux à terre et l'autre bras me maintenant. Les yeux en larmes à cause de la douleur insuportable. Je me suis trainé jusqu'à pouvoir m'adosser et osa jeter un œil à mon épaule, à nouveau mon esprit s'affola en voyant la blessure grave c'était moche... Vraiment moche... Je sortit de mes affaires un bandage préparer par Mira. C'était une sorte de tissu créer par des Pokémons Arachnide et imbibé de plante qu'utilisait Mira pour soigner. Je retirai mon foulard du cou et l'enfila dans ma bouche, c'était pour éviter que je me morde la langue à cause de la douleur. Je serra à nouveau les dents comme je pu et... Enroula le bandage autour de ma blessure qui me brula, je tentai de garder les dents serrer, concentrer sur cette pression de la machoire pour ne pas m'évanouir à cause de la douleur. Puis finalement j'avais réussit à bander ma blessure, la douleur disparaissant petit à petit. Je me suis allongé sur le dos, les yeux en larmes, le souffle alletant... Puis ce qui s'était passé me revint... Saleté ! La Zoroark m'avait berné avec ses illusions ! Tsuki ! Je devais la retrouver ! Elle devait surement être en danger !

Je me suis relevé, remit mon foulard et repartit à la recherche du loup d'argent et de la Laporeille. Il me fallut quelques minutes pour retrouver la Pokémon renarde, en face d'elle se trouvait Tsuki... Il n'était pas encore trop tard !


----------


Ma lame traversa son ventre, j'ai retiré doucement mon bras et fit quelques pas en arrière.

-Tu ne tromperas plus personne avec tes mensonges et illusions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Lun 2 Nov 2015 - 18:45

Lorion transperça Zhoren de sa lame. Il recula ensuite doucement, retirant son bras.

« Tu ne tromperas plus personne avec tes mensonges et illusions ! s'exclama Lorion »

Du sang atterrit sur Ethura, Tsuki ne pu retenir un cri. Zhoren venait d'être transpercée de plein fouet. La Zoruark perdit l'équilibre, crachant du sang et gémissant. Lorsqu'elle s'écroula au sol, elle disparut, emmenant avec elle ses tâches de sang.
La petite lapine remarqua alors que Zhoren se tenait en réalité à quelques mètres à côté en parfaite santé. Elle sourit d'un petit air narquois.
La Laporeille, bien que ne reconnaissant pas l'attaque, comprit qu'elle avait dû utiliser un superfuge. Peut être s'agissait-t-il d'un autre illusion ?

La Zoroark était vraiment dangereuse, jusqu'au serait-t-elle capable d'aller ? Tsuki avait déjà eu un aperçu de sa force auparavant.

Thème souvenirs (Reminiscence version music box, Xenoblade Chronicles):
Spoiler:
 
Le bateau tanguait sur les flots à chaque mouvement, Tsuki glissait dans sa cage. Elle tenait très fort sa pierre lune dans les pattes. Elle allait s'en sortir, il fallait juste qu'elle attende, elle en était convaincue. Elle pensait très fort à l'astre lunaire tendis qu'elle manipulait son collier.
La lune était-elle levée ?
Faisait-t-il nuit ou bien jour ?
Comment le savoir dans la pénombre de cette cale moisie ?

Les questions se bousculaient dans sa tête tandis qu'une créature se rapprochait d'elle. La bête bipède se rapprochait. Il s'agissait d'un Pokémon à la fourrure marron et à crinière rouge sang. Son regard bleu se posa sur elle.
La petine lapine frissonna devant la renarde qu'elle cru comme étant du genre masculin.
Celle-ci détourna finalement du regard pour le porter sur un petit Etourmi, voisin de la Laporeille. La renarde frappa violemment la cage dont les barreaux résonnèrent avant de l'ouvrir.
Elle se mit à griffer violemment le pauvre oiseau apeuré. Du sang gicla de ses blessures.
L'Etourmi hurlait de douleur.
Tsuki, terrorisé par le sort de son innocent voisin se réfugia dans un coin de cage, le plus loin possible de la sadique. Elle tenta en vain de boucher ses oreilles, les hurlements étaient de plus en plus perçants.


La torture prit fin au bout de quelques minutes, le bourreau refermant la cage teinté de pourpre et s'éloignant lançant un regard froid à ceux qui osaient toiser son regard.
Tsuki, tremblante, ne pu retenir ses larmes lorsque la renarde s'éloigna d'un pas lent et fier.
Elle tentait de retenir ses pleurs tandis que les larmes coulait le long de ses joues.

Comment pouvait-on être si cruel ? Comment pouvait aimé voir la souffrance des autres ?

Tandis qu'elle sanglotait, elle entendit la voix douce de sa mère.

« Caressé par les rayons du soleil, bercé par le vent. Dors, endors-toi petite fée dans ton berceau... » 

Sa mère chantait sa berceuse pour la rassurer

« Éclairée par les étoiles, bercée par la brise du soir. Dors, endors-toi petit ange somnolent... »





Non, Zhoren trahirait Ethura, et il allait se faire berné. Pour la première fois de sa vie, la naïveté et l'optimisme de Tsuki avait disparu. Il fallait qu'elle agisse.

Tsuki se rapprocha de la renarde qui l'ignorait.

"L'importance est de viser le centre du corps, ton attaque sera plus efficace à cette endroit là"

La voix de son père résonna dans sa tête. La petite lapine avait toujours détesté les rares entrainement qu'il lui imposait. Son père lui apprenait à utiliser des attaques qu'elle avait hérité de lui. Et c'est l'une d'elles que la Laporeille allait utiliser.

« Pardon ! cria Tsuki. Je suis désolée ! »

La Laporeille lança la plus puissante attaque cage éclair qu'elle pouvait. Ele ne voulait pas la blesser, seulement l'immobiliser;


Dernière édition par Warren le Mer 4 Nov 2015 - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Stones
Gardien Etherique...
Gardien Etherique...
avatar

Masculin Messages : 254
Date d'inscription : 17/12/2013
Age : 23
Localisation : je me situe dans les Bouches du Rhône.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Mar 3 Nov 2015 - 22:19

"- STOP TOUT LES DEUX! Arrêtez!"

Je me precipite en direction de Zhoren, la décharge l'a bien affecté, je la pris dans mes bras, et la porta au pied d'un palmier pour l'adosser. Je me tourne vers les autres :

Écoutez, ça va paraître louche, mais je la connais assez pour vous affirmer qu'elle n'a rien d'un monstre.
l'illusion dans lequel elle nous a plongé, c'est uniquement parce qu'elle s'ennuie. Bon c'est vrai que son humour laisse a désirer, mais dans le fond, tant qu'on ne lui veux pas de mal, elle ne fera aucun dégât."

"-Pfff! Ethura, toi, t'as pas changé, tu arrive toujours a trouver le moyen de me défendre."

Elle tourne la tête vers Tsuki et continue :

"- Ma petite, sache que jamais je n'avais l'intention de te faire du mal, et si je t'ai choqué, je m'en excuse. Mes illusions ont tendance a être réaliste, on me surnomme souvent le maître de l'illusion.
En ce qui concerne tes parents, la dernière fois que je les ai vu,c'était juste après le naufrage, ils se dirigeaient vers la forêt, je ne les ai plus revu après."

"- je vais te porter, tu pourras sûrement nous aider. "

Je passe son bras par dessus mes épaules et l'aide a se déplacer.
Dommage que les baies Ceris soit difficile a trouver sur cette île.
Je lance a Lorion:

"- rassure toi, je maîtrise la situation par rapport a elle, ses illusions n'ont pas d'effet sur moi."

--------------------------------------------

Si tu décide de faire marche-arrière,
...c'est que tu as oublié quelque-chose dans ta vie.


thème de l'Odyssée de mes personnages
Spoiler:
 


Mes Perso's
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 21
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   Jeu 5 Nov 2015 - 1:03

Musique: Complication:
 

La zoroark en sang se transforma en ombre, comme lors de mon combat contre les illusions. Je ne fut pas surprit et resta concentré, je m'attendai à bien plus de sa part elle qui avait déjà réussit à me piéger, mais ça ne marchai pas... J'avais déjà deviner d'avance comment jouer à son jeu... Quand j'ai compris qu'elle utilisait ses illusions, j'ai de suite penser que je ne pourrais me fier à ma vue. Cherchant un moyen de faire la différence entre réalité et illusion, comme si un sixième sens pouvait exister, j'ai trouvé un moyen infaillible pour moi de ne pas me tromper. Tout à l'heure, quand j'avais aperçu les trois Pokémons, je suis resté en retrait et ai lancé une version amoindri de mon attaque vol-vie sur son clone. Je sais faire la différence entre aspirer la vie d'un être vivant et l'énergie d'une capacité. Ce qui était enfaite en face de Tsuki et Ethürã était une attaque clonage. C'est à ce moment la que j'ai décidé d'agir, pour leurs montrer qu'il ne pouvait lui faire confiance. Et puis je dois avouer que même si je me trompai je n'aurais pas regretter la blessure que j'aurais pu lui infliger. Pas après ce que je venais de subir !

La renarde illusionniste apparut proche de nous, un sourire large sur les lèvres et fit disparaître le décors autour de nous, c'est la que j'ai compris la facilité pour laquelle j'ai pu les pister. C'était elle qui les avait créé pour m'induire en erreur, elle avait juste laissé assez de difficulté pour que j'oublie cette possibilité ! Jusqu'ou s'arrêterai sa fourberie ? Jusqu'ou pouvait-elle être calculatrice pour essayer de nous tromper. La jeune Laporeille s'approcha de la Zoroark, elle aussi voulait lui faire confiance ?! Etait-je le seul à être assez prudent pour me rendre compte qu'elle était un potentiel danger ?!

-Pardon ! Je suis désolé !

Musique: Retournement de situation:
 

Une puissante décharge électrique se propagea du corps de la Laporeille à celui de Zhoren. Je resta bouche-bé et ce pour deux raisons. Premièrement son attaque ne devait pas blesser la Zoroark, mais il s'en dégagea une certaine puissance qui m'avait moi même un peu effrayé. Bon sang ce n'était qu'une enfant ! Comment pouvait-elle dégagé une telle énergie ?! Je ne veux pas dire qu'elle était super forte mais... C'était impressionnant pour son age, je ne m’attendais pas à cela d'elle, pas avec son caractère si enfantin ! Deuxièmement, elle nous avait tous bien eu, même moi je me serais fait avoir si j'avais été la cible. Au moins elle était moins dupe que le Lucario argenté mais... Quelque chose dans son regard me mit mal à l'aise. J'avais l'impression que ce n'était pas Tsuki, elle avait une expression si sérieuse comparé à l’innocence, la gentillesse et la naïveté qu'elle dégageait avant... Trêve de rêverie ! Je me suis dirigé vers Tsuki me mettant entre elle et Zhoren, prêt à la défendre si elle parvenait à se libérer de la cage électrique et qu'elle décidait d'attaquer.

-Jolie coup Tsuki.

-Stop tout les deux ! Arrêtez !

Le loup argenté se dressa face à moi, protégeant la Zoroark. Sa réaction me renda suspicieux face à lui. Se rendait-il compte dans quel camp il se rangeait ? Il porta notre adversaire et s'est éloigné de nous pour s'occuper d'elle. Je restai sur mes gardes, nous n'en avions pas terminé, mais je profitai qu'Ethüra soit loin pour avoir une conversation avec la jeune Laporeille. Je me suis agenouillé face à elle avec un franc sourire

Musique: Sympathie:
 

-Ne t'en fais pas, je ne veux pas te gronder mais... Tu sais, tu ne devrais pas te battre. Tu as très bien agit mais te mettre en danger comme ça n'était pas une bonne chose à faire, les adultes comme moi et Ethürã sommes la pour t'aider et pour s'occuper des problèmes que tu ne devrais pas avoir à géré.

-Euh... d''accord, je vais me mettre à l'écart. Vous êtes fort, je sais que vous allez y arriver.

Je fut surprit de sa réponse, je ne m'attendai pas à ce qu'elle accepte aussi facilement ce que je venais de dire.

-Tsuki... Ne fais pas comme moi. Vie une vrai vie d'enfant, contrairement à toi j'ai passé mon enfance à combattre et souffrir et je dois t'avouer que ce n'est pas une vie trop agréable. Je ne veux pas que cela t'arrive à toi, et pour cela que je veux être la pour toi si tu as besoin. Tu es une enfant gentille, ne change pas.

Puis avec un ton plus amusant et un visage souriant je reprit la fin de ma phrase

-De toute façon si Zhoren te veux encore du mal je lui botterai le train !

Je me suis relevé en riant un peu. Je prit une grande inspiration, souffla et me retourna vers les deux autres. Comme je l'avait dis, je n'en avait pas finit avec eux. Moi et Tsuki nous avons rejoin Ethüra qui s'occupait de Zhoren, cette dernière avait quelque spasmes à cause de la paralysie et semblait souffrir, non pas de douleur mais d'être à la merci des autres.

Musique: Confiance brisé:
 

-Écoutez, ça va paraître louche, mais je la connais assez pour vous affirmer qu'elle n'a rien d'un monstre. l'illusion dans lequel elle nous a plongé, c'est uniquement parce qu'elle s'ennuie. Bon c'est vrai que son humour laisse a désirer, mais dans le fond, tant qu'on ne lui veux pas de mal, elle ne fera aucun dégât.

Je montrai alors mon bandage imbibé de sang, preuve que malgré que ce soit des illusions, cela restait un jeux dangereux.

-Vois-tu cette blessure Ethüra ? C'est à cause d'elle que c'est arrivé. Imagines si Tsuki aurait été à ma place, aurais-tu porter le même jugement ?

-Pfff! Ethura, toi, t'as pas changé, tu arrive toujours a trouver le moyen de me défendre.

-Toi tais-toi, tu n'es pas en position de l'ouvrir !

Pourtant elle m'ignora, continuant de l'ouvrir. Elle tourna la tête vers la Laporeille caché derrière moi, ses mots lui était destiné.

-Ma petite, sache que jamais je n'avais l'intention de te faire du mal, et si je t'ai choqué, je m'en excuse. Mes illusions ont tendance a être réaliste, on me surnomme souvent la maîtresse de l'illusion. En ce qui concerne tes parents, la dernière fois que je les ai vu,c'était juste après le naufrage, ils se dirigeaient vers la forêt, je ne les ai plus revu après.

Pouvions nous lui faire confiance ? Je jeta un œil vers la forêt... Je le saurais très rapidement en cherchant une quelconque piste. Mais je n'en avais pas terminé.

-Ethürã ! Te rends-tu bien compte que tu es entrain d'aider une personne qui nous a mit en danger, une personne qui a réussit à me blesser gravement, une personne qui s'est joué de nous ! Dois je te rappeller les choses les plus importantes pour l'équipe Aura-Legend ?! Les membres de ton équipe et la mission ! En aidant Zhoren et en t'opposant à moi et Tsuki tu vas à l'encontre de nos principes, tu nous remets en danger moi, ton coéquipier, Tsuki celle qui a fait la demande pour cette mission ainsi que la réussite de notre mission ! Choisis bien ce que tu vas faire maintenant !

Malgré mon avertissement, le loup argenté continua de s'occuper de Zhoren.

-Je vais te porter, tu pourras surement nous aider.

-C'est donc ta réponse...

J'étais déçu, Ehürã avait fait ses preuves, avait prouvé d'être quelqu'un de confiance pour l'équipe... Je me sentais trahit, moi qui le voyais comme un ami...

-Rassure toi, je maitrise la situation par rapport à elle, ses illusions n'ont pas d'effet sur moi.

Ce n'est pas de ça que j'avais peur, c'était de toi Ethürã, je ne savais plus si je pouvais te faire confiance. Même ton affirmation me parraissait fausse... Si tu savais que l'épave était une illusion pourquoi ne nous avoir rien dit ? Pouvais-je vraiment te croire mon ami ? Mes feuilles me servant de lame redevinrent normale. Mon corps se détendit, mon visage parut plus calme et mon regard n'était plus bestiale. Seul mon regard devenait de temps en temps glacial en regardant le Loup argenté ou la renarde illusionniste. Je fouillai dans mon sac et attrapa une baie ceriz que je lançai à Ethürã. Je suis passé à côté de lui et ai lâché d'un ton glacial.

-Fais attention à toi Ethürã...

C'était une double mise en garde, envers Zhoren et envers l'équipe. Reprenant une voix et un visage normale j'ai appelé la Laporeille.

-Tsuki reste proche de moi, on va retrouver ta maman.

Musique: Longue route:
 

Puis nous nous sommes dirigé vers la forêt, toujours à la recherche de la mère de la pauvre enfant. J'étais toujours blessé mais les bandages de Mira faisaent des miracles. J'étais extrêmement méfiant envers le loup et la renarde, me demandant quel lien avait les deux en commun pour qu'Ethürã se mette sur la route d'un de ses coéquipier... J'espérai juste une chose, que tout rentre en ordre, j'aimerai que Tsuki retrouve sa maman et... Je commençai peu à peu à y croire... Nous en étions capable moi et la Laporeille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'épave des chasseurs.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'épave des chasseurs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chasseurs de trésors reviennent
» L'épave....
» Chasseurs Éternels
» Les MONSTRES : Les Chasseurs de monstres
» Colonel du 16 Chasseurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Plage Hama-
Sauter vers: