Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [solo] J'entends le vent

Aller en bas 
AuteurMessage
Alex/Keysuke
Deus ex Aqua
avatar

Masculin Messages : 350
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 20
Localisation : derrière toi... Nyahaha !

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: [solo] J'entends le vent    Sam 9 Juin 2012 - 21:34

RP illustré par cette chanson

Le vent fit voler mes cheveux. Je ne pus m'empêcher de penser que cet hydravion, biplan et à deux places ouvertes au ciel, était bien casse-gueule, comme aurait dit un autre jeune. Moi, je m'en moquais. Bien à l'abri dans leur Pokéball, Hydro et Pyro ne craignait pas le vent, ni le froid. Le pilote n'avait d'abord pas voulu m'amener à Yokuba ; une petite liasse de billets avait fini par le faire changer d'avis. Le trajet avait été long, et impossible de dormir avec le vent. Nous étions partis au coucher du soleil, et l'aube se levait. La nuit aura été longue. Mon père m'avais permis de m'exiler grâce à son argent : une entité à la fois abstraite et omnipotente. Etrange chose que l'argent. Il m'avait payé une coquette maison dans la ville Shi, la seule de l'île. Style vieux japonais, mais matériaux récents. J'avais presque hâte. L'ancien moi aurait eu hâte. Moi je ne pensais qu'à Jenny, aux quatre cartes d'anniversaires qui m'avaient été renvoyées par Kaila. Elle voulait que je disparaisse, que ma fille n'ait pas de père. Je n'avais pu la voir que quelques secondes, mais j'aimais cette enfant comme personne ne l'aimerait probablement jamais. Loin des yeux, loin du coeur, dit le proverbe. Aujourd'hui, je découvrait qu'il était faux. J'étais à l'autre bout du monde, et pourtant je ne pensais qu'à mon enfant. Elle savait sûrement déjà marcher. Savait-elle déjà que je devrais être auprès d'elle ? M'en voulait-elle pour mon absence ? Pensait-elle à moi ? Je l'ignorais. tant de questions sans réponses... Je rêvais de prendre un hydravion, d'aller la chercher et de l'élever près de moi, dans la maison de la ville Shi. Peut être le ferais-je un jour ? Peut être... J'avais perdu confiance en moi, en mes talents. J'avais peur de retroucher à l'alcool. Ethanol c'est fini, me disais-je. Mais en étais-je certain ? Encore une question sans réponse. Depuis que j'étais sorti de ma cure, ma vie ressemblait à un long test, auquel je ne pouvais me permettre d'avoir un F. Autrefois je rêvais de voir les Pokémon légendaires, d'être un professeur Pokémon reconnu... Ma thèse était au fond de mon sac, à côté des cartes pour Jenny. La rendrais-je un jour à une quelconque académie ? Rebelote, une autre interrogation... Nous traversâmes alors un nuage. Un blanc complet, humide. Ma vie, quoi. La brume laissa alors la place à l'océan éclairé au loin par la lumière émeraude du soleil levant, à la vaste île presque coupée en deux par un large canyon. La lumière gagnait déjà la jungle, ses vastes arbres bloquant encore la poétique lueur de réveiller les dormeurs de la ville. Cette douce lueur gagna alors mon coeur. Je ne pouvais oublier Jenny, c'était impossible. Mais je devais l'enfouir, aussi bien dans mon coeur que dans ma tête : c'était l'heure pour une nouvelle vie dans un nouveau pays. Je devais m'assurer une belle vie sociale dès le départ, pas question d'être nostalgique. Je ne jouerais pas de rôle, évidemment, je montrerais juste les meilleures parties de moi-même. Le pilote démarra son amerrissage. Doucement, sans à-coups, il entama la descente, puis en une fraction de seconde glissa sur la mer d'huile. Il s'approcha des quais. Sans attendre l'arrêt complet, je me jetai sur la terre ferme. Sentant l'impact avec le bitume, mes Pokémon sortirent des balls à ma ceinture. Ils savaient que cet impact interviendrait quand on arriverait, ils l'avaient probablement attendu attendu toute la nuit. Hydro et Pyro, mon Carabaffe et mon Reptincel, marchèrent à mes côtés. La ville était grande, et j'habitais désormais au bout, mais je voulais y aller à pied. Toutes les maisons se ressemblaient, je passais notamment devant un restaurant "Chez Nina", un centre commercial et quelques autres centres de services. J'entrai enfin en vue de ma demeure -aussi étrange que ce soit, c'est ce terme qui convient le mieux- alors que le soleil éclairait maintenant clairement la ville. Je me rendis compte que j'étais peu éloigné d'autres maisons, je devenais un voisin de jardin. Le mien était herbu et fleuri, le précédent propriétaire l'avait garni de plusieurs massifs. Quelques Pokémon sauvages y avaient visiblement établi un domicile. Bien, je voulais justement me constituer une équipe complète depuis un moment. La maison était constitué d'un hall, d'un salon, d'une cuisine, d'une salle de bains et de plusieurs chambres d'amis, en plus d'une plus vaste. Le bâtiment était de plein pied. Un garage était en annexe, dans un bâtiment plus petit bien que rattaché au principal. Ma moto y était rangée, transportée par des professionnels avant mon départ. Mes affaires étaient également déposées dans ma chambre. Je lançai mon manteau sur le lit, et m'y laissai tomber à mon tour après avoir posé mon sac à dos. Hydro et Pyro exploraient de leurs côtés la maison, avant d'aller jouer dans le jardin. Tant qu'ils ne faisaient pas de bêtises... Je poussai un long soupir. J'étais un nouveau Yokubain, ça y est...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[solo] J'entends le vent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maya ~ Le vent souffle où il veut, tu l'entends mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va.
» Entends-tu le vent de l'hiver?[Pv Alakei]
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Yokuba :: La Ville Shi :: La Plage Kuukou (+ Aérodrôme)-
Sauter vers: