Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand le vent siffle dans les montagnes...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Dim 11 Mar 2012 - 12:15

    Le soleil était en train de se coucher, sur l'île où régnaient les Pokemon du nom de Seikan, sur une longue journée qui avait été magnifique et ensoleillée. Déjà, les petites créatures de nos rêves qui vivaient durant la période de la grande boule de feu partaient dans la direction de leur nid, de leur tanière, de leur grotte, ou tout-simplement chercher un endroit confortable et sûr où passer la nuit. Et pendant ce temps, ceux qui préféraient les rayons plus frais et moins aveuglant de sa soeur d'argent pour veiller sur le temps où ils vivaient leur vie, commencer doucement à passer le portail du monde de leurs songes. Bientôt, le ciel serait remplit d'étoiles goguenardes, riants de la simplicité, de la taille ridicule des mortels qu'elles observeraient depuis leur perchoir céleste, et qui seraient les témoins de la danse aérienne des Nosférapti et des Chovsourir, des chants des Hoothoot, des spectacles farceurs des Fantominus, alors que ceux-ci reprendraient leur quotidien de la nuit, un quotidien fait de chasses, de rencontres, de combats,... d'amour. Mais en attendant que la nuit soit aussi avancé que ça, ceux qui se trouvaient à l'extérieur pouvaient admirer un spectacle des plus impressionnant : le couché d'un soleil de printemps de Seikan. C'était là quelque-chose que Rexianne ne ratait que très rarement, et ce soir-là ne fit pas exception...

    Couchée sur une plate-forme rocheuse de la chaîne de montagne, juste devant l'entrée d'une caverne qui menait au quartier général de l'équipe d'exploration qu'elle avait, depuis-peu, rejoint, la jeune Alepera admirait la sphère dorée qui en était déjà à la moitié de sa course entre les deux parties du monde, à demi-cachée derrière la ligne d'horizon. Le ciel, la terre, la pierre... tout ce qui se trouvait encore sous l'oeil flamboyant du soleil était coloré par des couleurs flamboyante, aussi chaudes que celles de la fourrure de la canidé volante, ce qui rendait le paysage absolument magnifique. Et en plus, ce soir-là, il y avait un petit vent printanier très agréable, pas très chaud, mais pas le plus froid qui pouvait souffler non-plus, qui la caressait et faisait danser son épais pelage dans l'air. Rexianne avait la tête dressée, bien haute, afin de bien profiter du vent sur son visage, tendis que le reste de son corps était confortablement couché sur la pierre encore tiède de la montagne, allongée de tout son long, les serres de ses pattes-avants accrochées sur le bord telle celles d'un oiseau de proie endormi, et sa queue remuant de temps en temps d'un air apaisé. Mais le plus agréable, ce soir, dans le vent, c'était lorsque celui-ci passé sur les arrêtes tranchantes sur les bords de montagne...

    Dans la groupe où elle était née... dont le territoire ne se trouvait pas si loin de cet endroit, d'ailleurs, et c'était surement pour cela que les sons qu'elle entendait était approximativement les mêmes... il était de tradition, lorsque le vent soufflait à une telle puissance, ni trop fort, ni trop faible, que les Alepera se regroupent et écoute celui-ci siffler contre les parois. Le son qui en découlait résonnait à des oreilles aussi sensibles que les leurs tel une douce musique. Ils appelaient ça Le Chant de la Montagne. Cela n'était en rien obligatoire, mais la plupart des membres du groupe le faisait, car ça avait la faculté de les détendre, il n'était d'ailleurs pas rare de voir un individu s'endormir sur place, comme bercé par la musique d'un Rondoudou. Quelques-uns d'entre-eux s'étaient même donnés comme "métier" de tailler les bords des arrêtes avec leurs griffes pour leurs donner des bords plus fins et adoucir la mélodie. Lorsqu'elle était petite, ses parents l'emmenaient toujours, avec sa soeur et ses frères, assister à chacun de ces chants. Un léger sourire mélancolique flottait sur le bord de la truffe de Rexianne... entendre cela lui rappelait de bons souvenirs et lui donnait un peu le mal du pays. Elle avait presque envie de prendre son envol et de retourner chez-elle... mais elle ne fit pas. Elle avait encore beaucoup à explorer, et sa soif d'aventure était plus forte que tout.

    Un bruit de pas... ou plutôt de pattes... détourna son attention du spectacle qu'elle était en train d'admirer et du concert qu'elle écoutait, et son oreilles arrière-droite, jusque-là dressée tel un I, tout comme ses trois soeurs, partit en arrière, pointant en direction du bruit. Elle ne se sentait pas menacée, car si ce bruit avait était celui de quelqu'un qui voulait l'attaquer, il n'aurait pas été aussi calme... surement plus précipité, ou plus discret... et, devinant un peu que ça devait être l'un des membres de son groupe qui sortait de la caverne, elle lança une série de grognements qui étaient sa version du langage Pokemon, demandant :


    -C'est toi, patron ?

    Elle avait pris rapidement l'habitude d'appeler Rayzaka, le leader de l'équipe, patron, mais c'était, disons, surtout pour elle une manière de la taquiner autant d'une marque de respect, parce que, comme il le disait si bien lui-même, le fait qu'il soit le chef était juste une façon de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Lun 12 Mar 2012 - 19:59

"Lorion, tu as retrouvé les autres?"

"Non toujours pas, et la mission, tu en es ou...?"

"Je m'en occupe, ne t'inquiète pas... Mira, nos provisions sont elle prête?"


Mira se retourna vers moi, me faisant une sorte de grimace qui montrait bien son éxaspération.

"Tu sais Rayzaka, la grotte n'est pas si loin, et pour les autres, nous leurs donnerons la nouvelle tôt ou tard non?"

Elle me souriait, je m'apprêtais à la contexter avant de me rendre compte que c'était moi qui était en tord, nous étions habitué, nous avions de l'expérience. Je n'avais pas besoin de m'inquiété comme ça, le mieux était de resté calme. Et de faire confiance à nos coéquipiers, ou tout simplement nos amis, voir même plus pour certains...

"Je... Oui tu as raison..."

Voila, C'était fait, nous étions officiellement une équipe. Moi, Mira et Lorion. Je soupirai, voila à peine que nous avions créé l'équipe que je mettait déjà la pression. Je començai à ralentir ma respiration pour en même temps ralentir mon rythme cardiaque qui était déjà bien élevé. Je n'étais vraiment apeuré ou stressé à l'idée de partir en donjon. J'étais plutôt excité, même si cela me ressemble pas, c'était quand même quelque chose. Repartir en exploration, dans des endroits inconnu qui ne demande qu'à être découvert. La coopération, et puis la joie de trouver des trésors et de pouvoir les affichés aux autres... Il fallait en parler aux autres, reconstituer l'équipe d'autrefois. Encore fallait il retrouvé Roy et Mia, mais je ne m'en fait pas pour eux deux... Et rien de mieux pour célébrer tout ça en commençant la première exploration de l'équipe. Comme au bon vieux temps, moi le gardien de l'espoir, Mira la danseuse étoilé et Lorion le guerrier de la détermination. Cela me rappelait nos jeux étant enfant, je soupirai, la nostalgie m'envahissait, tout comme l'excitation et la joie. Mais je ne devais rien laissé paraitre, j'était leurs chef après tout. Je gardai donc une expression neutre.

"Je vais faire un tour rapidement, et voir au passage si je peut récupéré des baies pour l'exploration. Et n'oublier pas vos sacs et toutes vos affaires."

Lorion me souriai comme un enfant sourit quand il est content, avant de se prononcer.

"Oui papa."

Bon, je l'avais cherché... Je soupirai tout en souriant, Mira s'était mit à rire avant de elle aussi sourire. Tout ça m'avait manqué, je lança un regard de défi à Lorion.

"On verra ça à l'entrainement, je te dois une revanche non?"

Il se mit à rire avant d'élancer son bras droit de la gauche à la droite.

"Autant te dire que je suis devenu bien plus coriace et j'ai appris de nouveau tour qui devrait te plaire!"

Non il n'avait pas changer, ça m'aurait fait bizarre. C'était un peu comme mon rival, je voulais devenir plus fort que lui et vice versa, du coup on s'entraine chacun de notre côté, c'est un but qui nous permet de nous amméliorer, de pouvoir être satisfait après tant d'effort.

"J'espère, la dernière fois ça manquait de rapidité et de précision tes attaques."

Mira se mit alors a tapé du pied avant de crier:

"Ha non! Vous allez pas vous y remettre vous deux!"

Moi et Lorion nous n'avions pas pu nous empêcher d'explosé de rire, suivit de Mira après quelques secondes d'hésitation... Je m'essuyai les larmes des yeux avant de soupiré à nouveau, cela faisait vraiment du bien. Après tant de temps à les recherché, après tant de temps à errer seul. Nous étions à nouveau réunit...

"Bon j'y vais..."

Je pressa le pas et sortit de la salle ou était mes deux compères, c'était ici souvent que nous prenions de grosses décisions, ou alors nous parlions des missions à venir, des lieux interessant à explorer... Je courai le long des couloirs qui se croisait, s'entrecroisait, je connaissais le chemin par coeur, les moult secret de la base et les différents endroit important. Je montai sur une longue échelle en bois et enfin sortit d'une grotte abritant notre fameux repère, j'inspirai un grand coup, profitant de l'air frais de l'extérieur. Un sourire se dessina sur mon visage, non loin je ressentait l'aura d'un des nouveaux membre de l'équipe. "Une" membre pour être précise, elle ne ressemblait pas aux Pokémon normale, ou en tout cas ce que l'on connaissait mais cela ne me dérangeait pas du tout, c'est une nouvelle surprise que nous offre ce monde parmit tant d'autres. Puis je me suis demandé si je pourrais l'invité à explorer avec nous... Les souvenirs de notre rencontre me revenère, j'était parti tout seul en exploration, pour me tester, voir si je n'avais pas perdu les bonnes habitudes. Hélas encore une fois le destin s'est joué de moi et je suis tombé dans le vide, le sol s'éffondrant sous mes pieds. Heureusement pour moi une rivière coulait plus en dessous. Mais en sortant de l'eau j'ai un Pokémon pas très gentil, un Ptéra qui m'en voulait pour une quelconque raison, j'ai commencé à me battre et elle est arrivé. Au début je cru que c'était une deuxième adversaires. Mais elle sauta sur mon adversaire et je me suis join à elle pour calmer le Pokémon agressif.

Puis on a explorer le reste de l'endroit tout les deux et finalement quand je lui ai parlé de mon équipe elle s'est proposé pour la rejoindre, au début ça m'avait fait un choc. Mais je n'ai pas hésité et je l'ai bien sur accepté. Je ne connais pas grand chose d'elle, mais son aura montre qu'elle n'a rien de bien agressive. elle était bien plus grande que moi, elle inspirait assez facilement confiance je trouve. Je me suis rapproché d'elle, elle observait le couché du soleil, ce n'est que maintenant que je m'étais rendu compte qu'il était tard. Elle m'entendit m'approcher et prononça quelques mots qui m'embarassai assez énormémant...

"C'est toi, patron?"

Je soupirai avant de me mettre à sourire. J'étais éxaspéré et assez gêné qu'elle m'appelle comme ça...

"S'il te plait ne m'appelle pas patron..."

Je me suis mit à rire un instant tout en continuant de m'approcher d'elle je me suis assis à côté observant le couché de soleil...

"J'adore regarder le soleil se coucher, même si je préfère le lever du soleil..."

Je passa mon regard sur Rexianne, avant de me mettre à sourire.

"Cela te dirait de partir en exploration avec nous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Mar 13 Mar 2012 - 9:34

    Rexianne rigola un peu en entendant la réponse de Rayzaka, le petit Riolu, lorsqu'il lui demanda de ne pas l'appeler "patron"... surtout qu'il devait bien se douter que si elle n'avait plus le droit de l'appeler "patron", la prochaine fois elle l'appellerait "chef", ou "leader", ou encore "votre altesse". Le Pokemon canidé bipède n'aimait pas qu'on le mette au-dessus des autres en soulignant son haut-rang dans l'équipe qu'il avait lui-même fondé, et c'était pour ça que la Alepera l'aimait bien : ce n'était pas un vantard, ou un de ces gars qui se croyait permis de commander tout-le-monde comme il le désirait, il était humble. Cependant, la jeune femelle aimait bien l'embêter avec-ça... les Alepera de son âge étaient aussi taquins que de jeunes Zorua venant de naître et découvrant leur pouvoir d'illusion, prenant alors un malin plaisir à faire des blagues à leurs parents et à toute autre créature passant à proximité. Chez ces deux Pokemon canidés, c'était dans leur nature... cependant, Rayzaka pouvait déjà s'estimer heureux : elle ne le raillait ainsi que lorsqu'ils étaient entre-eux, elle n'avait encore jamais fait-ça devant les autres membres de l'équipe et ne comptait pas le faire. Elle faisait des farces, mais elle ne voulait pas ridiculiser ses amis, ça c'était loin d'être ce qu'elle aimait faire.

    Pour toute réponse, Rexianne se contenta de tirer la langue à Rayzaka en prenant un air d'enfant... montrant bien à quel point elle pouvait encore être jeune... avant de lui faire un signe du bout du museau pour l'inviter à venir s'installer à côté d'elle pour admirer la fin de la journée et la naissance de la période des étoiles, ce qu'il fit en riant. Lorsqu'il fut installé, il commença à lui parler du spectacle. La renarde volante lui prêtée une oreille attentive... littéralement, car son oreille qui avait détectée ses bruis de pattes était toujours tournée dans sa direction, écoutant attentivement son discours... sans pour autant quitter son admiration du couché de soleil.


    -Les levés de soleil sont magnifique, admit Rexianne, cependant je les trouve quand-même moins magique que les couchés de soleil. Surtout avec le vent nocturne qui nous caresse le poil. Elle leva haut le museau et ferma les yeux, afin de mieux profiter du moment, tendis qu'un nouveau courant se levé, ébouriffant la crinière qui recouvrait sa tête, avant de continuer : j'ignore si tu peux l'entendre, mais lorsque le vent souffle à cette puissance, les montagnes chantes... ses oreilles se mirent à battre à la manière d'ailes, comme si elles dansaient... il frôle les arrêtes de pierre et les fait siffler. Mes parents disaient toujours que c'était autant pour pouvoir écouter ce genre de merveilles que pour entendre nos ennemis bouger que nous étions nés avec une seconde paire d'oreilles.

    Le moment pouvait sembler assez solennel, et pendant un temps, tendis que ses yeux fermés permettaient les vagabondages de son esprit imaginatif, elle s'imagina à nouveau couchée lors d'une nuit de chant, entourée de sa famille. Sa soeur s'était surement déjà trouvée un compagnon, à l'heure qu'il était... aussi loin qu'elle puisse se souvenir, celle-ci ne parlait toujours que des "séduisant mâle qui avait leur âge dans le groupe". Quand à ses frères, elle se demanda si ils se battaient toujours pour tout, comme ils avaient l'habitude de le faire quand ils étaient petits. Dès la sortie de l'oeuf, ils avaient étés rivaux, pour avoir le plus gros morceau de viande, alors que leurs deux morceaux étaient parfaitement à la même taille, pour avoir le coin le plus chaud, puis le moins humide, puis le plus près de leur mère pour dormir... la première fois où ils avaient volés, ils s'étaient battus parce que aucun d'entre-eux ne voulait dire que l'autre avait volé le plus haut. Ces souvenirs firent rires Rexianne, mais quittèrent très vite sa tête lorsqu'une nouvelle pensée vint les remplacer : une exploration !

    Cette idée fit reporter toute son attention sur son ami, elle tourna un museau étiré dans un grand sourire vers Rayzaka. La dernière-fois qu'elle avait explorée, c'était dans une caverne, la fois où ils s'étaient rencontrés. Elle avait été attirée par les bruit d'une bataille et était tombée sur un Ptéra qui cherchait, on va dire, à dévorer le petit Riolu, surement une histoire de territoire ou elle ne savait quoi d'autre. Elle avait joins ses forces à son lointain cousin sans ailes... le Pokemon préhistorique était serte bien plus puissant que eux-deux, mais en se servant de leur ruse et unissant leurs pouvoirs mutuels, ils avaient réussis à le m'être hors d'état de nuire, à le calmer assez longtemps pour qu'ils puissent s'enfuir, Rexianne s'envolant en transportant son coéquipier sur son dos. C'était dès lors, après qu'il lui ait parlé de son équipe, qu'elle les avait rejoins... explorer était quelque-chose qu'elle aimait, mais jusque-là, elle s'était toujours sentie bien seule dans son activité... et depuis lors, elle n'avait plus quittée la caverne de leur quartier général, attendant avec impatience ce moment...


    -Avec plaisir, répondit-elle d'un ton très enjoué, ravis d'enfin pouvoir repartir à l'aventure. Il me tardait justement de pouvoir de dégourdir les serres. Quand partons-nous, et que dois-je emmener ? Ah, et, qu'est-ce qu'on va explorer ?

    Rexianne était aussi ravie en songeant que cela allait lui donner l'occasion de vraiment faire connaissance avec le reste de l'équipe de Rayzaka... elle les avait parfois rencontrée et avait discuté avec-eux, mais sans plus. Quand les trois amis étaient réunis, elle préférait souvent les laisser entre-eux, car contrairement à eux, l'amitié qu'elle avait avec le Riolu ne daté pas de l'enfance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Mer 28 Mar 2012 - 9:35

[j'ai peut être un peu beaucoup écrit ^^" J'espère ne pas trop me répété et ne pas trop être lassant >.<" Et désolé du retard -_-" ]

J'écoutai l'histoire de Rexianne avec interêt, j'étais même un peu jaloux, je n'ai pas connu ça, enfin pas vraiment, avant je vivais dans un endroit reculé, au début cela ne me posait aucun problème. Tant que je vivais dans l'illusion, c'est quand mes parents adoptif m'ont avoué que je n'était pas leur fils biologique, c'est la que je me suis sentit... Seul. Pourquoi mes parents m'avait abandonné, pour quelle raison peut on abandonner son fils?! Je ne leurs ai jamais pardonné. Mais puis je vraiment les haïr? Je sais qu'au fond de moi je reste leur fils, tout comme ils sont mes parents. et même si je ne les connais pas, cela n'a que peu d'importance, mais ce qui me dérange, c'est leurs raisons, pourquoi?! Même si j'ai vécu une belle vie, je ne peut me sentir... Incomplet. Pourquoi ne suis je pas comme les autres? Pourquoi suis je adopté? qu'ai je fait pour mériter ça? J'aimais beaucoup mes parents adoptif et je leurs doit beaucoup, mais j'aimerais découvrir mon passé et c'était pour ça que j'ai formé une équipe au départ. Aujourd'hui, ce n'est qu'un but qui restera inachevé, un vide en moi qui jamais ne sera comblé.

Rexianne était étrange. Non le mot est mal choisit, je ne dirais pas non plus fascinant, mais extraordinaire lui irait bien. Je n'avais jamais vue pareil être vivant qu'elle, ses deux oreilles, la façons de les bougés, de les déplacé au fil du vent, c'était étrange et magnifique à le fois. C'était encore un mystère pour moi qui me donnait envie d'en savoir plus sur elle, et d'elle qu'elle parlait de son passé, d'elle même ou de sa race. Je prenais un plaisir fou à l'écouter. Est ce vraiment bien d'observé Rexianne comme ça, n'est ce pas s'attaquer à sa vie privé... Je ne peut pas vraiment la traiter comme un objet ou un animal que l'on observe, non elle était bien plus... C'était une amie. Elle avait un don magnifique, malheureusement pour moi je ne pouvais entendre le "chant de la montagne".

"Non je ne l'entend pas... Nous les Riolu sommes doté d'un autre don, ou fardeau... Mais c'est vrai que j'aurais aimé entendre ce que vous appelez le chant de la montagne, peut être un jour j'y parviendrait..."

Je soupirai, observait le soleil se coucher, laissant les ténèbres peuplé notre monde. Demain, j'assisterai au lever du soleil, cela me remontera le moral. Rexianne avait l'air excité à l'idée de partir en exploration, ce qui me fit sourire. Cela allait me permettre de mieux faire connaissance et du coup qu'elle puisse elle aussi faire connaissance avec le reste de l'équipe, enfin avec le peu de membres dans l'équipe...

"Doucement, une chose à la fois..."

Je me suis mit à rire un instant, à vrai dire, j'étais aussi excité qu'elle, mais je ne voulais pas le laissé paraitre, je le devais en temps que chef, montré l'exemple, c'est dur de ne pas être soit même dans certains moment. A vrai dire je dois avouer que si je ne me retenais pas je sauterai dans tout sens. Voila à force de se retenir, quand on se lâche on rigole pas... Blague à part, il est vrai que les autres ne connaissent pas tant que ça la douce et joueuse Alepera, je pense qu'ils ne devraient pas avoir de problèmes à s'entendre. Bon... Maintenant pensons à cette exploration!

"Nous partirons surement demain à l'aube, je ne veut pas partir la maintenant même si je suis assez pressé de partir en exploration. Je préfère que l'on se repose avant ça. On explorera une grotte, personne ne l'a encore exploré aujourd'hui. Il est donc grand temps de dévoilé au monde tout les mystères de cette grotte. Ce que tu peut emmener...? De quoi te nourrir, on emmène des pommes, cela nous suffit, mais je ne sais pas ce que mange une Alepera, je te laisse donc te débrouiller sur ce sujet. Ensuite de quoi te soigner en cas de pépin, quelques baies oran avec des baies comme des baies fraives, pêcha ou encore ceriz ne sont a négliger. Pour finir nous emmenons souvent des pics argents... Mais ça c'est à toi de voir si ça peut être utile. Sinon si tu veux emmener autre chose je te laisse quartier libre, tu n'es pas obligé d'emmener ce que je viens de te lister, mais pour nous c'est le nécessaire et comme je le dit souvent, il vaut mieux prévenir que guérir. Fin de la leçon ma ptite dame.
"


Je lui fit un clin d'oeil, me prenant un peu à son jeux du "Je t'embête parce que je t'aime bien", qui risquait de devenir une variante du "chat et la sourit". A vrai dire j'étais bien avec elle, je pouvais m'exprimer normalement, c'est comme si la vie devenait un jeux. Ce n'est qu'en sa présence que je voyais la vie comme cela. J'étais un gamin après tout, un gamin qui a vécu des choses qu'il n'aurait pas du à cet âge. Un gamin qui a vue la mort, qui a du se battre. Un gamin qui vie comme un adulte... Une vie difficile pour moi. Je me suis toujours demandé comment on peut vouloir devenir un adulte. J'aurais aimer rester insouciant. Vivre une vie normale, auprès de mes parents, pourquoi doit je vivre autrement. C'était comme ça, j'ai accepté cette vie, il devait y avoir une raison, peut être ai je quelque chose à accomplir en ce monde. Je ne croyais pas trop au destin ou aux prophéties, pour moi le futur on le forge. Mais des fois j'hésite, je me demande si le destin n'est pas tout tracé devant moi, si enfaite je n'arrivais pas à le voir malgré qu'il soit sous mes yeux. Je soupirai à nouveau, je m'embrouillai...

"Allez, on devrait se reposer, la nuit porte conseil non? On finira les préparations demain."

Je me suis relevé et partit, faisant un signe de main à Rexianne. Je rentrais dans la base, zigzaguant à nouveau dans les longs couloirs qui paraissait interminable, aussi interminable que les doutes brouillant mon raisonnement. Je me suis arrêté près d'un mur avec une longue toile représentant un Lucario, un coeur bleu était représenté sur sa poitrine, enfaite le coeur bleu était sensé représenté l'aura du Lucario, mais aussi sa pureté. Nous étions comme des gardiens, mais nous ne savions pu quel était notre but, notre raison de vivre, pourquoi avons nous un tel pouvoir. J'ai décidé de me servir de ce pouvoir au profit des autres, je rêve d'être comme Kay, mon père adoptif qui m'a tout apprit. C'était un irréfléchi, il partait toujours seul et n'en faisait qu'à sa tête, mais personne ne pouvait égalé sa bienveillance, il avait aussi une volonté que personne ne pouvait briser. C'est un modèle pour moi, un but, une ligne que je me dois de dépasser, je te battrais Kay, je te montrerais ce que je vaut!

Je poussais la toile, celle ci cachait une porte. Je l'ouvrit, mes quartiers, mon nouveau chez moi, caché aux yeux de tous, plus ou moins... Ce n'était pas de la grande cachette mais au moins peu de personnes venait l'embêter. Seul Mira connaissait cet endroit pour l'instant. Bientôt Lorion lui aussi et peut être Rexianne. je m'avançai et prit un cadre photo sur une étagère. On pouvait y voir une photo d'une gamine s'amusant avec un Riolu me ressemblant mystérieusement... L'un des plus gros mystère sur ma vie, est ce moi? Je reposai le cadre à côté d'une poupée Kirlia, j'avais récupéré tout ça lors de ma visite dans le manoir de l'île. Notant plusieurs choses intéressante sur mon journal, comme le fait que les humains travaillait sur des cristaux... Mais ils savaient qu'il en existait d'autres de plus rares, de plus important. Mais jamais il ne sont tombé dessus. Je sautai sur ce qui me servait de lit, un matela fait de mousse verte. J'observai dehors par la fenêtre, un jour, mon passé se révèlera à moi. Je ferait tout pour connaitre rien qu'un peu de mon histoire!

Je tentait désespérément de dormir, mais pas moyen de trouver le sommeil, j'étais toujours aussi perdu, et ça m'était fort désagréable. Je sortit de ma chambre, sortit de la guilde et m'assit au même endroit que j'étais tout à l'heure, quand j'étais en pleine conversation avec Rexianne, j'observai la pleine lune. La vie s'acharnait sur moi, Entre l'histoire avec Charonne, Nightmare qui veut ma mort, mon passé qui reste caché dans l'ombre, Lyn qui m'en veut toujours et les ténèbres qui s'empare de moi. Le doute et la peur... Jamais je ne parviendrai à quelque chose comme ça, c'est comme si ma confiance en moi n'était plus. Moi le gardien de l'espoir, le Riolu à la détermination inattaquable. Qu'ai je l'air maintenant, je suis ridicule, je ne devrais pas être la à me plaindre, je devrais continuer de me battre. Mais je sentais comme un poids sur mes épaules, m'empêchant d'avancer... Bon ça allait passer un jour ou l'autre, ce n'est pas la première fois que je suis comme ça. Je me relève toujours. Le ciel lâcha quelque gouttelettes d'eau, puis peu à peu la pluie augmenta, mais je ne bougeai point, je continuait d'observer la lune. Réfléchissant, cherchant une solution, je devais être prêt pour demain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Jeu 29 Mar 2012 - 7:44

    Le temps passa après que la pluie ait commençait à tomber, trempant le Riolu jusqu'aux os, bien qu'il ne semblait pas encore décidé à partir se mettre à l'abri... et, quelques minutes après que le petit crachin se soit transformé en une pluie diluvienne, un bruit se fit entendre dans l'air, comme le bruis d'une voile de bateau frappée par le vent... sauf que, ce coup-ci, c'était l'inverse : c'était quelque-chose qui frappait le vent, et rapidement, une forme longue et sombre apparue dans les airs, volant sous le vent à l'aide de deux grandes ailes couvertes de plumes blanches... c'était Rexianne, qui revenait d'une petite excursion nocturne, tenant un grand sac en toile entre ses serres-avant. Son regard plus perçant que celui d'un Roucarnage lui permis de percer les ténèbres de la nuit et le rideau de pluie... elle reconnut tout-de-suite son ami, étonnée de le voir revenu à cet emplacement, surtout avec ce temps. Elle fit un petit cercle au-dessus de lui, puis laissa tomber sur la roche de la montagne, près de l'entrée de leur quartier général, son sac, qui fit un bruis spongieux en s'écrasant, ne se souciant plus vraiment de son contenu... sur le moment, elle songeait surtout au bien-être de son ami Rayzaka.

    Puis elle se posa souplement et silencieusement à côté du petit canidé bipède et se coucha tout près de lui... aussi bizarre que ça puisse paraître, ils venaient de reprendre plus ou moins leur position initiale qu'ils avaient avant de se quitter, sauf que cette fois-ci, ils n'admirait pas un magnifique couché de soleil, et elle, elle n'écoutait pas le chant de la montagne... même si elle en avait eue l'envi, elle n'aurait pas pue : les goûtes qui tombe faussaient le son du sifflement. Et même si elle avait pue l'écouter, son esprit était tourné vers son ami... celui-ci avait le regard perdu dans le vague, et elle s’inquiétait un peu pour lui. Afin qu'il soit un minimum protégé de la pluie, même si il devait déjà être trempé, elle déploya juste au-dessus de sa tête son aile gauche. Rexianne n'aimait pas particulièrement la pluie... ça la faisait friser des plumes, et même si elle avait des gênes reptile et rapace dans son sang, ça ne changeait pas le fait qu'elle était également une canidé, que que sa fourrure humide sentait le renard mouillé... mais plus que son physique et son odeur, elle tenait en son ami, et elle était décidée à rester près de lui temps qu'elle le voyait et qu'elle le sentait traquassé.

    Mais au fait, que faisait la jeune Alepera à l'extérieur à cette heure de la nuit, alors qu'elle savait qu'ils devaient partir demain à l'aube ? Et bien en fait, c'était bien simple : elle préparait leur départ. Après que Rayzaka soit partit, elle avait repensée à ce que il lui avait dit en rapport aux bagages qu'elle devait emmener, surtout au niveau nourriture, et avait décidée d'aller en chercher un peu pour elle avant de rejoindre son petit nid douillé. Elle n'avait pas encore beaucoup côtoyée les autres amie du Riolu, mais savait qu'il s'agissait d'un Arcko et d'une Kirlia... et que donc, elle était de loin le plus grand Pokemon de l'équipe, et en toute logique celui qui mangeait le plus. N'ayant pas envie de gaspiller les provisions de son équipe, elle était partie rassembler quelques petites choses à grignoter pour la route... en outre, quelques baies de différents types, c'était toujours utile et important, surtout quand on s'apprêtait à partir explorer un lieu encore inconnu où on ne savait pas ce que l'on allait trouver, et des fruits. Elle avait dans son sac sa propre petite réserve de pommes, des bananes et des litchis... elle était friande de litchis. Puis lorsque les nuages s'étaient amoncelaient dans le ciel, cachant les étoiles qu'elle aimait temps, et que les goûtes avaient commencées à tomber, elle avait décidée qu'elle avait ramassée assez de provision et que le moment était venu de rentrer se sécher les plumes et de se coucher, car demain, une longue journée l'entendait...

    Et bien finalement, elle ne partirait surement pas se coucher tout-de-suite. Du coin de l'oeil, elle observait Rayzaka, attendant une réaction de sa part, un signe, une parole... elle ne savait pas quoi, mais de toute évidence, quelque-chose le traquassait vraiment beaucoup. Mais elle l'avait déjà remarquée, bien avant cette-nuit... le Riolu avait parfois quelques perte par-moment, comme si il était dans la lune, qu'il songeait à des choses désagréables. Rexianne pensait que ça devait avoir un lien avec des épreuves d'un mystérieux passé dont elle ignorait-tout, au final... elle connaissait son ami, mais elle ignorait tout de son histoire. Et elle ne lui avait jamais posée la question. En réalité, elle ne comptait pas le faire... c'était sa vie privée, une vie privée qu'elle respectait, et elle pensait qu'elle ne serait mise au-courant seulement si lui, il le voulait. Alors elle se contentait de rester là, près de lui, à lui faire profiter au moins d'une présence amie, pour qu'il ne soit pas seul à ruminer ses mauvaises pensées... c'était mauvais pour le psychique de rester seul, dans ces moment-là.

    La renarde-ailée était serte une grande enfant, taquine et aimant s'amuser à se moquer de ses amis, pas méchamment, mais c'était une façon de rire... cependant, elle savait lorsqu'elle devait laisser de côté son coté gamine pour devenir sérieuse, l'adulte qu'elle était en réalité. Il y avait un temps pour s'amuser, et il y avait un temps pour se montrer sérieux et à l'écoute des autres... ce temps était venu. Elle était inquiète pour Rayzaka, et elle espérait que, au moins, en ne le laissant pas seul, elle pourrait le faire se sentir mieux, l'aider un peu. Au bout d'un moment où le silence s'était installé entre-eux, agrémenté par le clapotement de la pluie, elle finit par déchirer ce silence et lui dit d'une voie douce :


    -Je ne te poserais pas de question, mais sache que si tu veux parler, je suis là pour t'écouter... mais si tu veux, je me contenterais de te tenir compagnie. Et si tu préfères rester seul, tu n'as cas me le dire, je partirais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Ven 30 Mar 2012 - 13:58

"Je ne te poserais pas de question, mais sache que si tu veux parler, je suis là pour t'écouter... mais si tu veux, je me contenterais de te tenir compagnie. Et si tu préfères rester seul, tu n'as cas me le dire, je partirais."

Le clapotement de la pluie se faisait plus fort, à croire que le ciel pleurait pour moi. Les nuages avait maintenant caché la douce lune me plongeant dans une obscurité des plus terrifiante pour certains, je fermait maintenant les yeux, Rexianne était venu me tenir compagnie lors de ce moment de réflexion. un petit sourire se dessina sur mon visage, je n'aimais pas que l'on me vois comme ça. Je ne supportais pas passer pour un faible. C'était une sorte de fierté intérieur. La douce Alepera m'avait abrité de la pluie sous son aile. Je restai de marbre, orientant mon regard vers l'univers se présentant sous mes yeux, un monde trop grand pour pouvoir découvrir tout les mystères qu'il renferme. Peut être jamais je ne connaitrais vraiment mon passé. Je ne devrais pas trop me faire d'illusion et...Je devrais laissé me guider par le vent, suivre ce chemin parsemé d'obstacle. Je ne devrai pas laissé mes doutes oublier ce que je suis vraiment au fond de moi. Certes mon passé est important, mais le présent l'est bien plus. On compte sur moi, je me dois de rester debout qu'importe ce qu'il m'arrivera. Je dois être la pour eux quand le besoin s'en fait sentir, comme ils le font avec moi...

"Ce n'est rien, c'est que, je ne sais rien de ma vie d'avant, j'ai été adopté par des Lucario... J'ai cru longtemps que c'était mes vrai parents mais ils m'ont raconté la vérité... Depuis je ressens comme un vide, j'aimerais vraiment découvrir qui ils étaient, pourquoi m'avoir abandonné. Il y a des jours je me demande pourquoi n'ai je pas eu une vie normale, mais je ne regrette pas non plus la vie que j'ai aujourd'hui, disons que j'aurais aimé en savoir plus sur eux..."

Tout ce qu'il me restait d'eux était un petit médaillon, un médaillon jaune assez étrange, mais en le regardant, j'ai l'impression d'oublier quelque chose d'important. Que je devrais me rappeler de quelque chose.

"Ma principale ambition qui m'ai poussé devenir explorateur était d'abord l'envie de découvrir de nouvelles choses, tout ces mystères qui n'attende qu'à être découvert. Mais depuis que j'ai su pour mes parents... J'ai envie de chercher partout dans ce monde pour découvrir ce qu'il s'est vraiment passé, comment j'ai pu en arriver la... Je dois savoir pourquoi, mais je ne dois pas vous laissez tomber pour si peu... De toutes façon ça n'a plus de grande importance, je vie pour le moment présent. Il m'arrive juste d'être prit de moments de doute... Mais ça passe vite généralement."

Je souriais à Rexianne, Mira était elle aussi la seule a vraiment me connaitre, je me rappelle encore de cette dispute avec Mira, quand toute l'équipe s'était séparé chacun de son côté. On s'était alors disputé bêtement la dessus et nous nous sommes séparé, il a fallut plus d'un an pour reformer toutes l'équipe... Je mit mon passé de côté, me fixant sur le présent, je me relevai doucement, la pluie se calmait peu à peu, les nuages laissèrent passé les rayons de la lune projetant sa douce lumière vers nous deux. Je sentis mon coeur battre plus vite en pensant à l'exploration de demain.

"Nous devrions nous reposer, j'espère que nous découvrirons de nouvelles choses demain..."

Je me suis retourné en lui souriant, puis je suis repartit vers la guilde, descendant, reprenant le chemin que je connaissait par soeur, passant derrière la tapisserie cachant ma chambre. Puis je me suis allongé au bord de la fenêtre, observant la mer faire des allers retours, frappant les côtes de toutes sa puissance. L'entrainement avec Kay me revint, repoussé les vagues avec notre aura, c'était de la folie pure, je n'ai jamais vraiment essayé, mais il m'avait montré et c'était impressionnant... Je sortit à nouveau de la base, m'approchant de la plage. Je me suis mit sur un rocher, la mer préparait une vague assez impressionnante, je préparais mon aura dans mes deux mains, je devais la repousser. Comme il m'avait montré, je me dois d'être fort comme Kay. Je me dois d'être plus fort. Tout était dans le timing et la concentration de l'aura. La vague s'approcha plus vite que je ne le pensais. Je donna un coup sec mais la vague m'envoya valser contre les côtés d'une violence inouïe. Je ressortit de l'eau, vivant, mais si je faisais pas attention je pouvais y passer. Si mon attaque n'avait pas touché la vague j'y serais passé. Néanmoins la folie continua, je me devais de le faire, quoi qu'il arrive, je m devais d'être fort, pour tous. Tout ceux qui crois en moi, il est temps de changer. De prendre mon destin en main! Une nouvelle vague, je retenta le coup et j'ai été à nouveau repoussé.

Des bleues parsemait mon corps maintenant, un filet de sang coulant de mes lèvres, la paroi de la côtes derrière moi prenait une teinte rouge, tout comme mon dos d'ailleurs. Mais j'y arrivait de mieux en mieux. Cette fois ci la vague fut l'une des plus grosse.

"Allez viens. Je n'ai pas peur!"

Je hurlai cette fois ci mon aura prit une couleur pourpre, je me sentis un peu mieux, je 'avais plus trop mal. Je concentrai le plus d'aura dans mon poing droit, tellement que celle ci débordait d'aura pourpre qui s'évaporait dans l'air, m'illuminant de sa lumière. Je frappa de toutes mes forces la vague qui éclata sous mon coup. une douleur dans ma main droite, un sourire se dessina, j'avais réussit, comme il le faisait. Je ne m'attardai plus sur ce rocher et repartit m'allonger sur le sable trempé de la plage, celle ci collant maintenant ma fourrure, je ne savais pas trop combien de temps j'avais passé ici, j'étais exténué, mais heureux d'avoir réussit. Je levais le bras droit vers le ciel...

"J'ai réussit Kay, un jour je te battrait, tu verra!"

La fatigue se faisait sentir, j'avais presque oublié mes doutes, je n'étais plus affecté par eux, je suis parti me laver avec l'eau glacé de la mer, m'enlevant le sable qui restait collé à me fourrure. Puis je suis repartit à la base, en arrivant dans ma chambre, c'est en m'allongeant que je sentit la douleur. "Quel imbécile." pensais je... Je prit quelques baies sitrus et les mangea, puis avec le jus de la baie oran je me fit un bandage en espérant que mes blessures cicatrise, ce n'étais rien, j'ai connu bien pire... Je me suis finalement allongé et j'ai laissé le monde des songes m'emporté...


Je restait de marbre. Devant la Dimoret qui affrontait mon ancienne équipe sous mon regard glacial, battant Mira la danseuse étoilé, Red le Salamèche, Roy l'évoli et Mia la Goupix... Mes quatre anciens coéquipiers étaient à terre. Vaincu par la ténébreuse Dimoret avec qui je faisait momentanément équipe avec aussi les deux autres ahuri ténébreux. La Dimoret se dressa face à Mira, prêt à lui insinuer le coup final. Je me suis rapprocher de la Pokémon glace-ténèbre, lui attrapa le bras et lui dit en chuchotant à son oreille.

"Tu es allé trop loin..."

Je donna un coup sec avec mon pied en visant son dos, entendant et sentant un craquement d'os, je la renvoya contre un arbre, ses yeux maintenant vide, sans vie, me fixait m'accusant de tout les crimes de ce monde. Je me suis retourné, partant seul. Mira se releva et m'entoura avec ses bras. Je m'étais arrêté, fermant les yeux, je sentais battre son coeur, une larme coulait de son oeil jusqu'à mon dos, glissant tout le long, je restait neutre, comme si plus rien ne m'intéressait en ce bas monde.

"Je t'en supplie Rayzaka, revient, arrête toi tant que tu peux..."

Je la repoussa avec mon bras droit, elle trébucha lamentablement, maintenant à terre sous mes yeux sombre. Son air choqué me laissa un sentiment de pitié.

"Ne te met plus jamais en travers de ma route!"

De ses yeux coula de nouvelles larmes, je me suis retourné, partant seul, à la recherche des deux derniers coéquipiers qui me restait, un Kapoera et une Lockpin. Je devais le faire à tout prix, plus rien d'autres n'avait d'importance maintenant...

"Je ne veux pas que vous soyez blessé, ne vous occupez pas de MES affaires!"

Je partais sous le regard ébahit de mes anciens coéquipiers... Comment avais je fait pour en arriver la, une chose dans laquelle j'étais sur, je ne pouvais plus reculer.


Je sursauta de mon lit fait de mousse, le chant des Roucool et des poichigeon me calma, un cauchemars, ce n'était qu'un cauchemars, je me suis relevé et prit mon sac, espérant ne pas trop avoir dormit, j'enleva les bandages recouvrant mon coeur, il ne restait que très peu de marques de mes blessures d'hier, je n'avais plus trop mal mais il fallait que je me ménage. Eviter de trop m'épuiser, mais en même temps surveillé toute l'équipe. Je sortit à nouveau de la base, tout le monde était déjà prêt...

"Désolé du retard..."

"On vient de finir nos préparatifs Rayzaka, on attendais plus que toi."

"Alors la première exploration de notre nouvelle équipe."

"Moi aussi ça me fait tout drôle."

"Je ne pense pas que l'on rencontre de problèmes. Rayzaka... Tu me parait bien silencieux..."

"Je suis juste pensif..."


Je secoua la tête, chassant ce cauchemars de ma tête. Je passa mon regard dans celui de Rexianne avant de hocher la tête à tous.

"Allons y!"


Dernière édition par RAYZAKA le Dim 1 Avr 2012 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Lun 2 Avr 2012 - 11:43

    *Il y a quelque-chose qui cloche*...

    Ce fut ce qu'elle songea lorsque le regard de la jeune Alepera croisa celui de son ami bipède, et Rexianne sentit que quelque-chose, chez le Riolu, n'allait pas, qu'il avait l'air... perturbé. De plus, elle décela sur son corps d'étranges cicatrices que, elle en était presque certaine, n'étaient pas là, la veille. Les membres de son espèces ne possédaient pas seulement l'ouïe fine offerte par leurs deux paires d'oreilles : ils avaient aussi un flair infaillible, et surtout une vision aussi perçante de celle d'un Roucarnage. Très peu de détail pouvait leur échapper... bien-sûr, ces cicatrices semblaient anciennes. Elle n'excluait pas le fait qu'elle puisse se tromper... même si elle ne l'avouerait jamais à personne d'autre qu'à elle-même, elle savait qu'elle était tête en l'air... mais il était possible d'obtenir ce résulta en se faisant un cataplasme à la bais Oran, qui avait l'effet de désinfecter et de permettre la cicatrisation rapide de toutes sortes de blessures chez les Pokemon, et elle pensait sentir sur lui l'odeur du jus de ces bais. Elle se demanda ce qu'il avait bien pu faire durant cette nuit, après que, à contre-coeur, elle l'ait laissée partir seul... Rayzaka avait eu l'air tellement triste, tendis qu'il lui en racontait un peu plus sur lui, elle craignait qu'il se morfonde, seul dans le noir de sa chambre, ce qui n'était pas très bon pour le moral. Mais elle n'avait pas osée le retenir, pas par peur, ou par timidité, mais parce qu'elle pensait que Ray' été suffisamment mature pour savoir ce qu'il faisait, et parce qu'elle craignait qu'il lui dise de se mêler de ses affaires. Alors elle l'avait observer jusqu'à ce qu'il soit hors de sa vue, puis elle avait récupérée son sac et était montée dans son nid, au-dessus de l'entrée de la caverne, dans une petite cavité où elle pouvait se glisser et où elle était protégée de la pluie.

    Rexianne ne vivait pas auprès des autres membres de l'équipe, à l'intérieur de la montagne, elle préférait de loin cette cavité par où elle pouvait admirer le ciel. Les Alepera supportaient mal la sensation d'être enfermé, leurs nids et leurs terriers étaient toujours creusés de façon à ce qu'ils puissent facilement se jeter dans les airs et déployer leurs ailes. Vivre à l'intérieur de la caverne aurait risqué de lui faire avoir des crise des claustrophobies, et même si son petit trou était assez rudimentaire, elle s'y sentait bien plus confortablement installée que si elle avait acceptée la chambre que lui avait proposé Rayzaka à son arrivée. Entrée dans les cavernes ne lui faisait pas peur, mais y dormir, ça... elle ne pouvait pas. Roulée en boule sur elle-même tel un Arbok faisant semblant de dormir pour attraper sa proie, le museau à l'intérieur d'un pli de sa fourrure afin de se le réchauffer, elle avait passée une assez bonne nuit, si on exceptait le fait que son inquiétude pour Rayzaka avait envahi ses songes par une séries d'images de rêves étranges dont elle oublia la plupart au réveil, notamment quelques passages de sa vie qu'il lui avait raconté qu'elle voyait se dérouler sous ses yeux par flashs, tournés à la façon de son imagination. Cela rendit le sommeil de Rexianne assez léger, et le moindre petit bruit ou mouvement de trop la réveillait. Par exemple, en plein milieu de la nuit, elle vit filtrer à travers ses paupières fermées une lumière rouge sanguine qui la ramena dans le monde réel... clignant des yeux en poussant un grognement de mauvaise humeur, elle releva le museau et regarda en direction de la mer. Elle crut y voir du mouvement, mais supposa que ce n'était que les vagues... elle se dit alors que cette lumière ne devait être qu'un éclair lointain restant de l'orage qui n'était plus au-dessus de leur tête, puis se rendormit.

    Après que les doux rayons dorés du soleil levant lui eurent frapper l'oeil, elle s'était par la suite réveillé, avait pris son sac et était descendue dans les profondeurs de leur quartier général, rejoignant les deux amis de Rayzaka, qui étaient eux-aussi déjà prêt, pour attendre celui-ci, prés à partir à l'aventure. Pendant ce temps, elle avait un peu bavardé avec-eux et avait fait plus ample connaissance. Ils s'étaient déjà présentés, mais au fond, ils ne se connaissaient pas tellement que ça. Au bout de quelques minutes, les trois Pokemon échanger déjà des blagues et des anecdotes. Rexianne sentit qu'elle allait s'entendre tout particulièrement bien avec Mira, sans doute parce qu'elles étaient toutes les deux les femelles du groupe. Puis était arrivée Rayzaka, et la Alepera avait commencée à se dire que quelque-chose n'allait pas...

    Cependant, ne voulant pas en parler maintenant et risquer de mettre son ami dans l’embarra devant les deux autres membres du groupe, elle décida de faire comme si de rien n'était... tout du moins, pour le moment... et répondit à ses camarades motivés par le départ avec un grand sourire excité. Lorsque leur leader dit qu'il était temps de se mettre en chemin, elle ramassa son sac et l'accrocha à ses épaules, avant de dire :


    -Où allons-nous, finalement ? Si il nous faut marcher à l'air libre, je peux vous proposer de vous transporter... elle déploya ses larges ailes couverte de plumes, comme si elle prenaient plaisir à les faire admirer. Sans vouloir me montrer blessante, vous êtes petits, comparé à moi. Je pense être en mesure de supporter votre poids un petit moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Sam 7 Avr 2012 - 14:42

[Désolé du temps que j'ai mit, et le je me rend compte que j'ai pas fait beaucoup de narration >.< J'essayerai de me rattraper dans le prochain post ^^"]

Je regardais en direction du ciel, mon bras droit me faisait encore mal, une douleur anonyme mais une blessure qui pourrait s'avérer dangereuse en combat... Je devais juste faire attention à moi, resté concentré, rien de plus simple pour moi... Rexianne paraissait soucieuse à mon égard, Mira et Lorion n'avaient pas encore remarquer les diverses blessures cicatrisés qui me parsemait le corps et que je tentait bien que mal à cacher, Quel idée de faire ça juste avant l'exploration aussi... Le chemin n'était pas très long, mais c'est vrai que Rexianne pouvait les transporter jusque la, cela leurs prendrait moins de temps. Je pourrai même leurs présenter un peu le lieu, car j'avais déjà fait des recherches. Je connaissait assez bien la structure extérieur et pouvait imaginer comment serait l'intérieur. Je ne pouvais pas non plus faire de conclusion hâtive, je ne pouvais pas savoir ce qui pouvais nous attendre la bas.

"Si cela ne te dérange pas Rexianne je pense que c'est une bonne idée."

Je suis monté sur le dos de Rexianne, puis mes deux autres amis firent de même, ils étaient maintenant bien cramponner à la Alepera.

"C'est vers l'ouest, la première montagne sur laquelle on tombera, elle est entouré par la forêt mais l'entrée débouche sur un terrain plat, je pense que tu n'auras aucun problème pour te poser. De toutes façon je te dirais quand je verrais notre lieu d'exploration."

Rexianne prit son envol, au début se fut un fisson qui parcoura tout mon corps, ensuite mon coeurs se mettait à faire des bonds incroyable dans ma poitrine puis enfin tout s'arrêta, je fut comme apaisé, Rexianne planait sur le vent, c'était fort agréable, certes le début quand on est pas habitué est assez surprenant, mais cette sensation de liberté en méritait la peine, le vent carressait ma fourrure bleu, un nouveau frisson de plaisir, je ne pu m'empêcher de pousser un "Yahou!" de joie. Mira s'était mit à rire, Lorion gardait son calme, sa neutralité habituelle, mais je sentait qu'au fond de lui, il était aussi très bien... Je me rappellais qu'un des anciens membres avait le vertige, c'était Galid, un Griknot, le clown de l'équipe en somme... Je ne l'appréciais pas particulièrement, sa farce et sa bêtise était dangereuse pour l'équipe, malgré ça perso d'autres que lui arrivait à redonner le sourire. Et puis je l'appréciais quand même un peu. Il avait largement sa place dans l'équipe. Je pouvais enfin voir la fameuse montagne.

"C'est celle la Rexianne, tu vois la petite partie à découvert, cette ici l'entrée de la grotte."

Je me suis retourné pour être face au deux autres, je savait que Rexianne m'entendait très bien.

"La montagne se découpe en deux partie, j'ai pu découvrir hier que la grotte avait un tunnel qui pourrait déboucher autre part, il se peut donc que l'on découvre une sortie qui nous mène dans un autre lieu. Ensuite une rivière traverse l'intérieur de la montagne, cela ne m'étonnerait pas que l'on y retrouve des Pokémon eau, je te fais confiance pour ça Lorion. Rexianne, il faudra que tu fasse attention, c'est un lieu ou nombreux sont les Pokémon roche, Mira, si jamais quelqu'un est en quelconque danger, je te fait confiance pour les repousser à l'aide de tes pouvoirs psychiques. Je t'aiderait aussi en gardant un maximum d'adversaires sur moi. Il se peut que des Pokémon feu y vivent aussi, c'est un ancien volcan qui est aujourd'hui éteint, il faudra faire attention néanmoins."

Voila, j'avais fait le typo sur les dangers du lieu. Je savait que la plupars sauraient se débrouiller sans problèmes, mais autant être préparé.

"Quel est notre but Rayzaka?"

Je m'attendais à cette question que venait de me poser Lorion. J'y répondit du tac au tac.

"J'ai reçu des informations qui affirmerait qu'un dangereux criminel habiterait cette grotte, mais aussi que ce lieu abriterait des vestiges du passé. Il est de notre devoir de vérifier ces informations. Ensuite nous devons voir si le lieu est dangereux ou non. Puis faire un état des lieux, si c'est un donjon mystère il se peut que le lieu change constamment. Cela voudrait dire que seul des explorateurs doivent visiter de tel lieu. Tout ça c'est au niveau de nos obligations, enfin on a nos but propre à nous. J'aimerais que l'on découvre ou mène le passage dont je vous ai parlé. Ensuite trouver un maximum de trésors, et en apprendre plus sur le passé de nos ancêtres si il y a bien une quelconque trace de vestiges. En gros c'est la routine pour nous, mais je préfère un rappel."

Je me suis à nouveau retourné, nous étions proche d'atterrir, je m'accrochais au cou de Rexianne. Bon je n'étais pas encore habitué au vol, je posai pattes à terre avec plaisir, même si le voyage n'était pas si désagréable.

"Voila l'entrée, chacun a ses ordres, vous savez quoi faire."

Je me suis retourné, avançant d'un pas, avant de me retourné à nouveau face au groupe.

"Ho et j'oubliais, en cas de gros problèmes. Utiliser ça."

Je lançai des sortes d'orbes bleuté à mes trois autres compères.

"Ce sont des orbes assez spécial, si vous avez besoin d'aides, il suffit de la tenir fermement et d'appeler à l'aide, nos orbes réagiront et nous pourrons nous trouver plus facilement."

Je reprit le devant de l'exploration, entrant dans la sombres grottes, je créai une aura-sphère pour illuminer le chemin, j'avançai doucement et prudemment, on entendait des gouttes d'eau tomber du plafond de la grotte, l'air étant humide, ma théorie des Pokémon eau pouvait s'avérer juste, au contraire il y a moins de chance de tomber sur des Pokémon feu ou roche. En tout cas à cette partie de la grotte. On atterrit dans une grande salle ou la plafond était à 4m de hauteur. Je pense pas que ce soit l'oeuvre de la nature, les mur était taillé pour être droit. C'était du travail d'architecte... Je m'approchai des murs les parcourant pour trouver la moindres écritures, Mira tenta d'allumer une torches, mais l'humidité l'empêchait de se procurer une simple flamme.

"Rayzaka, on ne devrait pas rester ici, on voit assez mal, si on se fait attaquer ça risque de très mal tourner pour nous..."

"Attend, j'ai trouvé quelque chose."


Je m'empressai de chercher une moindre preuves, et je vit enfin quelques mots effacés par le temps, je concentrai à nouveau mon aura dans la sphère qui rayonna bien plus, de ma main droite j sortit mon carnet et de quoi écrire, puis je reproduisit les différents écritures, la plupart incomplètes... C'est la que je sentit l'aura d'inviter surprise, au plafond.

"Lorion, au dessus de toi!"

Deux amonistars lui tombèrent dessus, ils avaient mal choisit leur adversaire, celui ci les renvoya d'un coup d'écosphère avant de les finirent à la balle graines... Mais les deux Pokémon "Roche-Eau" criait maintenant à l'aide... J'avais finit de reproduire les écrits et je me suis empressé de continuer le chemin, leurs demandant de me suivre d'un geste de bras, On entrait dans un long couloir, je créai une deuxième aura-sphère et la lança pour voir ce qui était devant nous, un autre passage par la gauche, je le prit sans hésiter, mes coéquipiers me suivait toujours, en tout cas je ressentait leurs auras. Nos poursuivant étaient loin mais nombreux, nous ne devions en aucun cas nous arrêté. Une nouvelle pièces je suis rentré dedans, un dalle s'abaissa sous mon poids, et la portes séparant le couloir et la salle commençait à se fermer. Mira et Lorion passèrent sans problèmes... Il restait encore Rexianne qui était derrière.

"Rexianne! Vite!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Dim 8 Avr 2012 - 20:27

[Pas grave pour le retard, et pas grave pour la narration non-plus, parce que je vais te dire une bonne-chose : même si tu ne faisaient que trois lignes, ça ne me gênerait pas, parce que pour moi, l'important, c'est de jouer, peu importe la longueur ou le niveau Wink En plus, ta réponse était très bien]

    Bien que le poids des trois autres membres de l'équipe n'était pas particulièrement difficile à porter pour un grand Pokemon comme-elle, Rexianne dut s'avouer qu'elle avait peut-être eue un peu la folie des grandeurs en leur proposant de lui monter déjà dessus, alors qu'elle n'était exploratrice que depuis si peu de temps et qu'elle n'avait encore jamais tenter l'expérience de voler avec un passager. Prendre son envol et filer à travers les cieux n'avait pas été particulièrement difficile, elle était quand-même suffisamment musclée pour y arriver, mais l'ennui, ce fut qu'elle eut du mal à retrouver son équilibre et à voler droit. Les Alepera étaient des Pokemon physiologiquement fais pour le monde du vent. Malgré leur taille, ils étaient particulièrement léger et leurs os étaient creux... c'était pour cela qu'ils se déplaçaient si rapidement et avec autant d'agilité. Mais la jeune femelle avait toujours volée en ne contrôlant que son propre poids... celui de ses amis ajouté au sien l'emportait à chaque fois un peu trop d'un côté ou de l'autre lorsqu'elle essayait de virer, et elle devait à ce moment-là battre plus fort d'une aile que de l'autre pour bien rester droite. Durand le court lapes de temps qui les sépara de leur destination, Rexianne dut rapidement apprendre à adapter son vol... mais elle ne se plaignit pas de la situation. Au contraire, elle vit là-dedans un excellant moyen pour apprendre à voler d'une nouvelle façon, de se muscler et de mettre à l'épreuve son endurance.

    En plus, à part les quelques moments où elle dut se remettre dans le droit chemin en suivant les instruction directionnelles du chef de l'équipe, tout se passa plutôt bien. Tout ce que ses amis avaient à faire, s'était suivre les instructions qu'elle donna avant de décoller :


    -Accrocher-vous à ma fourrure, si vous voulez, mais essayer de ne pas m'arracher de touffe de poils, c'est particulièrement douloureux. Ne vous approchez pas de mes ailes pour ne pas en gêner le mouvement, et essayer de suivre mes mouvement, penchez-vous lorsque je tourne, mais pas trop, ou je risquerais de perdre l'équilibre. Ah, et une dernière chose : le premier d'entre-vous qui me vomit sur la fourrure se recevra une tourniole d'attaques Aile d'Acier dans la face...

    ... instructions que les petits Pokemon sur son dos suivirent, même pour la dernière, donc le vol se passa sans aucun souci majeure qui les mis en danger, ou qui eut pour effet de mettre Rexianne en colère.

    Durant le calme vol... la Alepera avait fait en sorte de prendre les courants ascendants pour se déplacer, afin de déjà moins se fatiguer et que ce soit plus agréable et calme pour ses amis... Rayzaka fit le topo sur les dangers qu'ils pouvaient rencontrés dans la caverne qu'ils allaient visiter. Rexianne avait tournée vers lui ses deux oreilles arrière et l'écoutait attentivement, sa vois perçant le bruis du vent, gardant les deux autres droites et écoutant les alentours, au-cas où un oiseau ou un dragon, ou n'importe quel autre type de Pokemon capable de voler, aurait eu dans l'idée de l'attaquer. Selon-elle, la plupart des Pokemon n'étaient pas de nature mauvaise... mais certains sauvages pouvaient se montrer peureux, ou méfiant, ce qui les poussait à agresser les étrangers. Il ne serait, en effet, pas étonnant que certains des résidents de l'ancienne montagne de feu les considèrent comme des envahisseurs sur leur territoire, voir même comme des proies, tout dépendra de l'espèce qu'ils rencontreront. Mais la femelle ne s’inquiétait pas... elle n'était, serte, pas le Pokemon le plus fort qui existe, mais elle n'en était pas pour autant le plus faible non-plus, et elle saurait détecter à l'avance les attaques avant que les ennemis n'apparaissent grâce à ses sens en qui elle avait une confiance quasi-aveugle. Elle songeait d'ailleurs à se proposer pour devenir éclaireur, mais ne souhaitant pas se déconcentrer davantage pendant son vol, elle décida d'attendre d'être posée... cependant, par la suite, elle oublia de le proposer, au final.

    Rexianne passa à travers le trou qui marqué l'entrée de la caverne qu'ils allaient visiter avec autant d'habileté qu'un serpent, et se posa en glissade seulement moyennement contrôlé sur le sol de pierre... en fait, elle aurait souhaitée réussir à se poser sans la moindre glissade, mais au moins, elle avait réussie à se retenir avant qu'ils n'aillent s'écraser douloureusement contre un mur, se servant de ses ailes toujours étendus de chaque côté de son corps pour garder son équilibre. Tendis que ses amis descendaient de son dos et qu'elle rangeait l'orbe spéciale que lui avait donne le Riolu dans un plis de l'une de ses ailes qu'elle rabattit contre son flan... afin de ne pas oublier sa présence, elle préférait encore la sentir contre-elle... la jeune Alepera fit un petit tour du lieux dans lequel ils venaient d'atterrir. La caverne était assez impressionnante, et elle mourrait d'envie de lever le museau à l'air et de crier "Echo !", rien que pour le plaisir d'entendre celui-ci lui répondre... elle trouvait cela très amusant. Mais Rexianne n'avait pas oubliée les instructions et les explications de son chef d'équipe : ici, ils pouvaient rencontrer de dangereux Pokemon, et peut-être même un criminel. Il était hors de question qu'elle prenne le risque de les faire remarquer simplement pour une petite lubie de gamine.

    Elle suivait le reste du groupe, fermant la marche, et lorsqu'ils arrivèrent dans une grande salle où ses amis semblèrent s'intéresser à une série de glyphes étranges écris sur les murs, la renarde-ailée resta à l'entrée, en tant que sentinelle. Personne ne lui avait dit de faire ça, mais elle décida de le faire par elle-même, pour une simple et bonne raison : elle ne serait pas utile dans une tentative de déchiffrer les symboles. Rexianne était loin d'être un Pokemon stupide, mais aussi étonnant que cela puisse paraître... elle ne savait pas lire. Les meutes d'Alepera vivaient une existence simple, s'occupant peu des sciences et de l'architecture, préférant se concentrer sur leurs instincts et rester entre-eux dans des lieux naturels, et autant qu'elle le sache, aucun membre de son ancien groupe n'était jamais rester assez longtemps parmi les autres espèces pour obtenir ce savoir.

    Mira s’inquiéta du fait qu'elle n'arrivait pas à voir grand-chose, et après que Ray' ait dit qu'il avait trouvé quelque-chose, Rexianne répondit, afin de rassurer ses amis :


    -Ne vous en fait pas : moi, j'y vois très bien, ma vue perce la nuit, et mon ouïe détecte la moindre goûte d'eau qui glisse sur les murs. En cas de danger, je vous préviendrais...

    Mais à peine eut-elle finit de dire cela qu'elle redressa les oreilles, entendant un d'étranges bruis de pinces et de succion... les Amonistars attaquaient ! Elle n'avait pas pus détecter leur odeur, car c'est Pokemon étaient d'eau et de roche... en bref, les deux éléments qui prédominaient en ce lieux, et dont ils avaient parfaitement sus adapter leur parfum. L'ordre fut donné de prendre la fuite, et la Alepera ferma la marche.

    Tendis qu'ils couraient le long d'un couloir, un autre bruit attira à nouveau son attention : des sons de rouages se mettant en marche, des bruis de machines s'entre-choquant dans le plafond, un peu plus loin, au-dessus d'eux. Ce fut Rayzaka qui répondit à sa question muette, lorsqu'elle se demanda ce que ça pouvait bien être : une lourde porte tombait du plafond et refermait la pièce dans laquelle ses amis étaient entrés, et si elle ne se dépêchait pas, elle allait restée coincée dehors, seule, avec une tribu de Pokemon Fossile en colère sur le dos. Rexianne excellera le pas et dut se baisser pour passer sous la porte. Sa course étaient tellement rapide qu'elle se put pas s'arrêter à temps, et dans un couinement de douleur, elle sentit que quelque-chose la retenait et, emportée par son élan, s'affala sur le sol, les quatre pattes écartés, à plat-ventre. Elle se redressa et se tourna en montrant les dents, s'attendant à voir un Amonistar qui l'aurait attrapé... quoi que ça aurait était étonnant que l'un de ces Pokemon soit assez fort pour la retenir ainsi... mais elle ne vit que de la pierre, derrière-elle, pierre contre laquelle grattaient déjà leurs poursuivants qui ne pouvaient désormais plus les atteindres. Et ce qui l'avait retenu, c'était la porte qui s'était refermée en plein sur sa queue... enfin, oui et non, et heureusement, sinon ça lui aurait surement fait bien plus mal. En fait, la pierre s'était refermée sur l'épaisse touffe de fourrure qui finissait sa queue, et seul les poils étaient coincés...

    Cela ne l'empêcha pas d'avoir un frisson en songeant à ce qu'elle était sur le point de faire. Elle se tourna vers ses coéquipiers, les observa un moment, puis soupira...


    -Ça va être douloureux, marmonna-t-elle en serrant les crocs.

    Et, d'un coup sec, elle ramena sa queue contre-elle et poussa un nouveau couinement, laissant son trophée à la pierre qui les empêchait de repartir en arrière, mais qui au moins empêchait aussi leurs ennemis de les attraper : une grosse touffe de sa fourrure noire. Rexianne en avait les larmes aux yeux de douleur... elle s'assit et regarda sa queue. Bon, ça aurait pu être bien pire. La peau était à nue, mais au moins elle n'avait pas était arrachée, ni écrasée. Elle donna quelques coups de serre aux poiles afin de "recoiffer" sa queue, afin de cacher un minimum le trou... heureusement que ça allait repousser... et en profita pour signaler :


    -Bon, et ben je pense que maintenant, nous n'avons plus d'autre chois que de continuer. Si vous le souhaitez, je passerais devant... je serais plus prudente et je me servirais de mes sens pour détecter les pièges et les autres Pokemon.

    C'était bien-sûr la raison première de sa proposition... mais c'était également un peu pour, comme qui dirait, éviter que ce genre d'incident ne se reproduise qu'elle proposait cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Jeu 12 Avr 2012 - 17:01

[Pas trop d'inspi pour ce passage =/]

Je fit une grimace lorsque je vit la queue de Rexianne coincé sous la sorte de porte, bon au moins elle avait dit que ce n'était pas hyper grave. elle s'arracha net les poils de la queue, poussant un petit couinement de douleur. J'avais un peu mal pour elle. Je regardai la grande porte... Pas de retour en arrière, on va devoir trouver un autre chemin. Pour s'en sortir

"A partir d'ici, on va devoir faire attention, je ne sais pas combien de temps on risque de rester ici, donc nous devons économiser nos vivres, on utilise nos objets que en cas de besoin."

Rexianne allait passé devant prenant le prochain couloir, je la suivais de près pour que l'on puisse avoir un peu de lumière, Lorion prit une torche éteinte sur la paroi tout comme Mira, pour eux pas question de rester dans le noir, ils pourront les allumer avec les deux pierres que je gardais toujours avec moi, celle avec lesquelles Pluie m'avait apprit à faire du feu. Nous restions dans un silence assourdissant, le long couloir aboutissait enfin à une sortit. Moi et Rexianne étions les premiers à voir ce qu'il se trouvait après le couloir.

"Non de..."

"Qu'est ce qu'il y a Rayzaka?!"


Mira s'empressa et s'arrêta à ma gauche, posant ses deux mains sur sa bouches, Lorion enfin avança lui aussi et vit ce qui était pour moi... L'une de nos plus grandes découvertes.

"J'y crois pas... Je vais peut être trouver de nouvelles inscriptions anciennes!"

Nous étions dans une sorte de Caverne géante, l'endroit devait faire à peut près 40 mètres de largeurs et 120 mètres de longueurs, ses 120 derniers mètres se plongeant un peu plus dans les profondeurs, nous étions sur le point le plus haut, face à nous le vide, plus d'une dizaine de mètres facile, et ce n'était pas le point le plus bas. Je me suis dirigé vers la paroi de la grotte souterraine, les traces du temps pourrait faire croire que cette grotte aurait été fait de façon naturel. Et pourtant...

"C'est l'oeuvre des Triopikeurs."

J'observa le lieu souterrain, on pouvait voir deux constructions, une assez impressionnante, et une autre qui ressemblait à un abri, enfin ce qu'il en restait. Le reste n'était que des débris, serait ce une ville souterraine? Est ce que certains ancien se serait abriter ici? Je n'étais pas sur mais je croyais avoir déjà vue parler de cataclysme dans d'autre écrit... A notre droite un chemin qui descendait peu à peu finissant dans un nouveau tunnel, il devait sans doute aboutir plus bas. J'ai commencé à descendre, mon coeur battait rapidement, j'étais tout excité à l'intérieur. Mais je devais garder mon calme, comme à mon habitude je gardai une attitude neutre, Mira se pressa à côté de moi, m'attrapant le bras, elle paraissait craintive, la plupart du temps ses craintes était fondé, je me suis concentré sur l'aura, mais le lieu était grand, le danger pouvait venir de partout... Nous avons traverser la grotte et nous nous sommes retrouver plus bas, cette fois ci nous étions en bas de la grande grotte souterraine. Je me suis dirigé vers la grande structure qui tenait encore debout, on aurait dit une sorte de... De temple. J'étais rentré à l'intérieur, des dessins étaient représenté sur les murs, ainsi que quelques écritures, je n'avais rien vue de pareil.

"Rexianne, peux tu surveiller les alentours et nous prévenir d'un quelconque danger? Lorion, si on nous attaque, garde les à distance avec ta balles graines, Mira aide moi à déchiffrer toutes ses écritures s'il te plait."

Lorion restait aux aguets, attendant le signal de Rexianne. Pendant que moi et Mira observions les dessins et les écritures sur les murs, je reproduisait tout, les dessins l'écriture, inscrivant des petites notes par ci par la, je n'étais pas vraiment un bon dessinateur, mais il m'étais facile de recopier un dessin.

"Qu'est ce que ça peut bien vouloir dire, je n'ai jamais vue certains mots, mais c'est bien le même langage, je reconnais d'autres mots."

Mira donnait toute son attention sur un dessin... J'essayai de retrouver le nom des Pokémon représenté.

"J'ai l'impression qu'ils avaient peur des deux Pokémon mythiques, Groudon et Kyogre... La on voit des Pokémon fuir, la peur est représenté par des nuages..."

Des nuages, les nuages de la peur, je me suis empressé de prendre mon carnet de note et noter tout une liste de mot, je comprenais enfin le sens de certains écrit. Il représentait les émotions par des images, la peur brouille l'espoir comme les nuages brouille les rayons du soleil. C'était ça!

"... et ici c'est..."

Je me suis empressé. Je fut choqué par ce qui était dessiné. Serait-ce...? La catastrophe, Groudon contre Kyogre, est ce que les anciens avait prévu ce cataclysme? Du coup il aurait construit une ville sous terre pour s'abriter...

"Ceci explique cela."

J'allais rester ici longtemps, je ne pouvais pas demander à Lorion et Rexianne de rester ici des heures...

"Rexianne, Lorion. Moi et Mira allons rester ici. Explorez la grotte de votre côté, on se retrouve ici en cas de problèmes, on s'abritera dans l'autre construction et nous nous sortirons d'ici demain. Nous devrions avoir assez de vivre. On mangera bientôt, donc ne tardez pas trop."

Je me suis remit dans l'étude de toute ces écritures avec Mira... Lorion s'approcha de Rexianne.

"Quand ils sont comme ça il vaut mieux les laissé. Rayzaka a raison, il faut que l'on inspecte les lieux. On cherchera quel chemin est le mieux pour quitter l'endroit, puis on reviendra chercher nos deux compagnons."

Lorion prit la torche éteinte qu'il avait trouvé de son sac et me demanda les deux pierres pour pouvoir l'allumé, il s'empressa et partit avec Rexianne, nous laissant tout les deux seuls.


[Je prend le contrôle de Lorion]

"Bon, par ou commencer Rexianne?"

J'observai la grotte, ça allait pas être facile de s'en tirer de cet endroit, j'ai opté pour l'abri, on fera le passage menant hors de la grotte souterraine ... Je me suis alors dirigé vers la construction fait de pierre. Le bois était inexistant dans la plupart des construction, il devait y avoir des Pokémon Sol ici. Seul eux aurait pu faire de tel construction. Comme l'extérieur, l'intérieur était en très mauvais état, il ne restait rien, aucune traces, pas une écriture, la pièce était vide... C'était bien trop étrange de voir une pièce sans objets à l'intérieur, et chaque pièces de l'abri était vide, je faisait un tour des différentes salles. Je n'aimais pas trop le lieu, j'avais l'impression que le toit allait s'écrouler d'un moment à l'autre sur ma tête. Ce n'était qu'une impression, je suis sur que l'abri tiendra d'ici la... Je suis repartit chercher Rexianne, lui annonçant les résultats de mon côté.

"C'est vide, aucun objet de valeur ou non, c'est assez étrange qu'aucun objets ne se trouve ici..."

Je suis donc ressortit de l'abri, Me dirigeant vers le tunnel, peut être notre seul chance de sortir de cette grotte. Rexianne était à côté de moi, je ne savais pas grand chose d'elle, à part que Rayzaka s'entend bien avec elle. Il est rare de voir le louveteau bleu aussi détendu auprès d'un Pokémon, il y a bien eu des cas spécial mais cela n'a rien à voir avec celui de la Alepera. J'ai donc décider d'en savoir plus sur elle, cela fera passer le temps.

"Rexianne, comment as tu rencontré Rayzaka? il n'a jamais vraiment eu le temps de nous expliquer... Le Riolu nous est tous plus ou moins lié, nous avons tous beaucoup apprit de lui, et vice versa. A vrai dire, pour moi Rayzaka est un rival, il a toujours sur retourner les situations à son avantage. Et puis entre nous, il attire le regards de la plupart des filles..."

Je lui souriais, je tentait de détendre l'atmosphère, trouver une bonne entente avec cette jeune Alepera, une race dont je ne connais encore rien. J'étais bien curieux d'en savoir plus sur elle, bien sur je lui parlerai de moi... Autant faire connaissance maintenant que nous sommes dans la même équipe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Sam 14 Avr 2012 - 6:48

[Honnêtement, je ne vois vraiment pas pourquoi tu dis ça. En tout cas, ce que tu fais, c'est déjà mieux que moi qui ai besoin de reprendre des passages de tes anciens messages pour faire suffisamment de lignes x) ]

    Rexianne ne faisait pas vraiment attention à ce qu'il y avait sur les murs et les différentes décorations du couloir et des pièces dans lesquelles ses amis et elle passaient, contrairement aux trois autres membres du groupe qui, eux, semblaient vraiment s'y intéresser. Il fallait dire que, de toute évidence, elle était devenue exploratrice pour des raisons différentes d'eux : serte, elle appréciait les jolies statues et les peintures, mais elle ne cherchait pas à comprendre leur histoire, leur origine, et encore moins la raison de leur création. Pour faire simple, elle ne cherchait pas à en savoir plus sur le passé, ni sur celui de son espèce, ni sur celui de son monde... le passé était quelque-chose de révolu dont elle ne faisait pas partie, elle préférait se concentrer sur les moments présents, tout en faisant attention à son avenir, mais sans non-plus laisser la crainte de ce qui pourrait advenir de ses actions l'empêcher d'agir. Si elle s'était joins aux Larmes de l'Espoirs, ce n'était pas pour apprendre, mais pour découvrir... ce qu'elle voulait, c'était voir des merveilles, connaitre un peu plus le monde, mais au niveau de sa beauté, pas de son histoire. Peut-être avait-elle tord de si peu s'intéresser aux mystères du territoire où elle vivait... mais elle était encore jeune, il lui fallait apprendre à voir plus loin que ce qu'elle voyait. Sans doute, un jour, en vieillissant, changerait-elle sa façon de voir les choses... qui sait ?

    En tout les cas, pour ce qui était la beauté, elle était servie... les cavernes qu'ils découvraient étés magnifiques, les ruines qui les formaient et les dessins qui les décoraient aussi, et elle pouvait d'autant plus en profiter qu'elle voyait dans la noir. Mais c'était aussi une beauté effrayante, écrasante même, la beauté des ténèbres de la caverne, si l'on comptait le fait que si ils ne trouvaient pas vite une nouvelle sortie, ils y resteraient enfermés, peut-être pour toujours. De plus, étant donné que pour leur survie, elle devait rester sur ses gardes, veiller au moindre danger qui pourrait se jeter sur eux-quatre, elle n'avait pas entièrement l'occasion de profiter des merveilles qui émergeaient sous ses yeux.

    Obéissant aux ordres de son chef de groupe, elle partit finalement avec Lorion à la recherche d'une sortie, explorant un peu plus le monde souterrain en même-temps... cependant, elle le fit un peu à contre-coeur : l'idée de laisser leurs deux amis sans sa protection n'était pas sans l'inquiéter. Bien-sûr, elle ne doutait pas une seconde qu'ils soient capable de se défendre seuls, mais face à une attaque en traître, même le plus puissant des Pokemon légendaire pouvait tomber au combat sans avoir le temps de lancer une seule attaque... au moins, ils gardaient pour-eux le don de Rayzaka de lire en l'aura des créatures et des choses qui l'entouraient, ce qui lui permettrait de voir, tout comme-elle, toute créature s'approchant de lui avant qu'elle n'apparaisse à son regard, à la condition qu'il ne soit pas trop absorbé par les écritures qui avaient tant de mystères pour elle sur les murs. Elle gardait les oreilles bien droites, autant pour protéger elle-même et le jeune Arcko que leurs camarades... si elle entendait le moindre soupir lui faisant penser qu'ils étaient en danger, elle foncerait à leur secours.

    Rexianne fut ravie que Lorion lance la conversation... étant donné qu'au final, dans tout le groupe, c'était celui qu'elle connaissait le moins... la jeune Alepera parlait plus facilement avec Mira, surtout à cause du fait que le lézard semblait plus solitaire et ne s'était pas beaucoup mêlé aux deux femelles pendant qu'elles faisaient connaissances... elle avait eue du mal à savoir quoi lui dire et avait laissé un silence un peu gênant s'installer entre eux-deux.


    -Et bien, en fait, c'est pour cette raison que j'ai rejoins le groupe : parce que notre bon vieux Ray' a attiré mon regard, répondit la renarde-ailée en se tournant vers son interlocuteur, un sourire illuminant son museau... si il voulait en savoir plus sur elle, autant qu'elle ne cache pas sa nature taquine, et puis elle goûtait bien les plaisanteries, tout comme-lui. Aussi se mit-elle a rire en continuant : nan, je plaisante, bien-sûr. Il est mignon, mais ce n'est pas pour ça que nous sommes devenus amis. En fait, nous nous sommes rencontrés lors d'une exploration, nous étions en train de visiter la même grotte. Il s'est fait attaqué par un Ptéra et, voyant par hasard la scène, je suis allée l'aider. En unissant nos forces, on a pu faire fuir le fossile géant. C'est dès lors qu'on est devenu amis... il m'a parlé de l'équipe et j'ai voulue vous rejoindre, car bien que j'ai quittée mon clan pour explorer, je dois avouer que vivre seul n'a rien de bien amusant, et ceux de mon espèce aiment la compagnie.

    Bien qu'elle continuait à veiller sur son camarade, jouant les éclaireuse afin de s'assurer que rien ne pouvait leur tomber sur le coin du museau et marchant à côté de lui, Rexianne était surtout en train de suivre Lorion. Disons qu'il lui faisait plus confiance à lui qu'à elle-même pour trouver une sortie... ce Pokemon était explorateur depuis plus longtemps qu'elle, elle supposait qu'il avait plus de chance de trouver un passage. De plus, le Arcko continuait un peu à explorer l'endroit, et il passait parfois par certains endroit où elle ne pouvait se glisser, à cause de sa grande taille... ceux qui avaient creusés les ruines avaient dus êtres de petites créatures... et elle restait à l'entrée, attendant patiemment son retour, lui prêtant une oreille attentive pour le cas où elle sentirait qu'un danger le menaçait.

    Tendis qu'ils approchaient du fond de la longue grotte, la femelle finit par se décider à demander à son tour à son ami :


    -Et toi, alors, comment as-tu connu Rayzaka et Mira ? Je sais que vous vous connaissez depuis bien plus longtemps que je ne connais notre ami bleu, mais je ne connais pas vraiment grand-chose de votriiiiiiihhhhhh... !!!

    Rexianne ne put pas finir sa phrase et poussa un cri perçant, à la fois de surprise et de frayeur, en même temps que résonné dans les souterrains ce qui ressemblait à un bruis de glissement de terrain... le sol venait de s'effondrait sous les pattes arrière de la Alepera, et elle venait de tomber dans un trou... enfin, ses pattes arrières étaient tombées, et ses serres étaient en train de pattoger dans le vide. Le reste de son corps était resté coincé lorsque sa queue se plia contre le bas de son dos. Elle chercha à se relever, mais son arrière-train été coincé... elle lança un regard semblant un peu las à Lorion, et lui dit d'un ton légèrement menaçant :

    -Sans commentaire...

    ... tendis que celui-ci passait derrière-elle et la poussait, et que elle, elle se tirait avec ses serres de devant. En unissant leurs forces, ils finirent par réussir à la tirer de là. Rexianne se retourna et observa le trou. Sa vision nyctalope ne lui permettait pas de voir le fond. Elle releva le museau vers son camarade pour lui faire la remarque :

    -C'est l'oeuvre des Triopikeur, se souvenant et répétant ce qu'avait dit Rayzaka. Ce qu'elle connaissait de ces petites taupes, c'était qu'ils étaient de très bons bâtisseurs, mais qu'ils avaient tendance à laisser traîner des trous un peu partout. Fait attention où tu mets les pattes. Si tu tombe dans l'un de ces trous, je ne suis pas sûre de pouvoir me maigrir suffisamment pour descendre te chercher. Tendis qu'elle se retournait, afin qu'ils reprennent leur exploration, elle fit remarquer : en tout-cas, il semblerait que cette caverne ne soit pas la seul que les Pokemon Sol aient creusés... je me demande jusqu'où leurs oeuvres peuvent bien descendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Ven 20 Avr 2012 - 21:43

[A nouveau beaucoup de blabla. Le temps d'expliquer l'histoire de Lorion. Prochain post je rajoute un peu d'action >=3]

L'histoire de Rexianne était courte comparé à la mienne, mais j'étais à prendre le temps de tout lui expliquer...

"A vrai dire, ça risque d'être long, nous nous étions rencontré lors de notre tendre enfance, enfin enfance, à peu près dix ans, il avait été adopté par le couple de Lucario explorateur des plus célèbres, cela avait éveillé ma curiosité. Au début il paraissait très calme, froid et toujours sur sa défense, mais enfaite c'était un bon Pokémon, toujours souriant, prêt à risquer sa vie pour les autres, il avait le caractère d'un héro. Mais comme il le dit si bien, les héros n'existent pas... Et nous l'avons découvert à notre dépend. Avec Rayzaka on jouai aux explorateurs, nous étions gosse, c'était rien qu'un jeux pour nous, et jamais nous nous étions rendu compte du dangers, nous sommes partis seuls dans une grotte, un vrai donjon mystère. Devant un pont je faisais le malin en jouant à celui qui serait le plus courageux, je n'arrêtais pas de chercher notre chef en lui disant qu'il n'était un pauvre petit louveteau peureux. Il passa le pont sans problèmes. Puis pour lui montrer que j'étais plus fort que lui je faisais de petits sauts sur le pont pour le passer. Malheureusement le pont naturel n'était pas si solide que je le pensais, et il a céder sous mes jambes. Je sentais le vide m'aspirer, ma mort approchait, pour moi il n'y avait plus aucun doute, je venais de me rendre compte de ma bêtise. L'exploration n'était pas un jeux, c'était vraiment dangereux..."

J'inspirai un instant, toute cette histoire m'avait traumatisé notre enfance à moi et Rayzaka, je n'arrêtais plus d'en faire des cauchemars. J'avais même peur que Rayzaka soit dans le même état que moi...

"Pourtant je ne suis pas tombé, je ne sais pas comment mais Rayzaka avait réussit à me rattraper, il avait sauté jusqu'à moi et m'avait attraper le bras, mais en sautant il s'était fait transpercé la poitrine par un des rocher de la grotte, le sang coula le long de mon vissage, j'étais... Complètement perdu, Rayzaka lui avait le sourire, je le voyait serrer les dents, ses yeux se plissait un peu sous la douleur. Tout étais de ma faute. Je ne pouvais pas le faire tomber par ma faute, je lâcha sa main, je commençais à glisser, il hurla, criant que je ne devais pas tomber. Il se releva rapidement et sauta dans le vide avec moi, me propulsant sur une plateforme plus bas, nous sommes chacun tombé de notre côté, par chance il était tombé sur une plate-forme pas trop basse, moi c'était plus bas. En tombant je m'étais fait mal à la jambe droite, rien de grave, mais la douleur et la peur m'empêchait de me relever. Des Pokémon méchants m'entourèrent, un Medhyena, un Darumarond et un Baggiguane. Il se sont acharné sur moi, mon corps vert avait prit une teinte rouge. Ma vue se faisait flou et pourtant Rayzaka revint prendre les coups à ma places. Il leurs donna une léçon que jamais ils n'oublieraient, mais comparé à eux, Rayzaka était gravement blessé, encore plus que moi... Et pourtant il s'était battu, il était encore debout, il était tombé sur ses genoux devant moi, me prenant dans ses bras... Il prononça un petit "à l'aide"... Avant de le redire à nouveau en hurlant."

J'avais raconté tout ça sans prendre le temps de me reposer, je reprit mon souffle, j'inspirait et expirait rapidement, même encore aujourd'hui il m'arrivait d'en faire des cauchemars.

"Ils s'étaient évanoui en larmes sur mon corps, d'autres Pokémon méchant arrivèrent, cette fois ci c'était la fin, mais il était hors de question de me laissé faire, je me suis relevé, tenant à peine sur mes jambes... "Venez la, montrer ce que vous avez dans le ventre... C'est à moi de te protéger maintenant Rayzaka!" Que je disais Ils s'approchèrent de plus en plus, et au moment ou je fermait mes yeux. Des bruits, des cris, puis plus rien, quand je les ai reouvert, ma première question fut "je suis mort...?" Je ne comprenait plus rien, je n'avais même pas souffert. Enfin pas plus que je ne souffrais, c'est mon père qui me répondit en premier... "Non, et tu as bien de la chance que Mira nous ai tout raconté!" Il y avait la mère de Mira, mon père et la famille adoptive de Rayzaka. Mira était derrière sa mère, elle accourut vers Rayzaka en larme... Notre première exploration, tu imagines..."

Je m'étais mit à rire sur ma dernière phrase avant de soupirer à nouveau.

"Pas besoin que je t'explique la suite, on s'est fait exploser par nos parents, nous avons promit de ne plus jamais refaire ça, enfin j'avais promit, mais à l'inverse Rayzaka s'avança d'un pas vers son père et lui demanda de lui apprendre les bases de l'exploration... C'est ainsi que notre première envie d'explorer est né..."

Je me suis dirigé vers un petit trou, trop petit pour Rexianne, mais il n'y avait pas grand chose d'intéressant... Je suis tout de suite repartit vers Rexianne et nous sommes repartis, les crépitement de ma torche et la chaleur provenant de se flamme me laissait un frisson, ce n'est pas vraiment une bonne idée de jouer avec le feu, mais j'ai besoin de lumière pour avancer... Un bruit comme un petit éboulement en plus d'un tremblement me fit sortir de ma pensé envers la flamme. Je me suis retourné et vit avec surprise Rexianne coincé dans le sol...

"C'est pas le moment de jouer Rexianne..."

"Sans commentaire..."

Je me suis mit à rire un instant avant de reprendre mon sérieux. je l'ai aidé à se sortir de ce mauvais pas...

"C'est l'oeuvre des Triopikeur. Fait attention où tu mets les pattes. Si tu tombe dans l'un de ces trous, je ne suis pas sûre de pouvoir me maigrir suffisamment pour descendre te chercher. en tout-cas, il semblerait que cette caverne ne soit pas la seul que les Pokemon Sol aient creusés... je me demande jusqu'où leurs oeuvres peuvent bien descendre..."

"Ne t'inquiète pas pour moi, de toutes façon je saurai me débrouiller seul. Au niveau des galerie des Triopikeurs, franchement, je n'ai pas trop envie de voir jusqu'ou elle peut mener, il y a beaucoup de rumeur qui disent que ceux qui rentre dans une galerie creuser par les Triopikeurs n'en ressortent jamais. Ce n'est que des rumeurs mais elles ont toutes une part de vérité. Enfin plus ou moins..."


Je regardai le plafond de la grotte, bon nous avions déjà perdu assez de temps comme ça! Nous rebroussions chemin et c'est la que je me suis rendu compte que... Le chemin derrière nous n'étais plus.

"Bonne et mauvaise nouvelle, Rayzaka avait raison c'est un donjon mystère..."

C'était simple, l'endroit ou nous étions changeait constamment de forme, tout pouvait dépendre, souvent c'était les Pokémon qui entretenait le lieu, bloquant certains passages, parfois c'était de vieux mécanismes. Pour le reste, cela restait inexplicable, un vrai mystère. On disait que cela avait un lien avec la perturbation du temps. Je ne vois pas le lien mais pour une raison inconnu les deux éléments étaient lié. Alors que pouvions nous dire contre ça? J'examinai les alentours, bon je comprit très vite la raison, nous étions dans un piège, un maison de Pokémon, enfin un lieu remplit de Pokémon que l'on aurait jamais du dérangé. Pour moi tout allait bien, ce n'était que pour la plupart des amonistars, il y avait bien des Kabutops, on pouvait aussi voir deux trois racaillou, un groupe de Gravalanch, au fond un Onyx... Et tout un tas de Pokémon roche.

"Une idée partenaire...?"

Je sautai sur le premier pokémon roche, un Gravalanch, j'utilisai vol-vie sur lui pour me redonner un peu d'énergie et je reprit ma place à côté de Rexianne, mais bizarrement, je sentit le sol se fragilisé.

"Désolé Rexianne, mais j'ai pas trop le choix!"

Je créai rapidement une écosphère pendant que la Alepera divertissait les autre Pokémon, puis je l'envoyai dans le sol, juste en dessous de nous deux, le sol s'écroula sous nos pattes, donnant sur un gigantesque trou, la grotte commença à trembler, enfin je voyait de la terre, je me réceptionnai avec un peu de mal, mes jambes me faisait maintenant souffrir. mais en me retournant, je comprit mon erreur, tout le lieu était sous un gigantesque tunnel, le haut étant retenu par des sortes de piliers naturel. Qui la se détruisait un à un.

"Je crois que j'ai gaffé!"

Je prit Rexianne par la queue et commençai à m'enfuir avec elle.

"Il faut que l'on se dépèche, essayons par la!"

Je courrai le long du tunnel, espérant ne pas m'être trompé de direction pour revenir sur nos pas...

------

[En attendant je raconte un peu ce qui se passe chez Rayzaka =3]

"Alors, donc si j'ai bien traduit... Non ça colle pas il manque quelque mot... Si seulement je pouvait apporter un morceau pour pouvoir étudier cette partie..."

D'un coup le morceau que je voulais se détacha du mur et tomba dans mes mains... Au début je fit les gros yeux, me demandant ce qui venais de se passer...

"Heu... Bah merci..."

Puis une grande fissure apparu dans le mur face à moi. C'est la que je comprit ce qui se passait.

"Mira, on sort d'ici!'

Je prit Mira dans mes bras et quittai le lieu le plus vite possible, tout s'écroula, le sol se fendit sous mes pattes, mais je put m'extirper sans trop de problèmes. Enfin hors de danger, même l'abri venait de s'écrouler. Il ne restait plus rien des vestiges...

"Je pense que l'on va arrêter nos recherche aujourd'hui. Qu'est ce que tu en pense.

"Oui c'est une bonne idée. Bon que fait on maintenant chef...

"On va commencer le campement en attendant Lorion et Rexianne. J'espère juste qu'il ne leurs ai rien arriver..."

"Ils auraient utilisé leurs orbes si ils avaient un problème, et puis tu connais Lorion, il sait se débrouiller..."


Je soupirai un instant, J'hésitai à partir à leurs recherche ou resté ici. J'opta pour qu'on les attende encore un peu...

"J'espère que tu as raison Mira..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Lun 23 Avr 2012 - 19:14

[Désolée si je mets plus de temps que d'habitude pour répondre, c'est parce que j'ai enfin trouvée un travail et que j'ai moins de temps. Mais ne t'en fait pas : je ne quitte pas le forum pour autant et je vais continuer à venir régulièrement Wink ]

    -Nous sommes enfermés dans une caverne sans savoir quand nous pourrons en sortir, alors crois-moi, j'ai tout mon temps pour t'écouter, avait répondue Rexianne à son camarade, avant que celui-ci ne démarre l'histoire de sa rencontre avec Rayzaka, plus que ravie qu'ils aient trouvés un sujet de conversation qui leur occuper l'esprit et qui leur permettait d'oublier qu'ils étaient quand-même dans une situation délicate qui risquait de leur coûter la vie si ils ne se montraient pas prudents.

    Et donc, la jeune Alepera écouta attentivement l'histoire que lui raconta Lorion, tendis qu'ils continuaient à visiter les lieux, lui prêtant l'une de ses quatre oreilles attentives, restant silencieuse et intéressée. Effectivement, l'histoire de la rencontre entre les deux amis de longue dates était bien plus longue que la sienne... et en fait, la simple histoire de leur vie était bien plus longue et compliquée que la sienne... et cela lui rappelait à quel point elle n'était encore qu'une nouvelle venue dans l'équipe et dans la vie du trio infernale. Il faudrait qu'elle réussisse à se montrer digne, au fur du temps qui passerait, du fait qu'ils l'avaient acceptés comme l'une des leurs, alors que leur amitié avec elle, contrairement à ce qu'il y avait entre-eux, ne datait pas de l'enfance.

    Le petit lézard vert de type Plante lui raconta donc l'histoire de ce petit Riolu, orphelin élevé par une famille d'adoption, avec qui il s'amusait à explorer des lieux qui leur étaient inconnus et qui étaient bien plus dangereux que ce que, à l'époque, leur jeune cerveau d'enfants joueurs pouvaient le deviner. L'histoire de la pénétration dans un Donjon Mystère, de façon... disons... un peu accidentelle, et de la façon qu'ils avaient de se mettre en danger afin de voir lequel d'entre-eux seraient le plus courageux, toujours sans se rendre compte que c'était leur vie, qu'ils risquaient. Une bouffée de nostalgie envahie un peu Rexianne, mais elle fit en sorte de ne rien laisser paraître... cela lui rappelait, en réalité, le jour où ses deux frères s'étaient élancés hors de leur caverne pendant que leurs parents étaient partis à la chasse, afin de voir lequel d'entre-eux volait le mieux. L'ennui, c'était qu'ils n'étaient pas encore près à faire plus que planer un peu dans la caverne, leurs ailes n'étaient pas assez développés, et leurs plumes n'avaient pas encore suffisamment poussées. Ils avaient faillis se faire déchiqueter sur les pierres au bas de leur falaise, mais par-chance, d'autres membres du clan les avaient rattrapés... et leurs géniteurs leur avaient fais la leçon, le soir, en rentrant, leur apprenant que le vol, tout comme l'exploration de Ray' et de Lorion, n'était pas un jeu, qu'il ne fallait pas prendre ça à la légère et que le moindre faut-pas, par exemple partir avant d'être prés, pouvait vous mener à mettre une fin prématurée à votre courte vie. Un sourire en coin illumina le museau de la femelle... à croire que tous les enfants, de toutes les espèces, avaient tendances à se mettre en danger pour imiter les adultes et ainsi apprendre la vie. Mais elle se rendait aussi compte d'une chose : sa famille lui manquait.

    La suite de l'histoire racontée celle des deux petits devant se battre pour leur survie face à ce danger où ils avaient foncés tête baissée sans réfléchir. Décidément, bien qu'elle était loin d'envier les traumatismes qu'ils avaient dus avoir dans leur enfance... Rexianne s'en rendait compte en observant les mimiques sur le visage de son ami, des grimaces de peurs et d'une douleur passée qu'il n'avait pas encore réussi à oublié, et au fond d'elle, elle sentit de la compassion pour lui, un sentiment qu'elle ne partagea pas, de peur qu'il pense que ce soit de la pitié et qu'il n'aime pas ça... les deux mâles avaient eux une enfance bien plus palpitante qu'elle. La femelle était née et avait grandie dans sa caverne, sur sa montagne, et elle ne l'avait jamais quittée avant quelques semaines plus tôt, lorsqu'elle était devenue une adulte et qu'elle était partie visiter leur île. Les Alepera étaient des Pokemon qui devenaient calme et paresseux au fil du temps qu'ils prenaient de l'âge, ne se souciant que de leur petite vie tranquille, et ses parents ne l'avaient jamais emmenée plus loin que la petit clairière où ils lui avaient appris à chasser. Mais lorsqu'ils étaient jeunes, certains Alepera, comme-elle, pouvaient se montrer bien moins calmes, avoir soif d'aventures... la fougue de la jeunesse, comme le disait si bien les anciens du clan. C'était pour cela qu'elle était partie... mais une fois que sa soif d'aventure et de connaissances seraient étanchées, si un jour c'était le cas, elle comptait bien retourner auprès des siens...

    L'histoire se termina par le sauvetage des petits par leur dernière amie, Mira, qui était partie cherchée les secours... et cela arracha un rire à Rexianne qui accompagna ainsi Lorion. A croire que les femelles étaient toujours plus prudente que les mâles, quoi-que, pour son propre cas, c'était l'exception qui confirmait la règle. Tendis qu'ils reprenaient l'exploration après son petit "incident", elle fit la remarque :


    -Votre histoire est des plus impressionnante, je comprends maintenant pourquoi toi et les autres êtes si liés... et ça me touche d'autant plus que vous ayez acceptés une étrangère comme-moi dans votre groupe. J'espère me montrer à la hauteur, en tant qu'exploratrice.

    La découverte que cette caverne dans laquelle ils étaient enfermés était bel et bien un Donjon Mystère laissa Rexianne quelque-peu craintive : elle, elle n'avait encore jamais mis les griffes dans l'un de ces lieux qui prenaient la forme d'un véritable labyrinthe, avec ses pièces qui bougeaient tout-le-temps et le chemin par lequel ils en étaient arrivés là qui venait de disparaître derrière-eux... cependant, elle n'en laissa rien paraître. La peur pouvait être un poison lorsqu'il enserrait votre coeur, et elle avait appris à agir contre... le fait d'avoir peur ne l'avait jamais paralysé, ne l'avait jamais empêché d'agir, et elle était prête à faire face à tout les dangers qui allaient se mettre face à eux aux côtés de Lorion jusqu'à ce qu'ils retrouvent leurs compagnons... hélas, le fait de faire face aux dangers ne signifiait pas toujours qu'on pouvait passer au-dessus de celui-ci...

    Le duo était maintenant encerclé par un groupe de Pokemon de type Roche, ce qui ne pouvait pas tomber plus mal, pour-elle... lorsque le Arcko lui demanda ce qu'ils devaient faire, elle lui annonça :


    -Je suis de type Vol et Normal, la plupart de mes attaques n'auront pas d'effet sur eux... cependant, connaitre cette vérité, que les Pokemon de son type n'étaient pas les meilleurs face à ceux de roche, n'empêcha pas la Alepera de prendre son envol, tendis que ses ailes prenaient une tinte argentée. Essai de les repousser avec tes attaques de plantes, je te couvre !

    Rexianne balança au hasard ses attaque Plumes d'Acier, qui se traduisaient par des projectiles tranchant qui s'écraser sur les ennemis, en direction des Pokemon les plus proches de Lorion, afin de les repousser, de les empêcher de trop l'approcher, tendis que lui essayer de les mettre KO. A tout moment, elle se tenait prête à fondre sur lui et à l'emporter dans les airs avec ses serres, afin de le mettre hors de danger au cas où il se ferait déborder. Afin de rapidement vaincre leur ennemis, le mâle fit s’effondrer le sol sous ses pattes, et, afin de le rejoindre, elle replia ses ailes et se laissa tomber dans le vide, tombant souplement sur le tas de gravats... l'ennui, c'était que l'attaque Echo'Sphère du Pokemon de plante n'avait pas fait que s'effondrer le sol : il avait aussi ébranler toute la caverne dans laquelle ils se trouvaient. Avec un petit cri d'effroi, la femelle leva les yeux vers le plafond qui était en train de leur tomber sur la tête.

    Heureusement, le lézard avait réussi à ne pas se blesser, ou au moins à ne pas se faire coincer sous une pierre, et il attrapa la queue de la renarde volante. Rexianne se mit à courir, le traînant derrière-lui, montrant ainsi à son ami les facultés qu'avaient ceux de son espèce de se déplacer à la manière des serpents : elle se tortillait autour ou passait au-dessus des obstacle sans jamais ralentir, rampant à moitié sur le sol aussi rapidement qu'un Arbok se lançant à la chasse aux Roucoul. Son ouïe fine et son oeil d'aigle lui permettait de détecter les stalactites et les pierres qui chutaient avant qu'elles ne leur tombent dessus, et elle les esquivait toujours d'un habile bond. Autour d'elle, elle voyait les survivants des Pokemon Roche fuir par des trous, ou en creusant des tunnel... cependant, elle ne les suivait pas, car il ne servait à rien d'échapper à un danger mortel pour se retrouver entre les griffes des ennemis. Au moins, déjà, ils ne s'occupaient plus d'eux. Cependant, elle n'allait pas pouvoir courir comme-ça bien longtemps. Les Alepera étaient rapides, mais ils se fatiguaient vite... tendis qu'elle poussait un petit couinement désespéré, sentant que l'effondrement était en train de les rattraper, se demandant si ils allaient finalement y survivre, à ce maudit donjon, elle repéra enfin une arche, tout juste assez grande pour elle, qui donnait sur une autre pièce, juste à sa droite... une arche que, elle s'en souvenait, ils avaient passés peu après avoir quitté Rayzaka et Mira. Utilisant ses dernière forces, la femelle accéllera et passa le trou au moment où les pierre allaient leur tomber dessus, se jetant dans la pièce et tombant brutalement sur le sol en s'égratignant les ailes sur la pierre.

    Elle resta un petit moment couchée à terre, les flans soulevés par une respiration rapide... elle avait eue peur, et elle était fatiguée... mais au moins, elle avait réussie. Au bout d'un moment, elle se redressa et regarda autour d'elle... elle n'y voyait rien. L'éboulement avait levé un épais nuage de poussière, et elle pouvait voire dans le noir, pas dans la poussière. Elle n'arrivait même pas repérer la lueur de la torche de Lorion... sans doute l'avait-il perdu, ou alors elle s'était éteinte...


    -Lorion, où es-tu ? Tu va bien ? Cria-t-elle, inquiète. Essai de me rejoindre, suis le son de ma vois. Je te guiderais, ma vu peut percer les ténèbres... il faut juste attendre que la poussière retombe...

    Afin d'accélérer le processus, Rexianne se mis en position assise, déplia ses ailes et se mit à battre, espérant réussir à dissiper le nuage, assez fort pour bouger la poussière, mais pas assez pour déséquilibrer le Arcko, au cas où il serait devant-elle. Cependant, elle ne put battre correctement que d'une seule de ses ailes... l'autre lui faisait mal, elle n'arrivait qu'à la gigoter de façon un peu emmêlée. Elle émit un sifflement... l'os n'était pas brisé, mais...

    -Je crois bien que je suis tombée sur mon aile droite et que je me la suis foulée, marmonna-t-elle.


[En espérant que ma façon de tourner les choses te conviennent ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Mer 2 Mai 2012 - 22:23

[J'espère ne pas trop m'en être mal sortit =3]

Je me relève tout doucement, cette douleur à la tête, qui est juste insuportable, je ne peux m'empêcher de pousser une petite plainte sur cette douleur, tout en me frottant le tête. Du sang sur les rocher derrière moi, tout comme su mon dos, j'ai du faire un vol plané jusqu'ici. C'était la voix de Rexianne qui m'avait réveillé.

"... le son de ma voix. Je te..."

Des rochers s'écroulèrent tout près de moi, je fit une roulade en avant pour esquivé, les éboulements masquait la voix de la Alepera.

"...les ténèbres... Il faut juste attendre que la poussière retombe"

Si j'attendait plus longtemps c'est le plafond qui allait me tombé dessus. Je me susi relevé, mes jambes pouvait à peine me permettre de rester debout, ma vue était trouble, les rochers continuait de tomber ici et la. Je tanguai sur ma droite, avant de m'écrouler sur un mur, je me suis relever en m'aidant de cette paroi, j'ai tenté d'avancer tant bien que mal, je voyais Rexianne, soudain un courant d'air me poussa légèrement, c'était faible mais rien que ça pouvait faire lâcher prise à mes jambes, je suis tombé sur le derrière. J'ai secoué la tête, tentant de reprendre mes esprits, ça allait un peu mieux, je me suis relevé et ai continué ma marche, pas très droite, vers Rexianne, jusqu'à ce que le chemin fut bouché par un nouvelle éboulement, la poussière revint. Cette fois ci mes yeux pleurait, la poussière m'empêchait de voir, mais elle se dissipait peu à peu. Enfin je parvint à ma coéquipière, je me suis approché d'elle tout doucement, me laissant chuter, m'adossant à elle. Rexianne prononça de nouvelles paroles.

"Je crois bien que je suis tombée sur mon aile droite et que je me la suis foulée."

Je soupirai, nous étions mal partit...

"C'était bien le moment, moi je sens presque plus rien, à par ma tête qui fait tout pour que je souffre."

Je me suis relevé en m'appuyant sur la Alepera, je me suis rendu compte que je n'avais plus mon sac, et du coup plus mon orbe... Néanmoins je ne désespérai pas.

"Il est hors de question que je moisisse ici! On va trouver un chemin!"

Je me suis approché de l'aile blessé de Rexianne, j'espérai pouvoir la guidé, tous ça est un peu de ma faute, je me sentais coupable de tout ça, c'est moi qui l'ai amené ici, donc c'est à moi de la faire sortir.

"Je suis désolé Rexianne, tout est de ma faute, mais je te promet, on s'en sortira vivant."

Je savais que nos chances étaient faibles, mais je ne perdait jamais espoir, c'est une chose que m'a apprit Rayzaka. Je me laissai guider par mon instinct, avançant tout droit, les rochers bouchèrent un chemin, je m'empressai de déblayer le passage. Je toussai assez fort, la poussière n'en était pas que la cause, j'avais l'impression de manquer d'oxygène la dessous... Ce n'était peut être que mon impression, je devais juste être fatigué. Je forçai trop mais je n'avais pas le choix, du sang coulai plus abondamment de mon dos, la douleur commençait à se faire sentir un peu partout, je retrouvai peu à peu mes esprits. J'avais enfin déblayé le chemin, nous aovns quitté ce piège sous terrain à temps, juste après notre passage le tout s'écroula derrière nous. Ce qui ouvra un nouveau passage, la lumière m'aveuglai. Un trou! Un trou menant en dehors de la grotte. Une sortie, mais nous ne pouvions pas l'atteindre, pas avant que Rexianne n'est récupéré... Puis d'un coup l'orbe de Rexianne réagit, je croyai qu'elle l'avait perdu.

"C'est Rayzaka, il a des ennuis!"

Les deux orbes étaient maintenant relié, nous savions ou étais Rayzaka, je me suis empressé tout en gardant un oeil sur Rexianne. Il fallait retrouvé Rayzaka!

C'est après deux trois minutes de courses que nous parvînmes à revenir sur nos pas... Mais ce qui nous attendais la bas allait changeait le destin de notre chef. Non pas que le sien, celui de toutes l'équipes, plus jamais rien ne serait comme avant...

Mira, je pouvais enfin voir Mira, agenouillé, c'est comme si... Elle avait perdu vie, mais elle était encore la, elle fixait un point précis, je me suis précipité vers elle, la secouant pour la réveillé.

"Mira, qu'est ce qu'il se passe?!"

Elle hésita, elle ne bougea point, mon coeur commençai à battre de plus en plus vite, je n'arrivait plus à garder mon calme, elle n'était pas blessé, mais elle avait l'air d'avoir reçu un choc, elle restait complètement perdu, jusqu'à ce qu'elle me répondit.

"Ray... Rayzaka... Il... Père... Je..."

La panique contrôla mon coeur je la secoua à nouveau.

"Ou est Rayzaka?!"

Elle leva le bras, vesr le point qu'elle observait avec silence.

"La..."

Je me suis retourné, et vit Rayzaka se battre contre un Gallame, je me suis empressé de le rejoindre le plus vite possible, laissant Mira derrière moi. En temps normale je n'aurais pas fait ça, mais la... La peur avait prit le dessus, les évènements s'enchainait à la suite sans jamais pouvoir respiré, à croire que tout ça n'est qu'un pièges d'Arceus pour nous vaincre! Je ne pouvais y croire, non nous n'avions pas assez d'importance, nous n'étions que des gosses, pourquoi sommes nous entrainé dans de tel problèmes, est ce que cela n'est qu'une suite d'évènement calculé, cela ne serait que le destin. Ou n'est ce que la malchance qui nous poursuit...? J'avais rejoint Rayzaka, le pauvre était complètement épuisé, il venait de combattre seul contre le Gallame en face de nous.

"Rayzaka!"

Il haletait, essayant de reprendre son souffle, des blessures... Partout sur son corps, écorché, égratigné, son corps était parsemé de taillade, de plaies monstrueuses, le sang en coulait à n'en plus finir, à se demander comment il faisait pour encore tenir debout.

"Pas trop... Pff... tôt... Pff... Vous en avez... Pff... mit du... Pff... temps..."

Il reprit son souffle et se redressa.

"Que se passe t'il, Mira toi, comment avez vous fait pour en arrivez la?!"

Le Gallame restait à distance, prêt à attaquer si le besoin s'en fait sentir.

"C'est... Le gallame qui est en face de vous est..."

Il leva la patte, montrant le Gallame.

"Son père!"

Je voulut pousser un "quoi?!" Mais le son ne sortit pas de ma bouche, je ne pouvais plus rien dire... Non c'était impossible! Le père de Mira?! Il est mort en combattant, c'était un héros, et si c'était bien lui, pourquoi il se bat contre Rayzaka?!

"Lorion, j'ai une bonne et mauvaise nouvelle, nous avons réussit l'un de nos buts, nous avons trouvé le criminelle caché dans la grotte... C'est lui. Le père de Mira qui est ce criminelle..."

"Non..."

Je me suis écrouler, Mira, alors c'était pour ça... Pour toi ton père était un héros, tu as toujours voulu devenir forte, ta mère ne s'arrêtait plus de pleurer, c'est pour elle que tu as formé l'équipe avec Rayzaka, tu voulais être forte pour ta mère. Tu voulais qu'elle voit un peu de son amant en toi. Ton père, tu le respectait, c'était un héros pour toi, une image à laquelle tu voulais le plus ressemblé, un but. Mais maintenant, tu te rend compte qu'il n'est pas mort, qu'il t'a mentit, qu'il vous a tous mentit. Nous croyons tous que c'était un héros, mais aujourd'hui tu te rend compte que le héros n'est qu'une illusion, que ton but n'est rien. Mais le pire, c'est qu'il a fait pleuré ta mère pendant tout ce temps, et que tu as voulu le ressembler, alors que ce n'était qu'un monstre.

Rayzaka sentit que j'avais comprit, la compassion, mais aussi une colère, plus rien ne retiendrait mes coups...

"Rayzaka... Laisse le moi..."

"Hors de question. J'ai commencer, et je le finirai."

"Alors ensemble encore une fois..."

"... Nous allons protéger les notres!"


Moi et Rayzaka venions de sauter dans le combat, nous allions entré en contact avec le père de Mira, tout allait changer, non... Tout avait déjà changer.


[Et maintenant je reprend Rayzaka]

"Bon je vais chercher Lorion, ça fait trop de temps que nous l'attendons!"

Mira m'attrapa la main, je me suis arrêté net, surpris par son geste.

"Ray... Charonne et toi, est ce que..."

"C'est très compliqué, vraiment très compliqué..."

"Pourquoi?!"


Je me suis retourné, elle avait les larmes aux yeux, mais ce n'était pas pour Charonne, non Mira m'aimait encore...

"Quelque chose c'est passé, et tout a changé."

"Je ne comprend pas... Pourquoi la laissé tomber après tout ces sacrifices!"


Elle avait bien utilisé le mot sacrifice...

"Je ne l'ai pas laissé tombé! C'est elle, tout est de sa faute!"

Mon corps tremblait, je ne comprenait toujours pas comment cela avait il pu arriver...

"Ce qui veut dire que..."

"Que je préfère être seul maintenant!"

"Hein?!"


Elle releva rapidement la tête vers moi, elle pouvait surement voir la haine dans mes yeux, néanmoins j'avais mentit, bien sur que je ne voulais pas être seul, non je ne sais pas... J'ai... Peur...

"Ray..."

J'ai fermé les yeux, je faisait le vide en moi... Et c'est la que je ressentit son aura!

"Mira attention!"

Je l'ai poussé et un Pokémon tomba juste entre nous deux, fendant le sol avec une puissance inouï! Je relevai la tête jusqu'à ce qu'un hurlement me glaça le sang.

"Père!"

C'est la que je le vit, un Gallame, Mira avait les mains sur la bouches. Elle faillit courir jusqu'à lui avant que je n'en l'empêche en criant.

"Mira ne bouge surtout pas!"

C'était son père, son aura ressemble à celle de Mira.

"Non..."

Cette aura, une agressivité impressionnante, était ce vraiment le père de Mira, le héros que tout le monde croyait mort au combat.

"Père, je ne comprend pas!"

Je lançai une aura-sphère que le Gallame esquiva avec aisance.

"Pourquoi, nous vous prenions pour un héros?!"

Il se décida enfin à parler.

"Je suis désolé..."

J'ai couru vers lui et ai tenté de le frapper d'un coup d'aura-poing, mais il esquiva à nouveau.

"Vous avez essayé de tuer votre fille à l'instant, je pense qu'un simple désolé ne soit plus de rigueur."

Une douleur à la poitrine, son bras venait de me transpercer, je ne l'ai pas vue venir, trop rapide... Il me jeta vers Mira, j'ai roulé jusqu'à elle, Mira s'agenouilla face à moi posant sa tête sur ses jambes.

"Oui je suis désolé, mais je suis loin d'être un héros!"

Ce fut le coup final!

"Vous êtes le criminel de la grotte?!"

"Oui c'est moi, je suis un assassin pour tout vous dire, j'ai tué et retué. Quelqu'un m'a sauvé... Je lui doit la vie, c'est pour ça que je suis devenu un assassin. C'est la seul personne qui m'a sauvé de cette solitude, est ce que vous savez ce qu'est de vivre dans une grotte seul pendant des mois?!"

"Tu... N'es qu'un monstre!"

"Hein?"

Je me suis relever, la haine en moi me donnait une certaine force.

"On se le fait Rayzaka?"

Lui... Cette partie sombre en moi, celle dont j'avais longtemps cru que ce n'était qu'un double maléfique, alors que ce n'était que la haine en moi. Une haine qui prenait l'image de moi même, en plus sombre...

"Encore toi, tu veux dire que je dois laisser exploser cette haine, que je laisse cette folie me consumé, que je te laisse me contrôler?"

"Tout simplement, je ne toucherai pas à la petite..."

"D'accord..."

C'était dangereux, mais je n'avais plus le choix...

Je m'approchai doucement, mon aura devenait petit à petit rouge.

"Mira, reste en dehors de ça."

Elle ne bougeait plus, elle était resté la...

"Tu ne t'en soutireras pas vivant!"

Il ne disait plus rien, le silence n'était pas au fait que je sois encore debout malgré son attaque, non il gardait un silence tout simplement. Il n'avait plus rien à dire, il avait avouer toute l'histoire! Je me suis empressé de sauter vers lui et d'assinuer mon premier aura-poing qu'il esquiva, je lui envoyai mon aura-sphère, il l'esquiva et me fonça dessus, tentant une attaque lame-feuille, je me suis baissé et tenta une nouvelle attaque aura-poing qu'il lui percuta la poitrine, l'envoyant en l'air, je préparai ensuite ma vive-attaque que je mélangeais avec mon aura, résultant de l'attaque que j'avais appeler aura-comet. Cette fois ci je sautai vers lui et le percuta dans le dos avec mon attaque, puis je l'attrapai par le bras et l'envoyai contre un rocher, mais il ne s'écrasa pas dessus. Il prit appui et sauta vers moi, me tranchant de l'attaque lame-feuille, créant une longue entaille sur ma poitrine. Malgré cette blessure je lui attrapai la jambe, maintenant assez près de lui, je préparai mon aura dans mes deux poings. Je relechai le tout dans son dos, et il s'écrasa à terre, j'étais prêt pour une deuxième attaque aura-comet! Je retombai vers lui pour l'écraser sous mon attaque!

"Ça c'est pour Mira!"

Il se releva et au moment de ma chute il utilisa tranche-nuit. J'étais déjà à bout de forces.

"C'est finit... Je suis désolé Rayzaka... Néanmoins tu es plus fort que je ne le pensais."

Il usa de sa danse lames pour se booster.

"Adieu."

Il me finit avec l'attaque close-combat, il utilisa ses lames pour me blesser un nombres incalculable de fois, les plaies sur mon corps augmentant, le sang n'arrêtant plus de couler, je me sentait de plus en plus faibles, il finit enfin son attaque, me propulsant contre un rocher, je me relève et passe une regard à Mira. Lorion est la avec Rexianne.

"C'est finit... Pff... Je suis encore... Pff... Debout et les renforts... Pff... Sont la..."

Je baissai la tête, prenant une grande inspiration...

"Mais pourquoi? Pff... Pourquoi faire ça. Pff... le héros que je connaissais... Pff... N'était pas comme ça!"

"Tu as raison, tu mérite une explication."

Lorion arriva, le combat allait reprendre de plus belle.

"Rayzaka!"

La situation prit une nouvelle tournure, et le combat recommença, La seul cohse qui expliquait le fait que je soit encore en vie, c'était cette baie. Cette baie que m'a fait manger Sirius et qui me redonna la vie. J'ai échappé à la mort, plus rien ne m'arrêtera maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Dim 6 Mai 2012 - 19:35

[De l'émotion, de la trahison, du combat... tout ce qu'il fallait pour faire un très bon rp, je te l'assure ^^ J'espère que le miens te convient aussi. Si ma façon de tourner les choses ne te plais pas, n'hésite à me le dire pour que j'édite Wink ]

    L'aile de Rexianne allait maintenant devenir assez gênante. La douleur qu'elle y ressentait n'était pas fulgurante, mais disons qu'elle était suffisante pour pouvoir l'empêcher de voler pendant au moins trois jours, peut-être même une semaine, si elle ne se mettait pas au repos, ce que, hélas, pour le moment, elle n'avait pas le temps de faire. Alors elle fit en sorte de la replier aussi bien qu'elle le put contre son flan, serrant les dents pour luter contre la douleur de ses muscles étirés et de ses plumes retournées et à moitié arrachées, puis reprit le chemin à patte aux côtés du Arcko. La gardait replié était douloureux, il aurait mieux valu qu'elle la laisse pendre, reposer sur le sol, mais il vallait mieux qu'elle ne prenne pas le risque de l'égratigner encore d'avantage en la faisant traîner par-terre. En plus, si ils devaient fuir, elle ne serait vraiment pas très pratique, elle prenait le risque de se prendre les pattes dedans. Elle prendrait le temps de la reposer le moment-venu... c'était à dire surement pas avant qu'ils aient réussis à sortir de ce Donjon Mystère et qu'ils soient de retour au quartier général, ce qui risquait, hélas, de prendre du temps. Même pour des aventuriers habitués à ce genre de situation comme Rayzaka, Mira et Lorion, sortir d'un donjon ne serait surement pas quelque-chose de facile...

    Ils avanssaient doucement, car si elle, ce n'était qu'une simple aile qui s'était un peu trop tordue lorsqu'elle lui était tombée dessus, pour le petit lézard vert, les blessures semblaient bien plus graves. Régulièrement, la Alepera devait le soutenir, l'aider à marcher. L'odeur du sang flottait dans l'air... si ils ne faisaient pas attention, ils risquaient d'attirer les ennemis.


    -Tu n'as pas à t'excuser, répondit-elle à Lorion, lorsque celui-ci prétendit que tout était de sa faute. Il est arrivé ce qu'il devait arrivé, si tu n'avais pas fait s’effondrait le sol, nous serions peut-être encore aux prises avec cette bandes de Pokemon Roche. Ce sont les risques du métier d'explorateurs, et si je ne voulais pas que ce genre de choses m'arrivent, je serais restée à ma grotte...

    Elle lui fit un sourire et un clin d'oeil amical, se voulant rassurante, et tout-deux reprirent leur routes, elle devant parfois le maintenir pour qu'il ne s'effondre pas. Rexianne ne perdait pas espoir... elle était certaine qu'ils s'en sortiraient. Pourquoi ? Peut-être tout simplement parce qu'elle préférait se dire ça que de désespérer au point de rester couchée sur place en attendant la mort... ou alors, appelons-ça tout simplement l'instinct naturel des Pokemon. En attendant, elle arrivait à se changer les idées sur ce qu'il venait de se passer en se disant que, le jour où elle retournerait vivre auprès de son clan, elle aurait de belles histoires à raconter aux jeunes. Elle visait le rôle de "contiste" pour lorsqu'il lui faudrait se trouver une utilité parmi les siens.

    Elle était certaine qu'ils réussiraient à trouver une sortie... cependant, elle ne s'attendait pas à ce que ce soit aussi rapide !


    -Tu vois ?! S'exclama-t-elle, cherchant à remonter le morale à son camarade. Si tu n'avais pas fait s'écrouler la caverne, jamais tu aurais créé cette sortie ! Maintenant, il ne nous reste plus qu'à...

    Elle fut coupée au moment où elle était sur le point de dire qu'il ne leur restait plus qu'à retrouver Rayzaka et Mira lorsque, sous son aile blessée, elle sentit quelque-chose qui était en train de vibrer. Elle passa son museau en dessous comme lorsqu'elle nettoyait ses plumes, et en ressortit l'Orbe bleue que Ray' lui avait donné et qu'elle tenait entre ses crocs... ah, l'idiote ! Elle n'avait même pas pensée à vérifier si elle était toujours là où elle l'avait rangée ! Il fallait dire que, sous cette aile-là, elle ne sentait plus rien. Vu l'action dans laquelle ils s'étaient trouvés, elle-aussi avait été persuadée d'avoir perdue sa sphère. Mais au moins, à présent, ils savaient comment retrouver le reste de leur groupe, tout en sachant qu'ils devaient faire vite, car si ils avaient activés leurs Orbes, ça ne devait pas être pour rien.

    Déjà, Lorion commençait à partir... cependant, Rexianne lui coupa la route en posant sa queue devant lui, posa son Orbe sur le sol, puis l'observa dans les yeux en lui disant :


    -Tu saigne beaucoup, Lorion, tu n'es pas en état de marcher pour le moment. Monte sur mon dos.

    Le Arcko sembla être sur le point de répliquer elle ne savait quoi... sans doute comme-quoi il pouvait se débrouiller seul, qu'il n'avait pas besoin d'elle... mais elle le coupa d'un claquement de mâchoire en continuant, plus féroce :

    -Tu vas te tuer, si tu insiste ! Tu es trop faible pour marcher, alors monte sur mon dos ! Il le faut, si tu veux pouvoir être en forme lorsqu'on devra se battre pour aider nos amis.

    Finalement, il finit par accepter et monta sur elle, s'installant à la base de son encolure, faisant en sorte de ne pas entrer en contact avec son aile blessée. Ce ne fut que lorsqu'elle fut certaine qu'il était bien installé que Rexianne ramassa son Orbe et qu'elle partit en courant. Si elle ne pouvait plus voler, au moins pouvait-elle toujours se déplacer à pattes aussi rapidement et facilement que glisse un Seviper. Finalement, elle avait eue de la chance, dans cet incident... bien plus que Lorion, en tous cas.

    Il ne resta cependant pas bien longtemps sur le dos de son amie-monture... lorsqu'ils arrivèrent sur le lieu d'où venait le signal de l'Orbe, il sauta au sol. La renarde géante ailé avait un peu de mal à comprendre ce qu'il se passait... Mira semblait tellement abattue qu'elle se rendait à peine compte de leur présence, et Rayzaqua était tout aussi amoché que l'était Lorion après avoir fait ce qui semblait avoir été un rude combat contre un Gallame. Voyant le Pokemon escrimeur comme son ennemi, Rexianne lui fit face, sa crinière de fourrure herrissée, grognant... la seule chose qui l'empêcha d'attaquer, ce fut lorsqu'elle apprit que leur adversaire n'était autre que le géniteur de leur amie Kirlia... alors, ne sachant trop comment réagir, elle resta immobile, se contentant de le menacer à distance, prête cependant à défendre ses amis de chacune de ses attaques autant que lui était prêt à se défendre de chacune de ses attaques à elle...

    Il semblait bien que le combat allait continuer... Lorion et Rayzaka étaient en colère et se disputaient déjà pour savoir qui allait se battre contre ce Gallame. La femelle, elle, ne ressentait pas autant de colère qu'eux... surement parce qu'elle ignorait tout de l'histoire du père de Mira, de ses mensonges, de sa compagne en pleure, de ses soit-disant exploits... cependant, elle se tenait prête à se battre avec autant de férocité que face à n'importe quel ennemi... mais pas tout-de-suite. Les deux garçons de l'équipe semblaient vouloir régler ça eux-même, décident finalement de faire équipe, alors elle les laissa faire, se contentant de reculer et de retourner auprès de la petite Kirlia. Elle l'entoura ensuite de son long corps et tenta de la réchauffer, de la rassurer, tout comme sa mère le faisait avec elle lorsqu'elle n'était encore qu'un bébé Alepera. Elle resterait en arrière, ceux afin de protéger leur amie... cependant, elle se tenait prête, si par malheur leur adversaire prenait le dessus, à réagir. Elle apprendrait à cet escrimeur à ne pas s'attirer les foudres des féroces Pokémon de son espèce.

    Elle n'eut cependant pas à intervenir. Semblant poussé par une nouvelle force, maintenant qu'ils se battaient ensemble, les deux Pokemon semblèrent réussir à prendre petit à petit le dessus sur le père de Mira. Rexianne, elle, ne suivait pas vraiment ce qu'il se passait... elle gardait un oeil sur la bataille, prête à se battre, mais la plus grande partie de son attention était quand-même dirigé sur la petite Kirlia, accroupis dans la couverture du corps serpentiphorme de la grande Alepera. La pauvre, elle gémissait, pleurait, marmonnait... elle avait pitié pour elle. Sans doute le fait de voir ses deux meilleurs amis se battre contre son propre père la choqué... tout du moins, c'était ce qu'elle pensait. Elle lui chuchotait de douces paroles à l'oreilles, afin de cacher le tumulte de la bataille...


    -Allons, s'il-te-plais, Mira, calme-toi. C'est moi, Rexianne. Tout va bien, nous sommes là, près de toi... nous te protégerons. Tu verras, tout va s'arranger...

    Et ainsi de-suite, dans des paroles qu'elle avait un peu l'impression de prononcer à une petite soeur sortant d'un cauchemar.

    Le combat finit, elle ne sut comment, par prendre fin sur le victoire des deux membres de leur équipe. Le Gallame était à genoux, couvert d'autant de blessures que ses deux adversaires qui eux, étaient encore debout. Tous étaient essoufflés... Rayzaqua et Lorion se tenaient au-dessus du père de Mira, une lueur de haine illuminant leurs yeux... c'est alors que Rexianne comprit qu'ils étaient sur le point de l'achever.


    *Non, il ne faut pas !* songea-t-elle, toutes ses pensées allant vers la jeune Kirlia. Elle laissa sa protéger derrière elle et fonça, juste à temps, tendis que ses amis réparaient leurs attaques, et se plaça entre eux et le Gallame en criant :

    -NON !! Elle laissa passait deux secondes de silence, puis s'expliqua : vous ne pouvez pas le tuer ! Elle jeta un regard de dégoût à leur adversaire, avant de se tourner à nouveau vers ses amis... c'est un être répugnant, mais vous n'êtes pas comme lui. Il est vaincu, alors ne devenez pas des tueurs de sang-froid.

    Rexianne se rendait bien compte que, parfois, il fallait tuer ses ennemis... mais dans ce genre de situation, lorsqu'on se trouvait face à quelqu'un qui se rendait et qu'on le tuait quand-même, elle pensait que cela voulait dire qu'on ne valait pas mieux que des monstres. Elle termina en chuchotant, afin que leur amie ne puisse pas l'entendre :

    -De plus, assassin ou pas, il reste le père de Mira. La pauvre est déjà anéantie, ils ne faut pas que ses deux meilleurs amis aient la mort de son père sur la conscience. Ray', Lorion et moi avons trouvés une sortie. Vous avez gagné, et nous sommes tous blessés. Alors laissez-le, et partons, maintenant... s'il-te-plais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Mar 8 Mai 2012 - 16:50

Il allait m'attaquer en premier, il repoussa Lorion d'un coup de jambe et tenta une attaque avec la lame de son bras droit, je sortit un pic argent et para l'attaque. J'ai tout de suite prit appui sur l'adversaire pour me propulser au dessus de lui, joignant ensemble mes deux poing bondé d'aura, je frappai d'un coup sec son dos pour le propulser vers Lorion qui enchaina avec une écosphère. S'il croyait s'en sortir comme ça c'était perdu d'avance, le Gallame reprit vite l'équilibre et s'éloigna un peu, reprenant sa respiration, j'atterrissais à côté de Lorion, fixant notre adversaire avec mépris.

"Cela faisait longtemps que l'on ne c'était pas battu ensemble comme ça Lorion, et si on lui montrait ce que vaux le duo le plus fort de l'équipe?"

Lorion se mit à sourire.

"Quand tu veux Ray!"

Je regardai le trou dans le plafond de la grotte, un rayon de soleil! Lorion vit la même chose. Il resta en arrière un instant pendant que moi je fonçai vers le Gallame qui fit de même en courant vers moi. Il allait tenter une attaque Lame-feuille que j'esquivai, mais celle ci n'étais qu'une feinte, il se dirigea vers Lorion. Néanmoins cela n'empêchait rien à notre plan, surtout que Lorion avait réussit à tirer profit de ce moment, il étais déjà sur le dos du Gallame prenant appui sur lui pour faire un bond. Il avait réussit à esquiver et a ce faufiler derrière notre adversaire grâce à une vive-attaque. Lorion sauta vers moi, je fit un bond lui offrant un nouveau appui, je posai mes pattes sur les siennes, il fit de même, et chacun donnait une impulsion, propulsant chacun d'un côté. Je frappai d'un coup d'aura-poing le père de Mira, Lorion lui avait prit place au milieu du rayon, du soleil, il leva les bras et aspira l'énergie du soleil. tout de suite en atterrissant dans le sol j'utilisai tunnel pour m'enfuir dans les sous-terrain, je n'étais pas habituer à cette technique, tenter de générer des griffes avec l'aura demandai beaucoup de concentration. Néanmoins cette technique m'offrait des possibilité folle, sachant que je pouvais détecté l'ennemi avec son aura. Cette technique m'offrait de grands avantages lors des filature. Lorion tentai de gagner du temps en parlant au Gallame.

"Tu ne peux rien contre nous, à nous deux, ensemble nous sommes invincible."

Notre adversaire ne répondait pas. il se mit à avancer tout doucement, il ne faisait que marcher.

"Tu veux continuer de te battre?"

Il s'arrêta, mais je sentit son aura s'amplifier, il devait être entrain de charger une attaque.

"Dommage... Dommage que l'on soit obligé de perdre du temps avec toi... Mais autant te dire, la lame feuille contre un arcko, c'est un coup de mauvais choix."

Lorion venait de me transmettre l'info qu'il me fallait, je savais maintenant ce que préparai le père de Mira. J'espérai juste que le Gallame n'avait pas comprit notre plan.

"Mais bon, je te croyai plus fort que ça, le grand héros de la région, mon c.. ouai."

Je sais pas si il était obligé de dire ça mais... Quoi que tenter de l'énerver. Cela nous permettrait de déconcentrer notre adversaire, si celui ci perdait son calme il serait encore plus simple de contrôler le combat.

"L'un des plus grand explorateur après Kay, je précise, humilier par deux gosses. Ou est passer ta force?"

Mon père adoptif et le père de Mira était de grand rivaux à l'époque à ce qu'il parait... Ça y est, le Gallame passait à l'attaque, je sortit du sol et lui attrapa la jambe, puis je l'enfonçai dans le sol, je fit de même l'autre jambes. Maintenant je le maintenais coincer. Il ne pouvait plus échapper à l'attaque lance-soleil de Lorion. Il continuait de charger, Il avait raison, faire le plus de dégâts possible tant qu'il est dans notre piège.

"Maintenant!"

Je lâcha les pieds de notre adversaire et il se mit à voler, surement à cause de l'attaque de Lorion. Je sortit du sol et vit le Gallame coller contre l'une des parois rocheuses de la grotte, quand notre adversaire se remit sur ses pattes, nous avions put voir à quel point les rochers avait prit une teinte pourpre. L'attaque avait fait son effet, le Gallame était encore plus énervé. Je me suis mit sur mes gardes, le combat n'était pas finit. Je passai mon regard vers Mira, Rexianne était avec elle, surement entrain de la réconforter. Quand je vit à nouveau le visage de Mira, je ne put m'empêcher de perdre mon calme.

"Lorion, finissons en!"

"D'accord!"


Je me suis mit à courir vers le père de Mira, le combat devait se finir, mais je sentait la fatigue peser sur moi. Lorion suivait mon pas, j'envoyai une aura sphère vers notre adversaire, mais celui la avait déjà disparu, il était au dessus de moi, il donna un coup sec avec ses deux pied sur Lorion qui l'envoya au loin contre une paroi, puis il m'attrapa et utilisa Choc-mental, avant de m'envoyer dans le vide, je suis tomber m'écrasant sur plusieurs plate-forme. Ma chute s'arrêta, toutes les parties de mon corps me faisait mal, je tentai tant bien que mal de me relever, tout en assistant, impuissant, à la terrible scène qui se déroulait plus haut. Lorion se faisait massacrer par le gallame, celui ci ne le lâchait plus. Je me suis relever et je me suis mit à grimper, Lorion reprenait le dessus, gardant ses distances avec balles graines, tout en reculant avec vive-attaques si l'adversaire était trop près. Enfin j'ai pu rejoindre à nouveau le combat, mais le Gallame ne m'avait pas vue, j'utilisai tunnel pour me faufiler dans le sol. J'étais près de Lorion, et quand le Gallame sauta vers mon acolyte pour l'attaquer, je suis sortit du sol, utilisant aura-poing pour l'attaquer.

"Abandonne... Je ne veux pas avoir à te tuer, mais si tu continue je ne t'épargnerai pas!"

"Et vous croyez que c'est deux enfants insolent qui vont me faire la leçon, je ne voulais pas en arriver la mais vous ne me laissez pas le choix!"


Il avait disparut, je regardai partout, son aura étais derrière moi, j'esquivai son attaque avec chance, c'était de la téléportation, la il ne rigolait plus, le jeux allait reprendre de plus belle. Nous allions devoir nous surpasser! Lorion ne comprit pas ce qu'il se passait, le père de Mira le prit pour cible et se téléporta à nouveau, heureusement avec mon aura je détectai sans problèmes les déplacements du Gallame. Je poussai Lorion pour éviter qu'il se prenne un coup, mais le Gallame avait vite fait de revenir à la charge et il toucha Lorion, lui plantant une de ses lames dans son bras gauche. Il hurla, un crie qui me glaçait le sang, je me suis précipité vers notre adversaire mais celui ci se téléporta devant moi et planta une de ses lames dans ma poitrine, à nouveau il m'avait eu. Il me jeta à nouveau à terre, et il s'avançait doucement vers moi, mais Lorion l'attaqua avec une attaque balle-graines.

"Vous ne mourez donc jamais?"

"Pas tant que des gens comme toi sont encore en vie!"


Il me fit un sourire et se dirigea vers Lorion, il allait l'attaquer! Mon aura changeai à nouveau de couleur, prenant une couleur violette, je chargeai une aura-sphère et l'envoya contre le Gallame, il le reçut dans le dos, il vacilla et se mit à genoux. Son aura faiblissait, il était à bout de force. Néanmoins il se releva et avançait vers moi, j'étais debout, mais mes jambes ne m'obéissait plus, je ne parvenais plus à bouger. L'assassin leva le bras, prêt à me tuer, à m'achever, mais je parvint à m'échapper, j'utilisai vive-attaque pour passer derrière lui, c'était mon unique chance, j'usai de mon aura-comet et je lui fonçai dans le dos,mais il n'était pas encore vaincu. Je retentai mon coup mais sans prendre garde, il n'eu aucun mal pour me repousser sur le côté. Cette fois ci, je ne pouvais plus bouger J'étais à terre, haletant, complètement épuiser.

"Tenace. Mais tout ceci est finit!"

Il se dirigeait vers moi, et il planta sa lame dans ma jambe droite. Cette fois ci c'est moi qui hurlai de douleur, je tentai de bouger mais ma jambes me faisait trop mal. Il leva à nouveau le bras pour m'achever, pendant ce court laps de temps, je faisait mes adieux à ce monde, à Kiseki, à Mira, à Rexianne, à Lorion, à toutes l'équipe qui m'avait accompagné jusqu'ici, je mon aura reprit sa couleur bleu habituelle, la douleur ce fit plus grande, cette colère qui contrôlait mes mouvements, cette sorte de double comme certain l'appel, il me laissa à nouveau le contrôle de mon corps. Je me sentais coupable, coupable d'avoir mit tout le monde en dangers, coupable de ne pas avoir pu vaincre le père de Mira. Il y avait aussi Pluie, je savais qu'elle m'aimait, un peu en tout cas. Ainsi qu'Aquarya, je me demande si Mira m'aime toujours autant. Et puis il y avait Jadina, j'avais promit de l'aider à quitter l'île, on dirait bien que j'ai échouer. Je suis désolé tout le monde... Mais je crois que je vais... Juste un peu me reposer... Ça y est, je me sentais léger, j'avais l'impression de tomber dans le vide, tout doucement, je sombrai dans les ténèbres, et puis plus rien, le noir complet...

"Ray! Ray réveille toi!"

J'ouvre doucement les yeux, la douleur est toujours la, le goût sucré et acide d'une baie sitrus coule dans ma bouche. Lorion m'aide à me tenir debout on s'approche du gallame.

"Il est temps d'en finir."

Lorion m'attrape la main, je sens son aura se mélanger à la mienne.

"On lui apprête le coup final Ray!"

Je concentre une dernière fois mon aura dans mon poing. Je suis prêt, mon aura-sphère est prête, elle se mélange à l'écosphère de Lorion, ce n'est pas ce que je veux, mais j'ai peur, je ne veux pas que Mira soit dans le même état que moi, son père est dangereux, on devait en finir, c'est ce que j'essayai de me convaincre!

"NON!"

Rexianne, elle était la, entre nous et le Gallame.

"Vous ne pouvez pas le tuer!"

Je lâchai la main de Lorion, elle avait raison, je ne devais pas, surement pa, Lorion avait la sphère dans la main.

"c'est un être répugnant, mais vous n'êtes pas comme lui. Il est vaincu, alors ne devenez pas des tueurs de sang-froid."

"Elle a raison Lorion, c'est finit..."


Rexianne continua, en chuchotant...

"De plus, assassin ou pas, il reste le père de Mira. La pauvre est déjà anéantie, ils ne faut pas que ses deux meilleurs amis aient la mort de son père sur la conscience. Ray', Lorion et moi avons trouvés une sortie. Vous avez gagné, et nous sommes tous blessés. Alors laissez-le, et partons, maintenant... s'il-te-plais."

Lorion hésita, et envoya la sphère contre un mur. Il s'écroula sur ses genoux, moi je suis tomber en arrière, utilisant mes mains comme appuis.

"Il faut que l'on parte d'ici..."

Mon coéquipier Arcko se releva et m'aida à me tenir debout, nous étions entrain de partir, mais le Gallame se leva, il allait nous attaquer. Mais il se mit à voler et il fut envoyer contre un mur. Mais il ne s'écrasa pas. C'était Mira qui l'avait envoyer au loin, elle était... Calme, un peu bizarre, elle n'avait plus son sourire, cette sorte de joie de vivre spécial à elle. Elle ne dit rien, je me suis retourné, je sentais maintenant deux aura, c'était un Lockpin, un mâle, il me rappelait quelqu'un... C'est son aura qui me mit sur la voix. C'était le père de Coton?! Non ce ne pouvait pas être lui, dans mes souvenirs c'était un Coatox. Mais cette aura, elle ressemblait tellement à celle de Coton... Il faudra que je lui pose quelque question...

"Qui es tu?!"

Il me regarda, un sourire aux lèvres.

"Je pense que tu le sais Rayzaka..."

"Comment connais tu son nom?!"


Il se mit à rire. Avant de reprendre.

"J'en sais bien plus que vous ne le pensez équipe Larmes d'espoir. Vous avez bien amocher mon coéquipier, vous avez de la chance, j'ai intérêt à vous laisser en vie. Mais bientôt, votre destin sera accomplit."

Il partit avec une vitesse incroyable, personne n'eu le temps de répondre. Mais son aura étais déjà loin.

"Il n'est plus la, on devrait éviter de rester trop longtemps ici..."

Lorion et Mira ne dirent rien, Mira nous guida jusqu'au campement. Mira me répétait de me reposer, elle ne me laissait pas le choix... Mes jambes non plus d'ailleurs. Elle s'occupait de moi. Lorion restait avec Rexianne.



"Un vrai cauchemars..."

J'étais épuisé, Rayzaka était blessé à mort, encore un peu et il n'en sortait pas vivant... Le Gallame avait fuit, nous allions surement devoir nous rebattre contre lui, en plus de ce Lockpin. Une nouvelle équipe rival? L'équipe Vent Ténébreux... C'était rien à côté de celle ci, rien qu'à deux nous avions à peine réussit à tenir tête à un membre.

"Il faut que l'on sorte d'ici, et au plus vite. Je ne pense pas que Rayzaka tienne plus longtemps."

A vrai dire, il n'y avait aps que lui, moi aussi j'étais complètement hors combat, je ne tiendrai pas 10s si un autre combat se présentait, Mira et Rexianne serait seules, mais en plus Rexianne était blessé elle aussi. Il fallait que l'on sorte de ce tombeau sous terrain et vite! Je sentais la fatigue, mais je gardai l'oeil ouvert, enfin c'est ce que je pensai, mais sans m'en rendre compte, le monde des songes m'emporta...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Jeu 10 Mai 2012 - 20:31

    La rencontre avec le Lockpin laissa une fois de plus la jeune Alepera complètement perdue... mais enfin, qui était-il, et pourquoi semblait-il si bien les connaître, et pourquoi les autres membres de l'équipe semblaient eux-aussi le connaître, alors que elle, elle n'avait jamais vu, ni même entendue parlé de ce Pokemon de toute sa vie ? Au fond, c'était en quelque-sorte une fois de plus la raison pour laquelle elle avait ignorait tout du Gallame : il semblait bien que Rexianne venait de rejoindre une équipe d'exploration au passé charger et particulier, qu'elle venait de rejoindre une aventure bien plus compliquée et perrieuse que ce qu'elle avait pensée au début... cependant, le temps n'était pas encore venu de se poser des questions. Trois d'entre-eux étaient blessés, pour l'un d'entre-eux, c'était mortellement, et pour un autre, si ce ne l'étais pas, ce n'était pas loin, tous étaient fatigués, et ils n'étaient pas encore sorti de danger. Elle décida de ne pas poser de question... et d'ailleurs, de tout-simplement ne pas se poser de question... pour le moment. Elle préférait que tous garde le peu de force dans l'esprit qui leur restait pour se rendre au campement, et les questions, elles viendraient plus tard... surement quand tout-le-monde sera à l'abri, à leur quartier général, loin de ce maudit donjon.

    Mira s'occupait de soigner les blessures de Rayzaka. Sans doute utilisait-elle des bais et ses pouvoir psychiques pour-ça... pour le moment, la jeune renarde ailée ne s'en occupait pas, car elle avait son propre blessé à soigner. Tendis qu'elle écoutait Lorion parler du fait qu'ils devaient sortirent d'ici, le long corps sinueux de la créature à fourrure s'entoura autour du petit lézard, un peu comme une mère s'enroulerait autour de son oeuf. Son ami était gravement blessé, et si elle, elle avait mal à l'aile, au moins pouvait-elle toujours faire ceci :


    -Ne bouge pas, lui dit-elle, tendis qu'elle commençait par lui lécher la plaie qu'il avait au bras, la nettoyant de son sang coagulé et la désinfectant, et essayant d'oublier qu'elle en aimait bien le goût... il ne fallait pas oublier qu'elle faisait partie d'une espèce prédatrice, à la base. Entre deux coups de langues, elle ajoutait : hélas, je crains que tu es raison ; Ray' ne survivra pas si nous ne lui apportons pas des soins que nous ne pouvons pas ici... il faut que nous retournions au quartier générale. Mais hélas, je ne peux plus voler, et je ne pense pas que Rayzaka pourra marcher jusque là-bas. Toi non-plus, d'ailleurs, tu es dans un sacré état. Vous vous êtes bien battus, mais votre corps la regrettait. Et pour Mira... elle baissa un peu la vois... si elle n'est pas blessée physiquement, elle l'est mentalement. Nous devrons aussi nous occuper d'elle.

    Rexianne termina de bien nettoyer chacune des blessures de Lorion, puis elle se lécha les babines, faisant disparaître toute les marques de sang qui y restaient, et enfin... elle leva haut la tête et bailla un grand coup, dévoilant chacun de ses crocs, plaquant ses quatre oreilles sur son crane. Lorsqu'elle eut finie, elle se tourna à nouveau vers son ami lézard... elle savait ce qu'elle devait faire pour que chacun puisse retourner chez-sois sain et sauf, ou tout du moins pour que chacun en ait une chance, et elle le lui dit :

    -Au moins si mon aile est foulée, mes pattes vont bien. Je peux marcher, je vous porterais tous les trois. Je pourrais facilement escalader les parois de la caverne jusqu'au trou qu'on a vu grâce à mes serres. Mais... elle bailla encore un petit coup... je suis exténuer. Toute cette aventure à brûlée toute mes forces. Je vais juste dormir une heure ou deux, puis nous partirons, promis...

    Et, sans attendre de réponse de la part de Lorion, et sans non-plus le libérer de son étreinte, elle posa sa tête sur le sol de pierre et se mit à somnoler. Elle ne dormait que de deux oreilles, pour être sûr de pouvoir se réveiller rapidement si jamais un problème survenait. Elle savait qu'il aurait été plus prudent qu'ils partent tout-de-suite, pas que une heure ou deux plus tard, car ce temps était plus que suffisent pour que de méchant Pokemon découvre leur campement, mais que voulez-vous... elle n'aurait pas été capable de faire un pas de plus avec le poids de ses amis sur le dos. Il fallait qu'elle dorme, ou elle se seraient effondrait avant qu'ils ne quittent le donjon, et franchement, là, aucun d'entre-eux n'aurait été capable de bouger, ils auraient étés dans une bien belle situation.

    Même si elle ne dormais que d'un demi-sommeil, celui-ci fut assailli par des visions de cauchemars, et la Alepera refit le combat à travers une danse d'ombre... sauf que dans cette version là, Rayzaka et Lorion perdaient, et le Gallame s'approchait d'elle pour en finir avec Mira, la laissant seule au milieu du cadavre de ses amis, perdue, incapable de s'enfuir... un sort bien pire que la mort, si vous voulez mon avis. Son sommeil fut agité, et un peu plus d'une heure plus tard, lorsque ses yeux s'ouvrir, elle avait l'impression de toujours être aussi épuisée que si elle n'avait pas dormi du tout. Mais si son esprit était toujours ensommeillé, elle sentait que son corps avait déjà un peu plus d'énergies. Alors elle se leva, s'étira un grand cou de tout son corps, dans d'étranges figures sinueuse, afin de chasser les fourmillements qu'elle avait dans les muscles, bailla pour dissiper la brume qui envahissait son cerveau, puis se dépêcha d'aller secouer ceux de ses amis qui c'était endormis. Chaque fois, elle leur chuchotait à l'oreille un :


    -Nous devons y aller...

    ... et comme elle l'avait promis, lorsque tous furent bien réveillés, elle se coucha à nouveau sur le sol, afin de leur facilité la tache de lui monter sur le dos, ce qui était plutôt difficile, vu l'état général de chacun. Rexianne grogna un peu de douleur quand quelqu'un lui donna un coup de pied dans son aile blessée, mais autrement, il n'y eut pas d'autre incident, et lorsque tous furent installés sur elle, elle se releva et partis doucement en direction de la sortie.

    Tendis qu'elle avançait sur le chemin de pierres écroulée, la Alepera regardait autour d'elle, inquiète... elle avait l'impression que des yeux l'épiés dans chaque fissure. Mais pourtant, personne ne les attaqua. C'était étrange, tout comme le fait que personne ne les avait attaqué pendant qu'elle était en train de se reposer. Les paroles du Lockpin lui revinrent en mémoire :
    "... j'ai intérêt à vous laisser en vie.". Se pourrait-il que les résidents du donjon se soient passés le mot ? Quoi qu'il en soit, très honnêtement, ils ne se faisaient pas attaquer, alors elle n'allait pas se plaindre. Enfin, ils arrivèrent sous le trou, par où passaient quelques rayons oranges... le soleil devait être en train de se coucher, à l'extérieur.

    Tendis qu'elle serrait les dents, parce que ses amis s'accrochaient à des touffes de sa fourrure pour ne pas tomber, Rexianne s'accrocha aux fissures sur les parois et escalada jusqu'au trou, par où elle sortit en rampant, tel un serpent quittant sa tanière. Jamais elle n'avait été aussi heureuse de sentir le vent venir la caresser. Sauf que... elle était arrivée en volant, et si dans les airs, elle avait un bon sens de l’orientation, comme bien des oiseaux, lorsqu'elle se retrouvait sur terre, elle le perdait complètement, ce sens. Elle regarda autour d'elle en demandant :


    -Vous avez une idée de par où je dois partir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Jeu 24 Mai 2012 - 22:24

[Encore désolé du retard ^^]

Ma vue était flou, si l'aura ne m'aidait pas à distinguer autour de moi je serais complètement perdu, Lorion m'aidait à me déplacer, nous partions enfin de cet enfer. Cette fois ci c'était Mira, elle utilisait ses pouvoir psy pour me porter... Je me sentais inutile, un boulet que l'on traînais à son pied. Ces dans ses moments que l'on aimerait ne plus exister, mince je suis leurs chef, c'était à moi de veiller sur eux, par l'inverse! Lorion sentait ma colère monter, l'aura avait encore parler à ma place.

"Tu n'as pas à t'en faire Ray... Ce n'est pas ta faute."

J'étais allongé sur le dos de Rexianne, Lorion me tenait pour éviter que je tombe.

"Tu devrais te reposer, nous nous occupons de tous."

Non je ne pouvais pas, mais pourtant, il est vrai que j'étais encore fatigué, j'aurais aimé rester éveillé, mais pourtant... Je fermai les yeux doucement, je ne pouvais lutter contre ce sommeil. J'avais mal partout, j'étais épuisé, que pouvais je faire de toute façon.



Rayzaka c'était endormit, C'était Mira qui guidait Rexianne. Je soupirai, moi et Ray, nous étions complètement épuisé... Le combat que nous avions fait nous avait poussé à bout, pourtant j'étais encore debout, c'était Rayzaka qui avait le plus subit... Je regardai ses blessures, comment avait il pu tenir jusque la, il c'était battu deux fois, une fois tout seul et une fois avec moi... Comment avait il pu tenir tête au père de Mira... Et qui est ce Lockpin, pourquoi nous connaissait il...? Et pourquoi a t'il visé Ray? Pourquoi avait il dit que Rayzaka le connaissais...

"A droite Rexianne, je crois reconnaître la ou on est, tout à l'heure quand on étais en plein vol j'ai pu voir ce rocher bizarre..."

Je ne dit rien, je lui faisais confiance, avais je le choix, je n'avais pas la force de réfléchir... Le terrain étais en pente, je me demandai comment Rexianne pouvais t'elle tenir dessus... Rexianne... Je regardai son aile, je me sentais toujours coupable. Je ne savais que très peu de chose d'elle... Mais Rayzaka lui faisait confiance, et puis moi aussi d'un côté. Elle avait l'air gentille, mais surtout, nous étions une équipe. Oui elle était dans la même équipe que nous, elle est ici avec nous dans ce donjon. C'était bien plus qu'un simple membre, c'était une de nos coéquipière. Je tournai la tête sur la gauche, mes yeux s'écarquillèrent...

"Rexianne! Attention!"

Des rochers tombait droit sur nous... J'ai lâché Rayzaka par mégarde. il tombait, j'ai alors sauté avec lui ne pouvant plus l'attraper. Les rochers nous suivait. Une crevasse, c'était bien ma veine, je ne voyais plus Rayzaka, et je suis tombé... Ce vide qui m'aspirait, les rochers qui tombait eux aussi... Puis d'un coup, j'étais comme suspendu en l'air, un cri. J'ai tout de suite relevé la tête... Rayzaka c'était agripper à une paroi, il m'avait attrapé juste à temps.

"Ray, lâche moi! Sinon c'est nous deux qui y passons!"

"Hors de question! Je ne te laisserai pas tomber deux fois!"


Il disait ça avec un large sourire. Les souvenirs me revenait, ce jour qui hantait nos cauchemars, il ne pouvait pas se répéter! Pourtant ce à quoi s'agrippait Rayzaka s'éffondra à son tour. Nous sommes alors tombé tous les deux... Puis encore une fois je me suis sentit suspendu.

"Mira?!"

Je relevai la tête, oui c'était Mira, elle usait de son pouvoir psy pour nous remonter. pourtant, je sentais que l'on continuait de tomber... Tout doucement. Mira avait elle assez de force pour soulevé deux personnes longtemps. C'était une autre histoire quand c'était projeté un Pokémon en l'air, mais arrêté la chute puis remonté deux Pokémon... Ce n'était pas un peu trop pour elle?

"Mira, ne t"inquiète pas pour nous nous allons nous en sortir!"

"Hors de question! Je vous remonte maintenant! Tu m'as tant de fois protéger, c'est à mon tour de te protéger!"


Elle nous remontait petit à petit, enfin... Nous étions tout prêt. Puis le vide nous aspira de nouveau, Mira s’effondra à terre. Ne pouvant plus tenir cette force psychique. Nous sommes tombé.

"Non!"



Les deux étaient tombé!

"Rayzaka! Lorion!"

Ils disparurent dans les ténèbres de la crevasse. Les larmes commencèrent à couler de mes yeux... Non pas eux! J'ai couru vers Rexianne et j'ai serré son corps de mes bras, plongeant mon visage en larmoyant dans sa douce fourrure. Puis je me suis mit à pleurer de plus belle.



Je suis mort? Je ne pense pas que j'aurais aussi mal si j'étais mort... Ma tête me fait affreusement mal, mais aussi tout mon corps, comme si j'avais reçu un choc... quelqu'un me traîne, je me sens bizarre... Je n'arrive pas à ouvrir les yeux... Une chaleur, une crépitement de feu... J'ouvre enfin les yeux, nous sommes dans une grotte, une gigantesque grotte, non loin de la il y a une sorte de lac... Je tente de me relever mais mon corps me fait mal. Je tourne la tête, un feu de camp, je suis couché par terre, mon sac derrière ma tête servant de coussin. Rayzaka est de l'autre côté. Allonger lui aussi... Je referme les yeux et reprend du repos... Je me réveille, la douleur est encore la, mais elle se fait moins sentir.

"Tu es enfin réveiller... Il faut que l'on parte d'ici."

La voix de Rayzaka, je le regarde. Il me prend le bras sur son épaule pour me soutenir.

"Comment tu fais pour être encore debout?"

"La détermination, tout simplement la détermination, je t'ai promit de ne pas te laisser tomber, que je te sauverai cette fois ci..."


Je baissai la tête... "Cette fois ci..."

"Tu parle de notre accident quand on était encore que des enfants?"

"Oui... J'aurais du te protéger ce jour la, il est hors de question que tout recommence! Je suis maître de mon destin, je te sauverai, je n'en doute pas une seconde!"

Il a rassembler les affaires et nous sommes parti... Il tentait de remonter, prendre de la hauteur. Il sortit une orbe, il avait utilisé celle de Mira la dernière fois alors? Ou il l'avait reprit celle ci? L'orbe s'illumina un instant avant de prendre une teinte noir, elle ne servirait plus maintenant...

"Il fallait prévenir Mira que nous étions en vie... Je ne pense pas qu'elle et Rexianne ai la force de venir nous sauvé, il fallait qu'il retourne à la base et qu'il retrouve les autres membres."

"Et nous, nous faisons quoi?"

"Nous trouvons un endroit tranquille ou tu pourras te rétablir, c'est toi qui a subit le plus de dégats... Quand nous sommes tombé tu as perdu connaissance, avant de nous écrasé dans l'eau j'ai lancé une aura-sphère pour ralentir ma chute..."


Il a trouvé une sorte de grotte, il m'a posé à l'intérieur...

"Je n'ai plus de bois pour faire un feu... Il faudra faire sans."

Il s'allongea lui aussi et s'endormit. Je fit de même, j'étais trop fatigué. Il avait raison nous devions reprendre des forces et espérer que des secours arrivent... La seule chose de positif, c'est que nous étions toujours en vie.



Quelque chose réagit dans la fourrure de Rexianne, l'orbe? Ils étaient toujours en vie!

"Nous devons les sauver Rexianne, si ils sont encore en vie nous devons y aller!"

Je me suis retourné, séchant mes larmes, Ray et Lorion était encore en vie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Lun 4 Juin 2012 - 9:06

[Ce n'est pas grave ^^ Je m'excuse également pour mon retard]

    La jeune Alepera avait donc reprit le chemin du retour, en suivant les directives de son amie Pokemon Psy qui se trouvait sur son dos... lorsque toute cette aventure serait terminée, il faudrait qu'elle pense à la féliciter : Mira avait une excellente mémoire visuelle, et si elle n'avait pas était là pour lui dire de tourner dans telle ou telle direction, qu'elle reconnaissait tel ou tel rocher, tel ou tel arbre, un chemin, un sentier ou une route, un lac ou une rivière, elle aurait surement tournée en rond un long moment, à chercher son chemin, et aurait gaspillée encore plus d'énergie. Déjà qu'elle n'était pas certaine de pouvoir arriver au quartier général sans être forcée de faire une pose ou deux... en plus, la Kirlia avait vue tout-cela depuis le ciel des heures plus tôt. Elle était impressionnée par sa mémoire et par sa vue. Tendis qu'elle passait par un endroit de forêt touffe, tout en devant gravir une côte en se servant de ses griffes... elles se plantaient assez facilement dans la terre... des feuilles vinrent la caresser. L'ennui, c'était qu'elle venait de collecter quelque-chose que personne n'avait remarquer, et qui allait devenir un problème plus tard... mais pour le moment, il n'était pas temps de s'occuper de cette chose, ils avaient d'autres problèmes au moins tout aussi périeux.

    Après avoir réussi à esquiver inextrémice cette roche bien rond qui avait faillie les transformer en Tadmorv sanguinolents, Rexianne se sentit terriblement coupable : dans sa manœuvre habile qui avait laissé passer la caillou à côté d'elle sans la blesser, elle avait perdue deux de ses passagers. Et elle eut beau leur courir après, tout comme Mira qui fut incapable de les retenir bien longtemps en l'air, elle fut incapable de les rattraper et les vit avec effroi chuter d'une falaise. Il faisait maintenant noir, autour d'eux, la nuit n'était plus coupée que par quelques rayons oranges qui déchiraient l'espace à travers l'horizon de l'ouest, et même la vue nyctalope de la femelle ne lui permit pas de voir jusqu'au fond du gouffre où ils étaient tombés... elle espérait seulement qu'il n'était pas aussi profond qu'il en avait l'air aux premiers abords. Mira fila vers la Alepera en courant... au début, elle pensa que, tout comme elle, elle croyait que ce qu'il venait de se passer était de sa faute et qu'elle venait la frapper, ce qu'elle était prête à accepter... elle avait promis de veiller sur eux, et elle les avait laisser tomber malgré-tout. Mais tout ce qu'elle fit, ce fut la serrer contre elle, cachant son visage vert et blanc dans la fourrure blanche de son ventre, et mouillant ses poils de ses larmes. Si elle aussi, elle avait envie de pleurer, elle se retint, et la jeune renarde ailée posa une patte sur le dos de son amie, la caressant, essayant de la rassurer... peut-être n'était-il pas trop tard.

    Les garçons avaient plus d'un tour dans leur sac, elle était certaine qu'une simple chute ne pouvait pas les tuer... enfin, tout du moins, elle l'espérait. L'espoir faisait vivre, mais dans une situation aussi désespérée, c'était bien la seule corde à laquelle on pouvait se raccrocher. Tout au fond de la crevassa, un son si imperceptible que si elle n'avait pas été une Alepera, elle ne l'aurait pas entendue, il y eut un bruit d'éclaboussure. Les oreilles de la rouquine partirent en avant, et elle faillit bousculer Mira en se décollant de son étreinte et en fonçant sur le bord de la falaise...


    -Un ploof, s'exclama-t-elle, sans regarder son amie, sentant l'énergie de l'espoir lui rendre des forces. J'ai entendue un ploof ! Ils sont tombés dans de l'eau ! Elle se tourna vers Mira : j'en suis certaine, maintenant : ils sont vivants !

    Quelques minutes plus tard, alors que les deux femelles observaient le vide, attendant un signe d'eux, et que le doute recommençait à s'imisser dans leurs esprits... finalement, le fait d'entendre un ploof, le fait qu'ils soient tombés dans de l'eau, ne voulait pas forcément dire qu'ils avaient survécus. Ils pouvaient très bien être tombés dans un ruisseau remplis de rochers, ou même dans une flaque... mais une douleur qu'elle eut à son aile blessée vint leur confirmer ce qu'elles espéraient depuis le début et dissipa leur doute. Décidément, il faudrait qu'elle perde l'habitude de ranger les objets sous cette aile jusqu'à ce qu'elle soit guérie... elle la déplia et l'orbe tomba, une orbe qui était en train de briller et de vibrer. Rayzaka et Lorion leur faisait un signe, peut-être même que c'était leur façon de les appeler à l'aide... peu importé la raison pour laquelle la sphère réagissait : l'un d'eux l'avait activé, ils étaient donc vivants. Rexianne n'eut même pas besoin que son amie le lui dise : elle se percha au bord du précipice et l'observa, cherchant le meilleur moyen pour descendre sans les mettre en danger.

    Le mieux aurait été que Mira reste ici et qu'elle descende seule pour aller les chercher, cela aurait été bien moins dangereux... mais la Alepera ne prit même pas la peine de lui proposer cela : elle connaissait la Kirlia depuis moins longtemps qu'elle ne connaissait Ray', mais elle avait finie par comprendre qu'elle avait un caractère obstiné et qu'elle refuserait de la laisser partir seule. Alors elle n'essaya pas de négocier et se tourna vers elle pour lui expliquer :


    -La pente est raide, je vais avoir du mal à descendre, mais je pense y arriver. Voilà ce que je te propose : je vais commencer à descendre en reculant, et toi, tu t'installeras à la base de mon cou, sur ma fourrure. Ça formera une sorte de plate-forme et tu auras moins de chance de tomber. Surtout, lorsque nous partirons, évite de trop bouger...

    Et, aussitôt dit, aussitôt fait, s'accrochant avec ses serres, Rexianne se mit en place, laissa le temps à sa camarade de s'installer et de s'accrocher à ses poils, et commença sa descente. Ce fut difficile, et si la chute n'aurait pris que quelques secondes, cette façon de descendre lui prit presque trois quart d'heures. Elle devait souvent s'arrêter pour chercher une prise... parfois, il n'y en avait pas. Alors elle disait à Mira de s'accrocher et lâchait, pour se rattraper un peu plus bas à la parois. C'était éreintant, et l'exercice bouffa son énergie... beaucoup de son énergie. Elle devait être bien plus fatiguée qu'elle ne l'avait pensée. Les pensés des deux Pokemon mâles, en-bas, étaient vrais : elles auraient dus retourner à la base et revenir avec des renforts, les autres membres de l'équipe. De toute évidence, la petite femelle Psy n'y avait pas pensée, quand à la Alepera... elle ignorait tout-simplement qu'il y avait d'autres membres à l'équipe, autrement elle aurait fait ainsi plutôt que de se lancer dans cette dangereuse aventure. Mais dans son esprit, elle croyait que le Riolu et l'Arcko n'avaient que elles pour venir les chercher, et elle ne pouvait pas attendre que son aile soit guéri pour descendre les sauver... c'était bête, qu'elles n'y aient pas pensées, car déjà, avec une seule passagère, la descente était dure, alors avec trois pour remonter... elle ne savait pas encore comment elle allait se débrouiller.

    Enfin, sa patte arrière toucha le sol... ce fut si soudain qu'elle en sursauta et faillit tomber. Rexianne se laissa tomber sur ses quatre pattes et laissa à Mira le temps de descendre. Ses membres étaient lourds comme du plomb... descendre cette falaise l'avait beaucoup plus fatigué que ce qu'elle avait crue. Elle était complètement à bout de force... plus loin, il y avait un lac. Elle voulut s'en approcher afin de boire, de reprendre des forces, laissant Mira commencer à chercher seule... elle n'était pas à mi-chemin qu'elle s'effondra. Les pattes sur le côté, les ailes étendus lamentablement autour d'elle, elle n'avait même plus force de les replier, de bouger ne serai-ce qu'une serre. Elle arrivait seulement à cligner des yeux, à respirer difficilement et à marmonner :


    -Mais qu'est-ce qui m'arrive ?

    Le réponse sauta de sa cuisse droite, où elle s'était accroché et s'était caché dans sa fourrure, une réponse ressemblant à une petit boule de poiles jaune, d'où sortaient des éclairs et un rire désagréable... au non, c'était une Statitik, un tout petit Pokemon Electrique et Insecte qui s'accrochait à ses victimes et se nourrissait de leur énergie comme un Nosféralto se nourrit de sang. Cette bestiole s'en était donnée à coeur joie : elle n'avait laissée à la Alepera que le minimum qu'il lui fallait pour survivre, la laissant plus affaiblit qu'un bébé Pokemon sorti de l'oeuf.

    -Maudite bestiole ! S'exclama Rexianne, en asseyant de lever la patte pour l'écraser, mais en étant incapable.

    La Statitik le lorgnait de ses yeux bleus en riant, semblant ravie de l'état dans lequel elle venait de la mettre, lui titillant le bout du museau de l'une de ses griffes, avant de partir disparaître dans le noir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Ven 15 Juin 2012 - 17:34

[Désolé, j'ai prit mon temps, et j'ai eu un peu de mal sur ce coup ci >.<"]

Je m'éloignai petit à petit, de Rexianne, à la recherche de Lorion et Rayzaka, je n'avais pas vue qu'elle était à terre, qu'elle n'avais plus la force de bouger, cette force voler par un insecte électrique. Je me suis éloigné encore et encore, les ténèbres m'entourait et je n'avais aucune source de lumière, je commençai à croire que l'on m'observait, depuis la vue de ce Lockpin, j'avais l'impression ne plus être à l'abri... Je me suis retourné, je ne voyais plus Rexianne, quel imbécile, comment j'ai put la perdre, seule... J'étais seule... Des bruits étranges, des cris, j'avais peur, je ne savais plus quoi faire, je me suis mit à courir, combien de temps? Je ne sais pas... J'ai juste couru, encore et encore, tout autour de moi, je voyais plein de monstres, les ténèbres dominant mon coeur, tout ces démons ressortait. Je me suis caché, mon corps tremblotait, j'avais froid, j'en pouvais plus... Un bruit, quelque chose bougeait, je ne pouvais pas rester, j'ai tenté de fuir, ce fut alors ma plus grande erreur, alors que je courais, je me suis arrêté, et c'est la que j'ai vue ce rocher me qui chutait vers moi... Je n'osais plus bouger, les larmes coulait de mes yeux, un seul mot... "Pourquoi?"

Les rocher se brisa, une lueur verte l'avais frappé, celle lumière si belle et si réconfortante disparu, je suis tombé sur mes genoux, puis quelqu'un m'attrapa et m'enlaça... Lorion?! Il n'était pas mort, j'avais raison...

"Ce sont maintenant les sauveurs qui doivent être sauvé?"

Il affichait un large sourire, avant de sécher mes larmes avec sa patte.

"Ou sont les autres...?"

"Les autres?"

"Oui, les secours, l'équipe..."


La gaffe...J'ai agit avant de réfléchir... Je m'en voulais, je m'en voulais vraiment, comment ai je pu être aussi bête, j'aurais du partir chercher les autres membres.

"Non, vous êtes venu seul, toi et Rexianne? Non tu es partit nous aidé mais Rexianne est partit pour trouver les autres membres de l'équipe... Vous auriez du partir ensemble..."

"Nous sommes tout les deux partit à votre secours... Seules..."


Lorion mit 10 secondes avant de comprendre, mais au lieu de me crier dessus, il posa une question...

"Ou est Rexianne?"

"Je ne sais pas... Je suis désolé."


Il me serra à nouveau dans ses bras, je m'attendais à ce qu'il me hurle dessus. Ou alors qu'il me frappe... Mais pas à ça...

"On va la retrouver, ne t'inquiète pas. Ce n'est pas de ta faute."



Le feu crépitait, une douce lueur, je m'étais réveiller, Lorion dormait encore, je me demandai quand Mira et Rexianne allait revenir, je suis partit un instant, a la recherche d'un moyen de sortir... Nous étions tombé trop bas, Lorion se réveillait petit à petit, nous allions pouvoir entamé nos recherches de notre côté

"Lorion, je part faire un tour, je vais cherché un moyen de nous sortir de ce pétrin."

"Je viens aussi alors."

"Si tu veux venir, je te propose que l'on se sépare chacun de notre côté, on se retrouve plus tard, à l'abri. Je vais retourner la ou on est tombé."

"D'accord, je vais cherché de mon côté."


Je suis partit, Lorion avait prit une torche. Et nous nous sommes séparé, j'avais confiance en lui. Je me suis retrouvé la ou nous étions tombé, un large lac souterrain. nous aurions au moins de quoi boire ici, j'en profitai justement pour boire un instant. Je prit de mon sac une pomme, je l'a mangeai rapidement et je suis partit fouiller les alentours. Quelque chose me fit sursauter, l'aura d'un Pokémon, je me suis concentrer dessus mais celui ci disparu, je me suis empressé de retrouver l'endroit de la source d'aura. c'était sur une zone en hauteur, j'ai du grimper, sur une paroi glissante, j'aurais pu y laisser ma vie, mais je devais en avoir le coeur net! Enfin j'ai atteins la plate-forme, c'était ici, on voyait toute la zone, quelqu'un nous surveille? C'est la que j'ai vue qu'un long couloir remontait le long du trou, peut être que nous pourrions remonter en passant par la! Je suis redescendu. Et c'est la que j'ai sentit l'aura de Rexianne, elle était faible, mais je la ressentais encore. Je me suis empressé de la retrouver, elle était à terre, complètement épuisé.

"Rexianne! Est ce que ça va? Tu n'as pas bonne mine..."

Je tentais de la soulever, un Pokémon normale de ma taille n'aurais put la porter, mais j'étais un Pokémon combat, et j'avais la force de la porter malgré son poids, enfin la porter... J'étais plus entrain de la traîner, Arriver à la grotte, je l'ai déposé près du feu, lui posant une bai sitrus à côté d'elle. Puis, c'est la que je me suis rendu compte d'une chose!

"Ou est Mira?!"



J'explorai la grotte, un vrai labyrinthe de se côté, des tunnels partout, aucun Pokémon sauvage jusque la, la chance était avec moi, j'espérai que Rayzaka n'avait aucun problème de son côté. Et j'espérai que les secours allait bien tôt arrivé. Enfin bientôt, je ne pensais pas si tôt, j'entendit le cri de Mira, je me suis empressé de la rejoindre. C'set la que j'ai vue ce rocher, j'ai de suite réagit, j'ai lancé une écosphère qui par chance toucha le rocher qui s'éclata sous l'attaque. Je soupirai, on l'avait échappé belle, elle avait l'air d'être sous le choc, je me suis approché, et la seule réaction que j'ai eu était de l'enlacé. Je lui demandé ou était les secours, malheureusement elle était partit seul avec Rexianne pour nous sauver, je ne lui en voulais pas. Et je ne pouvais pas la réprimander, elle venait d'avoir vue son père sensé être mort... Il ne servirait à rien de lui crier dessus, ce qui est fait est fait.

"Il faut que l'on partes, on va retrouver Rayzaka, je suis sur qu'il est avec Rexianne à l'instant ou on parle."

C'est tous ce que je pouvais dire... Je me devais de la rassurer, nous étions une équipe, nous étions amies, pour le meilleur et pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Mer 20 Juin 2012 - 16:49

[Pas grave Razz ]

    Ça, pour avoir mauvaise mine, Rexianne avait réellement mauvaise mine, une mine aussi mauvaise que sa santé elle-même. Durant un long moment, alors que Mira se cachait des danger qu'elle s'imaginait et que les garçons se reposaient auprès du feu, la Alepera resta au sol, alternant entre l'éveil de l'inquiétude et la somnolence lorsqu'elle n'était vraiment plus capable de se maintenir éveillée. Une heure après être tombée, elle avait finalement retrouvée assez de force pour se relever... elle comptait se traîner jusqu'à un abri, et appeler ses amis à l'aide pour qu'ils viennent la chercher, en espérant qu'ils l'entendent... mais l'ennui, c'était que si la Statitik s'était cachée à ses yeux, elle n'en était pas partie pour autant. Lorsque, planqué sous les feuilles d'un sombre arbuste, elle l'avait vu bougée, elle l'avait frappée d'une attaque Cage-Éclair, la rendant incapable de bouger. Puis, avec une lenteur calculée et cruelle, elle lui était montée sur la queue et avait recommencer à pomper sa nouvelle énergie. Elle ne pouvait donc pas se contenter de la première fois ? Ce qu'elle était goinfre !

    Ce lieu était parfait pour le Pokemon insecte... il y faisait sombre et frai, il y avait de l'eau, et maintenant, elle était là, elle, le "garde-manger". Vu qu'elle venait de revenir, la femelle n'avait pas de mal à deviner ce qu'elle comptait faire... l'insecte avait tout simplement prévue de la maintenir en vie, afin de pouvoir chaque fois qu'elle avait faim venir se nourrir sur elle. En bref, à moins que quelqu'un ne vienne la secourir, Rexianne allait être condamnée à rester ici, et à servir de nourriture jusqu'à la fin de sa vie... un sort bien peu enviable.

    Lorsqu'elle l'eut rendue assez faible pour être certaine que la renarde ailée ne lui fausserait pas compagnie, la bestiole s'en retourna à ses affaires elle ne savait où, lui lançant son rire caquetant comme celui des mandibules d'une araignée. Elle n'avait pas autant vidée sa victime que tout à l'heure, son but n'ayant pas été de manger, mais seulement d'être sûre de la rendre assez faible pour l'empêcher de s'en aller. Une larme coula le long de la joue de Rexianne, perle solitaire se perdant au milieu de sa fourrure rousse et blanche. Elle souffrait... oh, elle n'avait pas mal, le pompage de l'énergie était indolore, mais ça la laissait si faible qu'elle en avait mal à l'intérieur d'elle-même. En plus, elle se retrouvait dans une situation assez gênante, et elle craignait de passer le reste de sa vie dans le noir de ce lac souterrain. La Sratitik ne la laisserait jamais partir, car un Alepera était un animal assez grand pour la nourrir quotidiennement, elle savait qu'elle ne comptait pas la relâcher... un bruit de branchage que l'on écarte se fit entendre, tendis qu'elle dirigeait l'une de ses oreilles vers le son.

    Elle ouvrit les yeux qu'elle avait refermée afin de se reposer pour observer en face son tortionnaire, décidée à ne pas donner à la Statitik le plaisir de la voir se soumettre devant-lui... mais elle s'était trompée, ce n'était pas la Statitik, qui revenait pour s'amuser à se moquer d'elle... c'était le louveteau bleu, c'était Rayzaka ! Jamais elle n'avait été aussi heureuse de le voir. Lorsqu'il vint vers elle et lui demanda ce qu'il lui était arrivé, au début, elle ne put pas répondre, elle devait d'abord reprendre son souffle... puis elle répondit entre deux respirations :


    -Sta... Statitik. M'a volé toute mon énergie.

    En temps normal, jamais elle n'aurait laissée l'un de ses amis la porter comme il était en train de le faire, surtout lorsque celui-ci était blessé... mais là, il fallait que la Alepera se montre raisonnable, et elle s'en rendait bien compte. Jamais elle ne pourrait le suivre, elle n'avait même plus la force de rabattre ses ailes contre ses flans, et il fallait qu'ils s'éloignent au plus vite de la Statitik avant qu'elle ne revienne et qu'elle n'empêche Ray' de l'emmener. C'était peut-être un petit Pokemon, mais avec l'énergie de Rexianne qu'elle avait aspirée, ses pouvoirs électriques étaient surement devenus très dangereux.

    La petit Loriu la mena jusqu'à une grotte où brûlait un doux feu. Elle était ravie d'avoir appris que lui et Lorion étaient en vie... bien qu'elle n'eut pas assez de force pour faire la remarque, pour faire de longs discours... tout ce qu'elle pouvait faire, c'était regarder son chef d'équipe avec une lueur de gratitude dans les yeux... elle se promit que tout-à-l'heure, elle le remercierait comme il le fallait. Maintenant, elle était auprès du feu. Un petit temps de repos qu'elle avait pue prendre et la baie Sitrus que Rayzaka lui avait donné lui avaient permis de se remettre un peu d'aplomb. Bien qu'elle ne pouvait toujours pas marcher, elle arrivait au moins à replier les ailes et à redresser la tête, et elle pouvait parlée, bien que cela l'essoufflait. Il lui demanda où était Mira...


    -Je ne sais pas, avoua-t-elle doucement. Lorsque nous sommes arrivée en bas, elle est partit à votre recherche sans s’apercevoir que j'étais tombée, je n'ai pas eue la force de l'appeler. Je crois bien qu'elle était partie dans la direction opposée de là où se trouve cette grotte. Je suis désolée, Ray'...

    En effet, elle avait laissée partir leur amie seule, elle n'avait pas était en mesure de la suivre, et, en cas de danger, encore moins de la protéger, et je m'en sentais plus ou moins responsable. Elle espérait juste qu'elle n'avait pas fait de mauvaise rencontre, qu'elle n'avait pas croiser la Statitik qui lui aurait fait subir le même sort qu'à elle. Elle espérait qu'elle allait bien...

    -Et Lorion, alors, où... AHHHHH !!!

    Elle commença à crier au moment où un choc électrique la toucha, la coupant dans sa question au moment où elle allait lui demander où se trouvait notre ami lézard vert. Elle reconnut cette attaque pour l'avoir reçue peu de temps plus tôt : c'était une Cage-Eclair. A nouveau, elle se retrouva complètement paralysée. Devant l'entrée de la caverne se tenait l'insecte jaune, qui lorgnait les deux amis de ses yeux cruels. Son air avait perdu sa moquerie pour devenir de la colère. Tout petit, il semblait ridicule à essayer d'obstruer l'entrée... mais il ne fallait pas s'y fier, il était dangereux. Il pointa l'une de ses mandibules vers Rayzaka comme on pointe un doigt vers quelqu'un et lui dit d'une vois crissante comme des ongles sur un tableau noir :

    -Et toi ! Rend-moi mon garde-manger, ou je te fais subir le même sort qu'à elle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Jeu 5 Juil 2012 - 15:32

"Sta... Statitik. M'a volé toute mon énergie."

"Je vois"


A vrai dire, je ne savais pas quel était ce Pokémon, mais je n'avais pas besoin de le savoir, pas tant que je n'avais pas à l'affronter. Elle avait du être prit par surprise, je ne ressenti pas l'aura d'un troisième Pokémon tout près d'ici. Il devait être parti, c'était le moment de se faire la malle tant que je pouvais être tranquille. J'ai eu alors ma réponse, concernant Mira

"Je ne sais pas..."

Je soupirai, je ne pouvais pas laisser Rexianne la, même si Mira était en danger, ça me faisait mal au coeur de ne pas savoir ou elle était, peut être qu'elle était morte à l'état actuel, mais je ne devais pas penser à ça, je devais rester optimiste, croire que Mira allait bien... C'est tout ce que je pouvais faire pour elle... Pour l'instant.

"Lorsque nous sommes arrivée en bas, elle est partit à votre recherche sans s’apercevoir que j'étais tombée, je n'ai pas eu la force de l'appeler. Je crois bien qu'elle était partie dans la direction opposée de là où se trouve cette grotte. Je suis désolée, Ray'..."

"Ce n'est rien Rexianne, je suis sur qu'elle va bien. Et puis tu ne pouvais pas faire grand chose, c'est frustrant, mais on va devoir être patient pour l'instant."


Nous continuions d'avancer, nous allions bientôt arriver la ou j'ai établit un abri avec Lorion, je ressenti une aura, le Pokémon à qui appartenait l'aura était loin d'être pacifique, elle avait d'ailleurs couper la parole à la Alepera, Rexianne fut touché par une attaque cage-éclair et moi avec, je l'ai lâché, du au choc, j'ai posé un genoux à terre, déstabilisé par l'attaque, avant de voir d'ou venait cet aura. C'était un insecte jaune, surement l'agresseur de Rexianne. De type électrique vue son attaque, mais insecte vue sa forme. Je ne connaissais pas cette race malheureusement, j'espérais mon intuition exacte sur le type de notre adversaire.

"Et toi ! Rend-moi mon garde-manger, ou je te fais subir le même sort qu'à elle!"

"Il en est hors de question, comprend moi... C'est comme si tu voulais protéger ton frère..."

"J'ai pas de frère"

"Peut être, mais l'image était bonne. Non je ne laisserai pas ton "garde manger" et autant te dire que je ne suis pas un adversaire comme les autres!"


Surtout pour lui, mon attaque tunnel allait faire des ravage contre lui, il ne pouvait rien contre moi. Néanmoins, il avait aspiré une grande quantité de l'énergie de Rexianne pour qu'elle se retrouve dans cet état, et je n'étais pas au mieux de ma forme, il fallait que je reste prudent, mais pouvoir détecter l'aura de mon adversaire et en même temps utilisé tunnel me donnait un nombre incalculable de tactique, défense, attaque presque imparable, filature et j'en passe. Je pouvais même simuler une fuite. Je n'attendais même pas qu'il me réponde, j'avais compris qu'il ne me laissera pas tranquille tant que Rexianne serait avec moi, donc il ne me restait plus qu'à le dissuader de force. Néanmoins je devais faire attention, le lieu particulièrement humide pouvait rendre ses attaques électrique bien plus efficaces. J'ai posé Rexianne dans un coin ou elle ne serait pas touché par nos attaques.

"Ne t'inquiète pas, je reviens tout de suite."

Je me suis mit face à l'insecte, à une bonne distance, je devais éviter le combat rapproché, ses attaques électriques pourrait trop facilement me toucher, et si jamais l'énergie de Rexianne qu'il avait emmagasiné rendait ses attaques plus puissantes, je pourrais être presque vaincu en une attaque vue l'énergie qui me restait. Bref, un combat sans se faire toucher, c'était simple. Il attaqua le premier avec une attaque tonnerre que j'esquivai avec simplicité, mais le petit Pokémon électrique était bien rapide, surement sous l'effet d'une capacité "hâte", il s'est très vite précipité derrière moi et tenta une attaque coup d'jus. c'était le moment parfait pour attaquer, mais j'avais peur de me faire toucher, puis j'ai pensé à utiliser Tunnel, c'est ce que j'ai fait, juste après son attaque, je suis sortit du sol juste en dessous de lui. Heureusement pour lui, son type insecte lui permit un minimum de ce protéger de mon attaque.Il recula un instant avant de partir à l'assaut, Finalement, un combat au corps à corps s'engagea, je devais le garder près de moi pour l'empêcher d'utiliser une attaque électrique, tout en me servant de ma vive-attaque pour esquiver, il me toucha une fois, puis deux fois. Mais ce n'était rien comparé au nombre de coups qu'il se prenait. Le combat touchait à sa fin, il ne pouvait tenir face à mon expérience.

"C'est finit l'insecte, je vais t'écraser!"

Je préparai mon aura-sphère, la gardant en main, je courrai vers lui, pour écraser la sphère bondé d'aura contre lui, il sauta en l'air, puis utilisa sécrétion, me collant ma main qui ne tenait pas l'aura contre le sol, me plaquant à terre. Il finit de me coller au sol avec son attaque. Il attendait, il attendait une faille pour me bloquer. Pourtant, j'avais prévu une tel contre-attaque, un pic argent en main, je commençai a découpé la toile m'entourant. Pendant que l'araignée électrique reportait son attention sur Rexianne. Il ne me fallut pas longtemps pour me libérer, mais l'insecte tissa une plus toile m'entourant, puis utilisa l'attaque cage-éclair dessus. j'étais bloqué, entouré par une toile électrique, au simple touché celle ci m'envoyait une décharge électrique.

"Enfaite, c'est quand que tu dois m'écraser? Maintenant à nous deux garde manger."

Non, ce n'était pas finit. Je serrai le pic argent dans la main, et j'ai tenté de couper la toile électrique, encore, sans m'arrêter, souffrant en silence. L'insecte se délecta de la scène sous ses yeux, nourrissant en moi une fureur qui devrait rester éteinte. la toile cédai de plus en plus, mais l'insecte s'amusait à en retissé une derrière la dernière couche que j'avais déjà bien entamé. Je tournai en rond, et pourtant je ne pouvais pas laisser Rexianne ici. Un chef ne laisse jamais tomber un des membre de son équipe, qu'importe les conséquence.

"Laisse tomber louveteau bleu, tu ne fais que te fatiguer..."

"Jamais, pas une seconde il ne me viendrai l'idée de laisser tomber un de mes camarades


Je donna un dernier coup, complètement essoufflé, mais la toile me renvoya à terre, je fixai désespérément l'insecte se retourner et tisser une toile autour de Rexianne avant de la tirer avec peine. L'araignée avait baissé sa garde à son tour. La simulation pouvait prendre fin, j'utilisai tunnel pour facilement me retrouver en dessous de lui. Puis je l'attrapai, sortant du sol, et la plaqua à terre, cette fois ci le Pokémon insecte-électrique n'échaperai pas à mon attaque!

"Comment as tu pu?!"

"Simple, j'ai utilisé le même plan que tu as utilisé, la patience, jusqu'à ce que l'adversaire baisse sa garde, pour ensuite lui placer sa bote secrète. Maintenant que tu es entre mes pattes, ton destin s'achève ici."


Le pic argent en main, je levai le bras, prêt à lui tranché d'un coup net la gorge, Lorion aurait pu arriver à cet instant, m'attrapant le bras pour m'arrêter, Mira aurait put quant à elle crier pour me dire d'arrêter. Mais la plus personne, rien, j'élançai mon bras vers celui qui avait osé faire du mal à Rexianne. Mais au lieu de lui trancher la gorge, je lui donna un coup net avec mon poing pour l’assommer. Puis je suis retourné vers Rexianne, lui coupant la toile qui l'entourait.

"Désolé, j'ai mit un peu de temps à finir ce combat..."

J'ai ensuite usé de mes dernières forces pour porter Rexianne, jusqu'au campement, Lorion et Mira était déjà la. j'ai posé Rexianne près du feu, elle devait se reposer, et ce n'était pas la seul, je me suis finalement vraiment effondré de fatigue. Mira se pressa de voir si j'allais bien, c'était la dernière vision que j'ai eu, son visage blanc apeuré, qui se mit à sourire lorsque je sortit mes derniers mots avant de sombrer dans mes songes.

"J'ai juste besoin... De faire un petit somme... Juste un petit..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Mar 10 Juil 2012 - 12:03

    Les yeux de Rexianne s'ouvrirent grand en entendant les paroles de Rayzaka... "... c'est comme si tu protégeais ton frère.". La jeune Alepera appréciait, elle aimait beaucoup le petit Riolu, pas de la même façon que celui-ci aimait Mira, et que Mira l'aimait... pour elle, c'était son chef de groupe, et avant-tout un très bon ami. Et, même si elle ressentait pour lui la même chose qu'il ressentait pour elle, et qu'il venait de la dire, jamais elle n'aurait pensée qu'il le dirait à vois haute, de cette façon : il l'aimait autant que si elle avait été sa soeur. C'était à la fois une marque d'amour et une grande marque de respect, aux yeux des renards ailés de son espèce... chez les Alepera, qui vivaient en meute, la famille était ce qu'il y avait de plus sacret, si quelqu'un vous disait frère alors que vous n'aviez aucun lien de sang en commun, c'était comme si il avouait qu'il tenait autant à vous qu'à sa propre vie. Rexianne fut particulièrement touchée par cette marque de gentillesse de sa part... au fond d'elle, elle se promit que lorsque tout-cela serait terminé, lorsqu'enfin, ils seraient tous rassemblaient, et qu'ils seraient de retour à leur base, elle le remercierait comme il se doit de le faire avec un vrai membre de la famille, elle agirait envers lui comme elle le ferait avec n'importe quel Alepera... elle avait déjà une idée de ce qu'elle comptait faire... cependant, pour le moment, cet idée ne germait qu'au fond de son cerveau, et elle avait autre-chose de bien plus grave sur quoi se concentrer...

    La Statitik les avaient retrouvée... la créature hybride, paralysée, incapable de bouger, presque trop fatiguée pour être capable de penser, ne put que l'observer avec un regard de haine. Elle était en colère contre cette bestiole, mais surtout, elle s'en voulait à elle-aussi, elle s'en voulait à elle-même... elle s'en voulait de son idiotie, de ne pas avoir été assez prudente et de s'être laissée avoir par cet insecte. Elle s'en voulait d'avoir laissée partir Mira seule, maintenant, à cause d'elle, elle était surement perdue, peut-être blessée, voir pire... mais elle préférait rester optimiste et ne pas s'imaginer le pire. Elle s'en voulait d'être trop faible pour pouvoir se battre, elle s'en voulait d'être obligée de laisser Ray' y aller tout-seul. Elle aurait temps préférée pouvoir faire cela elle-même, ou alors au moins se battre à ses côtés, l'aider... mais même elle, il fallait qu'elle se rende compte de l'évidence : elle était trop faible pour parler normalement, elle n'avait plus la moindre chance de bouger une griffe, pour le moment, alors se battre était pour elle quelque-chose d'impossible. Elle ne put que regarder son ami s'éloigner, et lui souhaiter mentalement bonne-chance... elle était au moins sûre d'une chose : Rayzaka était l'un des plus puissants et des plus résistants Pokemon qu'elle connaisse... et la taille n'avait aucun rapport avec la puissance... il ne se laisserait pas avoir aussi facilement qu'elle ne l'avait été.

    Son ami alla la déposer dans un coin, à l'abri, et lui promit de revenir... Rexianne, elle tout ce qu'elle put faire, ce fut lui rendre son regard et cligner de l'oeil, une façon de lui dire "bonne-chance"... à cause de la quantité d'énergies qu'elle avait perdue, et de l'attaque Cage-Eclair, même les muscles de sa gueule ne fonctionnaient plus, elle ne pouvait plus parler, pour le moment. Le combat entre les deux Pokemon ne fut pas long, mais il fut très acharnée, chacun prenant l'avantage à tour de rôle, chacun se servant plus de la ruse que de la force brute... et pendant un moment, la jeune femelle perdit espoir de voir son ami l'emporter... pire, elle crut qu'à cause d'elle, parce qu'il avait voulu la protéger, il allait maintenant subir le même sort qu'elle : rester jusqu'à la fin de leur vie à terre, incapable de bouger, maintenus en vie par ce petit insecte qui le ferait dans le but de pouvoir avaler leur énergie chaque jours, chaque fois qu'il en aurait envi. Il leur donnait bien le nom de ce qu'ils allaient alors devenir : de vulgaires gardes-mangés. Et par la suite, elle s'en voulut d'avoir douté de Rayzaka...

    Tendis que la tique électrique entourait Rexianne d'une toile comme une araignée enferme une mouche dans un cocon de soie afin de la dévorer plus tard, et qu'il partait en la traînant, Ray' n'abandonnait pas, il continuait à essayer de se libérer... et le petit loup bleu... devant sa force, sa puissance, sa détermination, elle trouvait qu'il ne méritait plus de se faire appeler "louveteau". C'était un loup, un puissant et majestueux loup... réussit à se libérer grâce à l'attaque Tunnel. Afin de sauver ses amis, il semblait qu'il était près à puiser de la force là où il n'en avait plus. Il se servit de Tunnel et plaqua l'ennemi au sol, une pointe de métal pointée vers sa gorge. Pendant un moment, la Alepera crue qu'elle allait le tuer... et ce ne serait pas elle qui allait lui en vouloir. Elle aussi, après sa tentative de faire d'elle son esclave, elle avait envie de tuer la Statitik... cependant, ce n'était pas parce qu'elle le voulait que c'était bien, et elle ne l'aurait pas fait... et, même si c'était pour la protéger, pour protéger son honneur, elle ne voulait pas que son ami se rabaisse à faire une chose pareil, il valait mieux que ça. Hélas, elle ne pouvait pas l'arrêter, que ce soit en lui attrapant le bras, ou en criant... bien que la Cage-Éclair soit terminée, elle était paralysée et même baillonée par la toile. Mais une fois de plus, elle regretta d'avoir sous-estimé Ray' : même si il avait terriblement envie de le tuer, il fit ce que elle aussi, elle aurait fait ; elle se contenta de l’assommer. Puis il le laissa là, se traînant vers elle.

    Après avoir libérée la femelle, il la porta jusqu’au camp où, enfin, ils retrouvèrent leurs deux amis... le groupe était finalement réuni. Le temps que Mira s'approchent, inquiète, du loup bleu, et celui-ci partait dans le sommeil, disant qu'il avait juste besoin d'un peu de repos. Moi, ayant reprit un peu de force, je leva la tête et lui dit :


    -Laisse le, il est fatigué... laissons lui le repos du héros, je ne crois pas qu'il soit en danger, il faut juste qu'il dorme. Déjà, les deux autres la bombardaient de questions, mais il ne réussissaient à lui donner mal à la tête et la nausée... elle leva la patte et leur demanda : attendait, laissez moi cinq minutes, et je vous raconterais tout...

    En effet, elle était tellement épuisée, elle avait tellement l'estomac en vrac, qu'elle n'avait pas encore la force de tout leur raconter. Les deux autres patientèrent que ses forces ne lui reviennent... alors, finalement, elle leur raconta comment elle avait fait pour se faire avoir par une Statitik... elle supposait qu'elle avait due s'accrocher à sa fourrure pendant qu'elle marchait dans la forêt et pomper petit à petit son énergie, attendant qu'elle soit assez faible pour la capturer. Puis elle leur raconta comment Ray' l'avait retrouvé et l'avait courageusement sauvé de cet créature, le combat impressionnant qu'il avait fait pour elle... et elle ne leur cacha pas toute sa culpabilité par-rapport à toute cette histoire. Elle termina en leur disant :

    -Si j'avais été plus prudente, si je n'avais pas été assez bête pour me faire avoir, cette Statitik ne nous aurait pas mis dans cet état, tout-les-deux. Je suis vraiment désolée, c'est ma faute... elle fit une pose, baissant honteusement le museau, avant de continuer : l'ennui, c'est que je ne vais pas pouvoir remarcher avant un petit moment, il faut que mon énergie se refasse. Lorsque Rayzaka sera réveillé, peut-être que... vous devriez partir sans moi. Vous ne pourrez pas me porter jusqu'à la base. De toute façon, la Statitik est hors d'état de nuire, pour le moment, et le temps qu'elle revienne à elle, j'aurais reprit assez de forces pour me défendre... elle ne m'aura pas deux fois, ça, je vous le promets ! Et lorsque j'aurais repris assez de force, je vous rejoindrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
RAYZAKA
Gardien de l'Espoir
avatar

Masculin Messages : 1449
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 22
Localisation : La ou mes jambes me porteront!

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Mer 25 Juil 2012 - 0:43

[Je fait court sur ce coup (surtout avec le temps que j'ai mit pour répondre =/ ) mais j'espère que ça ira, sinon j'ai bien aimé le passage que tu as écrit ^^]

"Laisse le, il est fatigué... laissons lui le repos du héros, je ne crois pas qu'il soit en danger, il faut juste qu'il dorme."

Mira laissa un sourire se dessiner sur son visage, posant la tête de Rayzaka sur ses genoux, puis elle s'est mit à chanter ce qui ressemblait à une berceuse, agréable à l'oreille...

"Que vous est il arrivé à vous deux? Cela faisait un moment que nous vous attendions..."

Je n'ai rencontré aucun obstacle pour ramener Mira ici. Et nous avions faillit partir à la recherche de nos deux coéquipiers...

"Et surtout comment vous avez fait pour vous mettre dans un tel état?"

"Un combat surement, mais contre quoi, il y a peu de choses qui peu mettre dans un tel état notre louveteau...? Même quand il est à bout de force..."

"attendez, laissez moi cinq minutes, et je vous raconterais tout..."

Elle avait raison, elle avait elle aussi droit au repos, il n'était pas dur de voir que ces deux la, ainsi que moi même étions à bout. Je pouvais encore tenir, Rayzaka s'était rétablit très rapidement mais je ne pense pas qu'il puisse se rétablir aussi rapidement à chaque fois, il a beau être fort, il a lui aussi ses limites... Je pouvais surement combattre, il ne me restait plus qu'à veiller sur l'équipe. J'ai encore peur pour Mira, je ne comprenais pas pourquoi, le père de Mira était une personne remarquable, alors comment a t il put changer?! J'avais du mal à y croire, combattre un héros, un des explorateurs qui a réussit à marquer l'histoire de l'exploration. Si cela arrivait, est ce que nous aussi, nous rentrerons peut être dans l'histoire? "Les successeurs des héros de l'exploration" J'imagine déjà le truc. Rexianne nous expliqua tout ce qui c'était passé, le fameux combat. C'était comme ça qu'était Rayzaka, il suffisait qu'il ai quelqu'un à protéger pour avoir une force incommensurable. Ce n'était pas ces capacités physiques en elle même qui le rendait si fort. Il était pas le plus rapide ni le plus fort d'entre nous. Mais une chose le démarquai de la norme, c'était sa détermination. Il pouvait repoussé les limites de son corps si il ne voulait vraiment. C'est ce qu'il s'est passé avec Rexianne. Souvent on lui dit qu'il en fait trop... La cela se confirme, il en fait trop et un jour, cela se retournera contre lui.

"Si j'avais été plus prudente, si je n'avais pas été assez bête pour me faire avoir, cette Statitik ne nous aurait pas mis dans cet état, tout-les-deux. Je suis vraiment désolée, c'est ma faute... L'ennui, c'est que je ne vais pas pouvoir remarcher avant un petit moment, il faut que mon énergie se refasse. Lorsque Rayzaka sera réveillé, peut-être que... vous devriez partir sans moi. Vous ne pourrez pas me porter jusqu'à la base. De toute façon, la Statitik est hors d'état de nuire, pour le moment, et le temps qu'elle revienne à elle, j'aurais reprit assez de forces pour me défendre... Elle ne m'aura pas deux fois, ça, je vous le promets ! Et lorsque j'aurais repris assez de force, je vous rejoindrais."

J’enchaîne de suite, sans lui laisser le temps de respirer après sa réponse, haussant la voix pour répliquer.

"Parce que tu crois que nous allons te laisser la?! Parce que tu crois que Rayzaka sera d'accord avec tout ça?! Ce qui s'est passé la bas, il ne sert à rien de s'en vouloir. Cela ne réparera jamais nos fautes. Personne n'est parfait Rexianne. Ensuite, ce n'est pas ta faute, Rayzaka n'était pas obligé de se battre, nous n'étions pas obligé de partir en exploration. Rayzaka s'est retrouvé dans cet état car il a fait un choix. Tu ne peux pas t'en vouloir qu'il ai fait ce choix. Et tu ne peux lui en vouloir de t'avoir sauvé. Si tu t'en veux vraiment, il ne te reste plus qu'à attendre pour inverser les rôles, attendre le jour ou ce sera à toi de le protéger pendant ses moments de faiblesses."

J'expirai pour ensuite reprendre mon souffle, il me fallut une petite minute avant se me sentir capable de reprendre la parole.

"Et ensuite, es ce que tu penses vraiment que nous allons te laisser la. On abandonne pas un coéquipier, et encore moins une amie. Si jamais tu devais faire ça, Rayzaka t'en voudrais à un point... Laisse tomber cette idée. On est venu ici ensemble, on sortira ensemble quoi qu'il arrive!"

Mira ne répondit rien, de toute façon j'étais sur qu'elle pensais plus ou moins la même chose. J'en voulais énormément à Rexianne d'avoir dit ça... Et pourtant, je m'en voulais aussi d'avoir répondu aussi sec et en étant aussi agressif. Moi même il m'arrivait plein de fois d'y penser. Il nous est tous arriver d'y penser.

"Je suis désolé... Je n'aurais pas du te dire ça comme ça. Il faut rester calme et souder si on veut s'en sortir. Ne t'inquiète pas. Moi même il m'arrive de penser la même chose que toi. Cela nous est arrive à tous. Repose toi, nous partirons quand nous serons tous reposer. Je veille sur le groupe pendant votre repos."

Je me suis levé et je suis partit, restant pas trop loin, à vrai dire je voulais être seul, les dires de Rexianne m'ont permit de me rendre compte de certaines de mes erreurs passé. Personne n'avais osé l'avoué ainsi, ouvertement face aux autres. C'est pour ça que j'ai répondu aussi rapidement avec une tel colère, c'est que je m'en voulais, d'avoir put être aussi bête... De croire que je sauvais les autres avec une tel action. Alors qu'en vérité, la seul chose qu'ils obtiendront serait une tristesse infini. Rexianne m'avait ouvert les yeux... Je pouvais entendre d'ici la berceuse de Mira, celle ci me calmait petit à petit. Puis je me suis mit à faire ma ronde en discrétion. Je n'avais pas le droit à l'erreur, j'étais surement le seul à être apte à me battre. Et encore j'étais affaiblit. Il fallait juste tenir jusqu'à ce que Rexianne soit à nouveau sur pattes. Je voulais partir à la recherche d'un moyen de nous échapper, mais je ne pouvais pas laisser l'équipe se reposer sans surveillance. Et puis si je partais et qu'il arrivait quelque chose pendant mon absence, je m'en voudrais à mort... Il fallait tenir... Tout simplement gagner du temps pour que Rexianne et Ray reprenne des forces pour en découdre à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rexianne
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 27
Localisation : Là où me le vent guide mes ailes.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   Mer 1 Aoû 2012 - 15:22

[Oh, ne t'en fait pas, je fais souvent bien pire, et je trouve ton texte très bien, pas court du tout Wink ]

    Oui, Rexianne n'avait pas était la plus maline de toute l'équipe, sur ce coup-ci, en pensant que ses camarades allaient la laisser derrière-eux afin de pouvoir partir sans le moindre danger, pour la simple raison qu'elle le leur aurait demandée... et elle aimait se dire aussi rusée que les renards à qui elle ressemblait... elle, jamais elle ne serait jamais partie sans eux, qu'ils le lui aient demandés ou pas, que rester soit dangereux pour elle ou pas, et elle aurait due se douter que pour eux, cela aurait été la même chose. Après-tout, si elle s'était liée d'amitié avec le guerrier-louveteau-bleu et, plus tard, avec le reste de son équipe de secours, et qu'elle avait acceptée de les rejoindre, ce n'était pas uniquement parce qu'elle trouvait l'idée de rejoindre leur groupe particulièrement intéressante, vu qu'elle avait été jusqu'à quitter sa famille afin de chercher l'aventure... là, justement, on pouvait dire que pour l'aventure, le risque et le danger, elle avait été servie... : c'était également parce que, inconsciemment, elle s'était aperçu que l'équipe des Larmes d'Espoir représentaient à eux-seuls les même idéaux quelle se faisait de la justice des Pokemon ; certes, elle était une prédatrice et elle avait déjà tuée pour se nourrir plus d'une fois, mais elle ne faisait jamais preuve de cruauté, elle ne mettait fin à des vies que lorsqu'il le fallait, ne tuait jamais plus que le strict nécessaire et ne faisait jamais souffrir ses proie... et pour le reste, elle n'aimait pas voir d'autre Pokemon s'en prendre à de plus faible pour le plaisir, pas uniquement pour se nourrir. Manger de la viande ne la rendait pas forcément méchante, c'est juste que c'était dans sa nature, elle avait été créée ainsi, et personne ne pouvait allait contre sa nature, encore moins l'union parfaite entre trois des plus grands de tous les prédateurs, comme l'était la race des Alepera. Ajoutée à tout-cela, il y avait aussi le fait qu'ils avaient la même soif de découverte de leur propre monde qu'elle, c'était également là la nature d'une équipe d'exploration. Alors, en sachant tout-cela, elle aurait due se douter que, comme elle l'aurait fait pour eux, ils ne voudraient pas la laisser derrière-eux... il fallait croire qu'elle était encore plus fatiguée qu'elle ne l'avait pensée.

    La jeune renarde aux ailes blanche fut assez impressionnée de voir comment le petit lézard vert se mit à l'enguirlander lorsqu'elle eut l'audace de leur proposer une chose pareil, et elle sentait qu'il avait raison... pour un Arcko, Lorion avait une vois forte, et même presque le caractère d'un père-coq envers les membres de l'équipe. Elle le laissa parler sans le couper, écoutant son discours avec attention... au fond, elle était d'accord avec lui, et elle avait été idiote de proposer une telle chose. Lorsqu'il fut calmé et qu'il eut finit de lui dire ce qu'il avait à lui dire, ce qu'il avait sur le coeur, elle laissa un silence de pencher sur eux... durant quelques minutes, seule le son du feu qui faisait crépité le bois se fit entendre, mélangé à la berceuse de la Pokemon Psy qui se confondait avec un souffle de vent... puis finalement, elle brisa ce silence et lui répondit :


    -Oui, tu as raison... encore une fois, je suis désolée, et toi, tu n'as pas à t'excuser. J'oublies parfois ce que veux dire "faire équipe", il va falloir que je m'habitues un peu plus à notre groupe... mais j'avais bien besoin de me faire allumer comme une adolescente pour comprendre ça. Vous-tous, toi, Mira... elle baissa les yeux vers le loup inconscient... et Rayzaka, vous m'avez sauvé la vie plus d'une fois, aujourd'hui. Je ferais en sorte de vous rendre la pareil, quand je le pourrais.

    Après le long discours que lui fit son ami reptilien, elle se sentit un peu ridicule de ces simples quelques phrases... mais elle décida qu'il était temps pour elle d'arrêter de parler et de se reposer, si d'ici plusieurs heures, elle voulait vite retrouver ses forces... surtout qu'il lui tardait vraiment de vite récupérée pour pouvoir s'éloigner de ce coin qui devait encore grouiller de Statitik. Alors, elle posa donc le museau sur ses deux pattes de devant croisées et ferma les yeux, se laissant aller à observer des images nées de son imagination. Rexianne s'en voulait malgré-tout encore pour ce fiasco, et maintenant, elle s'en voulait, en plus, pour avoir réussie à mettre le calme petit Lorion en colère... il lui avait toujours semblé être le plus patient et le plus calme des deux mâles du groupe, elle venait surement donc de réaliser un "exploit"

    Elle n'arrivait pas à trouver le sommeil, mais le simple fait de garder les yeux fermés, de ne plus bouger, de respirer calmement, l'aidait à reprendre des forces... elle somnolait presque. Et il y avait la douce berceuse de Mira... elle ne l'aidait pas à dormir, mais elle l'aidait à se vider la tête, à ne plus penser à rien. Elle finit par l'accompagner en fredonnant l'air avec elle, ce qui lui permettait de ne pas sombrer dans l'ennuie... une demi-heure passa ainsi, avant que finalement, la jeune Alepera ne rouvre les yeux, afin de regarder son amie Kirlia de son regard ambré...


    -C'est drôle, mais j'ai l'impression de reconnaître cet air, dit-elle, venant seulement de s'en rendre compte. Je crois que ma mère me la chanter, cette berceuse, quand j'avais encore du jaune-d'oeuf derrière les oreilles. Mais c'est un souvenir lointain, je me souviens de l'air, pas des paroles. Où l'as-tu entendue ?

    "Jaune-d'oeuf derrière les oreilles" était une expression typique dans sa meute, qui signifiait "quelqu'un de très jeune". Parfois, les petits Alepera s'en servaient entre-eux comme d'une insulte. Elle l'utilisait encore communément, mais en réalité, elle ignorait si d'autres Pokemon que ceux de son espèce utilisaient cette expression. Rexianne n'était pas encore assez remise pour pouvoir marcher, mais elle arriverait à parler plus ou moins normalement, tout en continuant à se reposer.

    Un pincement au coeur la pris soudain... elle se demanda ce que Mira, qui avait finalement presque gardée le silence, pensée de tout-cela. Il était vrai que elle et le Arcko, qui était le meilleur ami de Ray', étaient touchés par son état... mais elle se mit à penser que pour l'autre femelle, ce devait être pire. Elle ne l'avait jamais entendue parler de ça, mais les Alepera étaient loin d'être aveugle, et ils avaient de l'instinct... leur vie de famille leur faisait sentir ce genre de chose, et Rexianne ne doutait pas des sentiments des deux Pokemon l'un pour l'autre. Alors, puisque le Riolu était blessée à cause d'elle...

    Au bout d'un moment, elle finit par réussir à poser la question qui lui pesait comme si elle venait d'avaler une enclume :


    -Tu m'en veux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triagon.fantasyboard.net/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le vent siffle dans les montagnes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le vent siffle dans les montagnes...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand le vent siffle dans les montagnes...
» Le vent siffle à nos oreilles...
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Quand on pédale dans le yaourt on fait son beurre [UC]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Chaîne de Montagnes Yamanami :: Les Grottes Iwaya-
Sauter vers: