Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Night
Gardien des Abysses/Mâle Alpha
avatar

Masculin Messages : 2698
Date d'inscription : 23/02/2010
Age : 21
Localisation : Seikan

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Ven 9 Avr 2010 - 14:55

Chapitre 2: L'avancée des hommes

Petit résumé:

Après avoir débarqué sur la plage, les hommes se sont enfoncés dans la forêt pour construire la future route qui ira de la ville jusqu'à la plage ou un port sera bâtit. Les dresseurs, mené par un homme en noir, avancent rapidement et éclairent le convoie. Bien sûr, d'autres dresseurs sont restés pour superviser la sécurité des ouvriers. Les Pokémons sauvages suivent le déplacement du convoi en espérant trouvé un moyen pour stopper leur avancée. Ils tentent divers attaques mais sont tenus en échec. A un moment (la moitié de ce rp), l'homme en noir, qui s'avère être un leader d'une équipe de truands, donne l'ordre à ses hommes restés près du convoi d'exécuter tous les ouvriers à l'aide de leurs Pokémons. Les bulldozers sont détruits. Il envoie ensuite un message au continent ( Hoenn) pour dire que les Pokémons sauvages ont tués tous les ouvriers et les dresseurs et qu'il leur faut des renforts. Quand il arriveront, c'est à dire dans deux semaines, ils verront le massacre et les cadavres et verront l'authenticité des faits. Les Pokémons seront donc accusés. Bien sûr, si les renforts ne trouvent que des cadavres d'ouvriers, il vont avoir des soupçons et le leader le sait. Donc, il tue lui même une vingtaine de ses hommes, des bons à rien tout juste engagés, pour fausser les pistes. A la fin, ils s'avancent vers la plaine. Quel est leur plan ?

Consignes:

En gros, dans ce chapitre, vous tendez des embuscades au convoi et vous arrivez à détruire quelques bulldozers (pas trop) et à mettre KO des Pokémons mais vous êtes toujours repoussés. Vous commencez plus à vous unir pour vos pièges. Vous pouvez tenté de tuer Dexter mais il ne se fera finallement tué que par des dresseurs.

Les personnages humains:

-Ouvriers: pareille que chapitre 1

-Dresseurs: pareille que chapitre 1

-Chef Dexter: Il est à la tête du convoi et conduit un immense bulldozer où les trois autres dresseurs qui le surveillaient dans le chapitre 1 sont aussi dessus. C'est d'ailleurs eux qui le tueront.

-Leader Red (ils ont tous une couleur différente): Il est très protégé et est lui même très fort, Il possède un Rhinastoc, Un Tyranocif et un Kangourex.


Intro:

Le jour se lève doucement. La grande forêt de Seikan se réveille d'une nuit agitée. Les Pokémons sortent de leur terrier, de leur nids. Tous ont mal dormi. En effet, des bruits incessant qui venaient de la plage se répercutaient dans toute la forêt. Alors qu'il cherche toujours quels étaient ces bruits, la réponse arrive dans un vacarme assourdissant. Plusieurs arbres s'écroulent sous la poussée d'immense monstres de fer. Les Pokémons, affolés, s'éparpillent. Mais d'autres ont déjà vu ce spectacle et savent à quoi s'attendre. Ils étaient sur la plage durant la nuit et ils ont tout vu. Du débarquement des hommes jusqu'à la bataille qui a fait rage sans le campement. Certains de ses Pokémons sont blessés, physiquement ou moralement. D'autres regardent avec une haine dans les yeux le convoi passé. Que faire devant tant de cruauté ? Les hommes veulent-ils détruire le monde et la nature avec leur engins gros comme tout ? Peut être se prennent-ils pour des Dieux supérieurs au Pokémons ? Qui sait quelles idées ont-ils dans leur tête ? Les Pokémons, dégoûté par ce spectacle, décide de tout faire pour mettre un terme à ce massacre et renvoyer les hommes d'où ils viennent. Y arriveront-ils ? Quelle sera l'issue de cette histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanta
Pitit(e) nouveau(elle)
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 04/04/2010

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mer 14 Avr 2010 - 12:23

Wanta ouvrit les yeux au petit matin sur un ciel rougeâtre. Sa respiration rapide et rauque trahissait sa faiblaisse tandis que des spasmes parcouraient ses muscles atrophiés. Les vagues venaient lui lécher ses pattes arrières laissant une fine couche d'écume sur son pelage. Il finit, après plusieurs tentatives, par se lever avec difficulté sur ce sol humide.

La première chose qui lui traversa l'esprit fut de trouver de la nourriture. Wanta avait faim et son estomac le lui faisait bien comprendre avec ces gargouillis. Il regarda donc de tous les côtés avant de flairer une odeur particulière, à la fois chaude, douce et métallique. Une odeur qu'il connaissait bien. Il décida donc de se diriger en sa direction espérant y trouver de quoi calmer ses maux et arriva, au détour de quelques rochers, sur une plage enfumée pleine de débris divers. Après avoir jeté un coup d'oeil rapide aux alentours, il fila droit vers ce qui semblait être un être vivant comme lui mais ... différent. La peau pâle et des filets de liquide rougeâtre collés sur ses vêtements. Du sang ! Il se redressa brusquement tandis que la brume se dissipait et découvrit qu'il était en réalité entouré d'une multitude de cadavres et de carcasses en féraille. Il y à eu un grand mal en ce lieu et cela lui donna de nouveaux frissons. Pour la première fois de sa vie, Wanta éprouvais de la peur !
Il resta planté la, terrorisé durant quelques minutes regardant dans toutes les directions avant de reprendre ses esprits et de repartir à la recherche de nourriture. Quoi qu'il se soit produit en ce lieu, ce mal n'était plus ici. Il prit donc le temps de se remplir la panse avec diverses baies éparpillés dans le coin et se débattit avec des sachets de nourriture. Il était tellement occupé à découvrir toutes ces nouvelles senteurs, ces gouts qu'il n'entendit pas arriver ....

[l'un de vous peut intervenir tout comme je peux poursuivre pour rattraper progressivement les hommes]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeHarfang
L'homme des neiges égaré
avatar

Masculin Messages : 550
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 29
Localisation : Québec

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Ven 16 Avr 2010 - 22:48

LeHarfang courait du plus vite qu'il le pouvait sans s'arreter. Il voyait qu'il avait semer les gardes de la plage car, au travers de la tempête de neige qui fesait rage, il ne les voyait plus. Il ralenti alors la cadence et continua à la marche.

*Je crois que je les ai semer. Mais je crois aussis que je suis perdu...*

Il entendi alors le bruit infernal de machinerie lourdes et d'arbres craquer sur leur passages. Au-dessus, il entendait des nué de Pidgeys et de Pokémons oiseaux fuirent.

*C'est vraiment affreux, ce qu'il font. S'imposer de force comme ça. Cet endroit devrait être une réserve protégé. Mais pourquoi veulent-ils construire dans un endroit pareil? Surement que pour leur profit personnel, j'imagine!*

LeHarfang était dégouté, mais il se sentait aussi impuissant, sensation qu'il n'était que trop habitué de ressentir.

*Il est vrai, cependant qu'étant maintenant devenu un Pokémon, il serait logique que j'aille des pouvoirs, non? Mais les quelles? Et cette neige, d'où elle vient? Cette île semble avoir un climat beaucoup plus chaud que la région d'où je vient alors de la neige me semble improbable. Mais bon, je ne la connais pas. Alors, tout est possible.*

Il continuais à avancer, en espèrant rencontrer des Pokémons qui pourrait l'éclaicir et l'aider, même si, par la même occasion, il redoutait leur réactions. Comment réagirait-ils face à un humain égaré, transformé en Pokémon et mort de peur, alors que d'autres humains, qu'il ne connaissait même pas était en train de sacager leur territoires?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flammi/Soleil/Absy
Lifeur/Lifeuse
avatar

Féminin Messages : 163
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 18
Localisation : A Seikan

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Sam 17 Avr 2010 - 10:34

J'étais tranquille,les humains n'étaient pas là et il faisait beau.Cela ne dura pas très

longtemps car je voyais les humains arriver dans la forêt.

*Qu'ils peuvent être soulant !Mais cette fois ils vont pas continuer leur route,en

tout cas je vais tout faire pour les en enpècher.*


Je sortis de ma cachette et utilisa psyco sur quatre machines,mais quelqu'un me vit et

utilisa un arcanin,un tyranocif et un démolosse.

-C'est pas juste,pas le type ténèbre !

J'utilisa donc tunnel pour attaquer le démolosse mais tyranocif utilisa seisme pour me faire

sortir et arcanin m'attaqua avec son lance-flamme.J'utilisa psyco sur arcanin et le propulsa

sur les autres.Grâce à cela je pus utiliser abri.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rayquazagk
Vieille Chouette Déplumée
avatar

Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 22

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Dim 18 Avr 2010 - 14:53

Perso: les frères Raptor, Etourvol et Etouraptor !!!

"AAAAAAHHHHH!!!! C' est quoi ce bruit, grand frère ?!"

Alors que Etouraptor et Etourvol planait en silence au dessus de l' île, a la recherche de leur ami Noarfang disparu lors de la tempête , des bruits se firent entendre de l' autre coté de cette dernière.

"Etourvol !!! on monte a 3000 pieds, prépare toi a allez voir ce qui se passe !!! Moi, je vais demander au premier pokemon que je vois !!!"
_ Bien, grand frère, j' y vais !!"

Etourvol monta donc dans l' azur et amorça un vvirage en direction du boucan, pendant que son frère descendait pour allez aux nouvelles. Alors qu'il se posait a terre, il croisa un pokemon, qui visiblement ne le voyait pas.

( a vous de voir si vous voulez que ce soit vous ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeHarfang
L'homme des neiges égaré
avatar

Masculin Messages : 550
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 29
Localisation : Québec

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Dim 18 Avr 2010 - 21:20

LeHarfang continua d'avancer dans la même direction que le convoi de bulldozer qu'il pouvait voir non-loin de là. À mesure qu'il se calmait, la neige autour de lui se calmait aussi. Il se mit alors à penser que cette neige venait probablement de lui, il était un pokémon glace, après tout. Il entendit alors une salve d'explosion venant du convoi. Il alla jeter un oeil et vit un Espeon (Mentali) attaquer le convoi.

*Peut-être devrais-je l'aider? Mais à le voir aussi agressif envers les humains, que ferais-t-il de moi? Et puis, contre ces Pokémons feu, je ne vaudrais pas grand chose....*

LeHarfang était hésitant. Mais il ne pouvait plus retarder l'inévitable. Un jours ou l'autre, il devras rencontrer les Pokémons de cette île, que ça lui plaise ou non. Mais, pour le moment, il préféra s'abstenir.

*Je ne lui serais d'aucun secours si je ne sais même pas quelles attaques je peux faire*

Il continuait d'observer la scène de loin tout en ayant l'impression étrange qu'on l'observait, lui.

[HS: Désolé Absy, j'avais mal compris ta dernière phrase. J'ai éditer mon histoire.]


Dernière édition par LeHarfang le Lun 19 Avr 2010 - 20:00, édité 2 fois (Raison : Mal compris l'histoire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mio & Flor
♥-Peluches roses-♥
avatar

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 23
Localisation : Paumée dans mes pensées.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mar 20 Avr 2010 - 18:37

Le soleil poindait, effleurait de son aube les cimes des pins. Tapie sur une branche, une jeune skitty lâchait un bâillement las, épuisée par l'épisode de la plage. Elle agita ses pattes, engourdies de rester ainsi immobiles, s'interrogeant sur ce que les Hommes faisaient. Flor n'arrivait pas à comprendre ce comportement, mais du haut de ses quelques mois d'existence, elle ne savait ni ce qu'était un combat ni une colonisation, ne conservait pas même de grands souvenirs de sa mère: toujours elle avait côtoyé ces humains, de ceux qui se promènent avec leurs petits dans les couloirs de l'animalerie, de ceux qui donnent à manger dans la grande cage et de ceux qui emportent avec eux un ou deux pokémons. Rares étaient les dresseurs venant chercher un familier, souvent trop docile.
La jeune skitty s'étira sur sa branche.
Elle n'y comprenait vraiment rien, à ces humains!
Ces " monsieurs " et ces "madames " qui voulaient faire mal aux pokémons de cette île étaient différents de ceux qui allaient et venaient en animalerie, ou même de ceux qui adoptaient. Curieuse, elle n'osait pourtant pas en parler à sa Mio, même si celle-ci devait savoir. Oui, elle avait été une madame il y avait encore peu.
Mais ce ne lui semblait tout simplement pas être le bon moment. La façon dont elle patientait elle aussi sur la branche lui rappelait ces jeux auxquels s'amusaient les petits d'Hommes. Quelque chose lui disait qu'à ce jeu-ci, il valait mieux ne pas perdre.

Le mew, attentif au moindre son, ne cessait de répéter ses plans à voix basse et nerveuse. C'est sur la plage qu'elle avait compris qu'il fallait pénétrer les rangs humains pour pouvoir en apprendre davantage quant à leurs desseins. Mio ne pouvait pourtant pas se représenter à eux en tant qu'elle - ils ne pourraient que la reconnaître et elle comprenait que même à l'enfant qu'elle avait été ils n'auraient soufflé mot concernant leur projet. Aussi, il lui fallait un dresseur.
Après avoir passé quelques heures à se couler, discrète, sur les ramures, elle avait appris bien assez de ses observations, et savait que le plus gros des dresseurs cerclaient le chargement et les ouvriers. D'autres, par petits groupes et plus puissants, ouvraient la marche en éclaireurs. Ceux-ci n'avaient pourtant pas abandonné toute prudence et laissaient à leur disposition un pokémon qui, alerte, cherchait à repérer toute présence étrangère.
Il lui fallait un dresseur.
L'occasion se présenta quand deux d'entre-eux se retrouvèrent à l'écart. Avec un sourire, Mio jeta une pierre dans les broussailles.
    ' C'était quoi, ça? ' demanda un premier - une femme.
Puis, comme l'autre ne lui répondit que d'un haussement las d'épaules, ellel s'éloigna sous le couvert des arbres.
    ' Attend ici, je vais voir. '
Tout était presque trop facile, songea-t-elle. Le mew remarqua avec humour que celui qui restait était ce même dresseur qui, par son arbok, avait paré l'ultimapoing qu'elle réservait à Dexter. Le fait était que, bien malgré ce petit exploit, il s'était retrouvé rétrogradé (d'où l'aura massacrant) et, au contraire de son acolyte, n'avait pensé à prévoir un pokémon de libre dans le cas où un sauvage s'attaquerait à lui.
Alors que sa maîtresse se sentit envahie d'une onde de crainte, Flor savait ce qu'elle avait à faire, et aussitôt elle s'en fût de branche en branche, semblable à un écureuil un rien trop épais, filant là où la pierre avait été jetée. Et cependant que, distrait par le bruit, l'homme levait le nez vers la voûte des feuillages, Mio l'assommait de son poids joint à une attaque psyko...

L'attaque avait laissé pantelante la jeune créature à fourrure de soie. Étourdie, comme confuse, elle eut le plus grand mal à prendre l'apparence de sa victime, inerte à terre. Passé cet instant de trouble, elle revêtit l'habit de l'homme, en dissimula le corps plus bas sur les sentiers, loin de la route que paraissait emprunter le convoi. Inquiété par le blanc de ses cheveux, elle enfonça plus profondément le chapeau de l'humain sur sa tête et posa sur son nez les lunettes solaires. Elle devait reprendre sa place avant que n'y revint l'autre dresseur, et espéra de tout son être que Flor la retiendrait assez de temps loin de la route.

*
Ladite skitty continuait ses petits tours, si haut haut-dessus du sol, s'amusait à entraîner la dresseuse et son chaffreux dans les lieux les plus impraticables, toute heureuse de pouvoir enfin se dégourdir.
    ' Allez, petit oiseau. ' susurrait la bête. ' Redescend-donc parmi nous, que je te coupe les ailes. '
Puis n'y tenant plus, l'animal s'était jeté sur les troncs, avait escaladé quelques branches basses.
Ces tentatives s'avérèrent infructueuse, le pokémon choyant à terre, trop lourd pour ces branches sèches. Mais la bête n'avait pas dit son dernier mot, et Flor sentit avec terreur l'impact de son ultralaser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeHarfang
L'homme des neiges égaré
avatar

Masculin Messages : 550
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 29
Localisation : Québec

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mar 20 Avr 2010 - 23:37

LeHarfang se retourna et ne vit rien. Alerte, il entendit alors un bruit et lorsqu'il regarda il vit un homme et une femme, deux des gardes du convoi, qui semblait avoir entendu le bruit eux aussi. L'homme paraissait un peu désintéressé.

La Femme: "C'était quoi, ça?"

D'un mouvement d'épaule, l'autre homme lui montra qu'il ne semblait guère interresé à faire quoi que ce soit.

La Femme: "Attend ici, je vais voir."

LeHarfang observait les alentours et vit une créature rose au-dessus des deux gardes qui semblait attendre le bon moment pour passer à l'attaque. Et comme de fait, lorsque la femme eut quitté, le mew bondit sur le garde restant et l'assomma sec et net avec son poids et ce qui semblait être une attaque Psychic pour en augmenter la force d'impact. Mew prit alors l'apparence du garde et enfila son uniforme.

LeHarfang: "I.... Il peut... se... transformer?!"

C'est là qu'il se rendit compte qu'il avait dit ça tout haut et il devena très anxieux à l'idée que Mew, l'humain qu'elle était à présent, se rend compte de sa présence, mais en même temps, au fond de lui, il en avait assez de se cacher dans la peur et voulait parler au Pokémon de cette île. À mesure qu'il devana de plus en plus anxieux à l'idée de s'introduire au Mew, le ciel se couvrait et il se mit à faire froid et à neiger.

LeHarfang: « Ça doit surement v'nir de moé, c'te neige-là, peux pas croère !!!»

Bravant sa peur il s'avança et demanda alors au mew-garde d'un ton qu'il trouvait un peu trop poli pour la situation actuelle:

LeHarfang: « Bonjours, est-ce vous savez ce qui ce passe ici? Je viens d'arriver sur cette île et je suis un peu....disons... confus... si vous voyez ce que je veux dire.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arceus
Membre motivé ^^
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 21/03/2010
Localisation : Dans ce vaste monde...

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Jeu 22 Avr 2010 - 14:18

Cela faisait quelques temps que je venais d'assister à une première tentative pour arrêter ces humains. ( voir chap 1 ) Malheureusement, leur nombre trop important ne me permettait pas de tous les arrêter. Les hommes finirent par s'enfoncer dans la forêt. Je les suivais en tentant de les attaquer mais les dresseurs me repoussaient sans cesse avec leurs pokemons. Soudain j'aperçus non loin une réplique plus ou moins ressemblante de moi même, à quelques détails près. Je n'eus pas le temps de lui parler que des dresseurs m'attaquèrent. Je finis par les repousser. J'étais en colère à cause des dresseurs et ne parvenais pas à me calmer.

- Ultra laser !!!

Le rayon que je projettais frappa de plein fouet un buldozer qui se retourna. Le conducteur de la machine tenta de la remettre en place mais j'utilisais hydrocanon sur le sol où se tennait le buldozer qui devint aussitôt boueux. La machine sombra lentement dans la boue. Je continuais mon avancée et vis un garde...Pas comme les autres. je ressentais à son aura que c'était un mew. Bonne technique. Je ne lui adressais pas la parole, pour que son identité reste secrete. Un pokemon vint brouiller la couverture du mew en lui parlant poliement.

"Bonjours, est-ce vous savez ce qui ce passe ici? Je viens d'arriver sur cette île et je suis un peu....disons... confus... si vous voyez ce que je veux dire."

- Oh non ! Mais quel inconscient ! Choc mental !

J'attrapais le pokemon et le fis léviter dans les airs sans lui faire mal. Je le déposai trois mètre derrière moi :

- Mais tu ne te rends pas compte que cette forêt est dévastée ? Alors ne brouille pas la couverture des pokemons qui tentent des actions contre les hommes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeHarfang
L'homme des neiges égaré
avatar

Masculin Messages : 550
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 29
Localisation : Québec

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Jeu 22 Avr 2010 - 21:40

Juste après qu'il eu demander sa question, LeHarfang se mit à léviter et revena en arrière au même endroit ou il était, quelque mètre en arrière. La vision qu'il eu alors le pétrifia: Arceus, le Dieu des Pokémons en personne lui parlait !!!
Il eu alors l'étrange impression qu'il avait fait quelque chose de très mal car il avait l'air furieux.

Arceus: Mais tu ne te rends pas compte que cette forêt est dévastée ? Alors ne brouille pas la couverture des pokemons qui tentent des actions contre les hommes !

LeHarfang: Écoute, Arceus, euh... ces hommes dont tu parle sont de la même espèce que moi. Étant Arceus, tu dois surement pouvoir voir que je suis différent. Je comprend leurs actions. Et je pensais que cela aurait pu aider Mew dans sa quête.... de comprendre qui sont ces gens. Je ne voulais rien faire de mal !

Sa voix changea alors de ton qui devint un peu plus agressif, mais tout aussi désespéré. Le temps, qui jusque là était de la neige changea en tempête de neiges.

LeHarfang: Parce que ces gens qui sont là, ces soi-disant gardes! Il n'ont rien de gardes. Il ressemble plus à des criminels qu'à des agents de sécurité, utilisant leurs Pokémons comme des outils plutot que de les voirs comme des êtres leur étant égaux, comme la plupart des autres humains les voit. Et en sachant ça, j'aurait surement pu aider Mew. Du moins, je le pense. Car du même coup, je veux les aider dans toute cette histoire. La forêt a toujours été un une sorte de havre de paix pour moi. Et de voir ces gens démolir des arbres à grand coup de bulldozer me fend le coeur. Je veux dire, tout ces Pokémons sauvages qui sont soit tué ou qui doivent fuire ce qu'il considérait jusque là comme étant leur propre havre de paix, leur chez-soi. Je ne peux m'empêcher de m'imaginer à leur place de vouloir les aider.


LeHarfang: Mais, comme j'ai déjà dit, je suis aussi confus. Je vient d'arriver sur cette île à travers une étrange dimension et je suis atteri dans un corps qui m'est totalement inconnu.

La tempête redevint alors une petite neige tranquille en même temps que LeHarfang qui se sentait un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mio & Flor
♥-Peluches roses-♥
avatar

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 23
Localisation : Paumée dans mes pensées.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Ven 23 Avr 2010 - 4:30

À peine eut-elle souhaité que Mio se fit interpeller... par un blizzy. Effarée, elle se savait mise en danger par telle interruption. Nerveuse, elle sentait son rythme cardiaque aller en s'accélérant. Il ne fallait surtout pas qu'elle utilise à regret et sans en avoir le désir une quelconque capacité - ceci, elle le savait depuis son ultimapoing de la plage, poserait un point final à sa transformation. Comment éloigner ce pokémon? Répondre à ses questions suffirait-il? ... et si la dresseuse revenait? Malheur! Ce ne devait pas se passer ainsi!

Et cependant que la neige recouvrait les épaules de ce qui avait été autrefois une petite humaine, maintenant un homme de haute stature qui avait tout l'air de dissimuler son albinisme, une autre de ces créatures, plus sage celle-ci, ramena à elle l'importun. L'entendre lui faire la morale creusa en les traits de l'homme un vague sourire - devenu rictus étrange dès lors que le blizzy annonça la couleur : il était humain. Là, Mio ne sut se retenir et se retourna. Elle tâchait de ne laisser paraître que confiance et foi en l'avenir. Ce fut vain.

    - Blizzy, murmura-t-elle, précipitée mais sévère (... et surprise de se découvrir une voix si grave). Je sais ce que je fais.
Le mew anthropomorphique eut un sourire catégorique, closant du même coup le débat. Cependant, du lointain leur parvint l'écho d'une attaque... d'un lointain, même, qu'elle trouva bien trop proche. Trois cris, incompréhensibles, percèrent le peu de calme qu'elle venait de se construire. Trois cris, trois voix : et parmi elles, celle de Flor. « Non...» se disait-elle, tout bas. « Non! Tout mais pas ça! » laissa-t-elle finalement tomber avant de se précipiter à l'origine du bruit.

Alors, et avant même d'avoir son but, une vision de cauchemar s'offrit à elle quand elle croisa la femme, qui tenait par la queue, nonchalante, le chaton. Comment Mio réussit-elle à se contenir? Mystère... Elle-même n'eût su le dire - eût-ce été l'instinct de survie ? Avec un rictus de dégoût, le mew désigna son amie.

    - Jette-moi ça, tu vas attraper une saleté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf Print
Fondatrice
Petit Wolf de Lou <3
avatar

Féminin Messages : 1931
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 27
Localisation : Belgique

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Ven 23 Avr 2010 - 15:37

Wolf Print se sentait émerge de son coma précédent, qui lui avait été provoqué par l’attaque Poudre Dodo d’un gros Florizarre, sur la plage. Elle s’était retirée dans une clairière, où elle avait fini par s’effondrer, loupant tout ce qui avait pu suivre. Néanmoins, elle avait été la première à voir les humains arriver, et à comprendre leurs intentions. Et, d’un naturel pessimiste, elle n’avait que peu d’espoirs pour la survie des Pokémon sauvages vivant sur l’île de Seikan. Berceau de la naissance des Pokémon… où allait régner la mort. Décidemment, cette île était maudite, songea-t-elle.

Elle n’eut pas le temps d’ouvrir les yeux qu’elle entendit de lourds vrombissements, le sol tremblait, les oiseaux s’envolèrent des arbres aux alentours. Il y avait du mouvement. Wolf Print se dressa d’un coup sur ses pattes et eut juste le temps de rouler sur le côté pour éviter de se faire écraser par une de ces énormes machines métalliques au museau plat mais agressif. Elle se releva difficilement, elle était toujours blessée du dernier bulldozer sur lequel elle avait été projetée un peu plus tôt dans la nuit.


Le convoi avançait vite, de nombreuses machines, des humains, des Pokémon, ils s’enfonçaient encore plus loin dans l’île. Wolf Print ne voulait pas qu’ils gangrènent Seikan, mais elle savait qu’elle ne pouvait rien faire.
Alors elle ne fit que les suivre, discrètement, elle observa minutieusement chaque détail, chaque personne, tous les objets. Il lui fallait tout connaître, comprendre, même si c’était difficile.

Finalement, quelques Pokémon tentèrent de s’interposer, en usant de quelques ruses. Planquée dans les fourrés, Wolf Print tenta également de surveiller leurs pratiques, prête à bondir, mais attendant le moment. Il ne fallait pas y aller de front, elle l’avait compris lors de sa dernière bataille. Elle remarqua ensuite l’humain habillé différemment, qui lui inspirait une bien étrange sensation.
Il ne cessait de lancer des regards complices mais durs aux Dresseurs autour de lui. Ils attendaient quelque-chose, mais quoi ?

Soudain, la louve s’arrêta net. Pourquoi faisait-elle cela ? Où était l’intérêt ? Il valait mieux fuir, essayer de quitter l’île par n’importe quel moyen. De toute façon, toute tentative de révolte était vaine. Ils étaient trop nombreux et trop entraînés, les Pokémon sauvages n’étant pas assez organisés de toute façon. Puis, il fallait se rendre à l’évidence, la moyenne d’âge des habitants de l’île n’était pas très haute, et l’expérience au combat non plus. Elle regarda en l’air et vit les arbres bouger, trembler. Elle sentit l’air dans ses poils, elle ferma les yeux.


*Putain…* ne put-elle s’empêcher de penser (désolée…)

Un élan de désespoir inexplicable l’envahit, elle serra les crocs et baissa la tête, laissant son souffle ralentir. Son esprit divagua. Quel était l’intérêt ? Pourquoi ?
Eh puis une image, très rapide mais qui la perturba fortement, la traversa. Celle d’un Pokémon qu’elle avait rencontré sur celle île, une Démolosse très étrange, qui avait osé la braver pour l’aider. Elle vit son visage s’animer dans son esprit, son sourire l’envahit. Il fallait… se réveiller.


*Bouge-toi !* s’engueula-t-elle.

Elle secoua la tête et se réveilla. Cela ne devait être qu’un effet secondaire de la Poudre Dodo, se dit-elle. Elle se mit à courir pour rattraper le convoi qui avait continué à avancer. Sa vigueur lui était revenue, et elle ne sentait presque plus la douleur du choc qu’elle avait reçu.
Quand le convoi se trouva entre les flancs de légères collines, elle se précipita pour bondir à toute vitesse et faire tomber quelques humains au passage, les blessant d’ailleurs, se cachant ensuite de l’autre côté du chemin. Elle recommença ces attaques furtives plusieurs fois, sur le long du cortège, jusqu’à ce que tous les Pokémon soient à l’affût. Les ayant assez perturbés, elle retourna dans la forêt, en gardant un œil sur eux.

C’est alors qu’elle croisa deux autres humains, isolés du reste du groupe. Il y en avait un qui semblait être une femelle, et un autre qui avait une aura de Pokémon. Étant-ce un Pokémon pouvait se transformer, comme un Metamorph ? Cela y ressemblait, mais avec beaucoup plus de puissance. Wolf Print pouvait le sentir, même si elle était éloignée.

L’humaine tenait par la queue une petite boule de poils roses, un Pokémon évanoui… ou pire. Wolf Print gronda intérieurement, mais attendit quelques instants. Elle observa particulièrement l’autre « humain », et vit que quelque-chose clochait.

- Jette-moi ça, tu vas attraper une saleté.

Dit-il à la femme. Connaissant la cruauté dont pouvait faire preuve les humains, Wolf Print se mit à craindre qu’elle ne fasse pire avec ce pauvre tas de poils. Elle bondit d’un coup et atterrit près des deux personnes, grognant sur l’humaine et bousculant violemment le Chaffreux d’une Vive-Attaque. Surprise, la femme lâcha le Skitty. Wolf Print lança un discret regard confiant à l’humain, puis rattrapa le chaton au vol et fuit comme une ombre dans la forêt.

Elle attendit d’être assez éloignée pour déposer le petit Pokémon. Elle la flaira, elle semblait encore en vie. Observant les alentours, elle trouva quelques baies Oran. Elles n’avaient pas très bon goût selon la Feunard, mais elles boostaient l’énergie. Elle en cueillit une branche et la ramena au Skitty. Elle poussa légèrement cette dernière avec son museau.


« Réveille-toi. » dit-elle doucement.

Elle n’avait pas l’habitude de ces pratiques et ne savait pas réellement comment elle devait réagir. Elle aurait peut-être dû y penser avant…

--------------------------------------------

- Donnez-moi n'importe quel surnom (WP, Wolfy), mais ne dites pas Wolf, s'il vous plait ! Merci ! Very Happy
- Mon avatar ont été créé (dessiné) par moi. Par respect, ne copiez pas, merci ! ^^

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pokemon-free.com
Heal
Pitit(e) nouveau(elle)


Messages : 9
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mar 27 Avr 2010 - 12:54

  • Non loin de là se trouver une jeune Evoli du nom de Heal. Elle faisait la sieste malgré tout ce vacarme, elle ne comprenait ce qu'il se passait; le jeune Pokémon n'avait jamais vu d'humain et n'avait donc jamais eu de contacte avec eux. A son réveille, deux Pokémon étaient près d'elle, un des deux était un Skitty et avait l'air mal-en-point; il s'était évanoui. Un Pokémon peu commun était près du Skitty endormi. Il lui avait ramené des baies Oran, les baies qui avaient permis à Heal de vivre jusqu'à maintenant. L'Evoli s'approcha des deux Pokémon dont elle ignorait le nom. Pour montrer qu'elle ne voulait pas de mal, elle leur amena une branche de baies Pêcha.

    < Par ici, il y a des Pokémon ! Dépêchez !

    Le Pokémon rouge arriva à s'enfuir avec le Skitty endormi, il l'avait porter sur son dos, mais Heal n'avait pas eu cette chance ... Heal pétrifier par la peur resta immobile. La jeune Evoli se fit capturer par un Florizarre avec une attaque Fouet Lianes. Le dresseur emmena Heal à son chef, il avait le sourir aux lèvres, l'Evoli avait peur que l'on lui fasse du mal; elle était effrayé ...

    < Eh, les Pokémon, calmez vous ou je me charge de votre copine !


Dernière édition par Heal le Mar 27 Avr 2010 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mio & Flor
♥-Peluches roses-♥
avatar

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 23
Localisation : Paumée dans mes pensées.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mar 27 Avr 2010 - 18:02

La femme ne lui jeta pas un regard. Un sourire en coin, elle semblait réfléchir. Le mew ne savait comment lui faire lâcher la skitty sans éveiller de soupçons quant à son identité, et ne pouvait se résoudre à laisser son amie dans les mains de telle dresseuse, sous le museau de tel chaffreux au regard affamé.
    ' Hé... ' commença la brune. ' Ce serait pas un de ces trucs qui a attaqué l'autre, tout à - '
La fin de sa phrase se vit noyée dans un hoquet de stupeur et le feulement de son immonde félin : un éclair rouge venait de le frapper au flanc. Dans l'anarchie causée par la providentielle diversion, Flor échappa aux mains de l'humaine. À peine si Mio eut-elle le temps d'entrevoir son amie rose qu'un étrange feunard - ledit éclair - la subtilisa à la scène. Le pokémon ne ponctua son geste que d'un bref regard, confiant, à l'égard de l'anthropomorphique, peu avant de disparaître dans les fourrés.

Cependant cette scène, l'attention du mew se vit troublée par un mouvement évanescent: celui de lianes.
D'autres dresseurs les avaient rejoint.
L'un d'entre-eux, au passage, la frappa amicalement à l'épaule et ordonna avec froideur, bien que sur le tard:

    ' Eh, les pokémons, calmez vous ou je me charge de votre copine!
    - Ils se sont barrés, tu sais. ' crut bon d'ajouter Mio, d'un timbre las, trainant.
À peine eut-elle finit que la femme s'était redressée sur ses jambes et jetée avec sauvagerie au-devant du nouveau venu, usant dans le même temps de jurons de haut goût, rares dans des discours de remerciements. Sans comprendre, la mew la vit empoigner le col de l'autre, qui conservait un air neutre. À l'instinct, Mio sut qu'il était bien plus gradé que Madame.

Pourtant, le simili humain s'était désintéressé tout à fait de cette caricature de hiérarchie pour se reporter sur l'évoli que tenait entre ses lianes prisonnier le florizarre. Votre ami... C'était que qu'avait dit le dresseur. Plusieurs baies pêcha étaient à terre, et la petite boule de fourrure grise, avec ses grands yeux, paraissait s'interroger sur ce qu'elle avait fait de travers, ce à quoi elle serait condamnée... Flor était en sureté, et elle, Mio, qui ne pouvait plus se prétendre sa maîtresse, savait sa véritable identité préservée. La seule, en réalité, à qui ce petit manège avait fait du tort, était cette évoli.

Alors Mio, autrefois la petite Judeline, fit une chose à laquelle elle se serait crue incapable tant était folle l'idée: elle sauva le petit pokémon de l'étreinte des lianes du florizarre (qui n'attendait qu'un ordre, un seul pour mettre K.O. voire pire la frêle créature) en agrippant par la peau du cou.

    ' Eh, ce truc peut me faire toucher le pactole, au retour! ' lança-t-elle. ' Allez pas l'abîmer, des mômes tueraient pour en avoir un comme ça. '
..............................................................................................................................

Un goût désagréable lui chatouillait la langue. Il fallut un long instant à la skitty pour comprendre que c'était cette sensation âpre qui l'avait ramenée à la vie consciente. Les sons lui revenaient, sourds, d'abord, puis plus aigus, revenant peu à peu à la normale. Le soleil, filtré par les feuillages, jetait des ombres mouvantes au sol. Le monde tournait, flou, dans une valse d'impressions.

Toutes n'étaient pas des délices.

Ses paupières papillonnèrent un instant encore avant qu'elle ne pu comprendre ce que ses yeux discernaient. Une ombre était penchée sur elle. Pas de ces petites taches que faisait danser le soleil, non: une de ces géantes qui comme les montagnes brûlent au couchant. Elle devait se réveiller... se réveiller, oui... Mio aurait besoin d'elle! Elle comptait sur elle comme messagère, dans le cas où elle ne pourrait elle-même renseigner les pokémons. Brusque, Flor s'éveilla, bondit sur ses quatre pattes, tant et si bien qu'elle en eut mal.

Mais nulle-part était Mio.
Nulle odeur subsistait de son maître.

Et comme le petit perdu qu'elle était, la skitty lâcha une plainte infime qui accompagnait un filet de larmes. Où? Où elle était, sa Mio? Bouleversée par cet égarement, la perte de son seul repère, le bébé se lova contre la Grande Inconnue Rouge, son petit corps agité de sanglots. Elle se souvenait du laser qui l'avait atteinte, la douleur et la lumière... avant le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf Print
Fondatrice
Petit Wolf de Lou <3
avatar

Féminin Messages : 1931
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 27
Localisation : Belgique

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mar 27 Avr 2010 - 19:52

    [Heal, évite de jouer mon personnage à ma place. C’est pas super grave mais si tu fais ça à d’autres, ils pourraient le prendre le mal ^^’ . Puis si tu veux que mon perso fasse selon « ton » scénario, tu m’envoies un MP ou quoi et je le ferai Wink (sauf si tu me demandes de la faire sauter d’une falaise, évidemment). ]


Wolf Print n’eut pas le temps de se reposer, ni de réveiller la pauvre boule de poils, que déjà les humains revenaient. Peu avant, une jeune Evoli de couleur grise leur était apparue, mais la renarde n’eut pas le temps de s’en occuper, car elle l’avait vue trop tard. Quand elle regarda en arrière, le petit Pokémon évolutif était déjà entre les mains de ces humains. Elle songea à revenir plus tard, pour l’instant, elle avait un chaton à aider.

Alors elle la posa à nouveau, et tenta de la réveiller. Peu à peu, le petit corps inerte jusqu’ici commença à s’animer. Elle semblait dans le brouillard, et Wolf Print ne fit qu’attendre patiemment. Elle risquait d’être effrayée par le Pokémon si particulier qu’elle était, mais après tout, étant une enfant, elle avait pu en imaginer bien d’autres. Bref, elle attendit.

Tout à coup elle se redressa, alors Wolf Print s’assit, calme. Elle ne voulait pas lui faire peur, d’autant plus que le chaton était faible. Elle comprit vite qu’elle cherchait quelqu’un, peut-être l’homme à l’aura étrange qu’elle avait vue.


*Qu’est-ce que… ?* pensa-t-elle.

Soudain, la Feunard fut parcourue d’un frisson étrange, une sensation inconnue, un malaise incomparable. Elle ne maitrisait pas du tout la situation, et cela la stressait. Mais en ce temps de crise, il fallait garder son sang-froid.
Le Skitty, frêle sur ses pattes, fondit en larmes avant de se blottir contre le pelage de la renarde.

Wolf Print resta quelques instants sans bouger d’un poil. Elle finit par récupérer et elle secoua la tête. Elle ramena une branche de baies Oran près d’elle, et la présenta au chaton.


« Tu devrais manger, il te faut de l’énergie pour retrouver ton… ami. »

Elle avala sa salive, elle n’avait pas grande pédagogie il faut dire. Elle soupira légèrement, puis glissa en douceur le pelage très doux de son poitrail contre le petit Pokémon, comme pour lui signaler qu’elles étaient en sécurité.

« Je m’appelle Wolf Print. » lui dit simplement la louve, pour la rassurer.

    [Comme c’est un peu long de dire ce nom pour un chaton, Flor peut l’appeler Wolfy (ou autre, comme tu veux), mais pas Wolf s’il te plait ^^ .]

--------------------------------------------

- Donnez-moi n'importe quel surnom (WP, Wolfy), mais ne dites pas Wolf, s'il vous plait ! Merci ! Very Happy
- Mon avatar ont été créé (dessiné) par moi. Par respect, ne copiez pas, merci ! ^^

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pokemon-free.com
Heal
Pitit(e) nouveau(elle)


Messages : 9
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mer 28 Avr 2010 - 14:32

  • Une larme jaillit de l'oeil de la jeune Evoli. Heal était toujours sous l'emprise des lianes d'un immense et boutonneux Florizarre, comment un joli et rayonnant Bulbizarre a pu évoluer en cette chose. Le Pokémon plante et poison avait de quoi en faire tremblé. Son odeur était comparable à cette d'un Grotadmorv. Heal allait succombé aux blessures provoqué par les lianes du Pokémon ennemi. Le soleil allait disparaître et Heal avec si aucun des Pokémon intervenait pour la sauvée. Quelques secondes plus tard une aura peu commune, se fit ressentir; sans comprendre ce qu'il se passait le jeune Evoli se fit libérer de l'emprise du Florizarre. Elle commença à suivre le reste du troupeau de Pokémon, épuiser Heal n'eut pas d'autre choix que de s'arrêter. Elle s'éffondra, elle était mal en point.

    En quittant son terrier pris par le terrible Florizarre d'un des dresseurs humains, Heal avait pensé à prendre une des baies Oran qui était destiné au petit Skitty rose. N'ayant pas le choix, la jeune Evoli l'utilisa. L'effet étant instantané, l'Evoli fuyait en suivant le reste des Pokémon tout aussi effrayer qu'elle; elle ne pouvait riposter, elle 'était pas assez forte. La forêt était de plus en plus dense, la fatigue se faisait ressentir, la nuit n'allait pas tarder à tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeHarfang
L'homme des neiges égaré
avatar

Masculin Messages : 550
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 29
Localisation : Québec

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mer 28 Avr 2010 - 21:36

[Bon ben, Arceus ne m'as pas encore répondu alors je vais faire comme si il était parti et il me donneras sa réponse quand il me reverras]

J'observait la scène depuis ma cachète derrière une petite bute non-loin de là. Certains gardes avait rejoint la femme et le Mew et avait capturer un Eevee gris. Cependant, par l'intervention du Mew, le venusaur qui le tenait le relâcha et il pu s'enfuire. Moi cependant, j'était caché certes, mais j'était pris au piège. Je ne pouvais sortir sans me faire repérer. Si seulement je pouvais utiliser une attaque, n'importe quoi. C'est alors que je vis une feuille sur le sol, devant moi et cela me ramena dans mes souvenirs.

Je me rappelle qu'une journée, où j'avais le goùt de ne rien faire,mais que comme il fesait beau, je me sentait coupable de rester à l'intérieur, j'était aller me promener dans le parc. Il y avait quelque dresseurs sur place qui s'entrainait et qui combatait les un contre les autres avec leur Pokémons. Un combat m'intéressa en particulier. Un Sunflora (Héliatronc) combatait un Charmeleon (Reptincel). Je me rappelle que je n'avais jamais vu ce dernier à part à la télé ou sur Internet car il ne vit pas à l'état sauvage là d'où je vient. J'avais un peu pitié aussi pour le Sunflora, car je pensais qu'il n'avait aucune chance contre le pokémon feu. J'avait tord. Il porta une de ces feuilles à sa bouche et se mit à jouer une musique. Cette musique était si calmante que je m'endormit presque. Heureusement que cette attaque ne me visait pas car je me serais endormit à coup sur. Et c'est d'ailleurs ce qui est arrivé au Charmeleon qui tomba par en avant en ronflant. Le Sunflora canalisa alors de l'énergie dans sa tête qui devena hyper-brillant et lui envoya un lance-soleil à la figure qui le mis ko instantané. J'était stupéfait par la force du Sunflora.

Revenant à moi-même, devant la feuille, je décida de prendre la feuille et d'essayer de faire comme le sunflora. Je pris la feuille et la porta à ma bouche. Une note, deux notes et, surpris par la facilité de la technique, je me mis à jouer une musique que je connaissais bien et qui me calmait. La musique portait bien et je crois que j'aurais pu continuer à jouer pendant des heures. Après un certain temps, cependant, j'entendit des ronflement derrière moi. En me retourna vers les gardes et leur pokémon, je vit qu'il dormait tous, sauf le Mew. Surement car je ne le visait pas. Je sorti alors de ma cachette et alla vers lui, ayant peur d'avoir fait quelque chose de mal par la même occasion.

LeHarfang: Désolé, je n'avait aucune autre porte de sortie. J'espère que je n'ai pas brisé votre couverture.

[hs: si vous voulez avoir une idée de la musique que j'ai jouée, ça peut ressembler un peu à ça: http://www.youtube.com/watch?v=fUNbm3vO4Cg&fmt=18 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki et Sunshine
Ange de l'Aura
avatar

Féminin Messages : 225
Date d'inscription : 14/03/2010
Age : 20
Localisation : Sur Pokémon Life.

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Jeu 29 Avr 2010 - 12:37

Je courais comme une folle à travers la forêt, suivie de Silphy, le bébé Tarsal que j'avais recueilli à Pâques. Tout à coup, je les vis... Les hommes!!
Encore eux!
Silphy?
Un petit terrier abandonné se trouvait à proximité. Saisissant mon fils adoptif, je l'y installa et cueilli des branches garnies de Baies pour le nourrir. Puis je lui dis doucement:
Si tu as un problème, crie "Yuki".

Yu... Kiiii? Yuuukii? Yuki!

C'est bien. Si je ne reviens pas...
Une boule se forma dans ma gorge.
Si je ne reviens pas...

Tarsal? Silphy? Yuki~Yuuuukiiii.
Voyant que je commençais à pleurer, il me chanta une petite berceuse.
Snif... Tu es gentil!
Je lui léchai amicalement son petit chapeau doré, et m'élançai vers les machines humaines.
Ne sors surtout pas! Sous aucun prétexte! Mange une Baie si tu as faim. Appelle-moi si tu as des ennuis!
Yuki! Silphy!
Je courus de toutes mes forces vers les hommes. M'assurant que j'étais assez loin de la tanière de mon Tarsal, je prononça la parole fatidique:
BLIZZARD D'AURA!!! GAREZ-VOUS, POKEMON DE TOUT POIL!
Mon pouvoir d'aura s'écoula dans le vent plein de glace qui sortait de mon corps. Il prit une teinte bleutée, légèrement dorée. Quand l'attaque fut dissipée, une machine était coincée dans un écrin de glace formé autour d'elle.
Bien fait pour vous, humains...
Je jetai un coup d'œil au terrier de Silphy: intact. Je pouvais m'avancer sans crainte. Mais, près de la carrière...
C'est... une vraie... boucherie!
Des corps humains gisaient sans vie, couvert de sang et cela souleva mon cœur. Je me souvenais le corps de mon père adoptif, Lucario... Déchiqueté par un Léviator furieux... Je secoua la tête, pour chasser ces mauvais souvenirs. J'entrepris de flairer certains corps. L'odeur de l'assassin, c'était celle de...
L'homme en noir!
Je me précipitais vers le chantier et tout à coup...
Je vais t'avoir, cette fois-ci!!
Le Dresseur au Reptincel!
Le lézard rouge se jeta sur moi. Occupé à le déchiqueter férocement avec mes crocs, je ne vis pas la boule rouge et blanche qui s'élevait au-dessus de moi... Quand je la vis...
NOOON! A L'AIDE! AU SECOURS!!
Non! J'étais prisonnière de la boule! Je me mis à lui donner des dizaines de coups, des Lasers Glace, des Aurasphères... Elle commença à se sceller... Bientôt, il n'y aurait plus d'espoir...
Silphy...
La boule explosa littéralement.


Dernière édition par YukiAura le Mer 12 Mai 2010 - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night
Gardien des Abysses/Mâle Alpha
avatar

Masculin Messages : 2698
Date d'inscription : 23/02/2010
Age : 21
Localisation : Seikan

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Sam 1 Mai 2010 - 14:11

hs: Night n'est pas mort mais Blast le crois !

Blast

Je n'entendais plus rien si ce n'est qu'une voix dans ma tête. Tous les bruits avaient disparus. J'étais comme sourd dans une forêt pourtant animée. Mes yeux ne perdaient pas leur éclat bleuté. Mes ailes battaient furieusement l'air. Je ne m'arrêtais pas, ne faisait aucune pause, ne me laissais aucun répis. Je ne sentais plus rien. Ni le vent fouetter mon corps, ni toute l'énergie qui vagabondait en moi. Dans ma tête, un grans vide résidait. Seule une petite voix résonnait. Elle m'appelait, elle criait mon nom sans arrêt. Cette voix, troublante, faible et agaçante, m'appelait à la vengence. Voilà la seule chose à laquelle je pensais: la vengence. Par tous les moyens possibles et immaginables, jusqu'à la mort, mais toujours la vengence. On m'avait retiré mon frère, la seule personne de ma famille, celle qui me comptait le plus au monde. Ils lui avaient retiré la vie, j'allais retiré la leur. Cela me semblait si simple. C'était très simple. Je fonçais, je tuais tout le monde, puis j'étais tué. Voilà à quoi se résumait ma vengence qui se termine inévitablement par ma mort. La mort qui me permetrait de retrouver mon frère.

Je repris légèrement conscience, ressentis tout ce qui se passait autour de moi. J'entendais le vacarme que faisait les monstres de métal dans la forêt. J'entendais les arbres s'écrouler, les Pokémons fuirent ou se battrent. Et oui, j'étais malheureusement arrivé là où étais les humains. J'avais vollé de la plage jusqu'ici sans m'en rendre compte. J'étais projeté directement vers ma vengence même si je me doutais qu'on long chemin m'attendais encore. Je passa donc en dessous des arbres, atterissa en douceur sur le sol boueux où un montre de fer gisait, à moitié ensevelis. J'avança en suivant les immenses trainés que laissaient ces Pokémons géants. Enfin, je rattrapa le convoi. Je vis la colonne d'engins et la masse d'humains qui l'entouraient. Sans attendre, sans réfléchir, j'attaqua. Et hop, sans y penser, un hydrocanon partit exploser les vitres d'un monstre de ferrailles et s'engouffrer dans les fentes. Bientôt, le monstre s'arrêta, de la fumée en sortait.

*Il croit se dissimuler avec une attaque brouillard misérable ! Pfff*

Pour en finnir avec lui, j'utilisa une tornade géante et l'envoya sur le monstre. Il explosa alors littéralement

*Un de moins*

Seul inconvénient, le bruit avait attiré une quinzaine de dresseurs. Ils criaient:

-Encore ce Lugia !
-J'en ai vraiment plein le cul (et oui, les humains sot vulgaires, désolé) !
-Attrapons-le !

Sans attendre, ils envoyèrent leurs étranges balles d'où sortirent de nouveaux pokémons. Un Grolem, un Galeking, un Alakasam et un Drattak.

*Quatres pokémons ! Ca va pas être de la tarte cette fois !*

J'ouvris le feu avec une tornade sur laquelle je lança un pisotlet à eau. Elle attaqua un peu les quatres mais surtout le Grolem qui fut un peu noyé. Il riposta en retombant sur le sol avec un séisme surprennant. J'eus tout juste le temps de m'envoler et d'attaquer le Galeking avec une Piqué. Il se défendis avec une griffe acier qui me lacéra le ventre. Alors que j'en avais le souffle coupé, je me pris une rafale psy d'une puissance extrême. J'eus bientôt un mal de tête insuportable. Je me soigna un tout petit peu juste pour atténuer la douleur à la tête et refermer ma plaie. Drattak en profita poyur utiliser un lance-flamme qui me percuta de plein fouet. Je riposta avec un hydrocanon suivis d'un aéroblast pour Alakasam. Le combat s'éternisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rayquazagk
Vieille Chouette Déplumée
avatar

Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 22

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Sam 1 Mai 2010 - 14:53

Lorsque Etouraptor remarqua le pokémon, la première chose qu' il vit fut que ce pokémon venait d' exploser une "machinedeshommes", comme il en avait entendu parler. C' est alors que des humains arrivèrent, envoyèrent les balles rouge et blanches, d' où sortirent quatres pokemons, qui attaqua le pokémon sauvage, que l' oiseau reconnu comme un Lugia. Celui était en mauvaise postures, et la violence des humains révolta le rapace, qui s'envola en criant :

" N' ai crainte, créature sauvage !!! Je vais t' aider !!"

Etouraptor monta en altitude, puis plongea en piqué sur l' Alakazam. Celui-ci utilisa une rune protect, alors Etouraptor dévia sa direction sur le Grolem en utilisant close combat. Le rocher vivant se prit l' attaque de plein fouet, vacille puis tomba sur le dos. Cette attaque avait énormément affaibli le rapace, qui utilisa atterissage afin de se soigner. Malheureusement, il se prit une autre attaque du Drattak, et ne réussi pas a l' esquiver. Il tomba au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeHarfang
L'homme des neiges égaré
avatar

Masculin Messages : 550
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 29
Localisation : Québec

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mar 4 Mai 2010 - 7:33

Alors que je disais cela, j'entendit une explosion provenant du convoi. Un Lugia venait de détruire un bulldozer.... et probablement de tuer l'humain qui s'y trouvait. Je me mis alors en rogne contre le Lugia, même si du même coup je comprenais la rage du Lugia car ces hommes n'était pas mieux, à tuer des pokémons sauvages comme il le font. Mais, est-t-il nécessaire de tuer ces ouvriers qui ont surement été manipulé et qui n'avait d'autre de choix que de venir ici? Peut-être que je m'en fais trop? J'ai tendance à cela. Mais tout d'un coup que mes craintes soit vrai et que les ouvriers ait été manipulé dans toute cette histoire? Ce conflit doit être arreter avant que d'autre gens et pokémons innocents meurt !!

Un autre pokémon joint alors le Lugia dans la battaille, c'était un Staraptor qui arrivait à toute vitesse et qui, avec close combat, fit énormément de dommage sur un Golem qui était tomber sur le dos. Étant de forme sphérique, il revint par en avant et atterissa sur le ventre dans un énorme fracas qui fit légèrement trembler le sol. Un salamence qui combattait le Lugia lâcha ce dernier pour aller aider Golem et lanca une attaque qui atteigni Starraptor de plein fouet qui s'écrasa au sol comme un avion qui se "crashe" à pleine vitesse.

Regardant le convoi qui m'empêchait d'aller les rejoindre, je me demandais si le pouvoir que je venait de découvrir serait assez fort pour affecter tout le convoi en entier. Je dois pouvoir me rendre au lieu du combat même si cela me faisait immensément peur, car ce combat devait cesser. Alors, que je me préparais à entrer en action, la température changea alors en neige et il se mis à faire froid, mais cela ne fit que me donner du courage pour afronter mes peurs. Je réutilisas alors GrassWistle afin d'endormir le plus de monde possible dans le convoi. Cela fonctionna pour les ouvriers qui tombèrent sur leur volant ou sur le sol, arrêtant ainsi les bulldozers dans leur chemin. Pour ce qui est des gardes et de leur pokémons, la majorité s'endorma mais certain était encore réveillé, dont ceux qui combattait le Lugia et le Staraptor. Le salamence était un défi de taille, mais je voyais que le froid et la neige semblait le déconcerté légerement. Ayant entendu mon Grasswhistle, il se dirigea vers moi avec une extrème férocité dans son regard. Je leva alors mon bras de Snover, et tenta quelque chose. Je n'avait plus le choix, ce combat devait cesser !!! Je concentrai alors toute mon énergie, et même ma rage, sur mon bras, visant le salamence espérant que quelque chose se passe... et quelque chose s'était effectivement produit. Un petite boule d'énergie s'était formé dans ma main et un rayon en jaillit pour atteindre le salamence droit au visage. Le rayon le figa alors dans la glace et ce dernier ne pouvait plus du tout bouger, pas même son visage.

Wow... c'était moi qui avait fait ça? Je redessendis lentement mon bras le long de mon corps, stupéfait, passant mon regard successivement de ma main au salamence au visage de fureur figé dans la glace...

Réalisant l'urgence de la situation, je revint vite à la réalité et me tourna vers le Lugia et dit, avec une vigueur et une confiance qui me surprenait moi-même:

-Nous devons faire cesser cette guerre au plus vite avant que d'autre innocents, dans les deux camps, ne meurent. Cependant, j'ai besoin de votre aide car seul je n'y arriverais pas. Et les attaquer ne sert à rien, pas au nombres qu'ils sont. Vous allez juste vous faire tuer et rien vas changer.

J'attendit alors la réponse du Lugia et du Starraptor, la neige continuant de tomber autour de nous, espérant qu'il répondent vite car je ne savait pas pour combien de temps le salamence allait rester gelé, et je ne savait pas non plus combien de temps encore les autres gardes allait rester endormi.

[HS: Wow, ça va vraiment vite, quand on se laissent emporter dans l'histoire. J'pensais pas que mon texte serait aussi gros, câliffe !! ]


Dernière édition par LeHarfang le Mar 4 Mai 2010 - 7:41, édité 1 fois (Raison : Des erreurs... toujours des erreurs lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Night
Gardien des Abysses/Mâle Alpha
avatar

Masculin Messages : 2698
Date d'inscription : 23/02/2010
Age : 21
Localisation : Seikan

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mar 4 Mai 2010 - 15:56

hs:
Citation :
Mais, est-t-il nécessaire de tuer ces ouvriers qui ont surement été manipulé et qui n'avait d'autre de choix que de venir ici?
relis le scénario, les ouvriers sont là pour construire une ville ! Il n'y sont pas contraint du tout par les dresseurs. Autrement dit, il ne sont pas innocent !


Alors que je m'apprétai à lancer une attaque, un oiseau fonça en piquée sur l'Alakasam qui le dévia avec une rune protect. Il alla ensuite utilisé une close combat sur le Grolem qui tomba sur, le sol, KO. Il dut se soigner avec une attaque que je ne connaissais pas.

*Cela ressemble à mon soin !*

Malheureusement, Drattak l'attaqua à son tour avec un violent coup et le mit Ko aussi. Soudain, alors que je me disais qu'il fallait que je le sauve comme lui pour moi, le climat auparavant si doux se raffraîchissat brusquement. De la neige commença à tomber. J'en cherchais encore l'origine quand je remarque un Blizzy. Peut être était-ce lui qui avait provoqué ce changement climatique. Ensuite, il utilisa une attaque qui eut pour effet d'endormir quasi tout le monde. Puis, et cela eut l'air de le répugner, il attaqua le salamence (?) qui tomba à son tour KO. Il ne restait plus que l'Alakasam et le Galeking (en supposant que Salamence soit Drattak). J'utilisa Aéroblast sur le dinosaure. Juste après, le Blizzy s'approcha de moi et me dit:

-Nous devons faire cesser cette guerre au plus vite avant que d'autre innocents, dans les deux camps, ne meurent. Cependant, j'ai besoin de votre aide car seul je n'y arriverais pas. Et les attaquer ne sert à rien, pas au nombres qu'ils sont. Vous allez juste vous faire tuer et rien vas changer.

Comment pouvait-il dire ça ? Des innocents, les humains ? J'éclata de colère et répondit à ce drôle de pokémon:

-Premièrement, les humains ne sont pas des innocents. Ce sont eux qui sont venus ici avec leurs grosses machines qui détruisent tout. Ensuite, les attaquer ne sert à rien, je te l'accorde. Mais vois-tu, ces hommes ont tué mon frère donc je n'ai envie plus que d'une seule chose: tous les tuer et ensuite mourir pour le rejoindre. Si ça te pose un problème, je t'attend !

Je me prépara donc au combat. Pendant ce temps là, les humains se réveillèrent et se remirent en route. D'autres dresseurs arrivèrent en renfort. Bientôt, la lutte n'aurait plus aucun intérêt et je devrais m'enfuir. Mon but n'est pas de mourrir directement, non, d'abord, je dois accomplir ma vengence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeHarfang
L'homme des neiges égaré
avatar

Masculin Messages : 550
Date d'inscription : 15/04/2010
Age : 29
Localisation : Québec

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mar 4 Mai 2010 - 19:06

[HS: LeHarfang voit les ouvriers un peu comme ses semblables. N'oublie pas qu'il est humain, lui aussi. Alors de les voir mourir comme ça, il n'aime pas ça et il voulait les défendre.]


-Premièrement, les humains ne sont pas des innocents. Ce sont eux qui sont venus ici avec leurs grosses machines qui détruisent tout. Ensuite, les attaquer ne sert à rien, je te l'accorde. Mais vois-tu, ces hommes ont tué mon frère donc je n'ai envie plus que d'une seule chose: tous les tuer et ensuite mourir pour le rejoindre. Si ça te pose un problème, je t'attend !

Il veut se battre contre moi, alors que je l'ai aider ?!?! Mais il a perdu la tête !!!!

-La vengeance et le suicide ne résout rien! Et puis, si tu te fait tuer, ces gens-là vont continuer leurs avancé et tuer encore plus de pokémons et leur proche vont avoir la même souffrance que toi tu as pour ton frère. Et n'oublie pas que ces ouvriers ont une famille eux aussi et des frères et des soeurs, comme toi. Les tuer ne fera que créer encore plus de souffrance chez eux et les humains voudront encore plus se battre. Alors là, cette île sera perdu d'avance. En tout cas, si tu veux vraiment te battre, vas-y. Vas te faire tuer pour rien. Je veux dire, tu n'es même pas sur si tu vas vraiment aller rejoindre ton frère après la mort.

À ce que je vois, il ne veut pas de mon aide. Alors soit. Peut-être que d'autre pokémon vont l'accepter. Je me retourna et commenca à marcher dans la direction d'où j'était venu.

J'entendit alors un bruit étrange qui attira mon attention, je vira alors mes yeux vers la source du bruit et recu alors un lance-flamme en pleine figure qui me fit voler par en arrière et j'atterri sur le ventre. C'était le salamence (drattak) qui avait fini par dégeler, même si visiblement mon attaque de glace l'avait affaibli. Merde, je suis foutu. Cette attaque de feu m'avait complètement anéanti et je ne pouvais quasiment plus bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flammi/Soleil/Absy
Lifeur/Lifeuse
avatar

Féminin Messages : 163
Date d'inscription : 24/02/2010
Age : 18
Localisation : A Seikan

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mar 4 Mai 2010 - 19:27

Je combattais férocement et je vis un blizzi se prendre une attaque lance flamme de plein fouet.

*Il faut que j'aille l'aider!*me dis-je

Sans hésiter je me dépêcha de l'aider.Pour plus de sécurité,j'utilisa abri pour nous protèger et soin pour le soigner.Le blizzi avais l'air reconnaissant.

Prend ça!Criais-je en utilisant croc givre sur le drattak qui tomba KO instantanément à cause d'un coup critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rayquazagk
Vieille Chouette Déplumée
avatar

Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 22

#. Life RPG
Perso(s):

MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   Mer 5 Mai 2010 - 5:32

Lorsque l' oiseau se releva, il vit qu'un nouveau pokemon était arrivé: un Absol a la teinte rouge . Ce dernier soignait un Blizzi a terre, puis attaqua un Drattak.

" Hep!! Créature rouge!! Est-ce qu'il va bien ??"

Mais déjà d' autres méchants pokémon arrivaient. Il fallait fuir, fuir ou mourir.

"Je peux porter le Blizzi !!! Montre moi le chemin, s' il te plaît !! Vite !"

L' oiseau s'envola, et attrapa les bras du pokémon qui commencer a reprendre ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 2: L'avancée des hommes [Event]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [cherche] roitiflame et clamiral event
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Forêt Mori-
Sauter vers: